Réouverture du forum !
http://lethal-instinct.forumactif.com





Partagez | .
 

 Come Little Children feat. Soo Mee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faction Rouge


avatar
Âge : 19 ans.
Amour : Rien à signaler.

Nombre de victimes : 1
Contenu du Sac : .
Une miche de pain
Une barre de céréales
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île avec ses zones
Une boussole
Une lampe torche (avec piles)
Deux paquets de Mild Seven
Un briquet Zippo à l'effigie de SoaD
MP3 Sony + écouteurs + recharge
Un rouleau de fil de canne à pêche
Une couverture
Deux bandanas
Une boîte de 22 aspirines
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Deux paquets de ramen
Cotte de mailles
Un uniforme à sa taille
Une paire de chaussures à sa taille

Avatar : Kim HimChan (B.A.P)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Jang Jae Seong

Messages : 225
Activité RP : 0









MessageSujet: Come Little Children feat. Soo Mee   Dim 30 Juin - 23:19


Le 29 juin 2013 à 3h05
Come little children, I'll take thee away,
Into a land of enchantment.
Come little children, the time's come to play,
Here in my garden of shadows.
Follow sweet children, I'll show thee the way,
Through all the pain and the sorrows.
Weep not poor children, for life is this way,
Murdering beauty and passions.
Hush now dear children, it must be this way,
To weary of life and deceptions.
Click Here.

Quel sentiment de liberté ! Minyu était dans une école, terrain on ne peut plus connu bien que tous les visages ne lui rappelaient pas quelque chose. Il y avait bien sûr des gens de sa classe, bien que peu nombreux. Il en aurait presque été triste. Ceux-ci le saluaient pour la plupart assez chaudement et ça lui plaisait. Il jouait les gamins et tout se passait pour le mieux. Si quelqu’un osait venir l’attaquer parce qu’il faisait trop gosse, il hurlerait et pleurerait. Minyu était sûr que quelqu’un allait venir le protéger. Tout ce qui clochait dans ce décor impressionnant pour leur contexte de vie, c’était l’absence de Minki. Son petit frère n’était pas encore arrivé en ces lieux et ça le stressait considérablement. Il ne voulait pas que celui-ci laisse sa peau sur cette île sans avoir pu avoir une incidence sur son sort, voilà tout. Et ce serait vraiment trop bête de mourir de cette façon, franchement ! Minki pouvait faire mieux tant qu’à crever, hein. De fait, il était un peu nerveux bien qu’il tentait au mieux de le cacher.

Sa peluche husky dans les bras, comme s’il en avait eu besoin pour se réconforter, Minyu marchait paresseusement dans la cours d’école. Son regard croise, à un moment, un garçon trop grand et aux épaules trop carrées pour qu’il n’apprécie le moment et de fait, il en profite pour se perdre dans la foule, histoire que l’autre ne le suive pas. Le jeune homme entre dans l’école, commençant à traîner sa peluche au bout de son bras un peu comme un boulet, une petite moue ennuyée sur le visage. Parfois, il aurait limite aimé laisser tomber les faux semblants. C’était un peu pesant à la fin et depuis qu’il avait lié contact avec sa jolie petite biche, il aurait bien aimé paraître davantage viril, allez savoir pourquoi. Sur ces pensées, son regard tombe sur une enfant qui entre dans une salle de classe vraisemblablement déserte. Ah… bizarre. Elle avait vraiment l’air de faire à peine dix ou douze ans en la voyant vite fait comme ça. Et elle se traînait aussi une peluche. Particuliers.

Il attend quelques minutes, planté là dans l’obscurité de l’école. Les lueurs inquiétantes de trois heures du matin semblaient se glisser partout dans cet endroit déserté depuis trop longtemps, donnant au lieu un aspect encore plus glauque qu’il ne le possédait réellement. Les portes de casiers défoncées, les trous dans les murs, une goutte d’eau qui tombait régulièrement d’un tuyau dans un petit « ploc » sonore, régulier et incessant… Un sourire étire lentement les lèvres de Minyu alors qu’il s’approche de la porte de cette salle de classe. C’était le moment de jouer un peu…

« Come little children, I'll take thee away, into a land of enchantment… Come little children, the time's come to play, here in my garden of shadows. », entame-t-il dans un air un peu glauque et sûrement pas rassurant. Pourtant, c’était une « berceuse », si on pouvait le dire ainsi. Abandonnant les faux semblants au moins pour ce qui était de sa voix, celle-ci se fait terriblement grave, profonde et inquiétante. Il pousse doucement la porte, qui grince tout en s’ouvrant. « Follow sweet children, I'll show thee the way, through all the pain and the sorrows… »

La porte s’immobilise. Son regard s’étrécit légèrement et là, près d’une grande fenêtre, il aperçoit la petite silhouette. Bien, pas cachée pour l’attaquer. Sur ce, Minyu entre dans la salle de classe, refermant la porte derrière lui toujours avec cette lenteur bien calculée. Quel âge avait-elle réellement ? Une enfant ne pouvait se trouver sur cette île, c’était impossible. S’il y avait bien une chose que les organisateurs de cette marche de l’enfer respectaient, c’était leurs propres règles. Peluche toujours étroitement serrée contre son torse, la retenant seulement d’une main à présent, Minyu se dirige lentement vers la fillette, ne la quittant plus du regard. Posée dans un rayon de lune, près de cette fenêtre, elle lui rappelait les jeunes filles de certains animes, ce qui n’était pas pour lui déplaire, lui qui s’ennuyait à mourir quelques minutes plus tôt.

« Où est ta maman ? Les petites filles ne devraient pas se promener seules. C’est dangereux… », murmure à voix très basse Minyu, un sourire mesquin étirant ses lèvres au fil de ses paroles. « Quelqu’un pourrait entrer dans cette classe et te battre, te laisser pour mort, faire de toi sa poupée. Ce serait… dommage… »

Pas qu’il en ait l’intention, en vrai. Mais si elle pouvait le croire, ça ne rendrait le jeu que plus agréable. Et franchement, ce qui était réellement amusant, c’est que Minyu avait pleinement conscience du fait qu’il était peut-être tombé sur quelqu’un exactement comme lui… Peu probable, mais possible. Peut-être cachait-elle une furie. Une meurtrière. Une psychopathe. Il avait envie de le découvrir. Plus les apparences étaient fortes, moins elles étaient vraies et Minyu se plaisait à en jouer.

« Comment t’appelles-tu ? », demande-t-il soudainement, comme si ça avait une réelle importance. « Candy. Ça te va bien, Candy. Tu es ma poupée et je t’ai renommée… »

Rien de plus simple. Nul doute que si Minki entrait dans cette pièce à cet instant précis, il serait déjà parti en courant dans le sens contraire, tentant d’oublier ce qu’il avait vu. Parce que lui savait que Minyu pouvait parfois aller très loin. Trop loin.

_________________


put on your war paint !

Hey young blood, doesn't it feel like our time is running out ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 15 ans
Amour : RAS

Nombre de victimes : 10
Contenu du Sac : ♦️ 2 bouteilles d'eau
♦️ Carte de l'île
♦️ Boussole
♦️ Lampe torche avec piles
♦️ 2 élastiques pour cheveux
♦️ un jean + tee shirt de rechange
♦️ une trousse de toilette
♦️ son livre préféré
♦️ Yosuke, son lapin blanc en peluche
♦️ un tamagotchi (abandonné au cimetière)
♦️ une paire de lunette
♦️ un journal+crayon+petite clef
♦️ un petit paquet de mouchoir
♦️ trousse de soin complète (pansement, antiseptique, compresses, agrafes, seringue+morphine, bandage, sparadrap, fil+aiguilles)
♦️ Le guide du trappeur pour les nuls
♦️ Un bloc note
♦️ scotch
♦️ 1 sachet de bonbons multicolores acidulés
♦️ un tapis de sol
♦️ un sac de couchage
♦️ une boite de doliprane vide
♦️ un fond de sac de bonbons

Avatar : Lee Geum Hee (ulzzang)
Statut RP : Disponible
Pseudo : Yanou
Doubles Comptes : Baik Eun Ae

Messages : 360
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Come Little Children feat. Soo Mee   Ven 5 Juil - 14:09

Soo Mee avançait d’un pas tranquille dans la cours de cette école, contrastant avec d’autres qui affolaient, courraient se cacher dans le premier bâtiment venu. Les organisateurs ayant choisi un endroit connu de sa personne comme sauf, la jeune fille avait l’esprit serein. Elle n’avait pas eu l’occasion d’y retourner depuis ces derniers moments passés là bas. Elle y voyait là une bonne opportunité de le faire. D’autant plus qu’un certain lycéen lui avait indiqué de retourner dans cette salle de classe, salle dans laquelle elle avait laissé sa marque, indiquant à tous les visiteurs qu’elle portait la couleur rouge. Cela lui valut le titre de personne inconsidérée. Pour sa part, elle considérait cela comme une recherche de compatriote à vitesse grand V, si tenté bien sûr que quelqu’un atterrisse dans cette fameuse classe.

Semblant invisible aux yeux des autres, la jeune fille n’essaya pas de se faire remarquer. Bien qu’un peu moins timide qu’à ses débuts sur l’île, elle le restait tout de même et ne s’approchait pas des groupes formés par plusieurs lycéens. Elle les fuyait même, ne se sentant pas apte à commencer la discussion, n’étant pas non plus intéressée par le fait d’arriver comme un cheveu sur la soupe en plein milieu d’une conversation qui ne la concernait pas. Certes elle voulait trouver des rouges, mais pas de cette façon. Serrant son lapin en peluche dans ses bras, elle se contenta de regarder à droite et à gauche ce qu’il se passait. Trop de monde, beaucoup trop de monde se trouvait dans les alentours, ce qui ne la mettait pas à l’aise. Etre arrivée après tous les autres n’aidait pas à arranger son cas. Elle baissa la tête, visualisant ses pieds pour ne plus faire attention à son entourage et ce jusqu’à ce qu’elle entre dans le bâtiment qu’elle connaissait.

Les couloirs sombres ne lui disaient rien qui vaille et foncièrement, elle n’avait pas envie de s’y attarder. L’atmosphère environnant était différente de nuit, des ombres se reflétaient sur les murs lui faisant froid dans le dos. Le peu de luminosité environnant lui donnait la chaire de poule. Heureusement, elle n’était pas de ceux qui étaient effrayés par le noir. Balayant de droite à gauche les zones dans lesquelles elle passait, elle se rendit compte que cela n’allait pas être simple de retrouver la pièce qu’elle avait déjà visité, ne pouvant pas se fier aux traces de pas sur le sol poussiéreux. Un troupeau de mammouth en mal de sécurité était passé par là. Elle ne pouvait se fier qu’à sa mémoire de poisson rouge.

Tournant vers la droite dans un lieu qu’elle trouva familier, elle atterrit dans l’une des salles de classe de cette école. Elle ne prit pas la peine de se retourner, malgré le clac effectué par une porte qui se refermait toute seule. D’un pas lent et décidé, elle avançait tout en essayant d’éviter les tables, elle finit par atteindre sans trop de mal la première fenêtre de la pièce. Ses yeux fixaient l’extérieur avec une admiration de petite souris affamée qui se retrouvait devant un plateau de fromage, mais qui ne savait pas bien qu’elle serait le meilleur choix parmi toutes ces variétés différentes de saveur. Il fallait choisir le plus goûtu, la personne qui serait la plus susceptible de l’aider à rester en vie et de préférence un rouge. Sa réflexion ne put continuer plus longuement car un invité venait d’entrer dans cette pièce, un invité chantonnant une chanson qui n’était pas à son goût. Cela lui donnait des frissons et ne l’aidait pas à se retourner. Une image de clown vint à son esprit, un clown au sourire très étiré. Seulement ce clown ne riait pas ou tout du moins elle ne l’entendait pas rire. Par curiosité, elle regardait la vitre consciencieusement afin de trouver un quelconque reflet de cette personne et finit par le voir, là dans la zone de gauche mais ne percevait pas son visage dans son ensemble.

Soo Mee finit par se retourner pour faire face à ce nouveau personnage. Toutefois, elle ne s‘avança pas. Au contraire, elle s’assit sur le rebord de la fenêtre le laissant venir à elle, avec un petit pincement dans l’estomac. Il avait beau tenir une peluche dans les mains, il n’en était pas moins que son visage avait un air malsain, effrayant. Serrant Yosuke un peu plus dans les bras, elle sursauta aux premiers mots que lui prononça l’individu, ne s’attendant pas à une voix aussi grave. Son regard fût attiré par ce chien qu’il possédait et ce demanda s’il avait subit le sort qu’il lui réservait. D’abord silencieuse et quelque peu crispé, elle finit tout de même par délier sa langue.

« On ne peut pas me tuer ici…enfin je crois. » Comme toujours, elle n’avait entendu que d’une oreille l’annonce et ne savait plus bien si cette zone empêchait uniquement les colliers d’exploser ou si elle cachait une autre possibilité comme celle de rester en vie. Le fait même de penser devenir comme son lapin ne l’enchantait pas. Elle ne pourrait plus avancer librement et serait dépendant de lui. Non non non elle était contre cette possibilité. « Tu…humm…..tu as ce genre de capacité ? Je veux dire…..c’était ton animal de compagnie avant ? » Elle effectua un signe de tête en direction de la peluche. Après tout, cela ne lui coûtait rien de confirmer que ce quelqu’un pouvait s’apparenter à lui. En vrai, ça la tracassait, bougeant les jambes de manières inconditionnelles et se reculant autant que possible, collant à présent son dos à cette fenêtre froide.

Elle ne releva pas le mot de petite fille, même si dans d’autres conditions, elle aurait rectifié de tels propos. Là c’était différent car elle ne se sentait pas dans une position de force. Au contraire, elle avait envie de partir de là, mais ne le pouvait pas. « Candy c’est joli mais ce n’est pas mon prénom. » Réfléchissant un instant, elle se dit qu’elle avait peut être parlé trop vite. S’il était magicien, il aurait très certainement besoin de son vrai nom pour lui jeter un sort. Aussi elle se ravisa de ce qu’elle venait de dire, capitulant sur l’appellation qu’on lui avait donné. « Tu peux m’appeler comme ça, mais je ne suis pas ta poupée. On est d’accord ? Tu ne vas pas me tuer pour avoir refuser, dis ? » La tête légèrement penchée sur le côté, faisant attention de ne pas faire tomber ses lunettes bien rondes, elle le regardait d’un air à la fois intriguée et effrayée. « Et tu es ? »

Son regard vagabonda dans la pièce à la recherche du tableau. Une fois trouvé, un air de déception apparut sur son visage tandis qu’elle laissa échapper un « ce n’est pas ici. » Son intérêt pour ce personnage s’agrandit alors. « As-tu visité d’autres salles de classe comme celle-ci ? » Il avait peut être eu l’occasion de découvrir son inscription et pourrait ainsi l’aider à la retrouver. Elle n’osa pas reporter son attention sur sa personne, intimidée par ses traits. Aussi, elle regarda sa peluche ocre recouverte de fils noirs à certains endroits et sur laquelle quelques morceaux de ouate sortaient par ci par là.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 19 ans.
Amour : Rien à signaler.

Nombre de victimes : 1
Contenu du Sac : .
Une miche de pain
Une barre de céréales
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île avec ses zones
Une boussole
Une lampe torche (avec piles)
Deux paquets de Mild Seven
Un briquet Zippo à l'effigie de SoaD
MP3 Sony + écouteurs + recharge
Un rouleau de fil de canne à pêche
Une couverture
Deux bandanas
Une boîte de 22 aspirines
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Deux paquets de ramen
Cotte de mailles
Un uniforme à sa taille
Une paire de chaussures à sa taille

Avatar : Kim HimChan (B.A.P)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Jang Jae Seong

Messages : 225
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Come Little Children feat. Soo Mee   Mer 24 Juil - 5:37


Était-elle sérieuse ? Elle ne semblait pas savoir si l’endroit était vraiment sûr ou pas. Quoique de sûr, Minyu n’aurait rien prétendu. Il était facile de déroger aux règles. Certes, les conséquences en décourageraient plusieurs, mais on ne pouvait pas croire que ça les protégeait entièrement non plus. C’était la façon la plus simple de perdre la vie. Minki serait justement du genre à tomber dans le panneau… il fallait qu’il lui mette la main dessus. Mais pour le moment, il voulait percer à jour cette étrange fille. Jouait-elle un rôle ? Ça lui semblait important à comprendre, sans savoir exactement pourquoi cette idée l’obsédait de plus en plus… Mais Minyu se découvrait un petit côté capricieux dont la curiosité excessive avait besoin d’être comblée. Ce n’était pas plus mal… il récoltait des informations parfois capitales.

« Si, bien sûr qu’on le peut… », murmure lentement Minyu, sans quitter de son long regard allongé la petite. C’était une adolescente et il en avait conscience, mais il avait davantage l’impression de se trouver devant une enfant. Comme lui aussi savait si bien le montrer, bien que cette fois, il ne fasse guère plus que garder sa peluche en mains. « N’importe qui peut venir te planter un couteau dans le cœur ou te décapiter si ça lui chante. Quoique pour la dernière option, il devra se dépêcher. Car dès qu’un meurtre a lieu… BOOM ! »

Minyu a un pas vif en direction de la fille sans la rejoindre pour autant, seulement pour lui faire peur.

« Le collier explose. », conclu-t-il plus doucement. « Mais ça n’empêche personne de te tuer… »

Toutefois, Minyu a un petit moment de blanc lorsqu’elle lui demande s’il avait ce « genre de capacité », devant s’admettre qu’il avait perdu le fil de sa pensée. Il baisse lentement son regard sur le husky en peluche lorsqu’elle ramène son attention sur lui et il lui semble comprendre un peu mieux. Elle voulait savoir s’il avait donné à un chien cet état de peluche ? Intéressant… Est-ce qu’elle ne poussait pas un peu trop loin le bouchon ? C’était difficile de croire qu’elle ne jouait pas un rôle. Minyu reste sur ses gardes, bien qu’il ne quitte pas son attitude dominante. C’était de toute façon très simple de la conserver avec celle-là.

« Il jappait constamment. », annonce simplement Minyu, le ton menaçant. « Il me donnait mal à la tête. Ne m’écoutait pas… Tu sais ce qui arrive aux petites filles qui ne sont pas sages ? »

Minyu contourne doucement la fillette alors que celle-ci semble bien partie pour protester au surnom qu’il venait de lui donner… avant de se raviser tout aussi rapidement. Le jeune homme ne lui accorde que peu d’intérêt à ce moment, ne voulant de toute façon pas nécessairement connaître son prénom réel. Pour ce à quoi ça lui servirait… Écouter les haut-parleurs pour savoir si elle y avait laissé la peau ? Ça ne l’intéressait guère. Candy ce sera, donc. Que ça lui plaise ou pas. Et visiblement, elle craignait malgré tout de l’irriter. Quant à cette histoire de poupée, un petit sourire méprisant s’affiche soudainement sur les lèvres du Coréen. Qu’elle ne s’inquiète pas : il n’avait pas l’intention de lui faire mal. Seulement peur… Assez pour que lorsqu’elle le verrait plus tard sur l’île, elle tourne les talons et le laisse tranquille. Ça, c’était à supposer qu’elle soit normalement constituée, ce qui ne semblait pas être le cas.

Ils se dévisagent un court moment, jusqu’à ce qu’elle tourne les talons sans plus vraiment se préoccuper de lui, ce qui fait arquer un sourcil à Minyu bien qu’il ne dise rien à ce sujet. Il prend plutôt le temps de se présenter, bien que brièvement.

« Je suis le magicien d’Oz. »

Sans se troubler et tout en semblant on ne peut plus sincère, il avait fait cette annonce pour voir si elle s’en troublerait. Et calmement, il observe le petit manège de Candy, arquant un sourcil alors qu’elle semble déçue de ne pas trouver quelque chose de peut-être important dans cette salle. Elle y était probablement déjà venue… Ou bien elle était juste folle, ce qui semblait être le plus probable.

« Qu’est-ce que tu cherches ? », demande tout d’abord Minyu sans répondre à sa question. Il avait récupéré un certain intérêt à présent, lui semblait-il et supposait donc qu’il aurait des réponses concluantes à ses questions. « Étais-tu déjà venue ici avant aujourd’hui ? »

Il hoche ensuite lentement la tête de gauche à droite, les lèvres légèrement entrouvertes et le regard perçant. Quel petit casse-tête à elle seule…

« Non, je ne suis pas encore allé dans d’autres classes. », murmure lentement Minyu avant de finalement demander : « Quel âge as-tu ? »

Son regard glisse lentement sur la peluche et il tend une main.

« Donne-la moi. »

Non, il ne voulait pas vraiment cette vieille peluche miteuse. Il voulait seulement voir sa réaction…

Hors Jeu:
 

_________________


put on your war paint !

Hey young blood, doesn't it feel like our time is running out ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 15 ans
Amour : RAS

Nombre de victimes : 10
Contenu du Sac : ♦️ 2 bouteilles d'eau
♦️ Carte de l'île
♦️ Boussole
♦️ Lampe torche avec piles
♦️ 2 élastiques pour cheveux
♦️ un jean + tee shirt de rechange
♦️ une trousse de toilette
♦️ son livre préféré
♦️ Yosuke, son lapin blanc en peluche
♦️ un tamagotchi (abandonné au cimetière)
♦️ une paire de lunette
♦️ un journal+crayon+petite clef
♦️ un petit paquet de mouchoir
♦️ trousse de soin complète (pansement, antiseptique, compresses, agrafes, seringue+morphine, bandage, sparadrap, fil+aiguilles)
♦️ Le guide du trappeur pour les nuls
♦️ Un bloc note
♦️ scotch
♦️ 1 sachet de bonbons multicolores acidulés
♦️ un tapis de sol
♦️ un sac de couchage
♦️ une boite de doliprane vide
♦️ un fond de sac de bonbons

Avatar : Lee Geum Hee (ulzzang)
Statut RP : Disponible
Pseudo : Yanou
Doubles Comptes : Baik Eun Ae

Messages : 360
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Come Little Children feat. Soo Mee   Lun 2 Sep - 19:25

Ce personnage était inquiétant tant dans sa façon de parler que de se mouvoir et pourtant, il tenait cette peluche qui intéressait Soo Mee. S’il possédait un Huski, il ne pouvait pas être quelqu’un de mauvais. C’était en tous les cas ce qu’elle se disait, peut-être plus pour se rassurer que par réelle pensée. Néanmoins, son appréhension continua à grandir à mesure qu’il s’avançait vers elle. C’était instinctif et elle n’arrivait pas à réagir autrement. Cette  appréhension n’était en rien négatif, enfin dans un premier temps si mais dans un second temps, cela l’intéressait, piquait sa curiosité. Ses objets et sa personnalité ne semblaient pas correspondre ensemble, un mystère c’était certain, mais elle n’allait aucunement essayer de le comprendre. Cela ne l’intéressait pas et puis elle avait d’autres choses à faire. Par contre, continuer à lui parler ne semblait pas l’ennuyer.

Un frisson parcourra son échine tandis que cet homme lui indiquait qu’elle n’était pas en sécurité ici. Son regard se fit insistant face à cet homme qui semblait se rapprocher d’elle, tout en lui expliquant son point de vue, la plaçant dans une incompréhension jusqu‘au « boom » final qui avait eu le mauvais goût de la faire sursauter. Car oui, elle buvait toutes les paroles sortant des lèvres de cet individu. Mettant ses esprits en place et resserrant sa peluche au niveau de son buste, elle mit du temps avant de reprendre la parole, imposant un silence qui n’était pas forcément voulu. S’il existait des kamikazes capables de se faire exploser pour tuer d’autres personnes, alors effectivement, même dans cette école elle n’était pas à l’abri du danger. En même temps, à l’extérieur, son collier se mettrait à émettre un son désagréable. Quitte à choisir, elle préférait rester ici.

« Personne ne pourrait être assez bête pour faire ça à moins d’être vraiment désespéré et d’en vouloir à quelqu’un. » Et puis pour se rassurer elle ajouta. « Je ne me suis pas fait d’ennemis ici. Toutes mes rencontres se sont bien passées, bien que pour certaines la discussion s’est vite arrêtée.» Ceci étant dit, ce sujet passa bien vite au-dessus de sa tête, considérant que dans son cas, cette possibilité ne pouvait exister. Toutefois elle ne put s'empêcher de faire un pieds de nez à cet homme. « Alors tu vois que je ne suis pas en danger ici. » Soo Mee arbora un air amusée presque fière de lui avoir prouvé le contraire de ce qu’il venait d’avancer. Certes, il avait essayé de l’effrayer et cela avait marché au début mais au final elle avait eu raison de ne pas s’en faire, alors, en bonne joueuse qu’elle était, elle ne lui en voulait pas.

La suite l’inquiéta lorsqu’il lui parla de sa peluche qui semblait être l’œuvre de ses soins. Elle avait raison, c’était bien son compagnon. En tous les cas, elle le croyait dur comme fer ! Face à cette révélation, elle ne pouvait rester muette. Les sourcils légèrement froncés la bouche ouverte prête à intervenir, mais  finit par se raviser lorsqu’elle continua à l’écouter. Elle ne put d’ailleurs s’empêcher de déglutir lorsqu’il l’interrogea sur le devenir des petites filles qui n’étaient pas sages. Elle secoua la tête de droite à gauche pour lui signaler que non elle ne savait pas ce qu’il faisait a ce genre de personne. Elle en avait tout de même une petite idée mais se gardait bien de lui exposer. « Je ne fais pas partie de cette catégorie, hein dis ? » Il était peut être temps de le brosser dans le sens du poil? « Je la trouve très jolie ta peluche. D'ailleurs je me demande comment tu as fais pour garder ton chien aussi propre. » Elle n'avait pas réussi à faire cet exploit.

Le mot Magicien d’Oz la plaça dans une grande perplexité, se demandant s’il ne se moquait pas un peu d’elle. La considérait-elle comme quelqu’un de bête ? Ou d'inculte? Elle le connaissait ce personnage, l’avait vu en dessin et il n’avait aucunement ses traits. Mais après réflexion, s’il souhaitait être appelé comme ça, elle ne voyait pas pourquoi elle en ferait autrement. Alors elle le nommerait Oz, c’était plus court, plus concis et plus facile à se rappeler. « Contente de te connaître Oz. C'est pas commun mais je l'aime bien.» Elle se mit à chantonner un air entre ses dents bien serrés. Elle était bien heureuse qu'il lui adresse la parole, si heureuse qu'il lui donne une appellation qu'elle en abusa. « Oz comment as tu atterri dans cette salle? Cherchais tu un coin tranquille Oz? »

Déçue de ne pas voir l’inscription qu’elle recherchait au niveau du tableau, elle murmura quelques mots qui ne semblaient pas, au premier abord, être reliés entre eux « Rouge….brave….effacer » La tête penchée vers ses pieds qui s’agitaient au son sortant de sa bouche, elle ne fit pas attention au garçon toujours présent à ses côtés. Elle était dans son monde, pensive, ne sachant pas comment retrouver la pièce dans laquelle elle avait été. Il fallait dire que les circonstances de sa première visite du lieu avait été quelque peu mouvementée. Ce n’est qu’à sa deuxième question qu’elle lui porta de l’attention, l’air surprise mais quelque peu joueur par tant de curiosité « J’ai rencontré un homme au visage enfantin dans cette école. Trompeur comme apparence pour cette poupée ensorcelée ! Il n’était pas du tout comme toi, n’avait pas de peluche mais employait  le même ton.» Brrr ils avaient quoi tous ces hommes à être si impressionnants ! Soo Mee n’était pas souvent apeuré mais quand elle l’était c’était pour de bon. Oz n’était pas arrivé au niveau de Jae Hwa le brave, mais il commençait à prendre le même chemin. « Il était un peu brusque comme garçon, mais il n’avait pas un mauvais fond.  Vous ne vous ressemblez pas, même pas au niveau des cheveux. Pour tout te dire, je t'aime mieux. Mais ne va pas le lui répéter. Je n'aimerais pas qu'il s'en prenne a moi comme à cette fille.» Un nouveau frisson parcourra son corps à cette pensée et bien qu'elle ait ôté la vie à quelqu'un, ce n'était pas la même chose de voir faire et de faire. Enfin bref. Cela l’ennuyait de parler de ça tout en sachant qu’elle  ne trouverait pas ce qu’elle cherchait ici. Il ne pouvait pas non plus l'aider puisque c'était sa première pièce visitée. Elle ne prit pas la peine de répondre a sa première question, l’évitant même comme si de rien n’était et enchaîna sur un nouveau sujet. « Quel âge dis-tu ? Ne peux-tu pas deviner ? Je te donne trois chances hihihi. A chaque mauvaise réponse, tu devras répondre à l’une de mes questions. Alors alors es-tu partant ?» Elle avait vraiment envie de jouer avec ce personnage. Que cela soit de son goût ou non, elle était bien décidée à s’amuser un peu.

« As-tu perdu l’esprit ? » L'heure n'était plus aux rires et aux chansons. Le visage de Soo Mee se durcit face à la demande irraisonnable d’Oz. Lui donner Yosuke ? il avait son Husky cela devait bien lui suffire, non ? C’était la première fois qu’on s’intéressait a sa peluche et dans un sens c’était valorisant. D’un autre côté, elle avait cette attitude de mère poule envers sa peluche. Certains avaient déjà essayé de la lui prendre et avait péris pour cet affront. D’autre avait réussi à prendre le dessus sur elle. Mais Soo Mee se vengerait, elle se vengeait toujours de ceux qui s’en prenait à sa peluche. « Tu ne peux pas toucher au trésor des autres, tu sais ? Yosuke est mon compagnon. Il est destiné à rester à mes côtés. » Son regard ne quittait pas les fait s et gestes de cet homme qui venait de prononcer des mots Tabou. La méfiance était de rigueur face à cet individu. Se faisant, elle se leva du rebord de la fenêtre, pour lui faire face, serrant bien fort son lapin en peluche qui avait déjà bien souffert. « Tu ne l'auras pas. » Elle recula de quelques pas, les yeux toujours fixés sur Oz et lorsqu'elle buta sur une des tables de cours, d'une main elle la longea pour se placer derrière. C'était devenu une sorte de rempart de fortune. « Tu disais ça pour plaisanter? Pour flatter l’ego de Yosuke n'est ce pas? Tu ne le pensais pas réellement? Je serais déçue de t'avoir mal jugé »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 19 ans.
Amour : Rien à signaler.

Nombre de victimes : 1
Contenu du Sac : .
Une miche de pain
Une barre de céréales
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île avec ses zones
Une boussole
Une lampe torche (avec piles)
Deux paquets de Mild Seven
Un briquet Zippo à l'effigie de SoaD
MP3 Sony + écouteurs + recharge
Un rouleau de fil de canne à pêche
Une couverture
Deux bandanas
Une boîte de 22 aspirines
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Deux paquets de ramen
Cotte de mailles
Un uniforme à sa taille
Une paire de chaussures à sa taille

Avatar : Kim HimChan (B.A.P)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Jang Jae Seong

Messages : 225
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Come Little Children feat. Soo Mee   Jeu 26 Sep - 5:22


Visiblement, la jeune fille était prête à surestimer les gens ici, même si ça risquait de la mettre dans une situation difficile. Le regard inquisiteur, Minyu ne cesse de l’observer, curieux et calculateur. Il ne pouvait pour sa part pas se permettre de la sous-estimer, mais il n’en restait pas moins que sûrement n’importe qui aurait pensé la même chose que lui présentement : quelle gamine insignifiante et inoffensive. Le jeune homme s’en voulait un peu d’être arrivé si vite à cette conclusion. C’était dangereux, peu prudent. Et pourtant, il savait qu’inconsciemment, il n’allait pas pouvoir se défaire de cette impression. Alors aussi bien l’accepter et advienne que pourra. Tant qu’il restait un minimum sur ses gardes, sans montrer non plus qu’il l’était, tout irait probablement bien. De fait, le jeune homme fini par laisser ses récriminations de côté, convenant que la gamine n’était pas un danger immédiat pour lui. Elle était probablement plus dangereuse pour elle-même qu’autre chose, vu ses réactions et sa façon utopiste de voir le monde et les autres.

Un petit sourire froid étire les lèvres de Minyu alors que la jeune fille en arrive à une conclusion simple et stupide.

« Tu es naturellement idiote ou tu prends des cours du soir ? », demande froidement Minyu, avant d’avoir néanmoins un signe de la main pour mentionner qu’il était inutile de répondre. Voyant le genre, elle était tout aussi bien capable de lui répondre de façon très sérieuse ! « Peu importe. Tu l’apprendras à tes dépends. Les petites poupées de porcelaines ne restent pas intactes très longtemps quand on les lance contre le mur... »

Elle semble ensuite s’inquiéter à l’idée d’être un nuisible à ses yeux, tout comme son chien l’aurait été. Si seulement tout ça avait été vrai... Mais cette gamine était vraisemblablement assez idiote pour croire que c’était le cas. Amusant... Nul doute qu’à long terme, elle lui taperait sur le système, mais pour le moment ça l’amusait immensément, lui.

« Je ne sais pas. Peut-être que si, c’est à toi de me prouver que tu ne mérites pas d’être transformée en poupée de porcelaine. », convient Minyu tout en arquant un sourcil. « Mais ça me dirait bien, tu ferais une jolie poupée pour ma collection... »

Quant à la propreté de son chien, il ne lui répond pas, ayant seulement un petit regard dégoûté pour la peluche qu’elle tenait fermement entre ses petits bras maigrelets. Ah ça... Lui la conservait constamment dans son sac, c’était un peu normal, après tout. Il en revient bien vite au visage enfantin de la jeune fille, arquant un sourcil alors qu’elle se prend au jeu et surabuse du nom qu’il s’était lui-même donné. Minyu prend une petite inspiration qui devient rapidement un soupir ennuyé. Elle allait finir par lui ficher un mal de crâne, celle-là. Mais c’est un peu lui qui l’avait cherché. Encore heureux que dans le monde de Minyu, il n’avait jamais tort ! De toute façon, il ne répond pas non plus puisque la jeune fille semble se perdre dans ses pensées, murmurant des mots sans but tout en continuant à observer avec attention les tables. Ça ravive la méfiance de l’adolescent, qui pince les lèvres tout en se demandant à quel genre de fêlée il avait affaire. Et finalement, un rire bref franchit le seuil de ses lèvres. Ah... Dans le fond, ils se ressemblaient. Pas vrai ? Seulement peut-être ne jouait-elle pas un rôle, pour sa part.

Minyu fini par poser une fesse sur le bord d’une table, l’observant sans sembler s’en lasser. Peut-être se prenait-il d’envie pour la folie. Elle avait quelque chose de joli, surtout réincarnée dans cette petite poupée humaine. Poupée qui se met à fabuler sur une rencontre qu’elle avait faite, comparant un autre jeune homme à lui-même. Ce qui ne peut plaire à Minyu...

« Je ne ressemble à personne. », déclare sèchement le jeune homme tout en lançant un regard courroucé à la petite Candy. Toutefois, il s’adoucit rapidement pour lui servir un sourire doucereux. « Mais qui était ce garçon...? As-tu un nom à me fournir ? »

Ça ne l’avancerait peut-être pas, mais ca pouvait être intéressant... Il aurait bien aimé lui tomber dessus, celui-là. Un visage d’ange et un coeur de démon ? Ça lui rappelait quelqu’un, indéniablement. Il fallait mettre un terme à cette ressemblance qu’il était le seul à avoir le droit de posséder, tout simplement.

« M’aimer est un doux poison. », murmure finalement le jeune homme, pensif. « Tu pourrais demander confirmation à mon frère... »

Son doux petit frère qu’il n’avait pas encore réussi à trouver dans toute cette pagaille. Ça lui tordait un peu l’estomac et de fait, ça l’enrageait un peu... Mais, parler à cette fillette l’occupait assez pour qu’il oublie un moment cette inquiétude qui n’était clairement pas la bienvenue. D’ailleurs, cette dernière l’arrache une nouvelle à fois à ses pensées. Douée pour ça, d’ailleurs, la gamine... Minyu arque un sourcil à la mention de jeu. Mais qui n’aimait pas jouer ? Lui adorait ça... quoique pour des raisons différentes...

« Et si je gagne, qu’ai-je en échange, dis-moi ? », demande Minyu, ayant clairement de la suite dans les idées. « Je ne joue jamais gratuitement... Toi, tu auras des renseignements si j’échoue. Mais moi ? »

Il se relève, faisant un pas vers Candy alors que cette dernière recule doucement, soudainement méfiante. Il a un regard pour « Yosuke », puis en revient lentement aux grands yeux qui ne brillaient non plus d’innocence, mais de colère. Un sourire étire lentement les lèvres de Minyu, inquiétant.

« Tu as vu juste. », murmure le jeune homme, convenant ainsi qu’il ne voulait pas vraiment toucher la peluche. C’était le cas, mais uniquement parce qu’elle avait vraiment connu des jours meilleurs. Qui sait quelles cochonneries ce torchon pouvait traîner. « Mais ce n’était pas pour flatter son égo. C’était pour être sûr que tu étais une bonne compagne. Regarde. »

Ce disant, Minyu se tourne vers la fenêtre. Il observe un moment l’extérieur avant de finalement trouver quelqu’un qui ne semblait guère dangereux. Oh, il se raccrochait beaucoup trop à son compagnon pour ça... Une bonne taille, mais l’air effarouché, effrayé. Des yeux qui se posaient partout, ne sachant pas comment réagir. Et observant trop souvent son compagnon pour que ça ne soit pas une recherche d’approbation. Amusant... un dominé. Voyons voir...

« Tu vois ce garçon, pendu au bras du plus petit ? Regarde le plus grand avec son petit air suffisant. », murmure Minyu, la voix douce. « Il veut s’en prendre à Yosuke. Je l’ai entendu... Son copain ne semble pas être dans le coup. Mais ne sait-on jamais. Si j’étais toi, j’essaierais de défendre Yosuke, mais je serais très prudente. Un à la fois... »

Bon aller... si ça c’était pas un jeu aussi, alors il ne s’appelait plus Minyu. Ça pourrait très vite être amusant. Dommage qu’il ne puisse pas rester constamment avec elle pour surveiller la pousse de la graine qu’il tentait de semer...

Hors Jeu:
 

_________________


put on your war paint !

Hey young blood, doesn't it feel like our time is running out ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 15 ans
Amour : RAS

Nombre de victimes : 10
Contenu du Sac : ♦️ 2 bouteilles d'eau
♦️ Carte de l'île
♦️ Boussole
♦️ Lampe torche avec piles
♦️ 2 élastiques pour cheveux
♦️ un jean + tee shirt de rechange
♦️ une trousse de toilette
♦️ son livre préféré
♦️ Yosuke, son lapin blanc en peluche
♦️ un tamagotchi (abandonné au cimetière)
♦️ une paire de lunette
♦️ un journal+crayon+petite clef
♦️ un petit paquet de mouchoir
♦️ trousse de soin complète (pansement, antiseptique, compresses, agrafes, seringue+morphine, bandage, sparadrap, fil+aiguilles)
♦️ Le guide du trappeur pour les nuls
♦️ Un bloc note
♦️ scotch
♦️ 1 sachet de bonbons multicolores acidulés
♦️ un tapis de sol
♦️ un sac de couchage
♦️ une boite de doliprane vide
♦️ un fond de sac de bonbons

Avatar : Lee Geum Hee (ulzzang)
Statut RP : Disponible
Pseudo : Yanou
Doubles Comptes : Baik Eun Ae

Messages : 360
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Come Little Children feat. Soo Mee   Ven 4 Oct - 20:18

Ce Oz n'était pas rassurant dans ces paroles ce qui n'incitait pas Soo Mee à écouter ce qu'il avait à dire. Cela devenait dérangeant voir même agaçant. Pourquoi ne voulait il pas lui donner raison ? Il ne souhaitait pas capituler, elle resterait également sur sa position. Aussi, protégée par sa table, elle regardait attentivement les fils noirs sur son lapin, se demandant s'il n'avait pas besoin d'une nouvelle beauté. Elle ne releva la tête que lorsqu'aucun bruit ne parvint à ses oreilles, signe qu'il était passé à autre chose. Se montrant dissipée, elle écouta d'une seule oreille la suite de la discussion, qui pourtant l'intéressait. Elle piétinait, lui jetait quelque fois un regard et finalement, posant ses deux mains sur la table, elle finit par intervenir.

« Si tu me transformais, tu ne pourrais plus discuter avec moi. » Levant son indexe au niveau de sa bouche, elle réfléchissait à d'autres arguments qui pourraient l'inciter à ne pas la transformer. « Tu ne pourrais plus jouer au jeu des devinettes. Tu m'as dit que tu aimais y jouer. Et puis, tu devrais me transporter, comme tu le fais avec ton Husky et je risquerais d'être encombrante. » Ce qu'elle venait de lui dire semblait la satisfaire, en tous les cas c'était ce qu'elle montrait sur son visage.

Son attention fût entièrement reportée sur cet homme qui était à présent assis sur une table un peu plus loin. Et d'ailleurs il ne semblait pas apprécier d'être comparé à quelqu'un d'autres, c'était ce qu'elle avait déduit du ton qu'il avait employé. De nouveau, elle ne put s'empêcher d'avoir un petit sursaut, surprise par sa réaction. Le sourire qu'il arborait n’insufflait pas confiance à la demoiselle, restant sur ses gardes quant à la prochaine touche émotive qu'il pourrait laisser échappé. Elle ne croyait pas du tout à ce sourire, arrivé trop tardivement pour être réellement pensé. Un instant d'hésitation la parcourut, tandis qu'elle ne quittait pas des yeux Oz. « Je l'ai surnommé JH le brave. C'est un bon surnom pour une personne tel que lui. Je n'ai pas vraiment eu le temps de le connaitre. Il était un peu trop brutal à mon goût. Tu as déjà été frappé par quelqu'un? Si tel est le cas c'est que tu as sans doute croisé son chemin. » Bon, cela pouvait tout aussi bien être une autre personne, mais au vu de sa réaction de tout à l'heure, elle n'avait pas envie de lui en dire plus et surtout elle ne souhaitait pas lui donner son nom complet. Les initiales étaient bien suffisantes. « Ce surnom te dit il quelque chose? Si tu veux le rencontrer, je ne pourrais pas t'aider. Je ne sais pas où il se trouve...enfin si ici bien évidemment mais où exactement, je ne sais pas. Par contre je dois te prévenir que ce n'est pas un grand bavard. Tu risques de t'ennuyer. »

Elle venait d'apprendre une nouvelle chose sur lui. Il n'était pas fils unique. En soit c'était une bonne chose pour lui. Ce qui l'intrigua davantage fût la façon de lui présenter la chose. La curiosité l'emportant sur ce petit bout de femme, elle finit par demander; « Il est ici, je veux dire ton frère ? Je peux le rencontrer ? Tu l'as déjà croisé sur l'île? » Émerveillée par cette découverte, Soo Mee le regardait attentivement, le sourire aux lèvres, attendant la partie sentimental de l'histoire. Elle était à présent abaissée, les deux coudes sur la table, sa tête reposant entre ses mains.

Heureuse, elle l'était davantage voyant que le jeu proposé semblait l'intéresser. Ce qui la mit de très bonne humeur, oubliant littéralement leur conversation sur les poupées. Un gain? Elle en avait un à lui proposer, mais elle n'était pas sûre que cela l'intéresserait. Elle se remit debout et commença à chercher dans son sac. Elle en sortit trois bonbons acidulés, sa dernière chuppa chups à la fraise et une paire de lunette, qu'elle présenta devant elle. « Tout ce qui est là est à toi, si tu réussis la devinette. » Elle avait un pincement au coeur de laisser sa dernière sucette, mais il fallait bien faire des sacrifices. De plus, il n'était pas certain qu'il réussisse le challenge, c'était là tout l'intérêt de cette fille. « Qu'en penses tu? Deal? Si ça te va, tu peux tenter ta chance. »

Curieuse de connaître ce que cet homme voyait au dehors, elle ne se fit pas prier, arrrivant à ses côté, sa peluche toujours en main. Elle posa son nez contre cette glace essayant de comprendre de qui il voulait parler. Si Yosuke était menacé, elle ne pouvait pas prendre l'individu à la légère. Concentrée, elle plissa les yeux pour repérer l'homme dont il faisait référence. « Ahhhhhhhhhhhhhh! » Elle venait de voir sa rencontre de l'école accompagné de celui qui souhaitait lui voler sa peluche. « C'est Jae Hwa le brave, là en bas. » Elle pointait l'individu qu'elle lui avait décrit auparavant mais à l'époque, il était seul. Il avait peut être changé, incité par les actions de son nouveau compagnon. Une lueur suspecte envahie le regard de Soo Mee qui ne le quittait plus. « Tu ne l'auras jamais ja-mais. » Elle grommelait entre ses dents, imprimant bien le visage de cette personne.« Merci de m'avoir prévenu. Je ne sais pas comment te remercier. » Elle avait une soudaine envie de partir à sa rencontre, pour en apprendre plus, voir même de l'épier. C'était si simple de se retrouver au même endroit, au même moment grâce au dysfonctionnement de l'île car oui, elle y voyait là une opportunité. Mais cela ne se faisait pas de laisser Oz en plan, surtout après ce qu'il venait de faire pour elle. Aussi, elle s'assit sur l'une des tables, les jambes croisées, sérieuse. « Tu m'as averti et je t'en suis redevable. Et pour cela, je t'accorde le droit de me poser n'importe quelle question. J'y répondrai sans sourciller. Et si tu me parles un peu plus de cet individu, je te devrais un service que j'accepterai à partir du moment où il ne s'agit pas de mon lapin. Intéressé? »

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 19 ans.
Amour : Rien à signaler.

Nombre de victimes : 1
Contenu du Sac : .
Une miche de pain
Une barre de céréales
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île avec ses zones
Une boussole
Une lampe torche (avec piles)
Deux paquets de Mild Seven
Un briquet Zippo à l'effigie de SoaD
MP3 Sony + écouteurs + recharge
Un rouleau de fil de canne à pêche
Une couverture
Deux bandanas
Une boîte de 22 aspirines
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Deux paquets de ramen
Cotte de mailles
Un uniforme à sa taille
Une paire de chaussures à sa taille

Avatar : Kim HimChan (B.A.P)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Jang Jae Seong

Messages : 225
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Come Little Children feat. Soo Mee   Mar 15 Oct - 2:58


Quelques bons arguments lui sont apportés alors que la jeune fille ne semble guère vouloir être « transformée ». C’était quand même une conversation qui le propulsait tout droit dans la quatrième dimension, hein. Même un adolescent un peu toqué comme Minyu pouvait aisément s’en rendre compte. Il avait du mal à cerner cette fille. Ça pourrait tout aussi bien la conduire à sa perte qu’à la victoire, lui semblait-il soudainement. Il ne répond pas à tous les arguments qu’elle avance, mais ne se retient pas pour mentionner, sur un air doucement joyeux :

« Peut-être que je pourrais aussi te laisser ici. Seule jusqu’à ce que quelqu’un passe et te remarque, jolie petite poupée de porcelaine. Pourquoi voudrais-je m’encombrer de toi, finalement ? »

Ce n’était pas l’endroit pour avoir une collection de quoi que ce soit, après tout. Et eu importe qu’il doive revenir sur ses paroles précédentes pour lui faire un peu plus peur. Toutefois, l’esprit de cette gamine était tordu, lui semblait-il. Ah, au premier abord on n’aurait pas dit... si elle avait six ans. Mais elle ne devait pas avoir moins de 15 ans. Du coup, ça devenait un peu concept comme attitude. Elle lui parle ensuite de ce garçon auquel il lui faisait penser. Quelle idiote... JH le brave. Et puis quoi encore ? Minyu soulève lentement un de ses sourcils, mais ne pipe mot, voulant entendre ce qu’elle avait à dire. Il aurait été bête de sous-estimer les informations qu’elle pouvait lui donner, assurément. Tout était bon à prendre ici. Surtout ce qui échappait par accident à quelqu’un qui en avait trop dit...

Il prend une petite inspiration. Pour se donner du courage ou autre, allez savoir. Et lentement, il hoche la tête de gauche à droite parce que non, forcément, le surnom ne lui disait rien qui vaille. Il pourrait faire la remarque qu’à s’être fait frappé, ça aurait pu être par quelqu’un d’autre, mais inutile de lancer un débat du genre avec Candy.

« En tout cas, ce n’est pas avec toi qu’on s’ennuie. », décrète Minyu sur un ton moqueur pour signifier que la jeune fille parlait beaucoup. Toutefois, il n’y reste pas, bien qu’il ne s’intéresse guère à ce JH plus qu’il ne le faut. Sûrement un autre gros bras comme plusieurs autres qui s’amusait à taper sur tout ce qui bougeait, un truc du genre... Sauf que comme toujours, toutes les informations sont bonnes à prendre. « C’est quoi son vrai nom, à ce brave ? Et je n’ai pas particulièrement envie de le rencontrer, non. Tu n’en as pas tracé un portrait très flatteur et j’ai mieux pour ma part. »

Un petit sourire en coin étire ses lèvres et, se penchant un peu vers la jeune fille, il chuchote :

« J’ai une poupée. Elle est différente de toi. C’est une geisha. Une magnifique poupée japonaise faite de porcelaine et de jade. »

Minyu a un clin d’oeil pour Candy avant de se réinstaller convenablement sur sa table, un sourire satisfait aux lèvres. Il n’en rajoute pas plus à ce sujet, puisque le but n’était pas de l’informer de la présence de Mikan, seulement de la faire glisser dans son monde encore un peu plus. Quant à son frère, il tire de sa poche son cellulaire qu’il avait réussi à recharger il y a peu. Il l’ouvre, puis cherche une photo de Minki. Et lorsque c’est chose faite, il vient la lui montrer brièvement.

« C’est lui. Si tu le rencontres, tu as deux choix. La fuite ou tenter de le tuer. Parce que sous ses airs gentil et un peu con, c’est un vrai tortionnaire. Il aime casser les choses. Toutes sortes de choses... et il a l’air gentil seulement pour te capturer. », explique Minyu, extrêmement sérieux. Bien sûr qu’il mentait. Minki était une crème. Mais ça, sa petite Candy n’avait pas besoin de le savoir. « Alors fais attention à lui. Tu as retenu son visage ? »

Minyu referme le cellulaire, puis retourne s’asseoir à sa table, satisfait. Il ne pensait pas qu’elle puisse vraiment tuer un si grand gaillard. Et il ne le lui souhaitait pas, parce que Minyu n’hésiterait pas à ne faire qu’une bouchée de la jeune fille si ça se produisait. Mais ça risquait de mettre un peu de piquant dans cette singulière rencontre si elle se déroulait un jour. Puis, un lot lui est proposé. Quelques petites choses sans intérêt, bien qu’il note là les bonbons, qu’il ne fallait pas sous-estimer. Ils pouvaient être tout ce dont on avait besoin pour parcourir encore deux ou trois kilomètres, dans certaines situations. De fait, Minyu acquiesce doucement, acceptant sans mot dire ce jeu stupide. Pourquoi pas ? En vrai, il n’avait pas grand chose à y perdre... Et ses questions ne risquaient pas de voler très haut. Du moins, c’est ce qu’il croyait pour le moment.

Puis, ce qui suit est sans prix. Il réussi à semer colère et envies de vengeances à partir de rien. Et c’est encore plus singuliers que l’autre garçon était visiblement ce fameux « JH le brave ». De fait, pas con non plus, Minyu s’y intéresse d’un peu plus près, songeur. Heureusement qu’il n’avait pas choisi celui-là... Son plan aurait pu lamentablement échouer. De fait, revenant s’asseoir à sa table, cette fois sur une chaise, Minyu reprend la parole, calme et satisfait.

« Bien. Alors une chose à la fois, veux-tu ? », murmure doucereusement Minyu tout en faisant un petit clin d’oeil à Candy. « Veux-tu commencer par le jeu des devinettes ou par ce type là dehors ? Je crois que les prochaines minutes risquent d’être amusantes, peu importe ce que tu choisis, alors à toi d’y aller, ma jolie. »

Il vient croiser ses bras sur son torse, son regard ne quittant plus la jeune fille. Ah, mais juste avant... Il fini par ressortir le husky, s’étirant pour le poser sur une table entre eux.

« Et en attendant, pourquoi ne pas laisser ton lapin et mon chien discuter ensemble ? », propose presque trop gentiment Minyu, voulant à présent gagner sa confiance. « Je suis certain qu’ils seront heureux de pouvoir parler avec quelqu’un d’autre que nous. »

C’est cela, oui...

_________________


put on your war paint !

Hey young blood, doesn't it feel like our time is running out ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 15 ans
Amour : RAS

Nombre de victimes : 10
Contenu du Sac : ♦️ 2 bouteilles d'eau
♦️ Carte de l'île
♦️ Boussole
♦️ Lampe torche avec piles
♦️ 2 élastiques pour cheveux
♦️ un jean + tee shirt de rechange
♦️ une trousse de toilette
♦️ son livre préféré
♦️ Yosuke, son lapin blanc en peluche
♦️ un tamagotchi (abandonné au cimetière)
♦️ une paire de lunette
♦️ un journal+crayon+petite clef
♦️ un petit paquet de mouchoir
♦️ trousse de soin complète (pansement, antiseptique, compresses, agrafes, seringue+morphine, bandage, sparadrap, fil+aiguilles)
♦️ Le guide du trappeur pour les nuls
♦️ Un bloc note
♦️ scotch
♦️ 1 sachet de bonbons multicolores acidulés
♦️ un tapis de sol
♦️ un sac de couchage
♦️ une boite de doliprane vide
♦️ un fond de sac de bonbons

Avatar : Lee Geum Hee (ulzzang)
Statut RP : Disponible
Pseudo : Yanou
Doubles Comptes : Baik Eun Ae

Messages : 360
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Come Little Children feat. Soo Mee   Lun 28 Oct - 19:56

Mieux valait l'avoir dans sa poche que de se le mettre à dos, voilà ce que Soo Mee se disait en l'écoutant lui mentionner qu'il pouvait l'abandonner sans cette pièce à l'état de poupée, possibilité à laquelle elle n'avait pas pensé car pour la jeune fille, on ne pouvait abandonner une de ses créations surtout sur une île remplie de monde souhaitant s'accaparer les biens d'autrui. Aussi, la surprise put se lire sur son visage tandis qu'elle tentait de s'éloigner un peu plus de sa personne, positionnant son dos en arrière, mais ne bougeant pas de sa table. Décidément, elle ne voulait vraiment pas finir en objet inanimé.

La discussion dévia sur l'une des personnes qu'elle avait rencontré et ce Oz se faisait plus curieux à son sujet. Il était vrai qu'elle n'avait pas été sympathique à son égard, mais en soit, il n'avait pas un mauvais fond ce JH. «Je l'aime bien, même s'il est un peu impulsif. Il a en tous les cas essayé de me faire comprendre ce qu'il se passait ici. Tu sais les histoires d'équipe de couleurs ? Mais je crois que je l'ai un peu agacé. Si tu ne l'énerves pas, tu pourrais même être ami avec lui, qui sait. » Elle en oublia de lui indiquer son nom entier, trop préoccupée par le fait de redorer le blason de cette personne.

L'évocation d'une nouvelle poupée et qui plus est chinoise, ne mit pas longtemps à atteindre les oreilles de Soo Mee, encore plus intriguée par cette nouvelle que par le reste.  Il avait su attiré son attention avec les bons mots. Sa bouche formait la lettre O avant de prononcer « Elle est là? Dans ton sac? Je peux la voir? Elle est grande? Est ce qu'elle parle ?» Son visage regardait devant elle, bougeant sur le côté pour tenter d'apercevoir le dos de sa nouvelle rencontre. Elle voulait la voir. Elle souhaitait connaître son visage, mais ne savait s'il accepterait de la lui montrer. Quant au fait de parler, elle ne voyait aucun mal à lui poser ce genre de questions. Il lui semblait parfois entendre , lorsqu'elle dormait, la voix de son lapin Yosuke.

Une photo sur un portable lui fût montrer, celle du frère d'Oz. Elle regarda cette photo avec attention tandis qu'elle écoutait les avertissements de ce dernier. Elle était autant intriguée par l'idée que son portable fonctionnait que par le fait d'avoir gardé en mémoire la photo de sa famille. Elle aurait bien eu besoin d'un tel objet sur l'île. Et même si cela générait en elle un sentiment de convoitise, elle se retint, avançant simplement sa main vers la dite photo. « Il n'a pourtant pas l'air méchant. » Pour autant, s'il était le plus jeune des frères, chose dont elle ne connaissait pas vraiment la réponse, il se pouvait que tout cela soit vrai. Et puis, elle ne voyait pas pourquoi il lui mentirait sur ce fait. Il devait suffisamment connaître cette homme pour avancer de tels faits. « Es tu le plus âgé? » Serrant sa peluche un peu plus fort, elle avait peur qu'on maltraite une nouvelle fois son compagnon de route. Songeuse, elle bascula sa tête sur le côté pour le regarder sous tous les angles. « Merci du conseil ! Je le retiens et tenterais de ne pas le croiser. » Toutefois, elle ne put s'empêcher de l'interroger. « Tu ne le cherches pas? Je veux dire, si j'avais quelqu'un de ma famille ou de mes amis proches était ici, j'essaierais de prendre contact avec lui. A moins que tu ne l'ai déjà croisé et que tu souhaites l'éviter?» Elle replaça sa main le long de son corps, tenant sa peluche que d'un seul bras.

Lorsqu'une potentielle menace pour sa peluche lui fût évoqué, ses yeux se mirent à briller d'une lueur malsaine, non heureuse d'entendre de telles paroles prononcées. L'heure n'était plus aux devinettes, son esprit étant voilé par une sombre pensée : le fait que cette personne qu'elle venait de voir par la vitre puisse lui enlever sa peluche . Aussi, cela ne fût pas long pour Soo Mee de fournir une réponse à ce Oz. « J'aimerai en apprendre un peu plus sur lui. Es tu en mesure de me donner des informations sur sa personne ? »

Ses yeux se posèrent sur le Husky placé sur une table. Sous le choc de la révélation de tout à l'heure, la jeune fille eut du mal à lâcher prise de son animal, bien que la proposition soit alléchante, après tout son lapin pouvait se faire un nouvel ami. Pourtant, elle ne pouvait s'empêcher de le serrer dans ses bras allant jusqu'à le déformer sous la peur de le perdre. Lorsqu'elle se rendit compte de son geste vis à vis de Yosuke, elle se dépêcha de le poser à côté de l'autre peluche afin de ne pas continuer à lui faire du mal. Elle s'excusa d'ailleurs auprès de lui, ne faisant plus attention au propriétaire du chien.

Une fois, l'installation du lapin faite, son regard se dirigea vers Oz. Se déplaçant jusqu'à une table adjacente, elle s'y installa afin de confirmer le deal qu'il venait d'avoir ensemble. Elle ne semblait plus avoir peur de cet individu et cherchait vraisemblablement à avoir des indications.« Je te dois une reponse à une question et un service. Je peux te laisser réfléchir si tu veux, mais si tu as une idée de ce que tu souhaites demander, alors n'hésite pas à le faire. Bien sûr je ne réaliserai la tâche que si l'information donnée est en conséquence de ce que je te donne.» C'était un prêté pour un rendu et elle tenait ce qu'elle disait. Restait à voir si cette personne en ferait de même.

Elle n'avait pas rangé les friandises dans son sac, friandises qui serviraient tout à l'heure lorsque son moral serait revenu au beau fixe. En attendant, ses traits étaient fermés et son attitude relevait maintenant plus de l'adolescente que de l'enfant du début. Sérieuse, elle était toute ouïe concernant son interlocuteur. Et pour s'assurer qu'il était bien de son côté, elle lui demanda. « Comment l'as tu rencontré? Est il plus dangereux que ton frère? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 19 ans.
Amour : Rien à signaler.

Nombre de victimes : 1
Contenu du Sac : .
Une miche de pain
Une barre de céréales
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île avec ses zones
Une boussole
Une lampe torche (avec piles)
Deux paquets de Mild Seven
Un briquet Zippo à l'effigie de SoaD
MP3 Sony + écouteurs + recharge
Un rouleau de fil de canne à pêche
Une couverture
Deux bandanas
Une boîte de 22 aspirines
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Deux paquets de ramen
Cotte de mailles
Un uniforme à sa taille
Une paire de chaussures à sa taille

Avatar : Kim HimChan (B.A.P)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Jang Jae Seong

Messages : 225
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Come Little Children feat. Soo Mee   Dim 24 Nov - 8:30


Visiblement, ce type quel qu’il soit avait tapé dans l’oeil de la petite poupée de porcelaine et alors qu’elle lui en parle presque en des termes élogieux malgré une visible mésaventure, Minyu arque les sourcils. Eh bien... Il ne fallait pas en faire beaucoup pour que ce petit bout de femme vous aime, pas vrai ? Ça ne rendait que la manipulation plus facile, de l’avis du jeune homme et il n’était pas contre, finalement. Toutefois, peut-être un peu impatient, il fini par réitérer.

« Et son nom, à ce garçon ? », demande-t-il donc à nouveau, tout en croisant ses bras sur son torse. Son exaspération paraît peut-être une ou deux secondes avant qu’il ne la cache derrière un sourire on ne peut plus hypocrite et pourtant crédible de façon tout à fait satisfaisante. « Si je le rencontre, j’aimerais bien le saluer. »

Ajouter une raison complètement aléatoire allait peut-être rendre l’information importante pour Candy aussi. Elle s’intéresse ensuite à sa poupée, sa belle geisha colorée de rouge et un sourire amusé étire les lèvres de Minyu. Il songe un court instant à Mikan, à la beauté de ses traits et surtout, à la façon dont ils commençaient à se faire confiance. Oui, on pouvait peut-être dire que Mikan était sa poupée. Mais lui-même ne devenait-il pas propriété du Japonais sans même s’en rendre compte ? Quoi qu’il en soit, il répond aux questions de la fillette sans se brider.

« Elle est grande, très grande. Presque aussi grande que moi. Elle bouge, elle parle et elle peut même déposer un baiser sur ta joue si tu es assez sage pour ça. », explique-t-il tout en y mettant de fortes intonations pour susciter plus de réactions chez son interlocutrice. « Elle est magnifique, avec son teint blanc comme les neiges éternelles des plus hauts sommets japonais et ses lèvres rouges comme les roses du jardin impérial. Ses yeux sont grands, encore plus que les tiens. Ronds et brillants comme les étoiles, noirs comme l’ébène. Mais elle n’est pas ici présentement. Elle est bien trop réservée pour ça et m’attend sagement dans une autre pièce, se languissant de mon retour. »

Et le pire dans tout ça, c’est sûrement que cette description était, pour Minyu, on ne peut plus réaliste. Mikan, petite poupée vivante... Mais à la suite, le vert passe bien près de se fâcher. Minki n’avait pas l’air assez méchant aux goûts de mademoiselle, hein ? Il garde étonnamment son calme, histoire de bien rester dans son rôle et de mieux médire. Ou au moins, de le faire de façon beaucoup plus crédible que s’il commençait à hurler en prenant lui-même la place du « méchant ». Ça ferait moins bon effet, c’est sûr...

« C’est le but. », déclare seulement Minyu, tout en rangeant son cellulaire. « Et si je ne t’avais pas prévenu, tu serais tombée dans le panneau. Tu le réalises ? »

Parce que lui était gentil, bien sûr... Il prévenait les petites poupées des dangers. Il acquiesce ensuite parce que oui, il était le plus âgé... Et heureusement, Candy semble mordre à l’hameçon. Tant mieux. Mais si elle essayait d’arracher la vie de Minki, elle le trouverait sur son chemin. D’ailleurs, à la suite, Minyu fait mine de réfléchir un peu.

« Hm. Il est dangereux, c’est difficile de savoir exactement à quoi s’attendre avec lui, donc je l’ai vu mais je préfère ne pas rester avec lui. Parce que j’ai un peu peur, tu comprends ? », répond Minyu avant de néanmoins ajouter : « Mais je l’ai protégé quelques fois déjà. C’est mon petit frère, après tout, peu importe le monstre qu’il personnifie. »

Minyu quitte la table sur laquelle il était posé, mais seulement pour se tirer une chaise alors que l’adolescente fini de parler avec son lapin. Vraiment timbrée celle-là, quoi qu’on en dise... Il pose son sac sur ses genoux, observant la curieuse scène sans l’interrompre, jusqu’à ce qu’elle vienne se placer devant lui. Alors... elle lui devait certaines choses et ça, ça lui plaisait. Quant à ce garçon oui, il pouvait lui donner des informations. Fausses, bien sûr. Il n’avait aucune idée de qui il était, mis à part qu’il traînait avec ce « JH » qu’elle affectionnait tant.

« Je peux garder le service pour plus tard, si nous nous recroisons ? C’est bon jusqu’à ce que je l’utilise, dis ? », demande finalement Minyu, considérant qu’agir de la sorte serait beaucoup plus sage. Parce que là comme ça, un service ne lui serait d’aucune utilité. Mais il serait ravit si Candy lui retombait entre les pattes au moment opportun. Quant à la question, celle-là il l’avait déjà en tête. « Sinon, j’aimerais savoir ce que ta vie avant de venir ici était. C’est ça ma question. Ça m’intéresse ! »

Diablement, mais pas pour les bonnes raisons, sûrement. Finalement, Minyu prend un petit soupir, feignant un frisson désagréable qui lui remonte le long de l’échine à penser au type là dehors qui n’avait probablement pas fait autant de mal qu’il le ferait croire à la jeune fille.

« Je ne connais pas son nom, je t’avouerai. Et il y a plusieurs choses que j’ignore. Mais je sais qu’il tient ce garçon que tu aimes bien sous son joug. Peut-être que tu devrais essayer de le délivrer...? Tu pourrais faire ça, tu crois ? », demande Minyu tout en feignant un intérêt naïf et un peu impressionné. « Ce serait vraiment fantastique et je suis sûr que tu n’irriterais plus jamais ton JH. Tu l’aimes bien, pas vrai ? Je suis certain que ce garçon lui fait beaucoup de mal. Je l’ai vu arracher les pattes d’un petit lapin. Tu sais que selon les traditions, les pattes de lapin portent chance ? C’est vraiment affreux de mettre ça en application par ferveur... »

Il a un regard « inquiet » par la fenêtre avant d’en revenir à la jeune fille.

« Tu devrais vraiment avoir un plan d’action pour la prochaine fois que tu vas le revoir. Tu dois protéger Yosuke. Il le mérite. C’est un  bon compagnon. »

C’est ça... Et puis quoi encore ?

Hors Jeu:
 

_________________


put on your war paint !

Hey young blood, doesn't it feel like our time is running out ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 15 ans
Amour : RAS

Nombre de victimes : 10
Contenu du Sac : ♦️ 2 bouteilles d'eau
♦️ Carte de l'île
♦️ Boussole
♦️ Lampe torche avec piles
♦️ 2 élastiques pour cheveux
♦️ un jean + tee shirt de rechange
♦️ une trousse de toilette
♦️ son livre préféré
♦️ Yosuke, son lapin blanc en peluche
♦️ un tamagotchi (abandonné au cimetière)
♦️ une paire de lunette
♦️ un journal+crayon+petite clef
♦️ un petit paquet de mouchoir
♦️ trousse de soin complète (pansement, antiseptique, compresses, agrafes, seringue+morphine, bandage, sparadrap, fil+aiguilles)
♦️ Le guide du trappeur pour les nuls
♦️ Un bloc note
♦️ scotch
♦️ 1 sachet de bonbons multicolores acidulés
♦️ un tapis de sol
♦️ un sac de couchage
♦️ une boite de doliprane vide
♦️ un fond de sac de bonbons

Avatar : Lee Geum Hee (ulzzang)
Statut RP : Disponible
Pseudo : Yanou
Doubles Comptes : Baik Eun Ae

Messages : 360
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Come Little Children feat. Soo Mee   Mar 10 Déc - 19:52

Oz était curieux, souhaitait connaître le prénom de cette personne tandis que Soo Mee oubliait de le lui donner. Pour autant, elle comprenait les raisons de cet homme et ne voyait pas pourquoi elle refuserait de le lui dire. Avoir un nom pour saluer quelqu’un était tout de même plus poli qu’un « hey oh toi là-bas». Aussi, un sourire apparut sur son visage, souhaitant l’aider dans sa démarche. « Son nom est Jae Hwa. Il sera heureux de te rencontrer. » Soo Mee parlait pour lui mais été persuadée de ce qu’elle avançait. Il était quelqu’un de bien à ces yeux, JH l’était également. Ils s’entendraient forcément tous les deux. 

Les étoiles dans les yeux, remplis d’admiration, elle regardait son vis-à-vis sans jamais le quitter du regard. Elle était impressionnée par la description de cette poupée, ébahie par cette beauté mystérieuse décrite et dans un sens envieuse que cette possession ne soit pas la sienne. Pourtant cette convoitise se transforma en une envie de la voir, de la rencontrer. Si elle se trouvait dans une pièce de cette école, alors elle pouvait faire sa connaissance, non ? Si Oz l’acceptait bien sûr.  «Si je me fais toute petite, que je ne fais pas un bruit voir que je l’admire de par l’interstice de la porte est ce que je peux la voir ? » Elle sautillait d’impatience, souhaitant obtenir une réponse positive, sûre que ses arguments suffiraient à le convaincre. S’il voulait l’appâter avec ce genre de propos, il avait réussi son coup. 

Baissant la tête vers le sol, acquiesçant aux dire d’Oz, elle ne pouvait que lui confirmer ce qu’il lui disait. Au vu de la photo, elle n’aurait jamais pensé que cet homme était dangereux. Elle lui aurait très certainement fait confiance, partagé des informations avec lui, une grave erreur de sa part qui aurait pu lui coûter la vie si elle n’avait pas été averti au préalable. Il venait de lui sauver la vie ! Elle en était consciente. Elle resta silencieuse, regardant Yosuke avant de le remercier pour ce qu’il venait de faire. « Tu es généreux Oz. Nous venons de nous rencontrer et tu m’aides déjà. Si je le vois, je ne lui ferais rien par respect pour toi mais je resterais sur mes gardes. » Elle ne souhaitait pas l’interroger davantage sur cette photo, ne doutant plus de son avertissement. «  Veux-tu que je lui passe un message de ta part, si jamais je le vois ? » Ceci étant dit, elle ne s'attarderait pas à lui parler, de peur qu'il puisse s'en prendre à sa peluche.

Les bras croisés au niveau de son corps, Soo Mee reprit un air enfantin avant de lui accorder ce qu’il demandait. « Remettons cela à plus tard, alors. Je le garde en tête et si jamais j’oublie, rappelle le moi. » Disons qu’elle n’excellait pas par sa mémoire et comptait un peu sur Oz pour ne pas l’oublier. Elle lui devait toujours une réponse à l’une de ses questions qui ne tarda pas à atteindre ses oreilles. La surprise, ainsi que la joie se mélangea dans la tête de Soo Mee qui voyait là une occasion de lui parler un peu plus d’elle. Elle l’intéressait, voilà qui avait de quoi la réjouir. Sans trop réfléchir, elle énonça tout ce qu’elle pouvait. « Je suis lycéenne à Yeosu, en première année. Je viens tout juste d’entrer dans l’établissement de mon choix, après avoir durement travaillé. C’était tout juste mais je l’ai fait. J’ai deux amies qui m’attendent, avec lesquelles je m’entends très bien. Nous avons les mêmes passions pour les peluches et livre. Je passe la plupart de mon temps sur le toit ou dans les escaliers menant aux différents étages pour ne pas être dérangée. Je n’arrive pas à parler à beaucoup de monde. Avec une personne ça va, mais plus je deviens muette. Je me suis améliorée depuis que je suis ici.» Elle parlait au présent, prévoyant un retour en Corée d’ici quelques jours, voir mois. Jamais elle n’avait pensé rester là le reste de sa vie. Les jeux sont ennuyeux lorsqu’ils durent trop longtemps… « Ah et j’ai un frère vraiment doué, mais il n’est pas ici. Il aurait certainement trouvé un moyen de faire gagner sa couleur si ça avait été le cas. Ai je bien répondu a ta question?» Avant d’ajouter « Je joue toujours pour gagner. Tu aimes les jeux ?»

La voilà choquée par tant de barbarisme de la part de cet homme, là en bas. Pauvres petits lapins...d’autant qu’il pouvait s’attaquer à Yosuke mais ça, elle ne le laisserait pas faire, jamais. S’il avait réussi à prendre le dessus de Jae Hwa, cela insinuait qu’il était rusé, malhonnête et surtout sadique. Le visage de Soo Mee se décomposa devant tant de révélations. Il ne pouvait exister une personne aussi mauvaise pourtant elle se baladait en ce moment sous ses yeux. « Je me porte volontaire pour le bien de tous les lapins de l’île. » Le pire c'était qu'elle était sérieuse en disant ça, se donnant le titre d'héroïne pour les animaux de ce lieu. Mettant ses deux mains sur la vitre, elle les regardait avec attention. «  Il doit certainement attendre que quelqu'un le délivre sans pouvoir crier ou fuir. C'est une horrible situation. »  Secouant la tête, elle plaignait ce JH le brave qui ne pouvait profiter pleinement de son surnom, bridé par un homme sans coeur. Collant davantage son nez sur la vitre afin de mieux repérer les traits de son visage   « Tu entendras mon nom sur toute l'ile : Soo Mee protectrice des hommes et des lapins. » Son esprit vagabondait, visualisant bien la scène, marquant un instant de pause avec Oz. « Qu'en penses tu? Ca sonne bien, non? »

Tirée de ses pensées, elle se dirigea vers Yosuke avant de le prendre dans ses bras. « Tu as un bon compagnon toi aussi. Je pense que mon lapin s'est fait un ami. Mais je dois m'en aller si je ne veux pas perdre la piste de cette personne. » Avant de réfléchir. « Tous les super héros ont un costume et je n'ai que des lunettes de soleil. Cela ne suffira pas. Que me conseillerais tu? Penses tu qu'il y ait des torchons,nappes ou autres dans le coin ? » Frappant dans ses mains en voyant les bonbons disposés sur la table, elle se mit à parler fort. « Mais en faite, tu n'as pas deviné mon âge ! » Certes elle lui avait donné les informations nécessaires pour le trouver sans mal, mais un défi était un défi. S'il voulait emporter les sucreries elle se devait de jouer le jeu et lui aussi. Posant son derrière sur une table croisant les jambes, elle gigotait montrant son impatience. Habituellement elle aimait ce genre de choses, mais là elle avait des affaires à régler. Il n'eut d'ailleurs pas le temps de répondre qu'elle le relançait déjà. « Alors? J'ai quel âge d'après toi? » Penchant la tête d'un côté, elle le regardait de biais.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 19 ans.
Amour : Rien à signaler.

Nombre de victimes : 1
Contenu du Sac : .
Une miche de pain
Une barre de céréales
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île avec ses zones
Une boussole
Une lampe torche (avec piles)
Deux paquets de Mild Seven
Un briquet Zippo à l'effigie de SoaD
MP3 Sony + écouteurs + recharge
Un rouleau de fil de canne à pêche
Une couverture
Deux bandanas
Une boîte de 22 aspirines
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Deux paquets de ramen
Cotte de mailles
Un uniforme à sa taille
Une paire de chaussures à sa taille

Avatar : Kim HimChan (B.A.P)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Jang Jae Seong

Messages : 225
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Come Little Children feat. Soo Mee   Ven 3 Jan - 19:21


Jae Hwa. Hm... Minyu a un petit regard par la fenêtre, songeur, même s’il ne voit guère plus que le ciel et quelques hauts de bâtiments attenant à l’école. Il allait se rappeler de ce nom. Cet homme lui avait donné une impression de force rien qu’à le voir dans la cours ci-bas. Alors mieux valait l’éviter... Minyu n’était pas le genre d’homme à se jeter tête baissée dans la gueule du loup et à sous-estimer ses adversaires. Il était peut-être fin manipulateur, mais ça n’assurait jamais autant une victoire qu’être bon combattant, malgré tout. Puis la petite poupée veut marchander la possibilité de voir Mikan et ça attire un sourire amusé sur les lèvres de Minyu qui se relève finalement.

« Non, pas aujourd’hui. », murmure-t-il doucement. « Mais si nous nous recroisons, je ferai encore mieux : je te la présenterai. »

Puis, la fille a un regard pour sa peluche et une étrange chair de poule remonte le long de l’échine de Minyu. Il avait eu l’impression pendant deux secondes qu’elle communiquait vraiment avec cette bête de fourrure et de rembourrure. C’était... perturbant. Mais Minyu repousse rapidement cette pensée. Il devenait « vraiment » fou, maintenant ! C’était ridicule. Elle s’était contenté de regarder sa peluche. De la REGARDER. Rien de plus, rien de moins. Mais mine de rien, il n’était pas vraiment certain de vouloir recroiser sa petite Candy. Qui sait dans quel état elle serait dans quelques mois ? Si elle était encore là, bien sûr... Mais il y avait sûrement une raison pour qu’elle soit encore de ce monde aujourd’hui même et il n’était pas sûr de vouloir la découvrir, la dite raison ! Alors Minyu se contente d’être soudainement mitigé à son sujet, réalisant qu’il y avait peut-être certaines choses qui se cachaient sous ces airs angéliques sans que ceux-ci ne soient pourtant feints.

On parle ensuite de générosité. De la sienne, pour être plus précis. C’est Minki qui aurait rit jaune, pas vrai ? Il incline doucement la tête pour remercier... Et à propos du message, il murmure doucement :

« Dis-lui que son frère l’aime... malgré tout. »

Peut-être que finalement... c'était un vrai message. Puis, son service est effectivement repoussé à plus tard, ce qui était une bonne chose en soit... avant que la jeune fille ne commence à parler et dieu ! Quelle pipelette ! Minyu ne l’interrompt toutefois pas, la laissant se raconter, comprenant que ça solidifiait ce lien traître qu’il était en train de créer entre eux. Une confiance à sens-unique... et à double-tranchant. Il écoute donc, flippant peut-être un peu d’apprendre qu’il y en a deux autres, des comme ça ! Il se fait songeur à propos du frère de Candy. Ça ne faisait visiblement aucun doute pour elle qu’il aurait joué pour gagner. Intéressant. Et vraisemblablement, il avait devant lui une mauvaise perdante. Encore plus intéressant, sûrement. Minyu répond à ce long monologue par un sourire chaleureux tout calculé.

« Jouer pour gagner, c’est très noble. », déclare-t-il doucement tout en faisant un pas vers les peluches, lentement. Et feignant de parler à la sienne : « Viens, mon grand. Viens me voir. »

Il la prend, ne touchant pas à un seul poil synthétique de Yosuke, tenant trop à la vie pour ce faire.

« Tu y as parfaitement répondu. C’est dommage. J’aurais adoré rencontrer ton frère. Vous auriez été beaux à voir ici tous les deux, main dans la main. », murmure lentement Minyu, cette image le séduisant réellement. « Et oui. J’aime jouer. »

Puis, la voilà qui divague et qui semble vouloir mener à bien le projet concernant le copain de ce Jae Hwa. Amusant... Et Minyu observait son oeuvre sans s’en lasser, l’oeil brillant et un sourire étirant ses lèvres. Elle semblait de plus en plus folle et c’était une fierté que de pouvoir ramener à la surface ce sentiment chez les gens. Toutefois, Minyu était prêt à partir pour que ça ne se retourne pas contre lui.

« Ça sonne admirablement bien et je suis sûr que Yosuke en tremble d’émotion. », assure Minyu tout en faisant un petit clin d’oeil en direction de Soo Mee. « Lorsqu’on se reverra, tu me raconteras tout, n’est-ce pas ? Je veux savoir. J’ai beaucoup d’admiration pour la tâche que tu veux honorer. »

Et elle aussi semble vouloir partir, ce qui arrange bien Minyu. Il a un sourire pour elle à sa demande un peu étrange, ne s’en émouvant pourtant pas outre-mesure.

« Une nappe ? Vas voir dans les cuisines de l’école. Je suis certain que tu trouveras ton compte. Ou à l’infirmerie. Ils doivent avoir de grands draps blancs avec un peu de chance. »

Quant à son âge, Min a un petit rire rauque tout en tournant les talons, se dirigeant vers la porte. Il ne dit rien, l’ouvre... mais juste avant de sortir, se tournant vers Soo Mee, il murmure :

« Tu n’as pas d’âge. Les filles comme toi n’ont pas d’âge. Elles sont bien trop spéciales pour ça... »

Et sur ce, il sort de la pièce, songeur et, surtout, voulant à tout prix se cacher pour la laisser passer sans qu’elle ne le revoit. Il ne savait pas trop combien de temps ils allaient passer ici encore, mais Minyu avait l’étrange sentiment qu’il valait mieux ne pas la recroiser jusqu’à leur départ...

_________________


put on your war paint !

Hey young blood, doesn't it feel like our time is running out ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 15 ans
Amour : RAS

Nombre de victimes : 10
Contenu du Sac : ♦️ 2 bouteilles d'eau
♦️ Carte de l'île
♦️ Boussole
♦️ Lampe torche avec piles
♦️ 2 élastiques pour cheveux
♦️ un jean + tee shirt de rechange
♦️ une trousse de toilette
♦️ son livre préféré
♦️ Yosuke, son lapin blanc en peluche
♦️ un tamagotchi (abandonné au cimetière)
♦️ une paire de lunette
♦️ un journal+crayon+petite clef
♦️ un petit paquet de mouchoir
♦️ trousse de soin complète (pansement, antiseptique, compresses, agrafes, seringue+morphine, bandage, sparadrap, fil+aiguilles)
♦️ Le guide du trappeur pour les nuls
♦️ Un bloc note
♦️ scotch
♦️ 1 sachet de bonbons multicolores acidulés
♦️ un tapis de sol
♦️ un sac de couchage
♦️ une boite de doliprane vide
♦️ un fond de sac de bonbons

Avatar : Lee Geum Hee (ulzzang)
Statut RP : Disponible
Pseudo : Yanou
Doubles Comptes : Baik Eun Ae

Messages : 360
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Come Little Children feat. Soo Mee   Mar 7 Jan - 14:58

En voilà une proposition qui attirait Soo Mee et avait le pouvoir de la faire patienter jusqu’à leur prochaine rencontre. Elle ferait donc la connaissance de cette Geisha lorsque le destin les placerait tous deux sur la même route ou que la chance soit forcée par ses soins. Elle en était toute émue. Regardant Oz avec intérêt, elle hocha la tête pour lui indiquer qu’elle était d’accord. Elle mettrait son mal en patience et tenterait de le retrouver sur l’île un peu plus tard. Ils étaient voués à se retrouver de toute façon, elle en était certaine. Et puis, si elle croisait son frère entre deux, elle pourrait se vanter de l’avoir vu et lui indiquer sa prochaine destination pour qu’ils puissent se faire un tête à tête avec lui. C’était une histoire qui finirait bien, elle en é tait certaine. D’autant plus que le message qu’il venait d’énoncer était trop mignon. Méritait-il de tels égards ? Elle se garda bien de formuler cette question, ne devant pas interférer dans une affaire de famille. S’il souhaitait qu’elle lui communique ces mots, alors elle le ferait, elle lui donnerait sa parole. « C’est noté !  Nous ferons de bons messagers, parole de Soo..Candy .» Elle parlait bien évidemment de Yosuke et d’elle, témoins de ces termes et volontaires pour les transmettre, si bien sûr ils en avaient l’opportunité.

Elle se mit à raconter sa vie d’avant qui, elle devait bien l’avouer, lui manquait un peu. Ses amies n’étaient pas là, ses parents ne pouvaient plus lui préparer de bons petits plats. Si elle n’avait pas Yosuke, elle aurait déjà perdu la tête.  « Nous sommes pareils tous les deux. Nous survivons grâce à nos compagnons. » Preuve en était du spectacle qui se déroulait sous ses yeux. Ils étaient adorables tous les deux. Elle regrettait de ne pas avoir pris son portable avant de partir vers l’île. Cela méritait bien une photo.  Quant à son frère, elle n’était pas sûre que les termes main dans la main correspondent bien au contexte, mais cela lui plairait grandement de le voir ici et de pouvoir converser de nouveau avec lui. Elle avait l’impression que cela faisait une éternité que cela n’était pas arrivé. Le sourire aux lèvres d’entendre qu’elle avait bien répondu à sa question, elle rebondit sur la suite. « Nous voici avec un nouveau point commun ! Si cela continue, nous pourrions même devenir amis.»

Son surnom plaisait à Oz ce qui ne lui donnait que plus d’assurance dans cette tâche qui lui avait été donné. Et pour que son exploit sont connu de quelques lycéens, elle se devait de le raconter à une personne qu’elle connaissait, une personne avec qui elle s’entendait et qui l’écouterait conter cette histoire sans avoir d’a priori, sans douter de la véracité des faits. Elle ne se priverait pas de lui parler de sa rencontre avec le bourreau des lapins, au contraire elle s’en ferait une joie. «  Pour te remercier de cette journée, je te dirais tout, tout tout, tout, dans les moindres détails. Tu seras fière de moi. » Elle comptait mener sa tâche à bien, excluait la possibilité d’une défaite. Si elle voulait libérer Jae Hwa, elle se devait de rester positive.

« L’infirmerie ! Eureka, mais oui ! Tu es un génie. » Un beau drap blanc ne pouvait se trouver que dans un tel endroit et cela rendrait certainement mieux qu’une nappe.  La destination de Soo Mee était toute trouvée.  Son histoire de super héros pourrait prendre forme, bien qu’elle regrettait cette perruque blonde que Ryunnosuke ne lui avait toujours pas donné.  « Je vais faire ça. »  Se plaçant non loin de sa peluche, elle la récupéra dans ses bras tandis qu’Oz s’éloignait d’elle sans lui avoir fourni de réponse sur son âge. Elle allait l’interrompre dans sa marche lorsqu’il se retourna et lui énonça qu’elle n’avait pas d’âge. Cela avait de quoi interloqué la jeune fille. Cependant, elle l’oublia bien vite au vu de la suite. Ses yeux se mirent à pétiller au mot spécial. Elle était heureuse d’être qualifiée ainsi, heureuse de ne pas être considérée comme les autres, heureuse au point de le laisser partir et de ne réagir qu’après deux trois minutes. « Attends, tu as oublié tes friandises. » Ses paroles se perdirent dans cette pièce fermée. Ils n’étaient plus que deux et pourtant elle n’était pas triste.  Elle faisait de bonnes rencontres dans cet école et elle espérait que cela se reproduirait. L’heure n’était pas au tournage de pouce, elle devait trouver l’infirmerie et ensuite cet autre homme qui se trouvait, à présent, dans sa ligne de mire.

[Terminé]
HJ : Merci pour ce RP très amusant à jouer et qui va déboucher sur des liens intéressants xD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Come Little Children feat. Soo Mee   

Revenir en haut Aller en bas
 

Come Little Children feat. Soo Mee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Lethal Instinct :: 
 :: Ici gît... :: RPs :: Event #1
-