Réouverture du forum !
http://lethal-instinct.forumactif.com





Partagez | .
 

 La grotte de l'horreur ft. Mikan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faction Bleue


avatar
Âge : 17 ans
Amour : Ca se mange ?

Coupons : 27
Contenu du Sac : parfum
carnet
ipod
téléphone portable
gourmette
trousse de crayons
briquet
un harpon en bois
barres de chocolat
bombe de laque
paquet de cigarettes

Avatar : Anna Tsuchiya
Pseudo : Ezeckiel
Doubles Comptes : .


Messages : 117
Activité RP : 1









MessageSujet: La grotte de l'horreur ft. Mikan   Mer 26 Fév - 23:35

Cours, cours...
La jeune femme avait de plus en plus de mal à tenir la route. Les ronces lui lacéraient les chevilles, et les branchages lui frappaient le visage jusqu'au sang... Mais surtout, deux personnes lui couraient après... Et elle savait qu'au moment ou elle faiblirait, ils lui mettraient la main dessus et la tueraient... L'occasion était trop belle pour eux. Si ils pouvaient la tuer, ca ferait une personne de moins sur la liste et un pas de plus vers la victoire.
La jeune femme était clairement en infériorité, malgré le fait qu'elle avait elle meme taillé un harpon bien pratique pour les combats au corps à corps, et qu'elle avait toujours son marteau sur elle, eux avaient un katana et une dague.. Elle ne pouvait pas s'approcher d'eux.
Elle vit bientôt une trouée au milieu des arbres, et rencontra une paroi rocheuse. Affolée, elle regarda autour d'elle et trouva enfin une grotte.

Tentant le tout pour le tout, elle se précipita dedans. Mais ils trouvèrent rapidement la supercherie. Continuant de courir, elle heurta quelqu'un qui courrait dans son sens de plein fouet, étant donné qu'ils étaient dans le noir complet.
-Mais qu'est ce que...
En entendant des voix des deux cotés du tunnel, maintenant, elle cru au début qu'il s'agissait de l'écho, mais en fait, deux groupes arrivaient de chaque coté, et de toute évidence, c'était ce que l'inconnu cherchait à fuir, lui aussi.

Elle écarquilla les yeux dans le noir complet, essayant d'apercevoir un autre chemin, mais rien n'y faisait... jusqu'à ce qu'elle voie quelque chose briller dans le noir... Oui ! C'était la roche humide qui brillait sous la lumière venant de l'extérieur... ca voulait dire qu'elle était incurvée à un endroit.
Elle ne réfléchit pas et attrapa le jeune homme qu'elle venait de percuter par la manche.
-Par la !
Il aurait très bien pu être le même genre de tueur sanguinaire que leurs poursuivants, après tout...Mais si il avait voulu la tuer, il l'aurait déjà fait. Dans le noir, elle n'aurait rien pu faire. C'était l'idéal. Mais il n'en avait rien fait, alors, elle se devait de ne pas le laisser la, c'était une question d'honneur.

Ils coururent dans un tunnel vers un endroit inconnu. Malheureusement, au bout de quelques secondes, sa main tendue en avant rencontra une paroi dure.
-Et merde... C'est un cul de sac.
Terrifiée, la jeune femme posa ses mains sur la paroi, cherchant une autre sortie... Tout ce qu'elle trouva, c'était deux cavités.. Et elle entendait les hommes s'approcher dangereusement. Il faisait totalement sombre, et ils étaient coincés.
Elle n'eut pas le temps de se retourner pour dire quelque chose à l'inconnu qui était la avec elle, elle se hissa dans la cavité, et se recroquevilla sur elle meme... Elle saisit une lourde pierre, qu'elle trouva dans la cavité, et attendit, le cœur battant, qu'ils s'approchent. Les pas se rapprochèrent, lourds.
-Y'a personne la, mec.
-Ils peuvent pas s'etre envolés, cherche bien

La jeune femme eut un sursaut, et s'empecha de respirer pour qu'il ne l'entendent pas.
Elle sentit les hommes tourner dans le cul de sac comme des animaux féroces...Elle se dit qu'un seul bruit pourrait la faire repérer...Ou alors...les sauver. Elle se mordit la lève et attrapa un petit caillou, et le lanca, priant pour qu'il atterrisse dans le tunnel et qu'il fasse de l'écho.
Heureusement, ce fut le cas. Ils ne prirent pas trop de temps pour réagir.
-Ils sont la bas ! J'te l'avais dit !
Ils se remirent à courir en sens inverse. Pendant plusieurs minutes, ils entendirent leurs pas s'éloigner, puis plus rien. Seulement, elle ne bougea pas, n'osant pas encore bouger...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 21 ans
Amour : Yang Min Yu ♥

Nombre de victimes : 3
Contenu du Sac : .
- Couteau papillon
- 1 saï
- Jericho 9mm (15 balles)
- Trousse de toilette
- 3 bouteilles d'eau (2 x 1L5)
- 1 tenue de rechange
- Baskets
- 1 Carte de l'île
- 1 Lampe torche (avec piles)
- 1 boussole
- Trousse de maquillage
- Quelques bijoux dans un coffret
- Téléphone portable + chargeur
- Crème hydratante
- Casquette
- Lunettes de soleil x2
- Petits sparadraps contre les ampoules
- Guide de la parfaite ménagère datant de 1960
- Un appareil photo
- Lentilles en conserve
- Paire de menotte *koff koff*
- Pastille pour la gorge
- Une couverture
- Brosse à cheveux

Avatar : Mao [SID]
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Doubles Comptes : Kim Jae Hwa, Yang Min Ki & Lee Hyun Hee

Messages : 119
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: La grotte de l'horreur ft. Mikan   Mar 4 Mar - 8:38




Mikan courrait à en perdre haleine. Min Yu et lui avaient été séparés par un groupe plus déterminé qu’eux à jouer le jeu de cette île et malheureusement, bien que son compagnon fût le genre « très décidé » quand il s’agissait de jouer le jeu, ils possédaient tous deux des gabarits peu avantageux dans ce genre de situation. Heureusement, dans leur malheur, Min Yu et lui avaient convenu que si ce genre de situation arrivait, ils devaient ensuite se retrouver à un endroit précis. Et si cet endroit était une zone interdite ? Peu importe, ils en avaient une autre. En fait, pour bien faire, ils avaient même des lieux à rejoindre selon les heures. Ca évitait ainsi de stagner au même endroit, ce qui était plutôt dangereux en effet.

Quoi qu’il en soit, Mikan s’était donc fait poursuivre et avait pensé bien faire en mettant les deux pieds dans une grotte. Ca avait semblé bon plan pour se cacher jusqu’à ce qu’il réalise finalement qu’il s’était plutôt piégé comme un lapin tout seul. Ses pieds avaient plusieurs fois glissés sur les parois humides, son genou avait douloureusement cogné contre un rocher qu’il n’avait pas vu mais l’adrénaline aidant, la douleur était ignorée…

Arrivé tout au bout il y avait eu une lutte brève… Et sincèrement, Mikan n’aurait pas pu dire comme il était parvenu à s’en sortir, courant à présent dans l’autre sens, son adversaire toujours sur les talons parce que si Mikan avait bel et bien réussi à se battre un peu avec, il l’avait tout au plus repoussé. Son couteau papillon était toujours dans sa poche arrière… Et la seule raison pour laquelle il n’était pas sortit c’est que dans cette obscurité latente et sans savoir exactement où il allait, Mikan savait qu’il ne pouvait pas prendre le risque de se cogner, de le faire tomber et de ne pas remettre la main dessus. S’il sortait son couteau ce serait parce que c’était sa solution de la dernière chance et qu’il la jouerait quitte ou double…

Et justement, parlant d’obscurité, voilà qu’il heurte soudainement quelqu’un de plein fouet alors qu’il s’était concentré sur d’autres bruits de course… La suite avait été très vite, son bras avait été agrippé et bien qu’il ait tenté de se dégager une seconde, Mikan avait rapidement comprit que la fille (si si, la voix avait été féminin et sans vouloir sembler pervers, il lui avait sentit de la poitrine, bon…) était dans le même pétrin que lui et ne cherchait qu’à s’en sortir. Il l’avait donc suivit, réalisant qu’à présent, avec plusieurs adversaires aux trousses, son maigre couteau papillon ne lui servirait plus qu’à partir avec les honneurs parce qu’il ne ferait que vendre chèrement sa peau…

L’accès avait finalement été bloqué… Et la jeune fille et lui s’étaient recroquevillés dans un coin de la cavité. Des voix étaient venues jusqu’à eux, Mikan avait sortit son arme blanche, la serrant si fort dans son poing que ses jointures devaient en être blanches. Inutile de dire qu’avec le recule il ignorerait sûrement comment il avait faut pour caser tout son corps dans un si petit espace mais on sait faire des prouesses lorsque la situation l’exige… Mikan commence à s’habituer un peu à l’obscurité… Et voit la fille visiblement terrorisée également jeter un caillou… Ca fait rebrousser les deux garçons… Et il se passe un certain temps pendant lequel l’un comme l’autre ne bouge pas ni ne respire. Façon de parler évidemment.

Les voix se sont évanouies… Et Mikan chuchote :

Peut être que tes poursuivants ont trouvé le miens… Avec un peu de chance ils vont lui courir après loin d’ici.

Pas pour ça cependant qu’il aurait prit le risque de sortir immédiatement. Pour le moment il allait rester dans sa cachette et bien qu’elle manque de porte de sortie, c’était mieux que de sortir du terrier prématurément pour se faire attraper au collet.

Je m’appelle Mikan.

Histoire de faire un minimum de présentation avec la fille qui partageait son moment de galère.

On dirait qu’on a eu la même mauvaise idée au même moment.

Il a un petit sourire crispé et un rire tout bas un peu forcé. Oui bon, il essayait de détendre l’atmosphère mais son cœur battait encore la chamade et menaçait de carrément s’échapper de sa poitrine tant il avait eu peur quoi.

On devrait attendre ici encore un moment. Ils vont peut être rôder encore un peu dans les parages. Mais rester cent sept ans serait risqué alors ils vont finir par repartir.

Enfin… Il l’espérait en tout cas. Mais même si c’était terrible à dire :

Le mieux serait qu’ils trouvent un autre gibier…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 17 ans
Amour : Ca se mange ?

Coupons : 27
Contenu du Sac : parfum
carnet
ipod
téléphone portable
gourmette
trousse de crayons
briquet
un harpon en bois
barres de chocolat
bombe de laque
paquet de cigarettes

Avatar : Anna Tsuchiya
Pseudo : Ezeckiel
Doubles Comptes : .


Messages : 117
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: La grotte de l'horreur ft. Mikan   Mar 4 Mar - 23:55

La jeune femme évitait toujours les ennuis, un maximum. Et c'était bien pour cela qu'elle avait été vraiment heureuse quand elle avait trouvé Da Som. Da Som était plus bravache qu'elle. Elle était la force quand elle était le cerveau, sans vouloir se vanter. Elle était une experte quand il s'agissait de la fuite à l'anglaise...
Cependant, aujourd'hui, il semblerait que son flair et son instinct lui aie fait défaut. Elle ne savait pas ce qui lui avait prit de se faufiler dans cette grotte... Et si celle ci avait un fond ? Alors elle se retrouvait coincée comme un lapin, et la, ils n'auraient pu qu'a l'égorger...Et elle ne donnait pas cher de sa peau.

Elle était loin d'imaginer qu'elle était en fait engagée dans un tunnel et que de l'autre coté, arrivaient aussi des personnes. Ce n'est que lorsqu'elle rentra littéralement dans un garcon qu'elle se rendit compte de ce qu'il se passait... Et qu'ils avaient une chance inouie...Sinon ils auraient fait un beau massacre dans les tunnels... Elle n'osait meme pas imaginer.
Sans réfléchir, elle dit au jeune homme de la suivre...Il aurait très bien pu etre l'un des leurs, et l'attendra la pour l'achever, mais elle en doutait...Il avait l'air tout aussi effrayé qu'elle. Ils arrivèrent cette fois ci dans une cavité bouchée. Les murs étaient humides et glissants... Elle s'entailla sur une paroi en montant dans sa cachette, priant pour que le jeune homme en aie aussi trouvé une.

C'était de la folie, ce qu'ils faisaient... Elle ne savait vraiment pas si leurs poursuivants avaient de bons yeux. Si c'était le cas, ils les trouveraient surement et ca n'aurait servi à rien (et en plus, elle aurait emmené quelqu'un d'autre avec elle)...Mais c'était peut etre aussi une idée de génie... En tout cas, elle n'allait pas attendre de voir si à force, ils allaient les trouver. Elle ramassa un caillou, et espérant bien viser, l'envoya de toutes ses forces dans le tunnel.
Elle constata avec stupéfaction que le son produit résonnait dans tout le tunnel, si bien qu'il était impossible de savoir ou ils étaient exactement.

Heureusement, les deux jeunes hommes étaient aussi betes qu'ils étaient effrayants, c'est un fait. Ils réagirent immédiatement et foncèrent tete baissée dans le tunnel. Elle les entendit crier quelque chose, et se mettre à courir, puis au bout de quelques minutes ou elle oublia de respirer...plus rien. Wow...ils s'en étaient sortis.
Elle sursauta en sentant quelqu'un bouger près d'elle et se rappela du jeune homme qui l'avait suivi plus tot... C'était la première fois qu'elle entendait cette voix...Ou du moins, elle pensait etre la seule japonais dans ce jeu ignoble... De toute évidence, elle avait trouvé un compatriote.

◘ Peut être que tes poursuivants ont trouvé le miens… Avec un peu de chance ils vont lui courir après loin d’ici.

Elle hocha simplement la tete, tout en fichant la sortie de la petite grotte...Elle n'était pas sur qu'il l'aie vu, mais elle n'était pas encore capable de formuler une phrase acceptable. Elle avait bien trop peur de découvrir qu'en fait, les hommes n'avaient en aucun cas abandonné.
◘ Je m’appelle Mikan.
Ca se confirmait, il n'était pas du coin.
-Moi c'est Rose, Maruyama Rose. Echanté. Tu n'es pas blessé ?
Elle avait parlé aussi bas que lui. Bizarrement, trouver quelqu'un venant de son pays natal lui donna une vraie sensation bienfaitrice...C'était comme retrouver son pays tout entier d'un seul coup.

◘ On dirait qu’on a eu la même mauvaise idée au même moment.
-Oui, c'est le cas de le dire... tu étais poursuivi toi aussi ?
Elle ne savait pas ce qu'il avaient tous en ce moment, mais c'était devenu réellement agité sur l'ile, comme si ils ne pouvaient tout simplement plus s'empecher de tuer... Des personnes des premières vagues, qui, épuisés et affamés, perdaient la boule, et tuaient un maximum de personnes pour pouvoir rentrer chez eux vivants.

◘ On devrait attendre ici encore un moment. Ils vont peut être rôder encore un peu dans les parages. Mais rester cent sept ans serait risqué alors ils vont finir par repartir.
Elle hocha de nouveau la tete... Hors de question de mettre le nez dehors maintenant, meme si elle avait froid, et que sa cachette était loin d'etre confortable... Elle n'avait aucunement l'intention de se faire tuer aujourd'hui... elle espérait juste que son amie l'attendrait, et qu'elle ne penserait pas qu'elle lui avait fait faux bond.

◘ Le mieux serait qu’ils trouvent un autre gibier…
-Ils ne m'ont pas l'air très patients si tu veux mon avis, vu comme ils ont détalés quand j'ai lancé le caillou. D'ailleurs...
Elle eut l'air sincèrement désolée, même si il ne pouvait sûrement pas le voir dans la pénombre.
-Je suis désolée de t'avoir entraîné la dedans, tu avais peut etre une autre solution de repli.
Elle s'inclina, comme l'auraient fait deux japonais à Tokyo, et renouer avec ses coutumes qu'elle avait un peu perdu à Busan, et complètement perdu ici, lui donna une bouffée d'énergie.

-Je n'ai pas encore vu d'autres japonais dans le coin... Tu viens d'ou ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 21 ans
Amour : Yang Min Yu ♥

Nombre de victimes : 3
Contenu du Sac : .
- Couteau papillon
- 1 saï
- Jericho 9mm (15 balles)
- Trousse de toilette
- 3 bouteilles d'eau (2 x 1L5)
- 1 tenue de rechange
- Baskets
- 1 Carte de l'île
- 1 Lampe torche (avec piles)
- 1 boussole
- Trousse de maquillage
- Quelques bijoux dans un coffret
- Téléphone portable + chargeur
- Crème hydratante
- Casquette
- Lunettes de soleil x2
- Petits sparadraps contre les ampoules
- Guide de la parfaite ménagère datant de 1960
- Un appareil photo
- Lentilles en conserve
- Paire de menotte *koff koff*
- Pastille pour la gorge
- Une couverture
- Brosse à cheveux

Avatar : Mao [SID]
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Doubles Comptes : Kim Jae Hwa, Yang Min Ki & Lee Hyun Hee

Messages : 119
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: La grotte de l'horreur ft. Mikan   Ven 7 Mar - 9:13




Mikan était resté tout surprit, fixant l’endroit de la cavité où la silhouette de sa compagne se dessinait toujours, fine et courte, féminine… Maruyama Rose. Outre le nom de famille très japonisant, il y avait dans son ton, sa voix et sa façon d’accentuer quelque chose d’indéniablement japonais. C’était surprenant et c’était aussi la première fois que Mikan tombait sur une vraie japonaise sur cette île. Avec Min Yu ils parlaient japonais de temps en temps et même si ce n’était pas sa langue maternelle, son ami maîtrisait plutôt très bien la langue… Mais ça n’avait rien à voir et d’une certaine façon, le cœur de Mikan s’était à la fois gonflé et réchauffé. Autant dire que s’il avait encore eu la moindre hésitation sur la bonne conduite à adopter avec Rose, à présent l’idée de la tuer s’était complètement évanouie.

Je ne suis pas blessé. Enfin… Je ne crois pas. Je me suis cogné mais ça s’arrête là. Toi ?

C’est qu’il était difficile d’en jurer tant que l’adrénaline lui courrait encore aussi fort dans les veines. Ils en reparleraient dans quelques minutes si jamais la situation restait aussi calme… Son corps allait probablement protester de s’être cogné à plusieurs reprises, de son altercation au fond de la grotte ou de la position inconfortable qu’il maintenait résolument à présent.

Mikan observe néanmoins un moment de silence alors que Rose se renseigne sur sa situation… Et finalement il a un simple « hm » pour confirmer, ne s’étalant pas sur la question. Il rageait encore un peu contre lui-même de s’être enfermé dans le terrier du lapin au risque d’y passer. Toutefois il n’allait pas remercier Rose de lui avoir donné un coup de main ! Si elle n’était pas arrivée dans l’autre sens, il aurait pu sortir et se retrouver à l’air libre ! Alors n’avoir rien contre elle oui… Mais fallait pas abuser !

Quoi qu’il en soit, Rose et lui semblaient être là pour un moment. Mikan essai d’étendre un peu ses jambes mais le recoin dans lequel il se trouvait ne le permettait pas vraiment. Sa tête vient se poser sur la surface dure et humide de la pierre, le faisant frissonner parce que c’était glacé mais ça lui permettait quand même de prendre un peu de repos. La jeune fille reprend la parole pour dire quelque chose qui était bourré de sens et à nouveau, Mikan à un petit « hm » pour confirmer, n’en rajoutant pas à propos des excuses de Rose si ce n’était pour assurer :

N’en parlons plus. Il semble que nous soyons sauvés, c’est le principal. J’espère juste que mon ami va bien lui aussi. Ca nous a séparés…

Oui, le sort de Min Yu le préoccupait forcément et en même temps, Mikan savait qu’il était plein de ressources. Ca se passerait bien, il fallait qu’il arrive à s’en convaincre. Quoi qu’il en soit le sujet bifurque sur leurs origines similaires et Mikan à un sourire qui s’entend probablement dans sa voix alors qu’il explique :

Shizuoka. J’étais mannequin là bas, j’avais ma petite popularité.

Enfin visiblement Rose ne le remettait pas… ! Donc pas si populaire ou bien c’était l’obscurité ou peu importe. Nul doute qu’après tout ce temps passé sur l’île la gravure de mode en lui devait se terrer quelque peu…

J’étais à mi-temps dans des études pour des raisons pratiques. Je suis venu au NEC pour le boulot. La loi BR ici ne me faisait pas peur puisqu’on a la même chez nous.

Dire qu’à quelques mois près, Mikan n’aurait jamais été tiré au sort… Y avait un côté finalement très injuste à la situation d’après lui et sa seule consolation c’était :

Au moins les règles du jeu de leur loi BR sont moins terribles qu’au Japon.

Il ne devait pas en rester qu’un dans un délai de trois jours quoi. Enfin Mikan soupire, reconnaissant :

Finalement je ne suis pas sûr que ce soit moins terrible. Difficile à dire…

Puis tout de même, s’intéressant à Rose non pas par politesse mais réellement par curiosité :

Et toi ? Tu viens d’où ? Et tu es en Corée pour quoi ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 17 ans
Amour : Ca se mange ?

Coupons : 27
Contenu du Sac : parfum
carnet
ipod
téléphone portable
gourmette
trousse de crayons
briquet
un harpon en bois
barres de chocolat
bombe de laque
paquet de cigarettes

Avatar : Anna Tsuchiya
Pseudo : Ezeckiel
Doubles Comptes : .


Messages : 117
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: La grotte de l'horreur ft. Mikan   Mer 12 Mar - 22:49

◘ Je ne suis pas blessé. Enfin… Je ne crois pas. Je me suis cogné mais ça s’arrête là. Toi ?
Elle secoua la tete, et se rappelant finalement qu'il ne pouvait pas la voir, elle lui dit, très doucement.
-Non, ca va, tout va bien... Je pense que ca aurait pu etre pire.
Oui, elle aurait pu se faire attraper par ces hommes... Et à en juger par leur obstination, ils ne l'auraient pas gentiment laissée repartir trouver Da Som....Oh que non. Elle avait eut une bonne idée elle meme de se glisser dans cette cave, elle n'aurait pas pu s'en sortir sinon...mais elle était consciente qu'elle avait plus ou moins entrainé son compagnon dans le meme guépier, et que maintenant, il était coincé....

Elle devait avouer que sur le coup, elle n'avait pas pensé à ce qu'elle faisait. Elle s'était simplement dit qu'il avait surement besoin d'aide, lui aussi, et l'avait attiré avec elle. Junko lui avait souvent reproché d'etre trop spontanée, quand elles avaient un peu voyagé ensemble. Elle trouvait cette manie qu'elle avait de penser qu'elle devait sauver tout le monde tout à fait idiote et peut etre que finalement, elle n'avait pas totalement tort.

Enfin... Elle n'oublia pas de s'excuser auprès de son compagnon. Après tout, elle les avait sauvé quand meme... Certes, ca leur prendrait plus de temps pour sortir d'ici, mais les lourdeaux se seraient éloignés à ce moment la et ils pourraient retrouver leurs compagnons en toute liberté.
◘ N’en parlons plus. Il semble que nous soyons sauvés, c’est le principal. J’espère juste que mon ami va bien lui aussi. Ca nous a séparés…
La jeune femme fit la moue. Alors lui aussi avait été séparé de son ami... Il faut dire que sur cette ile, il était réellement dur de tenir une alliance. Il n'y avait qu'a voir elle et Da Som. Ca faisait presque deux mois qu'elles voyageaient ensemble, et ca faisait déjà deux fois qu'elles étaient séparées.... Au moins, elle pouvait etre tranquille. Da Som n'avait pas été suivie.

-Je suis désolée... Avec un peu de chance, il aura trouvé un endroit pour se cacher !
La jeune femme décida d'orienter la conversation vers un sujet un peu moins délicat : le Japon. Au moins, tous deux se retrouvaient sur ce point... Le pays leur manquait. Il faut dire que le système du Japon n'était pas plus libéral que celui de la Corée, mais il y avait certaines choses que l'on ne peut pas tacher. Les Matsuri, les feux d'articles d'été, les sorties pour la floraison des cerisiers....
Au Japon, pendant son enfance, elle avait été toujours sur la route avec le cirque, mais elle avait eu le temps d'apprécier tout ce qu'un petit japonais doit voir une fois dans sa vie... Et elle ne l'avait pas oublié.
◘ Shizuoka. J’étais mannequin là bas, j’avais ma petite popularité.


-Oh je vois, tu n'étais pas lycéen alors ?
Elle était persuadée, pourtant, que ce n'était que les lycéens qui avaient « l'énorme chance » de participer à cette aventure qu'était la Battle Royale... Il faut dire que c'était bien comme ca que cet enfer était décrit, sur le continent.
Bien des gens n'étaient pas dupes et voyaient la supercherie... D'autres se complaisaient dans ces images stériles qu'on leur passait à la télévision.... Certains considéraient même ca comme un honneur.
Il lui répondit rapidement à sa question.
◘ J’étais à mi-temps dans des études pour des raisons pratiques. Je suis venu au NEC pour le boulot. La loi BR ici ne me faisait pas peur puisqu’on a la même chez nous.

Elle le trouvait plutot courageux. Mais oui, les personnes qui avaient vécu toute leur vie plongés la dedans devaient simplement prendre ca comme de la fatalité parfois.
◘ Au moins les règles du jeu de leur loi BR sont moins terribles qu’au Japon.
-Ah ouais ? J'avoue que je ne sais pas... Je ne suis pas sur que ce soit comparable... Certes, c'est horrible ce qu'il font au Japon, mais ils nous laisse agoniser pendant des mois ici sans eau et nourriture....
Elle se rendit compte qu'elle parlait comme si elle avait déjà abandonné. Elle se gifla intérieurement.
-Désolé, je devrais pas dire ca... Des fois c'est tellement fatiguant qu'on se met à penser à des trucs vraiment flippants.
◘ Finalement je ne suis pas sûr que ce soit moins terrible. Difficile à dire…
On est d'accord, finit t'elle par se dire mentalement... Il était difficile de comparer l'horreur. De toute facon c'était insoutenable dans les deux cas.

◘ Et toi ? Tu viens d’où ? Et tu es en Corée pour quoi ?
La jeune femme sourit. Ce jeune homme lui semblait de plus en plus aimable, les secondes passant, et dans le noir, elle pouvait retrouver les intonations lentes et douces qu'elle entendait dans la voix de sa mère ou de ses grands parents.
Elle gratta un peu la pierre du doigt.
-C'est un peu compliqué. Je suis née à Busan.. Mon père est anglais, et était dompteur de fauves dans le cirque du Soleil. Ma mère, elle, était une japonaise expatriée en Corée qu'ils ont recruté pour les trapèzes.. J'ai passé une partie de mon enfance à New York, ou se trouvait le siège de la compagnie.
Après quelques années, mes parents sont venus s'installer au Japon pour reprendre un cirque. Et il y a presque sept ans, ils ont installé la troupe à Busan... C'est pour ca que je suis ici, aujourd'hui. Plutot ironique hein ? Quand on sait qu'il y a 12 ans, mes parents auraient pu rester dans un pays libre !

Elle haussa les épaules, doucement.

-J'espère pouvoir retourner au Japon un jour... Ou aux USA. Je ne sais pas. En tout cas, partir d'ici.
Elle se redressa dans la cavité, et laissa tomber ses jambes dans le vide.
-Tu voyages avec quelqu'un du coup ? Comment vous vous etes connus ? Après votre arrivée ou avant ?
Elle commenca à les balancer d'avant en arrière.
-Le mannequinat c'était ta passion ?
Elle se mordit la lèvre en rougissant.
-Désolé.... Je suis tellement habituée à me taire que j'en deviens bavarde quand je rencontre quelqu'un de gentil... Et un japonais en plus... d'ailleurs, on devrait parler japonais entre nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 21 ans
Amour : Yang Min Yu ♥

Nombre de victimes : 3
Contenu du Sac : .
- Couteau papillon
- 1 saï
- Jericho 9mm (15 balles)
- Trousse de toilette
- 3 bouteilles d'eau (2 x 1L5)
- 1 tenue de rechange
- Baskets
- 1 Carte de l'île
- 1 Lampe torche (avec piles)
- 1 boussole
- Trousse de maquillage
- Quelques bijoux dans un coffret
- Téléphone portable + chargeur
- Crème hydratante
- Casquette
- Lunettes de soleil x2
- Petits sparadraps contre les ampoules
- Guide de la parfaite ménagère datant de 1960
- Un appareil photo
- Lentilles en conserve
- Paire de menotte *koff koff*
- Pastille pour la gorge
- Une couverture
- Brosse à cheveux

Avatar : Mao [SID]
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Doubles Comptes : Kim Jae Hwa, Yang Min Ki & Lee Hyun Hee

Messages : 119
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: La grotte de l'horreur ft. Mikan   Jeu 13 Mar - 12:42




Rose n’était donc pas blessé non plus. Un bon point parce qu’à essayer de se soigner dans cette pénombre, ils y auraient plus galéré qu’autre chose. Quant à Min Yu… Mikan garde le silence, n’ayant pas envie de faire trop de supposition à ce sujet. Bien sûr qu’il était inquiet… A un haut degré même ! Mais Min Yu était débrouillard, plus que lui-même. Il saurait faire ce qu’il fallait pour rester en vie.

Ca va, nous avons prévu un moyen de nous retrouver sans stagner, si nous étions séparés.

Et de fait :

J’espère juste que cette situation ne va pas durer trop longtemps. Lui aussi doit être inquiet.

Pour n’importe qui connaissant Min Yu, cette affirmation aurait sans doute fait arquer un sourcil dubitatif mais Mikan pouvait se vanter d’avoir avec le vert une relation que personne n’avait probablement jamais pu avoir. Rose continu de s’intéresser à sa situation, surtout à son statut avant son arrivée sur l’île… Et bien qu’il lui répondre partiellement par la suite, il ajoute tout de même :

Je sais que je fais très jeune, et là on se voit très mal en plus… Mais j’ai 21 ans. Il s’en est fallu de peu pour que je ne mette jamais les pieds ici.

Quant aux différences entre les deux règles du Battle Royale, Mikan médite un peu la question, ne sachant pas trop quoi dire. Oui c’est vrai, ici ça durait de manière interminable et il lui semblait souvent qu’arriver au terme du jeu était impossible. Pourtant, ça donnait en même temps la possibilité de forger quelques ententes… C’était risqué c’est sûr mais bon. Quant à la nourriture et l’eau, il fallait oser s’aventurer un peu dans les zones préalablement passées interdites… Parfois on y trouvait un peu de ravitaillement caché et ça permettait d’éviter de tomber malade en essayant de bouffer les premiers champignons venus quoi. En tout cas, à propos des pensées flippantes :

Ca va. Je comprends. Tu es là depuis quand ? Depuis le 15 juin moi.

Il pouvait sembler un peu détaché sur le sujet, mais Mikan était juste « calme ». L’instinct de survie avait prit le dessus depuis longtemps sur cette île et en même temps, il commençait doucement à lâcher prise. C'est-à-dire que Min Yu et lui avaient évoqué (sans tout à fait la formuler à voix haute) la possibilité qu’ils mourraient tous les deux sur cette île. Le fait qu’ils ne soient pas de la même couleur jouant évidemment.

Mikan laisse ensuite Rose lui expliquer un peu sa propre situation… Et pour elle aussi il s’était fallu de pas grand-chose pour qu’elle ne mette jamais les pieds ici. Comme quoi la vie savait être salement injuste avec tout le monde n’est-ce pas ? En tout cas Mikan acquiesce à propos de parler japonais, switchant donc dans cette langue, admettant :

Mon compagnon parle un peu japonais, de temps en temps on le parle, c’est agréable.

De fait ça le serait encore plus avec une native quoi. Ceci étant dit, Mikan revient un peu sur ce que Rose avait dit, faisant remarquer :

Je croyais que le Cirque du Soleil était Canadien ? Québécois même.

Ca lui fait brièvement penser à Jayden, le canadien qui voyageait avec le frère de Min Yu et qu’il avait bien faillit tuer à la ferraillerie. Pas le choix en même temps… Ce Jay était sur le point de trancher la gorge à Min Yu et ce petit con de Min Ki se contentait de détourner les yeux. Pas étonnant que Min Yu le déteste tiens ! Bref…

Nous étions tous les deux dans le domaine artistique et du spectacle, en quelque sorte.

C’était pas « pareil » mais similaire quoi. Quoi qu’il en soit, Rose semblait avoir encore l’espoir de quitter cette île… Et Mikan demande :

Tu es de quelle couleur ? Tu le sais ?

Quant à Min Yu, Mikan explique brièvement :

Nous nous sommes rencontré à la piscine. Nous nous sommes battus au départ. Je venais d’arriver. Finalement nous avons préféré nous allier.

C’était un résumé très très large mais enfin… Quant à sa passion, Mikan avoue :

C’était un moyen de prendre une revanche. Devenir célèbre, gagner beaucoup d’argent… J’ai grandit dans des foyers. Il paraît que je suis métisse mais même ça on ne peut pas le jurer, tu vois le genre ?

Il a un soupire en convenant :

Quelque part, cette île réduit à néant les inégalités. On s’en fout tellement de où viennent les gens. A présent, tout ce qui compte, ce sont les capacités personnelles…

Non, il n’était pas soudainement reconnaissant de quoi que ce soit envers l’organisation du Battle Royale coréen, pas du tout. Mais tant qu’à aborder le sujet, il fallait quand même signaler ce genre de chose. Ici, avoir beaucoup d’argent, être populaire, avoir une famille super aimante… C’était pas de grands critères de survie. Au contraire, c’est limite si ceux qui en avaient bavés ne devenait pas soudainement les rois de la jungle… Parce que survivre, c’était déjà ce qu’ils faisaient avant d’arriver sur l’île.

Tu sais ce qu’on dit ? Que les plus grands monstres ont souvent été les plus grandes victimes…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 17 ans
Amour : Ca se mange ?

Coupons : 27
Contenu du Sac : parfum
carnet
ipod
téléphone portable
gourmette
trousse de crayons
briquet
un harpon en bois
barres de chocolat
bombe de laque
paquet de cigarettes

Avatar : Anna Tsuchiya
Pseudo : Ezeckiel
Doubles Comptes : .


Messages : 117
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: La grotte de l'horreur ft. Mikan   Dim 23 Mar - 23:19

◘ Ca va, nous avons prévu un moyen de nous retrouver sans stagner, si nous étions séparés.
Une bonne chose, une chose que les deux jeunes femmes n'avaient pas vraiment prévu, elles memes... Ce qui était parfois aussi un point faible... Elles étaient débrouillardes mais pas assez organisées, aussi il arrivait qu'elles restent séparées pendant plusieurs jours...Après elles avaient évidemment leurs lieux d'attaches ou elles essayaient de se retrouver, mais ce n'était pas comme quand elles avaient des téléphones...
La civilisation lui manquait horriblement.... Elle avait la sensation d'oublier ce que voulait dire « confort de vie ».

◘ J’espère juste que cette situation ne va pas durer trop longtemps. Lui aussi doit être inquiet.
-Ne t'inquiètes pas... je penses que d'ici 30 minutes on devrait pouvoir se faufiler à l'extérieur, si on est prudent...
Elle ne voulait surtout pas le coincer la si il y avait quelqu'un qui lui était cher qui l'attendait à la sortie, c'est la moindre des choses. Mais tous deux savaient qu'ils se devaient d'attendre au moins un peu pour s'assurer de ressortir en un seul morceau...Après quoi ils pourraient toujours se débrouiller.. Mais en attendant, autant changer de sujet, et parler de tout et de rien... Elle avait appris que c'était la meilleure facon de combattre le temps et l'immobilité.
◘ Je sais que je fais très jeune, et là on se voit très mal en plus… Mais j’ai 21 ans. Il s’en est fallu de peu pour que je ne mette jamais les pieds ici.
-Wow... c'est horrible, en vérité...
Si les lycéens savaient tous qu'ils risquaient d'y passer un jour, ceux qui allaient jusqu'à leur dernière année sans avoir de problèmes se croyaient souvent sauvés....Mais malheureusement, ce n'était pas nécessairement vrai, la preuve avec le japonais.

-C'est comme si le gouvernement y prend un malin plaisir.
Entre elle qui y avait été envoyée après sa sœur décédée, et lui envoyé à 21 ans... Elle se demandait parfois si le tirage était réellement fait au hasard.
Quand Mikan parla du système de Battle Royale au Japon, la jeune femme fit part de sa frustration et de sa colère...Mais elle se rendit compte qu'elle parlait comme quelqu'un qui aurait déjà abandonné... Alors que ce n'était pas vrai. Elle avait bien l'intention de quitter cette ile vivante.
Elle s'excusa... Elle n'avait pas l'intention d'effrayer ou choquer qui que ce soit.
◘ Ca va. Je comprends. Tu es là depuis quand ? Depuis le 15 juin moi.

-Je faisais partie de la deuxième vague... j'avoues que j'ai oublié la date exacte... Ca a l'air d'etre tellement un monde à part ici que j'ai perdu la notion du temps au bout de la 3 ème semaine...
Certains s'arrangeaient évidemment pour suivre le temps, ou avaient la chance d'avoir gardé un agenda avec les dates, mais elle non. Elle n'avait rien pour se repérer.
La jeune femme lui raconta alors rapidement ce qu'il s'était passé pour elle. Une histoire un peu compliquée parce que de nature, les acteurs de cirques étaient totalement itinérant, mais en plus parce que la nostalgie de la maison était bien la....
◘ Mon compagnon parle un peu japonais, de temps en temps on le parle, c’est agréable.
-Oui, ca permet de lutter un peu contre le mal du pays.
Meme si ce n'était pas toujours des plus efficaces. Heureusement, le fait d'avoir une compagne pour l'accompagner lui permettait de relativiser sa situation et de moins y penser... Ca lui montrait qu'elle n'était pas seule dans son cas.

◘ Je croyais que le Cirque du Soleil était Canadien ? Québécois même.
-En effet, seulement il y a une base un peu partout dans le monde parce que les artistes viennent d'un peu partout. C'est plus facile comme ca.
Elle repensa au cirque... Ce qu'il lui manquait. Bien sur ce n'était pas l'envergure du cirque du Soleil mais ca avait été toute son enfance, et son adolescence. Avant de partir, elle avait annoncé à son père qu'elle désirait reprendre l'affaire après avoir passé son bac... Elle était une bonne dresseur et savait se faire respecter des artistes, aussi, elle aurait fait une bonne chef... Elle espérait encore pouvoir le faire.
◘ Nous étions tous les deux dans le domaine artistique et du spectacle, en quelque sorte.
-Effectivement, dit t'elle en souriant légèrement.

Si Mikan ne lui avait pas paru tellement sympathique au début, elle commencait à se sentir de plus en plus à l'aise avec lui... C'était peut etre aussi le fait qu'il avaient l'air de plutot bien se comprendre.... ils avaient un parcours plutot similaire.
◘ Tu es de quelle couleur ? Tu le sais ?
La jeune femme se demanda si elle pouvait lui révéler, cependant, sa couleur aussi cruement. Après tout, ils ne se connaissaient que depuis quelques minutes, on ne sait jamais. Oui, elle connaissait sa couleur... mais pour l'instant, elle ne pouvait pas le dire... pas encore.
-Euh...je n'ai pas encore vérifié. Et toi ?
Elle s'en voulait un peu de mentir, mais elle se promit de se rattraper ensuite.

◘ Nous nous sommes rencontré à la piscine. Nous nous sommes battus au départ. Je venais d’arriver. Finalement nous avons préféré nous allier.
Elle hocha la tete. A peu près la meme chose, en fait, que elle et son amie, Da Som. C'était très mal parti pour elles deux quand elles s'étaient rencontrées. Et Da Som avait meme envisagés de fracasser le crane de la japonaise, quand elle était arrivée au mauvais moment...Mais heureusement, tout le monde sur cette ile, n'est pas un psychopathe frénétique.
◘ C’était un moyen de prendre une revanche. Devenir célèbre, gagner beaucoup d’argent… J’ai grandit dans des foyers. Il paraît que je suis métisse mais même ça on ne peut pas le jurer, tu vois le genre ?
-Je vois totalement oui.
Elle pouvait parfaitement comprendre... En devenant mannequin, le jeune homme se donnait ainsi une chance de sortir des codes de la classe des « pauvres orphelins » et de se créer une notoriété solide.

-Si tu sors de cette ile tu vas continuer ? Ou tu as une autre passion ?
Elle tira un peu sur sa botte.
-Quand tu y penses, la valeur de la vie et sa fragilité prend tout son sens quand on est en sursis.
Et parfois, elle se demandait si la mort était réellement si terrible, par apport à la vie sur cette ile... Elle était parfois tombée sur des cadavres qui avaient l'air tellement apaisés que s'en était choquant et morbide... elle ne l'oublierait jamais.
◘ Quelque part, cette île réduit à néant les inégalités. On s’en fout tellement de où viennent les gens. A présent, tout ce qui compte, ce sont les capacités personnelles…
En effet, créer une jeunesse capable de s'imposer dans le monde et se battre jusqu'à la mort avec leurs ennemis, c'était le soi disant but de cette folie.
-Sauf que je ne suis pas sur que les capacités qu'on attend ici soit les bonnes....

Violence et vengeance faisaient place à la compassion et la douceur....
◘ Tu sais ce qu’on dit ? Que les plus grands monstres ont souvent été les plus grandes victimes…
Bizarrement, cette phrase raisonna dans tout son etre...parce que ca s'appliquait tellement au destin de certains sur cette ile que s'en était effrayant.
-Oui...mais je ne penses pas que certaines choses soient excusables.... on a tous eu plus ou moins de difficultés dans la vie... et on est pas tous devenus des monstres... Tu n'as pas l'air d'avoir eu une enfance facile et pourtant tu m'as l'air tout à fait sain d'esprit.

Elle rit doucement devant sa phrase.
-Je pense que si on savait TOUS se serrer les coudes, vraiment tous... on pourrait s'en sortir. C'est du moins ce que m'ont appris certaines personnes ici... des utopistes peut etre mais j'ai vraiment envie d'y croire au fond.
Elle soupira en pensant à Eun Ae et ses projets... Elle espérait qu'elle allait bien, mais aussi qu'elle réussirait à faire ce qu'elle voulait.
-C'est ce qu'on m'a toujours appris, en tous cas.
Dit t'elle en souriant légèrement.

Elle décida d'orienter la conversation vers un sujet plus joyeux et qui aiderait sans aucun doute à faire taire le creu dans son ventre.
-Tu sais ce qui me manque le plus ?
Elle rit légèrement.
-De la bonne bouffe. Pas les vieux grillons qu'on est obligés de faire griller.
Elle posa sa tete contre la paroi en roche.
-Meme la nourriture de la cantine serait parfaite... meme si les okonomiyakis de Hiroshima de ma mère étaient réellement à tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 21 ans
Amour : Yang Min Yu ♥

Nombre de victimes : 3
Contenu du Sac : .
- Couteau papillon
- 1 saï
- Jericho 9mm (15 balles)
- Trousse de toilette
- 3 bouteilles d'eau (2 x 1L5)
- 1 tenue de rechange
- Baskets
- 1 Carte de l'île
- 1 Lampe torche (avec piles)
- 1 boussole
- Trousse de maquillage
- Quelques bijoux dans un coffret
- Téléphone portable + chargeur
- Crème hydratante
- Casquette
- Lunettes de soleil x2
- Petits sparadraps contre les ampoules
- Guide de la parfaite ménagère datant de 1960
- Un appareil photo
- Lentilles en conserve
- Paire de menotte *koff koff*
- Pastille pour la gorge
- Une couverture
- Brosse à cheveux

Avatar : Mao [SID]
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Doubles Comptes : Kim Jae Hwa, Yang Min Ki & Lee Hyun Hee

Messages : 119
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: La grotte de l'horreur ft. Mikan   Mer 9 Avr - 10:40




Une trentaine de minutes. Ca lui semblait être à la fois très court, trop pour le risque qu’ils prendraient tous les deux à sortir de leur cachette et en même temps, c’était une éternité sachant que Min Yu allait l’attendre à leur prochain lieu de rendez-vous, sans savoir s’il était toujours vivant. Mikan ne répond rien, acquiesce juste vaguement dans l’obscurité et ferme quelques instants les yeux en posant sa tête contre une pierre froide et suintante, tachant de prendre un minimum de repos tant qu’à ne pas pouvoir bouger.

Quant au plaisir que le gouvernement pouvait bien tirer d’une situation comme la leur… Difficile à dire. Il semblait parfois à Mikan que le système pensait réellement faire ce qu’il fallait même si évidemment, lui était persuadé du contraire.

Mais personne ne se lève contre ce système non plus. On est là à s’en plaindre mais tant que ça ne nous arrive pas, c’est pas que ça semble « pas grave » mais en tout cas on trouve moins d’intérêt à s’en inquiéter.

C’était humain. En toute bonne foi, il ne pouvait pas en vouloir aux gens d’aujourd’hui d’avoir le même comportement que celui qu’il avait lorsqu’il n’était pas sur l’île. Si Mikan n’avait jamais atterrit ici, s’il avait atteint ses 22 ans… Il ne se serait même sans doute jamais penché sur la question. Rose était ici depuis plus longtemps que lui en tout cas et Mikan a juste un petit « hm » pour lui confirmer qu’il avait entendu et comprit. Si longtemps déjà…

Le reste de la conversation file un peu de manière presque légère à parler géographie, gestion de temps, ce genre de choses. Pas que la situation paraissait exactement moins difficile comme ça mais en même temps, à parler de cette manière ils évitaient sûrement de penser aux types qui les poursuivait, ce qui était plutôt un bien. Ceci étant dit, lorsque Mikan avait parlé de la couleur des colliers, il avait pu percevoir l’hésitation dans la voix de Rose. Aucune idée de si elle lui avait mentit ou pas… Mais une légère tension était revenue dans les épaules de Mikan qui avait enfoncé sa main dans sa poche, agrippant son couteau papillon. Non pas qu’il comptait s’en servir mais ce sujet délicat avait vraisemblablement laissé un climat plutôt délicat…

Oui je le sais.

Mais parce que ce genre d’information ne se donnait pas à la légère et que Mikan ne voulait pas se retrouver dans une situation de potentielle faiblesse il ajoute :

Mais c’est donnant-donnant, tu comprends ? Si tu ne sais pas ta couleur et donc que tu ne peux pas me la donner, je préfère ne pas te donner la mienne non plus.

Fallait pas se mentir : la confiance qu’ils pouvaient placer dans le reste des habitants de cette île était limité et si Rose et lui s’étaient rencontré d’une façon différente, peut être qu’ils n’auraient jamais sociabilisés, finalement…

Du coup ils en reviennent à des sujets moins pénibles, en l’occurrence son métier avant qu’il ne mette les pieds sur l’île et Mikan a un petit mouvement d’épaules comme pour les hausser, heureux néanmoins que Rose soit assez maline pour comprendre un peu de quoi il lui parlait.

Si je m’en sors… Je sais pas.

Et même d’admettre de manière sincère :

Je vais défendre ma vie chèrement et je compte survivre aussi longtemps que possible. Mais entre toi et moi : je crois que je ne quitterais pas cette île.

C’était comme ça… Et Min Yu et lui semblaient l’avoir comprit tous les deux… Aucun d’eux ne survivrait au Battle Royale. Pour autant, ils allaient pousser leur chance d’être en vie aussi longtemps que possible et ça les rendait certainement extrêmement forts puisqu’ils n’avaient rien à perdre. Rose de son côté semblait mitigée sur le sujet des aptitudes de chacun et, surtout, sur le fait que nos actes n’étaient pas vraiment condamnable. Alors quand elle le prend pour exemple, Mikan fait remarquer :

Finalement tu n’en sais rien, si ? Peut être que je suis vraiment quelqu’un de négatif sur cette île. Ou peut être que c’est une question de temps avant que ça arrive. Mais tu n’as pas complètement tort d’après-moi. Je pensais exactement comme toi en arrivant. C’est juste qu’à présent je réalise que les choses ne sont pas blanches ou noires. Du moins pas pour tout le monde quoi.

De fait, lorsque Rose lui parle d’une alliance qui permettrait de régler la situation, Mikan hoche négativement la tête, affirmant :

On serait vraiment très égoïste de faire ça. Parce que la survie ne se baserait plus sur un certain « mérite ». Ce serait de l’aléatoire. Des colliers qui explosent régulièrement au hasard.

Il réfléchit avant de convenir, même si c’était terrible à admettre :

Au fond il faudrait une énorme trêve et qu’on décide d’un ordre des joueurs pour mourir.

Mikan soupire, convenant :

Mais personne n’a envie de se sacrifier, c’est normal. Et on serait pas mal malhonnête à mettre nous même un prix sur chaque vie je suppose. Mais toi, tu ferais quoi si la tienne était épargnée et que tu rentrais chez toi ?

Un petit sourire en coin se peint sur ses lèvres à propos de la nourriture… Suivit d’une grimace à propos des grillons.

Enfin tu sais, si tu vas en ville ou dans certains bâtiments après qu’elles soient passées zone interdite, il y a parfois un peu de ravitaillement qui a été fait. La bouffe reste pas terrible mais au moins mangeable.

Et malgré tout, bien qu’il ne le dise pas, tuer d’autres joueurs qui arrivaient aux 15 jours permettait de récupérer un peu de nourriture…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 17 ans
Amour : Ca se mange ?

Coupons : 27
Contenu du Sac : parfum
carnet
ipod
téléphone portable
gourmette
trousse de crayons
briquet
un harpon en bois
barres de chocolat
bombe de laque
paquet de cigarettes

Avatar : Anna Tsuchiya
Pseudo : Ezeckiel
Doubles Comptes : .


Messages : 117
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: La grotte de l'horreur ft. Mikan   Dim 20 Avr - 13:44

Peut etre en effet qu'ils pensaient vraiment oeuvrer pour le bien, dans leur folie... Seulement, tous les gouvernements totilaires qui avaient fait des milliers de morts l'avaient fait « pour le bien de leur nation ». La jeune femme détestait ces personnes qui prenaient le droit de vie ou de mort sur des personnes qui n'avaient rien demandé. Des enfants qui n'avaient rien fait de mal et qui étaient pourtant obligés de tuer les gens qu'ils aimaient, leurs amis...
◘ Mais personne ne se lève contre ce système non plus. On est là à s’en plaindre mais tant que ça ne nous arrive pas, c’est pas que ça semble « pas grave » mais en tout cas on trouve moins d’intérêt à s’en inquiéter.
Elle ne put qu'acquiescer. En effet, elle avait elle aussi adopté ce comportement avant... Elle se disait qu'elle passerait au travers de cela et qu'après elles seraient tranquilles, sa sœur et elle. Peut etre meme qu'elles trouveraient le moyen de retourner aux USA pour vivre en liberté. Elles fermaient les yeux sur les autres qui n'avaient pas autant de chances qu'eux pour ne pas avoir se retourner.
Tu as totalement raison.

La jeune femme passa rapidement sur le sujet de son arrivée, pour parler de choses plus légères, quand la question du jeune homme la prit totalement au dépourvu. Son premier réflèxe fut de mentir pour cacher le fait qu'elle savait effectivement de quelle couleur elle était... Elle ne l'avait révélé qu'a une seule personne, aussi, bien malgré elle elle avait du mal à se fier aux autres personnes pour ce genre de choses.
Mais elle vit bien que cela avait refroidi le jeune homme. Elle aurait put sentir les ondes négatives de la ou elle était.
◘ Oui je le sais.
Elle se mordit légèrement la lèvre.
◘ Mais c’est donnant-donnant, tu comprends ? Si tu ne sais pas ta couleur et donc que tu ne peux pas me la donner, je préfère ne pas te donner la mienne non plus.
Elle voulait lui montrer sa bonne foi, et lui faire comprendre qu'elle n'avait strictement aucune intention de lui faire du mal.... Aussi la jeune femme se dit qu'elle ne risquait rien à lui dire. Ils étaient dans le noir, et elle était rapide. Si il essayait de l'agresser alors elle aurait vite fait de s'échapper.
-En vérité... j'ai menti. Je connais ma couleur. Mais je me suis faite attaquer en fourbe plusieurs fois pour ca alors j'ai de plus en plus de mal à la révéler, je dois l'avouer. Mais je veux te prouver mon honnetété. Donc... bas les masques, je suis une bleue.
Cette fois ci, la jeune femme avait été totalement sincère, et cela s'entendait. Il y avait une chance sur trois que le jeune homme en face de lui ne soit pas un bleu...Elle espérait que si, et si il ne l'était pas, qu'il ne se jetterait pas sur elle.

-Honnetement, j'ai un peu dans l'espoir encore qu'on pourra tous quitter cette ile de merde... La couleur n'a pas d'importance, quand je n'ai pas à tuer, je ne tue pas.
Autrement dit, la jeune femme n'envisageait de tuer quelqu'un seulement en cas de légitime défense ou pour mettre fin à des souffrances qui peuvent etre pire que la mort, sur cette ile... Elle avait entendu tellement d'histoire sur des personnes qui avaient agonisé pendant des jours dans la foret avant de rendre l'ame.

◘ Si je m’en sors… Je sais pas.
Son ton était un peu las... Elle avait plus ou moins la sensation de s'entendre parler.
◘ Je vais défendre ma vie chèrement et je compte survivre aussi longtemps que possible. Mais entre toi et moi : je crois que je ne quitterais pas cette île.
Elle secoua la tete. Ils disaient tous cela à un moment. Le moral venait en vague, un peu comme la mer qui les entourait.
Il y a des jours ou l'on se disait que finalement, peut etre que la cauchemar se finirait bien, qu'ils pourraient rentrer chez eux. Ils voyaient la liste des participants se rétrécir et ils éprouvaient une joie terriblement coupable....Et puis en rajoutaient, encore et toujours. De nouvelles recrues venues se faire massacrer sur l'Ile, alors l'épuisement les terrassaient et ils commencaient à penser à comment ils allaient mourir.
-Ce n'est pas sur...On part tous plus ou moins à armes égales, et les règles changeant tout le temps... Je penses qu'on est pas capable de savoir à l'avance qui partira de cette ile. Je ne peux qu'espérer que je serais dedans.
Meme si avec le nombre d'ennemis qu'elle avait rencontré jusqu'à présent, la probabilité lui semblait terriblement réduit.

-Le moral y fait beaucoup dans cette histoire.
Elle lui fait ensuite remarquer qu'elle pensait qu'il étaient encore quelqu'un de bien.
◘ Finalement tu n’en sais rien, si ? Peut être que je suis vraiment quelqu’un de négatif sur cette île. Ou peut être que c’est une question de temps avant que ça arrive. Mais tu n’as pas complètement tort d’après-moi. Je pensais exactement comme toi en arrivant. C’est juste qu’à présent je réalise que les choses ne sont pas blanches ou noires. Du moins pas pour tout le monde quoi.
Elle hocha la tete silencieusement, mais elle avait presque sur qu'il l'avait entendue ou au moins apercue faire.
-C'est vrai, tu as raison... C'est surement la seule bonne chose de ce jeu... Il nous apprend des choses sur les autres... On peut prendre un recul considérable sur les choses et les gens qui nous entourent....

Elle évoqua alors une alliance. Elle se disait que si ils pouvaient trouver une solution pour s'allier les uns aux autres, alors tout se passerait bien. C'était l'utopie nourrie par énormément de gens sur cette ile, mais son compagnon, lui était plus pragmatique que les autres, et en meme temps, il n'avait pas tort.
◘ On serait vraiment très égoïste de faire ça. Parce que la survie ne se baserait plus sur un certain « mérite ». Ce serait de l’aléatoire. Des colliers qui explosent régulièrement au hasard.
Elle grimaca. Foutus colliers. Avec eux, ils étaient surveillés, quoi qu'ils fassent...
◘ Au fond il faudrait une énorme trêve et qu’on décide d’un ordre des joueurs pour mourir.
-Ce serait horrible...murmura la jeune femme. Au fond, ceux qui ont eu le plus de courage, c'est ceux qui ont préféré en finir plutôt que de jouer le jeu, j'imagine.... C'était les plus idiots mais les plus courageux.
Elle même connaissait plusieurs personnes, des amis, qui avaient préféré se jeter d'une falaise ou se suicider plutôt que de s’entre-tuer...Elle avait choisi de vivre car elle l'avait promis à sa sœur... Elle ne pouvait pas faire ca quand ses parents avaient besoin d'elle.

◘ Mais personne n’a envie de se sacrifier, c’est normal. Et on serait pas mal malhonnête à mettre nous même un prix sur chaque vie je suppose. Mais toi, tu ferais quoi si la tienne était épargnée et que tu rentrais chez toi ?
-J'aimerais reprendre l'affaire de mes parents... Le cirque. C'était ce que je devais faire après la fin de mes études, je n'avais pas l'intention d'aller à la fac. Ca c'était vraiment le truc de ma sœur.
Elle sourit doucement et décida de parler d'autre chose, de quelque chose de plus nostalgique et agréable....La nourriture de ses parents.
Ceux ci lui manquaient terriblement... et rien que de penser à eux, à ce qu'ils devaient ressentir chaque soir quand ils regardaient la liste des morts pour s'assurer qu'elle n'y figurait pas...

◘ Enfin tu sais, si tu vas en ville ou dans certains bâtiments après qu’elles soient passées zone interdite, il y a parfois un peu de ravitaillement qui a été fait. La bouffe reste pas terrible mais au moins mangeable.
Elle hocha la tete et sourit.
-Oui, c'est vrai, j'ai récupéré quelques conserves en ville au début du jeu...mais j'avoue que je me cache surtout dans la foret.... J'y suis rassurée au moins, et je peux te dire qu'ont peut quelque fois y dormir sur ses deux oreilles, si on se cache bien.

Elle sourit doucement au jeune homme, meme si il ne voyait rien.
- Et toi, tu n'as personne qui t'attend ? Genre...une petite amie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 21 ans
Amour : Yang Min Yu ♥

Nombre de victimes : 3
Contenu du Sac : .
- Couteau papillon
- 1 saï
- Jericho 9mm (15 balles)
- Trousse de toilette
- 3 bouteilles d'eau (2 x 1L5)
- 1 tenue de rechange
- Baskets
- 1 Carte de l'île
- 1 Lampe torche (avec piles)
- 1 boussole
- Trousse de maquillage
- Quelques bijoux dans un coffret
- Téléphone portable + chargeur
- Crème hydratante
- Casquette
- Lunettes de soleil x2
- Petits sparadraps contre les ampoules
- Guide de la parfaite ménagère datant de 1960
- Un appareil photo
- Lentilles en conserve
- Paire de menotte *koff koff*
- Pastille pour la gorge
- Une couverture
- Brosse à cheveux

Avatar : Mao [SID]
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Doubles Comptes : Kim Jae Hwa, Yang Min Ki & Lee Hyun Hee

Messages : 119
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: La grotte de l'horreur ft. Mikan   Lun 28 Avr - 11:57




Il y avait eu comme un blanc après cette histoire de collier. Mikan était quelqu’un d’assez changeant depuis qu’il était sur l’île. Il agissait par saut d’humeur et avait beau savoir que ce n’était pas très correct vis-à-vis des autres, c’était aussi une carapace qu’il avait dût se faire pour se protéger. Rose était plus douce, à ce niveau. Elle semblait avoir été… Peut être pas « blessé » par son attitude mais en tout cas touché. Du coup Mikan éprouvait un brin de culpabilité malgré tout et s’il ne s’excuse pas, il a néanmoins un petit soupire désolé. C’était devenu difficile de simplement discuter parfois. Même avec des personnalités empreintes de gentillesse comme celle de Rose.

D’ailleurs, Rose cède finalement. Elle admet avoir mentit sur sa couleur et lui avoue dans la foulée ses raisons, qu’il n’était pas quand même stupide au point de ne pas comprendre. Bleue donc. Pas rouge non. Ca avait un peu été « une chance sur quatre » finalement alors ce n’était pas très étonnant qu’ils soient de couleur différente.

Je suis rouge.

Elle n’avait pas semblé lui mentir alors il ne le ferait pas non plus. Mikan n’avait pas non plus amorcé de mouvement vers elle, attendant de manière un peu tendue pour voir si elle non plus… Mais ça ne semblait pas être le cas. Mikan se détend alors légèrement, constatant de façon un peu sommaire :

C’est dommage.

Parce que malgré la relative affinité qu’ils avaient liée dans ce moment d’urgence, l’île avait fait d’eux des ennemis naturels. C’était une découverte un peu étrange et, pour tout dire, assez dérangeante. Finalement on n’était plus maître de rien et surtout pas des cases dans lesquelles on devait mettre les gens. Ca n’empêchait pas Rose d’être assez optimiste et sincèrement, Mikan l’admirait pour ça, même s’il trouvait une légère absurdité dans cet espoir vain. Disons qu’être encore capable d’en éprouver, c’était sûrement à la fois un signe de grande force et de folie.

Je ne sais pas. J’aimerais bien penser comme toi.

Ensuite ça avait été mignon et touchant de voir Rose lui faire brièvement et gentiment la morale, semblant persuadée qu’il devait se montrer plus positif. Avoir plus le moral. C’est vrai que si on baissait psychologiquement les bras, le physique suivait et on devenait vite son propre boulet. Il aurait pu devenir comme ça mais quand on a encore quelqu’un à protéger, ça ne peut pas vraiment arriver heureusement.

Ce n’est pas ça. J’ai envie de vivre et si un jour il doit y avoir une grande amnistie générale, je veux être là pour la voir.

Mikan prend un instant pour réfléchir à sa situation avant d’expliquer posément :

La personne avec qui je voyage n’est pas rouge. Je veux pas quitter l’île sans elle et c’est réciproque.

C’est pour ça qu’il ne pensait pas possible de s’en sortir. Pas selon les règles du jeu qui avaient été préétablies en tout cas. Et justement Rose évoque la personnalité des gens de cette île et la perception assez différente qu’ils en avaient. Moins enfantine et donc plus adulte, en quelque sorte. Ils prenaient du recul… Et soudainement Mikan réalise :

Finalement il y a quelques bons points pour cette île, même si je ne me permettrais pas de dire qu’ils rattrapent les moins bons. Je me demande comment se réinsèrent les anciens joueurs. Je réalise que je ne me suis jamais posé la question. A croire qu’on n’en rencontre jamais. Peut être qu’ils sont morts… Ou qu’ils vivent en recul quelque part, effrayés par notre société. Ca serait logique…

Du coup l’argent et les honneurs qui allaient aux gagnants n’avaient… Plus aucun intérêt. Si ?

En tout cas il y a des parties qui se terminent. Alors je ne vois pas pourquoi la notre durerait toujours.

Mikan hausse les épaules en soupirant encore. Mine de rien c’était vraiment bon d’être là à discuter de manière posée de ces choses sans que l’autre en face ne se braque, qu’il soit d’accord ou bien pas.

Tu as une personnalité rare Rose. J’espère que tu la conserveras.

Le japonais préfère cependant passer sur le sujet des suicidés, ayant un avis extrêmement mitigé sur le sujet. Ce n’était pas une solution que lui-même envisageait et il avait du mal à comprendre que ce soit le cas d’autres. Enfin… Peut être que ça lui avait parfois effleuré l’esprit mais ça n’avait jamais fait plus. Sa vie lui était précieuse et même si c’était terrible à admettre, comme pour tout le monde, sa vie lui était plus précieuse que celle d’un autre, d’un inconnu.

Rose aborde le sujet de ce qu’elle ferait après l’île et Mikan à un sourire malgré tout et une petite exclamation basse amusé.

C’est idiot, j’ai plus l’âge mais j’adorerais revoir des clowns. Pourtant au cirque je suis du genre à préférer le jonglage ou le trapèze. J’aime les éléphants aussi.

Et finalement, le sujet de son retour… Et Mikan a un nouveau petit rire à propos de la petite amie. A la base c’était un sujet un peu tabou même si son apparence parfois relativement efféminée parlait pour lui. Et puis l’Asie était encore très conservatrice sur le sujet, surtout dans un pays comme le NEC qui s’était autarcisé. Pourtant, parce qu’ici le système n’avait pas de prise, Mikan reconnait :

Je n’aime pas les filles. Et je suis tombé amoureux de la personne avec qui je voyage.

Ca expliquait sans doute encore mieux qu’il ne pense pas sortir vivant de cette île. Quel amoureux pouvait survivre à ce jeu morbide en sachant que sa moitié y avait laissé la vie ? Parce que c’est ce que sa survie impliquait et c’était aussi pour ça qu’il ne pouvait pas y songer réellement.

Je ne crois pas que Min Yu en soit à se dire qu’il aime les filles ou les garçons. On est juste bien ensemble. C’est drôle le destin. Peut être qu’à se rencontrer différemment, on ne se serait juste pas du tout remarqué.

Mais de fait, puisqu’il était question d’amour :

L’amour de ta vie t’attend au pays dans ton cas ? Je te discerne mal mais tu es d’une bonne taille, très fine et les traits que j’ai discernés sont fins. Jolie donc. J’aurais du mal à croire que tu étais seule.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 17 ans
Amour : Ca se mange ?

Coupons : 27
Contenu du Sac : parfum
carnet
ipod
téléphone portable
gourmette
trousse de crayons
briquet
un harpon en bois
barres de chocolat
bombe de laque
paquet de cigarettes

Avatar : Anna Tsuchiya
Pseudo : Ezeckiel
Doubles Comptes : .


Messages : 117
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: La grotte de l'horreur ft. Mikan   Lun 5 Mai - 0:13

Elle se souvenait de ce que lui avait dit Eun Ae quand elles s'étaient vues la dernière fois. Elle trouvait idiot ce système de couleurs, et encore plus idiot de se la cacher. Les seules personnes qui risquaient de se retourner contre elle parce qu'elle n'était pas de la meme couleur, étaient en général les personnes qui s'attaquaient à elle dès le début. Et l'expérience lui avait prouvé qu'effectivement, c'était le cas.
D'ailleurs, après son aveux, le japonais n'eut aucun geste brusque, ou aggressif.
◘ Je suis rouge.
Il lui avoua meme sa couleur, lui aussi. Malheureusement, ils n'étaient pas dans le meme groupe... Ce qui voulait dire que si l'un des deux y arrivaient à partir, alors ils ne se reverraient pas sur le bateau... Et comme le disait le jeune japonais :

◘ C’est dommage.
Elle ne dit rien mais approuvait silencieusement, regrettant ce qu'ils venaient de découvrir...mais au moins, tous deux avaient étés honnêtes l'un envers l'autre.
Autant ne pas remuer le couteau dans la plaie, alors elle changea de sujet, lui disant qu'il ne devait pas baisser les bras...Parce que la survie reposait énormément sur la foi. Après tout, elle avait vu les hommes qui s'en sortaient le mieux ici. Ils n'étaient pas forcément plus forts. Ils étaient préparés mais surtout avaient un mental de fer. Ca leur permettait de ne pas s'écrouler au bout de quelques mois...
◘ Ce n’est pas ça. J’ai envie de vivre et si un jour il doit y avoir une grande amnistie générale, je veux être là pour la voir.

- Je l'espère, réellement...Moi aussi, j'aimerais voir le gouvernement se casser la figure...Après tout, on a réussi à faire la révolution une fois...Pourquoi pas une nouvelle fois ?
Elle fronça les sourcils. On sentait qu'au fond, elle croyait beaucoup plus à cette éventuel soulèvement qu'au fait qu'elle serait encore la pour le voir.
◘ La personne avec qui je voyage n’est pas rouge. Je veux pas quitter l’île sans elle et c’est réciproque.
La jeune femme se tut. Oui... La c'était autre chose. Elle n'aurait pas imaginé si elle s'était retrouvé avec sa sœur sur cette ile et qu'elle avait été d'une autre couleur qu'elle. Elle aurait surement vu les choses comme lui. Ensemble ou rien. La jeune femme ne pouvait qu'etre touchée par cette loyauté sans faille, et se doutait que ca cachait quelque chose.
-Wow...Je comprends mieux... C'est vraiment triste. Je ne sais pas quoi dire, je trouve que votre loyauté est magnifique, dans un endroit pareil.
Elle en aurait les larmes aux yeux si elle n'avait pas été complètement déshydratée.

◘ Finalement il y a quelques bons points pour cette île, même si je ne me permettrais pas de dire qu’ils rattrapent les moins bons. Je me demande comment se réinsèrent les anciens joueurs. Je réalise que je ne me suis jamais posé la question. A croire qu’on n’en rencontre jamais. Peut être qu’ils sont morts… Ou qu’ils vivent en recul quelque part, effrayés par notre société. Ca serait logique…
La jeune femme réfléchit. Elle se demanda comment les personnes vivaient le fait d'avoir survécu à tout ca. Si ils étaient préparés, alors surement très bien, parce que les volontaires avaient choisi de venir et de se battre. Mais les autres devaient vivre un cauchemar éveillé... ils devaient sans aucun doute etre poursuivi par les remords, les démons, la culpabilité. En vérité elle n'était pas certaine...
Je ne suis pas sure de vouloir vivre ca, en vérité... Je me demande si ce n'est pas pire encore que la mort.
C'était des mots durs, bien évidemment, mais c'était véridique. Elle y pensait, de plus en plus souvent.

◘ En tout cas il y a des parties qui se terminent. Alors je ne vois pas pourquoi la notre durerait toujours.
Elle acquiesca.
◘ Tu as une personnalité rare Rose. J’espère que tu la conserveras.
Elle sourit doucement. « Merci...c'est adorable de me dire ca. » Elle commençait à se désespérer, elle avait terriblement peur de craquer, et de lacher prise un jour, de perdre tout espoir. C'est les personnes comme Mikan qui lui remontaient le moral sans vraiment s'en rendre compte.
« Moi j'espère réellement qu'on aura l'occasion de se revoir par la suite. J'ai apprécié te parler »
Ce n'était pas encore fini...mais elle était sincère. Elle appréciait.

◘ C’est idiot, j’ai plus l’âge mais j’adorerais revoir des clowns. Pourtant au cirque je suis du genre à préférer le jonglage ou le trapèze. J’aime les éléphants aussi.
La jeune femme sourit malicieusement.
-Non il n'y a pas d'age pour aimer les clowns tu sais. Il n'y a qu'a voir au cirque.... Tu devrais venir nous voir un jour.
Elle parlait comme si il y avait des chances qu'il le puisse, et c'était volontaire. Elle n'avait pas envie de plomber l'ambiance, alors que tous deux prenaient une sorte de « pause », de la violence ambiante.
Elle lui demanda si quelqu'un l'attendait sur le continent.... et la réponse du jeune homme ne l'étonna pas tellement, étrangement... Elle le sentait.
◘ Je n’aime pas les filles. Et je suis tombé amoureux de la personne avec qui je voyage.
Voila un destin tragique. Non seulement ils n'étaient pas dans le même groupe, mais Mikan était amoureux de son coéquipier... Cette ile était loin d'etre le bon endroit pour nouer ce genre de relation. D'ailleurs, ce n'était pas pour rien qu'elle n'avait jamais croisé de couples. Les couples étaient aussi ceux qui étaient morts dès le début.... C'était un destin terriblement tragique.
Elle allait lui demander si elle lui le avait dit, mais il la devanca.

◘ Je ne crois pas que Min Yu en soit à se dire qu’il aime les filles ou les garçons. On est juste bien ensemble. C’est drôle le destin. Peut être qu’à se rencontrer différemment, on ne se serait juste pas du tout remarqué.
Elle hocha la tete.
- Risquer sa vie tous les jours... ca rapproche.... Donc, il ne sait pas ce que tu ressens pour lui... ? Je comprends encore mieux pourquoi vous n'imaginez pas repartir l'un sans l'autre... je suis désolé. J'espère que tout mon cœur que vous vous en sortirez tous les deux.
Elle sourit doucement. Après tout, elle n'avait pas ressenti ca depuis longtemps elle meme. En fait elle serait tentée de dire qu'elle n'avait jamais été amoureuse. Pas qu'elle n'avait pas eu l'occasion de le devenir, mais elle n'avait jamais eu ce fameux déclic.
◘ L’amour de ta vie t’attend au pays dans ton cas ? Je te discerne mal mais tu es d’une bonne taille, très fine et les traits que j’ai discernés sont fins. Jolie donc. J’aurais du mal à croire que tu étais seule.

La jeune femme secoua la tete.
« Merci, mais pourtant... c'est vrai, je n'ai personne dans ma vie...Je penses que j'étais trop préoccupée par le cirque...mais aussi que je n'avais pas trouvé quelqu'un qui me convenait... je ne voulais pas faire comme les autres filles et trouver quelqu'un qui ne me convienne pas. Je le regrette un peu... j'aurais eu envie de connaître ca... avant. »
Elle leva la tete vers lui et plissa les yeux.
« Qu'est ce que ca fait... enfin... comment on sait qu'on est amoureux ? » Il devait sans aucun doute le savoir bien mieux qu'elle...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 21 ans
Amour : Yang Min Yu ♥

Nombre de victimes : 3
Contenu du Sac : .
- Couteau papillon
- 1 saï
- Jericho 9mm (15 balles)
- Trousse de toilette
- 3 bouteilles d'eau (2 x 1L5)
- 1 tenue de rechange
- Baskets
- 1 Carte de l'île
- 1 Lampe torche (avec piles)
- 1 boussole
- Trousse de maquillage
- Quelques bijoux dans un coffret
- Téléphone portable + chargeur
- Crème hydratante
- Casquette
- Lunettes de soleil x2
- Petits sparadraps contre les ampoules
- Guide de la parfaite ménagère datant de 1960
- Un appareil photo
- Lentilles en conserve
- Paire de menotte *koff koff*
- Pastille pour la gorge
- Une couverture
- Brosse à cheveux

Avatar : Mao [SID]
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Doubles Comptes : Kim Jae Hwa, Yang Min Ki & Lee Hyun Hee

Messages : 119
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: La grotte de l'horreur ft. Mikan   Mar 6 Mai - 10:34




L’annonce de leurs couleurs avait laissée comme un blanc malgré tout, pendant quelques instants. C’était normal sûrement, fallait qu’ils digèrent le fait que cette île avait fait d’eux des ennemis naturels même si finalement le contact passait plutôt bien. Si un jour l’un des deux se retrouvait sur le bateau du retour parce que le jeu s’était terminé selon les règles, alors il n’avait aucune chance, en scrutant les autres visages, de trouver celui de l’autre. C’était un peu comme si la vie les encourager à virer cuti pour finalement s’entretuer. Sauf que non… Parce que Rose ne bouge pas… Et lui non plus. Ils étaient simplement comme… Etourdie.

A propos de révolution, Mikan avait simplement sourit. Même si une révolution arrivait un jour, ce ne serait probablement pas avant plusieurs dizaines d’années et Mikan espérait quand même que d’ici là le jeu serait terminé. Pour lui comme pour les autres. Ceci étant dit :

Le NEC tue dans l’œuf ce genre d’opposition. S’il y en a, on n’en entend jamais parler. Mais ça me fait penser au volontaire de l’île. C’est quelque chose qui m’échappe vraiment. Il faut aimer faire du mal aux gens non ? Et pas que ça… Ce type sait qu’il ne repartira probablement jamais. Je comprends pas comment on peut se « suicider » de cette manière.

Nouveau sourire toutefois à propos de la loyauté entre Min Yu et lui. Ils avaient eu un coup dur lorsque justement, ils avaient rencontré le volontaire. Enfin… Lui avait prit cher, du coup il ne l’avait vu qu’une fraction de seconde. Et c’est vrai que ce que Min Yu lui avait rapporté allait dans leur sens mais… Il le trouvait quand même salement bizarre. Bref, loyauté donc.

Oui c’est précieux. Ca nous permet de faire de meilleures nuits mais aussi de parler. Je crois que quand tu en es à ne plus connaître le son de ta propre voix, c’est que la fin est proche.

Alors être deux, c’était éviter de sombrer dans la folie qu’être solitaire sur une île aussi dangereuse provoquait. Enfin… Evidemment ça restait son point de vue. Disons qu’avec son propre caractère c’était un énorme atout. Pour d’autres il s’agirait peut être d’un fardeau, allez savoir.

Tu lies contact facilement. Si ça se trouve, tu vas trouver quelqu’un du genre ici.

Quant aux rescapés des « parties » précédentes… Mikan n’ajoute rien. Rose avait très bien résumé la situation toute seule. Cette fille avait la tête sur les épaules et se laissait guider par une sensibilité douce qui n’en faisait pas une grosse victime ou une pleureuse pour autant. Amen. Elle aurait d’ailleurs aimé qu’ils se rencontrent à nouveau et Mikan acquiesce même s’il reconnait :

Qui sait ce qu’on sera devenu. C’est peut être mieux qu’on ne se revoit plus et qu’on reste sur un souvenir positif.

Rose se montre ensuite curieuse à propos de sa relation avec Min Yu, sans jugement de valeur alors que les asiatiques faisaient ce genre de chose si facilement, d’ordinaire. D’une certaine façon, Mikan avait un peu retenu sa respiration et il avait tout de même éprouvé du soulagement à l’entendre réagir de cette manière.

Si. Si si, il le sait.

Mais pour l’heure il n’avait pas trop trop envie d’aborder le sujet en profondeur. Peut être que finalement, il lui restait de sa pudeur d’avant. C’était un peu gênant de parler d’amour au naturel mais alors quand cet amour était « tabou » aux yeux de la société, c’était encore plus compliqué. En tout cas :

Je te remercie pour tes bons mots. Ca fait du bien à entendre.

Surtout que Min Yu avait parfois un côté salement psychopathe qui faisait qu’en général les autres espéraient plutôt qu’il ne s’en sorte pas ! A le connaître, Rose le penserait sûrement aussi, parce qu’elle était logique… Oui, définitivement : Mikan préférait qu’elle reste avec une image positif de leur rencontre et donc qu’ils ne se rencontrent peut être plus jamais.

Rose n’avait eu personne dans son quotidien et quoi qu’elle semble un peu embêtée de le reconnaître, Mikan se veut rassurant :

Tu sais c’est plutôt une bonne chose. C’est toi qui a raison : ça ne sert à rien de se précipiter. Les couples, à nos âges, en général ce sont des couples « pour voir ce que ça fait » ou « pour ne pas être seul ». Rien qui soit solide. Tu as bien fait d’attendre. Et il peut encore arriver, même si vu comme ça, ça semble aberrant.

Min Yu et lui en étaient la preuve non ? Peut être pas la preuve la plus optimiste compte tenu de la différence de couleur de leurs deux colliers… Mais voilà quoi. Alors quand Rose finit par oser lui demander ce que ça faisait que d’être amoureux, Mikan réfléchit longuement… Avant de conclure :

Ca fait que justement, tu ne te vois pas quitter cette île vivant s’il ne la quitte pas lui aussi vivant. Tu sens que les deux destins sont liés. Tu sais qu’il y aura sûrement les pires instants de ta vie avec cette autre personne peut être bien mais tu ne peux pas t’empêcher d’y aller quand même parce qu’il y aura peut être aussi les meilleurs.

Bien sûr, ça faisait tout un tas d’autres choses… Mais Mikan espérait sincèrement que Rose finirait par les découvrir par elle-même. Finalement, remuant un peu, Mikan à un petit grognement douloureux, admettant :

Je suis en train de m’ankyloser. Peut être qu’on devrait aller jeter un œil… ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 17 ans
Amour : Ca se mange ?

Coupons : 27
Contenu du Sac : parfum
carnet
ipod
téléphone portable
gourmette
trousse de crayons
briquet
un harpon en bois
barres de chocolat
bombe de laque
paquet de cigarettes

Avatar : Anna Tsuchiya
Pseudo : Ezeckiel
Doubles Comptes : .


Messages : 117
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: La grotte de l'horreur ft. Mikan   Mar 13 Mai - 19:32

Une idée de révolution plaisait bien à la jeune femme. Avant, c'était plus un idéal, comme on en a des milliers : impossible à réaliser. Mais maintenant qu'elle se retrouvait au cœur de cette incroyable injustice, alors elle avait envie de prendre les armes et de foncer.
◘ Le NEC tue dans l’œuf ce genre d’opposition. S’il y en a, on n’en entend jamais parler. Mais ça me fait penser au volontaire de l’île. C’est quelque chose qui m’échappe vraiment. Il faut aimer faire du mal aux gens non ? Et pas que ça… Ce type sait qu’il ne repartira probablement jamais. Je comprends pas comment on peut se « suicider » de cette manière.
La jeune femme hocha la tete, pensivement.... La jeune femme avait rencontré le compagnon de ce volontaire, Jae Seong. Celui ci était un très bon jeune homme. Il l'avait aidée quand elle en avait le plus besoin. Et il avait l'air de former une paire forte mais atypique avec le volontaire, qui semblait l'avoir pris sous son aile. Etait ce une illusion qu'il se faisait ? Le Volontaire allait t'il le tuer dès qu'il en aurait l'occasion ?

-Je ne sais pas... Ce sont des gens comme nous. Je ne pense pas qu'ils soient méchants dès le début...Ils ont été élevés comme ca. Ils ont la sensation que faire ce qu'ils font est le plus grand honneur qu'ils feront à leur famille et c'est peut etre le cas, dans la conception des choses du gouvernement...
Beaucoup de rumeurs circulaient sur l’entraînement des Volontaires. Au fond, ils ne sauraient sans aucun doute jamais par quoi ils pouvaient bien passer.

◘ Oui c’est précieux. Ca nous permet de faire de meilleures nuits mais aussi de parler. Je crois que quand tu en es à ne plus connaître le son de ta propre voix, c’est que la fin est proche.
Elle acquiesca vivement. Elle avait lu un livre sur ce sentiment. Un livre d'un navigateur anglais qui avait échoué sur une ile déserte. Les mots permettaient de survivre, en quelques sortes. C'est pour ca que dès qu'elle en avait l'occasion, elle s'efforcait de parler. Mikan lui donnait une bonne occasion qu'elle n'aurait peut etre pas avant longtemps si elle ne retrouvait pas Da Som.
◘ Tu lies contact facilement. Si ça se trouve, tu vas trouver quelqu’un du genre ici.
-Oh, je fais déjà équipe avec quelqu'un... Après je ne sais pas si elle serait capable d'en faire autant pour moi...

Da Som était adorable, c'est vrai. Elle l'avait sortie du pétrin plus d'une fois, par sa dextérité au combat. Mais c'était sa personnalité changeante qui lui faisait le plus peur. Et si un jour, elle paniquait et décidait de la tuer ? Elles s'étaient rencontrées alors qu'elle venait d'assassiner quelqu'un à coup de clé à molette, tout de meme.
◘ Qui sait ce qu’on sera devenu. C’est peut être mieux qu’on ne se revoit plus et qu’on reste sur un souvenir positif.
Pas faux, sur ce point. Quand elle se liait avec quelqu'un, plus ou moins fort, elle avait toujours très peur de le recroiser par la suite pour se rendre compte qu'il avait pété les plombs... Elle n'avait aucune envie de devoir tuer des personnes qu'elle considérait comme des amis.

Mikan lui révéla alors qu'il était ici avec la personne qu'il aimait. Que c'était un homme et que c'était la personne avec qui il voyageait... Ca faisait tellement de choses qui allaient contre leur amour qu'elle avait encore plus envie de les encourager. Elle espérait tellement que des personnes comme eux puisse vivre leur amour jusqu'à ce qu'ils soient vieux et tout ridés... C'était encore plus déchirant de se dire que c'était à 99% compromis. La vie était tellement injuste.
◘ Si. Si si, il le sait.
Elle ne rajouta rien. La situation semblait déjà bien assez délicate comme ca... Mais elle l'encouragea vivement. Rien que pour le principe.
◘ Je te remercie pour tes bons mots. Ca fait du bien à entendre.
-C'est sincère Mikan, je penserais à vous.

Elle ne pouvait pas vraiment dire qu'elle prierait pour eux, parce qu'elle n'avait jamais été croyante...mais elle pensait qu'en souhaitant le bien très fort, alors d'une facon ou d'une autre, quelque chose de bien ou de moins triste arrivait...

◘ Tu sais c’est plutôt une bonne chose. C’est toi qui a raison : ça ne sert à rien de se précipiter. Les couples, à nos âges, en général ce sont des couples « pour voir ce que ça fait » ou « pour ne pas être seul ». Rien qui soit solide. Tu as bien fait d’attendre. Et il peut encore arriver, même si vu comme ça, ça semble aberrant.
Elle sourit, contente que quelqu'un partage son point de vue. Ses parents avaient toujours regretté de la voir changer de copains comme de chaussettes, et en bon parents à moitié japonais, puisqu'elle était destinée à reprendre le flambeau, alors ils auraient aimé qu'elle se marie après sa sortie du lycée...
◘ Ca fait que justement, tu ne te vois pas quitter cette île vivant s’il ne la quitte pas lui aussi vivant. Tu sens que les deux destins sont liés. Tu sais qu’il y aura sûrement les pires instants de ta vie avec cette autre personne peut être bien mais tu ne peux pas t’empêcher d’y aller quand même parce qu’il y aura peut être aussi les meilleurs.
-C'est très beau. Rien que ca, ca ressemble à l'amour, finalement. Pas besoin d'y rajouter des fioritures.... Ca se finit à soi meme.

Elle apprenait pas mal de choses, finalement, dans cette grotte. Mais voilà, il commencait à se faire tard, ils allaient bientôt devoir sortir de leur cachette tout en espérant que personne ne les attendrait de l'autre coté.
◘ Je suis en train de m’ankyloser. Peut être qu’on devrait aller jeter un œil… ?
-Ok, allons y.
Elle se fit glisser en bas de sa cachette.
-Si tu veux, je passe devant, et tu surveilles nos arrières.... On aura moins de mal à se défendre, si on fait comme ca.
Elle attendit de le savoir près de lui.
-Je vais sortir mon marteau, au cas ou.
Elle préférait le lui dire, pour pas qu'il ne prenne peur et pense que finalement, elle avait décidé de l'achever, bien au contraire. Elle l'aiderai du mieux qu'elle peut.
Elle sortit son arme de pauvresse (elle préférait le combat à mains nues, et se mit en marche)
Elle plissa les yeux, histoire de distinguer des silhouettes dans la pénombre. Rien. Elle fit signe au jeune homme qu'ils pouvaient avancer, et c'est ce qu'ils firent.

Le cri d'une chauve souris la fit sursauter un peu...mais rien de bien méchant. Ils trouvèrent bientôt la sortie. Elle s'arreta alors brusquement. Apercevant deux personnes au loin.
-Merde ! Chuchota t'elle.
Elle observa leurs mains....Des armes de corps à corps.... Rien de bien méchant en soit, si elle courait vite... Elle réfléchit. Et se tourna vers son compagnon.
-Tu dois retrouver ton ami vers ou ?
Bon... C'était peut etre risqué, mais au moins... Si ils ne se revoyaient pas, elle aurait la sensation d'avoir fait quelque chose pour eux... Et c'était déjà ca.
-Je vais les attirer dans ma direction.... Je cours vite, je n'aurais pas de mal à les semer. Toi, dès que la voix et libre, tu n'auras qu'a partir dans la tienne... T'en penses quoi ?

Ces hommes étaient un peu patauds... Le plus dangereux était de les avoir face à face...mais elle était la Reine de la fuite, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 21 ans
Amour : Yang Min Yu ♥

Nombre de victimes : 3
Contenu du Sac : .
- Couteau papillon
- 1 saï
- Jericho 9mm (15 balles)
- Trousse de toilette
- 3 bouteilles d'eau (2 x 1L5)
- 1 tenue de rechange
- Baskets
- 1 Carte de l'île
- 1 Lampe torche (avec piles)
- 1 boussole
- Trousse de maquillage
- Quelques bijoux dans un coffret
- Téléphone portable + chargeur
- Crème hydratante
- Casquette
- Lunettes de soleil x2
- Petits sparadraps contre les ampoules
- Guide de la parfaite ménagère datant de 1960
- Un appareil photo
- Lentilles en conserve
- Paire de menotte *koff koff*
- Pastille pour la gorge
- Une couverture
- Brosse à cheveux

Avatar : Mao [SID]
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Doubles Comptes : Kim Jae Hwa, Yang Min Ki & Lee Hyun Hee

Messages : 119
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: La grotte de l'horreur ft. Mikan   Mar 27 Mai - 7:26




Pendant un instant, Mikan se demanda si c’était Rose qui avait une vision un peu naïve du volontaire ou bien lui-même qui assombrissait trop le tableau. Est-ce que leur volontaire à eux était « comme eux » ? Mikan avait du mal à se le figurer et pour être honnête, il trouvait qu’il était le pire de tous. Pire que tous ceux qui devenaient de véritables monstres sur cette île. Parce qu’il avait choisit son destin, comme le disait le terme de « volontaire ». Encore que Rose avait raison sur un point, même si elle l’avait dit de manière inusité (ou peut être qu’il avait mal comprit) : ils ne savaient pas à quel point il pouvait avoir été volontaire ni les circonstances de ce choix. Ca pouvait être intéressant de le croiser finalement, à condition évidemment qu’il ne leur saute pas dessus comme une bête sauvage.

Quant à l’équipe que Rose formait avec une autre personne, Mikan avait gardé le silence. C’était… Quand même assez différent de ce qu’il imaginait en parlant d’un « vrai » duo quoi. Parce qu’il fallait la confiance et là, de toute évidence, celle de Rose était quand même assez limitée. Il lui sourit néanmoins parce que ça ne servait à rien de remuer le couteau dans la plaie et malgré tout, il savait que des duos comme celui qu’il formait avec Min Yu ne courraient pas les rues.

Qui sait. Min Yu et moi nous nous sommes battus lors de notre première rencontre. Les choses peuvent changer.

Mais il fallait admettre que c’était rare. Sauf que trouver « la » personne avec qui s’associer, c’était sans doute tout le malheur qu’il pouvait souhaiter à la japonaise.

Mikan avait eu un petit soupire lorsque Rose avait promit de penser à Min Yu et lui. C’était décidément très mignon et il culpabilisait quand même un brin pour ses mauvaises pensées. De toute évidence, il était tout de même relativement parasité par les effets néfastes de cette île. Une chance que Rose soit une personne très équilibrée et sage de son côté. Dieu seul savait combien de temps elle serait capable de garder cet esprit intact. Longtemps, il espérait, même si finalement, ça diminuait probablement ses chances de survie.

Quant à l’amour, elle avait bien résumé la situation et, à nouveau, Mikan s’était contenté d’un sourire à demi invisible dans cette obscurité latente. L’amour qui se suffit à lui-même… C’était plutôt exactement ça oui. C’était un peu leur moteur, à Min Yu et lui et Mikan était quand même content d’avoir pu en parler avec quelqu’un qui n’avait pas trouvé leur histoire profondément glauque compte tenu de leur situation. Non seulement l’île mais le reste aussi : les colliers différents. A lui ça lui avait donné l’envie de se battre encore davantage pour partager plus de ces moments avec son compagnon. Au risque d’être gnangnan, l’amour c’était quand même un truc qu’il avait envie de vivre plus longtemps que quelques mois quoi. Bref…

Ils étaient donc sortit et lorsque Rose l’avait prévenu à propos de son arme, Mikan avait quand même noté dans un coin de sa tête de quoi il s’agissait. Lui-même avait préféré garder le secret, la main tout de même enfoncée dans sa poche au cas où, scrutant l’obscurité en arrière d’eux sans rien voir, se refusant à allumer une lampe torche. Disons qu’il essayait de voir avec les oreilles, pour le coup. De fait, lui-même avait fait un grand bond sur le côté lorsqu’ils avaient visiblement dérangés une chauve-souris ! Néanmoins, pas le temps de tergiverser parce que s’ils avaient effectivement pu rejoindre l’extérieur, leurs poursuivants d’un peu plus tôt (ou d’autres, allez savoir) étaient encore là, quoi que sans les avoir remarqué pour le moment. Et de manière inattendue, Rose lui proposait soudainement de faire diversion pour lui. Mikan l’avait observé avec surprise… Et peut être un peu de perplexité, tout de même.

Je suis désolé, j’aurais aimé prétendre que j’étais prêt à en faire autant pour toi.

La vérité c’est qu’il serait plutôt partit sur un principe du « chacun pour soit ». C’est l’île qui voulait ça et les actions nobles dans le genre de celle proposée par Rose étaient plus que rares.

Tu vas vraiment le faire ?

Elle semblait sûre d’elle en tout cas… De fait, Mikan avait finit par montrer la direction dans laquelle il comptait s’enfuir lorsque le moment serait venu. Ce n’était peut être pas correct de laisser une jeune fille risquer sa vie pour lui permettre de s’enfuir… Mais il voulait vivre et survivre… Peu importe le moyen. Il fallait qu’il rejoigne Min Yu et pour faire au mieux et avec un maximum de sécurité, il devait profiter de cette occasion que Rose lui offrait. Ceci étant dit :

Je m’en souviendrais. Et si l’occasion se présente, je te le revaudrais.

Ce n’était malgré tout pas une parole en l’air. Mikan retourne se cacher à demi, dans un endroit à découvert tout de même histoire de ne pas se retrouver piéger à nouveau dans la grotte… Et finalement il a un signe de son pouce levé pour Rose histoire de lui dire qu’il était prêt et sur les starting block pour s’élancer dès qu’elle aurait attiré leur attention.

Bonne chance Rose. J’ai été très heureux et touché de faire ta connaissance…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 17 ans
Amour : Ca se mange ?

Coupons : 27
Contenu du Sac : parfum
carnet
ipod
téléphone portable
gourmette
trousse de crayons
briquet
un harpon en bois
barres de chocolat
bombe de laque
paquet de cigarettes

Avatar : Anna Tsuchiya
Pseudo : Ezeckiel
Doubles Comptes : .


Messages : 117
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: La grotte de l'horreur ft. Mikan   Mar 10 Juin - 19:34

Sans aucun doute que la jeune femme était trop naive... Peut etre qu'elle était influencée par le fait qu'elle savait que l'un de ses amis suivait de près le Volontaire et qu'il était toujours en vie... ? Après tout, si il était réellement cruel et sans cœur, prendrait t'il le temps de protéger quelqu'un qui ne pouvait rien lui donner d'autre en retour que sa vie ?
Sans aucun doute que si il avait voulu exploiter quelqu'un, il aurait trouvé une personne plus forte, avec une grande capacité d'adaptation. Pas que son ami ne soit pas fort, mais il n'était pas exactement l'archétype de Rambo.
Elle se dit que de toute facon, quelqu'un ne pouvait pas « naitre » mauvais. Il y avait forcément énormément de choses à prendre en compte : son éducation, son état mental, la pression de son entourage...Autant de choses qui pouvaient l'avoir influencé dans son choix de devenir Volontaire.

Par la suite, elle lui parla de l'équipe qu'elle formait avec Da Som... Il aurait été naif de dire qu'elle avait une confiance pleine et entière en la jeune femme, car celle ci était particulièrement instable psychologiquement. Elle espérait bien que ca change, et étant donné que toutes deux étaient devenues vraiment proches, elle se disait que peut etre, au final, ca viendrait naturellement, la confiance...
◘ Qui sait. Min Yu et moi nous nous sommes battus lors de notre première rencontre. Les choses peuvent changer.
Comme il le disait lui. Enfin, leur destin avait quelque chose de franchement exceptionnel, quand on y pense. Peu peuvent se vanter d'avoir tissé des liens aussi forts sur cette ile, et pour cause. Après tout, ils étaient la pour s'entretuer.

En tout cas, parler avec Mikan lui avait appris pas mal de choses qu'elle ne pourrait certainement pas comprendre par elle meme, sa situation était tout de même assez désespérée. Mais au moins, elle avait pu saisir l'amour entre deux personnes qui n'étaient pas ses parents, et elle la comprenait mieux à présent.
Elle se disait surtout que si il passait devant elle, même si elle pensait que sa situation était plus que désespérée, alors elle le saisirait quand même, quoi qu'il en coute.
Finalement, tous deux avaient décidé qu'il était l'heure de rejoindre l'extérieur, non sans appréhension du coté de la jeune femme. Finalement, c'était bien arrangeant, une cachette comme celle la.
Mais il fallait bien qu'ils continuent leur chemin. Alors il rejoignirent lentement l'extérieur de la grotte, ou une mauvaise surprise les attendaient. Mais la jeune femme était bien mieux préparée, et bien décidée à aider les deux jeunes hommes à se retrouver sains et saufs....Ce serait sa facon de leur souhaiter bonne chance.

C'était ce que sa sœur aurait voulu, elle aussi.

◘ Je suis désolé, j’aurais aimé prétendre que j’étais prêt à en faire autant pour toi.
Ce n'était pas étonnant ni blessant. Plutot normal, dans une telle situation, elle ne lui en voulait pas. Elle secoua la tete en souriant. Autant se séparer sur quelque chose qui finalement rendrait leur vie un peu plus facile à tous les deux.

◘ Tu vas vraiment le faire ?
-Bien sur, à condition que vous vous battiez jusqu'au bout tous les deux. C'est ma facon de te souhaiter bonne chance. Merci, c'était sympa de t'avoir parlé.
Elle sourit et s'éloigna, laissant le jeune homme se dissimuler vers l'endroit ou il voulait disparaître, la jeune femme faisant de meme de l'autre coté, laissant glisser son regard sur les alentours. Elle étudia attentivement le meilleur chemin à emprunter.
◘ Je m’en souviendrais. Et si l’occasion se présente, je te le revaudrais.
-J'y comptes bien ! Plaisanta t'elle, ayant retrouvé un peu de son courage et de sa spontanéité... Mais aussi pour détendre l'atmosphère, comme si elle allait se jeter dans la fausse aux lions, sous le chapiteau...Elle avait l'habitude de comparer ces moments à certains plus heureux, qui avaient fait ce qu'elle était aujourd'hui.
◘ Bonne chance Rose. J’ai été très heureux et touché de faire ta connaissance…

-Moi aussi Mikan. Bonne chance. Vous avez tout mon soutien.
Au fond, elle se doutait plus ou moins qu'a moins d'un miracle, elle ne le reverrait plus. Mais mieux valait ne pas penser à cela... Peu importe qu'on connaisse la personne depuis quelques minutes ou des semaines, c'était toujours difficile de se dire adieu. Surtout quand Mikan lui avait en quelque sorte permis de se remémorer quelques unes de ses racines enfouies au plus profond d'elle meme.

Quand il fut prêt, la jeune femme lui fit un signe et détala hors des buissons en faisant un maximum de bruit. Ca ne rata pas, bien évidemment. Les deux hommes se précipitèrent sur elles comme des porcs affamés. Elle fit tournoyer son marteau atteignit l'un des deux hommes à la jambe, obtenant un horrible craquement, qui, au moins, les ralentit. Elle s'arreta quelques secondes pour se retourner et chercha Mikan des yeux...
Pour voir que celui ci avait réussi à s'échapper, à son grand soulagement. Maintenant, elle ne pouvait plus rien faire pour lui d'autre qu'espérer.

Elle fila dans les buissons alors que les deux hommes avaient encore le dos tourné, et les sema rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: La grotte de l'horreur ft. Mikan   

Revenir en haut Aller en bas
 

La grotte de l'horreur ft. Mikan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un lien pour visiter la grotte de Lascaux en 3D
» MSN: témoignage d'horreur
» les prenoms qui vous font horreur ou hyper drole !!!
» horreur sur les echographies
» Énigme 158 - La grotte Victor Hugo à Veules-Les-Roses


Lethal Instinct :: 
 :: Espaces Naturels :: Grotte
-