Réouverture du forum !
http://lethal-instinct.forumactif.com





Partagez | .
 

 Bienvenue en enfer. {Ft. Byeon Se Hee} [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faction Mauve


avatar
Âge : 20 ans
Amour : Aucun

Nombre de victimes : 4
Coupons : 5
Contenu du Sac : Sac:14/25

Nourriture:
Deux bouteilles d'eau (1,5L)
Une miche de pain

Utilitaire:
Une bonbonne de gaz à briquet, sans embout.
Une boussole
Un brumisateur
Une carte de l'île avec ses zones
Une lampe torche (avec piles)
Un manuel sur la flore coréenne
Une montre
Un vaporisateur d'eau

Armements:
Un flacon de cyanure vide (15ml)
3 grenades lacrymogènes.

Vêtements:
La manche droite de l'uniforme.
Un uniforme scolaire ( manche droite arrachée jusqu'au coude)

Avatar : Fujii Ryusei
Statut RP : Disponible
Pseudo : Joo Bae Yun
Messages : 222
Activité RP : 1









MessageSujet: Bienvenue en enfer. {Ft. Byeon Se Hee} [TERMINE]   Mer 10 Sep - 19:07

[ 15 octobre 2013 - 14h10 ]

J'ouvre doucement les yeux, la joue droite appuyé contre le sable chaud et le soleil frappant mon visage, entendant uniquement le grondement de la mer derrière moi et les pieds dans l'eau alors que ma tête semble tourner. Un cadre pareil aurait pue être agréable si ça n'était pas dans de tel circonstance, j'ai horriblement mal au crane, revoyant quelque image de se qui m'est arrivé. Je me vois encore ouvrir la porte, et entamer ma phrase « Princesse, ce n'est... » avant de voir un homme en uniforme m’assommer. J'ai quelque souvenir de la voix d'un homme, parlant de Battle Royal, de combat à mort et surtout d'une seul phrase « Tuer ou être tuer. ». J'ai encore du mal à comprendre ce qui m'arrive mais me met lentement à genoux, regardant autour de moi, ne voyant qu'un sac à cinq mètre de moi, sur le sable, alors que le sable se transforme vite en terre et le soleil en l'ombre des arbres situation à une vingtaine de mètre en face de moi. Je suis définitivement perdu dans cette enfer aux faux air de paradis.

Je me retourne rapidement pour me passer de l'eau sur le visage et reprendre mes esprits, voulant sortir de ce mauvais rêve. C'est en secouant la tête que je sens quelque chose autour de ma nuque, pourtant je ne me souviens pas avoir de collier, j’hésite un moment et pose tout doucement ma main dessus, dessinant les contours de l'appareil, penchant un peu la tête, mais ne pouvant le voir. C'est a cette instant, que je comprend la véritable ampleur de la situation. Que je ne rentrerai jamais chez moi et que ma vie ne tiens plus qu'a un fil mais suite à cette révélation, je n'arrive pas à défaire mes mains du collier, essayant tant bien que mal de l'arracher, avant de fondre en larme sur le sable. Qu'est ce que je vais faire maintenant ? Qu'est ce que je vais devenir ? Et le plus important, qui va prendre soin de ma princesse ?

Je prend quelque minutes pour me vider de toute cette haine et peur que je ressens, pleurant face à l'horizon bleutée de la mer pendant encore environ cinq minutes, avant de finalement passer mes poignets sur mon visage pour m'essuyer les yeux et reprendre mes esprits, partiellement, mes mains tremblent encore et je sanglote encore, mais je ne peux pas rester ici car si mes bribes de souvenirs sont vrais, la mot rodent à chaque coin de rue. J'essuie donc mes yeux de quelque revers de poignet, me rendant compte en me la claquant sur le visage que j'ai encore ma montre. C'est sûrement la première petite bonne nouvelle de la journée, j'y jette un regard et apprend qu'il est déjà quatorze heure et quart et que ça doit faire maintenant six heures que ma princesse se demande où je suis. Pour l'instant, ils doivent sûrement me croire en cours, mais que vont-ils penser quand il ne me verront pas rentrer ? Je ne préfère pas y penser et me décide à me lever, passant mes mains sur mon costume pour en dégager le sable et titubant légèrement vers fameux sac pour l'agripper. J'ai un peu de mal à l'ouvrir, tremblant, mais y arrive tant bien que mal, plongeant mon regard à l’intérieur pour y voir mon matériel « de survie ». Je plonge ma main à l’intérieur et balaye le tout, voulant savoir tout se que j'ai en stock, n'y voyant qu'une miche de pain, une barre de céréale, deux bouteilles d'eau, une boussole, une carte, une lampe torche, et à ma grande surprise, 3 grenades lacrymogènes.  

Mais alors que je fais l'inventaire de mon sac, j’entends un craquement, comme si quelque chose avait marcher sur une branche, je m’arrête net de bouger, la main toujours dans le sac mais ne relève pas la tête, attendant un instant. Le bruit semble avoir disparue et je souffle, visiblement soulagé, ce n'était sûrement rien, mais alors que je continue mon tri, je l'entend à nouveau, mais cette fois, je tourne la tête immédiatement et aperçoit une ombre se cacher derrière un arbre. Je déglutis, je suis en stresse et en panique intérieurement, alors qu’extérieurement, j'essaie et paraît calme. Ma main encore dans mon sac attrape une des trois grenade par précaution, et j’attends, fixant cette arbre, je ne peux de toute façon pas me cacher bien loin, l'arbre le plus proche est à une quinzaine de mettre, je me serais probablement fais tirer dessus avant de l'avoir atteint, car si moi j'ai des grenades, qu'est ce que les autres peuvent bien avoir en réserve.


Dernière édition par Joo Bae Yun le Lun 15 Sep - 20:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Mauve


Âge : 19 ans
Amour : Aucun ~

Coupons : 115
Contenu du Sac : ∞ Bonbons
∞ Sous-vêtements
∞ Élastiques et pinces
∞ Dentifrice + Brosse
∞ Gel douche + Shamp'
∞ Brosse à cheveux
∞ Carnet + Stylo
∞ Couverture en laine
∞ 2 Boites d'allumettes
∞ Une montre
∞ 1 Boite de bandes épilatoires

∞ Une miche de pain
× Une barre de céréales
∞ Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
∞ Une carte de l'île avec ses zones
∞ Une boussole
∞ Une lampe torche (avec piles)

∞ Un pistolet kruger

Avatar : Lee Ji Eun
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Erylis
Messages : 166
Activité RP : 2









MessageSujet: Re: Bienvenue en enfer. {Ft. Byeon Se Hee} [TERMINE]   Mer 10 Sep - 20:41

Un mois de fatigue, de courses poursuites, de vols en tout genre, mais toujours aucun meurtre et toujours aucune blessure. C’est ce qu’on appelle avoir de la chance. Mais le plus triste, dans tout ça, c’est que la seule façon pas trop dangereuse qu’avait trouvé Se Hee pour ne pas s’attirer trop d’ennuis en chipant des sacs ou des affaires était de prendre celles qui arrivaient sur la plage avec leur propriétaire déjà mort ou évanoui. Elle avait largement eu le temps de faire le tour de l’île et avait un vaste aperçu de ce qui entourait la plage dans un coin de sa tête. Quittant une fois de plus sa cachette, une de plus, avec cette fois toutes ses affaires sur elle puisqu’elle allait en changer après son approvisionnement, elle marcha un long moment vers la plage. Les pensées ailleurs, elle se demandait si elle allait encore tomber sur un cadavre noyé –les coréens sont peu nombreux à savoir nager, c’est un fait- ou si quelqu’un d’autre de plus cruel serait déjà sur les lieux afin de dépouiller sacs et corps.

Le souvenir de sa propre arrivée la fit frissonner de bas en haut, alors qu’elle relevait finalement la tête d’un air décidé. Il fallait un mental d’acier pour supporter de continuer à vivre sur cette île, mais il faut dire que le suicide lui faisait encore plus peur. Elle pourrait se jeter d’une hauteur considérable mais l’idée que ses affaires puissent tomber entre les mains de quelqu’un de malveillant l’empêchait de le faire. Et toutes les autres possibilités de mort demandaient trop de courage à l’étudiante pour qu’elle ne consente à y céder. Elle continuait donc de voler ce qu’elle trouvait sans s’en prendre à qui que ce soit, en redoutant simplement le jour où elle tomberait sur quelqu’un qui jugerait ça impardonnable. D’un autre côté, ce jeu qui plaisait tant à l’Etat et qui commençait à s’éparpiller à travers l’Asie et sûrement bientôt le reste du monde n’était pas fait pour accepter trop de vivants.

Le dieu des enfers d’un célèbre drama disait : « ce n’est que par la mort qu’il peut y avoir de nouvelles vies » et Se Hee trouvait que ça collait parfaitement au contexte de cet homicide réglementaire. Sauf qu’elle n’était pas vue de la même façon du côté des « joueurs » que du côté des organisateurs… Alors que les premiers pouvaient simplement voir ça comme une succession de pions qui entraient et sortaient du plateau du jeu sans jamais pouvoir y revenir, les seconds voyaient ça comme une façon de trier efficacement les citoyens utiles et les citoyens trop faibles et qui devaient laisser leur place aux « nouveaux », aux « nouvelles vies ». Totalement occupée par ses pensées trop littéraires pour s’accorder au contexte, Se Hee ne s’était même pas aperçu de son arrivée à la plage. Ce n’est que le craquement d’une branche sous son pied vagabond qui lui fit relever la tête machinalement pour regarder autour d’elle. Devant elle s’étendait la mer de sable qui se glissait jusqu’à l’endroit de toutes les craintes : les arrivées des plus faibles et des plus cruelles sans démarcation aucune au début du jeu si ce n’est les têtes déjà explosées sans que les corps qui leur sont adjoint n’aient pu faire deux pas.

Aussitôt, son regard fixa un point devant elle. Un corps, un seul cette fois, avait entendu le bruit de la branche et regardait dans sa direction. Un rapide coup d’œil vers le ciel permit à Se Hee de comprendre que rien ne pouvait trahir sa position puisque le soleil et sa compagne ombragée masquaient toute vision lointaine vers la forêt. Elle se glissa alors rapidement contre le tronc d’un arbre en maudissant ces foutus branches puisqu’un deuxième craquement se fit entendre. Alors qu’elle voyait la forme qu’elle devinait masculine s’approche, elle releva la tête afin d’évaluer la distance entre la première branche de l’arbre qui lui servait de cachette sommaire et elle-même. La hauteur devenait visiblement une mauvaise habitude qu’elle avait prise comme planque. Mais jusqu’à maintenant elle avait fait ses preuves… Il a la main dans son sac et va savoir ce qu’il peut bien avoir attrapé. Se Hee pensa quelques secondes à faire un signe de main pour signaler que tout allait bien, qu’il ne risquait rien, mais l’idée de risquer se prendre une balle, une flèche ou même une fourchette au creux de la main l’en dissuada. Retour à sa première idée alors. Il était encore à une quinzaine de mètres… La jeune femme recula d’un pas, un seul pas qui lui servirait d’élan, et dans un mouvement rapide elle se servit du tronc pour faire un pas dessus et attraper la première branche de l’arbre. Elle se hissa à la force des bras sur cette dernière, qui n’était pas plus éloignée du sol que de deux bons mètres, et en grimpa alors deux autres facilement. Elle se trouvait maintenant à cinq mètres du sol et était à peu près sûre d’être en sécurité si l’inconnu décidait d’attaquer au corps à corps. Elle se stabilisa sur la branche le temps d’attraper son kruger duquel elle n’avait vidé encore aucune balle et se remit en place. Sa main se tendit doucement pour attraper un gland et, dans l’espoir d’éloigner la source de sa peur sans même savoir si il l’avait vu monter, elle le lança aussi loin que possible entre les arbres pour tromper son ouïe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Mauve


avatar
Âge : 20 ans
Amour : Aucun

Nombre de victimes : 4
Coupons : 5
Contenu du Sac : Sac:14/25

Nourriture:
Deux bouteilles d'eau (1,5L)
Une miche de pain

Utilitaire:
Une bonbonne de gaz à briquet, sans embout.
Une boussole
Un brumisateur
Une carte de l'île avec ses zones
Une lampe torche (avec piles)
Un manuel sur la flore coréenne
Une montre
Un vaporisateur d'eau

Armements:
Un flacon de cyanure vide (15ml)
3 grenades lacrymogènes.

Vêtements:
La manche droite de l'uniforme.
Un uniforme scolaire ( manche droite arrachée jusqu'au coude)

Avatar : Fujii Ryusei
Statut RP : Disponible
Pseudo : Joo Bae Yun
Messages : 222
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: Bienvenue en enfer. {Ft. Byeon Se Hee} [TERMINE]   Mer 10 Sep - 21:35

Je reste là, la main dans le sac, ne quittant pas cette arbre des yeux. Je me sens presque figé, me demandant si ce quelqu'un allez sortir de sa cachette. Il y a quelqu'un, je le sais, je l'ai vue. Mais je n'ai nul part où me cacher, si je me met à courir, il va me tuer, si j'approche, il va me tuer et si j'essaie de partir à la nage, j'exploserai. C'était une situation sans issue, alors que faire dans ce cas, me rendre sans résister ? Je suis plongé dans mes pensées, comme suspendu dans le temps, ne me rendant même pas compte que tu viens grimper à l'arbre. Mais ce qui me fait quitter mes pensées, c'est le bruit des feuilles un peu plus loin. C'est simplement ton gland qui a heurté une branche pendant sa course, mais pour moi, c'est bien plus dangereux que ça. Je sais que tu es là, mais quel est cette autre bruit ? Vous êtes plusieurs ? Parce que si c'est le cas je suis un homme mort, après seulement dix minutes sur cette îles. Je ne peux plus courir, tu viens de briser cette possibilité car si je lance une grenade, j'en déstabiliserai peut être un mais pas le second. Je suis pris au piège mais je vais faire comme je l'ai toujours fais. Je vais arborer mon plus beau sourire et être le gentil Bae sans problème. Car après tout, si ils avaient voulue me tuer, ils l'auraient sûrement déjà fais.

Je prend donc une grande inspiration et articule haut et fort. « Montrez vous... Je veux pas d’ennuis. » gardant le sourire jusqu'au bout. Je garde ma main dans mon sac, prêt à sortir une grenade au moindre soucis. Je suis terrorisé, mais je ne dois surtout pas le montrer, j'en perdrais un avantage considérable. Non pas pour les inconnues qui peuvent à tout moment me tirer dessus, mais pour moi. Si je n'essaie pas de rester zen, je vais me mettre à paniquer, à faire n'importe quoi et ça sera sans doute la dernière erreur que je ferais. Je regarde autour de moi, espérant voir quelqu'un sortir de derrière un arbre et de préférence, non-hostile. J’attends quelque seconde, mais rien, et prononce donc encore une fois. « Je vais avancer... ». Est ce qu'ils seraient déjà partis ? Je l'espère vraiment, en attendant, j'avance très lentement, pas à pas en direction du fameux arbre.

Un pas après l'autre, mon cœur s'emballe, je me demande ce qui va arriver, imaginant des dizaines de scénarios, scénarios qui deviennent de plus en plus horrible au fur et à mesure que je les imagine. Je reste à l’affût, près à m'arrêter au moindre bruit ou mot. Je tiens trop à la vie pour être imprudent, alors autant me rendre maintenant, évitant ainsi toute lutte désespérer. Malgré ça, ils ne savent toujours pas ce qu'il y a dans mon sac. Peut être ont-ils peur de moi autant que j'ai peur d'eux, ou peut être est ce juste un autre de ces « joueurs » qui serait arrivé quelque heures avant moi et qui attend mon réveil, ne voulant pas affronter cette île seul. Mais quand cette pensée me viens, je m’arrête brusquement, à encore 3 mètre de l'arbre. Je n'ai pas envie d'affronter cette île seul moi non plus, alors même si je me rend, au moins, je ne serais pas seul. Je retire donc très lentement la main de mon sac et le referme tout doucement avant de prononcer, « J'ai baissé les armes, montrez vous.. ». C'était sûrement une mauvaise idée, mais dans les situations désespérer, chaque homme fait des choses désespérer. J’espère juste que je saurais vivre assez longtemps pour voir les conséquences de celle ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Mauve


Âge : 19 ans
Amour : Aucun ~

Coupons : 115
Contenu du Sac : ∞ Bonbons
∞ Sous-vêtements
∞ Élastiques et pinces
∞ Dentifrice + Brosse
∞ Gel douche + Shamp'
∞ Brosse à cheveux
∞ Carnet + Stylo
∞ Couverture en laine
∞ 2 Boites d'allumettes
∞ Une montre
∞ 1 Boite de bandes épilatoires

∞ Une miche de pain
× Une barre de céréales
∞ Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
∞ Une carte de l'île avec ses zones
∞ Une boussole
∞ Une lampe torche (avec piles)

∞ Un pistolet kruger

Avatar : Lee Ji Eun
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Erylis
Messages : 166
Activité RP : 2









MessageSujet: Re: Bienvenue en enfer. {Ft. Byeon Se Hee} [TERMINE]   Jeu 11 Sep - 10:45

Il a un regard de vicieux. L’air trompeur. Les traits mesquins. Les sourcils froncés, Se Hee observait l’inconnu se rapprocher enfin de la forêt, passer à côté de son arbre et s’arrêter. Sa main toujours dans le sac, la jeune femme posa son doigt sur la gâchette de son Kruger, prête à tirer si jamais il faisait le moindre mouvement brusque. Il ne savait pas qu’elle était juste au-dessus de lui, elle l’avait bien compris à ses regards chercheurs. Il avait entendu le gland et soit il la pensait éloignée soit il pensait qu’elle était accompagnée. Enfin… Elle ou il d’ailleurs. Il n’avait sûrement aucune idée que son adversaire du moment était une femme. Son sourire sonnait faux. Son air gentil aussi. Le cœur de Se Hee battait si fort dans sa poitrine qu’elle avait l’impression qu’il allait se faire entendre à des kilomètres. Elle tenta de ravaler sa peur, de renfoncer en son être cette impression de mal être et de nervosité profond, mais rien à faire, sa main tremblait presque, au point où elle dû serrer fermement son poignet avec son autre main. Elle écouta ce qu’il disait, se concentra sur le son de sa voix, sur les intonations et les vibrations qu’il émettait. Et puis elle eut le doute… Etait-il vraiment si mauvais qu’elle le pensait ? Pendant quelques instants, elle pria simplement pour qu’il s’éloigne sans demander son reste, mais il ne semblait pas décidé à décamper. Elle le voyait tantôt regarder où le gland avait atterrit, tantôt autour de lui, donc rapidement la logique se fit dans la tête de la gymnaste qui comprit aussitôt qu’il pensait être observé par non une personne, mais deux voir plusieurs. Elle pouvait peut-être profiter de cet avantage ? Un nouveau geste de sa part fit de nouveau froncer les sourcils à l’étudiante qui tenta tant bien que mal de voir ce qu’il faisait bien qu’il soit de dos et que la faible lumière qui traversait la cime des arbres ne lui laissent pas tout loisir à l’observation minutieuse. Elle remarqua néanmoins qu’il sortit du sac les mains vides et qu’il referma la fermeture de son sac. Etait-il fou ? Il s’exposait lui-même à des dangers qu’il aurait pu éviter simplement en s’éloignant rapidement. Elle n’avait plus le temps. Rapidement, Se Hee fit un calcule dans sa tête. Le temps de la chute depuis l’arbre, la probabilité qu’il se tourne ou qu’il préfère continuer à regarder en direction du gland, et combien de temps elle aurait pour se redresser et… Agir. Elle prit alors une grande inspiration et se laissa glisser en silence sur la branche la plus basse, avant de poser pieds à terre, trahissant sa présence dans un bruit d’air dérangé et de bruissement de feuilles écrasées. Le Kruger en main, Se Hee le pointait en direction de la tête de l’inconnu mais prit la parole rapidement avant que les choses ne dégénèrent, sait-on jamais qu’il soit un taré.

- J’ai un Kruger pointé sur ton crâne, ne te tourne pas et ne fais pas de gestes brusques. Je ne te veux aucun mal. Je ne tirerai que si tu m’y forces…

Pendant un instant, elle pensa à lui révéler que ce qu’il tentait d’apercevoir entre les arbres depuis tout à l’heure n’était qu’un gland, mais elle se ravisa. Si jamais ça pouvait lui servir de sortie de secours, de manipulation d’urgence, autant ne pas le gâcher. Elle ne mentit pas non plus, ne disant pas qu’il était observé de part et d’autre. Le doute était donc bien présent pour le jeune homme qui risquait beaucoup s’il ne faisait pas ce qu’attendait de lui la jeune femme. De cette façon, elle gardait un point de vue stratégique dans un coin de sa tête mais rapidement un problème vint à elle : et maintenant ? Que devait-elle faire ? Elle sembla hésiter quelques secondes mais finalement elle recula d’un pas, se rapprochant exprès de l’arbre qu’elle venait de quitter pour pouvoir y remonter vite fait si jamais quelque chose n’allait pas. L’homme pouvait donc l’entendre s’éloigner mais de quelques centimètres seulement.

- Tu peux te tourner… Mais doucement… Et garde tes mains bien en vue. Si j’avais voulu te tuer ça serait déjà fait, et une bonne dizaine de fois au moins. Alors ne panique pas… Mais si tu m’y obliges je n’hésiterai pas. Alors… Doucement… D’accord ?

Elle semblait un peu en proie à la panique, incapable de savoir ce qu’elle allait faire de cette victime qu’elle tenait sous le joug de son arme. Incapable de savoir si elle devait lui dire de dégager, si elle devait baisser son arme ou tout simplement partir elle-même. Incapable de savoir ce qu’il faisait là et pourquoi il n’était pas simplement partit en courant. Si quelqu’un avait voulu le tuer, qu’il court ou qu’il reste planté là serait revenu au même, alors pourquoi n’était-il pas partit ?! C’aurait été tellement plus simple… A bonne distance et le tenant simplement du bout de son canon, la jeune femme consentit enfin à laisser un peu de marge à l’inconnu, faisant ainsi un pas spirituel vers lui et baissant légèrement les hostilités, puisqu’elle décida de lui dire la vérité.

- Je suis seule… La chose que tu essaies de voir plus loin, c’est un gland.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Mauve


avatar
Âge : 20 ans
Amour : Aucun

Nombre de victimes : 4
Coupons : 5
Contenu du Sac : Sac:14/25

Nourriture:
Deux bouteilles d'eau (1,5L)
Une miche de pain

Utilitaire:
Une bonbonne de gaz à briquet, sans embout.
Une boussole
Un brumisateur
Une carte de l'île avec ses zones
Une lampe torche (avec piles)
Un manuel sur la flore coréenne
Une montre
Un vaporisateur d'eau

Armements:
Un flacon de cyanure vide (15ml)
3 grenades lacrymogènes.

Vêtements:
La manche droite de l'uniforme.
Un uniforme scolaire ( manche droite arrachée jusqu'au coude)

Avatar : Fujii Ryusei
Statut RP : Disponible
Pseudo : Joo Bae Yun
Messages : 222
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: Bienvenue en enfer. {Ft. Byeon Se Hee} [TERMINE]   Jeu 11 Sep - 11:32

Je me suis arrêté, attendant juste une apparition, priant intérieurement pour que tout ce passe bien, mais c'est à cette instant que j'entends le bruissement des feuilles mortes derrière moi, comme si quelque chose était tombé dessus. Je n'ai aucune idée de comment elle est arrivé là, elle devrait être plus loin, à au moins cinq mètres, à moins que ça soit l'autre personne qui se soit faufiler dans mon dos. Dans tout les cas, je dois rester serein et écouter ce qu'elle a à dire. Elle prend la parole rapidement, et c'est au son de sa voix que je devine que c'est une femme. Elle dit avoir une arme pointer vers moi, et de ne pas me retourner, mais me demande de me retourner cinq seconde ensuite, elle commence déjà a se contredire et ses tremblements secoue légèrement son arme, émettant de léger bruits et claquement métallique. Elle est visiblement affolé par ma présence, presque autant que je le suis intérieurement. Mais elle finit finalement par m'avouer que les personnes qui m'observent ne sont que des glands. Je ne sais pas si elle imagine le soulagement que c'est pour moi, maintenant je sais que je suis presque en sécurité, seul avec une jeune femme visiblement affolé. Je prend une grande inspiration et me retourne doucement, replaçant mon sac sur mes épaules d'une manière tout aussi lente, te regardant toujours avec cette air que tu trouve malsain, mais qui n'est que mon sourire.

Je me retrouve finalement face à toi, les mains en évidence, et semble attirer par ton collier, tu as le même que moi, j'en reconnais la forme pour avoir essayer de l'arracher et faire le tour avec mes doigts,cependant je ne connais toujours pas ma couleur et d'après mes miettes de souvenir, c'est important. De toute façon je m'en moque, je veux juste quitter cette endroit et rentrer chez moi, je prend donc doucement la parole pour me présenter auprès de toi. « Vous avez rien à craindre, je m'appelle Bae Yun Joo... Je veux juste rentrer chez moi. ». Dis comme ça, ça sonne un peu bête de ma part, je me doute qu'on ne se sauve pas si facilement, que sinon tu serais déjà loin, et au vue de tes vêtements, tu dois êtres là depuis peu, d'autant plus que tu es propre. Cependant, tu semble toujours paniquer, voir folle, et je refuse de croire que c'est ce qui m'attend. J'avance donc doucement une main vers toi avant de reprendre, « Baissez cette arme... Je suis ne suis pas un ennemie. ». De mon point de vue, c'est vrai, je ne lui veux aucun mal, mais du sien, je ne sais pas. Qu'est qu'elle me veux au final ? Et est ce qu'elle voit ma couleur ? J'ai beau regarder soon cou, je n'arrive pas à voir sa pastille, cacher derrière son collier. Peut être que c'est ça qui l’empêchait de me tuer, parce que tu ne connaissais pas ma couleur, mais maintenant, si tu t'aperçois que je ne suis pas dans ton camp, qu'est ce qui va t’empêcher de me mettre une balle dans la tête pour sauver ta peau ? A cette instant je donnerai tout pour être de la même couleur que toi et pour que tu m'annonce qu'il y a un moyen de quitter cette île et de rentrer chez moi.  Un bateau qui passerait chercher des gens toute les semaines ou n'importe quoi qui me permette de revoir ma petite sœur. Je termine donc par simplement te demander, « De quel couleur je suis ? Et comment sort-on d'ici ? ». Tu ne réagis pas tout de suite, est ce que je dois en conclure que je suis pris au piège à vie, et que cette vie ne durera pas longtemps ? Si il y a la moindre chance de rentrer chez moi, il faut que tu me le dise, je ferais n'importe quoi pour y arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Mauve


Âge : 19 ans
Amour : Aucun ~

Coupons : 115
Contenu du Sac : ∞ Bonbons
∞ Sous-vêtements
∞ Élastiques et pinces
∞ Dentifrice + Brosse
∞ Gel douche + Shamp'
∞ Brosse à cheveux
∞ Carnet + Stylo
∞ Couverture en laine
∞ 2 Boites d'allumettes
∞ Une montre
∞ 1 Boite de bandes épilatoires

∞ Une miche de pain
× Une barre de céréales
∞ Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
∞ Une carte de l'île avec ses zones
∞ Une boussole
∞ Une lampe torche (avec piles)

∞ Un pistolet kruger

Avatar : Lee Ji Eun
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Erylis
Messages : 166
Activité RP : 2









MessageSujet: Re: Bienvenue en enfer. {Ft. Byeon Se Hee} [TERMINE]   Jeu 11 Sep - 20:44

A l’y voir de plus près, comme ça, il faisait un peu moins malsain. Il est enfin tourné vers Se Hee et elle peut le détailler à sa guise, observant chaque parcelle de son corps qui puisse paraître dangereuse. Mais rien… Il est grand, mais aussi très maigre. Ses mains sont bien exposées et ce qu’il cachait tout à l’heure dans son sac y est apparemment resté. De quoi rassurer la jeune femme qui baissa alors lentement son arme, sans pour autant le retirer totalement de la ligne de mire. Enfin, un nom se glissa sur le visage de cet inconnu qui semblait soudainement moins hostile à l’étudiante. Une hostilité qui réapparu néanmoins aussi vite lorsqu’il s’avança légèrement en tendant la main. Se Hee fit alors rapidement le lien entre la direction de la main qui pointait vers l’arme et la nervosité qu’elle devait créer chez l’inconnu à ce moment même. Mais une question lui taraudait l’esprit : et si ce n’était qu’une feinte afin de mieux la maîtriser ensuite ? Et puis finalement… Il vient de débarquer sur la plage, ayant même encore du sable sur la joue, et elle n’avait pas encore assez vu d’horreur pour penser qu’une telle mise en scène soit possible dans le simple but de tuer des gens. Elle finit donc par remettre la sécurité de son arme devant le nouvel arrivant et la rangea ensuite lentement dans son sac, en gardant tout de même un œil sur lui au cas où il fasse un mouvement brusque.

- Tu ne rentreras pas chez toi… Sauf si tu tues tous les membres des trois autres équipes. Je crois qu’en termes de probabilité, c’est impossible, à cause des arrivées trop fréquentes.

Elle venait sûrement de briser le seul rêve qui pouvait encore lui rester ici, mais autant être franche tout de suite plutôt que de le laisser croire à des choses fausses. Elle vint alors passer une main dans ses cheveux pour les repousser doucement en arrière et finalement elle se dit que rendre la politesse de la présentation ne serait pas un mal, surtout dans un endroit qui manquait tant de civilité.

- Hum… Se Hee… Byeon Se Hee. Je… Suis désolée pour ça… J’ai dû te filer les jetons, mais autant t’y habituer tout de suite. Rares sont ceux qui ne tirent pas à vue.

Le regard insistant du jeune homme vers la gorge de la jeune femme ne la rassurait pas vraiment, elle pensait même que c’était plus bas qu’il pouvait être en train de poser son regard malsain, mais finalement la question qui suivit la rassura aussitôt, voir la fit rire d’elle-même intérieurement. En même temps, s’il n’y avait pas autant de psychopathe sur cette île de fou… Elle haussa alors légèrement les épaules, semblant hésiter à s’approcher de lui. Après tout… Une fois à portée de main, qui sait ce qu’il pourrait faire ? Elle prit alors une inspiration, vraiment troublée par ce sourire constant qu’il avait sur les lèvres sans avoir une quelconque raison de le garder, bien au contraire, mais finalement elle s’approcha lentement, semblant tout de même sur ses gardes.

- Je vais te donner ta couleur mais…

Elle se souvint du conseil que lui avait donnée la première personne qu’elle avait rencontré ici et qui d’ailleurs s’était faite tuer depuis et jugea qu’il était bon de le faire passer au petit nouveau.

- Demandes à deux ou trois autres personnes, au cas où, pour être sûr. Les gens peuvent te mentir pour essayer de te manipuler… Je vais te donner ta couleur. Théoriquement, je connais la mienne, mais j’aimerais que tu me dises ce que tu vois. Si tu veux bien…

« Théoriquement » elle connait la sienne. En fait, seul Dakota lui avait donné sa couleur jusqu’à maintenant. Le fameux premier qu’elle avait rencontré sur l’île… En peu de temps, elle n’avait pas croisé beaucoup de monde. C’était d’ailleurs celui qui lui avait conseillé de demander à d’autres personnes, histoire d’être sûre. Elle prit alors une inspiration pour s’insuffler du courage et s’arrêta juste devant l’inconnu, qu’elle trouva bien grand pour le coup. Elle se dressa alors légèrement sur la pointe des pieds pour prendre de la hauteur, posant une main sur l’épaule de Bae Yun pour l’inciter à se baisser un peu, et elle tira légèrement sur le collier pour essayer de voir la couleur. Une fois ce but atteint, elle le relâcha en reposant ses talons au sol.

- Tu es mauve.

Elle attrapa alors doucement ses cheveux pour les rassembler sommairement dans sa main et les relever, histoire qu’il puisse accéder plus facilement une collier, laissant se dégager une douce odeur de savon de sa peau au teint de pêche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Mauve


avatar
Âge : 20 ans
Amour : Aucun

Nombre de victimes : 4
Coupons : 5
Contenu du Sac : Sac:14/25

Nourriture:
Deux bouteilles d'eau (1,5L)
Une miche de pain

Utilitaire:
Une bonbonne de gaz à briquet, sans embout.
Une boussole
Un brumisateur
Une carte de l'île avec ses zones
Une lampe torche (avec piles)
Un manuel sur la flore coréenne
Une montre
Un vaporisateur d'eau

Armements:
Un flacon de cyanure vide (15ml)
3 grenades lacrymogènes.

Vêtements:
La manche droite de l'uniforme.
Un uniforme scolaire ( manche droite arrachée jusqu'au coude)

Avatar : Fujii Ryusei
Statut RP : Disponible
Pseudo : Joo Bae Yun
Messages : 222
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: Bienvenue en enfer. {Ft. Byeon Se Hee} [TERMINE]   Ven 12 Sep - 11:00

Je garde les mains bien en évidence, qu'elle puisse voir le moindre de mes mouvements. Elle semble elle aussi rassuré et finit par doucement baisser son arme, visant mes jambes, avant de remettre le cran de sûreté devant moi et ranger son arme dans son sac. J'en profite juste pour baisser les mains, maintenant que plus rien ne veux me tuer je n'ai plus de raison de rester comme ça, même si elle se méfie encore, mais je peux le comprendre. Elle finit par me dire que je ne rentrerai jamais chez moi, qu'il faudrait tuer tous les autres participants. Cette phrase résonne en boucle dans ma tête alors que tu te présente, je retiens juste ton nom mais semble ailleurs, les yeux levés au ciel mais toujours souriant, réfléchissant à comment rentrer chez moi. Même si certain aurait tiré à vue, je ne suis pas un meurtrier, et je reste persuadé qu'il y a un autre moyen de rentrer chez moi, il faut juste savoir le trouver.

J'étais dans mes pensées alors quand elle a posée sa main sur mon épaule, n'aillant entendu que la moitié de ce qu'elle a dit avant, sur le fait de demander à plusieurs personne. Je finis par comprendre qu'elle veux que je m'abaisse un peu et plie donc légèrement les jambes, me retrouvant à son niveau, alors qu'elle détail ma nuque pour trouver ma couleur. Je suis mauve, je ne sais pas si c'est une bonne, une mauvaise chose ou même si c'est vrai, mais je vais me fier à ça pour le moment. Elle remet ses talons au sol et rassemble ses cheveux derrière elle, me laissant la place pour accéder à son collier. Je garde donc les jambes légèrement pliés et attrape lentement son collier, le déplaçant doucement vers la gauche, cherchant la couleur dans sa nuque, un détail attire quand même mon attention, elle sent bon pour une naufragé, j'en conclue qu'elle doit avoir quelque chose pour se laver et que si elle prend son temps pour ça, elle doit aussi avoir un abris et de la nourriture. Après quelque seconde, je finis par voir une pastille de couleur entre ton cou et l’intérieur du collier, elle est mauve aussi. C'est ça qui me fait douter, peut être m'as-t-elle dit que j'étais mauve aussi pour ne pas la tuer après m'avoir dis que je devrais tuer les membres des autres équipes. Je n'en suis plus sûr pour l'instant, mais je vais admettre que c'est vrai, je suis violet, au moins pour un temps. Je remet son collier en place et me redresse, la regardant dans les yeux avec mon sourire qui semble la perturber avant de lui dire simplement. « Violette. »

Je la regarde et reprend sa première phrase, celle qui m'affirme qu'il n'y a aucun moyen de sortir d'ici et répond «  Il doit bien y avoir un autre moyen, sinon il n'enverrait pas d'autre personne fréquemment, je chercherai et je finirai par rentrer chez moi... ». Je garde mon air imperturbable et relève mes yeux vers la mer, observant l'horizon, me voyant déjà de retour pour l'anniversaire de ma sœur. Je finis par reposer mes yeux sur elle et lui demander de l'aide, elle n'as pas l'air hostile et, celons ses dires, on est du même camp, j’espère qu'elle pourra n’emmener avec elle. « Mais ici, vous devez bien avoir un abris. Est ce que vous me laisseriez vous accompagner ? ». Je continue de la vouvoyer, aillant envie de paraître gentil, courtois, qu'elle m'accepte a ses côtés et qu'elle se rende compte que je ne suis pas dangereux. Je n'attend plus que sa réponse, suspendu à ses lèvres, car ça serait tellement simple d'avoir quelqu'un pour m'aider à  "Démarrer le jeu",
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Mauve


Âge : 19 ans
Amour : Aucun ~

Coupons : 115
Contenu du Sac : ∞ Bonbons
∞ Sous-vêtements
∞ Élastiques et pinces
∞ Dentifrice + Brosse
∞ Gel douche + Shamp'
∞ Brosse à cheveux
∞ Carnet + Stylo
∞ Couverture en laine
∞ 2 Boites d'allumettes
∞ Une montre
∞ 1 Boite de bandes épilatoires

∞ Une miche de pain
× Une barre de céréales
∞ Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
∞ Une carte de l'île avec ses zones
∞ Une boussole
∞ Une lampe torche (avec piles)

∞ Un pistolet kruger

Avatar : Lee Ji Eun
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Erylis
Messages : 166
Activité RP : 2









MessageSujet: Re: Bienvenue en enfer. {Ft. Byeon Se Hee} [TERMINE]   Sam 13 Sep - 9:29

Tout, dans ses mouvements, respirait l’intention de paraître doux et calme. Tout, dans l’intonation de sa voix et dans la profondeur de ses gestes, émanait l’intention de manipuler même gentiment la personne qui se présentait devant lui. Lent et attentionné, il gardait la maîtrise de chaque parcelle de son cœur dans le but de séduire l’esprit effrayé de la jeune femme qui n’arrivait pas à réfléchir sous l’intensité excédante de méfiance qui découlait de leurs deux présences. Elle le sentait, il venait d’arriver, seul, perdu, il avait besoin d’aide, et elle était la première, pacifique, à bien vouloir tendre la main vers lui, sans pour autant lui assurer le reste du chemin. Elle se décida alors intérieurement que rien ne lui serait révélé avant qu’elle en ait décidé autrement et que ce moment n’arriverait que lorsqu’il aurait fait ses preuves, soit ce qui n’aura sûrement pas le temps d’arriver si jamais elle décidait de reprendre son chemin seule plus rapidement que prévu.

La couleur annoncée souleva un quelque quart de seconde le cœur de l’étudiante qui cocha mentalement un petit carré de plus à côté de la couleur qu’elle se savait déjà. Les autres étaient toujours sans trace et le mauve prenait visiblement de l’importance. Elle commençait à ne plus douter de sa couleur et, même si l’inconnu ne pouvait pas encore se permettre le luxe d’être soulagée, elle savait qu’elle n’aurait pas à fuir ou à s’en prendre à ce type qu’elle venait de rencontrer. Ils étaient du même camp et elle n’aurait normalement pas à lui exterminer la cervelle un jour ou l’autre, sauf si bien sûr les règles changeaient d’avis à un moment ou un autre. Elle recula alors en relâchant ses cheveux le long de ses épaules et de son dos pour reposer les yeux sur Bae Yun et reprendre son inspection discrète. Rien ne semblait faire défaillir cet homme qui en paraissait à la fois 10 et 40 ans, qui inspirait à la fois l’insouciance de la jeunesse que beaucoup avaient perdue ici et la maturité de l’homme prévenu et paré.

Se Hee suivit alors le regard du jeune homme sur la mer, de laquelle il était venu, et écouta ses paroles avec un fond d’amertume. Une inspiration presque douloureuse s’insuffla dans les poumons de la jeune femme qui n’aimait pas se répéter quant à l’avenir sombre et geôlier qui les attendait ici. Elle ne voulait pas briser ses rêves mais elle ne voulait pas le laisser non plus dans la myriade de rêves qu’il s’était battit à peine le pied dans le sable. Elle tourna alors son regard vers lui calmement et ouvrit la bouche pour dire quelque chose mais il reprit en demandant si elle avait bien une cachette où elle pourrait l’emmener.

L’hésitation se fit longue, pendant une ou deux minutes l’inconnu dû supporter le silence de la réflexion que Se Hee s’imposait. D’un côté, elle n’aimait pas particulièrement ramener des gens dans ses cachettes, de l’autre, pour qu’ils puissent y accéder sans son aide, il fallait qu’ils soient rudement bornés et courageux. Et puis… Après tout ce n’était pas un abri qu’elle comptait garder plus de trois lunes, donc pourquoi pas ? Le seul inconvénient serait le risque de la nuit. Qui sait ce qui pourrait traverser l’esprit du jeune homme pendant le sommeil de la petite coréenne ? Après tout, elle lui avait clairement montré puisque posé pratiquement à même le front qu’elle avait une arme non négligeable que beaucoup s’arracheraient sur cette île. De plus, et même s’il ne le savait pas encore ça ne serait pas dur à découvrir, elle n’avait encore utilisé aucune balle, donc le chargeur était plein. Pensive, elle porta son regard sur la forêt, pensant pendant quelques secondes à la difficulté que le jeune homme pourrait avoir à rejoindre la cachette qu’elle s’était faite.

Les hauteurs étaient devenues ses meilleures amies et Se Hee profitait librement de ses capacités de gymnaste pour atteindre des points culminants dangereux qui pouvaient lui couter la vie au moindre geste de travers mais que peu de joueurs prenaient le risque de tenter d’atteindre, voir même ne prenaient pas la peine de découvrir l’existence en levant simplement la tête. Avec le temps du moment, les hauteurs devenaient froides et dures à apprécier, mais Se Hee préférait encore le petit vent annonçant le début de l’hiver à la chaleur de la douleur.


- Je pense que tu peux venir… Mais mes cachettes sont… Disons, peu conventionnelles. Peut-être que tu changeras d’avis en arrivant devant… Et je ne pense pas y rester trop longtemps, donc je ne te promets pas qu’on passera beaucoup de journées ensemble. Mais... Je suppose que pour cette nuit, ça ira. Et je pourrai te raconter le peu que j'ai appris du jeu, en plus de ce qu'ils nous ont expliqué.

Remettant son sac convenablement sur son épaule, Se Hee offrit un léger sourire, le premier réel sûrement, à l’inconnu et entama la marche à travers les bois pour se diriger vers leur lisière. Ses yeux parcouraient les alentours avec une attention et un silence tout particulier, sachant pertinemment que la mort se cache partout et sous toutes les formes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Mauve


avatar
Âge : 20 ans
Amour : Aucun

Nombre de victimes : 4
Coupons : 5
Contenu du Sac : Sac:14/25

Nourriture:
Deux bouteilles d'eau (1,5L)
Une miche de pain

Utilitaire:
Une bonbonne de gaz à briquet, sans embout.
Une boussole
Un brumisateur
Une carte de l'île avec ses zones
Une lampe torche (avec piles)
Un manuel sur la flore coréenne
Une montre
Un vaporisateur d'eau

Armements:
Un flacon de cyanure vide (15ml)
3 grenades lacrymogènes.

Vêtements:
La manche droite de l'uniforme.
Un uniforme scolaire ( manche droite arrachée jusqu'au coude)

Avatar : Fujii Ryusei
Statut RP : Disponible
Pseudo : Joo Bae Yun
Messages : 222
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: Bienvenue en enfer. {Ft. Byeon Se Hee} [TERMINE]   Sam 13 Sep - 10:20

Je garde les yeux sur elle, la détaillant du regard alors qu'elle prit une minutes de réflexion, minute qui m'a parue une éternité. Me demandant à chaque seconde quel serait le verdict, si je finirais seul en pleine foret, ou si j'aurais la compagnie d'une personne qui vit ici pour me montrer la voix et marche à suivre. Elle finit par reprendre la parole pour me dire que ses cachettes sont peu conventionnelles, mais je ne sais pas vraiment ce que je dois comprendre par là. Ça ne sera peut être pas un bâtiment, certes, mais je n'arrive pas à me visualiser quelles cachettes pourraient me faire faire demi-tour. Elle me préviens finalement qu'on ne restera pas longtemps ensemble, mais qu'elle m'apprendre quelque trucs sur cette île. Ça me convient, je n'en demandais pas tant en réalité. Mais répond simplement « Ça me va. ».

Elle se met finalement à s'enfoncer dans la foret alors que je lui emboîte le pas et c'est sûrement à cette instant que l'on voit le plus la différence entre elle, qui vit ici, et moi, le petit nouveau. Elle avance d'un pas de plume, scrutant chaque arbre autour d'elle, ne laissant rien au hasard, l’œil vif et l'esprit à l’affût de la moindre chose, alors que je la suis en marchant simplement, ne faisant même pas attention que j’écrase des feuilles ou des branches sur ma route, regardant juste devant moi, et ne suis visiblement toujours pas conscient des dangers qui nous entoures, je fais sûrement encore plus de bruit en lui demandant, « Et donc ? Qu'est ce que je dois savoir sur cette île ? ».

Je ne me doute pas une seconde de ce qui peux nous tomber dessus à n'importe quel moment, et je sais encore moins si le fait que je fasse autant de bruit t’énerve, mais si c'est le cas, je ne vais sûrement pas tarder à la savoir. Je suis sûrement la cible la moins discrète et la moins attentive de cette forêt, je n'ai plus qu'a chanter pour alerter toute la zone si je veux l'être encore moins. Mon manque d’expérience est flagrant, mais elle le compense en surveillant les alentours pour nous deux. Peut être qu'au final elle ne me vois que comme un poids à traîner, et qu'au lieux de me demander de faire moins de bruit, elle me dira juste d'attendre là, avant de rentrer chez elle et de me laisser ici. Mais dans ce cas, je la suivrais quand même.

J'attends la réponse a ma question, mais mon sac s'accroche à une branche, me retenant soudainement en arrière, alors que je manque de me casser la gueule. Je dis légèrement plus fort « Un instant ! Je suis coincé. ». J'espère qu'elle m'attend, pour l'instant je glisse mes bras hors des lanière de mon sac et me retourne en direction de l'arbre, essayant de détacher la branche qui c'est accroché dedans, je suis visiblement beaucoup moins agile et rapide qu'elle, qui me donne l'impression d'avoir dompté la forêt et qu'il n'y a aucun obstacle. Je detache doucement mon sac, et le remet sur mes épaules, avant d'ajouter, « Excusez moi, je n'avais jamais mis les pieds en forêts. Nous pouvons reprendre.», affichant un sourire plutôt amusé sur le coup. Cette fois c'est sûr, je ne me sens vraiment pas à ma place ici, et j'espère vraiment qu'elle continuera quand même de me guider malgré mon manque d'expérience flagrant, plutôt que de me laisser me débrouiller seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Mauve


Âge : 19 ans
Amour : Aucun ~

Coupons : 115
Contenu du Sac : ∞ Bonbons
∞ Sous-vêtements
∞ Élastiques et pinces
∞ Dentifrice + Brosse
∞ Gel douche + Shamp'
∞ Brosse à cheveux
∞ Carnet + Stylo
∞ Couverture en laine
∞ 2 Boites d'allumettes
∞ Une montre
∞ 1 Boite de bandes épilatoires

∞ Une miche de pain
× Une barre de céréales
∞ Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
∞ Une carte de l'île avec ses zones
∞ Une boussole
∞ Une lampe torche (avec piles)

∞ Un pistolet kruger

Avatar : Lee Ji Eun
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Erylis
Messages : 166
Activité RP : 2









MessageSujet: Re: Bienvenue en enfer. {Ft. Byeon Se Hee} [TERMINE]   Sam 13 Sep - 12:10

Il semblait prêt à prendre le risque de suivre une parfaite inconnu qu’il ne connaissait ni d’Adam ni d’Eve et qui pouvait lui vouloir du mal ou l’amener à un guet-apens avec une facilité déconcertante. Rien qu’à ça, on pouvait voir qu’il n’était qu’un débutant. A ça mais à tellement d’autres choses aussi… Sa démarche donnait l’impression d’une simple petite balade en forêt, comme s’il allait rentrer chez lui le soir même. Ses yeux se promenaient plus sur les paysages environnants que sur les dangers qui pouvaient leur tomber dessus. Pendant quelques secondes, Se Hee s’imagina un guide de forêt pour un touriste qui voudrait découvrir les lieux et un sourire s’afficha sur ses lèvres, invisible à son suiveur puisqu’il était derrière elle. Elle sentait bien un regard persistant sur elle et elle tourna un moment la tête pour le regarder. Il était en train de la passer sous radiographie là, carrément. Elle aurait voulu lui dire qu’il ne devrait pas lui faire confiance, qu’elle n’était là que depuis un mois et qu’il ne fallait rien attendre de sa part que de la bonne volonté, mais le silence était primordiale dans cet endroit gorgé de pièges et de dangers. La nature elle-même peut se montrer agressive et étant donné le sang qui a coulé ici depuis le début du jeu, elle a de fortes raisons de vouloir se débarrasser des importuns. Il n’y a pas que les personnes qui peuvent représenter un danger, imaginons quinze secondes qu’un pied malheureux se prennent dans une racine mesquine. Il suffit d’une simple foulure pour mener une personne droit vers la mort. Elle continua donc de marcher en prenant la parole d’une voix basse, afin de lui porter conseil.

- Fais toujours très attention où tu marches, une simple petite coupure peut vite devenir mortelle si elle s'infecte, ici, alors je te laisse imaginer une foulure ou une fracture...

Elle aurait voulu lui dire d’arrêter de faire preuve d’autant de rêverie, d’ouvrir les yeux et de comprendre où il était, mais il ne dérangeait pas leur avancement puisque, bien qu’il ne soit pas expérimenté, il suivait le pas rapidement, ce qui en soit n’était pas bien difficile étant donné les petites jambes de la coréenne. De plus, il n’avait peut-être pas encore totalement réalisé… Elle ne voulait pas provoquer chez lui un choc et le rendre fou de rage ou lui faire perdre la tête tout de suite. Non… Elle attendrait d’être dans sa cachette, à l’abri et au calme pour mieux lui parler des sujets qui fâchent. Son ventre se mit un peu à grogner et elle soupira légèrement. Etant donné le peu de provisions qu’elle trouvait et qu’elle avait, elle avait estimé que les heures de repas n’existeraient plus. Elle mangeait donc uniquement quand son ventre grondait, très lentement, jusqu’à ce qu’elle se sente calée. Elle qui voulait entamer un régime, avant qu’elle ne sache qu’elle allait venir ici, pour améliorer ses performances de gymnaste, la voilà qui était servie. Finalement, elle se retourna rapidement lorsque l’homme lui dit qu’il était coincé et elle fut soulagée en voyant que ce n’était qu’une branche. Elle soupira légèrement et attendit patiemment, voulant qu’il apprenne seul à se sortir de ce genre de pièges. C’était le meilleur des moments, tant qu’il avait encore le temps. Elle lui offrit un léger sourire compatissant lorsqu’il s’excusa, histoire de bien lui faire comprendre que ce n’était pas grave, et reprit la route, toujours en silence. Visiblement, ça ne la dérangeait pas qu’il parle, mais elle ne le poussait pas non plus à trop parler. Elle n’avait rien dit quant à son indiscrétion tout simplement parce que si quelqu’un était dans cette forêt, il aurait entendu Bae Yun parler fort et serait déjà là. Se Hee continua donc d’avancer, jusqu’à ce qu’ils arrivent à la lisière de la forêt. Elle fit signe à l’inconnu de se glisser derrière un arbre, sortit son kruger duquel elle retira la sécurité, puis elle attrapa une pomme de pin et l’envoya le plus loin possible sur le petit sentier un peu plus bas qui menait vers ce qui semblaient être des bâtiments, encore trop loin pour bien discerner ce que c’était. Aucun coup de feu… Elle prit alors une grande inspiration et soupira, avant de se tourner vers Bae Yun.

- Il n’y a pas d’autres chemins pour aller jusqu’à ma cachette, donc nous allons prendre ce chemin. Mais il n’est pas sûr du tout… Si jamais tu entends le moindre coup de feu, tu ne réfléchis pas. Tu remontes ton sac au niveau de ta tête et tu fais demi-tour pour te cacher dans la forêt. Si je me prends une balle, n’essaie pas de récupérer mon sac ou ils vont te tirer comme un lapin. On y va.

Se Hee n’attendit pas une quelconque approbation. Il suivait ou il restait sur place, de toute façon. Elle longea donc la lisière en restant derrière les arbres pour rejoindre le petit chemin et s’y engagea.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Mauve


avatar
Âge : 20 ans
Amour : Aucun

Nombre de victimes : 4
Coupons : 5
Contenu du Sac : Sac:14/25

Nourriture:
Deux bouteilles d'eau (1,5L)
Une miche de pain

Utilitaire:
Une bonbonne de gaz à briquet, sans embout.
Une boussole
Un brumisateur
Une carte de l'île avec ses zones
Une lampe torche (avec piles)
Un manuel sur la flore coréenne
Une montre
Un vaporisateur d'eau

Armements:
Un flacon de cyanure vide (15ml)
3 grenades lacrymogènes.

Vêtements:
La manche droite de l'uniforme.
Un uniforme scolaire ( manche droite arrachée jusqu'au coude)

Avatar : Fujii Ryusei
Statut RP : Disponible
Pseudo : Joo Bae Yun
Messages : 222
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: Bienvenue en enfer. {Ft. Byeon Se Hee} [TERMINE]   Sam 13 Sep - 18:26

Je finis par me débarrasser de cette branche avant de remarquer son sourire, je ne sais pas vraiment si ça la fait rire ou si c'est une sorte de pitié, mais c'est agréable. Ça me donne l'impression que tu commence à m’apprécier et ça me rassure. Actuellement j'ai vraiment besoin de l'être, je fais tout pour rester impassible, mais intérieurement, je suis devenue extrêmement fragile, rongé par la peur de ne jamais revoir ma famille et de rester bloquer ici à tout jamais. J'essaie de rester calme, de me dire qu'avec quelqu'un a mes côtés, mes chances sont plus grande. Je ne me sens pas menacé, pour la simple raison que ma mémoire est flou et que je ne réalise pas vraiment où je suis. Je me sens juste perdu, arraché à ma famille, comme après avoir loupé plusieurs arrêt de train et de sortir dans un endroit totalement inconnue, et devant retrouver la route à pied, mais qu'avec un peu de patience et de perversement, je rentrerai chez moi. Bien entendu, la réalité est bien moins optimiste, mais je ne le sais que trop peu.

Non reprenons la route, l'un derrière l'autre, essayant maintenant de voir et faire attention où je met les pieds et mon sac sans la lécher d'une semelle, tu m'es trop précieuse pour que je la perde, pour la simple raison qu'elle est mon seul atout ici, et la seul qui saura me guider jusqu'à chez moi. Nous avançons pendant plusieurs longue minutes, quand je crois apercevoir la lisière de la foret ainsi qu'une forme au loin alors que Se Hee me fait signe de me cacher derrière un arbre, chose que je fais aussi tôt. Elle prit donc une grande inspiration et soupira après avoir lancé une pomme de pin, puis se tourna vers moi. Apparemment, nous serons obliger de traverser cette endroit, ne sachant pas encore ce que c'est, apprenant juste qu'il n'est pas sûr, m'expliquant qu'au moindre coup de feu, je dois remonter avec mon sac sur la tête sans intention de faire demi-tour. A cette instant, je prend un peu plus conscience du danger qui m'entoure, et mon air impassible vacille un peu plus, laissant un léger doute se lire sur mon visage. Elle n'attend même pas ma réponse et descend rapidement alors que j'allais entamer une phrase. Je bloque quelque seconde avant de reprendre mes esprits et la suivre, me cachant comme elle derrière des arbres, profitant de cette petite descente pour me ressaisir et reprendre, par automatisme, le sourire que j'avais perdu derrière cette arbre l'espace de quelque seconde. J'ai toujours sourit devant les gens, même dans les pires moment, je n'y fais même plus attention, il revient sur mon visage par simple automatisme, n'aillant jamais voulu que les personnes avec qui je suis sache si je suis blessé ou attristé. Je finis par te rejoindre sur le petit sentier en contre-bas dans le quel tu t'es engagée sans même m'attendre. Je trottine sur quelque mètre pour arriver à ton niveau, marchant à ton rythme à ta gauche, suivant tes indications à la lettre sans poser de question, regardant juste la forme que l'on voyait d'en haut, pour prendre connaissance de ce qui t'as fais si peur, espérant intérieurement que ça soit terminé. Mais finalement, je ne vois que des bâtiments, détruit ou jamais terminé, je ne saurais le dire.

[HRP: Ce RP est terminé, la suite reprendra dans la partie adequate, c'est à dire, le chantier de construction. ]

_________________

On guérit d'un coup de poignard, tandis que les coups de plume sont empoisonnés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Bienvenue en enfer. {Ft. Byeon Se Hee} [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bienvenue en enfer. {Ft. Byeon Se Hee} [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bonne rentrée à tous et bienvenue !
» Bienvenue en Gourmandie
» Bienvenue chez les Ch’tis
» Bienvenue dans notre " Famille" !
» Bienvenue Lisa


Lethal Instinct :: 
 :: Espaces Naturels :: Plages
-