Réouverture du forum !
http://lethal-instinct.forumactif.com





Partagez | .
 

 Pray in his lucky star |Mikan|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faction Verte


avatar
Âge : 18 ans
Amour : Aimer est plus un fardeau qu'autre chose.

Nombre de victimes : 15
Coupons : 138
Contenu du Sac : - Porte-clefs en forme de panda.
- Une paire d’écouteur.
- Une photo d’elle et de ses deux grand-frères.
- Deux élastiques.
- Imperméable kaki.
- Crayon de papier et une gomme.
- Une boîte de tampon hygiénique.
- Trousse de toilette.
- Un t-shirt
- Téléphone portable déchargé.
- Trois bouteilles d'eau.
- Carte de l'île.
- Une bousolle.
- Lampe torche avec pile.
- 3 allumettes
- Stick à lèvre.
- Un carnet à dessin
- Couverture
- Un quart de savon à lavande
- Carnet de mot croisés
- 10 pastels gras
- Six petits échantillons de parfum

Arme:
- Kodachi
- Couteau de chasseur.
- Couperet feuille
- Pic à glace

Avatar : Jung Krystal des F(x)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MMix.
Messages : 1565
Activité RP : 0









MessageSujet: Pray in his lucky star |Mikan|   Sam 8 Fév - 14:39


« Pray in his lucky star  »

14 Août 2o13 • 15H35
Bientôt trois. Cela allait faire bientôt trois mois que Sae Hee était coincée sur cette île. Trois mois de survie à défendre sa vie contre celle des autres. Pendant ces trois mois, la jeune coréenne avait fait cinq victimes. Elle n’en était pas fière, ses mains étaient souillées par le sang. Elle n’avait qu’une envie c’était de partir, partir loin de cet enfer. Mais même si elle quittait cette île, les âmes de ses victimes continueraient à la suivre et la torturer la nuit. En y pensant, le seul moyen d’y échapper se serait de se donner la mort, encore fallait-il avoir le courage de le faire et ne pas avoir peur de mourir. Ce qui n’était pas du tout le cas de l’adolescente. Tant de chose c’était passé en trois, il y a quelque jour suite à la tempête Sae Hee avait dû se rendre sur la place pour qu’on puisse lui changer son collier ce qui indiquait également un changement de couleur ou non. Au début elle avait été rouge, aujourd’hui elle n’en sait rien. Tout ce qu’elle sait c’est le jour où elle recroiserait un Zheng Wei ou un autre rouge, elle allait devoir se méfier ? Peut-être était-elle toujours rouge ou peut-être pas. Pour le moment, elle n’avait pas dans l’idée de demander un quelqu’un de lui indiquer sa couleur c’était bien trop dangereux. Elle préférait encore ne rien savoir et faire confiance qu’en elle-même. Et puis depuis de début c’était l’objectif de la demoiselle, avancer seule sans risque de se faire poignarder. Une vie un peu solitaire, mais on s’y faisait très vite.

Sae Hee avançait difficilement. Depuis hier, elle avait mal au pied ce qui était normal avec le nombre kilomètres qu’elle pouvait parcourir par jour. Pourtant elle avançait même si elle avait la sensation de ne pas marcher droit, mais simplement divaguer. Il fallait qu’elle trouve un endroit où elle allait pouvoir reposer un peu ses jambes, même si ce n’est que pour quelques minutes. Elle en avait vraiment besoin. Elle continua à avancer tout en grimaçant pour finalement voir au loin quelque chose qui semblait être un chantier abandonné. Elle accéléra le pas, plus vite elle arriva sur les lieux, plus vite elle pourra se reposer en espérant ne rencontrer personne. Ce qui était une chose peu probable, même s’il lui arrivait parfois ne croiser personne, ne croiser personne était chose presque impossible et encore plus si on ne restait pas mobile. Elle avançait, avançant vers une machine abandonnée dont la ferraille était déjà dévorée par la rouille. Elle continua jusqu’à trébucher sur un caillou, perdant l’équilibre elle tomba violemment les genoux sur les graviers. « Aïe ! » Heureusement elle s’était retenu avec les mains, elle se laissa tomber fesse au sol, elle frotta ses mains salis et quelques peu égratigné tout comme son genoux où le tissu de son jean s’était abîmé. Elle grimaça passant son doigt sur la petite égratignure au genou. Elle soupira et essaya de se relever. Elle espérait vraiment que personne ne l’ait vue, il manquerait plus que quelqu’un l’attaque en pensant qu’elle est une proie facile. Une fois debout, elle frotta un peu son jean et continua à avancer pour finalement tomber sur un coin où elle allait pouvoir se reposer un peu.

Elle enleva son sac, le posant à terre pour s’asseoir jambe étendu sur le sol en bêton, elle cala son dos contre le mur et soupira d’aise. Ça faisait du bien de s’asseoir. Elle resta comme ça deux petites minutes avant de rabattre l’une de ses jambes vers elle et enlever sa chaussure, ainsi que sa chaussette trouée. Une fois les doigts de pied à l’air, elle les bougea un peu avant de remarquer les deux ampoules qui lui faisaient mal depuis tout à l’heure. Bien sûr elle n’avait rien pour se soigner et les arracher serait de la folie, elle aurait dix fois plus mal après et il lui sera impossible de poser le pied parterre. Avec ses mains, elle commença à masser ses pieds tout en prenant grand soin de ne pas faire éclater ses cloques. Elle continua massant par la même occasion sa jambe, une fois fini elle remit sa chaussette et se chargea de l’autre jambe. Sur l’autre pied une seule ampoule, mais assez grosse. « Jeu de merde ! » ne put-elle s’empêcher de dire alors qu’elle continua ses massages pendant quelques minutes avant de remettre à nouveau sa chaussette et se rechausser les pieds. Elle posa sa tête contre le mur gris et soupira, regardant devant elle silencieuse. Elle avait terriblement envie de fermer ses yeux, mais elle ne devait pas. Elle attrapa son sac, le mit entre ses deux jambes et commença à fouiller. Elle attrapa son portable complétement déchargé. « Ce truc ne me sert plus à rien. » Si elle avait été une génie en technologie peut-être qu’elle l’aurait gardé pour l’utiliser plus tard, mais ce n’était pas le cas. Elle le regarda et le rangea, elle le jetterait plus tard, si elle le faisait maintenant elle risquerait d’attirer l’attention en le jetant. Elle continua sa fouille et tomba sur une photo. Elle laissa son doigt glissé sur le visage de ses deux grand-frères alors qu’une larme s’écoula le long de sa joue. Être loin d’eux était dur, elle voulait tellement les voir, elle voulait tellement être à leur côté. Malheureusement elle devait se faire à l’idée de ne jamais les revoir même si un jour elle quitte cette île. Comment pouvait-elle se pointer comme ça en sachant qu’elle avait tué des gens. Elle serra la photo contre elle, levant les yeux aux ciels. « Appa aide-moi s’il te plait. Sors moi d’ici. » Sae Hee pensait que si elle était encore en vie c’était grâce à son père qui depuis le ciel la surveillait et la protégeait sûrement, plusieurs fois elle priait pour qu’il l’aider à s’en aller d’ici. Elle resta quelques minutes, les miens liées, à prier pour ensuite ranger la photo et se relever. Elle devait continuer, rester immobile pouvait lui être fatal.F

_________________



You'll burn this time seeing the violence. It's feeding my mind. No one is saving you. How can you find a heaven in this hell ? • WT - A demon's fate


Dernière édition par Ahn Sae Hee le Mar 25 Fév - 23:24, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 21 ans
Amour : Yang Min Yu ♥

Nombre de victimes : 3
Contenu du Sac : .
- Couteau papillon
- 1 saï
- Jericho 9mm (15 balles)
- Trousse de toilette
- 3 bouteilles d'eau (2 x 1L5)
- 1 tenue de rechange
- Baskets
- 1 Carte de l'île
- 1 Lampe torche (avec piles)
- 1 boussole
- Trousse de maquillage
- Quelques bijoux dans un coffret
- Téléphone portable + chargeur
- Crème hydratante
- Casquette
- Lunettes de soleil x2
- Petits sparadraps contre les ampoules
- Guide de la parfaite ménagère datant de 1960
- Un appareil photo
- Lentilles en conserve
- Paire de menotte *koff koff*
- Pastille pour la gorge
- Une couverture
- Brosse à cheveux

Avatar : Mao [SID]
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Doubles Comptes : Kim Jae Hwa, Yang Min Ki & Lee Hyun Hee

Messages : 119
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: Pray in his lucky star |Mikan|   Sam 15 Fév - 6:25




Mikan était dans l’ancien chantier de construction que sa carte lui avait indiqué. Sur ses gardes, il faisait néanmoins le tour de l’assez vain espoir de trouver quelque chose d’utile. Un outil, une arme de fortune, quelque chose à manger que des ouvriers prévoyant auraient pu rapporter et qui serait en conserve ou avec une date de péremption lointaine… Bien sûr pour l’heure il avait faut chou blanc et si Min Yu faisait aussi peu fortune de son côté, ils seraient bon pour quelques lentilles froides, à moins qu’ils ne se décident à prendre le risque de faire un feu, ce qui n’était jamais très anodin ici.

En tout cas, l’endroit était désert. Il faut dire que Mikan avait un peu compté là-dessus. Min Yu aussi. Encore que du côté de Min Yu, les choses n’étaient peut être pas si simple. Il y avait encore presque une heure avant qu’ils ne se rejoignent et le mot d’ordre c’était : pas une minute de retard. Ils avaient un peu de mal à se quitter à présent que leur relation avait évolué d’une manière qui leur permettait de ne plus prétendre s’aider que par intérêt et l’inquiétude qu’éprouvait Mikan était aussi sincère que réelle.

Du coup, si l’endroit pouvait rester vide, ça permettrait à Mikan d’en faire le tour plus rapidement afin de retourner au point de rendez-vous dans les plus brefs délais. Sauf que bien sûr, la chance c’était pas exactement son truc. C’était pas une grosse surprise : il était sur l’île du Battle Royale. A elle seule cette constatation rendait caduque toute tentative de réellement positiver. Donc, pour en revenir au champ de construction désert qui ne l’était finalement pas, Mikan était entré dans ce qui devait être un bureau ou en tout cas une salle pas bien grande mais fonctionnelle, vu les dimensions et le fait qu’elle donnait sur ce qui aurait probablement dû être un grand open space. Ou alors il s’agissait d’une villa en construction, allez savoir. Peu importait de toute façon. Par une fenêtre sans cadre ni carreau, Mikan avait juste eu le temps de voir une fille se remettre sur ses pieds après une chute. C’était cette dernière qui l’avait avertit de sa présence d’ailleurs. Pas grande, pas épaisse, visiblement harassée… Disons que là tout de suite, sur son échelle de dangerosité, cette fille volait à 1 ou 2. Sur 10. Si jamais elle sortait une arme elle allait grimper de façon substantielle mais pas pour le moment.

Mikan était allé jusqu’à la « porte » qui n’était finalement qu’un gros trou dans un mur de parpaing et il avait tendu l’oreille, ne jetant que de très brefs coups d’œil par l’ouverture pour voir ce qu’elle faisait. Visiblement ses pieds la faisaient souffrir et Mikan ne pouvait que comprendre, lui-même s’écrasant les doigts de pieds au fond de ses chaussures. De toute façon, après des mois et même des semaines à piétiner sur cette île, même les meilleures chaussures de marche et les meilleures chaussettes d’alpiniste n’auraient pas épargné le cycle des ampoules et autres petites meurtrissures pédestres.

Le métis louche une seconde sur le sac de la demoiselle… Et hésite grandement. Ca lui donnait mal au cœur d’ailleurs que d’hésiter et pourtant, l’expérience lui avait prouvé que parfois il aurait dû moins s’écouter. Il avait une cible potentiellement facile sous la main, plus harassée que lui… Et voilà pourtant que sortant de sa cachette alors qu’elle se relève, Mikan ouvre ses mains, légèrement écarté sur les côtés de son corps, pour montrer qu’il n’est pas armé.

Salut.

Il y a un moment de blanc… Et la jeune fille s’est arrêtée net, évidemment.

Je ne suis pas armé…

Et plein de bonne volonté, montrant les pieds de la demoiselle, il ajoute :

J’ai quelque chose pour les ampoules. J’en ai besoin aussi alors je ne peux pas t’en donner beaucoup… Mais peut être un ou deux ?

Il se maudissait un peu et n’irait pas s’en vanter auprès de Min Yu mais bon. Mikan avait la fibre sociale et il allait devenir chèvre s’il ne nouait pas le moindre contact extérieur. D’accord, son monde commençait à tourner autour de son camarade, ami, amant… Mais il avait besoin d’autre chose encore pour le moment.

Je m’appelle Mikan.

Une façon comme une autre de se présenter tout en lui demandant implicitement son propre prénom.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 18 ans
Amour : Aimer est plus un fardeau qu'autre chose.

Nombre de victimes : 15
Coupons : 138
Contenu du Sac : - Porte-clefs en forme de panda.
- Une paire d’écouteur.
- Une photo d’elle et de ses deux grand-frères.
- Deux élastiques.
- Imperméable kaki.
- Crayon de papier et une gomme.
- Une boîte de tampon hygiénique.
- Trousse de toilette.
- Un t-shirt
- Téléphone portable déchargé.
- Trois bouteilles d'eau.
- Carte de l'île.
- Une bousolle.
- Lampe torche avec pile.
- 3 allumettes
- Stick à lèvre.
- Un carnet à dessin
- Couverture
- Un quart de savon à lavande
- Carnet de mot croisés
- 10 pastels gras
- Six petits échantillons de parfum

Arme:
- Kodachi
- Couteau de chasseur.
- Couperet feuille
- Pic à glace

Avatar : Jung Krystal des F(x)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MMix.
Messages : 1565
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Pray in his lucky star |Mikan|   Mar 25 Fév - 22:27

Prier n’arrangerait pas sa situation, Sae Hee en avait conscience, mais cela lui permettait en quelque sorte à garder espoir, l’espoir de quitter un jour cette maudite île. D’en sortir vivante même si les chances de survies sont très faible. Cependant cela n’était pas impossible, pour survivre, il fallait vouloir vivre et tout faire pour la protéger. Elle en était capable, elle devait au mieux éviter les concurrents les plus dangereux en espérant que parmi les membres de sa nouvelle faction il y ait des joueurs plus menaçant qui s’en chargerait. Elle n’allait pas se salir les mains alors que d’autres pouvaient s’en charger à sa place. Après tout il suffisait qu’une seule faction survive pour être libérer de cet enfer et non pas un seul survivant. Bien qu’en y pensant ceci est presque impossible, avec les nouvelles vagues qui arrivaient deux fois par mois, les factions étaient toujours renflouées. Sae Hee garda quelques instants la photo de ses frères contre elle avant de la remettre à l’intérieur de son sac à dos qu’elle garda précieusement à ses côtés. Il manquerait plus qu’elle se fasse voler tout ce qu’elle possède. Elle essaya de se relever, bien décider à quitter les lieux. Sae Hee n’aimait pas rester trop longtemps sur un même lieu, c’était bien trop dangereux même si l’envie de se reposer encore quelque minutes y était.

Elle se leva, difficilement. Le petit massage n’avait pas suffi à soulager même pas un peu. Tant pis, elle allait devoir faire avec et supporter la douleur jusqu’à trouver un autre endroit où elle pourrait se reposer et reprendre de l’énergie. Elle attrapa son sac, le hissant sur son épaule pour avancer de quelques pas et lever doucement le regard du sol. Elle s’arrêta brusquement quand son regard croisa celui d’un jeune homme. Elle recula d’un pas. Lui voulait-il du mal ? Elle jeta vivement un regard autour de lui pour voir s’il était seul. Apparemment c’était le cas, mais mieux valait être prudente. Cet homme annonça qu’il n’était pas armé. Bizarrement elle ne le croyait pas. Normal. Comment pouvait-elle faire confiance à un parfaite inconnu ? Pas moyen. « Non armé… Comment puis-je te croire ? » Même s’il montrait le fait qu’il n’était pas armé, pour la demoiselle cela ne signifiait pas le fait qu’il soit non dangereux.

Il désigna les pieds de celle-ci indiquant qu’il avait de quoi l’aider à se soigner. Elle fronça les sourcils. Comment savait-il qu’elle avait des ampoules ? L’espionnait-il depuis tout à l’heure ? L’a-t-il entendu ? « Comment sais-tu que j’ai des problème d’ampoules ? Tu m’espionnes ? » La coréenne restait sur la défensive comme toujours. Méfiante de tout, avant d’accepter quoique ce soit de ce jeune homme, elle voulait des réponses à ses questions. Elle n’aimait pas se faire épier. En même temps qui aimerait. Il se présenta. Mikan. Un prénom loin d’être coréen, mais vu comment il était typé, à coup sûr il était asiatique après Sae Hee était incapable de dire précisément ses origines. « Sae Hee. » Voilà une nouvelle connaissance, après bonne ou mauvaise ça elle ne le saura qu’une fois qu’elle aura quitté les lieux ainsi que la compagnie de ce jeune homme. « Pourquoi me proposes-tu ton aide ? Ce n’est pas chacun pour soi ici ? » Elle était curieuse, après tout sur cette île peu de monde lui était venu en aide. Enfin deux personnes. Zheng Wei et cette fille qu’elle avait rencontré le jour de la tempête dont le nom lui échappait. S’il y en avait d’autre, elle ne s’en souvenait plus du tout. « Tu es seul ? » Malheureusement pour lui, Sae Hee allait lui faire passer un vrai interrogatoire, après c’était à lui de choisir s’il devait lui répondre ou non. Dans le cas où il préférait rester silencieux la jeune coréenne comptait bien déguerpir et le laisser en plan.

Elle l’observa de manière plus attentive, ses traits lui disaient quelque chose. Elle l’avait déjà vu auparavant, mais quand ? Elle fouilla dans sa mémoire, elle était sûre de l’avoir déjà croisé sur l’île. « Tu es sur l’île depuis longtemps ? » Peut-être que sa réponse l’aiderait, elle avait l’impression l’avoir vu le jour où elle était arrivée sur l’île. Etait-ce lui ? Si c’est le cas, il faut croire que lui aussi fait partie des personnes qui ont survécu, donc des personnes potentiellement dangereuses.

_________________



You'll burn this time seeing the violence. It's feeding my mind. No one is saving you. How can you find a heaven in this hell ? • WT - A demon's fate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 21 ans
Amour : Yang Min Yu ♥

Nombre de victimes : 3
Contenu du Sac : .
- Couteau papillon
- 1 saï
- Jericho 9mm (15 balles)
- Trousse de toilette
- 3 bouteilles d'eau (2 x 1L5)
- 1 tenue de rechange
- Baskets
- 1 Carte de l'île
- 1 Lampe torche (avec piles)
- 1 boussole
- Trousse de maquillage
- Quelques bijoux dans un coffret
- Téléphone portable + chargeur
- Crème hydratante
- Casquette
- Lunettes de soleil x2
- Petits sparadraps contre les ampoules
- Guide de la parfaite ménagère datant de 1960
- Un appareil photo
- Lentilles en conserve
- Paire de menotte *koff koff*
- Pastille pour la gorge
- Une couverture
- Brosse à cheveux

Avatar : Mao [SID]
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Doubles Comptes : Kim Jae Hwa, Yang Min Ki & Lee Hyun Hee

Messages : 119
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: Pray in his lucky star |Mikan|   Mar 4 Mar - 8:18




Mikan se fait silencieux, ne bougeant plus d’un pouce et se contentant d’observer la jeune fille alors que cette dernière fait preuve d’une dose de parano assez conséquente. Pas qu’il puisse la lui reprocher cependant et de fait Mikan n’ironise pas ni rien du genre. Ca aurait jeté de l’huile sur le feu et c’était inutile. Aucun moyen pour lui de prouver à cette fille qu’il n’était pas armé. Enfin… Il avait bien une arme mais il ne l’avait pas sortit et ne comptait pas le faire dans l’immédiat. Et par « immédiat » il voulait dire : tant que demoiselle  ne se montrait pas agressive.

Tu ne peux pas me croire à 100%. Mais ça c’est vrai pour nous deux.

Lui non plus n’avait pas moyen de savoir si l’étudiante possédait une arme quelconque… Alors il fallait bien dépasser la première appréhension s’ils voulaient avancer. Enfin… Elle pouvait encore refuser et au pire Mikan tournerait juste les talons mais au moins il aurait essayé quoi. Elle semble ensuite s’agacer un peu parce qu’il avait noté pour ses soucis d’ampoules et Mikan a un petit soupire découragé. Oui oui il savait : sa méfiance était normale et lui-même réagissait comme un petit animal traqué quand on le surprenait… Mais bon, c’était un peu dur de se faire prendre pour un stalker là comme ça.

J’étais ici avant que tu n’arrives. Tu es sur le chemin de la « sortie ».

Si l’on peut dire. L’endroit où lui-même s’était caché ne laissant que peu d’ouverture pour qu’il puisse réellement s’enfuir. Ca lui apportait de la sécurité et en même temps, c’était dangereux parce que de fait ça impliquait qu’il pouvait être prit au piège, comme là. En tout cas, du coup :

J’ai attendu de voir si tu étais seule et pas trop dangereuse, c’est normal non ?

Ca lui aurait fait une belle jambe si cette nana avait été une psychopathe en puissance tient ! Elle l’était peut être d’ailleurs… Mais à mesure que les minutes s’égrainaient, ça semblait de moins en moins probable. Quoi qu’il en soit, « Sae Hee » se montre toujours aussi méfiante et à propos de l’aide qu’il lui proposait, Mikan hausse les épaules.

Si tu n’en veux pas, après tout, je ne vais pas insister.

Il s’éloigne le temps de se poser sur un bloc de ciment, coinçant son sac entre ses deux pieds, ne lâchant pas la jeune fille du regard qui semblait elle aussi le jauger. En toute honnêteté, Mikan savait qu’il n’avait pas l’air très dangereux mais il savait aussi qu’un gabarit presque féminin même pour un homme ne signifiait pas qu’on était un ange. Min Yu était la démonstration parfaite de ce que les bouilles d’anges peuvent cacher des démons, n’est-ce pas ? Des questions en tout cas… Et Mikan répond :

Présentement oui. Mais sinon je voyage avec quelqu’un d’autre oui. Ne t’inquiète pas : il n’est pas caché dans un coin. Il est partit faire le tour pour s’assurer que la zone n’était pas trop dangereuse ou pour voir s’il y avait quelque chose d’intéressant à récupérer.

Il allait se garder de faire d’avantage de précision sur Min Yu, quitte à mentir si Sae Hee continuait à se la jouer police. Il comprenait et trouvait même que dans la situation c’était plutôt intelligent et sain mais fallait pas pousser, il comptait pas passer les prochaines trente minutes à justifier toute sa vie sur l’île quoi.

Et toi ? Tu voyages seule ?

Après son examen minutieux Sae Hee lui pose alors une question sur le temps qu’il avait passé sur l’île… Et Mikan explique :

Je suis arrivé le 15 juin. Toi ?

S’il avait été plus physionomiste sur le bateau, il aurait peut être tilté que la question était intéressée et en rapport quoi. Le fait est que pas tellement, à cause de la panique… Cette dernière lui avait même donné du mal à comprendre les règles du jeu lorsqu’elles avaient été annoncé et il avait bien cru qu’il n’arriverait plus à parler coréen tant il avait été stressé.

Bon alors ? Tu veux de mon aide ou pas ? Je ne vais pas le redemander trois fois. Ce serait bête de ma part d’insister alors que j’en ai également la nécessité. Des pansements contre les ampoules je veux dire.

Mikan n’amorce aucun geste… Et à la réflexion, il explique à Sae Hee :

Je possède bien une arme. Mais elle est rangée et je ne la sortirais pas. Je joue la transparence là avec toi alors ne bondit pas sur tes grands chevaux, tu veux ?

C’était aussi une façon de s’assurer que la jeune fille elle-même ne tenterait rien contre lui, fallait pas se leurrer… Elle se méfiait mais lui non plus ne pouvait pas avoir confiance à 100% en elle !

Je vais même rester ici et tu n’as qu’à rester à ta place. C’est une bonne distance de sécurité non ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 18 ans
Amour : Aimer est plus un fardeau qu'autre chose.

Nombre de victimes : 15
Coupons : 138
Contenu du Sac : - Porte-clefs en forme de panda.
- Une paire d’écouteur.
- Une photo d’elle et de ses deux grand-frères.
- Deux élastiques.
- Imperméable kaki.
- Crayon de papier et une gomme.
- Une boîte de tampon hygiénique.
- Trousse de toilette.
- Un t-shirt
- Téléphone portable déchargé.
- Trois bouteilles d'eau.
- Carte de l'île.
- Une bousolle.
- Lampe torche avec pile.
- 3 allumettes
- Stick à lèvre.
- Un carnet à dessin
- Couverture
- Un quart de savon à lavande
- Carnet de mot croisés
- 10 pastels gras
- Six petits échantillons de parfum

Arme:
- Kodachi
- Couteau de chasseur.
- Couperet feuille
- Pic à glace

Avatar : Jung Krystal des F(x)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MMix.
Messages : 1565
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Pray in his lucky star |Mikan|   Jeu 6 Mar - 16:35

Sae Hee pouvait paraître parano, en fait elle était, mais c’était à cause de cette île et de sa peur de mourir qu’elle était devenue ainsi. Elle préférait se montrer méfiante au point de paraître folle que de risquer sa vie en étant justement pas assez sur ses gardes. Tant pis qu’on la prenne pour une folle, elle se fichait pas mal de ce que pouvait bien penser les gens sur sa personne, ça lui passait littéralement au-dessus de la tête. Il était ici bien avant qu’elle n’arrive. Cela ne changeait rien, il pourrait bien être le genre de joueur à attendre que ses proies viennent à lui pour ensuite les achever. Ou peut-être pas, mais quelle supposition qu’elle pouvait-elle croire ? Elle ne bougea pas, elle préférait rester pour le moment distante avec cet inconnu dont elle ne connaissait rien. Il avait entendu de voir si elle était dangereuse… L’était-elle ? Pour survivre Sae Hee ne savait pas du tout de quoi elle pouvait être capable, mais pour le coup dans son état elle était bien loin d’être dangereuse. Elle-même tout le contraire. Tout ce qu’elle espérait c’est que cet homme n’en profite pas de sa faiblesse pour l’attaquer, sinon elle aurait peu de chance de s’en sortir. Rien qu’à cette pensée, Sae Hee se sentit très mal. Elle ne lui répondit pas, car il avait raison s’était normal, bien qu’à sa place elle se serait barrée et n’aurait pas tenté le coup de rencontrer la personne qu’elle soit dangereuse ou non.

Elle bougea légèrement afin de l’avoir en face d’elle alors qu’il se posa. Il n’était pas seul, enfin il ne voyageait pas seul ce qui était une bonne information à garder. Beaucoup de concurrent semblait travailler en duo sur cette île, elle ne comprenait pas pourquoi, travailler à deux étaient un poids tout autant qu’une aide, c’était à double tranchant de son point de vue. C’est d’ailleurs pourquoi elle préférait avancer seul dans ce jeu, elle ne souhaitait pas être trahi par quelqu’un à qui elle aurait fait confiance. Elle ne voulait pas prendre le risque d’être poignardé dans le dos. Elle ne lui demanda pas d’avantage de renseignement sur son ami, à quoi bon de gaspiller de la salive si ce n’était pour avoir aucune réponse. « Seule. » Sae Hee ne cherchait pas à lui mentir, pour quoi faire ? Pour se sentir beaucoup plus en sécurité en indiquant qu’elle n’était pas seule ? Non, elle préférait être claire. « Je préfère être seule, je risque moins de le regretter par la suite. » compléta-t-elle.

Sa réponse confirma ce qu’elle pensait, elle avait vraiment une bonne mémoire. Cet homme était arrivé en même temps qu’elle. « Comme toi. Je suis arrivée également le 15 juin sur l’île. » Elle se sentait légèrement moins seul maintenant, quelqu’un qui avait aussi survécu aussi longtemps qu’elle. Elle ne poursuivit pas sur ce sujet de conversation et le jeune homme lui redemanda si elle souhaitait ou non de son aide. Sae Hee savait qu’à force d’hésiter ainsi, il allait s’en délasser et retirait son offre. Elle se mordit la lèvre inférieure et finalement accepta. « Je veux bien te tes pansements. » Refuser une telle offre, elle ne pouvait pas le faire, surtout qu’il avait eu l’amabilité de lui en proposer alors qu’il en avait sûrement besoin aussi. Rien ne l’obligeait de lui proposer son aide, mais il avait fait. Dans le fond, il ne devait pas être si dangereux, peut-être qu’elle n’avait pas besoin de s’inquiéter. Malheureusement c’était plus fort qu’elle.

Il possédait bien une arme. Bien sûr cela la stressait, mais elle préférait le savoir que de le découvrir par la suite. « Si tu ne la sors pas alors j’en ferais de même. » Elle indiqua ainsi qu’elle aussi en possédait une, même trois bien que dans le chargeur de son flingue il ne restait plus qu’une seule et unique balle, qu’elle préférait garder pour le moment. Il proposa de garder cette distance entre eux, ce qui n’était pas du tout une mauvaise idée. « C’est d’accord, ça me convient parfaitement. » Cependant, elle n’allait pas rester debout à parler surtout avec les ampoules sous ses pieds. Elle décida de revenir contre le mur et de se laisser glisser contre lui pour finalement s’asseoir par terre. « Merci pour ton aide. » dit-elle quand même. Bien qu’elle était parano et sauvage, Sae Hee n’oubliait pas les bonnes manières et savait remercier les gens quand ceux-ci lui venaient en aide. « Ça n’a pas été trop dur de survivre jusqu’à maintenant ?» demanda-t-elle. Elle n’était pas vraiment curieuse de savoir ce qu’il avait vécu depuis deux mois, mais savoir si elle n’avait pas été la seule à trouver que cela était dur bien qu’au bout de deux mois, elle était toujours vivante. Elle laissa ses jambes s’étendre, finalement elle allait pouvoir se reposer un plus longtemps pour le plus grand bonheur de ses pieds et de ses jambes aussi. Elle ne le lâcha pas du regard, il suffisait d’une seule petite seconde n’inattention et c’était fini. « Tu es la deuxième personne japonaise que je rencontre. Enfin tu es japonais, je ne me trompe pas ? » Sae Hee essayait de poursuivre la conversation, le silence avait tendance à la rendre encore plus parano surtout lorsqu’elle était en présence d’autre personne. Elle préférait donc parler avec celui-ci, bien que les sujets de conversation ne semblaient pas facile à trouver.

_________________



You'll burn this time seeing the violence. It's feeding my mind. No one is saving you. How can you find a heaven in this hell ? • WT - A demon's fate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 21 ans
Amour : Yang Min Yu ♥

Nombre de victimes : 3
Contenu du Sac : .
- Couteau papillon
- 1 saï
- Jericho 9mm (15 balles)
- Trousse de toilette
- 3 bouteilles d'eau (2 x 1L5)
- 1 tenue de rechange
- Baskets
- 1 Carte de l'île
- 1 Lampe torche (avec piles)
- 1 boussole
- Trousse de maquillage
- Quelques bijoux dans un coffret
- Téléphone portable + chargeur
- Crème hydratante
- Casquette
- Lunettes de soleil x2
- Petits sparadraps contre les ampoules
- Guide de la parfaite ménagère datant de 1960
- Un appareil photo
- Lentilles en conserve
- Paire de menotte *koff koff*
- Pastille pour la gorge
- Une couverture
- Brosse à cheveux

Avatar : Mao [SID]
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Doubles Comptes : Kim Jae Hwa, Yang Min Ki & Lee Hyun Hee

Messages : 119
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: Pray in his lucky star |Mikan|   Dim 9 Mar - 8:13




Sae Hee voyageait donc seule. Elle avait une raison de le faire qui se tenait, bien que leur avis diverge et Mikan s’était tout d’abord contenté d’acquiescer rapidement pour lui montrer qu’il avait bien comprit. C’est vrai que travailler en équipe était un risque en soit, tout particulièrement si comme Min Yu et lui les colliers étaient dépareillés. Mais d’une certaine façon, avoir confiance était encore quelque chose qui permettait de ne pas devenir fou. Se méfier de tout le monde lui semblait beaucoup plus dangereux et à voir ce petit animal traqué et effrayé que pouvait être Sae Hee, il se félicitait d’avoir réussi à accorder son violon avec celui de Min Yu.

C’est une question de point de vue. Par exemple quand je dors, je le fais sur mes deux oreilles moi.

Inutile de dire que même s’il ne dormait pas forcément longtemps, son sommeil devait être mille fois plus réparateur que ceux qui comme Sae Hee ne devaient dormir que d’un œil ! Et aussi fou que ça puisse sembler, il ne craignait vraiment pas un assassinat dans son sommeil ! Quoi qu’il en soit, la jeune fille semblait être arrivée par la même vague que lui… Ca avait surprit Mikan, qui l’avait peut être dévisagé… Mais soupirant, il s’était contenté à nouveau d’un petit signe de tête pour signaler qu’il suivait. Il ne s’en souvenait pas… Mais tout avait été si vite.

Tu as une bonne mémoire. Je me souviens à peine des instants sur le bateau. C’est très confus dans mon esprit.

La faute à la panique des premiers instants. Sae Hee avait beau sembler délicate et fragile, elle ne manquait pas d’esprit et d’attention. Ca avait sûrement joué dans sa survie pour qu’elle soit encore là aujourd’hui.

Mikan ouvre son sac, sans geste brusque histoire de ne pas inquiéter la demoiselle… Puis il extrait de son sac la petite boîte de pansements. Il regarde à l’intérieur voir combien il lui en restait puis demande :

Deux te suffisent ? Je ne peux pas tout te donner tu t’en doute. Je n’en ai déjà presque plus.

Il n’attend pas vraiment de réponse, sortant les deux pansements pour se remettre debout, s’avançant lentement pour les poser à mi-chemin avant de retourner à sa place à reculons. Sae Hee récupère les objets puis va se poser là où elle s’était trouvé un peu plus tôt et Mikan à un énième mouvement positif de la tête alors que la jeune fille sous-entend qu’elle était également armée. Aucune idée de si l’information était vraie mais dans l’immédiat Mikan préférait ne pas le savoir. Surtout que c’était une façon d’éviter la tentation de lui voler quoi.

Est-ce qu’il était traître dans l’âme ? Oui et non. Il n’y était pas encore tout à fait prêt mais qui pouvait assurer que ce ne serait pas le cas dans un mois et qu’à ce moment là il n’essaierait pas de s’en prendre de manière définitivement plus violente à Sae Hee ? A condition qu’elle-même ait survécue, évidemment…

Elle remercie, Mikan a une formule de politesse rapide pour lui assurer que ce n’était rien… Et la conversation s’oriente sur la survie des dernières semaines. Enfin mois.

Comme pour tout le monde je suppose. Je ne pense pas que quelqu’un ait été vraiment prêt à ce genre de chose un jour. Pourtant il y a des psychopathes en puissance.

Le pire c’est qu’il ne mettait pas du tout Min Yu dans le lot alors qu’à bien y réfléchir, il y aurait eu sa place assez haut sur la liste !

Tu dois être plus débrouillarde que moi. Ou plutôt : tu dois t’adapter plus vite que moi. Parce que si je n’avais pas fait équipe, je serais sans doute déjà mort. Mon ami m’a déjà sauvé la vie.

Comme quoi ne pas voyager seul pouvait vraiment être un atout. Il fallait juste bien choisir et bon, peut être que sur ce point précis, il avait plus de facilité naturelle que Sae Hee. Certaines personnes arrivaient juste à se trouver des mauvaises influences qui les laissaient tomber trop rapidement. Min Yu n’était certes pas une « bonne influence » mais Mikan savait pouvoir avoir confiance quoi.

Je suis japonais oui. Je viens de Shizuoka, sur les côtes. Tu connais ?

Il a un petit soupire avant d’expliquer :

Je suis mannequin. Je travaillais à mi-temps et je suis venu en Corée pour le travail. Je n’avais pas peur de la loi BR parce qu’elle existe aussi dans mon pays, même si elle est un peu différente.

Mais ni pire ni meilleure, question de point de vue.

Et toi ? Tu viens d’où en Corée ? J’ai du mal à reconnaître les accents régionaux. Et tu as quel âge ?

De fait, parce qu’il savait qu’on avait souvent tendance à lui donner à peine 16 ans parfois, Mikan précise :

J’ai 21 ans. Et je ne les fait pas vraiment, je sais. Imagine-toi arriver sur cette île alors que tu n’as presque plus l’âge pour être tiré au sort. Je dois vraiment posséder un karma moisit…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 18 ans
Amour : Aimer est plus un fardeau qu'autre chose.

Nombre de victimes : 15
Coupons : 138
Contenu du Sac : - Porte-clefs en forme de panda.
- Une paire d’écouteur.
- Une photo d’elle et de ses deux grand-frères.
- Deux élastiques.
- Imperméable kaki.
- Crayon de papier et une gomme.
- Une boîte de tampon hygiénique.
- Trousse de toilette.
- Un t-shirt
- Téléphone portable déchargé.
- Trois bouteilles d'eau.
- Carte de l'île.
- Une bousolle.
- Lampe torche avec pile.
- 3 allumettes
- Stick à lèvre.
- Un carnet à dessin
- Couverture
- Un quart de savon à lavande
- Carnet de mot croisés
- 10 pastels gras
- Six petits échantillons de parfum

Arme:
- Kodachi
- Couteau de chasseur.
- Couperet feuille
- Pic à glace

Avatar : Jung Krystal des F(x)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MMix.
Messages : 1565
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Pray in his lucky star |Mikan|   Sam 15 Mar - 21:59

Certes il pouvait dormir sur ses deux oreilles avec l’autre personne qui surveillait en attendant qu’il puisse se reposer. Cela montrait qu’il avait confiance en cette personne. Malheureusement, méfiante comme elle était, il serait dur pour elle de dormir paisiblement en compagnie de quelqu’un. Elle aurait bien trop peur que cette dernière la vole ou pire, la tue pendant son sommeil. Rien que d’y penser, elle n’arriverait sûrement pas à trouver le sommeil avec une telle pensée. Elle était donc bien mieux toute seule quitte à mal dormir de cette façon. Il ne se souvenait pas d’elle, ce qui était plutôt normal, mais Sae Hee avait une excellente mémoire de ce côté, bien qu’elle ne se souvenait pas de toutes les têtes, mais le bateau sur lequel le jeune homme avait été le voisin du sien et c’est là qu’elle avait pu le voir. Elle se souviendrait d’ailleurs de la tête de chacune des personnes qui avaient été avec lui, des personnes qu’elle n’avait pas revues à part lui aujourd’hui, peut-être avait-elles toutes perdues la vie.

Il lui proposa donc deux pansements, ne pouvant pas lui en donner plus. Franchement Sae Hee n’allait pas cracher dessus, même s’il ne lui en avait donné qu’un ça l’aurait un peu soulagé. Elle alla chercher les pansements poser à mi-chemin avant de reprendre sa place de tout à l’heure, posant son sac à côté d’elle avant de se laisser glisser contre le mur et d’enlever une de ses chaussures. Etant donné qu’elle avait deux ampoules sur chaque pied, elle allait en mettre un sur chaque pied, sur celle qui semblait la faire plus souffrir. Elle tint les pansements dans sa bouche, enlevant sa chaussette trouée par l’usure à côté d’elle avant de prendre un des pansements. Elle prit un des pansements posant l’autre parterre à côté de sa chaussette pour ensuite prendre son pied de manière souple vers elle et poser le premier pansement sur l’ampoule qu’elle jugeait lui faire le plus mal et remit la chaussette aussitôt, relevant les yeux vers le jeune. Elle n’aimait pas ce silence, autant faire la conversation pour la rassurer un peu. Lui demandant alors si son adaptation sur l’île n’avait pas été trop difficile. Question un peu idiote, dans le sens ou forcément s’était dur, mais il fallait s’y habituer. Chose qu’elle avait fait. « Sûrement. » dit-elle simplement. Oui, c’était sûrement le fait d’être débrouillarde et une adaptation assez rapide à un nouvel environnement qui lui ont permis jusqu’à aujourd’hui de survivre sur cette île maudite.

Sae Hee avait donc vu juste. Japonais. Le deuxième qu’elle avait rencontré depuis son arrivé sur l’île, la première personne avait été cette japonaise du nom de Junko. Etait-elle toujours vivante d’ailleurs ? Elle était curieuse, bien que si c’était le cas elle ne souhaitait pas la recroiser. Après tout comme elle l’avait dit à leur prochaine rencontre, les choses ne se passeront pas comme cette folle journée où le temps mort avait été annoncé suite à une défaillance des colliers. « Non. Je n’ai jamais vraiment quitté le pays ne serait-ce que pour voyager. » Il faut dire qu’elle n’avait pas forcément les moyens pour et il y avait des priorités dans la vie, comme payer le loyer, payer l’électricité et compagnie, la nourriture. Voyager, elle ne pouvait donc pas se le permettre, bien qu’elle aurait aimé voyager. Mannequin… Elle le regarda un peu plus de bas en haut. Elle le croyait, l’homme semblait avoir les mêmes proportions que les mannequins qu’elle aurait pu voir à travers les magazines. Il lui posa des questions. Ce genre d’information, elle pouvait bien lui fournir, après tout qu’est-ce qu’il pouvait en faire, mise à part la stocker dans le disque dur à l’intérieur de son crâne. Elle attendit qu’il finisse de parler. « Je viens de Ulsan et j’ai dix-huit ans. » Elle réfléchit juste quelques minutes avant de répondre à ce qu’il avait dit avant qu’elle réponde à ses questions. « On a tous un karma moisit pour se retrouver prisonnier ici. » Oui prisonnier était bien le bon terme pour décrire ce qu’ils étaient.

Elle enleva la deuxième chaussure, suivit de la chaussette, ramenant son pied vers elle pour mettre le deuxième pansement pour ampoule sur celle qui la faisait souffrir quand elle marchait. Une fois cela fait, elle se rechaussa et bougea un peu ses doigts de pied à l’intérieur de ses baskets. « Merci encore. » Avec ça, elle allait avoir moins mal. Bon pour les deux autres, elle devait attendre tout simplement qu’elle disparaisse d’elle et c’est tout. Elle prit son sac, le mit entre ses deux jambes et mit ses deux mains dedans en fouillant. Elle se sentait redevable et donc se sentait également obligé de lui donner quelque chose en retour. Bon quelque chose d’utile sans pour autant être très précieux. Elle fouilla encore un peu et trouva son demi-savon, peut-être que ça pouvait le faire. Bon évidemment, la coréenne ne comptait pas tout lui donner. Elle dégagea un peu le fond de son sac pour y mettre le savon, elle attrapa son couperet puis essaya de l’entailler un peu et appuyer dessus afin qu’il se coupe en deux. Il lui fallut quelques minutes pour réussir à le briser en deux. Elle attrapa le morceau qui semblait être le plus petit. Elle allait quand même garder le plus gros pour elle. Elle tenta de se relever premièrement avant de prendre le petit bout dans sa main et s’approcher jusqu’à mi-chemin et de lui dire. « Attrape ! » prévint-elle avant de lancer la chose en l’air en direction de lui. « C’est pour rembourser tes deux pansements, ce n’est pas grand-chose, mais je ne peux pas te remercier plus que ça. » C’était déjà beaucoup.

Elle revint sur ses pas pour reprendre sa place de départ.  Pour le coup, elle avait eu un peu moins mal, bien que la douleur ne se fût pas envolée entièrement. « Je ne sais pas si tu apprécies la lavande, mais je n’ai pas eu vraiment le choix, je l’ai trouvé sur le corps de… » Elle s’arrêta. Par respect pour la personne qu’elle avait tué, qu’elle ait été bonne ou mauvaise. « Ça fait du bien de temps en temps se laver un coup, même s’il n’est pas facile. Enfin comme tu n’es pas seul, ton copain pourra faire le guai.» Au moins, il ne risquera rien. Pour Sae Hee se laver représentait toujours un gros problème, car elle avait toujours peur de se faire chourer ses affaires. Elle ne se lavait donc pas très souvent, seulement le strict minimum grâce à sa trousse de toilette qui se vidait petit à petit.

_________________



You'll burn this time seeing the violence. It's feeding my mind. No one is saving you. How can you find a heaven in this hell ? • WT - A demon's fate


Dernière édition par Ahn Sae Hee le Dim 20 Avr - 21:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 21 ans
Amour : Yang Min Yu ♥

Nombre de victimes : 3
Contenu du Sac : .
- Couteau papillon
- 1 saï
- Jericho 9mm (15 balles)
- Trousse de toilette
- 3 bouteilles d'eau (2 x 1L5)
- 1 tenue de rechange
- Baskets
- 1 Carte de l'île
- 1 Lampe torche (avec piles)
- 1 boussole
- Trousse de maquillage
- Quelques bijoux dans un coffret
- Téléphone portable + chargeur
- Crème hydratante
- Casquette
- Lunettes de soleil x2
- Petits sparadraps contre les ampoules
- Guide de la parfaite ménagère datant de 1960
- Un appareil photo
- Lentilles en conserve
- Paire de menotte *koff koff*
- Pastille pour la gorge
- Une couverture
- Brosse à cheveux

Avatar : Mao [SID]
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Doubles Comptes : Kim Jae Hwa, Yang Min Ki & Lee Hyun Hee

Messages : 119
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: Pray in his lucky star |Mikan|   Mar 18 Mar - 6:31




Au début, la peu jouasse Sae Hee avait semblé ne pas trop vouloir faire la conversation, toute occupée qu’elle était à soigner un peu ses pieds blessés. Et puis finalement, petit à petit, elle avait semblé se faire à l’idée d’une conversation. Cette île les rendait tous trop méfiant, voir un peu fou. Ils se ratatinaient tous un peu dans leur carapace, n’en sortant la tête que pour voir ce qui se passait autour et leur réaction dépendaient souvent uniquement de leur seule survie. Celle des autres importait de moins en moins parce que malheureusement : ils étaient tous en galère et c’était déjà difficile de se gérer soi-même.

En tout cas, Sae Hee n’avait pas voyagé. Pas que ce soit très très étonnant en soit. Beaucoup de coréen étaient dans cette situation. Ceux venant d de l’ancienne Corée du Nord n’en avaient probablement jamais eu l’occasion tout court… Et ceux de l’ancienne Corée du Sud étaient souvent trop jeunes pour en avoir eu la réelle opportunité avant la fusion des deux pays pour former le NEC, qui était une sorte de château aux remparts quasi infranchissables. Voyager était devenu un concept presque étranger. Une sorte de luxe que la fortune elle-même n’achetait que très rarement. Les passe-droits étaient délivrés au compte goutte. Mais bon. La question se posait toujours… Lui avait bien réussi à franchir la frontière.

Mikan acquiesce pour la provenance de la jeune fille ainsi que son âge. Elle était plus jeune que lui mais ça il l’avait déjà deviné et le contraire l’aurait étonné. Certes, il était bien placé pour savoir qu’on faisait plus jeune d’apparence qu’on ne l’était réellement mais comme il avait 21 ans, soit l’âge limite pour cette île, y avait de plus grandes chances pour que Sae Hee soit en dessous, c’est tout. Et puis elle avait les traits fins et encore légèrement juvénile, un peu d’enfance se raccrochant encore à elle, douloureusement chassé par la maturité brutale et pas du tout équilibrée ni saine que cette île engendrait.

Le japonais à un petit signe de la tête pour faire comprendre à la jeune fille que ce n’était rien alors que cette dernière le remercie… Puis il se crispe un peu en la voyant mettre les mains dans son sac. Pendant un instant il hésite sur l’attitude à adopter, craignant qu’elle ne sorte l’arme à laquelle elle avait fait allusion pour s’en servir contre lui, peut être dans l’espoir de récupérer le reste de la boîte de pansement. Parce que oui : sur cette île on pouvait tuer pour ce genre de « babiole ». Tout avait un intérêt plus ou moins sérieux ici… Et s’il avait pu pleuvoir des milliers de won en billets et en pièce, personne n’aurait levé le nez… Mais laissez donc tomber une pièce de viande ou quelques fruits, pour voir…

En tout cas, Mikan était resté sans bouger, stressé… Mais lorsque Sae Hee avait sortit les mains de l’intérieur de son sac, elle n’avait aucune arme. Lui-même avait machinalement rattrapé ce qu’elle lui avait envoyé… Et un sourire s’était dessiné sur ses lèvres en voyant de quoi il s’agissait. Un morceau de savon. Il était petit, tenait à l’intérieur de son poing mais ça restait du savon quoi ! Mikan en avait un pavé aussi dans sa trousse de toilette à la base mais il fallait admettre qu’il avait rapidement fondu.

Merci !

Il était réellement enthousiaste et rapidement, le petit bloc de savon finit sa route dans sa trousse de toilette tandis qu’il assure :

C’est très bien. On n’est pas là depuis très longtemps mais on sait tous les deux quelle valeur accorder ce genre de chose.

Mikan l’entend bien buter sur une phrase… Et un silence suit cette déclaration inachevée. Il ne relève pas tout de suite à propos de Min Yu pouvait faire le guet, constatant plutôt :

Tu as tué quelqu’un alors ?

Et d’ajouter, pour qu’il n’y ait pas de méprise :

Je ne te juge pas sévèrement. J’ai moi-même fait une victime. Combien toi ? C’était pour te défendre ou parce que tu en avais besoin ?

Oui, aussi bizarre que ça puisse paraître vu le nombre de bien pensant que cette île possédait, Mikan ne se rebiffait pas contre l’idée que l’on puisse tuer par nécessité. Le mois dernier encore il l’aurait fait… Mais beaucoup de choses l’avaient forcé à revoir un peu ses positions. Il avait évolué, sa psychologie surtout. Pas qu’il soit prêt à tuer, il en avait déjà assez fait le débat mental il y avait quelques minutes… Mais voilà. Certaines choses s’imposaient à nous d’elles-mêmes.

La solitude ne te pèse pas trop, parfois… ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 18 ans
Amour : Aimer est plus un fardeau qu'autre chose.

Nombre de victimes : 15
Coupons : 138
Contenu du Sac : - Porte-clefs en forme de panda.
- Une paire d’écouteur.
- Une photo d’elle et de ses deux grand-frères.
- Deux élastiques.
- Imperméable kaki.
- Crayon de papier et une gomme.
- Une boîte de tampon hygiénique.
- Trousse de toilette.
- Un t-shirt
- Téléphone portable déchargé.
- Trois bouteilles d'eau.
- Carte de l'île.
- Une bousolle.
- Lampe torche avec pile.
- 3 allumettes
- Stick à lèvre.
- Un carnet à dessin
- Couverture
- Un quart de savon à lavande
- Carnet de mot croisés
- 10 pastels gras
- Six petits échantillons de parfum

Arme:
- Kodachi
- Couteau de chasseur.
- Couperet feuille
- Pic à glace

Avatar : Jung Krystal des F(x)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MMix.
Messages : 1565
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Pray in his lucky star |Mikan|   Sam 5 Avr - 21:40

Sae Hee en avait trop dit, pour une fois elle n’avait pas réfléchit avant de parlant, tendant ainsi une perche au japonais qui bien évidemment lui posa la question si elle avait déjà fait des victimes. Elle sentit un frisson lui parcourir le corps, non la coréenne n’aimait pas en parler, elle n’en était pas fier, même si la plupart de ses victimes elle les avait tué plus par obligation que par envie de le faire. Après tout c’était leur vie ou la sienne. Légitime défense. C’est en tout cas ce qu’elle essayait de se convaincre. « J’ai tué cinq personnes afin de protéger ma vie. Et toi la personne que tu as tué c’était pour te défendre ou alors pour réellement jouer à ce jeu ? » Elle était curieuse de le savoir, après tout une victime tué pour la simple raison de vouloir tuer était beaucoup plus effrayant que cinq victimes tué pour se protéger. En tout cas c’est ce que Sae Hee pensait, surtout qu’elle n’était pas dans une position avantageuse face à cet homme. Et s’il était réellement dangereux ?

Elle referma son sac et étendit ses jambes. L’homme lui demanda si la solitude qui l’accompagnait n’était pas trop lourde. La solitude ? Etait-elle vraiment seule sur cette île ? Qui pouvait l’être. La mort était à chaque recoin. Elle aurait préféré être seule, mais ce n’était pas le cas. Enfin ce n’était pas ce que Mikan lui demandait. « Je rencontre des gens de temps à autres, alors non la solitude ne me pèse pas et puis je préfère être seule que mal accompagné. » Et puis c’était un peu dans sa nature d’être comme ça, un peu solitaire, bien qu’elle pouvait apprécier également la compagnie d’autrui. Mais sur cette île, la demoiselle avait crainte de se faire des amis qui pourraient la poignarder un jour dans le dos. Non, elle ne voulait pas commettre cette faute, même si elle passait pour quelqu’un de complétement paranoïaque. « Et puis sur cette île nous ne sommes pas vraiment seule, même si on le souhaite. »  Oui, car la mort était là, cependant Sae Hee se tût, parler de ça lui était impossible, rien que d’y penser lui serrait le cœur.

« La tempête ne t’as pas causé trop de soucis ? » demanda-t-elle histoire de changer de conversation au lieu de continuer à parler sur la solitude ou même autre chose qui pourrait lui faire penser à la mort. « Je n’avais jamais vu une tempête de ma vie, en tout cas pas une comme celle-ci. » Très surprise même. À cause de cette tempête la demoiselle avait dû changer de collier, elle qui avait connu sa couleur grâce à Zheng Wei se retrouvait avec une toute nouvelle couleur ou peut-être la même, elle n’en savait strictement rien pour le moment. Et elle n’avait aucune envie de demander à quelqu’un de regarder pour elle. Pour cela elle préférait attendre de tomber sur quelqu’un à qui elle pourrait faire un minimum confiance et qui serait plus du genre inoffensif. Peut-être quelqu’un comme Hyun Ki ou Ki Suk. Encore fallait-il qu’elle retombe sur eux et surtout est-ce qu’il était toujours vivant au moment où elle parlait avec Mikan ? S’ils étaient morts, tant pis elle se débrouillerait tout seule. Elle finirait par le savoir, au pire qu’importe la faction dont elle appartenait tant qu’elle avait une chance de peut-être un jour sortir de cette île. Puis quelque chose lui vint à l’esprit. Après être restée quelques minutes silencieuses, elle lui demanda. « L’âge limite c’est 21 ans, mais que se passe-t-il si un concurrent dépasse le délai, après tout nous ne savons pas pendant combien de temps nous resterons sur cette île. » Avec les nombreuses vagues revenant deux fois par mois, comment ce jeu allait-il bien pouvoir finir ? En y pensant, ils étaient tous condamnés à vivre éternellement sur cette île pour ceux réussissant à rester en vie. « Avec les vagues venant chaque fois par mois, ce jeu ne finira jamais. » Rien qu’à cette pensée, son cœur lui serra un peu plus. Finalement peut-être qu’elle était condamné à vivre ici et vu son âge, elle était bien loin de partir d’ici, encore fallait-il qu’il laisse partir les plus vieux encore vivant.

_________________



You'll burn this time seeing the violence. It's feeding my mind. No one is saving you. How can you find a heaven in this hell ? • WT - A demon's fate


Dernière édition par Ahn Sae Hee le Dim 20 Avr - 21:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 21 ans
Amour : Yang Min Yu ♥

Nombre de victimes : 3
Contenu du Sac : .
- Couteau papillon
- 1 saï
- Jericho 9mm (15 balles)
- Trousse de toilette
- 3 bouteilles d'eau (2 x 1L5)
- 1 tenue de rechange
- Baskets
- 1 Carte de l'île
- 1 Lampe torche (avec piles)
- 1 boussole
- Trousse de maquillage
- Quelques bijoux dans un coffret
- Téléphone portable + chargeur
- Crème hydratante
- Casquette
- Lunettes de soleil x2
- Petits sparadraps contre les ampoules
- Guide de la parfaite ménagère datant de 1960
- Un appareil photo
- Lentilles en conserve
- Paire de menotte *koff koff*
- Pastille pour la gorge
- Une couverture
- Brosse à cheveux

Avatar : Mao [SID]
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Doubles Comptes : Kim Jae Hwa, Yang Min Ki & Lee Hyun Hee

Messages : 119
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: Pray in his lucky star |Mikan|   Ven 11 Avr - 12:34




Cinq personnes. La raison lui importait assez peu parce que tout était une question d’état d’esprit, de moment… Mais Sae Hee avait précisé, parlant de défense… Et Mikan avait acquiescé, sans répondre dans un premier temps, songeant à ce petit bout de femme qui avait eu assez d’énergie et de force pour tuer cinq personnes qui lui voulaient du mal. Il l’aurait plutôt vu attaquer dans le dos mais bon. Du coup, Mikan prend cette histoire de défense avec des pincettes, admettant toutefois :

Pour défendre mon compagnon moi.

Il a ensuite un regard pour elle, comme s’il pouvait lire en elle ou voir au travers alors que bien sûr il n’en était rien et finalement, il pousse un soupire.

De toute façon, même si tu avais tué pour jouer le jeu, je ne t’en voudrais pas. Ce serait plutôt normal.

Tant qu’elle n’utilisait pas ce prétexte pour lui sauter à la gorge évidemment ! Quant à la compagnie, c’est sûr qu’elle pouvait être mauvaise. Lui avait eu beaucoup de chance à ce titre en trouvant Min Yu. Bien que leur collaboration fut houleuse au départ et pleine de menace, elle avait clairement changé et beaucoup évoluée, jusqu’à changer de petits bouts d’eux-mêmes sûrement.

En même temps ça a d’autres avantages. Mais je comprends ce que tu veux dire.

Mikan arque cependant un sourcil à ce qu’elle ajoute. Jamais vraiment seuls ? De quoi est-ce qu’elle parlait ? Il lui envoi un petit regard d’incompréhension avant de baisser les yeux sur ses chaussures, notant le lacet défait pour venir le nouer à nouveau correctement, gardant le silence alors que Sae Hee se met à parler de la tempête qu’ils avaient essuyé quelques jours plus tôt.

J’habitais en bord de mer au Japon. J’ai déjà vu quelques tempêtes mais jamais de cette intensité non.

Toutefois il fait remarquer :

Les bâtiments ont résisté et il y a quelques dispositifs contre ça en ville. Je ne serais pas étonné que l’île en soit coutumière. Si on survie jusqu’à l’été prochain on le saura peut être. Je me demande si on essuiera une seconde tempête cette année, j’espère que non…

C'est-à-dire que Mikan considérait que Min Yu et lui avaient eu BEAUCOUP de chance. Ils n’avaient pas été blessé, n’avaient rien perdu de leurs affaires… Ca aurait put être beaucoup plus grave.

Et toi ? Pas trop de casse ?

Pour ce qui était de l’âge, Mikan hausse les épaules. Il ne s’attendait pas à quitter cette île en mai prochain lorsqu’il fêterait son anniversaire. Sûrement qu’il n’y avait pas d’âge limite pour rester sur l’île, juste pour y entrer. Maintenant il ne pouvait pas en jurer et au fond, il se demandait ce qu’il ferait si on lui accordait vraiment le droit de repartir au moment de ses 22 ans. Min Yu n’avait que 17 ans lui… Il ne pourrait pas partir avant au moins 5 ans et Mikan n’était pas assez optimiste pour penser qu’il vivrait jusque là. De fait, pour l’heure, Mikan chasse ces idées de sa tête en assurant :

Je pense qu’une fois ici notre âge n’a plus d’importance. Je suppose que la limite c’est juste pour venir ici, pas pour repartir.

Et à propos des vagues, Mikan hoche négativement la tête en faisant remarquer :

Si on se met à jouer vraiment le jeu ça finira. C’est terrible ce que je dis, je sais… Mais quand même, je réalise que si on jouait le jeu, ça voudrait dire qu’il y aurait… Quoi ? Une cinquantaine de morts peut être ? Et on rentrerait chez nous. Enfin les vainqueurs. Mais comme on ne le joue pas, il y a des vagues qui arrivent tous les quinze jours et beaucoup, beaucoup plus de morts.

Evidemment, « jouer le jeu » avait un inconvénient majeur et Mikan reconnaît :

Je ne le joue pas non plus alors je suis mal placé pour blâmer. Mon binôme et moi on n’est même pas de la même couleur.

Pas qu’ils pensaient ni l’un ni l’autre quitter cette île ceci dit.

Tu connais ta couleur toi ?

Et pour en revenir brièvement à cette histoire de vagues :

Il y a une vague qui arrive demain encore. Je me demande ce qui est le pire : arriver ici avec l’innocence d’une vie jusque là peu mouvement… Ou voir arriver du sang frais, reposé, rassasiée… Nous sommes peut être plus entraîné à présent et plus déterminé mais nous sommes clairement désavantagé physiquement à présent…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 18 ans
Amour : Aimer est plus un fardeau qu'autre chose.

Nombre de victimes : 15
Coupons : 138
Contenu du Sac : - Porte-clefs en forme de panda.
- Une paire d’écouteur.
- Une photo d’elle et de ses deux grand-frères.
- Deux élastiques.
- Imperméable kaki.
- Crayon de papier et une gomme.
- Une boîte de tampon hygiénique.
- Trousse de toilette.
- Un t-shirt
- Téléphone portable déchargé.
- Trois bouteilles d'eau.
- Carte de l'île.
- Une bousolle.
- Lampe torche avec pile.
- 3 allumettes
- Stick à lèvre.
- Un carnet à dessin
- Couverture
- Un quart de savon à lavande
- Carnet de mot croisés
- 10 pastels gras
- Six petits échantillons de parfum

Arme:
- Kodachi
- Couteau de chasseur.
- Couperet feuille
- Pic à glace

Avatar : Jung Krystal des F(x)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MMix.
Messages : 1565
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Pray in his lucky star |Mikan|   Dim 20 Avr - 21:38

La tempête ne semblait pas l’avoir impressionné, finalement en réfléchissant ce genre de phénomène avait déjà touché de nombreuse fois les terres nippones. Le jeune avait donc eu l’habitude de les voir, contrairement à Sae Hee qui n’avait aucun souvenir là-dessus. Elle hochait de la tête pour acquiescer ses dires, elle aussi ne souhaitait pas qu’une nouvelle tempête pointe le bout de son nez pour cette année ou l’année prochaine. Il lui demanda si elle n’avait pas eu trop de casse. À part son collier, non et heureusement. « Mon collier a été cassé, mais il a été vite remplacé. » Oui très vite après la fin de la tempête. Si elle avait su jamais elle aurait dû aller à la plage, après tout qu’aurait-il bien pu lui faire, faire exploser son collier alors qu’il était cassé ? La traquer sur l’île ? Ne serait-ce pas trop dangereux pour eux avec les joueurs sur l’île, il se ferait sûrement tué avant de la trouver. Ou peut-être pas.

Sae Hee réfléchissait, se posait des questions et comme elle ne trouvait aucune réponse les posa à Mikan pensant que peut-être connaissait-il la réponse. Qu’arrivait-il pour les participants arrivé sur l’île à vingt-et-un et qui dans quelques mois prendrait un an de plus ? Pour le japonais, ces participants dont lui à l’occurrence allaient tout de même continuer à jouer, ce qui était finalement logique, ça serait trop beau pour eux de partir de cette île au-delà de vingt-et-un ans. En fait en y pensant il était condamné à vivre et survivre ici pour toujours. Enfin c’est ce que pensait Sae Hee en tout cas et même si les joueur jouaient à fond comme disait le japonais. « À cette vitesse, il n’y aura plus de jeune à emmener ici. » Comme il l’avait dit plus il y a de vague, plus il y avait de mort. À ce rythme le nombre d’habitant sur terre allait fortement baisser. Elle soupira, tout cela la soulait, elle ne voulait pas rester ici tout sa vie. Elle n’avait donc pas le choix de jouer réellement le jeu que ça lui plaise ou non. La question de Mikan la ramena sur terre alors qu’elle réfléchissait. Sa couleur ? Elle toucha du bout de ses doigts fins ce dernier, sa couleur elle l’avait connu, mais ça c’était avant de changer de collier, maintenant elle ne savait plus du tout de quel faction elle appartenait. Elle le regarda, se mit à réfléchir, elle n’avait pas du tout confiance en cet homme même si pour le moment elle ne faisait que parler avec lui. De sûr ce n’est pas à lui qu’elle lui demanderait sa nouvelle couleur. « Et toi tu connais la tienne ? » demanda-t-elle avant de finir par répondre à sa question. « Non je ne connais pas ma couleur. » Elle choisit finalement de dire la vérité à quoi bon mentir, si elle avait dit oui, la possibilité qui lui demande sa couleur aurait pu se poser, enfin même s’il lui avait demandé, la coréenne ne lui aurait pas répondu.

Une nouvelle vague allait donc arriver demain, mine de rien le temps s’écoulait rapidement. Elle écouta le jeune homme, il avait bien raison sur un point. Même s’il était beaucoup plus entraîné, connaissait un peu mieux l’île que leur arrivé, ils étaient bien désavantagé sur le fait qu’ils était plus fatigué et physiquement plus faible. Normal ils n’avaient pas trois repas par jour leur permettant de reprendre des forces. « Je pense que cela est pire dans les deux cas. Pour nous qui ne pouvons pas nous reposer et reprendre de l’énergie et pour eux d’arriver dans cet enfer. » Sae Hee finit par se lever, elle s’était suffisamment reposer à son goût. Elle attrapa son sac, elle ne savait plus du tout l’heure qu’il était, mais qu’importe elle devait maintenant bouger. Rester à un endroit n’était pas trop son truc, même pas du tout. « Ce n’est pas que je n’apprécie pas de papoter avec toi, mais je sois y aller. Je ne tiens pas à rencontrer d’autres personnes. » Elle fit quelques pas, grimaçant légèrement la douleur était toujours présente, mais elle était beaucoup moins que tout à l’heure. « Merci encore pour les pansements, tu as sauvé mes pieds. » dit-elle tout en lui adressa un sourire avant de descendre de la surface en béton et s’arrêter et tourner légèrement le visage en arrière. « Peut-être à une prochaine. » Dit-il avant de tourner la tête et continuer son chemin doucement. Partir maintenant était une bonne décision surtout si elle marchait à cette vitesse-là.



_________________



You'll burn this time seeing the violence. It's feeding my mind. No one is saving you. How can you find a heaven in this hell ? • WT - A demon's fate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 21 ans
Amour : Yang Min Yu ♥

Nombre de victimes : 3
Contenu du Sac : .
- Couteau papillon
- 1 saï
- Jericho 9mm (15 balles)
- Trousse de toilette
- 3 bouteilles d'eau (2 x 1L5)
- 1 tenue de rechange
- Baskets
- 1 Carte de l'île
- 1 Lampe torche (avec piles)
- 1 boussole
- Trousse de maquillage
- Quelques bijoux dans un coffret
- Téléphone portable + chargeur
- Crème hydratante
- Casquette
- Lunettes de soleil x2
- Petits sparadraps contre les ampoules
- Guide de la parfaite ménagère datant de 1960
- Un appareil photo
- Lentilles en conserve
- Paire de menotte *koff koff*
- Pastille pour la gorge
- Une couverture
- Brosse à cheveux

Avatar : Mao [SID]
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Doubles Comptes : Kim Jae Hwa, Yang Min Ki & Lee Hyun Hee

Messages : 119
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: Pray in his lucky star |Mikan|   Jeu 24 Avr - 13:20




Mikan s’était vu très intéressé par cette histoire de collier cassé. Comment l’avait-elle su ? Qui l’avait remplacé ? En quelles circonstances ? Cassé comment ? La jeune fille ne semblait néanmoins pas disposée à lui laisser la latitude nécessaire pour aborder le sujet. Tant pis… Il en parlerait quand même avec Min Yu et si son compagnon trouvait lui aussi l’intérêt nécessaire à la question, ils se débrouilleraient pour lui retomber dessus et éventuellement lui reposer la question. Avec plus d’insistance si jamais Sae Hee cherchait encore à éluder la question, ce qu’elle semblait effectivement aimer faire…

Quant au nombre de jeunes qui étaient envoyés, d’un point de vu mathématique il y en aurait toujours des tas. Un lycée moyen, avec des étudiants allant de juste 15 à 18 ans (qui ne couvrait donc pas entièrement l’âge admissible pour la loi BR) c’était quoi ? 800 élèves ? Souvent plus que ça parce que la densité de population en Corée restait très importante au kilomètre carré. En comptant que le jeu ne s’arrêterait jamais et qu’il y aurait un chiffre moyen de trente étudiants par vague (sachant que les groupes n’étaient jamais à un nombre fixe néanmoins) ça faisait 720 étudiants par an. Soit même pas la capacité d’une seule école. Alors non, Mikan ne voyait pas le vivier se tarir pour sa part. Et il ne s’en cache pas :

En fait, d’un point de vu mathématique, il pourrait y avoir dix iles comme celle-ci qu’il y aurait toujours du bétail à envoyer à l’abattoir.

Et d’ajouter d’ailleurs :

Dans mon pays ce sont plusieurs dizaines de classe qui sont envoyées de manière systématique et ça fait des années que ça dure.

Il hausse néanmoins les épaules en soupirant. Ce n’était pas forcément le sujet le plus sympa à aborder et il en convenait lui-même. De toute façon, « le » sujet par excellence était en train de revenir sur le tapis. C'est-à-dire celui de leurs couleurs. Sae Hee ne répond pas mais d’une certaine manière elle n’en avait pas besoin : elle ne devait pas connaître sa couleur. Il lui aurait bien demandé si elle voulait qu’il la renseigne mais visiblement, en dehors du fait de lui retourner sa question, la jeune fille tenait absolument à partir dans les plus brefs délais. Ca l’étonnait un peu toute cette précipitation et pour tout dire, ça le froissait un peu. Il y avait un problème ? Il n’était pas agressif, ne lui sautait pas à la gorge, discutait librement… Alors quoi ? Sa tête ne lui revenait plus, tout à coup ?

Oui je la connais.

Mais comme elle se relevait déjà pour partir, visiblement la connaître lui était complètement égal. Ca portait à réfléchir. Peut être que Sae Hee était moins l’ange qu’elle prétendait être. Peut être que les couleurs ne lui importaient pas du tout et de fait, peut être que finalement, ses mains étaient davantage couverte de sang encore que ce qu’il avait cru. Elle lui dit encore quelques mots mais pour l’heure elle lui aurait claqué la porte au nez que ça lui aurait fait le même effet.

Sympa…

Sincèrement, il ne comprenait pas ce qui lui faisait mettre les bouts si vite.

On discutait, c’est tout. Et nous sommes à l’abri.

Mais ça ne semblait pas importer. Elle avait décidé d’écourter la conversation et visiblement son avis importait peu. Mikan affiche un petit air maussade sans en rajouter, se relevant lui-même, sac à dos sur l’épaule, définitivement plus méfiant à présent qu’avant. D’ailleurs, alors qu’elle lui souhaite à « une prochaine fois », il se permet d’affirmer, de manière un peu revêche :

Je ne pense pas non.

Parce que leurs retrouvailles seraient peut être beaucoup moins calmes que le moment qu’ils avaient partagés aujourd’hui. De fait, partant doucement et à reculons, il l’observe lui tourner le dos, s’empêchant d’aller lui planter son couteau entre les deux omoplates par pur esprit revanchard. Ca ne lui ressemblait pas, ce genre de coup de colère ou de grosse rancune… Mais cette île avait un effet pervers sur tous ceux qui l’arpentaient… Et lui n’était qu’un homme comme les autres. Pas pire… Mais surtout pas meilleur, sûrement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Pray in his lucky star |Mikan|   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pray in his lucky star |Mikan|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lucky Star
» BTSSB - Lucky Pack 10 septembre !
» Nouvelle Star: Lary de Fontaine les Dijon
» STAR POWDERS
» Question application star powder


Lethal Instinct :: 
 :: Zones Industrielles :: Chantier en construction
-