Réouverture du forum !
http://lethal-instinct.forumactif.com





Partagez | .
 

 A new toy for my pleasure feat. Ji Jun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faction Mauve


avatar
Âge : 19 ans
Amour : J'ai trouvé ma louve : Hyun Hee.

Nombre de victimes : 33
Contenu du Sac : .
Trois bouteilles d’eau (1L5)
Carte de l’île
Boussole
Lampe torche (avec piles)
Un paquet de clopes
Briquet
Veste en cuir
Smartphone
Montre
Écharpe noire
Uniforme scolaire
Petit pot à fleur
Beretta 92 (chargeur plein)
Bouteille d'eau mélangée d'ecstasy
9 cachets d'ecstasy
5 somnifères
Katana
Décapsuleur
Pistolet à clous
Couverture chauffante
Un manga
Un Yahtzee (2 mini crayons, quelques feuilles, cinq dés)
Petit paquet de chips
Brumisateur plein (400ml)

Avatar : Kai (Exo-K)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Jang Jae Seong & Kiriyama Ryuhei

Messages : 216
Activité RP : 1









MessageSujet: A new toy for my pleasure feat. Ji Jun   Sam 16 Aoû - 7:20

Le 16 octobre 2013 ; 23h15
Le port,
À l'ombre d'un entrepôt.


Le port. Aussi étonnant que ça puisse sembler, c’était la première fois qu’Ihn Kyang s’y arrêtait vraiment. Il était parfois passé devant cette installation maritime sûrement jadis grouillante d’activité. Mais jamais il n’y était réellement entré, ni n’avait arpenté ses quais. Ce n’était pas bien grand et en même temps, ça avait dût être un endroit vital pour ceux qui vivaient sur cette île puisqu’il était le point central de toute communication avec la côte. Maintenant, ne restait plus que quelques caisses déjà défoncées, quelques déchets sans intérêts et des harpons rongés par la rouille qui traverseraient à peine une feuille en papier. Il se doutait bien que rien d’intéressant n’allait tomber du ciel ici. C’était un peu lassant, mais que pouvaient-ils espérer d’un endroit où le Battle Royale sévissait depuis plusieurs mois ? Ihn Kyang ne s’était pas laissé abattre. Il avait d’autres raisons de venir ici. Chercher un peu de calme dans un endroit aussi peu fréquenté n’était pas mal non plus. Même les grands prédateurs avaient droit à un congé parfois.

Installé dans un coin reculé, à l’ombre d’un bâtiment pour éviter les tireurs embusqués, Ihn Kyang avait renversé quelques caisses. La plus grosse était posée au centre d’un cercle composé de quatre plus petites. Une table et quatre chaises. De fortune, bien sûr. Au départ, il n’avait placé qu’une de ces petites caisses près de la grosse, histoire de se poser. Mais finalement, nostalgie aidant, le jeune homme en avait disposé d’autres. Ça lui rappelait les soirées poker avec les copains du gang de rue qu’il gérait dans les rues de Séoul. En s’assoyant sur sa caisse, Ihn Kyang avait dût admettre que ça lui manquait terriblement. Ce qu’il aurait donné pour un jeu de cartes, là maintenant ! C’est plutôt la carte de l’île qui avait abouti sur la caisse, pourtant. Usée, elle avait ses cinq mois dans le corps mais lui était encore fidèle. Il y avait quelques annotations par-ci et par-là, quelques petites déchirures, des traces d’humidités, des bords racornis, des pliures usées... Et ses longs doigts qui glissaient lentement sur le papier pour suivre une route, sa prochaine destination.

Toutefois, au bout d’un moment, Ihn Kyang relève lentement la tête pour voir... un type. Ça le saisit deux secondes, mais il se reprend à la vitesse de l’éclair. Peut-être parce que le gamin ne semble vraiment pas dangereux. Mais ça, ça pouvait être drôlement trompeur et il le savait. Un sourire prédateur étire lentement ses lèvres, révélant brièvement ses dents encore blanches.

« Tu épies les gens, petit oiseau ? », demande-t-il lentement sans le quitter du regard. Il commençait déjà à s’amuser. Ces temps-ci, il s’emmerdait royalement pour que ce soit si simple de l’intéresser, pas vrai ? Il s’en décourageait tout seul. « Approche. »

Il plonge la main dans son sac à dos, son regard durcissant en même temps que le reste de ses traits. Il en sort rapidement son arme à feu, le genre de pistolet fort pratique dans cet endroit. Ihn Kyang le pointe sans trembler et sans hésiter sur le garçon. Bon. C’était assez. Il savait que s’il la jouait mignon, ça ne fonctionnerait pas. Il voyait bien dans ce regard-là qu’il était sur le point de se sauver. Mais Ihn Kyang avait envie de jouer.

« Approche ! », grogne Ihn Kyang, cette fois sur le ton d’un ordre bien déterminé. « Si tu crois que je vais te rater à cette distance, c’est que tu es plus bête que tu en as l’air. Et tu en as déjà l’air, c’est bien ça le pire... Je peux te sortir mon pedigree, mais ça te ferait juste encore plus flipper. »

Ce qui ne serait peut-être pas une mauvaise chose, tout  compte fait. Ihn Kyang avait vraiment envie de jouer. C’était une très, très mauvaise nouvelle pour son nouveau jouet. La lune n'était-elle pas pleine ? Ihn Kyang sentait le loup en lui s'éveiller.

_________________

You're a Beauty and I'm the Wolf
I feel the sensation at once. I’ll take you in one mouthful. I take in your scent, scrutinize your color. I’ll eat you up. Ah, but my strength weakens. Maybe I’m sick. Get a grip. How’d you get your heart stolen by a human? He’s only a one-bite meal. I’ve fallen for this irresistible, powerful feeling and I’ve let go of myself. The hidden thing within me has opened its eyes now.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 18 ans
Amour : c'est possible de trouver à présent ?

Coupons : 28
Contenu du Sac : Sur lui:

- Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
- Une carte de l'île avec ses zones
- Une boussole
- Une lampe torche (avec piles)
- vernis à ongle transparent
- pince à épiler
- petit miroir
- pastille pour la gorge
- tenue de rechange
- sifflet
- spray contre les moustiques
- bouteille vide
- ventoline
- une banane ( et pas le fruit, en plus )

Déjà consommé:

- Une miche de pain
- Une barre de céréales

Avatar : kim taehyung, v
Statut RP : Disponible
Pseudo : spxnebreaker
Doubles Comptes : niet!

Messages : 202
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: A new toy for my pleasure feat. Ji Jun   Dim 17 Aoû - 17:28

Le 16 octobre 2013 ; 23h15
Le port,
À l'ombre d'un entrepôt.


il y a bien des endroits où ji jun ne voudrait pas se perdre, et celui-ci devait être en premier dans sa liste. ou après les villes, évidement. s'il ne voulait pas mettre un pied dans une agglomération -déserte ou pas-, il n'était pas non plus friand d'un port à l'abandon. qui sait combien de personne pouvaient encore se cacher ici ? et puis, c'était sûrement le meilleur endroit pour quitter l'île, si seulement ce collier ne menaçait aucune vie. alors quoi ? pourquoi ji jun restait là à regarder la mer sans savoir que faire ? avait-il simplement le courage d'avancer vers les quais ou d'examiner les vieux trucs délaissés, par-ci par-là ? de toute façon, que pouvait-il faire de plus ? le rouquin sait parfaitement qu'il ne trouvera rien ici. rien à manger, rien à boire, et encore moins pour se défendre. qu'en ferait-il, de toute évidence ? ji jun ne sait pas se battre, comme il déteste faire mal. alors même si il tombait sur un couteau, il n'en ferait rien d'intéressant. le jeune homme soupira un bon coup en jetant un coup d'oeil un peu partout. il devait quitter sa cachette pour s'aventurer au plus proche du port. l'hésitation rythme chacun de ses battements de coeur, jusqu'à faire taper l'organe vital dans son crâne. ça le rend dingue d'être ici, sur cette île, avec ces gens complètements fou à lier. mais lui ? que deviendrait-il dans quelques temps ? mort, sûrement. il l'espère, plutôt. parce qu'il ne veut pas tuer, il ne veut pas devenir un sauvage, et encore moins prendre une vie pour sauver la sienne. c'est lâche, déloyal, et son éducation n'a jamais mentionné cela.  éducation, ou comportement. dur à dire avec lui.

en attendant, il restait dans son coin à peser le pour et le contre, observant les bâtiments se profiler devant lui, sur ses côtés, un peu partout. quelques pas, et il serait officiellement dans le port. quelque pas, il risque sûrement de se condamner à mort. du coup, il doute encore plus. de toute façon, il n'a rien de plus à perdre que sa vie, puisqu'il n'a rien à gagner non plus. finalement, après une nouvelle et longue inspiration, l'adolescent se décida à se défaire de son repère de fortune pour mettre un pas dans le port. il rase les murs, scrute les bâtiments, se cache derrière la moindre caisse ou le moindre abri hasardeux. une souris. il se faufile dans les endroits insolites en croyait échapper à n'importe qui. il couine quand une ombre l'effraye. il frissonne quand une brise le caresse. un trouillard, mais ji jun continue d'avancer sans savoir où aller. après tout, sa carte a toujours été soigneusement plié depuis son arrivée. jamais ouverte, jamais froissée, jamais utilisé. que pourrait-il bien en faire ? cela prouverait qu'il se prête au jeu, qu'il cherche un moyen d'y échapper, de se repérer, d'éviter l'inévitable. or, non. ji jun avance à son rythme, où ses pas le mènent. idiot, évidement, ou désespéré peut-être.

du coup, il ne sait même pas où ce situe ce port. quel coin de l'île ? proche de quoi ? y a-t-il une sortie de secours que retourner sur ses pas ? ji jun l'ignore complètement, et il se rend que cela devient une question de vie ou de mort, quand un regard se dépose sur lui. un regard qu'il n'aurait nullement voulu sentir. à cette distance, il voit à peine la personne caché dans ce coin plutôt éloigné de lui. il n'aperçoit même pas ce sourire animal se dessiner sur les traits de son visage. il ne voit rien de plus qu'une silhouette dans l'ombre. petit oiseau ? ji jun penche sa tête de côté, sans savoir quoi faire. est-ce lui, le petit oiseau ? il ne pensait pas être ainsi jugé par un inconnu. alors, il semble si inoffensif ? au point d'être vu comme un simple moineau. ça devrait le vexer, mais sérieux, ça l'importe peu.

si jusque là il n'avait pas encore eu peur, ce drôle de sentiment commençait lentement à se propager dans ses veines. approche. pourquoi ? ne devrait-il pas prendre ses jambes à son cou ? l'idée lui effleure l'esprit, durant quelques courtes secondes. mais celles-ci sont trop courtes pour que ji jun agisse rapidement. l'inconnu pointe déjà un truc sur lui. et le rouquin se doute que ce n'est pas un morceau de bois, ni un truc en plastique. c'est dangereux, cela se sent directement dans sa façon de faire, de parler, d'agir. il est en danger. la peur se lit dans son regard écarquillé, une fois que l'info eut fini de monter à son cerveau. une arme. et pas un truc basique comme une lame, d'où il pourrait courir avant d'être touché. non, une arme à feu. de quoi l'empêcher de partir à toute vitesse. il stresse, à s'en mordre la lèvre inférieure.

pedigree ? c'est quoi au juste, un chien ? ji jun ne va pas chercher à savoir de quelle race il descend, c'est sûr. mais il ne cherche pas non plus à désobéir en fuyant. ce serait trop risqué. alors il approche. comme ordonné, le cadet met un pied devant l'autre pour se rapprocher de lui, l'air peu convainquant. il est terrifié, c'est sûr, mais il ne veut pas le montrer. au pire, ji jun se bouffe l'intérieur de la joue pour s'empêcher d'être trop faible. pour dissimuler cela, ji jun prit la parole en croyant se montrer plus fort qu'il n'y paraît. mais son bégaiement le trahit à la seconde même où ses lèvres s’entrouvrent. « q-que veux-tu ? » sa voix n'est pas plus forte qu'un chant d'oiseau, comme le compare si bien cet homme. dans l'immédiat, le garçon se sent vulnérable, à découvert, complètement à la merci de ce sauvage. parce qu'à ses yeux, c'est sûrement un de ses participants fous.

_________________
Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough. I don't know why The road's long, we carry on. Try to have fun in the meantime. Come and take a walk on the wild side. Let me kiss you hard in the pouring rain. Choose your last words. This is the last time. Cause you and I, we were born to die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Mauve


avatar
Âge : 19 ans
Amour : J'ai trouvé ma louve : Hyun Hee.

Nombre de victimes : 33
Contenu du Sac : .
Trois bouteilles d’eau (1L5)
Carte de l’île
Boussole
Lampe torche (avec piles)
Un paquet de clopes
Briquet
Veste en cuir
Smartphone
Montre
Écharpe noire
Uniforme scolaire
Petit pot à fleur
Beretta 92 (chargeur plein)
Bouteille d'eau mélangée d'ecstasy
9 cachets d'ecstasy
5 somnifères
Katana
Décapsuleur
Pistolet à clous
Couverture chauffante
Un manga
Un Yahtzee (2 mini crayons, quelques feuilles, cinq dés)
Petit paquet de chips
Brumisateur plein (400ml)

Avatar : Kai (Exo-K)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Jang Jae Seong & Kiriyama Ryuhei

Messages : 216
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: A new toy for my pleasure feat. Ji Jun   Mer 3 Sep - 6:25


L’inconnu approche. Le coeur de Ihn Kyang bondit dans sa poitrine. Il se redresse à demi, son regard bien planté sur ce visage qui se dévoile peu à peu alors que la distance les séparant s’amoindrit. Ce visage... Cette silhouette fine... Pendant un instant, il avait cru être face à Lee Hyun Hee, sa louve, son petit lapin. celui qui avait pris la poudre d’escampette sous prétexte qu’il le prenait trop pour acquis, qu’il voulait être traqué. Mais Hyun Hee n’avait pas la même attitude que ce garçon. Il avait quelque chose de plus féminin, même si celui-là ne payait pas beaucoup de mine non plus. Il y avait quand même pas mal de mecs ici qui n’avaient pas la virilité très forte, il fallait l’admettre. Ça le faisait parfois un peu ricaner. Mais ils tombaient rarement dans ses goûts. Celui-là par contre devrait se maudire de ressembler à celui que son corps entier appelait. Et pourtant... pourtant, il y a quelque chose dans son attitude qui est si différente de celle de Hyun Hee que lorsqu’il se laisse retomber sur la caisse retournée, Ihn Kyang ne ressent pas le besoin de s’approcher lui-même pour y goûter du bout des doigts.

Dommage. L’homme a un moment de silence, se contentant d’observer, se plaisant malgré tout à voir le jeune homme s’affoler de plus en plus alors que les secondes s’égrainent et qu’il n’en sait toujours pas plus sur les motivations de ce prédateur qui avait bien faillit lui bondir dessus un peu plus tôt. Il s’en était fallut de très peu... le réalisait-il seulement ?

« Tu ressembles à ma proie favorite... », murmure-t-il finalement, un peu songeur. Peut-être un peu irrité aussi. Il pouvait soit le lui faire regretter de façon bien violente... ou jouer un peu. Comme un chat avec une souris qu’il n’avait de toute façon pas besoin de manger parce qu’il avait la panse bien pleine, par simple cruauté. Une cruauté qu’on ne pouvait pardonner qu’aux félins. Pas aux loups comme lui... « Il s’appelle Lee Hyun Hee. Il est plus joli que toi. »

On ne pouvait pas espérer d’Ihn Kyang qu’il ait une parole gentille, surtout pas alors qu’il n’en avait pas envie. Et présentement, il se sentait un peu hargneux. Un peu las aussi. Ça lui était venu tout d’un coup en remarquant l’étonnante ressemblance... Il soupire, montrant la table improvisée de son pistolet.

« T’as pas un paquet de cartes, je suppose ? », demande-t-il soudainement, relevant son regard vers le jeune homme. « Ce serait trop beau. Je tuerais pour une petite partie de poker. »

Il y a une seconde de blanc... et soudainement, Ihn Kyang éclate de rire ! Un beau rire franc, au timbre masculin et chaud qui contrastait avec ce regard fou et froid.

« Non, le meurtre n’est plus assez rare pour que j’utilise encore cette expression. », convient-il tout en offrant au jeune homme un sourire franc. « Je suppose que ça ne te donne pas vraiment envie de t’assoir. Dommage que tu sois obligé. »

Il s’adosse contre le bâtiment à l’ombre duquel il restait à l’abris, son regard quittant brièvement son interlocuteur pour observer le port désert. Enfin, plus si désert que ça maintenant qu’ils faisaient la conversation. Ou plutôt qu’il la faisait seul, vu comment ce pauvre garçon semblait être sur le point de crever d’une crise cardiaque. Il fallait vraiment qu’il se ressaisisse. C’était sûrement le genre cible trop facile. Limite il avait le mot collé dans le front et une véritable cible sur les fesses.

« Toi, t’es par excellence le genre de personne dont j’aimerais voir le visage la première fois qu’elle devra commettre un meurtre. Ce sera délectable... »

Et il ne doutait pas que ça arrive un jour. Sauf s’il se faisait tuer trop vite, bien sûr.

Hors Jeu:
 

_________________

You're a Beauty and I'm the Wolf
I feel the sensation at once. I’ll take you in one mouthful. I take in your scent, scrutinize your color. I’ll eat you up. Ah, but my strength weakens. Maybe I’m sick. Get a grip. How’d you get your heart stolen by a human? He’s only a one-bite meal. I’ve fallen for this irresistible, powerful feeling and I’ve let go of myself. The hidden thing within me has opened its eyes now.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 18 ans
Amour : c'est possible de trouver à présent ?

Coupons : 28
Contenu du Sac : Sur lui:

- Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
- Une carte de l'île avec ses zones
- Une boussole
- Une lampe torche (avec piles)
- vernis à ongle transparent
- pince à épiler
- petit miroir
- pastille pour la gorge
- tenue de rechange
- sifflet
- spray contre les moustiques
- bouteille vide
- ventoline
- une banane ( et pas le fruit, en plus )

Déjà consommé:

- Une miche de pain
- Une barre de céréales

Avatar : kim taehyung, v
Statut RP : Disponible
Pseudo : spxnebreaker
Doubles Comptes : niet!

Messages : 202
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: A new toy for my pleasure feat. Ji Jun   Mer 3 Sep - 19:12

Ji Jun n'avait pas en tête de perturber son vis-à-vis à ce point. Il ignorait complètement ce qu'il pouvait avoir en tête à l'instant même où il se rapprochait sous son ordre glacial. Le rouquin ne savait même pas qui était cette personne lui ressemblant autant. Ou plutôt l'inverse, puisque c'était Ji Jun qui lui ressemblait sur plusieurs points physiques. Sûrement que les deux garçons ne dégageaient pas la même chose. Après tout, le cadet puait la peur à des kilomètres. Une crainte que même un animal sauvage pourrait sentir et fuir. D'ailleurs, son aura devait être qu'un halo de doute et d'hésitation. Est-il seulement  bon d'écouter les paroles de cet homme ? Il serait sûrement mieux de le fuir avant un malheureux accident. Or, Ji Jun ne fait rien de plus que s'arrêter à distance raisonnable de lui en attendant son jugement. Voudrait-il sa tête dans l'immédiat ou lui permettrait de la garder un peu plus longtemps ? à croire qu'il ne décidait même pas de son propre destin, de sa propre vie.

Sa proie favorite. De qui parlait-il ? Ji Jun afficha une mine interloquée, curieuse. Lee Hyun Hee. Dans sa tête, l'adolescent se dit d'avance que ce garçon est un parfait inconnu. Ce nom lui dit absolument rien. Même pas un malheureux écho sur cette petite île aux milles et un secret. Mais d'abord lui, ce Hyun Hee était plus joli. Tant mieux ? Que pouvait-il penser de plus ? ça ne le dérangeait pas d'être plus moche qu'un autre. Mais il fronça quand même ses sourcils dans un geste d'incompréhension. Pourquoi lui dire une telle chose ? S'attend-t-il à voir un mec blessé, irrité, face à lui ? Il serait bien idiot de croire cela avec si peu. Ji Jun supporte très bien les moqueries, qu'importe le genre. Même celle exécrable de cet inconnu.

à son geste, il déposa son regard sur la table, avant de le relever vers le jeune homme. Comme s'il avait un paquet de carte sur lui. Pourquoi faire, d'abord ? Ji Jun secoua doucement sa tête pour répondre que non. « Que ferais-je d'un paquet de carte quand un gars veut me tirer comme un lapin ? » Demandait-il en le regardant, sans ciller. Il reprit, l'air plutôt contrarié par ses répliques étranges. « Tu ne pourrais jamais jouer avec quelqu'un si tu le tue. » Remarque pertinente, il s'en rend bien compte. Mais pourquoi tuer pour si peu ? Ji Jun hausse un sourcil en se posant inlassablement la question. Ce garçon est bizarre, mais surtout dangereux.

Son soudain fou rire le fait sursauter. Son coeur manque de lâcher sous cet éclat de voix qui le surprend. Il ne s'attendait pas à une telle réaction de sa part. En fait, Ji Jun imagine surtout que ce gars serait juste capable de le canarder sans hésitation. Son regard en disant long sur ses intentions. Très étrange. Effectivement. Tout cela ne lui donnait aucunement l'envie de s'asseoir ou de rester avec lui. Et pourtant, Ji Jun prit son mal en patience en s'installant sur un siège de fortune. Assis au bord, prêt à fuir si les choses se gâtaient. Le regard alarmé, les oreilles à l'afflu. Le rouquin ne désirait pas tellement se faire avoir par lui, même quand il affirmait vouloir crever que se battre. Fuir reste la meilleure solution, à ses yeux.

Un meurtre ? était-il sérieux, là ? Ji Jun le fixe, perdu. Non, il ne voulait pas tuer quelqu'un. Jamais. Il se renfrognait doucement, rentrant sa tête dans ses épaules. « Je n'ai aucune envie de tuer... Tu fais fau-fausse route. » Réussit-il à articuler, l'impression d'étouffer lui reprenant, comme à la seconde où il l'a surprit. Dans le fond, Ji Jun ne voudrait même pas être là. Autant sur cette île, que dans ce port. La chance n'est pas avec lui. « Je ne tuerai jamais quelqu'un... Et personne ne pourra m'y forcer. » Il y croyait dur comme fer, sans même savoir ce que lui réservait la vie, ou lui. Ce garçon sans nom qui ne lui inspirait que peur et envie de fuite. Si c'était encore possible, il prendrait la poudre d'escampette. « P-pourquoi me retiens-tu s-si tu ne veux pas me tuer ? » Parce qu'il était sûr que ce gars ne voulait pas le tuer trop rapidement, à son grand malheur. Souffrir n'est pas son fort, agoniser non plus.

Hors Jeu:
 

_________________
Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough. I don't know why The road's long, we carry on. Try to have fun in the meantime. Come and take a walk on the wild side. Let me kiss you hard in the pouring rain. Choose your last words. This is the last time. Cause you and I, we were born to die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Mauve


avatar
Âge : 19 ans
Amour : J'ai trouvé ma louve : Hyun Hee.

Nombre de victimes : 33
Contenu du Sac : .
Trois bouteilles d’eau (1L5)
Carte de l’île
Boussole
Lampe torche (avec piles)
Un paquet de clopes
Briquet
Veste en cuir
Smartphone
Montre
Écharpe noire
Uniforme scolaire
Petit pot à fleur
Beretta 92 (chargeur plein)
Bouteille d'eau mélangée d'ecstasy
9 cachets d'ecstasy
5 somnifères
Katana
Décapsuleur
Pistolet à clous
Couverture chauffante
Un manga
Un Yahtzee (2 mini crayons, quelques feuilles, cinq dés)
Petit paquet de chips
Brumisateur plein (400ml)

Avatar : Kai (Exo-K)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Jang Jae Seong & Kiriyama Ryuhei

Messages : 216
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: A new toy for my pleasure feat. Ji Jun   Ven 3 Oct - 6:41


Le garçon semble... un peu lent ? Enfin, peut-être que ce n’était pas le cas non plus. Peut-être que c’était le comportement de Ihn Kyang qui était difficilement déchiffrable. Il n’en savait rien. Mais il avait l’insulte facile et la critique encore plus vive. Peu lui importait de comprendre pourquoi le jeune homme s’approchait en fronçant les sourcils comme s’il était face à un problème particulièrement difficile. En fait, ça ne faisait que l’amuser, pour l’heure. D’une façon toute moqueuse, il va sans dire. Après tout, on ne le referait pas... L’homme croise les bras sur son torse, observant un moment le jeune homme avant de reprendre la parole, peut-être un peu brusquement.

« Eh bien. Qu’est-ce qu’il y a ? », demande-t-il tout en affichant un petit sourire en coin un brin charmeur. Ça aussi, ça faisait partie de sa personnalité sans qu’il n’y réfléchisse vraiment. Ça n’avait rien d’une quelconque avance romantique ou sexuelle. Il était juste charmeur, point. « Tu fronces les sourcils comme si ta vie en dépendait. J’ai dis un truc ? »

Puis, alors qu’il demandait simplement un paquet de cartes, supposant déjà que le jeune homme n’en avait de toute façon pas sur lui, voilà qu’il veut jouer au plus fin. Le regard d’Ihn Kyang se durcit vitesse grand V, n’aimant guère cette façon que son vis-à-vis avait eu de le braver. Même s’il ne savait peut-être même pas ce qu’il venait de faire.

« Tu le lui donnerais en espérant que ce geste généreux sauverait ta misérable existence, peut-être bien ! Qu’est-ce que j’en sais, moi ? Quand je me retrouve devant un mec qui veut me canarder, je le bute plutôt que de faire dans mon froc ! », déclare sèchement Ihn Kyang. Quelle idée ! Non mais... Il en posait, lui, des questions débiles ?! Quant à avoir quelqu’un avec qui jouer, un vivant de préférence, Ihn Kyang ironise : « Eh bien dis donc. Tu as presque l’air intelligent quand tu l’ouvres pas. »

Le garçon s’assoit, au moins. Il semblait plutôt docile. Pour être franc, ça avait le don d’énerver Ihn Kyang mais c’était malgré tout une bonne attitude à adopter quand on voulait survivre à ses côtés lorsqu’il était remonté. Par contre, sur le long terme, ça l’énerverait trop pour qu’il ne finisse pas par mettre fin aux jours du garçon. Mais ce n’était pas important, si ? Après tout, ils ne voyageaient pas ensemble. Le gamin commence à bégayer tellement il semble avoir peur et un loooong soupir ennuyé franchit le seuil des lèvres du chef de gang. Dieu, qu’on l’achève. Ce garçon devait être tout fraîchement débarqué. Le contraire n’était pas possible. Il serait déjà mort, sinon.

« Bien sûr, que tu vas tuer. », assure Ihn Kyang. Puis, il fait mine de réfléchir. Ce dont il n’a vraiment pas besoin, en fait. Et finalement, dans un petit sourire mi-amusé, mi-lupin, il convient : « À moins bien sûr que tu te laisses tuer le premier. On ne survit pas de chance, ici, mon pauvre. C’est tuer ou être tuer. Qu’est-ce que tu préfères ? »

Ce disant, il pointe son arme à feu sur le tout jeune homme, histoire de lui soutirer une réponse de façon un peu plus crédible. C’est-à-dire qu’il était facile de répondre qu’on préférait crever tant qu’on n’était pas vraiment confronté à la mort. Et pas de chance pour le lapin. La Mort lui souriait à belles dents, présentement.

« Tu vas tuer. », convient presque trop calmement Ihn Kyang. C’était un peu la réponse à la question du garçon, mine de rien. Mais il n’en dit pas plus, ni ne répond clairement. Les raisons qui le poussaient à ne pas le tuer étaient de toute façon très vagues. Franchement, ça arrivait parfois de ne pas avoir envie de se salir les mains. Normal, non ? Quoi qu’il en soit, après un moment de silence presque religion, Ihn Kyang demande : « C’est quoi ton nom, gamin ? Moi c’est Park Ihn Kyang. Rappelle-toi-en. Tout le monde ici fini par savoir mon nom. »

Un nom qui faisait trembler et Ihn Kyang adorait ça ! Oh, il n’était pas le seul. Le volontaire aussi n’avait qu’à pointer le bout de son nez pour faire un bon petit effet, entre autre. Quelques bons prédateurs étaient déjà décédés aussi. Il les avait un peu regretté parce qu’ils mettaient du piquant, mais de toute façon ils seraient remplacés un jour ou l’autre. Ça prouvait juste sa dominance, une fois de plus. Il était plus fort que ces bons à rien qui avaient trop montré les crocs.

_________________

You're a Beauty and I'm the Wolf
I feel the sensation at once. I’ll take you in one mouthful. I take in your scent, scrutinize your color. I’ll eat you up. Ah, but my strength weakens. Maybe I’m sick. Get a grip. How’d you get your heart stolen by a human? He’s only a one-bite meal. I’ve fallen for this irresistible, powerful feeling and I’ve let go of myself. The hidden thing within me has opened its eyes now.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 18 ans
Amour : c'est possible de trouver à présent ?

Coupons : 28
Contenu du Sac : Sur lui:

- Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
- Une carte de l'île avec ses zones
- Une boussole
- Une lampe torche (avec piles)
- vernis à ongle transparent
- pince à épiler
- petit miroir
- pastille pour la gorge
- tenue de rechange
- sifflet
- spray contre les moustiques
- bouteille vide
- ventoline
- une banane ( et pas le fruit, en plus )

Déjà consommé:

- Une miche de pain
- Une barre de céréales

Avatar : kim taehyung, v
Statut RP : Disponible
Pseudo : spxnebreaker
Doubles Comptes : niet!

Messages : 202
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: A new toy for my pleasure feat. Ji Jun   Dim 5 Oct - 21:22

Devrait-il simplement répondre à cette question ? Son regard change légèrement pour de la surprise, un étonnement qu'il ne parvient pas à dissimuler dans l'immédiat. Fronce-t-il vraiment les sourcils ? Par réflexe, le rouquin les hausse en accentuant son air ahuri, plus bête qu'à la normale. D'accord, il  ne sait quoi lui répondre, comme il ignore complètement la meilleure façon à aborder. Le jeune homme se contente de secouer doucement sa tête de gauche à droite pour répondre un non, préférant ne pas utiliser sa voix à nouveau.

Pourtant, Ji Jun ne tient pas sa langue comme prévu, ou comme il devrait simplement le faire. Il ose parler, il ose lui répondre avec un accent trop confiant, trop sûr de lui. Ce qui, franchement, ne colle pas à son tempérament de poule mouillée. Voila qui est contradictoire avec lui-même, bien que cela ne l'étonne pas. Son semblant de réponse, si cela en est une, laisse le cadet un peu perplexe. Ce gars pense qu'il se fait dessus ? Il croit vraiment qu'il aurait peur à ce point ? Non, peut-être pas. Mais il n'est sûrement pas le genre à tuer pour se défendre, non plus. Sa dernière réplique ne manque pas de lui clouer le bec, radicalement. Son regard se fait plus intense, ses yeux s'encrant au silence dans un silence de mort. D'accord, il devrait vraiment la fermer et laisser cet énergumène déballer ses âneries.

Les choses ne vont pas en s'arrangeant. Il a beau s'asseoir pour satisfaire sa foutue demande, sa voix le trahit dès qu'il ouvre la bouche. Des bégaiements agaçants qu'il ne parvient à contrôler, attisant sûrement l'énervement de son vis-à-vis. En même temps, il n'a pas croisé le meilleur participant de l'île, hein. Au pire, il est tombé sur le plus faible et le plus inutile de la partie. Mais allez donc demander à un aveugle de voir, vous. Ji Jun, c'est un peu la même chose. Il ne fera pas ce qu'il est incapable de faire, forcé ou non.

Mais l'inconnu semble certains de son point de vue. Il tuera. Non, jamais. Ji Jun se refusait à cela, fronçant de nouveau ses sourcils. ça l'irritait doucement d'être ainsi "jugé" sur un acte qu'il ne commettra pas. Son nom ? Nouvelle mine hébétée. Il décolle lentement ses lèvres, d'abord abasourdit, avant de retenir son nom. Park Ihn Kyang. Serait-ce le nom du diable dominant cette île ? Si lui n'était pas le pire, alors qui d'autre ? C'était déjà un phénomène, imaginer pire serait source de crise cardiaque.  « Bae Ji Jun.. » Se contente-t-il d'annoncer, ravalant discrètement sa salive sans pour autant le lâcher des yeux. Dans quoi s'aventurait-il à discuter avec un gars pareil ? Des ennuies, ça, c'est sûr.

Sa curiosité fit le reste, malheureusement. Son discourt repassait en boucle dans sa tête, lui filant presque la migraine.  « Si tout le monde connait ton nom... Cela veut-il dire que tu es si terrible ? » L'oiseau risquait de se brûler les ailes à jouer ainsi avec le feu. Mais Ji Jun ne s'arrêtait pas là, oh non. Il devrait tenir sa langue, mais au lieu de ça, une once de courage l'anime.  « Ils ne doivent pas être nombreux à s'en souvenir, s'ils crèvent tous après. » Ce jeu est stupide, pense-t-il en reniflant sournoisement. à quoi bon proclamer son nom comme celui de dieu, si les gens meurent en l'emportant dans la tombe ? Ji Jun est et sera toujours l'éternel incompréhensible. L'ignare pacifiste qui n'a jamais voulu participer à ce carnage.  « Pourquoi es-tu si sûr que je tuerai ? Tape-moi si je me trompe, m-mais je n'ai pas le profil du tueur. » Sans abuser, il ne ferait pas de mal à une limace.

Ji Jun ignore si c'est l'adrénaline qui lui donne ce courage, ou si c'est la peur, mais ses yeux ne se sont toujours pas détournés de ce point fixe. Ceux de son aîné. Il analyse en silence, les lèvres de nouveau pincée. Le pauvre en oubliait presque de répondre à cette question sur tuer ou être tué.  « Je préfère largement fuir, si tu tiens à une réponse... Mais entre mourir ou tuer, je préfère encore mieux que tu me longe une balle entre les deux yeux. » Espoir de malade, un espoir complètement déraisonnable. à quoi s'attendait-il ? Ce Ihn Kyang risquait de prendre ça comme un feu vert et l'abattre dans la seconde qui suit. Pourtant Ji Jun tenait bon, assit sans bouger, les yeux dans les yeux. Il crevait de peur, mais ce n'est pas une raison pour baisser les bras, ni le regard. Mourir avec dignité, c'est son mot d'ordre.

_________________
Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough. I don't know why The road's long, we carry on. Try to have fun in the meantime. Come and take a walk on the wild side. Let me kiss you hard in the pouring rain. Choose your last words. This is the last time. Cause you and I, we were born to die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Mauve


avatar
Âge : 19 ans
Amour : J'ai trouvé ma louve : Hyun Hee.

Nombre de victimes : 33
Contenu du Sac : .
Trois bouteilles d’eau (1L5)
Carte de l’île
Boussole
Lampe torche (avec piles)
Un paquet de clopes
Briquet
Veste en cuir
Smartphone
Montre
Écharpe noire
Uniforme scolaire
Petit pot à fleur
Beretta 92 (chargeur plein)
Bouteille d'eau mélangée d'ecstasy
9 cachets d'ecstasy
5 somnifères
Katana
Décapsuleur
Pistolet à clous
Couverture chauffante
Un manga
Un Yahtzee (2 mini crayons, quelques feuilles, cinq dés)
Petit paquet de chips
Brumisateur plein (400ml)

Avatar : Kai (Exo-K)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Jang Jae Seong & Kiriyama Ryuhei

Messages : 216
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: A new toy for my pleasure feat. Ji Jun   Dim 26 Oct - 17:46


Olà... certaines personnes ne s’aidaient pas vraiment et ce garçon en faisait clairement partie. Il se donne soudainement l’air d’un ahurit, ce qui fait arquer un sourcil à Ihn Kyang. Qu’est-ce qu’il faisait ? C’était limite inquiétant. Est-ce qu’ils pouvaient envoyer sur cette île des personnes handicapées ? Du genre retard mental ? Oh, probablement... Après tout, il avait bien rencontré un aveugle. On faisait de tout ! C’était le sacro-saint principe d’égalité de l’organisation et du gouvernement. Au moins a-t-il assez de neurones pour comprendre quand on lui demandait de s’asseoir, ce qui était potentiellement un bon début. De près, Ihn Kyang ne lui trouvait plus grand chose de Hyun Hee mais quelque chose lui disait que c’était surtout à cause de l’attitude très différentes des deux garçons. Si son compagnon avait eu cette attitude-là, nul doute qu’il n’aurait jamais eu d’attirance pour lui et ça se serait terminé avant même de commencer. Ihn Kyang était un homme de goût et si parfois la peur pouvait l’allumer, ça restait très rare et la flamme mourrait extrêmement vite. Visiblement, dans son cas, elle ne s’allumait même plus. Grand bien en fasse à ce Ji Jun.

Un sourire un brin carnassier étire les lèvres du Coréen alors que son vis-à-vis lui parle d’être terrible. Il a un petit clin d’oeil pour Ji Jun à cette réflexion.

« Probablement. », convient-il, aimant toujours bien s’en vanter. Par contre, à la suite, Ihn Kyang lève brièvement les yeux au ciel tout en faisant remarquer : « Tu aimes bien parler des morts que je peux potentiellement avoir et du fait que ça empêche ci ou ça. Tu essaie de me convaincre ? Tu ne devrais pas perdre ce qui est potentiellement la dernière heure de ta vie à ce genre de futilité inutile. »

Oups... un peu trop direct. Mais eh, il n’avait pas encore pris sa décision.

« Il y a bien assez de vivants pour trembler devant moi même quand je ne suis pas là. »

Quant à tuer ou pas, un petit sourire amusé se dessiner sur les lèvres du caïd. Ça, c’était plutôt facile et si Ji Jun avait un minimum de bon sens, il comprendrait déjà qu’on ne pouvait rester neutre ET survivre. Alors, tournant la conversation sous un autre angle, Ihn Kyang convient :

« C’est vrai. Tu ne veux peut-être pas vivre. En effet, si tu ne désires pas sortir d’ici et vivre, tu peux ne pas tuer. Tu te feras tuer un jour ou l’autre. » Il prend une pause, songeur, avant d’ajouter : « Je crois que tu serais surpris du nombre de débiles qui avaient la même façon de penser que toi au tout début du jeu et qui ont été obligé de tuer pour ne pas y laisser leur peau. Parfois, c’est juste toi ou la personne devant toi. »

Comme présentement. Ji Jun en avait le meilleur exemple. La différence dans ce cas-ci c’est que même en essayant très fort, il était très peu probable que cet avorton réussisse à le tuer.

« Ici, il n’y a pas de profil du tueur. Il y a juste différents profils de meurtriers. », explique finalement Ihn Kyang tout en s’en délectant, c’était évident. « Il y a les prédateurs, ceux qui tuent accidentellement, ceux qui jouent le jeu... »

Et plusieurs autres. Les seuls qui ne tuaient pas, c’était les morts. D’ailleurs, Ji Jun le provoque à cet effet et levant sa main qui tient le pistolet, Ihn Kyang se penche vers le jeune homme pour poser le canon froid de l’arme contre son front. Personne ne restait insensible à cette menace. Personne. Pas même lui. Elle était une des plus effrayantes parce qu’on savait pertinemment qu’en une toute petite impulsion du doigt, c’était terminé.

« Tu as de la chance. », murmure finalement Ihn Kyang.  « Je n’ai pas envie de gaspiller une balle avec quelqu’un que je pourrais facilement tuer à mains nues. Et j’ai envie de te voir te briser après ton premier meurtre, s’il arrive avant que tu ne crèves comme la misérable larve que tu es. »

Sur ce, il ramène l’arme à lui, satisfait.

_________________

You're a Beauty and I'm the Wolf
I feel the sensation at once. I’ll take you in one mouthful. I take in your scent, scrutinize your color. I’ll eat you up. Ah, but my strength weakens. Maybe I’m sick. Get a grip. How’d you get your heart stolen by a human? He’s only a one-bite meal. I’ve fallen for this irresistible, powerful feeling and I’ve let go of myself. The hidden thing within me has opened its eyes now.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 18 ans
Amour : c'est possible de trouver à présent ?

Coupons : 28
Contenu du Sac : Sur lui:

- Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
- Une carte de l'île avec ses zones
- Une boussole
- Une lampe torche (avec piles)
- vernis à ongle transparent
- pince à épiler
- petit miroir
- pastille pour la gorge
- tenue de rechange
- sifflet
- spray contre les moustiques
- bouteille vide
- ventoline
- une banane ( et pas le fruit, en plus )

Déjà consommé:

- Une miche de pain
- Une barre de céréales

Avatar : kim taehyung, v
Statut RP : Disponible
Pseudo : spxnebreaker
Doubles Comptes : niet!

Messages : 202
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: A new toy for my pleasure feat. Ji Jun   Mer 29 Oct - 17:18

Probablement. ça ne rassurait en rien le pauvre gamin qui tremblait suffisamment sur son "siège", au bord de la crise de panique. Ji Jun n'est pas un battant, mais cela, Ihn Kyang devait parfaitement le voir. Bien que le cadet réussisse à parler plus ou moins bien, sans trop bégayer et ou se faire dessus. Parce qu'à ce niveau, il serait déjà mort d'un ulcère. à croire que son peu de courage lui permette de tenir debout, ou sûrement est-ce son idiotie à être si pacifiste et stupide à la fois. Dans tout les cas, il est surprenant qu'il ne se soit pas mit à pleurer en suppliant son bourreau de lui épargner sa misérable vie. Quoique, attendez, jamais il ne ferait une telle chose.

Parler des morts potentiels. à croire que le rouquin envoyait les gens de cette île à l'abattoir, sans remord. Pourtant, il ne faisait que supposer des hypothèses grossières, juste par esprit d'agacement. Le convaincre de quoi ? Ji Jun fronça les sourcils, perplexe, avant de sentir son coeur faire un bond dans sa poitrine. La dernière heure de sa vie. Serait-ce une menace potentielle, là ? Oui. Ihn Kyang lui résumait carrément la suite des événements, sa mort. Devrait-il se battre ? Sûrement. Le ferait-il ? Peut-être pas. Ji Jun s'agace lui-même, certains d'être trop faible et nullement de taille face à ce gars-là. Même la plus frêle des filles pourrait l'abattre sans se fatiguer. Nul, misérable, mais exagérément réaliste.

Ce genre d'argument avait le don de le tresser davantage. Calmes-toi, Ji Jun, se disait-il à lui-même en déglutissant discrètement. Reste droit et ne courbe pas l'échine. « Soit. » Fut la seule réponse qu'il trouvait à dire, la voix un peu trop brusque et froide. Bien assez de vivants, mais bien assez de gens à tuer encore. Ji Jun n'est qu'un parmi cette longue liste, qui d'ailleurs, se renouvelle de trop.

La sentence venait de tomber. Il ne pouvait peut-être pas vivre. Enfin, sentence. Lui aussi supposait des choses. C'était absurde. évidement qu'il voulait vivre et partir d'ici, mais comment y arriver sans tuer, sans se battre ? Sans ça, c'est mort. Sans ça, c'est lui qui est mort. Borné comme il est, Ji Jun ne perdrait pas cette assurance-là. Encore des hypothèses, des faits réels, une sûreté même. Un soupir lasse quitta ses lèvres, son regard changeant de direction pour observer l'allure de cet endroit abandonné. « Tu insinues que je serais prêt à devenir comme toi pour me sauver... » Ce n'était pas une question, mais une affirmation. Alors quoi ? Que doit-il faire si il affirme une telle évidence ? Ji Jun ne voulait pas, et qui pourrait le forcer ?

Tueur, meurtriers. Qu'il ne se foute pas de sa gueule, ça revient au même! Mort pour mort, à quoi bon donner un nom à la personne qui reste et pas l'autre. L'adolescent détestait ça, la méchanceté gratuite, l'injuste d'un tel jeu débile. Sa colère s'enflammait doucement, surtout contre les règles imposés par ce foutu gouvernement à la noix. « Ce jeu ne devrait pas exister. Tuer n'est pas un jeu! » S'emportait-il finalement, ses dents emprisonnant durement sa lèvre inférieur pour le calmer. Il n'était ni méchant, ni menaçant, mais il pouvait toujours garder un brin de rébellion.

Sur cette bonne parole, Ji Jun  préfère nettement mourir que tuer, le faisant part au plus vieux. D'accord, mauvaise idée. Très, très, très mauvaise idée. Mais que voulez-vous, il n'a de courage que pour cela, tenir un minimum tête à la mort. Pas en l'affrontant vaillamment, c'est certains. Néanmoins, ce sentiment démesuré s'éteignait doucement quand Ihn Kyang se pencha vers lui, le canon gelé se déposant contre son front brûlant. L'angoisse devait se lire dans son regard, mais Ji Jun ne bougeait pas. Il fixait le brun en se pinçant les lèvres, le coeur battant à tout rompre, résonnant dans son crâne. Finalement, rien ne se passa. Celui qu'il considère comme cinglé ouvrit la bouche, affirmant qu'une balle serait inutile pour l'achever. à main nue, comme ça. Comme un vulgaire lapin auquel on tord le cou.

Chance n'est pas vraiment le mot qu'il apprécie, ici. Il n'a vraiment de chance face à des psychopathes de sa catégorie. Mais il ne dit rien, encore stupéfait du précédent coup. Après tout, Ji Jun était à une micro-seconde de la mort. « ça n'arrivera pas. » Persistait-il sans défaillir. Il ne tuera pas. Non. Jamais... Ce n'était plus tellement crédible dans sa tête, à cause de cet énergumène. Mais que décidait-il de son sort, au final ? Ce serait encore plus dément qu'il le laisse repartir sans rien faire... à moins qu'il ne tienne vraiment à le voir tuer, dans les semaines ou mois à venir. Quand la folie serait son seul ami, son seul soutient.

Ji Jun secoua rapidement la tête, se baffant mentalement pour ne pas y penser. « Je n'ai pas besoin d'être comme toi pour survivre un peu plus sur cette île. » Stupide remarque, puisque Ihn Kyang pourrait facilement le descendre. Ji Jun n'en mène pas tellement large, en vérité. Il se maudit intérieurement de parler, de provoquer la bête, plutôt que se taire. « Tu as fini ? » Demande-t-il à tout hasard, sans trop savoir quoi faire à part rester assis là, comme un idiot. Ce Ihn Kyang lui faisait suffisement peur pour ne pas bouger ou tenter la fuite. Sûrement attendait-il son accord pour partir, comme un simple gosse effrayé.

« S-si vraiment je deviens ainsi... Alors attends-toi à une prochaine fois. » Une prochaine fois. Parce qu'il se doutait que le brun n'allait pas le tuer de suite, mais plutôt le voir se fragmenter, se détruire. Soit, qu'il observe bien, parce que ce ne serait jamais le cas.

_________________
Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough. I don't know why The road's long, we carry on. Try to have fun in the meantime. Come and take a walk on the wild side. Let me kiss you hard in the pouring rain. Choose your last words. This is the last time. Cause you and I, we were born to die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Mauve


avatar
Âge : 19 ans
Amour : J'ai trouvé ma louve : Hyun Hee.

Nombre de victimes : 33
Contenu du Sac : .
Trois bouteilles d’eau (1L5)
Carte de l’île
Boussole
Lampe torche (avec piles)
Un paquet de clopes
Briquet
Veste en cuir
Smartphone
Montre
Écharpe noire
Uniforme scolaire
Petit pot à fleur
Beretta 92 (chargeur plein)
Bouteille d'eau mélangée d'ecstasy
9 cachets d'ecstasy
5 somnifères
Katana
Décapsuleur
Pistolet à clous
Couverture chauffante
Un manga
Un Yahtzee (2 mini crayons, quelques feuilles, cinq dés)
Petit paquet de chips
Brumisateur plein (400ml)

Avatar : Kai (Exo-K)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Jang Jae Seong & Kiriyama Ryuhei

Messages : 216
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: A new toy for my pleasure feat. Ji Jun   Jeu 6 Nov - 18:57

Quelle poule mouillée. Ou en tout cas, il en avait terriblement l’air. Quelque chose disait à Ihn Kyang que Ji Jun ne jouait pas un rôle pour mieux le manipuler. C’était beaucoup trop crédible. Et il semblait vraiment désoeuvré et si peu combattif ! Oh, ça changerait... Il serait probablement toujours un peu largué, mais il allait devoir faire quelque chose de ses deux mains s’il voulait survivre ici. C’était l’évidence même. Quant à devenir comme lui, c’est plus fort que lui : Ihn Kyang éclate de rire !

« Ne prend pas tes rêves pour réalité. Tu ne pourras jamais être comme moi. Je te suis en tous points supérieur et ça ne changera pas de sitôt. », assure-t-il avec un petit sourire carnassier et sans pitié. Quelle idée... Il aurait dût être insulté, mais il était de plutôt bonne humeur dans l’immédiat, heureusement pour Ji Jun d’ailleurs ! « Non, tu ne deviendras pas comme moi, gamin. Tu vas par contre te salir les mains. C’est ce qui est amusant : tu tueras. Mais tu ne le feras pas avec la conscience tranquille. »

Et c’était là que lui, ça l’intéressait. Ihn Kyang lui répond par un sourire alors que le jeune homme semble être sur le point de s’emporter. Eh bien voilà... il pouvait mettre un peu d’hargne déjà. Alors ce serait quoi après deux mois passé sur cette île ? Il avait déjà hâte de voir ! En espérant que le gamin saurait survivre jusque là et ça, ce n’était pas gagné, fallait l’admettre. Le fait qu’il soit déjà tombé entre les mains du plus grand prédateur de l’île prouvait que ses chances étaient très minimales.

« Tu es plus jolie quand tu t’emportes, gamine. »

Ihn Kyang se relève finalement, dépliant sa longue silhouette. Il était sur le départ. Son oeuvre ici avait été accomplie. Comme quoi finalement, il avait quand même rudement bien fait de venir ici sans but précis. C’était presque comme si le destin lui tendait les mains pour l’étreindre. Il adorait se sentir aussi supérieur aux autres. Un peu comme s’il était l’élu des dieux, quelque chose dans ce goût-là. Oui, Ihn Kyang était capable d’en venir à ce genre d’extrêmes et c’est entre autre ce qui posait problème pour la personne qui se trouvait en face de lui, qui qu’elle soit. Il se réservait le droit de vie et de mort. Mais Ji Jun semblait déjà l’avoir compris, vu ses mains tremblantes et son regard moins décidé qu’il le voulait bien. Le jeune homme hisse son sac sur une épaule tout en ayant un petit sourire amusé. Ah non ? Ça n’arriverait pas ? Ils allaient en reparler dans un petit moment si Ji Jun était encore là pour ce faire...

« Oh oui, tu as besoin de bien plus que ce que tu donnes maintenant pour survivre ici. Et si tu ne veux pas te salir les mains... », commence lentement Ihn Kyang tout en laissant son regard glisser sur la silhouette de Ji Jun avec une petite moue dédaigneuse comme s’il n’aimait pas ce qu’il voyait. « Tu devras trouver quelqu’un de plus fort que toi et d’assez fou pour vouloir faire de toi sa pute. C’est tout. »

Est-ce que ça lui plaisait davantage ? Il a un sourire bref ensuite, acquiesçant parce que oui, il avait tout à fait terminé cette petite rencontre.

« À la prochaine, si tu dures jusque là. »

Et sur ce, Ihn Kyang tourne les talons. Il en avait vraiment fini ici. Il allait trouver autre chose à faire jusqu’à ce qu’ils se rencontrent à nouveau. Il avait déjà fort hâte de constater par lui-même des différences qu’il trouverait chez ce gamin trop peureux...

_________________

You're a Beauty and I'm the Wolf
I feel the sensation at once. I’ll take you in one mouthful. I take in your scent, scrutinize your color. I’ll eat you up. Ah, but my strength weakens. Maybe I’m sick. Get a grip. How’d you get your heart stolen by a human? He’s only a one-bite meal. I’ve fallen for this irresistible, powerful feeling and I’ve let go of myself. The hidden thing within me has opened its eyes now.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: A new toy for my pleasure feat. Ji Jun   

Revenir en haut Aller en bas
 

A new toy for my pleasure feat. Ji Jun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pleasure of Japanese Bath
» Pleasure Bomb
» BREVET ICC
» You, alive ? Haha. Ϟ feat. Eun Ae
» Un p'tit coup vite fait, bien fait [PV: Jessica StJames feat Yitzhak Anavim]


Lethal Instinct :: 
 :: Complexes Maritimes :: Quais
-