Réouverture du forum !
http://lethal-instinct.forumactif.com





Partagez | .
 

 I'm wondering why feat. Mikan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faction Rouge


avatar
Âge : 19 ans.
Amour : Rien à signaler.

Nombre de victimes : 1
Contenu du Sac : .
Une miche de pain
Une barre de céréales
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île avec ses zones
Une boussole
Une lampe torche (avec piles)
Deux paquets de Mild Seven
Un briquet Zippo à l'effigie de SoaD
MP3 Sony + écouteurs + recharge
Un rouleau de fil de canne à pêche
Une couverture
Deux bandanas
Une boîte de 22 aspirines
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Deux paquets de ramen
Cotte de mailles
Un uniforme à sa taille
Une paire de chaussures à sa taille

Avatar : Kim HimChan (B.A.P)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Jang Jae Seong

Messages : 225
Activité RP : 0









MessageSujet: I'm wondering why feat. Mikan   Sam 3 Mai - 2:33

Le 1er septembre 2013 ; 7h10
Le cinéma, une salle sombre.


Assis dans un des sièges les moins défoncés de cette salle de cinéma plongée dans l’obscurité la plus totale, Minyu observait l’écran blanc et partiellement déchiré en face de lui comme s’il s’y était vraiment joué une histoire sous format vidéo. Toutefois, son regard était vide et son visage n’exprimait aucune émotion. Plongé dans ses pensées, le jeune homme réfléchissait, comme il l’avait énormément fait ces derniers temps. Aujourd’hui, la ville était relativement déserte et cet endroit encore plus. Si on sortait du cinéma et qu’on tendait un peu l’oreille, on entendrait sûrement des hurlements. Certains paniqués, d’autres ravis. La chasse était ouverte : la première vague du mois de septembre venait tout juste de débarquer sur la plage et certains l’attendaient depuis la veille, déjà. Une folie que Minyu ne partageait pas et pourtant, en matière de folie, il faisait parfois fort. Mais il n’avait jamais tué de façon gratuite, même si le faire pour s’assurer qu’une situation soit plus sécuritaire, même parfois à tort, ne le dérangeait pas le moins du monde.

Toutefois, ses pensées n’étaient pas tournées vers la nouvelle vague et les horreurs liées à celle-ci. Il songeait plutôt à son petit frère et c’était étonnant parce que cette fois, il ne se peignait aucun sentiment haineux sur son visage. Il songeait aux bons moments qu’ils avaient eu. Parce qu’il y en avait eu. Il songeait à toutes ces fois où il l’avait effrayé, puis blessé. Il y prenait un plaisir malsain qu’il pouvait encore ressentir même si longtemps après. Ça avait continué sur cette île. Il avait rencontré Mikan. Se l’était approprié. Puis, Mikan avait faillit lui être ravit. Le volontaire, qui avait épargné la vie du mannequin japonais, avait un peu éclairé les raisons pour lesquelles ils étaient tous pris sur cette île macabre. Ça avait créé le premier malaise chez Minyu, créant une très fine fissure dans sa carapace de folie. Puis, ils avaient discuté de tout ça, Mikan et lui. Bien entendu, son gracieux compagnon avait été ravit de constater que le volontaire les avait épargné. Il lui en voulait de cette blessure... mais il avait néanmoins convenu qu’il serait bon d’en faire un allié. Et c’est là que Minyu s’était fait peur pour la première fois de sa vie.

Il avait eu un regard de haine à l’état pur pour Mikan et l’envie de le frapper s’était manifesté fortement. Comme il avait envie de pincer son petit frère quand ils étaient plus jeunes, lorsque sa mère câlinait un peu trop longtemps ou que son père félicitait avec un peu trop d’insistance. Il s’était même levé. Avait glissé une main dans les cheveux de Mikan. Avait serré... Et l’avait brusquement relâché. Il s’était fait peur, oui. Et il avait compris certaines choses. Il s’était excusé, puis était parti pour ne revenir que plusieurs heures plus tard. Ça s’était passé près d’une semaine plus tôt. De l’eau avait coulé sous les ponts et Mikan n’en parlait plus. Mais Minyu y pensait encore et il avait réalisé que plus il aimait, plus il avait envie de faire mal. Du moins, dès que la personne aimée s’intéressait de près ou de loin à quelqu’un d’autre. Et si ça aurait dût lui passer mille pieds au-dessus de la tête, cette fois il avait flippé. Parce qu’il avait faillit perdre Mikan quelques jours plus tôt sous les mains du volontaire et parce qu’il avait eu tellement mal pendant cette fraction de seconde où il l’avait cru mort. Et s’il devenait le meurtrier de Mikan ? Et s’il devenait le meurtrier de son frère...?

Minyu relève la tête au moment où la porte de la salle s’ouvre doucement, puis se referme. Il tourne lentement la tête vers le nouveau venu, mais ce dernier a un petit « c’est moi » qu’il ne peut que reconnaître, alors il n’a aucun mouvement brusque. Mikan s’assoit... un peu trop loin. Et pour la première fois depuis cet événement de violence entre eux, Minyu se lève pour aller se poser juste à côté de lui. Il glisse une main sur celle du mannequin, la soulève et la porte à ses lèvres pour la baiser avec tendresse.

« Je sais que tu te demandes dans quel état je serai dans une semaine, un mois ou plus. », murmure lentement Minyu, la voix légèrement tremblante. « Moi aussi. »

Et ça ne lui plaisait pas de l’imaginer. Il relâche doucement la main fine, se tournant vers Mikan pour l’observer, ses yeux s’habituant à la pénombre.

« Mikan... », commence-t-il lentement, la voix lui manquant cependant. Elle était plus rauque qu’à l’ordinaire si possible et il avait un peu de mal à dire ce qui le tourmentait pour la simple et bonne raison qu’il n’en était lui-même pas certain. « J’ai été jaloux du volontaire quand tu as supposé qu’on devrait l’avoir de notre côté. Je te voyais déjà rire avec lui. Lui prendre la main. Ne plus me regarder... Ça m’a rendu fou. Mais ça ne devrait pas, n’est-ce pas ? »

Peut-être que dans le fond, il espérait que Mikan lui dise que si, c’était fort normal. Que tout le monde était comme ça. Mais il savait déjà quelle serait la réponse.

_________________


put on your war paint !

Hey young blood, doesn't it feel like our time is running out ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 21 ans
Amour : Yang Min Yu ♥

Nombre de victimes : 3
Contenu du Sac : .
- Couteau papillon
- 1 saï
- Jericho 9mm (15 balles)
- Trousse de toilette
- 3 bouteilles d'eau (2 x 1L5)
- 1 tenue de rechange
- Baskets
- 1 Carte de l'île
- 1 Lampe torche (avec piles)
- 1 boussole
- Trousse de maquillage
- Quelques bijoux dans un coffret
- Téléphone portable + chargeur
- Crème hydratante
- Casquette
- Lunettes de soleil x2
- Petits sparadraps contre les ampoules
- Guide de la parfaite ménagère datant de 1960
- Un appareil photo
- Lentilles en conserve
- Paire de menotte *koff koff*
- Pastille pour la gorge
- Une couverture
- Brosse à cheveux

Avatar : Mao [SID]
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Doubles Comptes : Kim Jae Hwa, Yang Min Ki & Lee Hyun Hee

Messages : 119
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: I'm wondering why feat. Mikan   Lun 5 Mai - 11:23




L’impensable était arrivé une semaine plus tôt. Et par « l’impensable », Mikan ne songeait pas au fait qu’il avait fait face au volontaire et que ce dernier l’avait épargné, non sans lui laisser un bleu sur la tempe qui commençait enfin à s’estomper. Non, ce à quoi il pensait, c’était à ce qui s’était passé « après ». Une discussion banale entre Min Yu et lui, entre deux cajoleries… Et cet éclat de violence qu’il avait vu dans son regard. Mikan avait sentit l’adrénaline lui remonter d’un seul coup dans les veines mais la stupeur étant trop présente, il n’avait pu que rester planter là à observer Min Yu lui fondre dessus, lui saisir les cheveux comme un damné… Et heureusement le relâcher dans un éclair de doute et de peur, lui avait-il semblé.

Pour tous les deux ça avait sûrement semblé aussi soudain qu’inattendu mais même s’ils n’en avaient plus vraiment reparlé, il léger fossé s’était créé entre eux. Il n’y avait pas moins d’amour, pas moins d’envie de rester ensemble… Mais une nouvelle petite réserve s’était installée oui. Ils échangeaient moins, leurs regards se croisaient un peu moins souvent… Et ils laissaient faire, chacun plongés dans leurs propres pensées, Mikan se demandant surtout à quoi pouvaient bien ressembler les pensées de Min Yu, justement.

Il entre dans le cinéma où ils avaient décidé de faire une halte, profitant de l’agitation des côtes dû au nouvel arrivage de septembre et rapidement mais calmement, Mikan signale sa présence à son compagnon qui ne bouge pas. Depuis ce moment de violence, Min Yu n’avait plus jamais semblé vouloir s’en prendre à lui mais en même temps, c’est vrai que l’occasion ne s’était pas présentée non plus, sûrement. Et c’était sans doute assez malsain comme attitude, mais Mikan n’en aimait pas moins Min Yu non. Il n’aurait pas apprécié qu’on lui parle de syndrome de la femme battue non plus… Parce que Min Yu ne l’avait finalement jamais frappé. Du jour où ils s’étaient rencontrés jusqu’à aujourd’hui, aucun coup n’était à lui imputer. C’était juste… Etrange. Un peu comme une fêlure chez lui et Mikan observait simplement cette petite distance le temps de réfléchir à un moyen de la colmater, en quelque sorte.

Mikan s’assied, à quelques sièges de Min Yu, observant lui aussi un moment l’écran déchiré… Et son compagnon brise finalement la distance entre eux, changeant de siège pour se poser à côté de lui, usant d’une douceur renouvelé qui n’avait eu d’égale que ses caresses pendant l’amour. La voix rauque et grave de l’homme qu’il aime reprend la parole et, effectivement, Mikan se demandait ce qu’il adviendra de Min Yu et même plutôt d’eux à mesure que le temps laisserait son empreinte. Parce qu’il n’était pas mesquin et qu’il avait décidé de ne pas mentir à Min Yu, Mikan convient :

C’est parce que tu m’as fait peur, Min Yu.

Mais son ton indiquait clairement que là aussi, il savait que Min Yu s’était fait peur. Il n’y avait qu’à voir cet air un peu dérouté qu’il avait dans le regard. Peut être que personne ne l’aurait vu… Mais lui le voyait.

Preuve que ce qui les unissait était encore bien plus fort que ce qui s’était produit, Mikan a un long frisson agréable qui lui coure le long de l’échine jusqu’à ce que le poil sur ses bras et sa nuque se hérissent en entendant son prénom à peine murmurer par cette voix rocailleuse. L’effet que Min Yu avait sur lui en lui parlant était littéralement anesthésiant, lui faisant presque oublier tout le reste.

Une explication… Une question… Et Mikan hoche négativement la tête, doucement. Non, ça ne devrait pas. Et la jalousie de Min Yu lui avait toujours été évidente. Il avait tout fait pour l’éviter mais elle était devenue mille fois trop envahissante si même la suggestion qu’il avait fait avait mené à cet éclat de colère. Avec douceur, Mikan vient caresser la joue de l’adolescent, se penchant sur lui pour déposer un chaste baiser sur ses lèvres.

C’est normal la jalousie… Mais il faut la désamorcer avec un peu de logique. Et d’amour propre…

Parce qu’il ne fallait pas avoir une très grande image de soit pour craindre dans chaque parole ou chaque geste qu’il risquait de perdre une place, une chose ou une personne.

Est-ce que tu me crois lorsque je te dis que je t’aime ?

Et surtout, parce que le nœud du problème se trouvait sans doute un peu là, à son avis :

Est-ce que tu as peur de ne pas le mériter… ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 19 ans.
Amour : Rien à signaler.

Nombre de victimes : 1
Contenu du Sac : .
Une miche de pain
Une barre de céréales
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île avec ses zones
Une boussole
Une lampe torche (avec piles)
Deux paquets de Mild Seven
Un briquet Zippo à l'effigie de SoaD
MP3 Sony + écouteurs + recharge
Un rouleau de fil de canne à pêche
Une couverture
Deux bandanas
Une boîte de 22 aspirines
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Deux paquets de ramen
Cotte de mailles
Un uniforme à sa taille
Une paire de chaussures à sa taille

Avatar : Kim HimChan (B.A.P)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Jang Jae Seong

Messages : 225
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: I'm wondering why feat. Mikan   Lun 19 Mai - 3:41


Peur. Minyu avait fait peur à l’homme qu’il désirait protéger de tous les dangers. Celui qu’il voulait voir sourire et même rire. Celui auquel il aurait aimé rendre son innocence, son insouciance et sa légèreté. Il s’était creusé une nouvelle cicatrice dans l’âme de Mikan et cette fois, c’était de sa faute à lui. C’était difficile à accepter. Peut-être que c’était même impossible à accepter. Rien que de l’entendre dire, ça fait mal, surtout par la bouche de l’homme. Mais plutôt que de perdre la tête cette fois, Minyu est reconnaissant au Japonais de ne pas lui avoir menti. Parce que d’une part, il avait peut-être besoin de l’entendre... et parce que de l’autre, ça lui permettait de constater que Mikan n’était pas assez effrayé pour lui dire uniquement ce qu’il voulait entendre. C’était une bonne nouvelle dans cet océan déchaîné, mais silencieux, qu’ils traversaient présentement. Et même si ça fait mal, Minyu ferme les yeux et pousse un petit soupir de soulagement. Pas à cause de la réponse en elle-même, qui était horrible. Mais à cause de tout ce qu’elle impliquait.

Un baiser est déposé sur ses lèvres, une caresse sur sa joue, le faisant doucement frissonner. Parfois, rien qu’à regarder Mikan il se prenait à frémir, sans savoir comment c’était possible. Il lui semblait que jamais il ne s’habituerait à leur proximité, mais c’était une pensée agréable. Comme s’il ressentirait toujours les effets qu’être un jeune premier lui faisaient. Il a un regard triste pour Mikan alors qu’ils s’avouent tous les deux qu’il a un problème. Un vrai problème, du genre qui pourrait les pourrir jusqu’à l’os. C’était difficile à admettre. Mais ça, le Coréen était prêt à le faire. Peut-être pas aussi rapidement qu’il l’aurait dût, mais cette soudaine prise de conscience aidait énormément. Il pose doucement son front contre une tempe de Mikan, se disant que peut-être cet unique geste de violence qu’il avait eu envers lui avait été bénéfique à sa façon. Mais surtout... Surtout à ne pas répéter. Qu’on l’en préserve.

Une déclaration ayant beaucoup de sens se fait entendre, mais il n’y répond pas. De toute façon, il n’aurait pas su quoi dire, pour être franc. Puis des questions... et celles-ci sont trop importantes pour qu’il passe dessus sans s’y arrêter. Est-ce qu’il croyait Mikan lorsque celui-ci lui déclarait l’aimer ? Celle-là était facile...

« Oui. », répond simplement le jeune homme, sa voix rauque rendant la syllabe très courte. Puis, est-ce qu’il croyait ne pas mériter cet amour ? Celle-ci est plus difficile. Pourtant, la réponse, il la connaissait déjà. Le souci, c’était de l’avouer... Mais finalement, toujours aussi brièvement : « Oui. »

C’était effectivement une crainte. Celle de ne pas mériter ce qu’on lui offrait et donc, de tout faire pour le conserver, que ce soit par la manipulation ou par la force. Au moins avant qu’on ne se rende compte qu’il ne méritait effectivement pas ces attentions, ce temps gaspillé.

« Qu’est-ce que je dois faire, Mikan ? », demande lentement Minyu, comme s’il eût soudainement cru que le mannequin avait réponse à toutes ses questions. Mais n’était-il pas en train de l’aiguiller de la façon la plus juste possible ? « Je ne veux pas te perdre. Je pense avoir déjà bien assez perdu comme ça à cause de pulsions qui me pourrissent la vie... et celle des autres. »

Il relève un peu la tête, déposant un baiser emprunt d’une douceur certaine contre la tempe du jeune homme. Puis, finalement, ses bras glissent autour de ses épaules pour le serrer contre lui. C’était bon. Il avait l’impression de retrouver Mikan et pour ce faire, il avait agit comme il n’avait jamais eu le courage de le faire. Ça l’encourageait à continuer dans cette direction, peu importe que ce soit la bonne ou pas.

« Je t’aime, Mikan. C’est sincère... Peu importe ce que j’ai pu faire. J’ai perdu mon sang froid. Lorsque je suis revenu à moi, j’étais devenu un monstre. », chuchote-t-il lentement, comme s’il eût craint qu’on puisse l’entendre. « Mais n’avais-je pas déjà conscience d’en être un ? J’ai déjà vu ce monstre dans les yeux de Minki... »

Et là, il abordait le sujet le plus difficile...

_________________


put on your war paint !

Hey young blood, doesn't it feel like our time is running out ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 21 ans
Amour : Yang Min Yu ♥

Nombre de victimes : 3
Contenu du Sac : .
- Couteau papillon
- 1 saï
- Jericho 9mm (15 balles)
- Trousse de toilette
- 3 bouteilles d'eau (2 x 1L5)
- 1 tenue de rechange
- Baskets
- 1 Carte de l'île
- 1 Lampe torche (avec piles)
- 1 boussole
- Trousse de maquillage
- Quelques bijoux dans un coffret
- Téléphone portable + chargeur
- Crème hydratante
- Casquette
- Lunettes de soleil x2
- Petits sparadraps contre les ampoules
- Guide de la parfaite ménagère datant de 1960
- Un appareil photo
- Lentilles en conserve
- Paire de menotte *koff koff*
- Pastille pour la gorge
- Une couverture
- Brosse à cheveux

Avatar : Mao [SID]
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Doubles Comptes : Kim Jae Hwa, Yang Min Ki & Lee Hyun Hee

Messages : 119
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: I'm wondering why feat. Mikan   Jeu 22 Mai - 8:14




Mikan vient refermer avec douceur ses bras autours de la silhouette de l’homme qu’il aime. Min Yu lui semblait plus fragile et vulnérable qu’il ne l’avait jamais été. Une partie de lui était déboussolé devant cet état de fragilité mais une autre, peut être un peu plus importante, était soulagé. Parce que Min Yu changeait et il lui semblait malgré tout qu’il le faisait de manière positive et ce à son contact. C’était un peu ce qu’il avait espéré au tout début de leur collaboration mais à présent, puisque les sentiments s’en mêlaient, ça prenait un sens nouveau et encore plus fort.

Le métis berce un peu, caresse, cherche à apaiser cette âme tourmentée qui lui confirmait avoir peur, elle aussi. Mais peur d’autre chose. Peur de ne pas mériter l’amour qu’on lui portait. Peur sans doute aussi de ne pas recevoir cet amour qu’il espérait pourtant avoir. Alors la première chose que Mikan fait, sans cesser de bercer et de cajoler, c’est de rassurer sur ce point précis en ce qui le concerne :

Je t’aime, Min Yu. Et tu mérites définitivement que ce soit le cas. Cette conversation que nous avons justifie à elle seule toutes les émotions positives que j’ai à ton encontre.

Il a un petit sourire, se sentant beaucoup mieux après ces quelques jours de relative distance. Mikan avait eu peur que ce qui s’était brisé ne se reconstruise jamais et pourtant, Min Yu avait mit ce temps à profit pour au contraire se défaire d’un poids qui lui pesait sur le cœur. Du moins en partie… La route serait probablement encore longue pour peu qu’on leur laisse le temps de vivre jusque là mais Mikan comptait bien vivre justement assez longtemps pour que Min Yu ressente un peu de paix.

Une question, avec cette petite pointe d’angoisse que Min Yu n’avait que trop peu souvent et Mikan affermit son étreinte sur le jeune homme, comme s’il avait espéré de cette manière chasser ses craintes et sa nervosité.

Il faut que tu fasses le point sur ce que tu désires… Et sur la meilleure façon de l’obtenir. Que tu prennes du recule sur tes expériences passées, que tu corriges ce qui peut l’être et poursuivre ce qui est déjà parfait parce que crois-moi, Min Yu : tu n’es pas un monstre. Tu es juste… Un peu perdu. Je vais t’aider.

C’était important pour Mikan de rappeler à Min Yu que même dans ce moment de down, il ne fallait que son compagnon et amant se voit pire qu’il n’était. Peut être bien qu’il y avait de la folie, chez Min Yu… Mais il n’y avait définitivement pas que ça. Il y avait un cœur tellement gros qu’il menaçait à tout instant d’exploser… Et Mikan regrettait que trop peu de personnes puissent le réaliser.

Min Yu s’extirpe de son étreinte… Mais ce n’est que pour mieux venir lui-même l’étreindre et Mikan pousse un petit soupire d’aise en se blottissant un instant contre lui, retrouvant cette chaleur et cette sécurité qu’il n’éprouvait jamais que dans ces bras là. C’était comme retrouver Min Yu après avoir été séparé trop longtemps et de fait, sous l’impulsion du moment, Mikan constate :

Tu m’as manqué.

Il a un petit sourire, glissant son nez dans son cou, y déposant un petit baiser, caressant une hanche… Son amoureux, le centre de son univers ou, dans le cas présent, de son île maudite. Il n’y avait plus rien si Min Yu n’existait plus dans son monde… Le perdre, ça aurait été comme mourir.

Min Yu lui parle justement de ce monstre qu’il avait lui-même affirmé ne pas exister et Mikan se redresse, l’incitant au silence d’un baiser calme sur ses lèvres. Il pose une main sur la joue du jeune homme, caressant de son pouce, observant ces jolis yeux sombres dont l’amande très allongée étaient une œuvre à elle seule et finalement :

Je ne vois pas le monstre, Min Yu. Et s’il est vraiment là, quelque part, il faudra le chasser en douceur… Et nous allons le faire tous les deux.

Il ne savait pas comment… Ni combien de temps ça prendrait ni même si c’était seulement possible mais il avait à cœur d’y parvenir en tout cas. Quant à Min Ki, qui semblait être abordé dans la conversation sans provoquer la fureur de Min Yu, Mikan interroge :

Ca te fait de la peine, avec le recule ?

Peut être que Min Yu réalisait que son frère ne l’avait jamais vraiment détesté… Avant cette dernière rencontre. Et soudainement, peut être qu’il réalisait que cet amour qu’il voulait férocement, il l’avait brisé tout seul, sans s’en rendre compte, sans le vouloir… Et de fait, abordant le sujet avec précaution pour ne pas brusquer Min Yu parce que les choses ne seraient jamais simples et ne se règleraient jamais d’un coup de baguette magique, Mikan ajoute :

Ton frère est toujours vivant. Il y aura d’autres occasions pour vous de vous recroiser et de parler. J’en suis certain…

A voir qui du monstre ou de l’homme l’emporterait à ce moment là…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 19 ans.
Amour : Rien à signaler.

Nombre de victimes : 1
Contenu du Sac : .
Une miche de pain
Une barre de céréales
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île avec ses zones
Une boussole
Une lampe torche (avec piles)
Deux paquets de Mild Seven
Un briquet Zippo à l'effigie de SoaD
MP3 Sony + écouteurs + recharge
Un rouleau de fil de canne à pêche
Une couverture
Deux bandanas
Une boîte de 22 aspirines
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Deux paquets de ramen
Cotte de mailles
Un uniforme à sa taille
Une paire de chaussures à sa taille

Avatar : Kim HimChan (B.A.P)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Jang Jae Seong

Messages : 225
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: I'm wondering why feat. Mikan   Ven 6 Juin - 16:26


C’était aussi bon d’être celui qu’on réconfortait et Minyu réalisait qu’il ne l’avait jamais vraiment été. Enfin, si. Tout petit. Puis, ça avait doucement changé. On ne pouvait même pas parler d’un désintérêt de ses parents ou de mauvaise façon de l’élever. Mais on lui avait refusé certaines attentions sous prétexte qu’il devait agir en grand frère et ça avait troublé l’équilibre mental déjà précaire d’un petit garçon trop sensible pour son propre bien. Quoi qu’il en soit, Mikan lui fait du bien. Et ce n’est pas que feint, il le sait et le sent. Un petit sourire fini par étirer les lèvres du jeune homme. Oui... Peut-être bien qu’il le méritait. Du moins, il avait envie de le croire. C’est lui qui se retrouve à serrer Mikan dans ses bras après ces paroles on ne peut plus réconfortantes et ça aussi, dans le fond, ça fait du bien. Il dépose un baiser contre la tempe du bel homme, puis contre sa joue, la ligne de sa mâchoire, ses lèvres...

« Ça me fait penser au Petit Poucet. », soupire-t-il finalement. Ça venait un peu de nulle part, mais ce n’est pas comme si leur conversation était très normale non plus. Minyu pose sa main libre sur la cuisse de Mikan, ajoutant : « Je continuerai à faire le nécessaire pour notre survie. On ne se rendra pas sans se battre. Ça n’y change absolument rien. Et même si c’est pessimiste, je connais encore la finalité de cette histoire. Mais nous la ferons durer aussi longtemps que possible, c’est promis, mon amour. »

Un sourire étire plus franchement ses lèvres alors que Mikan lui admet qu’il lui avait manqué. C’était exactement de ce genre de commentaire dont il avait besoin. Il avait l’impression d’être important et c’était bon.

« Tu m’as aussi manqué, ma petite biche. », assure-t-il de sa voix rauque. « Pas une seule seconde je ne m’en suis pas voulu. Te blesser est le dernier de mes désirs. »

Le mannequin caresse autant physiquement que par la parole encore une fois et franchement, Minyu n’aurait pu être plus détendu que maintenant. Considérant le chaos dans lequel ils se trouvaient sur cette île, c’était dire à quel point ça avait été le foutoir total dans sa vie jusqu’ici. Mikan continue de lui dire qu’il ne voyait pas le monstre que Minyu prétendait être et après l’avoir blessé, même si très superficiellement, ça restait la plus belle chose qui pouvait lui être dite.

« Tu es vraiment... très spécial. Le genre de personne qu’on ne rencontre qu’une fois dans une vie et, souvent, qu’on ne peut connaître du tout. Je suis chanceux de t’avoir, Mikan. », assure Minyu, un sourire fin étirant lentement ses lèvres. Il dépose un baiser sur une pommette, un rire bref et rocailleux franchissant le seuil de ses lèvres. « Non vraiment, tu es unique en ton genre. »

Le sujet Minki est forcément approfondit un peu, néanmoins. Et plutôt que de ressentir la rage habituelle, il se sent seulement terriblement las. Ça doit paraître un peu. Son bras retombe autour de la taille de Mikan plutôt que de rester autour de ses épaules et son regard fatigué se pose sur la toile déchirée en face d’eux.

« Oui. », finit-il par dire, un peu à contrecoeur malgré tout. « Certaines choses auraient dût être différentes. Mais j’ai tellement ressenti de rage pendant longtemps et encore maintenant, à en parler, je me sens terriblement fatigué. J’ai toujours eu l’impression qu’il était spécial dans le regard de nos parents. Et moi... il ne restait plus beaucoup de place pour moi une fois qu’on s’était occupé du parfait et mignon petit Minki et de sa « maladie ». Mais... je réalise que c’est à eux que j’aurais dût en vouloir. Pas à Minki. »

Et ça le tuait un peu de l’admettre, d’ailleurs il s’était crispé. Il savait qu’ils allaient se revoir. Mais il fallait être lucide.

« S’il ne me tue pas, c’est son copain qui le fera. Tu n’as pas vu la lueur dans ses yeux quand il était sur moi, dans la ferraillerie. », murmure lentement Minyu, presque comme s’il avait peur qu’on l’entende. Ce souvenir le faisait désagréablement frissonner. « Il était enragé. Complètement enragé. C’est un protecteur. »

Dans un soupir, le jeune homme pose sa tête contre celle de Mikan.

« Une chose de sûre : je ne veux pas t’exposer à ce danger. », convient finalement le Coréen. « Si j’approche Minki, ce sera tout d’abord seul et advienne que pourra. »

Mais oui... il allait peut-être essayer de le faire...

_________________


put on your war paint !

Hey young blood, doesn't it feel like our time is running out ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 21 ans
Amour : Yang Min Yu ♥

Nombre de victimes : 3
Contenu du Sac : .
- Couteau papillon
- 1 saï
- Jericho 9mm (15 balles)
- Trousse de toilette
- 3 bouteilles d'eau (2 x 1L5)
- 1 tenue de rechange
- Baskets
- 1 Carte de l'île
- 1 Lampe torche (avec piles)
- 1 boussole
- Trousse de maquillage
- Quelques bijoux dans un coffret
- Téléphone portable + chargeur
- Crème hydratante
- Casquette
- Lunettes de soleil x2
- Petits sparadraps contre les ampoules
- Guide de la parfaite ménagère datant de 1960
- Un appareil photo
- Lentilles en conserve
- Paire de menotte *koff koff*
- Pastille pour la gorge
- Une couverture
- Brosse à cheveux

Avatar : Mao [SID]
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Doubles Comptes : Kim Jae Hwa, Yang Min Ki & Lee Hyun Hee

Messages : 119
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: I'm wondering why feat. Mikan   Lun 9 Juin - 12:52





Le… Petit Poucet… ? Mikan ne demande pas et de toute façon, il ne lui semblait pas pertinent de faire davantage étape sur ce point de détail que sur le reste. Min Yu et lui retrouvaient un peu d’osmose. Ils rétablissaient le contact et mettait à nouveau leur deux planètes en alignement. C’était un sentiment positif impossible à décrire mais qu’heureusement ils ressentaient tous les deux à la même intensité, Mikan en était convaincu. Oui bien sûr… Ils savaient encore vers quoi ils allaient. Au devant de quels ennuis. Le collier qui mordait la chair de leurs deux cous ne leur aurait de toute façon pas permit de l’oublier.

Min Yu rassure encore quant à ses intentions et peut être que les bienpensants l’aurait accusé du syndrome de la femme battue mais Mikan acquiesce, convaincu, rendant chaque geste de tendresse avec douceur et intensité tout en même temps. Sur cette île, tout le monde était seul. Tout le monde sauf eux. Parce qu’ils acceptaient leur destin tout en ayant le désir commun de le pousser le plus loin possible. Est-ce qu’ils étaient les plus fous ou bien les moins naïfs ? Question de point de vue.

Mikan a le droit à beaucoup de bons mots encore, des aveux qu’il n’aurait probablement pas imaginé recevoir lors de leur première rencontre.

Toi aussi Min Yu.

Une personne unique et ce dans le bon sens du terme. Oui, Min Yu avait ses problèmes évidemment… Mais il était vraisemblablement sur le chemin de la correction et sincèrement, tout en venant caresser le visage parfois si sévère de son amant, Mikan assure :

Il faut être sage et courageux pour oser faire ce genre de remise en question.

Min Yu semble être toutefois épuisé par l’exercice et Mikan l’attire pleinement dans son giron pour qu’il s’y repose, berçant comme il le peut compte tenu de leur position dans les fauteuils. Le japonais dépose un baiser contre les cheveux du plus jeune qui continu de se vider le cœur. A propos de son frère qui plus est, ce qui était probablement un exercice encore plus fatiguant qu’on ne pouvait l’imaginer. Et la conclusion était… Peut être pas étonnante quand on ne savait pas… Et pourtant… Min Yu, qui jusque là avait eu tellement de haine à l’encontre de son cadet qu’il l’avait pourchassé, voir carrément traqué afin de le tuer, se rendait compte qu’il avait peut être bien placé sa haine au mauvaise endroit. Ce n’était pas rien que de le réaliser après tout ce temps… Et après leur dernière rencontre surtout…

C’était humain que d’être en colère après tout le monde.

Peut être pas sain… Mais oui humain. Et surtout :

Tu es si jeune… Tes parents auraient dû réaliser le mal qu’ils te faisaient. Ils auraient dû t’aider…

Mikan repense à Min Ki et Jayden lorsque Min Yu lui en parle… Et acquiesce. Il est vrai que lui-même avait vraiment eu peur parce que oui : ce type aurait réellement tué Min Yu à ce moment là. Et prit une balle pour Min Ki. Un protecteur… Mais un protecteur agressif. Par contre, à ce que Min Yu assure à la suite, Mikan vient poser ses doigts sous son menton pour lui faire relever la tête et l’embrasser, y restant un instant histoire que l’intensité dramatique baisse un peu.

Min Yu. Toi et moi c’est pour le meilleur et pour le pire… Pour la simplicité et la difficulté. Ni toi ni moi ne prendra des risques inconsidérés mais ce qu’on fera, les grandes décisions que nous prendrons, nous le ferons ensemble.

Il revient observer les jolis yeux noirs si délicatement dessinés dans des traits si durs puis dépose un baiser contre le front de l’adolescent, sur l’arrête de son nez, le haut d’une pommette, ses lèvres à nouveau, la ligne de sa mâchoire…

Tu as besoin d’une rencontre seul avec ton frère oui… Et je t’aiderais, Min Yu. Je retiendrais Jayden.

Et si son homme veut protester, il revient l’embrasser un instant pour le faire taire.

Mais nous aurons un plan ce jour là. Je ne risquerais rien…

Mikan a un petit sourire en serrant encore Min Yu contre lui.

On devrait aller à l’église Yu. Ou au temple plutôt.

Et d’ajouter, dans leur petit cocon d’intimité renouvelé :

On devrait se marier. Dans nos lois, avec nous seuls pour témoins.

Ca n’aurait pas d’incidence évidemment… Ni sur eux ni pour personne… Mais c’était symbolique et s’ils devaient mourir ici, Mikan voulait au moins de ce symbole-ci avant…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 19 ans.
Amour : Rien à signaler.

Nombre de victimes : 1
Contenu du Sac : .
Une miche de pain
Une barre de céréales
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île avec ses zones
Une boussole
Une lampe torche (avec piles)
Deux paquets de Mild Seven
Un briquet Zippo à l'effigie de SoaD
MP3 Sony + écouteurs + recharge
Un rouleau de fil de canne à pêche
Une couverture
Deux bandanas
Une boîte de 22 aspirines
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Deux paquets de ramen
Cotte de mailles
Un uniforme à sa taille
Une paire de chaussures à sa taille

Avatar : Kim HimChan (B.A.P)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Jang Jae Seong

Messages : 225
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: I'm wondering why feat. Mikan   Mar 17 Juin - 2:54


Ce qu’il venait de dire, il l’avait longuement pensé avant de le mettre en mots. Et que cette confession si importante à ses yeux lui soit rendue de façon si naturelle était réellement une bénédiction. Minyu avait l’impression qu’on retirait enfin un fardeau de ses épaules. Il aura fallu un simple « je t’aime » avec quelques douceurs supplémentaires à Mikan pour le libérer. Il savait que la route serait encore longue, mais le début était juste à ses pieds. C’était à lui maintenant de prendre la décision de longer ce sentier tortueux. Il reprend une main fine dans la sienne, y déposant un baiser. Puis, il pose doucement sa tête contre celle de Mikan, écoutant la voix douce de l’homme alors que celui-ci le rassure dans ses démarches. Il savait que ça ne tombait pas à point. Tout s’écroulait autour d’eux et rien ne pourrait réparer ce qui avait été détruit. Pas dans ce genre d’ambiance, de vie. Mais ils pouvaient toujours essayer d’empêcher ce qui était encore en place de tomber aussi.

Puis, Mikan l’excuse. Et même si ce n’est pas la meilleure attitude à adopter selon nombre de spécialistes, ça aussi ça fait du bien à Minyu. Peut-être que ça alimente une certaine colère... en effet. Mais elle était à l’égard de ses parents. Parents qu’il ne pourrait plus jamais atteindre de toute façon. Et ça aidait un peu à celle qu’il nourrissait envers Minki à disparaître. Ou au moins à changer de place.

« Oui, ils auraient dût savoir... », répète lentement le jeune homme, religieusement. Peut-être qu’une certaine ferveur accompagne son ton. Mais Minyu n’allait pas complètement changer non plus. Il aurait toujours ce petit côté un peu trop extrême pour être sain. Mikan l’aimait ainsi, n’est-ce pas ? « Tu as raison. »

Puis, le mannequin a en quelques sortes des voeux pour lui. Promesse d’être là peu importe ce qui se produisait. Mais c’est vrai. Autant leur collaboration que leur amour ne se résumaient pas aux bons moments. Ils auraient été bien bêtes de voir les choses ainsi vu l’endroit où ils se trouvaient. Ça l’aidait à remettre quelques choses en perspective que Mikan le lui dire de vive voix, néanmoins. De fait, Minyu se penche sur l’homme pour lui rendre son baiser, quoique brièvement de son côté.

« Bien sûr... », souffle le jeune homme tout en observant ce joli regard de biche. « Nous ne faisons qu’un. »

Ils étaient indéniablement unis. D’ailleurs, il tressaille lorsque Mikan veut collaborer pour cette discussion avec Minki. Retenir le protecteur... Ça ne lui plaisait pas et ça doit paraître dans son regard car le Japonais rassure aussitôt. Mais Minyu acquiesce lentement. Ils ne pouvaient pas tomber dans ce cercle vicieux d’envie de protéger l’autre. Une seule chose devait être su...

« Ne fais rien de stupide pour me protéger, Mikan. Rien qui ne pourrait mettre ta vie en danger. », explique doucement l’adolescent tout en prenant une main du mannequin dans la sienne, comme pour jurer. « Parce que de toute façon, si tu meurs je me tuerai. »

Il le croyait et pas juste dans une quelconque folie momentanée. Ils savaient tous les deux qu’ils ne pouvaient vivre sans l’autre et que le suicide serait la seule issue. Il fallait mettre toutes les chances de leur côté maintenant. Minyu se laisse délicieusement étreindre par la suite, fermant les yeux en poussant un petit soupir de bien-être. Il pose une main sur une cuisse fine sans que ça ait quoi que ce soit de pervers. Il se laisse bercer à nouveau par la voix du Japonais... jusqu’à ce que ce dernier lui parle soudainement de... mariage. Cette fois, Minyu se redresse, posant son regard étiré sur le mannequin. Un mariage... être unis. Un sourire étire lentement ses lèvres. Et lorsqu’il reprend la parole, c’est dans un Japonais un peu maladroit, mais plein de bonne volonté.

« Alors nous parlons japonais maintenant. », convient Minyu, désireux de parler la langue de son époux. « J’apprends. »

Il a un sourire, venant déposer un baiser contre les lèvres du jeune homme, soufflant brièvement :

« Épouse-moi, Mikan. »

Ils ne formaient vraiment qu’un...

_________________


put on your war paint !

Hey young blood, doesn't it feel like our time is running out ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 21 ans
Amour : Yang Min Yu ♥

Nombre de victimes : 3
Contenu du Sac : .
- Couteau papillon
- 1 saï
- Jericho 9mm (15 balles)
- Trousse de toilette
- 3 bouteilles d'eau (2 x 1L5)
- 1 tenue de rechange
- Baskets
- 1 Carte de l'île
- 1 Lampe torche (avec piles)
- 1 boussole
- Trousse de maquillage
- Quelques bijoux dans un coffret
- Téléphone portable + chargeur
- Crème hydratante
- Casquette
- Lunettes de soleil x2
- Petits sparadraps contre les ampoules
- Guide de la parfaite ménagère datant de 1960
- Un appareil photo
- Lentilles en conserve
- Paire de menotte *koff koff*
- Pastille pour la gorge
- Une couverture
- Brosse à cheveux

Avatar : Mao [SID]
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Doubles Comptes : Kim Jae Hwa, Yang Min Ki & Lee Hyun Hee

Messages : 119
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: I'm wondering why feat. Mikan   Dim 22 Juin - 11:35




Peut être que ce n’était pas ce qu’il y avait de plus sain que de conforter Min Yu dans son attitude envers ses parents mais… Qu’importe ? Il ne les reverrait pas de toute façon. Tout ce qui comptait, c’était ce et ceux qui étaient sur l’île avec eux. Alors tant pis pour les biens pensants et les bonnes mœurs. Min Yu avait de toute façon besoin de canaliser sa colère sur quelque chose. Et à la canaliser sur son frère le détruisait. Ca ne se voyait peut être pas la majeur partie du temps mais parfois le masque se fissurait, comme présentement. Et à ce moment toute sa souffrance était visible, palpable… Et ça lui faisait mal à lui aussi…

Puis ils mettent quelques petites choses au point… Des sortes de règles de vie. Une façon de ne pas se mettre en danger même s’ils devraient faire des ajustements en fonction des situations. Mikan acquiesce donc, promettant mais il met une condition :

Il faudra que tu répondes à ta propre demande, Min Yu. Parce que je ne vivrais pas sans toi, moi non plus.

Ils étaient, tous les deux, la version glauque d’un Roméo et Juliette encore plus tragique que sortit d’une pièce de Shakespeare. Pourtant, si ça n’avait pas été de cette île, il est probable que leurs deux vies ne se seraient jamais croisées. Alors ce destin tragique, c’était quand même ce qu’il avait eu de plus fort dans sa vie dans le positif, paradoxalement… Bref. Les cajoleries se poursuivent, mélange d’intimité et de chasteté parce qu’ils avaient beau être à l’âge des hormones en ébullition, Min Yu et lui étaient au dessus de ça.

Un petit sourire se dessine sur ses lèvres alors que son amoureux s’essai à quelques mots de japonais. Lors de leur rencontre déjà il en avait usé. Ca fait pétiller ses yeux et même les quelques maladresses le gonflent d’émotion !

J’adore le japonais entre tes lèvres, mon amour.

La langue lui manquait déjà au naturel mais alors là… Elle devenait carrément sensuelle. Mikan redessine les traits du visage de son homme du bout de ses doigts, puis du bout de ses lèvres. C’était bien le seul moyen qu’il avait d’exprimer le tourbillon d’émotion qui l’assaillait. Et lorsqu’il lui demande de l’épouser, il avait beau avoir été le premier à l’évoquer, son cœur fait un bond prodigieux dans sa poitrine. Nouveau baiser sur les lèvres de son homme et Mikan acquiesce.

Au temple ?

Et histoire que ce jour soit complètement le leur, revenant accrocher le regard si sombre de son amoureux, il demande encore :

Est-ce que tu veux que nous attendions voir si nous trouvons ton frère un peu ?

Mikan prend une courte pause… Puis réalisant que la raison de sa question pouvait être un peu obscure, il précise :

Pour être notre témoin. Du moins, s’il le mérite après vous êtes revu.

Ca prendrait peut être du temps pour les deux frères se réconcilier et ça ne se ferait probablement pas en une seule fois vu leur dernière altercation… Mais c’était une motivation positive supplémentaire non ?

On va le trouver Min Yu. Et même si notre vie sera courte, elle sera intense et on la sucera jusqu’à la moelle.

Mikan a un sourire, se réinstallant confortablement en faisant signe à Min Yu de se coucher comme il peut sur lui.

Viens maintenant. Et dors. Je surveille et toi tu as besoin de sommeil. Tu es épuisé.

Et c’était aussi bien physique que moral, ce qui en rajoutait à sa peine.


Spoiler:
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 19 ans.
Amour : Rien à signaler.

Nombre de victimes : 1
Contenu du Sac : .
Une miche de pain
Une barre de céréales
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île avec ses zones
Une boussole
Une lampe torche (avec piles)
Deux paquets de Mild Seven
Un briquet Zippo à l'effigie de SoaD
MP3 Sony + écouteurs + recharge
Un rouleau de fil de canne à pêche
Une couverture
Deux bandanas
Une boîte de 22 aspirines
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Deux paquets de ramen
Cotte de mailles
Un uniforme à sa taille
Une paire de chaussures à sa taille

Avatar : Kim HimChan (B.A.P)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Jang Jae Seong

Messages : 225
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: I'm wondering why feat. Mikan   Jeu 26 Juin - 17:01


C’était une promesse lourde à faire, mais Minyu n’hésite pas. Il acquiesce doucement, promesse muette de ne pas se mettre inutilement en danger pour protéger le beau Japonais. Il vient néanmoins déposer un doux baiser contre la joue de soie, comme pour se faire pardonner d’avoir osé promettre une telle chose. Puis, il prend une main fine dans la sienne, y faisant doucement pression. Peu importe ce qui arrivait. Peu importe de quelle façon ça arrivait. Ils seraient toujours ensemble. Puis, il se met au japonais et visiblement, il n’en faut pas plus pour le sublimer aux yeux de Mikan. Un sourire amusé étire ses lèvres alors qu’il promet :

« Je serai meilleur avec de la pratique. », assure-t-il lentement dans cette langue. « À le parler à tous les jours, je l’apprendrai presque comme un natif. »

Il se faisait confiance avec ça. Et il pouvait avoir assez de détermination pour persévérer à ce point, oui. Puis, Mikan caresse et baise sa peau, lui faisant réaliser que dans ces moments d’extrême douceur, il pouvait faire de lui tout ce qu’il voulait. Alors il n’aurait certainement pas refusé pour le temple. Minyu acquiesce donc, un petit sourire étirant ses lèvres en même temps que celles-ci rejoignent celles de Mikan. Il pousse un soupir de bien-être, ne souhaitant être nulle part ailleurs qu’ici. Et vu l’endroit en question, c’était dire à quel point son amour pour Mikan n’avait pas de frontière. Par contre, le Japonais lui fait soudainement une suggestion qui lui fait rouvrir les yeux, son regard se faisant un peu... saisit. Il y a un moment de blanc du côté de Minyu.

Son frère ? Témoin à son mariage ? Ça lui coupe un peu le souffle en même temps que ça fait battre son coeur à toute vitesse. Mais c’était... ce n’était pas une idée à jeter, en fait.

« Peut-être... », murmure lentement Minyu, perdu dans ses songes soudainement. Mais finalement, il acquiesce lentement. « Attendons. Nous avons le temps. Nous ferons en sorte de l’avoir. Voyons comment les choses vont se dérouler. »

Il se penche, déposant un baiser contre les lèvres de Mikan.

« Merci mon amour. »

Puis, le mannequin rassure et promet de veiller. Il n’en faut pas vraiment plus à Minyu pour s’installer plus confortablement, étendu sur plusieurs sièges du cinéma. Il pose sa tête contre les cuisses de l’homme qu’il aime, caressant doucement une de celles-ci de sa main tout en se laissant bercer par le parfum et la voix de Mikan. D’ailleurs, il murmure doucement, la voix déjà empâtée :

« Tu peux me raconter une histoire japonaise, amour ? Je veux t’entendre... En japonais. »

Un petit sourire étire les lèvres de Minyu. Il y avait eu une crise terrible entre eux. Et elle avait perdurée. Mais ce moment de solitude si pas physique, au moins mentale qu’il s’était accordé lui avait fait le plus grand des biens. Minyu savait que ce serait difficile mais il était prêt à recommencer du début pour bâtir de solides bases. Il espérait seulement que les choses ne se termineraient pas tragiquement ou de façon prématurées. Il avait encore tellement à faire... Surtout concernant son petit frère. Un tressaillement peu agréable le prend à cette pensée et l’homme se fait violence pour se concentrer avec force sur les paroles du Japonais, qui avait effectivement commencé à lui raconter un compte qu’il tirait probablement de son enfance. Une histoire de samouraï, ce qui fait sourire Minyu. Ce n’était pas ce qu’ils étaient un peu, ici ? Un samouraï et une geisha fougueuse qu’il valait mieux ne pas approcher. Mikan était dangereux. Et cette pensée le rassure sur la sécurité. de l’homme. C’est sur ces pensées que Minyu s’endort finalement pour un sommeil étonnamment sans rêve.

_________________


put on your war paint !

Hey young blood, doesn't it feel like our time is running out ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: I'm wondering why feat. Mikan   

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm wondering why feat. Mikan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» NTO' feat. Lucariello - Nuje Vulimme 'na Speranza (napolitain +traduction en italien)
» You, alive ? Haha. Ϟ feat. Eun Ae
» Un p'tit coup vite fait, bien fait [PV: Jessica StJames feat Yitzhak Anavim]
» Curiosity is a bad sin ! feat. Heath
» Robinson et l'indigène Ϟ feat. Eun Ae


Lethal Instinct :: 
 :: Zone 2 :: Cinéma
-