Réouverture du forum !
http://lethal-instinct.forumactif.com





Partagez | .
 

 Traqué feat. Kim Jae Hwa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faction Bleue


avatar
Âge : 18 ans.
Amour : J'ai des sentiments pour le volontaire et je suis en paix avec moi-même à ce sujet.

Nombre de victimes : 1
Coupons : 583
Contenu du Sac : .
Une 3DS + quelques jeux
Un ordinateur portable
Un hoodie
Une clé usb
Un iPhone à moitié démonté
Un carnet empli de formules mathématiques + un stylo
Une paire d'écouteurs
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île
Une boussole
Une lampe torche
Un roman
Un chat
Deux rasoirs droits
Un petit réchaud à gaz
Un fouet
Un sac de couchage
Une bombe poivre + recharge
Deux piles pour montre
Une montre à moitié démontée
Deux colliers BR de joueurs décédés
Une lettre de sa mère + une photo d'eux deux

Avatar : Yong Jun Hyung (BEAST)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Kiriyama Ryuhei

Messages : 6363
Activité RP : 0









MessageSujet: Traqué feat. Kim Jae Hwa   Ven 1 Mar - 5:55

.Le 18 mai 2013 ▬ 13h50
It's true :

We're all a little insane.


Jae Seong se pose le dos contre un arbre, le souffle court. Il avait été la proie pour la deuxième fois depuis qu’il était ici. En fait, il l’était encore, si ça se trouvait. On ne savait jamais exactement quand on réussissait à les semer et parfois, le silence était drôlement trompeur. D’ailleurs, plus que de voir un de ces prédateurs trop humain devant lui, JS craignait davantage de ne plus le voir, justement. Comme c’était présentement le cas. Sa poitrine se soulevait et se rabaissait rapidement, au rythme de sa respiration hachurée qu’il tentait de calmer au mieux, histoire de ne pas ameuter tout le voisinage. La forêt dans laquelle il s’était enfoncé, il la connaissait bien pour avoir traîné dans le coin un bon bout de temps. Mais pas trop non plus, parce qu’il avait appris de sa fugue un an plus tôt que quand on restait trop souvent dans le même endroit, on attirait les problèmes… Et des problèmes, c’était beaucoup trop facile d’en avoir ici. Mieux valait les éviter au mieux. Sauf que présentement… Eh bien, c’était paniquant… JS se demandait s’il n’allait pas y laisser la peau, cette fois. Il y avait déjà laissé un peu de sang, après tout…

En effet, dans son cou, près du damné collier qui lui collait à la peau et lui provoquait des démangeaisons (souvent psychologiques, semblait-il), une longue estafilade d’un rouge vif se faisait voir. Un peu de sang avait coulé dans son col. Il avait évité de justesse ce qui lui avait semblé être une arme faite maison. Un bout de bois solide, un peu de corde et une pierre qu’on avait affutée… De quoi en finir avec lui en moins de deux. Après tout, il n’était pas le plus grand guerrier de cet enfer et il le savait fort bien. JS tend l’oreille… Mais rien. Il avait réussi à lui échapper ? Il serre son sac tout contre lui, un peu compulsivement, se demandant s’il pourrait monter le piège à loup qu’il avait sans se faire entendre. Dans un premier temps, il avait songé à se débarrasser de l’article mais… On prend tout ce qui passe et surtout, il avait essayé de chasser avec. Pour être franc, il ne savait pas trop ce qu’il pouvait y avoir sur cette île, mais généralement, quand il y a de la forêt, il y a des biches, des trucs dans le genre, non ? Purée… il était un citadin dans l’âme. Bouffer avait été une épreuve jusqu’ici. Il était sur l’île depuis trois jours et c’était un miracle que son ventre ne hurle pas famine présentement, histoire de rendre le tout encore plus cruel.

Il en était à ces pensées certes futiles en ce moment de panique, mais nécessaires pour qu’il garde son calme lorsque soudainement, un craquement sinistre le ramène au moment présent. Ça n’avait rien à voir avec le craquement d’une branche, lui semblait-il. C’était plutôt… Plutôt comme un os qu’on aurait brisé sans hésitation aucune. Un haut-le-cœur le prend, bien que ça s’arrête là, son corps visiblement pas encore décidé à le trahir. Ça arriverait, mais pour l’heure, ils étaient encore du même côté. Génial… Le bruit avait été étonnamment… silencieux ? Ça paraissait idiot dit ainsi, mais JS se comprenait. Habituellement, quand on use de tant de violence envers quelqu’un, il y a des cris. Une lutte. Quelque chose. Mais là… juste rien. Que s’était-il donc passé ? Jae Seong ne bouge pas pendant très longtemps. Peut-être cinq, voire plus dix minutes. Sa respiration s’est calmée et pourtant, il est mort de peur. C’est à n’y rien comprendre. Est-ce qu’on se faisait vraiment à cette vie ? Il ne voulait pas mourir… Pourtant, les suicides avaient commencés. Pourtant, plus qu’il ne l’aurait cru se rattachait à la vie. Lui inclus… La force de l’homme lorsqu’i l était en situation de vie ou de mort était incroyable. Trop, peut-être bien.

Quoiqu’il en soit, JS décide qu’il ne peut tout simplement pas rester là indéfiniment. Il prend une profonde inspiration, puis contourne l’arbre derrière lequel il était caché pour arriver… nez à nez avec un individu qu’il n’avait jusque là jamais vu ! Son cœur bondit douloureusement dans sa poitrine et un cri se meurt dans sa gorge avant de franchit le seuil de ses lèvres, se trahissant seulement par un borborygme étouffé. Il ne savait absolument qui il était, celui-là. Mais, du coin de l’œil, il voyait très bien son assaillant précédent étendu au sol, le cou tordu dans une position très, très étrange… Jae Seong n’ose pas faire un pas vers l’arrière. Pourtant, il a terriblement envie de déguerpir et, surtout, de ne plus être si près de ce type-là ! Parce qu’il avait peut-être la tête d’un vrai ange, il n’en restait pas moins que son regard était froid et calculateur… et que ses mains, grandes, étaient vraisemblablement puissantes. Le genre de meurtrier tout en force qui pouvait bien cacher son jeu. Sauf que celui-là ne semblait pas vouloir le cacher. Et JS avait un peu peur que le moindre mouvement ne trahisse davantage sa peur, voire incite l’autre à lui sauter dessus pour l’achever lui aussi…

Il était vraisemblablement possible d’avoir tellement peur pour sa propre vie qu’on faisait carrément abstraction d’un cadavre posé à quelques pieds seulement de soi. JS aurait aimé ne jamais pouvoir faire cette constatation.

« Vingt-cinq pourcent. », dit soudainement Jae Seong, sa voix peut-être légèrement tremblante, mais beaucoup moins qu’il ne l’aurait cru. D’ailleurs, entendre le son de sa voix l’avait vraisemblablement réalisé, parce qu’il reprend contenance plutôt bien, soudainement. « En vrai, ce serait probablement un peu moins de vingt-cinq pourcent, malgré ce qu’on peut croire à cause de certains facteurs déterminants qui devraient techniquement entrer dans le calcul des probabilités. Mais grosso-modo… Vingt-cinq pourcent de chances qu’on soit dans le même groupe. Ce serait pas mal, n’est-ce pas ? »

Il n’était pas très fort. Pas très résistant. Et il n’était vraisemblablement pas doué pour chasser la biche. Mais, Jae Seong avait du bagout et comptait bien l’utiliser ! Après tout, il y avait probablement plusieurs façons de se tirer d’un mauvais pas, même ici. S’il n’essayait pas un minimum, il allait de toute façon finir par pourrir au sol. Et ça, ça n’avait rien d’alléchant…

« Je peux reculer ? », demande Jae Seong, ayant bien conscience qu’il faisait davantage brebis que loup, mais sachant aussi qu’il valait mieux agir ainsi avec les types comme celui-là. Il rirait bien si en fait, ce garçon était passé par hasard juste après le meurtrier réel de l’autre, hein… Mais non. Quelque chose dans ce regard à peine étiré lui faisait craindre le pire. « Je m’appelle Jae Seong, d’ailleurs. Mais appelle-moi JS. C’est moins chiant. »

Si ça pouvait le rendre plus humain aux yeux de ce type, aussi bien copiner un peu… Parce qu’il était dans une sale situation et se doutait qu’au moindre geste d’agressivité de son vis-à-vis, il allait à nouveau perdre tous ses moyens. C’était un peu le principe dans bien des cartoons du prédateurs effrayant qui s’enfuit en courant… parce que juste derrière sa proie se trouve quelque chose d’encore plus terrifiant que lui ! Et IRL, ça n’avait rien de drôle…




_________________


Just gonna stand there and watch me burn.

But that's alright because I love the way it hurts.



Dernière édition par Jang Jae Seong le Mar 2 Avr - 1:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 19 ans
Amour : Sérieusement ?

Nombre de victimes : 57
Coupons : 323
Contenu du Sac : .
- 1 kriss
- 1 kukri
- 1 Desert Eagle
- 1 paire de jitte
- 1 dirk
- 1 paire de gants
- 2 tenue de rechange + 1 t-shirt
- 2 briquets
- 1 petit bidon d'essence à briquet
- 1 montre automatique
- 1 Carte de l'île
- 1 Stylo
- 1 Lampe torche (avec piles)
- 1 lampe dynamo (Piquée à Jang Jae Seong)
- 1 boussole
- 1 gourde
- 1 dentifrice
- 2 corde
- 1 gel douche
- 2 plaids (dont un rose)
- 1 eau bénite
- Trousse de soin (10 pansements, 2 bandes et un tube d'aspirine ) x2
- Une paire de jumelles

Avatar : Yang YoSeob (Beast)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Messages : 5397
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: Traqué feat. Kim Jae Hwa   Dim 3 Mar - 9:43



Jae Hwa était sur cette île depuis un petit peu plus de deux semaines. Survivre dans cet environnement était tout un concept en soit et même lui était surprit par la façon que l’île avait de tourner. Au début il s’était considéré comme sur une terre « en guerre ». Ca lui avait semblé logique et pourtant, il avait probablement oublié, quelque part dans l’équation, que les participants de cette guerre n’étaient pas des soldats. Et croyez-le : ça changeait tout. Genre vraiment.

La nature humaine faisait faire des choses curieuses. Elle transformait certains de ces gamins en véritables souris difficiles à dénicher, d’autres en véritable serial killer en puissance… Et s’adapter à chaque type d’étudiant était parfois plus laborieux qu’il l’aurait supposé. De plus, il s’était fixé pour objectif de garder le climat de peur… Et d’avoir au minimum une victime tous les deux ou trois jours. Pourquoi ? Pour éviter une explosion aléatoire de trois colliers. Si le siens était dans le lot, c’était la tuile pas vrai ?

En tout cas, donc, il n’était pas un tueur franc qui allait shooter tout ce qui lui passait sous la main. C’est qu’à trop réduire le nombre de participants, il pouvait encore mettre un terme au jeu ou en tout cas rendre la fin plus proche, ce qui n’était clairement pas son but. Alors tuer oui… Et laisser les corps assez en vue pour garder le climat de peur de tous les autres… Mais pas sans discernement. Glauque, sûrement, et il en avait un minimum conscience… Mais tant pis. Il n’était pas là pour faire du sentimentalisme mais pour aider au développement de statistiques importantes. Et puis ça leur ferait les pieds à ces mômes…

Bref. Jae Hwa glisse entre ses lèvres un carré de sucre. Il en avait trouvé une boîte à demi vide en ville et quand il sentait qu’il avait besoin d’un petit boost d’énergie, il n’hésitait pas à en poser un sur sa langue. Savoir se contenter du minimum tout en fournissant quand même ce qu’il fallait à son propre corps était un truc qu’il avait apprit depuis longtemps. Oui, Jae Hwa avait un avantage stratégique sur ces gamins qui découvraient la survie de la manière la plus brutale qui soit… Mais tout était question d ‘adaptation et de loi non seulement du plus fort mais également du plus malin.

Il y a trois jours, une nouvelle vague d’étudiants était arrivée. Il l’avait vu depuis une hauteur, de très loin. Combien y en avait-il ? Il n’aurait pas su le dire avec exactitude de sa position… Mais une belle grappe. Ca signifiait qu’il pouvait en tuer deux ou trois aujourd’hui sans mal… !

Là justement, il était donc plus ou moins en chasse. Son sac avait été caché sous une souche par acquit de conscience et pour le laisser un maximum libre de ses mouvements. C'est-à-dire qu’il devait quand même se méfier parce qu’en dix-huit jours il avait vraiment traîné une poisse terrible en ce qui concerne les armes. Déjà la sienne s’était révélée super moisit. De l’eau bénite, vous le croyez ça ? Mais en plus ses victimes avaient souvent eu les poches vides ou pleines de trucs tout aussi nuls. L’un d’eux avait eu un couteau, ça aurait pu être super ! Mais ce connard avait réussi à le lui jeter à la figure avec l’énergie du désespoir et… Et le couteau était tombé à la mer. Grandiose. Depuis le haut d’une falaise, il avait pas vraiment envisagé de descendre voir s’il pouvait le retrouver. Bref.

Des pas le font se tasser dans un bosquet. Ca courre… Une première silhouette passe non loin, grande et fine… Et si Jae Hwa ne se lève pas pour lui bondir dessus c’est que cette silhouette regarde régulièrement derrière elle. Il fuyait quelque chose. Ou plus sûrement quelqu’un quoi. Du coup Jae Hwa reste tapit, attendant plutôt le chasseur. Ca tarde un peu… Et il n’entend plus le petit lapin, se demandant si ce dernier avait continué sa course ou s’il s’était caché. Le relatif silence tendait à prouver que c’était plutôt la seconde solution parce que jusque là, ce gamin avait pas été super discret.

Jae Hwa attend… Commençant à se demander si ce type avait finalement semé son poursuivant mais non ! Soudainement un deuxième adolescent émerge et Jae Hwa s’apprête à bondir. Il voit l’arme de fortune dans les mains du jeune. Lourde, encombrante… Il avait encore une proie de merde, c’est ça ? Quoi qu’il en soit, ça faisait son avantage et sans hésiter, bondissant derrière le gamin, Jae Hwa vient le saisir à bras le corps, une main sous son menton, l’autre dans sa nuque et… CRAC ! Les cervicales se brisent net… Il retombe mollement au sol, les yeux encore grand ouvert…

Bon… Jae Hwa se penche, lui faisant les poches, récupérant une barre vitaminée… A moitié grignotée. Il la jette alors dans les fourrés. Pas qu’il voulait pas « partager » mais la paranoïa était de mise et pas question qu’il mange un truc dont il n’était pas certain qu’il soit sain. Le militaire de carrière se redresse ensuite, silencieux, scrutant les environs. Pas un bruit et pourtant, il est sûr que le premier garçon de tout à l’heure est toujours dans le secteur. Il pourrait pas l’expliquer mais c’est là, jusque dans ses tripes. Dégageant la cravate de son uniforme, Jae Hwa s’apprête à s’en servir comme d’un collier étrangleur sans le moindre remord. Désolé pour le petit lapin… Il allait se faire attraper par un autre chasseur.

Il fait quelques pas, tout à fait silencieux… Et soudainement le type se montre ! Ca le surprend un peu, pour dire vrai. Assez pour qu’il ne lui bondisse pas immédiatement dessus comme prévu en fait. Voyez un peu ce qu’il disait à propos de la nature humaine qui faisait faire des choses curieuses ? Ce type avait fuit un chasseur pour faire face à présent à un autre. Un autre potentiellement plus dangereux vu la situation.

Jae Hwa ne quitte pas des yeux l’autre, le détaillant rapidement. Son regard éclaté par la course qu’il venait de subir et la peur. Le sommeil aussi sûrement… Sa tenue pourtant droite, ses cheveux teintés et mal coiffé –quoi que ça ne lui allait pas mal- son regard petit mais bien en amande et ses lèvres pleines mais étroite figée dans ce qui ressemblait à une moue collant peu à la situation, il lui semblait !

Ces mêmes lèvres remuent finalement et Jae Hwa fronce les sourcils. Vingt-cinq pourcent ? Hé bien quoi « vingt-cinq pourcent » ? La réponse tombe finalement… Et mine de rien, l’ébauche d’un sourire en coin passe rapidement sur le visage de Jae Hwa. Un matheux ? Un peu bizarre le matheux. En plus il les imaginait souvent mal habillé avec des culs de bouteilles en guise d’yeux et la face un peu sur le mode « calculatrice ». En tout cas :

Si j’étais toi, j’espérais plutôt être dans les soixante-quinze pourcent restant.

En soit ça lui laissait plus de chance… Mais pas psychologiquement ça devait être difficile de comprendre pourquoi il le disait. Sauf que lui qui cherchait à récupérer un gamin avec un minimum de bon sens et de capacités de survie qui ne soit pas mauve, il envisageait peut être de tester celui-là dans les prochaines minutes. S’il était mauve ou qu’il ne convenait pas il en finirait à coup de cravate… Sinon…

Et oui : il savait qu’il était mauve. Il avait demandé à un ou deux autres candidats qui avaient raté l’épreuve. Et de fait, première épreuve :

Tu es de quelle couleur ? Tu le sais ?

Il lui demanderait la sienne quand il serait certain de savoir qu’il ne cachait pas de flingue ou quoi… Il était pas fou.

Si « JS » faisait un pas en arrière, Jae Hwa en ferait un en avant. Il signale d'un regard sombre que la réponse à sa question était donc « non ».

Bouge pas. Si tu bouges je te tue.

Et c’était… Absolument sincère !

C’est quoi ton arme ?

Autant aller au plus utile tout de suite !






_________________


Honor isn't about making the right choices.
It's about dealing with the consequences.



Dernière édition par Kim Jae Hwa le Sam 30 Mar - 22:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lethal-instinct.forumactif.fr/
Faction Bleue


avatar
Âge : 18 ans.
Amour : J'ai des sentiments pour le volontaire et je suis en paix avec moi-même à ce sujet.

Nombre de victimes : 1
Coupons : 583
Contenu du Sac : .
Une 3DS + quelques jeux
Un ordinateur portable
Un hoodie
Une clé usb
Un iPhone à moitié démonté
Un carnet empli de formules mathématiques + un stylo
Une paire d'écouteurs
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île
Une boussole
Une lampe torche
Un roman
Un chat
Deux rasoirs droits
Un petit réchaud à gaz
Un fouet
Un sac de couchage
Une bombe poivre + recharge
Deux piles pour montre
Une montre à moitié démontée
Deux colliers BR de joueurs décédés
Une lettre de sa mère + une photo d'eux deux

Avatar : Yong Jun Hyung (BEAST)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Kiriyama Ryuhei

Messages : 6363
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Traqué feat. Kim Jae Hwa   Lun 4 Mar - 4:05

Il y avait eu de la surprise, dans ce regard rond. De la surprise… mais pas de violence la suivant, ce qui était plutôt encourageant pour Jae Seong. Il espérait que le jeune homme n’était pas de ceux qui avaient des pulsions incontrôlables. Sinon, tout aussi habile soit-il de ses mots –si c’était possible…–, il ne parviendrait pas à avoir la vie sauve. Ce genre de type pouvait bondir pour un oui, pour un non… Mais celui-ci, même s’il avait une drôle de lueur dans les yeux, savait visiblement se contrôler. Parce qu’ils étaient un peu là à se jauger, n’est-ce pas ? Ça, ce n’était pas rassurant. Mais, c’était mieux que de le voir s’approcher pour l’étrangler, ou un truc dans le genre, c’est sûr… Sauf que soudainement, le jeune homme a des paroles qui sidèrent complètement Jae Seong ! Pourquoi est-ce qu’il souhaiterait être dans un groupe différent de ce type ? C’était complètement absurde ! Plus ils étaient nombreux du même groupe à se rallier, plus ils avaient de chances de s’en tirer et ça, ils le savaient amplement, pas vrai ?! Ce garçon était complètement fêlé… ou bien, il n’avait absolument pas compris le but du « jeu », même s’il répugnait à Jae Seong de l’appeler ainsi.

D’ailleurs, après un moment de silence, le jeune homme ose finalement rouvrir les lèvres, histoire de protester quand même un minimum !

« J’aimerais bien te croire, parce que ça me donne beaucoup plus de chances, mais le fait est qu’il vaut mieux trouver des membres de notre équipe. », fait remarquer JS, faisant un clin d’œil à son vis-à-vis en même temps, sa petite attitude un peu plus détendue étant revenue. « Le but est qu’une des équipes quitte cette endroit. Je me permets de te le rappeler. »

Que l’autre ne pense pas qu’il le prenait pour un con… même si c’était un peu ça, quoi ! Parce que bon, fallait avoir la mémoire limite pour oublier une des règles les plus importantes de ce cauchemar : la façon d’en sortir ! Toutefois, c’est pas très rassurant alors que l’autre lui demande sa couleur. Instinctivement, il glisse le bout de ses doigts sur l’arrière de son collier, frissonnant désagréablement à ce geste. D’ailleurs, il laisse rapidement retomber sa main le long de sa cuisse. Il détestait ce bout de métal… Il l’en dégoûtait carrément ! Sauf que le truc, c’est qu’il ne savait pas trop quoi répondre. Est-ce qu’il avait sa couleur ? C’était compliqué… Est-ce qu’il mentait ? Ça l’était encore plus. Mais… il réalise malgré tout un truc…

« Si je mens, tu vas le savoir. », déclare lentement JS, une lueur d’effroi brillant dans son regard. Ne lui demandez pas comment il le savait… mais c’était comme ça. C’était l’évidence même… Peut-être que c’était l’instinct de survie qui reprenait le dessus, lui faisant comprendre qu’il était proie entre les griffes d’un prédateur, qui sait… D’ailleurs… « Combien se sont fait avoir par ta tête d’ange, hein…? »

Sûrement trop. Mais pas lui. Il était pas con et il voulait survivre. Alors, finalement, il lâche dans un souffle, espérant fortement :

« Un type m’a dit que j’étais bleu… »

Il ne pouvait pas être plus précis et le garçon allait probablement comprendre pourquoi, pas vrai ? Ce n’est pas comme s’il pouvait vraiment faire confiance à Jae Hwan, après tout. Mais oui, il était presque sûr qu’il lui avait dit la vérité parce que parfois, ça allait juste de soi… Puis, le coupant net dans ses pensées, le jeune homme lui ordonne de rester en place, usant de la menace pour le convaincre. Il n’en aurait même pas eu besoin, mais c’est un plus et JS lève même les deux mains devant lui pour montrer patte blanche. C’est bon, c’est bon… Il ne bougeait pas. La distance qui les séparait (à peine !) lui était inconfortable, mais il préférait encore ne pas tenter sa chance… Alors, il ne bouge pas d’un iota, son regard toujours ancré à celui de cet étonnant prédateur. JS ne peut s’empêcher de se demander pourquoi il est toujours en vie, malgré tout… Et ça le fait déglutit avec difficulté alors qu’il a l’impression de ravaler non seulement sa salive, mais aussi ses larmes de désespoir.

Son arme lui est demandée… et parce que de toute façon, c’était limite ridicule même si en effet, ça pouvait être dangereux, il explique :

« Un piège à loup… J’ai faillis me saloper les doigts dessus, d’ailleurs. »

C’était peut-être pas brillant, mais bon… il était prêt à tout pour survivre. Et de fait, après un petit moment de silence, Jae Seong essaie subtilement d’acheter les bonnes faveurs de l’autre ! Après tout, qui ne tente rien n’a rien… et même s’il n’avait pas grand-chose d’intéressant et allait se battre pour sa nourriture, le piège à loup, il s’en fichait un peu.

« Je peux te le donner, si tu veux. C’est pas grave… », assure JS, pas très sûr de lui. Parce que bon, c’était quand même ce qui se rapprochait le plus d’une arme. « C’est pas trop mon truc. Moi, mon truc, c’est les ordis, tu vois. Enfin, ça l’air con dit comme ça… Mais je suis callé. Pas juste pour jouer à des jeux, quoi. La programmation… l’infiltration… le piratage… Je sais pas si ce serait utile ici. »

Et finalement, parce qu’il avait quand même deux questions importantes, il fini par les poser, trépignant un peu même s’il n’était pas sûr de vouloir avoir les réponses !

« Tu as ta couleur, toi ? », demande tout d’abord Jae Seong, prenant quelques secondes de silence avant d’ajouter : « Et tu me donnerais ton prénom ? »

Ouais… en quelque part, les deux questions avaient leur importance… Peut-être parce qu’il était juste trop fatigué pour être d’une logique constante, allez savoir…

_________________


Just gonna stand there and watch me burn.

But that's alright because I love the way it hurts.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 19 ans
Amour : Sérieusement ?

Nombre de victimes : 57
Coupons : 323
Contenu du Sac : .
- 1 kriss
- 1 kukri
- 1 Desert Eagle
- 1 paire de jitte
- 1 dirk
- 1 paire de gants
- 2 tenue de rechange + 1 t-shirt
- 2 briquets
- 1 petit bidon d'essence à briquet
- 1 montre automatique
- 1 Carte de l'île
- 1 Stylo
- 1 Lampe torche (avec piles)
- 1 lampe dynamo (Piquée à Jang Jae Seong)
- 1 boussole
- 1 gourde
- 1 dentifrice
- 2 corde
- 1 gel douche
- 2 plaids (dont un rose)
- 1 eau bénite
- Trousse de soin (10 pansements, 2 bandes et un tube d'aspirine ) x2
- Une paire de jumelles

Avatar : Yang YoSeob (Beast)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Messages : 5397
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: Traqué feat. Kim Jae Hwa   Mar 5 Mar - 7:05




Le regard de Jae Hwa reste posé sur le jeune homme en face de lui. Ils devaient avoir le même âge, à peu de chose près… Sauf que ce mec était plus grand que lui. En même temps, le nord-coréen faisait un petit complexe à ce sujet mais il péchait un peu niveau centimètres de son côté. L’entraînement était probablement la cause de sa croissance interrompu un petit peu trop vite et… bref… Ce type était plus grand que lui quoi. Par contre ils n’avaient pas la même carrure mais si l’autre avait « quelque chose » quoi. Une attitude qui lui donnait moins l’air d’être une véritable proie alors que de toute évidence, c’était vraiment ce qu’il était. Trompeur… Mais intéressant. Quoi qu’il en soit il avait un minimum de bagout parce que voilà qu’il remet en question son information avant de lui rappeler les règles. Et il a un petit côté limite hautain en le faisant qui fait un peu arquer un sourcil à Jae Hwa quand même…

Ce type allait se faire tuer juste parce qu’il avait L’AIR de se foutre de la gueule des gens non ? C’était sympa à voir mais ça n’impressionnerait que les brebis encore plus faibles que lui non ?

Nous n’avons peut être pas le même but. Ou bien pas la même façon de l'atteindre.

Hé non… Lui voulait de toute évidence s’échapper et il avait très bien comprit les règles du jeu même s’il n’était pas très combattif. Il avait au moins l’instinct de survie, même si c’était maladroit. Et Jae Hwa ne voulait pas de suicidaire quoi… Quant au nord-coréen justement, quitter l’île n’était pas dans ses projets. Il y avait de la résignation à ce niveau là parce qu’il savait que ça n’arriverait pas.

Tu as entendu dire qu’il y avait un volontaire sur l’île ?

Le tout demander d’une façon qui laissait planer peu de doute quant au fait que ce gamin l’avait devant lui quoi. Ce dernier le prend néanmoins très au sérieux, tout particulièrement à propos des colliers et quand il suppose que Jae Hwa saurait s’il lui mentait, le militaire acquiesce. Il allait vérifier, quelle que soit la réponse. Là il testait surtout un peu la température pour voir quel type de personnalité possédait ce mec. Assez impressionnable pour ne pas essayer de mentir ? Assez intelligent pour savoir que le faire empirerait la situation en tout cas. Bon point pour lui, mine de rien.

Une question pleine de fatalité tombe… Faisant quand même légèrement gronder Jae Hwa. Sa « tête d’ange ». Sa tête de bébé, c’est ça qu’il voulait dire ? Parce que si oui il allait le mettre un peu vénère hein ! A dix-huit ans, presque dix-neuf, il avait parfois l’air salement plus jeune qu’il n’était. Quoi qu’il en soit, Jae Hwa n’y répond pas parce que de toute façon la réponse à sa propre question tombe. Bleu. Par contre, elle n’était pas catégorique. Logique mais Jae Hwa, peut être un peu parano sur les bords, se demande si cette façon de dire les choses est là pour lui mentir sans en avoir l’air… ?

Montre-moi.

Et comme pour l’encourager à ne pas faire de mouvement brusque, Jae Hwa étire une fois ou deux la cravate enrouler autours de ses poings. Il ne plaisantait pas ok ? Visiblement ils étaient d’accord parce que l’autre n’avait pas fait le moindre pas, dans une direction ou dans l’autre, et montrait plutôt patte blanche. Pourvu que ça dure…

Il lui parle de son arme et Jae Hwa fronce les sourcils. C’était sérieux ? Ca avait l’air. Putain mais… C’était quoi cette poisse qu’il se traînait ? Ca pouvait être sympa à poser dans une zone stratégique mais au-delà de ça l’intérêt était quand même salement limité. Moins que pour sa saloperie d’eau bénite m’enfin quand même quoi ! C’était pas le grand luxe !

Il continu de blablater, lui offrant son arme… En échange de sa vie ? Ca ressemblait à ça et Jae Hwa ne contredis pas pendant une seconde, ordonnant néanmoins :

Lâche ton sac, retire lentement, très lentement ta veste. Et fait toujours très lentement un tour sur toi-même en gardant tes mains bien visibles.

Et seulement là il se convaincrait que ce type ne représentait pas un danger immédiat. Valait mieux faire preuve d’un certain excès de prudence dans le coin n’est-ce pas ? Quant à sa couleur, il prévient :

Ca va être à toi de me le dire.

Seconde chance vis-à-vis de la vérité et des mensonges… Et ça allait chauffer dans son cerveau non ? Est-ce que Jae Hwa voulait vraiment être dans un groupe différent ou bien pas ? Est-ce qu’il savait déjà sa couleur ? Le but était quand même de voir ce type salement sous pression, fallait pas se leurrer. Et tout volontaire qu’il soit, Jae Hwa n’avait donné ses raisons à personne alors ça ne devait pas l’aider des masses.

Quoi qu’il en soit, pour son prénom, il consent à répondre.

Jae Hwa. Kim Jae Hwa. Et toi c’est quoi ton nom ?

Parce qu’il l’appellerait bien « le bleu » ou « toi ! » ou une autre connerie du genre mais bon… Ca risquait de devenir pénible à la longue… Jae Hwa passe en longueur le long de la silhouette, pas racoleur parce que son regard scan l’autre sans réellement mater hein. Il n’était pas là pour ce genre de considération et n’y pense même pas. Une fois sûr que l’autre n’a pas d’arme immédiatement disponible, il tourne légèrement la tête, laissant à l’autre l’occasion de venir regarder sa couleur, prévenant :

Au moins mouvement suspect, je te brise deux côtes et une rotule et je te laisse en travers du chemin pour atteindre un de tes petits copains…




_________________


Honor isn't about making the right choices.
It's about dealing with the consequences.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lethal-instinct.forumactif.fr/
Faction Bleue


avatar
Âge : 18 ans.
Amour : J'ai des sentiments pour le volontaire et je suis en paix avec moi-même à ce sujet.

Nombre de victimes : 1
Coupons : 583
Contenu du Sac : .
Une 3DS + quelques jeux
Un ordinateur portable
Un hoodie
Une clé usb
Un iPhone à moitié démonté
Un carnet empli de formules mathématiques + un stylo
Une paire d'écouteurs
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île
Une boussole
Une lampe torche
Un roman
Un chat
Deux rasoirs droits
Un petit réchaud à gaz
Un fouet
Un sac de couchage
Une bombe poivre + recharge
Deux piles pour montre
Une montre à moitié démontée
Deux colliers BR de joueurs décédés
Une lettre de sa mère + une photo d'eux deux

Avatar : Yong Jun Hyung (BEAST)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Kiriyama Ryuhei

Messages : 6363
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Traqué feat. Kim Jae Hwa   Jeu 7 Mar - 6:09

Pas le même but… ? Jae Seong voulait bien croire que ce type et lui n’ait pas nécessairement les mêmes façons d’atteindre leur but. Même qu’il le lui souhaitait un peu parce qu’il n’était pas complètement stupide et savait que ses chances de survie frôlaient le néant, à moins qu’il ne réussisse à se réfugier dans un coin reclus. Et encore, d’après ce qu’il avait compris, les organisateurs, s’ils le remarquaient, allait essayer de faire bouger les choses en interdisant la zone. Génial… Bref, il comprenait ça. Mais alors pas le même but ? Il avait beau réfléchir à la vitesse de la lumière, il ne voyait absolument pas pourquoi ce jeune homme voudrait atteindre un but autre que gagner ce foutu jeu pour partir d’ici le plus vite possible ! Sauf que voilà que l’explication tombe un peu d’elle-même. Un tressaillement apparent prend Jae Seong alors que le garçon lui pose une question on ne peut plus rhétorique. Parce qu’elle incluait elle-même une réponse : il avait devant lui le fameux volontaire. Le fou qui avait donné son nom de son plein gré en espérant ardemment être choisi pour mettre les pieds sur cette île macabre et… Et quoi, au juste ? Qu’est-ce qui poussait un adolescent à commettre un tel geste ? JS sent son cœur s’emballer à cette macabre découverte. Et pas en bien.

Jae n’aurait même pas pu mettre de mots sur les émotions contradictoires et intenses qui le traversaient à cet instant même. Et même s’il détestait cette idée, il savait qu’elles passaient probablement rapidement dans son regard, trahissant son trouble. Et en même temps, son vis-à-vis n’avait probablement pas espéré le contraire… Sa voix est plus faible et il fait preuve de beaucoup moins d’assurance malgré sa façon d’être naturelle alors qu’un simple petit mot franchit le seuil de ses lèvres étroites et généreuses :

« Pourquoi…? »

C’était la question à un million de won… et il n’en aurait probablement pas la réponse, il en était conscient. Elle lui avait tout simplement échappée… tout comme cette réflexion à propos des airs angéliques de celui qui était pourtant un démon avéré. Et vraisemblablement, ça n’avait pas fait son bonheur. JS peut le dire sans hésitation rien qu’au regard qui lui est décroché et à la façon quasi imperceptible que l’autre a de bander les muscles et de redresser le torse, comme s’il avait quelque chose à prouver. Comme s’il voulait montrer qu’il était un homme et, contrairement à la majorité des types sur cette île, un VRAI homme. En même temps, qu’attendait-on d’autre du volontaire ? Soudainement, l’envie de faire plusieurs pas vers l’arrière était plus forte que tout. Et peut-être même que JS a un mouvement dans cette direction. Pourtant, il ne fait pas un seul pas, l’interrompant rapidement. Il tenait à la vie et pour l’heure, être docile était sa plus grand chance. Parce qu’il ne battrait probablement même pas ce type à la course à pieds. Et même s’il était plus rapide, il se savait aussi moins endurant. Fin de la discussion.

Lui montrer. Son collier. JS a les yeux agrandis par la peur alors qu’il comprend que l’autre veut qu’il lui montre son collier. Désolé, mais pendant quelques secondes, le signal a eu un peu de mal à se rendre jusqu’au cerveau ! Ça voulait dire l’approcher. Le laisser se poser dans son dos. Peut-être même le laisser toucher sa nuque. Un long frisson hautement désagréable traverse l’échine de l’adolescent alors qu’un gémissement dépité remonte le long de sa gorge. Mais il n’avait pas le choix, comme lui signalent les grandes mains –il devenait de remarquer leur belle taille ! – de l’autre, alors qu’il menaçait de sa cravate. Et entre ses mains, ça devenait une arme on ne peut plus convaincante ! Hésite-t-il ? Pas vraiment… Mais ce n’est pas parce qu’il est sur le pilote automatique ou quoi. C’est plutôt parce qu’il est convaincu que c’est la marche à suivre pour rester en vie. C’est une belle motivation, mine de rien… Alors, il obtempère sans protester une seule seconde, même si ses gestes sont plutôt lents et, surtout, maladroits parce qu’il tremble trop. Ça le frustrait que de montrer à ce type à quel point il avait peur, mais il ne pouvait faire autrement !

Alors, Jae Seong laisse leeeentement tomber son sac au sol. Le piège à loup tinte fortement, prouvant qu’il n’avait pas menti, probablement. C’était déjà ça de pris pour lui. Toujours avec autant de lenteur, JS retire sa veste, son regard ancré dans celui du Volontaire qui semblait l’analyser avec beaucoup de soin, le rendant nettement mal à l’aise. D’ailleurs, malgré sa peur, il a un petit regard de reproche pour l’autre ! La veste tombe au sol et JS lève les mains pour les poser derrière sa tête, presque sur le haut de son crâne, comme on le voyait souvent dans les séries policières. C’était la meilleure façon d’avoir ses mains en évidence pour le moment, semblait-il. Et sur ce, il commence à tourner sur lui-même, se demandant vraiment où l’autre voulait en venir. Lorsque le Volontaire est dans son dos, il a un bref gémissement tout en se recroquevillant légèrement sur lui-même, comme s’il craignait un coup ou tout simplement la mort… Mais rien ne vient. Et finalement, l’autre est à nouveau dans son champ de vision, le rassurant un peu quand même, il faut l’avouer. Une chose de sûre : ce type ne jouerait pas comme ça avec lui s’il avait l’intention de le tuer directement. Il ne semblait pas là pour perdre son temps…

Quant à dire à l’autre la couleur de son collier, ça a le don de le stresser à mort. C’est quoi pour lui un mauvais mouvement, hein ?! Entre temps, des présentations sont faites. Kim Jae Hwa… D’accord…

« Comment est-ce que je dois t’appeler ? », demande lentement Jae Seong, sur un ton qui demandait quand même à ce qu’on ne le prenne pas pour plus con qu’il était ! Si la réponse était une connerie comme « maître », il allait quand même fortement protester, hein ! « Jang, moi. Mais tu peux toujours m’appeler… JS… »

Comme déjà dit, mais même s’il avait hésité avant de le répéter, il n’avait pas pu s’en empêcher. Ça donnait presque une dimension moins effrayante à toute cette histoire si Kim voulait bien l’appeler par son surnom. M’enfin… C’était purement psychologique, mais c’était pas mal les trucs psycho qui allaient compter dans les prochains temps, mine de rien ! Finalement, l’autre semble prêt à se faire dire sa couleur. Génial… JS hésite avant de finalement approcher lentement, les mains bien en évidence. Heureusement, il n’a pas besoin de se mettre sur la pointe des pieds ou quoi pour voir le collier en question. Il est si près qu’il entend le souffle du jeune homme. Qu’il sent le parfum de sa peau. Ça lui file des frissons désagréables une nouvelle fois et, surtout, l’envie de hurler ou de pleurer. Ou les deux à la fois, soyons fous. D’ailleurs, il doit étouffer un sanglot du plat de la main, mais se reprend rapidement. Et parce qu’il avait à cœur sa survie, il ne prend pas Kim en traître.

« Je ne vois pas bien. Je vais glisser mes doigt entre le collier et ta peau pour le tordre juste un tout petit peu. », explique lentement Jae Seong avant de lever son autre main pour que Kim la voit bien, le bras tendu histoire d’avoir un temps de réaction plus long. « Et mon autre main reste là… T’inquiète. »

Sur ce, il fait ce qu’il avait dit. Ses doigts glissent contre l’épiderme doux et chaud. Il tient doucement le collier, tire juste un peu pour voir mieux et finalement, il le relâche. C’était déjà fini. Et il avait envie de hurler pour qu’on vienne l’aider. Il fait un pas vers l’arrière, puis un autre… et réalisant qu’il venait de peut-être reculer un peu trop, il hésite… mais ne revient pas sur ses pas. Et même que finalement, le cœur battant, il en fait un nouveau vers l’arrière. Les lèvres entrouvertes, Jae Seong observe un moment Kim avec une expression confuse sur le visage. Il ne savait plus s’il devait se réjouir ou pleurer…

« Mauve. », souffle soudainement le jeune homme, mort de peur. Oui, mauve. C’était une bonne nouvelle, comme Kim le lui avait déjà dit ? C’était surprenant… et une partie de lui n’y croyait pas, le rendant complètement parano sur la suite des événements ! « Tu es mauve. C’est ta couleur. Je… Qu’est-ce que tu veux, à la fin ? »

Il y a un temps de latence… et prouvant qu’il n’avait pas non plus besoin qu’on lui dise « tout », Jae Seong se tourne presque complètement dos à Kim, les épaules tremblantes. Il allait se faire tuer. Étranglé par une cravate. C’était pitoyable. Mais le Volontaire voulait voir son collier maintenant, n’est-ce pas ? Cette journée était la troisième. Et il allait crever…

_________________


Just gonna stand there and watch me burn.

But that's alright because I love the way it hurts.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 19 ans
Amour : Sérieusement ?

Nombre de victimes : 57
Coupons : 323
Contenu du Sac : .
- 1 kriss
- 1 kukri
- 1 Desert Eagle
- 1 paire de jitte
- 1 dirk
- 1 paire de gants
- 2 tenue de rechange + 1 t-shirt
- 2 briquets
- 1 petit bidon d'essence à briquet
- 1 montre automatique
- 1 Carte de l'île
- 1 Stylo
- 1 Lampe torche (avec piles)
- 1 lampe dynamo (Piquée à Jang Jae Seong)
- 1 boussole
- 1 gourde
- 1 dentifrice
- 2 corde
- 1 gel douche
- 2 plaids (dont un rose)
- 1 eau bénite
- Trousse de soin (10 pansements, 2 bandes et un tube d'aspirine ) x2
- Une paire de jumelles

Avatar : Yang YoSeob (Beast)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Messages : 5397
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: Traqué feat. Kim Jae Hwa   Ven 8 Mar - 10:47




« Pourquoi ». La question valait son pesant d’or en dehors de l’île, sans aucun doute. Mais une fois dessus, les raisons de chacun n’avaient plus aucune importance. Il avait peut être choisit d’être ici mais il était potentiellement moins sanguinaire que certains étudiants qui se découvriraient psychopathes n’est-ce pas ? En fait cette île révélait une partie de l’âme humaine qu’on pouvait passer toute une vie à ignorer dans d’autres circonstances. Visiblement, « JS » n’étaient pas (ou pas encore) de ces brebis qui se transformaient rapidement en loup. Sans mauvais jeu de mots vis-à-vis de son arme évidemment…

Lui non plus ne l’était pas. Il était un loup depuis le départ mais il chassait « utile » un peu comme un prédateur en pleine jungle qui aurait simplement tué pour manger. Quoi qu’il en soit, Jae Hwa ne répond pas à la question. Pas encore en tout cas. Peut être qu’il se justifierait auprès de Jae Seong un peu plus tard mais pour le moment ce n’était pas dans ses projets. Après tout, ce garçon allait peut être mourir prochainement alors pourquoi gaspiller sa salive ?

Jae Hwa a un petit regard furtif pour les alentours, prouvant comme il était attentif malgré tout au reste de leur environnement. Ils n’étaient pas « à découvert » à proprement parler mais on faisait plus discret quoi. Son regard se repose néanmoins sur le joli minois (donnons-lui ça un instant) de Jae Seong qui pour l’heure était un peu figé et choqué par la nouvelle. En tout cas il ne cherchait pas du tout à la remettre en question. Il était crédule à ce point ou c’était juste lui qui était réellement convainquant ? Peu importe, l’assemblage des deux était prometteur.

JS amorce un mouvement de recule et Jae Hwa décolle un talon de terre, déjà prêt à bondir… Que ce soit ça ou autre chose, Jae Seong renonce à son mouvement et Jae Hwa lui lance un petit regard d’avertissement…

Le sac à dos tombe au sol, lourdement et dans un bruit d’acier, prouvant probablement la présence du piège à loup. Il réfléchit rapidement à l’éventualité de se charger avec ou bien pas… Mais son regard en revient néanmoins rapidement au jeune homme qui avec lenteur et disons-le : crainte, obtempère, tournant sur lui-même, mains en évidence. Jae Hwa relâche la cravate d’une main une seconde, tâtant au passage les poches de Jae Seong, le rebord de son pantalon (pour vérifier qu’il n’y cachait rien et finalement, s’accroupissant tout en lui faisant signe de ne pas broncher, il s’accroupit pour lever le bas de ses jambes de pantalon, vérifiant que rien n’était glissé dans les chaussettes. Pas le cas à ce qu’il semblerait… Bon.

Respire, si tu montre que tu as peur sur cette île, tu vas te dessiner une cible sur le front.

Ok, il croyait sûrement qu’il allait mourir mais bon. A dramatiser systématique c’est sûr qu’il allait pas forcer le destin hein. Et puis que ce soit volontaire ou pas, JS récupère un peu de cette attitude pas moqueuse mais légèrement supérieure qui fait arquer un sourcil à Jae Hwa. C’était pas vraiment de l’intérêt mais… Enfin… C’était bizarre quoi. Ce môme était bizarre.

Jae Hwa puisque c’est mon prénom. Ou Kim.

Ca lui semblait logique et franchement il s’en moquait comme de sa première chemise quoi. Par contre « Jang Jae Seong » avait visiblement sa petite exigence à ce niveau là et s’il ne le lui demande pas directement, Jae Hwa n’est pas assez idiot pour ne pas saisir l’invitation sous-jacente. « JS » donc. Il hausse les épaules, signalant qu’il s’en fichait. Si ça pouvait lui faire plaisir… Il ferait ça. A condition que la survie de JS soit nécessaire évidemment.

Le jeune homme s’approche. Près… Très près. Trop pour des conditions optimales de survie mais ça allait parce qu’il transpirait la terreur et que les hommes comme Jae Hwa étaient formés à la reconnaitre. A deux doigts de pleurer et de finir à genoux pour supplier pour sa vie, Jae Seong s’emploi donc à venir regarder la pastille de couleur qu’il savait peinte dans l’intérieur de son collier. Il enregistre mentalement l’odeur de sa peau, leur différence de gabarit plus évidente à présent qu’ils étaient si proche et d’autres informations plus ou moins utiles qu’il classe mentalement, au cas ou.

Son regard se pose sur la main de JS qui reste en vue tandis que le jeune homme vient poser l’autre contre sa peau. Ses doigts sont froids, nouvelle preuve de la peur qui le saisissait tout entier. Jae Hwa a d’ailleurs un petit grondement rapide sous la sensation un rien désagréable mais ne l’interrompt pas, attendant le verdict avec tout de même une bonne dose de curiosité… L’information est visiblement entre les mains de JS et ce dernier le relâche, recule… Encore… Et même encore d’un pas et Jae Hwa prévient :

Stop.

Oui, c’était bref comme avertissement mais il était certain que JS était suffisamment intelligent pour comprendre que ça valait tous les mots du monde, n’est-ce pas ? Quoi qu’il en soit, l’étudiant lui donne finalement sa couleur… Confirmant ce qu’on lui avait déjà dit. Oui il avait douté parfois… Il est de notoriété publique que sous les effets de la peur ou de la torture un homme était prêt à dire tout et n’importe quoi pour que ça s’arrête et avec une marge d’erreur d’une sur quatre (ou sur trois, dans le cas de JS) disons que plusieurs confirmations étaient bonnes à prendre et à présent, Jae Hwa était plutôt convaincu du fait qu’il était réellement de la faction mauve quoi. Il acquiesce donc, sans vraiment s’émouvoir, attendant que l’autre lui laisse accès à sa nuque.

Jae Seong se retourne à nouveau… Et Jae Hwa observe un instant le tremblement nerveux de ses épaules. Il attend une seconde et pour éviter l’effet de surprise il prévient :

J’approche ma main.

Ce qu’il fait effectivement, venant chercher le collier avant de… Se mettre légèrement sur la pointe des pieds en jurant. C’était vraiment chiant quoi !

Baisse-toi un peu.

Bon… Il était pas géant par rapport à lui hein… Mais ça leur éviterait de perdre du temps inutilement. Jae Hwa vient passer ses doigts sur l’acier du collier, cherchant à le tordre juste assez pour voir une pastille. Une pastille bleue. Comme prévu donc, n’est-ce pas ? Il a ensuite un petit mouvement pour appuyer sur l’épaule de l’étudiant, l’encourageant ainsi à se retourner à nouveau. Pendant une minute, Jae Hwa envisage de mentir à JS sur la couleur de son collier… Mais finalement, s’il voulait s’en faire un « relatif » allier (ou tout du moins un compagnon docile) mieux valait éviter de lui donner plus de raisons que ça de se méfier.

Tu es dans la faction bleue. On ne t’a pas mentit.

Il fait une pause à ce stade, les yeux plongés dans ceux du jeune homme… Et finalement, il reprend la parole :

Tu es plus débrouillard que tu n’en as l’air et si tu te calme tu es sans doute plutôt malin. Je vais te proposer un deal.

JS avait bien saisit ? Oui ? Alors il propose :

Soit tu restes avec moi. Tu ne me trahis pas, tu obéis à mes ordres… Et je te garde en vie aussi longtemps qu’il me sera permit de le faire sans me mettre danger de mort. Soit je te tue maintenant pour t’épargner de tomber sur quelqu’un qui fera ça de manière moins propre que moi… Soit je te laisse partir mais la prochaine fois qu’on se croise sera la dernière.

Jae Hwa lève ensuite un index, ajoutant :

Réfléchis bien. Ca fait 17 jours que je suis ici et comme tu vois je suis en pleine santé et en pleine maîtrise de mes moyens. Je suis militaire de carrière, je suis entraîné à la survie.

Il vendait un peu son truc quoi, mine de rien. Quant à ses raisons… Il n’allait pas les donner tout de suite. Plus tard les confessions, quant il serait certains que JS serait assez docile pour rester à ses côtés. En tout cas, rien à voir mais :

Pourquoi tu te balade avec ton piège à loups dans ton sac ?

En trois jours il aurait déjà pu le déposer non… ?



_________________


Honor isn't about making the right choices.
It's about dealing with the consequences.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lethal-instinct.forumactif.fr/
Faction Bleue


avatar
Âge : 18 ans.
Amour : J'ai des sentiments pour le volontaire et je suis en paix avec moi-même à ce sujet.

Nombre de victimes : 1
Coupons : 583
Contenu du Sac : .
Une 3DS + quelques jeux
Un ordinateur portable
Un hoodie
Une clé usb
Un iPhone à moitié démonté
Un carnet empli de formules mathématiques + un stylo
Une paire d'écouteurs
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île
Une boussole
Une lampe torche
Un roman
Un chat
Deux rasoirs droits
Un petit réchaud à gaz
Un fouet
Un sac de couchage
Une bombe poivre + recharge
Deux piles pour montre
Une montre à moitié démontée
Deux colliers BR de joueurs décédés
Une lettre de sa mère + une photo d'eux deux

Avatar : Yong Jun Hyung (BEAST)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Kiriyama Ryuhei

Messages : 6363
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Traqué feat. Kim Jae Hwa   Mer 13 Mar - 4:50

Sa question ne trouve pas de réponse, mais ce n’est pas une grande surprise pour JS, qui se demande même une petite seconde si elle n’avait pas été rhétorique de son propre point de vue. Parce qu’on avait beau dire que la connaissance, c’est le pouvoir, il n’en restait pas moins qu’il y a certaines choses qu’il ne voulait pas savoir. Et les motivations d’un adolescent qui veut faire perdurer un jeu d’une telle cruauté valaient mieux rester nébuleuses, du moins pour le moment. Il n’était pas certain d’avoir l’estomac assez solide pour endurer des explications du genre de la part de… Jae Hwa, puisque c’est ainsi qu’il devait appeler l’étudiant à l’affût. Au moins, pendant qu’il était avec lui, JS était certain que personne d’autre n’allait lui fondre dessus. C’était… une protection fort effrayante. Mais, pour combien de temps encore ? Dix minutes à tout casser ? C’était trop peu. Et il voyait bien que le jeune homme n’était pas de ceux qu’on attrape si facilement, malheureusement. Est-ce qu’il pouvait faire preuve d’assez de bagout pour l’embobiner ? Il avait une chance à se comporter aussi docilement. Peut-être que Jae Hwa ne le verrait pas venir…

En tout cas, le jeune homme semble ne pas vouloir prendre le moindre risque. Sérieusement, Jae Seong se sent dans un film d’action, carrément. Qui se transformerait sûrement en film d’horreur très vite, mais peu importe pour le moment… Les mains de l’autre le fouillent sans trop, mais c’est déjà bien assez pour lui soutirer un frisson fort désagréable. Il déglutit avec difficulté, se rendant compte que la seule raison pour laquelle il ne le repousse pas brusquement c’est que le volontaire ne s’attarde pas et fait le strict minimum, preuve qu’il ne… profitait pas de la situation, osons le dire. Quant à respirer, quelle idée… C’était plus facile à dire qu’à faire, surtout quand un psychopathe venait tout juste de nous tripoter. Mais, malgré sa mauvaise volonté évidente –que pour lui, heureusement ! –, Jae Seong savait que c’était la pure vérité. S’il continuait à transpirer la peur par chaque pore de sa peau, nul doute qu’on allait lui fondre dessus avec joie. Et il ne doutait pas une seule seconde qu’il pouvait trouver encore pire cinglé que Jae Hwa ici. Parce que le jeune homme en face de lui était peut-être le meilleur prédateur… mais peut-être pas le plus fou.

Techniquement, les pires moments de cette rencontre sont supposés se terminer bientôt. Enfin… oui, il se comprenait. Jae Seong détestait qu’on le touche dans une situation de stress et celle-ci était pire que ça. Il manque de faire une erreur qui aurait probablement mis fin à son tourment plus rapidement qu’il ne l’aurait cru. Stop. JS arrête d’un seul mouvement, dès qu’il entend ce mot bref et rude franchir le seuil des lèvres de l’homme. Il se crispe, fermant les yeux parce que de toute façon, ça ne changerait plus rien… Jae Hwa le prévient lorsqu’il s’approche, mais malgré tout, JS sursaute lorsque la main chaude se glisse près de son cou. Il se penche, comme demandé, ne songeant même pas au ridicule de la situation. Vrai que le volontaire était petit, mais il n’avait même pas une seule seconde songé à s’en moquer ou quoi ! Rien qu’à voir ces mains puissantes, il les imaginait se glisser autour de son cou et serrer, serrer… Ça lui suffisait à ne pas avoir envie de jouer les petits malins. Puis, la grande main masculine se pose sur son épaule. Étonnamment, le geste ne le stresse pas, cette fois. Et même qu’il s’en décrispe un peu, tournant d’abord uniquement la tête vers le volontaire, le regard interrogateur.

Jae Seong se retourne finalement complètement, observant un long moment Jae Hwa sans vraiment y croire. Bleu. Il était dans la faction bleue et l’autre, dans la mauve. S’il ne lui avait pas menti, il aurait peut-être la vie sauve. Sinon, il vivait ses dernières minutes. JS peine à soutenir ce regard de braise qui se perd dans le siens, mais le fait malgré tout. Heureusement, le volontaire ne le laisse pas languir… et JS est littéralement pendu à ses lèvres, buvant chacune de ses paroles alors qu’il réalise que c’est là sa porte de sortie. Sa seule chance de rester en vie… Un choix lui est donné. Et c’est probablement une des rares fois qu’on lui proposera de rester en vie ou de le tuer, il le réalise. Dans le fond, le choix, il l’avait déjà fait… parce qu’on avait beau se moquer, JS était loin d’être un imbécile.

« Je reste avec toi. », assure rapidement Jae Seong. Pas d’attente, pas de longueurs inutiles dans la formulation de ce contrat verbal. Rien que l’essentiel pour être certain de ne pas perdre cette chance inestimable. Il ne semblait pas devoir fournir quoi que ce soit en retour, si ce n’est de ne pas être un boulet, bien entendu… Il ferait de son mieux. C’était fou et il flippait à mort, mais n’importe qui d’un minimum intelligent aurait répondu la même chose. « Je ne connais pas grand-chose… Mais si tu prends la peine de me montrer, je te promets d’apprendre vite. »

Parce qu’il n’allait pas non plus s’inventer des aptitudes invisibles… Ce serait le meilleur moyen de s’attirer des ennuis, comme mentir sur son CV ou dans une entrevue importante. Malgré son accord donné, le regard de Jae Seong glisse lentement le long de la silhouette courte, mais puissante. Musclé ? Non, Jae Hwa ne l’était pas vraiment. Nul doute que sous cet uniforme scolaire devait se cacher une musculature fine et bien définie, mais rien qui paraissait au premier coup d’œil. Tout ce qui pouvait trahir sa force, c’était ces grandes mains. Les siennes paraissaient bien fines et petites si on se prenait à comparer. Puis, il y avait ce visage étonnamment juvénile. Et ce regard… Ce regard qui lui arrache finalement un petit frisson, le convainquant de détourner le regard. Assuré, conquérant. Kim Jae Hwa était dans son élément et n’avait pas peur de le montrer. Toutefois, une question se posait suite à ce qui lui avait été dit.

« Militaire de carrière ? Mais… », commence lentement Jae Seong, espérant quand même ne pas s’avancer en territoire hostile de cette façon. « T’as quel âge…? »

Il lui aurait bien donné treize ans si ce n’était pas de son comportement, mais ce n’était absolument pas avisé d’en informer le jeune homme et ça, il le savait parfaitement, merci bien ! Une question lui est posée à son tour et Jae Seong se sent… un peu plus détendu, peut-être ? Il a un petit sourire en coin et plein d’attitude pour le volontaire, glissant une main dans sa tignasse brune.

« Eh bien, les raisons sont plutôt nombreuses en fait… C’est plutôt la suite logique de plusieurs pensées mises bout à bout. », commence à expliquer Jae Seong, ne doutant vraisemblablement de rien à ce niveau. Et nul doute que Jae Hwa allait regretter sa question ! « Au départ, je voulais juste le laisser derrière moi. En fait, j’ai vraiment faillit le faire, puis je me suis dit que je devais vraiment mettre toutes les chances de mon côté. Du coup je l’ai gardé et j’ai songé à chasser avec. C’est pas à ça que ça sert ? Je sais pas trop ce qu’il y a dans le coin, mais je cracherais pas sur une biche même si je suis pas sûr de pouvoir la dépecer, bref… Sauf que le souci, c’est que dès que j’ai essayé de l’enclencher, j’ai faillis y laisser des doigts. »

Le jeune homme marque une petite pause, levant une main aux longs doigts fins légèrement égratignés. Il avait été chanceux que ça ne soit pas pire, pour être franc !

« Je l’ai échappé belle. Et j’ai décidé que c’était pas une bonne idée, du coup. », constate Jae Seong, un petit soupir aux lèvres. Ah, et puis aussi ! « Y a aussi que j’aurais eu l’air vachement débile si j’avais oublié où je l’avais posé et que j'avais marché dessus, non ? »

Ça, c’était logique ! D’ailleurs, il attend vraisemblablement des encouragements avant de continuer sa petite histoire. Parce que ouais, quand on le démarrait, il était un peu difficile à arrêter. Et puis, discuter comme ça de la pluie et du beau temps version Battle Royale, c’était encore ce qu’il venait de découvrir de mieux pour se détendre un peu…

« Finalement, je l’ai repris et j’ai décidé de trouver une corde. », explique le jeune homme, son petit sourire en coin plein d’attitude revenu. « T’en aurais pas une ? Je veux l’attacher solidement sur le bidule et m’en servir comme d’un genre de poids. Tu sais, une arme qu’on peut balancer comme un ninja, histoire de se défendre. J’ai pas trop envie d’en arriver là, mais c’est pas mal, non ? »

Ouais. Dans un manhwa, peut-être. Mais, c’était encore la meilleure idée à laquelle Jae Seong avait pu se raccrocher. Il n’y connaissait rien en armes et, de toute façon, ça lui faisait un but : trouver une corde. C’était rassurant, en quelque part…! Il y a un petit moment de silence... et finalement, le jeune homme ose assurer :

« Ça va être bien d'avoir quelqu'un avec qui parler. »

Et ce, même s'il était probablement avec le plus dangereux des loups de cette île...

_________________


Just gonna stand there and watch me burn.

But that's alright because I love the way it hurts.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 19 ans
Amour : Sérieusement ?

Nombre de victimes : 57
Coupons : 323
Contenu du Sac : .
- 1 kriss
- 1 kukri
- 1 Desert Eagle
- 1 paire de jitte
- 1 dirk
- 1 paire de gants
- 2 tenue de rechange + 1 t-shirt
- 2 briquets
- 1 petit bidon d'essence à briquet
- 1 montre automatique
- 1 Carte de l'île
- 1 Stylo
- 1 Lampe torche (avec piles)
- 1 lampe dynamo (Piquée à Jang Jae Seong)
- 1 boussole
- 1 gourde
- 1 dentifrice
- 2 corde
- 1 gel douche
- 2 plaids (dont un rose)
- 1 eau bénite
- Trousse de soin (10 pansements, 2 bandes et un tube d'aspirine ) x2
- Une paire de jumelles

Avatar : Yang YoSeob (Beast)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Messages : 5397
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: Traqué feat. Kim Jae Hwa   Jeu 14 Mar - 10:48




Au moins la réponse ne tarde pas à se faire connaître. Tout transit de peur et d’inquiétude que soit JS, sa tête fonctionnait encore assez pour savoir où se trouvait ses intérêts. Est-ce qu’il entrevoyait quand même la possibilité de lui fausser compagnie ? Peu importe. Jae Hwa ne débutait pas et Jae Seong devrait se tenir un minimum à carreau s’il voulait survivre. Pour ce qui était de lui apprendre des choses, le nord-coréen se contente d’un petit hochement bref de la tête. Il allait faire ça oui. Ho il ne lui apprendrait pas des milliers de choses… Parce que si effectivement, rendre JS débrouillard (encore plus) était une bonne idée, il ne fallait pas non plus le rendre entièrement autonome. Mais ça va... ; Quelque chose lui disait que ça n’arriverait pas. Peut être à cause de sa peur… Le fait que lui-même soit très calme vis-à-vis de la situation devait jouer en sa faveur. Il devait apparaître comme digne de confiance du point de vue de la survie. Bref…

Une question tombe… Relative à son âge et de toute évidence, JS devait le penser plus jeune qu’il n’était. Il y a donc un moment de blanc pendant lequel Jae Hwa se demande s’il doit être vexé… Mais en même temps il commençait à avoir l’habitude et de fait, grondant de mécontentement il répond :

18 ans…

Et même bientôt 19 en réalité. Le mois prochain en fait.

Et toi ?

Pas que ça ait une importance capitale mais si la bouche de JS pouvait être plus occupée à lui répondre qu’à lui signaler qu’il avait l’air pas mal plus jeune, ça faisait son bonheur… ! Ceci dit, Jae Hwa était déjà en train d’apprendre à ses dépends que Jae Seong pouvait… Etre un incorrigible bavard. Même dans ce genre de situation il savait prendre son petit air princier pour lui faire le détail de ce qui lui était passé par la tête à propos de son piège à loup. Et alors il lui semblait qu’il y avait un gouffre entre les âneries prononcées et la relative fierté que JS éprouvait à lui raconter.

S’en suivent donc des explications… Des successions d’idées… Et le pire c’est qu’aux vues du nombre, Jae Hwa aurait pu croire qu’il y en aurait au moins une de bonne hein. Mais non. C’était toujours des idées soit fantaisistes, soit un peu idiote. Pas complètement parce qu’il pouvait encore comprendre par quel processus de pensés JS était passé pour arriver à certaines conclusions mais… Wow quoi… Il était sûrement tombé sur le plus mauvais trappeur de l’île ou un truc comme ça. En même temps, il lui avait pas dit que son truc c’était les ordinateurs ? Ben ça se voyait… Un bon vieux geek des familles…

Jae Hwa hoche négativement la tête à propos de la corde, notant mentalement que de toute façon, même s’il en avait eu une, il la lui aurait pas filée pour… Ca. Le flot de paroles se tarit, juste avant que JS ne semble sous-entendre qu’il se taperait bien encore la discut’ comme ça par la suite. Heu… Ok…

Finalement je pense que je vais te tuer ok ?

Le tout dit sur un ton pas vraiment rieur ni rien… Et pourtant dans la foulée, trouvant un rapide et éphémère sourire en coin, Jae Hwa ajoute :

Je plaisante.

Par contre, bousculant un peu JS pour qu’il recule de quelques pas (il n’avait pas encore parfaitement confiance désolé), Jae Hwa s’accroupit à hauteur de son sac, commençant à l’ouvrir pour farfouiller dedans. Inutile de demander au propriétaire du dit sac n’est-ce pas ? La première chose qu’il sort c’est le piège à loup. Il l’observe un moment, le soupèse… Puis le remet dans le sac tout en assurant :

Tu vas oublier tes idées débiles pour ce piège à loup. Ca nous servira et pas n’importe comment. T’as vraiment cru que t’allais chasser la biche ou le lapin avec ça ? Et le coup de la corde t’as vu ça où ? Dans un film ?

Jae Hwa a un petit mouvement d’épaule l’air de dire « te donne pas la peine de répondre ». Non mais franchement, il avait encore du mal à le croire !

Je suis sûr que t’aurais eu des idées plus meurtrières avec une épingle à nourrice.

C’est dire à quel point il trouvait JS doué avec son piège à loup hein ! Quoi qu’il en soit il extrait du sac une console de jeu, la tournant une seconde entre ses doigts avant de la rejeter sans douceur à l’intérieur du sac. Il trouve ensuite une lampe à dynamo… Et un peu étonné, il en vérifie l’état de marche avant de convenir :

D’accord, ça c’était malin.

Pas doué pour se battre ou se défendre mais Jae Seong lui prouvait qu’il avait bel et bien de la ressource. Lui-même n’avait pas songé à ce genre d’item qui allait leur être fort pratique. D’ailleurs la lampe passe du sac de JS au sien ! Finalement, après sa petite inspection il laisse la bouffe et le reste, refermant le sac pour venir le coller entre les bras de son propriétaire.

Tu as de l’énergie dans les jambes ? Parce que je ne suis jamais statique. On va parcourir plusieurs kilomètres par jour.

Puis tournant une seconde la tête vers le mort il l’indique d’un petit mouvement du menton :

Et il y en aura d’autre, habitue toi. Ce ne sera pas toujours aussi propre.




_________________


Honor isn't about making the right choices.
It's about dealing with the consequences.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lethal-instinct.forumactif.fr/
Faction Bleue


avatar
Âge : 18 ans.
Amour : J'ai des sentiments pour le volontaire et je suis en paix avec moi-même à ce sujet.

Nombre de victimes : 1
Coupons : 583
Contenu du Sac : .
Une 3DS + quelques jeux
Un ordinateur portable
Un hoodie
Une clé usb
Un iPhone à moitié démonté
Un carnet empli de formules mathématiques + un stylo
Une paire d'écouteurs
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île
Une boussole
Une lampe torche
Un roman
Un chat
Deux rasoirs droits
Un petit réchaud à gaz
Un fouet
Un sac de couchage
Une bombe poivre + recharge
Deux piles pour montre
Une montre à moitié démontée
Deux colliers BR de joueurs décédés
Une lettre de sa mère + une photo d'eux deux

Avatar : Yong Jun Hyung (BEAST)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Kiriyama Ryuhei

Messages : 6363
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Traqué feat. Kim Jae Hwa   Lun 18 Mar - 2:41

Dix-huit ans… Comment pouvait-on refléter l’image du parfait commando d’élite alors qu’on était si jeune ? À voir l’air sombre qu’affiche Jae Hwa, il semble plutôt évident qu’il le met au défi de commenter. Mais, il n’a vraisemblablement pas mis le doigt sur ce qui tourmente réellement Jae Seong à ce sujet. Son vis-à-vis semblait surtout croire qu’il l’avait supposé plus jeune, n’est-ce pas ? C’était apparemment un sujet délicat avec Jae Hwa et JS était assez intelligent pour le comprendre sans que celui-ci n’ait besoin de le lui faire remarquer. Ce qui était une bonne chose en soi, puisque l’autre semblait être plus du genre à frapper avant d’expliquer plutôt que le contraire. Ses avertissements ressemblaient déjà à des punitions… JS ne voulait pas tirer assez sur la corde pour savoir quelle gueule avaient les punitions. Quoiqu’il en soit, lui ce qui le choquait, ce n’était pas tellement cette jolie tête d’ange alors que l’homme était majeur. C’était plutôt qu’il soit un parfait meurtrier alors qu’il était encore si jeune. Peut-être même qu’en cet instant, JS a-t-il plus peur que s’il avait eu, en face de lui, un homme d’âge mûr. Ce type devait avoir eu une enfance terrible… Il avait été formaté par il ne savait trop qui, pas vrai ? Il fallait être un monstre pour voler à quelqu’un son enfance de cette façon…

Il réalisait par le fait même que toucher Jae Hwa risquait d’être beaucoup plus difficile qu’il l’avait d’abord supposé. C’était un autre problème pour sa survie. Il se doutait que dès qu’il serait trop encombrant, le jeune homme se débarrasserait de lui. JS avait peut-être déjà misé toutes ses chances sur un certain attachement émotionnel. Vraisemblablement, il allait devoir réviser sa propre stratégie, car elle risquait de le mener à une mort peu glorieuse. Quoi qu’il en soit, la question lui est retournée et avant de répondre, JS s’essaie, ne serait-ce que pour tâter le terrain.

« T’as pas besoin de grogner comme ça. Je me doutais qu’on avait à peu près le même âge. Voire, je te donnais quelques années de plus. », assure-t-il, confiant. Parce que malgré tout, Jae Seong ne mentait pas, présentement et ça devait bien paraître, quoi ! Oui, il avait l’air jeune et rencontré au milieu d’Incheon, nul doute qu’il lui aurait donné plusieurs années de moins. Mais ici, alors qu’il semblait tellement en contrôle et si déterminé ? Forcément, Jae Hwa devenait un autre homme… Ou du moins, la perception qu’on en avait changeait. « J’ai 17 ans, moi. »

De toute façon, ils sont rapidement amenés à parler d’un autre sujet bien plus intéressant…! Enfin, JS parle et Jae Hwa écoute, ce qui était quand même une caractéristique qu’il ne lui avait pas donné immédiatement. Mais c’était cool, qu’il sache écouter ! Sauf que bon… soudainement, l’homme a une remarque effrayante. JS entrouvre les lèvres et fait un pas vers l’arrière, sous le choc. Ses mains se relèvent rapidement en position de défense, car il craint le pire… Mais la suite l’horrifie encore plus. Il… plaisantait ?! JS n’a pas le temps de répondre immédiatement, trop sonné par ce que l’autre venait de lui dire ! Il se fait bousculer, recule de quatre ou cinq pas, les lèvres toujours entrouvertes. Et finalement, alors que Jae Hwa commence à fouiller dans son sac sans qu’il ne songe particulièrement à l’en empêcher, il se frustre un peu, quand même !

« Mais c’est pas une blague, ça ! C’était… tellement pas drôle ! Je vais te donner des cours d’humour si tu veux mais ça, jamais plus, quoi ! », s’exclame le jeune homme, complètement outré ! Il en avait encore le cœur qui battait à cent à l’heure, quoi ! Sauf que pire encore, voilà que Jae Hwa maltraite ses trucs ! « Mais… arrête ça ! Ma DS ! C’est fragile, ces trucs. Si tu veux pas prendre soin de tes effets personnels, libre à toi, mais mes trucs, je les entretiens, moi ! »

Il récupère son sac lorsque celui-ci lui est rendu, non sans un petit regard noir pour Jae Hwa. Oui bon, excusez-le, mais en plus, il venait de se faire traiter de débile pour ses histoires de piège à loup et même s’il avait eu droit à un compliment, il s’était fait piquer sa lampe-torche.

« Ben, un piège, ça sert techniquement à attraper du gibier. J’ai pas un diplôme en trappage, tu m’excuseras… », marmonne JS tout en enfilant correctement son sac. « Et non, j’ai pas vu ça dans un film… J’y ai juste pensé. C’est mieux que rien, il me semble. M’enfin… On est pas tous G.I. Joe dans l’âme, tu m’excuseras. »

Oui, il voulait bien se faire marionnette entre les mains puissantes de cet homme effrayant. Mais pas en perdant la bonne dose de caractère qu’il avait déjà… Pas entièrement, du moins. Il a un petit regard pour… nulle part en particuliers, juste sa droite comme s’ils allaient dans cette direction ou quoi. Plusieurs kilomètres par jour, c’était terrifiant pour lui qui savait posséder des capacités du genre toutes limitées…

« Je peux marcher et repousser mes limites… Mais à tes yeux, elles vont sembler vraiment courtes… Je peux m’améliorer, mais pas si tu me fais marcher 50 kilomètres par jours. Je vais juste… tomber à un moment… », murmure lentement JS, se faisant beaucoup plus petit à présent qu’il avouait être un boulet, en quelques sortes. « Je sais que c’est pas vendeur, mais au moins je te mens pas, hein. »

Quant à en avoir d’autres… des morts, c’est ça ? De toute façon, Jae Seong regarde résolument Jae Hwa dans les yeux, se faisant un peu plus ferme cette fois, alors que plus tôt, il avait été plaintif à propos de sa DS. Là, ça n’avait plus rien à voir…

« Je ne suis pas un meurtrier et je ne vais pas m’habituer. Ne me regarde pas comme ça… Ce n’est pas dans mes gênes. Je ne te quitterai pas du regard et ne les regarderai que si ma vie en dépend. Et quand tu reviendras vers moi, je ne les regarderai toujours pas. Je ne verrai que toi. Peut-être que de cette façon, je verrai plus l’humain en toi que la bête… »

En faire abstraction… C’était aussi de ça dont il avait besoin pour survivre. Sinon, il allait devenir complètement fou… Il préférait encore voir Jae Hwa comme le sauveur qu’il n’était pas.

_________________


Just gonna stand there and watch me burn.

But that's alright because I love the way it hurts.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 19 ans
Amour : Sérieusement ?

Nombre de victimes : 57
Coupons : 323
Contenu du Sac : .
- 1 kriss
- 1 kukri
- 1 Desert Eagle
- 1 paire de jitte
- 1 dirk
- 1 paire de gants
- 2 tenue de rechange + 1 t-shirt
- 2 briquets
- 1 petit bidon d'essence à briquet
- 1 montre automatique
- 1 Carte de l'île
- 1 Stylo
- 1 Lampe torche (avec piles)
- 1 lampe dynamo (Piquée à Jang Jae Seong)
- 1 boussole
- 1 gourde
- 1 dentifrice
- 2 corde
- 1 gel douche
- 2 plaids (dont un rose)
- 1 eau bénite
- Trousse de soin (10 pansements, 2 bandes et un tube d'aspirine ) x2
- Une paire de jumelles

Avatar : Yang YoSeob (Beast)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Messages : 5397
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: Traqué feat. Kim Jae Hwa   Jeu 21 Mar - 11:29




Jae Hwa n’était pas certain que Jae Seong ait réellement pu le penser plus âgé qu’il ne l’était réellement. Mais sur le principe il préférait autant que l’adolescent lui affirme quelque chose de ce genre et de fait, il s’était contenté de faire silence. C’était quand même un peu dur pour son orgueil de savoir à l’avance qu’en les croisant, n’importe qui ne les connaissant pas songerait probablement que le volontaire des deux c’était JS et que lui était son éternel petit suiveur. Hey… Tout militaire et plein de sang froid soit-il, Jae Hwa n’en était pas moins un adolescent sortit depuis peu de la puberté hein…

Pour ce qui était de l’âge de JS… Hé bien lui il l’avait réellement imaginé un peu plus vieux, à tort ou à raison. C’était à cause de ce petit air orgueilleux et supérieur probablement. Disons qu’il avait une attitude qui aurait pu être charismatique si le fait qu’il ouvre la bouche n’avait pas brisé tous ses effets… ! Parce que sans vouloir se faire un peu cassant, ce garçon avait beau être visiblement malin, valait mieux qu’il reste dans le trip de « soit beau et tais-toi ». Jae Hwa était à peu près certain qu’il excellait dans ce rôle.

Tu es arrivé il y a trois jours seulement n’est-ce pas ?

Il avait une bonne mémoire mais il y avait eu des tas de visages à mémoriser pendant le trajet en bateau. Hors il avait été délicat de se concentrer sur tous. Peut être avait-il raté ce joli minois là… Mais il en doutait, d’où sa formulation. Quoi qu’il en soit, sa plaisanterie suivante tombe à plat et JS s’enflamme un tout petit peu, faisant naître un petit sourire narquois l’espace d’une seconde sur le visage de Jae Hwa avant qu’il ne redevienne plus pro. Il n’allait pas réellement ordonner à JS de se taire. Du moins pas tout le temps…

Pour ce qui était de la console de jeu, Jae Hwa a l’impression une seconde qu’il avait malmené un chiot quoi. JS s’était à moitié précipité comme si un de ses reins avait été caché dans son sac et Jae Hwa avait arqué un sourcil, dubitatif.

Tu penses que c’est le moment d’améliorer ton score à Pokémon ?

Et puis bon… Batterie quoi. Il avait le chargeur ? Fallait encore qu’ils trouvent une prise en était de marche et sur laquelle ils pourraient le brancher. Et bizarrement, Jae Hwa ne se voyait pas tellement chasser les prises électriques, là comme ça.

JS continu de se frustrer plus ou moins tout seul à cause de ses réflexions sur le piège… Et finalement, plaquant une main sur ses lèvres rondes, Jae Hwa assure ce qu’il avait pensé un peu plus tôt :

Parfois, tu devrais juste respecter le concept du « sois beau et tais-toi ». Genre maintenant.

Son regard va tout autour d’eux, fouillant un peu comme pour s’assurer, en plus, qu’ils étaient seuls. D’ailleurs, ça lui fait penser :

Et il faudra baisser le volume. Sinon tu vas être une véritable sirène pour signaler notre position.

Le jeune homme se monter ensuite stressé à propos des kilomètres à parcourir et Jae Hwa a un petit mouvement d’épaules. JS avait peut être raison mais en même temps, froidement, il lui assure :

La perspective de mourir va te donner des ailes, quitte à ce que tes muscles te brûlent.

Il ne bougeait pas pour le plaisir… Mais pour fouiller les zones qu’il n’avait pas encore pu réellement fouiller… Pour repasser là où il y avait eu du réapprovisionnement afin entre autre de se nourrir oud e remplir ses bouteilles… Et puis il y avait la chasse, bien sûr. Quant aux récriminations de JS à propos des morts, il lève les yeux au ciel… Il était tombé sur une colombe décidément. Ca ne le gênait pas sur le principe hein… Mais du coup, fallait qu’il demande :

Tu comptes quitter cette île vivant ?

Parce que de fait, soulignant de manière subtile le pourquoi de leur collaboration :

Parce que je te signale que nous deux vivants, personne ne quittera cette île.

Lui qui était un garçon intelligent… Il devait avoir comprit le but de la manœuvre à présent non ? Hé oui… Jae Hwa était là pour faire durer le jeu et ce moyen était quand même le plus pratique qui soit. Et il allait faire ce qu’il fallait pour que leurs deux colliers ne soient pas déclenchés aléatoirement. Quant à lui ? Il savait déjà qu’il ne quitterait jamais cet endroit. Et c’était cette froide résolution qui brillait à présent dans son regard tandis qu’il fixait JS, attendant la réponse à sa question…



_________________


Honor isn't about making the right choices.
It's about dealing with the consequences.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lethal-instinct.forumactif.fr/
Faction Bleue


avatar
Âge : 18 ans.
Amour : J'ai des sentiments pour le volontaire et je suis en paix avec moi-même à ce sujet.

Nombre de victimes : 1
Coupons : 583
Contenu du Sac : .
Une 3DS + quelques jeux
Un ordinateur portable
Un hoodie
Une clé usb
Un iPhone à moitié démonté
Un carnet empli de formules mathématiques + un stylo
Une paire d'écouteurs
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île
Une boussole
Une lampe torche
Un roman
Un chat
Deux rasoirs droits
Un petit réchaud à gaz
Un fouet
Un sac de couchage
Une bombe poivre + recharge
Deux piles pour montre
Une montre à moitié démontée
Deux colliers BR de joueurs décédés
Une lettre de sa mère + une photo d'eux deux

Avatar : Yong Jun Hyung (BEAST)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Kiriyama Ryuhei

Messages : 6363
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Traqué feat. Kim Jae Hwa   Lun 25 Mar - 21:57

Jae Seong a un bref mouvement positif du chef pour signifier qu’en effet, ça faisait bel et bien trois jours qu’il était sur cette île. Et Jae Hwa, deux semaines et des brouettes. Difficile de croire qu’on puisse survivre tout ce temps… Oui, ça le dépassait complètement. Malgré lui, son regard glisse lentement jusqu’au cadavre un peu plus loin. Il a un frisson peu agréable, détournant les yeux avec empressement. Combien d’élèves Jae Hwa avait eu le temps de tuer depuis son arrivée ? Est-ce que JS voulait vraiment connaître la réponse à cette question ? Probablement pas, parce qu’il garde cette fois les lèvres résolument closes. Quant à cette histoire de score à Pokémon, il lance un petit regard cuisant à son… séquestreur ? C’était un peu ça, n’est-ce pas ? Parce que s’il ne restait pas avec Jae Hwa, il allait se faire tuer. Par lui-même. Peut-être pas immédiatement, mais ça viendrait. Et Jae Seong était certain qu’à accepter de rester avec lui, dans quelques jours, l’homme ne le laisserait pas partir librement avec seulement un avertissement de ne plus le croiser. Son regard s’illumine d’une lueur effrayée l’espace d’un instant. Jae Hwa ne pouvait peut-être pas suivre le fil de ses pensées, mais il pouvait suivre celui de ses émotions et JS se flagelle mentalement de cette faiblesse.

Mais bon, ça n’avait tellement rien à voir avec améliorer quelque scores que ce soit ! C’était… hautement différent et il fallait bien que ce soit un barbant militaire de carrière qui ne comprenne pas ça ! Jae Seong est même sur le point de répondre… mais soudainement, une main puissante est plaquée contre ses lèvres, étouffant son petit cri de protestation. Mais qu’est-ce qu’il foutait ?! Être beau et se taire ? Par-dessus la grande main chaude, JS envoie de petits éclairs de colère du regard à cet imbécile. Il lui semble que l’odeur du sang lui saute au nez, par la même occasion. Simple effet psychologique ? Il ne sait pas et ne veut pas savoir… Fermement, le jeune homme attrape la main de Jae Hwa pour la repousser. Il était bien d’accord pour baisser le volume, d’ailleurs il a un petit regard inquiet autour d’eux. Il avait été un peu trop tête en l’air, probablement… En revenant à Jae Hwa, il reprend la parole, plus calmement cette fois.

« Ne touche pas mes choses, c’est tout. », demande le jeune homme, suppliant plus qu’il n’ordonne réellement. « Je n’ai plus que ça. Elles sont importantes... et ne me touche pas. Ce n'est pas parce que je te suis que tu en as le droit. »

Il ne répond pas tout de suite à ce qu’ajoute Jae Hwa, néanmoins. Lui donner des ailes… Et puis quoi, encore ? Lentement, le jeune homme s’agenouille au sol, ouvrant avec précaution son sac. Il manipule soigneusement ses maigres possessions, replace correctement son portable pour qu’il soit bien protéger dans le fond destiné à ça, puis le referme pour le glisser à nouveau sur ses épaules. Tout était sous contrôle et ne semblait pas avoir subit de casse, mais il avait peur d’ouvrir ses machines pour rien. Mieux valait conserver la batterie. Il avait tous les rechargeurs… mais doutait grandement pouvoir trouver une prise qui fonctionnerait. Son regard en revient à Jae Hwa, qui continue de le prendre de haut, ce qui ne plaît guère à Jae Seong. Toutefois, il ne se permet pas de commenter sur ce point précis… Parce que si c’est ce qu’il devait endurer pour rester en vie, il n’était pas assez fou pour s’en plaindre. Ça, c’était trois fois rien.

« Alors c’est toi qui va me menacer de mort pour que j’avance ? », demande JS, lèvres pincées. Il n’y reste néanmoins pas, observant les environs avec un petit air résolu. « Quelle direction prenons-nous ? La ville est là-bas. Maintenant que je suis avec toi, j’ai moins peur de m’y aventurer. »

Ce disant, il pointe une direction, sûr de lui. Eh ouais. Jae Hwa en doutait peut-être, mais il savait lire une carte… Comme quoi, il pouvait avoir son utilité. Parce qu’en plus, il se souvenait de la carte. Pas à la perfection, mais assez pour ne pas être totalement désemparé si jamais il la perdait, ce qui était une bonne chose. Et il avait moins peur d’aller en ville maintenant parce qu’il s’imaginait que plusieurs personnes y allaient dans l’espoir de trouver de quoi se mettre sous la dent, principalement. Avec Jae Hwa, il avait quelqu’un pour le défendre… s’il avait bien compris les closes de leur contrat un peu effrayant. Nouveau silence alors que le volontaire aborde un sujet délicat. Jae Seong détourne vivement le regard lorsqu’il sent ses yeux s’embuer. À ces mots, il avait repensé à sa mère, à leur nouvelle vie sans son alcoolique de père. À tous les projets qu’ils voulaient faire ensemble et à … tout ce qui lui manquait d’elle et de son petit appartement certes pas luxueux, mais confortable. JS glisse une main contre sa joue pour en effacer l’unique sillon humide qui s’y était glissé, se sentant pathétique, mais s’en fichant un peu, présentement.

Il hausse lentement les épaules pour faire écho à la question du volontaire. Son regard reste un moment posé sur des feuilles mortes qui étaient restées là depuis un hiver… peut-être plus et qui pourrissaient pour nourrir le sol. Elles n’étaient sûrement pas les seules à nourrir ce sol-là…

« Toi vivant, personne ne quittera cette île. », assure finalement Jae Seong, à nouveau fort sûr de lui. Son regard se plante dans celui de Jae Hwa, fier malgré les quelques larmes qui les font briller. « Tu comptes mourir ? »

Et sur ce, il passe tout près de l’homme, le frôlant légèrement, pour continuer son chemin, non sans contourner le cadavre qui gît toujours au sol, ce qui lui arrache un long frisson désagréable, une nouvelle fois. Il n’allait jamais s’habituer à la mort et, en quelque part, ça lui soutire un soupir de soulagement. Il ne deviendrait pas fou. Du moins, il allait longuement se battre pour que ça ne soit pas le cas ! Peut-être qu’il allait recroiser Soo Mee, tiens… En espérant que Jae Hwa n’aura pas l’idée saugrenue de faire mal à la si douce jeune fille ! Mais ça lui fait penser…

« Tu as rencontré des gens intéressants ? », demande JS, réellement intéressé par la réponse que pouvait lui fournir le jeune homme. « Moi mis à part, bien sûr. »

Et encore une fois, cette petite attitude hautaine, néanmoins couplée d’un sourire en coin. Ça, c’était de l’humour ! Pas comme ce que l’autre taré lui avait fait, plus tôt… Il avait cru qu’il allait crever, quoi !

« Tu as eu quoi comme arme, toi ? », questionne à nouveau le jeune homme, songeur. « Ça devait pas être fameux pour que tu fouilles avec acharnement dans mon sac. »

Eh, il était capable de faire des liens, hein…


_________________


Just gonna stand there and watch me burn.

But that's alright because I love the way it hurts.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 19 ans
Amour : Sérieusement ?

Nombre de victimes : 57
Coupons : 323
Contenu du Sac : .
- 1 kriss
- 1 kukri
- 1 Desert Eagle
- 1 paire de jitte
- 1 dirk
- 1 paire de gants
- 2 tenue de rechange + 1 t-shirt
- 2 briquets
- 1 petit bidon d'essence à briquet
- 1 montre automatique
- 1 Carte de l'île
- 1 Stylo
- 1 Lampe torche (avec piles)
- 1 lampe dynamo (Piquée à Jang Jae Seong)
- 1 boussole
- 1 gourde
- 1 dentifrice
- 2 corde
- 1 gel douche
- 2 plaids (dont un rose)
- 1 eau bénite
- Trousse de soin (10 pansements, 2 bandes et un tube d'aspirine ) x2
- Une paire de jumelles

Avatar : Yang YoSeob (Beast)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Messages : 5397
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: Traqué feat. Kim Jae Hwa   Mer 27 Mar - 9:35




Hé bien… Visiblement Jae Seong voulait prendre grand soin de cette console –et du reste- même si l’intérêt était pour le moins limité, voir nul. Il se chargeait d’un peu plus de poids pour rien à son avis mais comme ça n’allait pas affreusement les ralentir et que de toute façon JS allait porter tout seul, comme un grand, son sac, lui s’en fichait. Ceci étant dit, Jae Hwa avait quand même arqué un sourcil dubitatif devant le petit regard courroucé que Jae Seong lui avait envoyé… Ce garçon n’avait aucune demi-mesure, si ? Il lui semblait soit sauvage soit terrorisé. C’était sûrement l’île qui faisait ça… Mais quand même, ça le laissait toujours un peu mitigé, de voir ce genre de changement en aussi peu de temps.

Nouveau coup de colère quand il l’encourage physiquement à se taire mais Jae Hwa ne s’en émeut pas davantage, se contentant de lui rendre un regard égal. Quant à ne pas toucher « ses choses » ni lui parce qu’il « n’en avait pas le droit », Jae Hwa fronce légèrement les sourcils. Il y a une seconde pendant laquelle il ne dit rien puis ignorant le sujet des affaires de Jae Seong (il avait déjà fait mentalement le point là-dessus et avait un peu la flemme de partager ses pensées à voix haute) il revient quand même sur cette histoire d’être touché, accusant :

On dirait que tu me parle comme si j’avais l’intention d’abuser de toi.

Et vu sa grimace, soit il était insulté de se faire traiter de violeur, soir il était dégouté à cette idée. Bon dans le cas présent c’était plutôt la première solution hein… Mais il n’avait pas spécialement regardé à la plastique de l’autre de toute façon. Pas en ces termes du moins. Quoi qu’il en soit, Jae Hwa n’en rajoute pas. Il ferait ce qu’il faut pour que les choses se passent bien et s’il devait bousculer un peu JS, lui mettre une claque ou deux derrière le crâne voir lui briser un bras pour que tout se déroule sans heurt hé bien… Amen !

Jae Seong vient ranger avec soin ses affaires, comme s’il eu manipulé un poupon ou quelque chose dans ce style. Ca collait assez à l’image geek qu’il s’en était dépeint depuis le début évidemment. Pour ce qui était de le menacer de mort pour qu’il avance, Jae Hwa assure :

Je l’ai déjà fait une fois. La psychologie humaine est ainsi faite qu’à présent tu le feras très bien tout seul.

Ca… Y avait rien de pire qu’un esprit humain pour anticiper… Et surtout, pour anticiper le pire. On était notre propre ennemi dans ces cas là et Jae Hwa ne pouvait probablement pas imaginer tout ce que Jae Seong envisageait en torture diverses et variés. S’il avait été plus curieux il aurait posé la question. En revanche, le sujet change rapidement et Jae Hwa a un petit regard bref pour la direction de la ville. De la poche avant de son sac il vient chercher sa carte et sa boussole parce que mine de rien, sa confiance dans les talents de trappeur de JS était toute limitée. Cependant pour le coup, il avait raison. Et Jae Hwa acquiesce, expliquant brièvement :

Il faut que je passe par le centre commercial et que je fasse une halte dans quelques points d’intérêts. Ensuite on regagnera les falaises à l’ouest, en passant par le hameau. Pas la peine de prévoir plus loin : les zones interdites vont nous faire faire de bons détours.

Et histoire de, il précise :

On devrait y être pour demain soir, alors il ne faudra pas traîner.

Au bas mot, il était question de parcours dix-huit ou vingt-kilomètres d’ici demain soir. Lui c’était bon, pas de problème… Il aurait même pu les engouffrer plus vite que ça mais là il devait marcher avec méfiance quoi. Mais JS ? Bah… Il suivrait le rythme et il s’habituerait.

JS se met alors à pleurer… Pas à gros sanglot ni beaucoup… Pas même « juste un peu » en fait. Il y avait eu des yeux humides, une larme et puis ça c’était pas mal arrêté là. Jae Hwa, fidèle à lui-même, ne s’en était pas ému. Il n’avait pas le temps de faire du sentiment pour un type qu’il allait traîner de force avec lui, excusez-le du peu. Le jeune homme répète sa dernière réflexion quoi qu’il la modifie très légèrement… Et Jae Hwa acquiesce. C’était ça : lui vivant, personne ne quitterait cette île. Encore que, il corrige quand même :

Moi et au moins un type d’une autre couleur. Et pour le moment ce type c’est toi.

Mais ça pouvait changer. C’était un peu ce que cette phrase sous-entendait même si le but n’était pas d’effrayer d’avantage JS. Pour ce qui était de sa question, Jae Hwa a un bref sourire en coin avant de répondre :

Pas plus que toi. On forme déjà une bonne équipe.

Parce qu’il n’avait pas besoin d’un suicidaire hein ! Et Jae Seong avait de l’instinct de survie à revendre. Peut être plus qu’il ne le soupçonnait lui-même. Jae Seong se remet en marche, passant près de lui… Puis faisant un écart près du corps de l’autre. Jae Hwa le rejoint en quelques foulées, attentif à leur environnement pour deux et surtout prêt à jeter JS au sol en cas de besoin. Y avait pas à dire : survivre pour deux plutôt que tout seul, ça allait être tout un défis en soit. Et au sujet des personnes intéressantes, Jae Hwa lève brièvement les yeux au ciel. « A part lui » bien sûr.

Quelques unes. Dont certains que tu es très heureux de n’avoir pas croisé.

Ha ça, il repensait un peu à Shin Hye, forcément. Mais pas qu’elle. Et encore, il ne faisait allusion qu’à cette fille mais il en avait rencontré d’autres plus ou moins intéressant ou agaçant. Et si JS se posait la question :

Je ne tue pas tous les étudiants que je croise.

Ca serait contraire à l’effet recherché, Jae Seong était assez malin pour vite comprendre les raisons de ses décisions en matière de chasse non ? D’ailleurs, parlant de faire des liens entre des causes et des effets, JS lui parle de son arme qui ne devait pas être fameuse. A nouveau, Jae Hwa passe une main dans son sac pour en sortir une fiole en plastique qui aurait probablement eu plus d’intérêt à être en verre mais bon. Le terme « eau bénite » et la croix dessinée dessus laissait peu de place à l’imagination hein…

L’ex Nord Coréen avait tendu la fiole à JS qui avait semblé dubitatif une seconde. Et façon expert, il avait ouvert l’item, l’avait reniflé, en avait mit une goutte sur sa main et finalement, avant commencé à approché le goulot de ses lèvres avec prudence. Une petite soif ? En tout cas, les lèvres rondes à peine posées sur le goulot, Jae Hwa s’écrit à voix basse :

Attention !

Puis dans la foulée :

Je l’ai empoisonné tout à l’heure !

Avant d’ajouter, une fois de plus :

Je plaisante.

Ha ha, il avait vraiment le sens de l’humour parfois.



_________________


Honor isn't about making the right choices.
It's about dealing with the consequences.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lethal-instinct.forumactif.fr/
Faction Bleue


avatar
Âge : 18 ans.
Amour : J'ai des sentiments pour le volontaire et je suis en paix avec moi-même à ce sujet.

Nombre de victimes : 1
Coupons : 583
Contenu du Sac : .
Une 3DS + quelques jeux
Un ordinateur portable
Un hoodie
Une clé usb
Un iPhone à moitié démonté
Un carnet empli de formules mathématiques + un stylo
Une paire d'écouteurs
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île
Une boussole
Une lampe torche
Un roman
Un chat
Deux rasoirs droits
Un petit réchaud à gaz
Un fouet
Un sac de couchage
Une bombe poivre + recharge
Deux piles pour montre
Une montre à moitié démontée
Deux colliers BR de joueurs décédés
Une lettre de sa mère + une photo d'eux deux

Avatar : Yong Jun Hyung (BEAST)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Kiriyama Ryuhei

Messages : 6363
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Traqué feat. Kim Jae Hwa   Jeu 28 Mar - 14:56

Jae Seong s’arrête de marcher un peu. Est-ce que la pensé d’être avec un homme qui pourrait potentiellement tenter d’en avoir plus qu’il n’était prêt à lui donner lui était passée par la tête ? Pour être franc, oui. Comment aurait-il pu penser autrement ? C’était une situation complexe, tordue. Il avait accepté, mais s’il ne l’avait pas fait, il serait mort de toute façon. C’était presque un kidnapping, non ? Certes, du genre qui servait quand même un peu sa cause… Ah, c’était mêlant. Mieux valait ne pas trop penser à la situation présente. Heureusement, Jae Hwa affiche un petit air vexé alors que cette accusation tombe indirectement. Ça a le don de rassurer légèrement Jae Seong, quoiqu’il se doute bien que certains hommes étaient assez fous pour se faire croire qu’ils n’étaient pas de cette race abjecte d’individus… Peut-être aussi que ce type n’était pas du genre à toucher à un autre homme, mais rien n’était moins sûr, sans vouloir paraître présomptueux. Le jeune homme, prince les lèvres, mais un éclat de doute et de peur traverse son regard sombre. Oui, il l’accusait, en quelques sortes. Ou en fait, non… Plutôt, il prévoyait le coup, quoi. De fait, après un petit moment de silence, il fini par seulement murmurer :

« Ça n’a pas d’importance tant que tu ne le fais pas… »

JS se détourne de Jae Hwa, semblant de fait ignorer son commentaire sur les menaces de mort auxquelles il avait eu droit une seule fois, mais qui resteraient bien ancrées en lui. Peut-être, oui… Il connaissait toutefois des gens avec qui Jae Hwa aurait été obligé de répéter plusieurs fois. Parce que l’esprit humain a tendance à oublier pour mieux réapprendre, aussi. Il ne répond néanmoins pas, un frisson désagréable remontant son échine. Parce que pour son cas bien particuliers, il n’en restait pas moins que le militaire avait raison. Il n’allait pas oublié de sitôt et y penserait à chaque fois que son sale petit caractère reprendrait le dessus et qu’il ne pourrait s’empêcher d’envoyer un peu bouler l’homme. De toute façon, il y pensait déjà, sachant qu’il l’avait vexé un peu plus tôt. C’était à se demander quel genre de cauchemar allait peupler ses nuits, maintenant… Dormir près de Jae Hwa allait être toute une expérience en soit et clairement pas la meilleure qu’il ait vécue. À être seul, il y avait forcément plus de risques qu’on lui tombe dessus sans qu’il ne s’en aperçoive, mais JS avait conscience que le loup le plus féroce de cette île l’avait mis en laisse…

Le jeune homme pousse un petit soupir sans ajouter quoique ce soit néanmoins lorsque Jae Hwa sort une carte. Certes… Ça commençait bien s’il le considérait assez bête pour se diriger résolument dans une direction sans être sûr que c’était la bonne. Certes, il avait couru, un peu plus tôt, mais en ligne droite pour ne pas perdre ses objectifs de vue. Paniqué, oui… Mais avec assez d’instinct de survie pour ne pas oublier certains principes élémentaires, vraisemblablement. Bon, il n’aurait plus répondu de lui si on l’avait attrapé, malgré tout… JS a une grimace alors que le volontaire lui parle du centre commercial. Cet endroit devait être glauque à souhait, abandonné et pillé mille fois. Et c’était autant de bonnes cachettes pour les cinglés que de cons qui devaient se jeter dans leur gueule. Nouvelle grimace à la suite, parce que JS n’était absolument pas certain qu’être là-bas pour le lendemain soit tâche facile… Il espérait seulement que quelqu’un leur sauterait dessus histoire de bien les ralentir sans que ce soit lui qui se prendrait le blâme… Qu’est-ce que Jae Hwa ferait si finalement, il était trop lent pour ses besoins ? Dieu… il ne devait pas commencer à penser à ça.

« Ce sera dangereux, tu sais… », marmonne finalement JS, songeant surtout au centre commercial, pour sa part. « Quels autres points d’intérêts ? Et qu’est-ce que tu comptes y trouver ? Ça a sûrement déjà été tout pillé. »

Pas qu’il remettait en doute les projets de Jae Hwa, mais… C’était un peu ça. Quant à la suite… C’est juste… spécial. Est-ce que le militaire s’aperçoit de ce qu’il était en train de faire ? C’était flippant à mort. Parce que lui était capable de se projeter dans l’avenir, contrairement à ce type, visiblement…

« Tu réalises quand même ce que ça a de flippant ? », demande soudainement Jae Seong, sans pour autant élevé le ton, cette fois. « Imagine que tu réussisses vraiment. Que tout le monde crève sauf nous. Tu vas faire quoi ? Me buter pour partir ? Ou alors tu comptes vraiment crever ici et tu vas attendre qu’une autre vague arrive ? Tu es flippant, Jae Hwa. Ça n’a rien d’humain, ce qui se passe sur cette île présentement. Et ça n’a rien de bon. La seule raison pour laquelle on est ici, c’est parce que le NEC veut nourrir la peur au sein de la société. Et toi, tu es un de leurs instruments. Et quand ils vont vouloir se débarrasser de toi, ils vont le faire sans regret. »

Ça lui semblait être la base, mais Jae Hwa était plutôt détaché de cette réalité, lui semble-t-il. Peut-être ses paroles allaient-elles le frustrer, mais si c’était le cas, c’est seulement qu’il craignait que cette éventualité ne soit vraie. Quant à former une bonne équipe… Le doute se lit dans le regard de JS, mais il ne réplique pas, se contentant d’hausser les épaules. Disons qu’il était trop tôt pour être affirmatif sur ce point. Il laisse tomber le sujet des personnes intéressantes croisées, préférant encore être le plus chouette à ce niveau un bon moment encore. Et à propos des étudiants tués, eh bien…

« Je me doutais, oui… », murmure lentement Jae Seong, tout en glissant une main dans sa nuque pour y caresser le désagréable collier métallique. « Et si j’avais été mauve… »

Squick. Mais il n’avait pas envie de s’attarder sur une possibilité qui n’existait que dans son imaginaire. De fait, il s’intéresse plutôt à ce que Jae Hwa sort et qui, vraisemblablement, ne faisait pas son bonheur. Un petit « hm » aux lèvres, JS tend la main pour attraper la bouteille d’eau bénite. Drôle d’armes… Ils avaient le sens de l’humour, ces psychopathes qui organisaient ce truc. Sauf que bon, Jae Hwa semblait complètement découragé à ce sujet alors que ça aurait nettement pu être pire. Jae Seong dévisse le bouchon, curieux et méfiant.

« N’affiche pas cette tête-là. C’est bon pour la survie, de l’eau. Oui bon, bénite, mais ça reste de l’eau, quoi… », explique le jeune homme pour en faisant glisser un peu de cette eau dans le creux de sa main. Il l’hume à nouveau, puis goutte du bout de la langue. On sait jamais, ils peuvent y avoir glissé une saloperie, mais non, hein ? Sinon ça aurait été dit ou quoi… « Il faut tirer le meilleur de ce qu’on a sous la main… Tu trouverais bien une arme un jour, je te fais malheureusement confiance pour ça. »

Et sur ce, il approche pour de bon le goulot de ses lèvres… et sursaute en ayant un petit gémissement contrit alors que soudainement, Jae Hwa s’exclame qu’il avait empoisonné l’eau ! JS devient blanc comme un drap instantanément, tremblant des pieds à la tête… et même s’il n’a que trempé le bout de la langue pour le moment, il a l’impression de déjà sentir des symptômes. Il en a même un gémissement effrayé… jusqu’à ce que ce connard lui assure avoir blagué ! ENCORE ! Jae Seong s’approche et lui donne un bon coup contre l’épaule, en colère comme jamais il ne l’avait été !

« C’est… pas… drôle !! », s’exclame le jeune homme, la voix déformée par l’angoisse et la rage. Ce type avait vraiment un problème psychologique, quoi ! « T’es psychopathe ou c’est juste que t’as vraiment aucune idée de ce qu’est l’humour ?! Me faire croire que je vais crever à tout bout de champ, c’est pas drôle ! Tu vas juste finir par me faire flancher, pauvre taré !! »

Il donne un nouveau coup à l’homme, celui-ci ne bronchant pas vraiment, sûrement habitué à plus mais bon… De toute façon, un autre coup suit avant qu’il ne tourne les talons, marmonnant, grognon :

« Si c’est pour dire des conneries, toi aussi tu peux toujours appliquer ton fameux « sois beau et tais-toi » ! »

Et pour cause…! Sauf que bon, avec tout ça, il n’avait pas pris de gorgée et ne le ferait même pas sous la torture…

_________________


Just gonna stand there and watch me burn.

But that's alright because I love the way it hurts.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 19 ans
Amour : Sérieusement ?

Nombre de victimes : 57
Coupons : 323
Contenu du Sac : .
- 1 kriss
- 1 kukri
- 1 Desert Eagle
- 1 paire de jitte
- 1 dirk
- 1 paire de gants
- 2 tenue de rechange + 1 t-shirt
- 2 briquets
- 1 petit bidon d'essence à briquet
- 1 montre automatique
- 1 Carte de l'île
- 1 Stylo
- 1 Lampe torche (avec piles)
- 1 lampe dynamo (Piquée à Jang Jae Seong)
- 1 boussole
- 1 gourde
- 1 dentifrice
- 2 corde
- 1 gel douche
- 2 plaids (dont un rose)
- 1 eau bénite
- Trousse de soin (10 pansements, 2 bandes et un tube d'aspirine ) x2
- Une paire de jumelles

Avatar : Yang YoSeob (Beast)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Messages : 5397
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: Traqué feat. Kim Jae Hwa   Sam 30 Mar - 10:22




C’est pas mon taff de te convaincre.

Ca le saoulait qu’on le prenne pour un pseudo violeur (de mec, de surcroît) mais franchement, avec le recule, il avait vraiment d’autres chats à fouetter. Si JS voulait avoir peur de ça en plus du reste, qu’est-ce qu’il y pouvait ? Le temps lui prouverait de toute façon qu’il n’avait pas l’intention de le toucher non ? Quand même, il ajoute, parce que c’était vrai aussi :

Je suis vraiment pas là pour ça.

Ho ça, il se doutait qu’il y en avait plein sur cette île qui, jugeant que c’était « la fin » s’offrait quelques expériences du style avec des partenaires plus ou moins consentant. Mais sincèrement, au jour d’aujourd’hui, ce genre de considération lui passait trente mètres au dessus de la tête.

De son côté, Jae Seong était passé à autre chose, s’essayant à lui souligner que son entreprise était dangereuse. Dans un premier temps, Jae Hwa ne lui répond pas, terminant d’observer sa carte puis jetant un œil à sa boussole… Et finalement à sa montre avant de ranger le tout. Puis daignant enfin lui répondre :

De toute façon tout est dangereux sur cette île.

Quant à savoir ce qu’il voulait chercher… Il y a un moment pendant lequel Jae Hwa observe JS, se demandant un peu s’il était sérieux. Et le pire ? C’est que ça semblait être le cas. Le jeune homme se demandait réellement ce qu’il pouvait chercher à passer de point d’intérêt en point d’intérêt. De fait, après une nouvelle petite pause silencieuse, il ne fait pas de mystère :

Outre le réapprovisionnement potentiel des zones préalablement interdites, je cherche les étudiants qui s’y seront rendu comme des souris allant vers leurs bouts de fromage.

Ni plus, ni moins. Et si cette réponse ne satisfaisait pas le côté bien pensant et bien sous tout rapport de JS, il allait vite apprendre que lorsqu’on ne voulait pas connaître certaines réponses, il suffisait de ne pas poser les questions. Or oui, c’est vrai, Jae Hwa cherchait les victimes là où il avait le plus de chance d’en trouver. Tomber sur des étudiants dans des zones sauvages c’était du hasard total… Or ils étaient tous obligés de se ravitailler à un moment ou à un autre. Et c’était bien là-dessus qu’il comptait. Glauque ? Seulement pratique, à son avis.

Et puis… Nouvelles utopies. Ou pas… Difficile à dire. Jae Seong s’interroge en tout cas sur ses motivations et ça, c’était un point qui ne l’ennuyait pas. Il assumait ses idées. En revanche, évoquer le fait qu’il allait mourir sur cette île était plus délicat et Jae Seong se mérite un petit regard noir. C’était d’autant plus vrai qu’il menaçait et insultait un régime en lequel lui-même croyait sincèrement.

Je ne tue pas chaque étudiant sur qui je tombe. Je n’en tue même pas un par jour. Je fais juste ce qu’il faut pour être sûr que mon collier et maintenant le tiens n’explose pas parce que l’organisation pense que nous ne jouons pas assez le jeu.

Mais il finit par concéder :

Et j’entretiens l’atmosphère oui, même si je ne suis pas sûr d’en avoir besoin. Tu serais surprit si je te racontais tout ce que j’ai pu voir et entendre depuis que je suis là. Si tu penses qu’il y a une majorité d’étudiants comme toi, laisse-moi te dire que tes illusions vont vite voler en éclat. Tes petits copains sont repassés à l’état sauvage.

Jae Seong fait une énième pause histoire de ménager ses effets et surtout de laisser à JS le temps de digérer un peu les informations qu’il lui donne avant de poursuivre :

Je ne vais pas te tuer tant que tu peux suivre le mouvement et que tu le fais sans être un danger pour moi. Non, je ne quitterais pas cette île et moi je crois en l’urgence de récupérer les données qu’un tel programme fournit. Tu ne sais rien de la guerre et du domaine politique et militaire. De toute façon, lorsque ce programme prendra fin, il y en aura un autre, qu’est-ce que tu crois ?

Alors si lui était dangereux, Jae Seong était égoïste. Il avait peut être raison de l’être mais qu’importe. De toute façon, comme l’avait si bien sous-entendu Jae Seong : il n’avait pas l’intention de mourir. Pas pour le moment en tout cas. Jae Hwa savait qu’il n’était pas un surhomme et qu’un jour celui ou celle qui aurait le dessus sur lui apparaîtrait… Mais pour le moment il avait encore 100% de ses facultés.

Quant à ce « et si… » qui traitait de la couleur du collier de JS hé bien la réponse le surprendrait sûrement mais :

Tu serais repartit. Avec un sac plus léger mais tu serais repartit ouais. Tu crois que t’es le premier étudiant que j’aurais laissé filé ?

Hé ben non. D’accord il en avait pas laissé filé cinquante… Mais voilà. Après, Jae Seong était pas obligé de le croire et pouvait penser qu’il n’était qu’un barbare. Lui il avait rien à lui prouver.

La petite leçon qu’il lui inculque ensuite, alors que JS s’apprêtait à boire de son eau bénite, semble très très mal passer ! Jae Seong se montre furieux, bouscule comme une fille… Un peu pathétique mais bon, pour le moment ça l’arrangeait hein. Jae Hwa ne bouge pas, un rien suffisant peut être bien. C’était une blague… Fallait que JS se détende, surtout que plaisanter sur la mort c’était le meilleur moyen de la dédramatiser non ? Et puis :

Le pire c’est que tu m’as vu jeter de la nourriture y a 10 minutes. Pourquoi à ton avis ? Première leçon de survie : la nourriture tu ne la prends sur un étudiant que si elle est hermétiquement fermé ou dans certains cas particulier : lavée. Et l’eau tu ne la bois que si tu en as rempli toi-même la bouteille.

Jae Hwa vient arracher la fiole d’eau bénite des mains de Jae Seong, rebouchonnant cette dernière avant de la remettre à son tour dans son sac. Mais sinon, en toute bonne foi :

Je préfère quand même te voir comme ça.

Colérique, frustré… Plein d’attitude quoi. Ca lui renvoyait une meilleure image que celle de la pauvre petite chose même si elle avait ses avantages et que Jae Hwa ne les niait pas du tout ! Il a même un sourire un rien amusé à la dernière réflexion, bousculant à son tour JS quoi que de manière… Un peu plus virile quoi. Il le pousse ensuite vers la direction qu’ils devaient donc prendre, enjambant le corps sans vie sans se troubler davantage, demandant finalement :

Maintenant si tu as le souvenir de personne que tu as vu avec de bonnes choses entre leurs mains, c’est le moment de me les décrire et de me dire ce que tu les as vu posséder…




_________________


Honor isn't about making the right choices.
It's about dealing with the consequences.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lethal-instinct.forumactif.fr/
Faction Bleue


avatar
Âge : 18 ans.
Amour : J'ai des sentiments pour le volontaire et je suis en paix avec moi-même à ce sujet.

Nombre de victimes : 1
Coupons : 583
Contenu du Sac : .
Une 3DS + quelques jeux
Un ordinateur portable
Un hoodie
Une clé usb
Un iPhone à moitié démonté
Un carnet empli de formules mathématiques + un stylo
Une paire d'écouteurs
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île
Une boussole
Une lampe torche
Un roman
Un chat
Deux rasoirs droits
Un petit réchaud à gaz
Un fouet
Un sac de couchage
Une bombe poivre + recharge
Deux piles pour montre
Une montre à moitié démontée
Deux colliers BR de joueurs décédés
Une lettre de sa mère + une photo d'eux deux

Avatar : Yong Jun Hyung (BEAST)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Kiriyama Ryuhei

Messages : 6363
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Traqué feat. Kim Jae Hwa   Mar 2 Avr - 1:33

En effet, Jae Hwa devait avoir autre chose à foutre que de tenter de le convaincre qu’il ne voulait pas le toucher. Pas de cette façon là, du moins. Ils pouvaient donc changer de sujet et ça convenait parfaitement à Jae Seong, qui ne pipe plus mot, lèvres pincées dans une attitude on ne peut plus fermée. Il n’était pas là pour ça, bien. Mais, JS n’était pas obligé de le croire sur parole. Et en même temps, même si ça le dégoûte un peu comme pensée, il sait qu’il a plus que ça à craindre. La mort lui était malgré tout beaucoup moins attirante, présentement et il préférait encore que Jae Hwa le désire plutôt que de savoir qu’il voulait l’égorger. Sauf que dans un monde si pas idéal, néanmoins préférable, il ne désirerait ni le tuer, ni son corps. Et d’après lui, pour le moment, c’était le cas. Que ça le reste, alors… et disons que JS n’était pas con. Il le garderait à l’œil pour les deux. Pourquoi avoir l’assurance que Jae Hwa pouvait s’intéresser aux hommes ? Tout simplement parce qu’un homme se découvre de toute façon souvent des penchants lorsqu’il est coupé du monde. On voyait bien ce phénomène dans les prisons : ce n’était pas pour rien….

Et quand Jae Hwa lui dit soudainement que tout était dangereux sur cette île, un peu comme s’il lui avait annoncé qu’il y aurait de la pluie en soirée, Jae Seong marmonne, grinçant :

« Tout est dangereux, surtout toi. »

Mais, il n’en rajoute pas. Ça ne servait à rien et il n’avait de toute façon plus envie d’adresser la parole à son étrange compagnon de route. Surtout à ce qui est ajouté. Parce que visiblement, Jae Hwa avait beau assurer qu’il ne tuait pas systématiquement les élèves qui croisaient sa route, il n’en restait pas moins qu’il voulait multiplier les occasions. Et ça, ça faisait désagréablement frémir Jae Seong, qui se demandait s’il allait vraiment assister à une boucherie, à présent… Un frisson le traverse et cette fois, il a vraiment l’impression d’être transit de froid. Il s’arrête, histoire de sortir de son sac le hoodie qu’il y avait mis. Il en rabat même la capuche sur sa tête, lançant un petit regard aigu à Jae Hwa histoire qu’il ne fasse pas de commentaire. Les émotions… Ça devait être ça. Quoiqu’il en soit, l’autre semble de toute façon trop intéressé par son monologue glauque à propos du système. C’est que mine de rien, JS avait vraiment l’impression de l’avoir frustré avec ce qu’il avait avancé…

En tout cas, il a beau parler du système comme si c’était le saint graal lui-même, Jae Seong n’adhère pas du tout. Quant à ce qu’il croyait, il ajoute quelque chose qui n’avait absolument rien à voir avec tout ce que Jae Hwa venait de lui dire. Enfin, si… Mais pas avec sa question, même s’il répond comme si c’était le cas.

« Je pense que tu es aussi fou qu’eux. », assure JS, sans pour autant se faire trop violent dans sa façon d’amener l’insulte. Il tenait à la vie et la preuve, il avait très envie de réfuter intelligemment tout ce que Jae Hwa venait de lui dire, mais se faisait violence pour ne pas le faire. « J’ai plus envie d’en parler. »

De toute façon, Jae Hwa part sur un autre sujet : lui refaire une éducation de survie en milieu hostile. Ce qui n’était quand même pas de trop, il fallait l’admettre. Jae Seong sent son ventre grogner alors que l’autre lui parle de nourriture potentiellement mangeable dans le coin. Il glisse une main sur celle-ci, mais dans un petit soupir résigné, acquiesce lentement. Rien d’ouvert. Donc pas l’eau bénite non plus. Si, éventuellement, il est sur le point de crever de soif, Jae Hwa ne pourra pas l’empêcher de l’engloutir complètement mais d’ici là, il allait oublier le plan, bien vu. Il acquiesce, histoire que l’homme comprenne qu’il avait bien retenu la leçon. La mettre en pratique allait probablement être plus difficile, mais n’ayant pas la barre vitaminée sous les yeux, c’était plus facile de dire oui sans trop de regret.

Et… eh bien c’est con, mais lorsque Jae Hwa lui dit qu’il préfère le voir bien remuant, fâché… un petit sourire étire les lèvres de Jae Seong. Toutefois, il tire rapidement la capuche de son hoodie, histoire de bien se cacher, trop fier pour le montrer !

« Rêve pas, je suis toujours en colère. T’es vraiment trop bête… », assure JS, histoire de ne pas perdre la face ! « Et j’ai vu personne. Aller, viens… Si on part pas tout de suite, j’vais jamais me rendre. Et je préfère encore me taire pour garder mon énergie, là… »

Ou juste pour ne plus parler à Jae Hwa. Il se sentait… mal et victorieux en même temps. Ça lui donnait la nausée, dégoûté envers lui-même encore plus qu’il pouvait être dégoûté de Jae Hwa. Son regard glisse lentement le long de la silhouette qui trahissait une certaine puissance, mais uniquement pour celui qui observait de près et en sachant ce qu’il cherchait. Il était encore plus dangereux à savoir paraître si inoffensif… Et JS n’allait sûrement pas sous-estimer son nouveau compagnon de route. Ou plutôt, le maître qui tenait la laisse… pas vrai ?

_________________


Just gonna stand there and watch me burn.

But that's alright because I love the way it hurts.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Traqué feat. Kim Jae Hwa   

Revenir en haut Aller en bas
 

Traqué feat. Kim Jae Hwa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Traqué feat. Kim Jae Hwa
» NTO' feat. Lucariello - Nuje Vulimme 'na Speranza (napolitain +traduction en italien)
» You, alive ? Haha. Ϟ feat. Eun Ae
» Un p'tit coup vite fait, bien fait [PV: Jessica StJames feat Yitzhak Anavim]
» Traquée. Fan Fiction Collaborative demande sur MP pour cameo


Lethal Instinct :: 
 :: Espaces Naturels :: Forêts
-