Réouverture du forum !
http://lethal-instinct.forumactif.com





Partagez | .
 

 Esprit, es tu la ? ft. Eun Ae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faction Bleue


avatar
Âge : 17 ans
Amour : Ca se mange ?

Coupons : 27
Contenu du Sac : parfum
carnet
ipod
téléphone portable
gourmette
trousse de crayons
briquet
un harpon en bois
barres de chocolat
bombe de laque
paquet de cigarettes

Avatar : Anna Tsuchiya
Pseudo : Ezeckiel
Doubles Comptes : .


Messages : 117
Activité RP : 1









MessageSujet: Esprit, es tu la ? ft. Eun Ae   Ven 24 Jan - 23:44

Elle n'arrivait plus à savoir combien de semaines elle avait passé ici. Pour elle, c'était encore plus inquiétant que la tempête qui sévissait sur l'ile, en ce moment. Heureusement, dans ce chaos, elle pouvait compter sur son amie Da Som avec qui elle faisait équipe depuis un mois déjà. Elles avaient trouvé jusque la un abri sur pour la nuit.
-On va s’arrêter ici...je ne penses pas que quelqu'un ira nous embêter....il faut condamner la porte, tu peux ?
Elles firent un feu comme elles pouvaient... difficile quand on sait que l'air était terriblement humide. Et pour cause, à l'extérieur, la pluie et le vent se déchaînaient, faisant trembler dangereusement les murs de la maison.
Elle eut bien du mal à fermer les yeux, cette nuit la. Elle réussit seulement à dormir quelques heures... Pour être réveillée à l'aube par un arbre qui venait de tomber sur le sol à quelques dizaines de mètres de la maison.

Elle se redressa, inquiète, et chercha son amie du regard...Pas la. Ses affaires étaient toujours la, elles aussi. Elle eut pour réflexe de regarder si son propre sac et ses affaires étaient toujours la.
Mais ou est ce qu'elle était passée ?
La porte n'était plus condamnée, signe que la jeune femme était sortie sans que Rose ne s'en aperçoive. Se demandant si elle n'était pas sortie dans la nuit pour faire quelque chose et si elle n'avait pas été emportée par quelque chose. Inquiète, elle décida de partir à sa recherche...Elle ne devait tout de même pas etre allée loin !

Elle ne pouvait malheureusement pas l'appeler de peur de se faire repérer par quelqu'un d'hostile. Et de toute façon, avec le vent et la pluie, elle n'aurait été entendue par personne ou presque. Luttant contre le vent et la pluie, elle quadrilla les alentours. Malheureusement, sans succés, et elle dut rapidement trouver un endroit pour se cacher pour se poser. Les deux sacs l'épuisaient particulièrement...Elle avait du mal à marcher.
En apercevant l'église, la jeune femme ne put s'en empecher, elle entra, sachant bien qu'elle risquait de tomber sur quelqu'un, à l'intérieur. Elle prit donc son marteau, au cas ou, et ouvrit la lourde porte de l'église.
Lentement, elle entra dans la nef.

L'endroit n'avait pas été nettoyé depuis longtemps, et ca se voyait. Sans lumière et avec la poussière ainsi que les toiles d'araignée, l'endroit était franchement glauque, comment dans un film d'horreur. Intimidée par le batiment immense mais sécurisé contre la tempete, elle s'avanca lentement dans les couloirs. Malheureusement, malgré le fait qu'elle essayait de se faire le plus discrètes possibles, ses pas résonnaient forcément...personne ne serait dupe. Alors elle était aux aguets, cherchant à entendre le moins de bruits.
Et sa peur lui était utile, parce qu'en effet, au bout de quelques minutes, elle entendit quelqu'un bouger non loin d'elle.
-Qui etes vous ?

Elle recula lentement. Personne ne se manifestait, bien évidemment. Si quelqu'un était, la soit il avait peur d'elle et de son marteau, soit il attendait patiemment dans le noir pour lui sauter dessus et l'égorger. Dans les deux cas, elle ne voudrait pas qu'elle le découvre.
Soudainement, quelque chose détala dans le noir. Il y eut un grand fracas quand elle même buta contre des poteries, et elle tomba en avant, se cognant....Contre quelque chose...ou contre quelqu'un, d'ailleurs.

Deux minutes plus tard, elle était allongée sur le sol en marbre.

-Aouch....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 18 ans
Amour : coin sombre remplie d'araignée

Nombre de victimes : 1
Coupons : 189
Contenu du Sac : ♦️ 3 petites bouteilles d'eau remplies de l'eau du lac
♦️ une lampe torche (avec des piles)
♦️ une carte de l'île
♦️ une paire de jumelles
♦️ un sig sauer chargé
♦️ pic a glace
♦️ sweatshirt à capuche
♦️ petit élastique pour cheveux
♦️ une pince à épiler
♦️ 1 boite de serviette (event)
♦️ Téléphone portable déchargé
♦️ Brosse a dent
♦️ bloc note + mini crayon a papier attaché
♦️ portefeuille (qqs papiers + photo de sa famille)

Avatar : Son Dam Bi
Statut RP : Disponible
Pseudo : Yanou
Doubles Comptes : Kang Soo Mee

Messages : 3333
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Esprit, es tu la ? ft. Eun Ae   Lun 27 Jan - 17:53

Du vent, de la pluie, l’île semblait animée par une certaine folie. Cela faisait plusieurs mois maintenant qu’elle parcourait les lieux et jamais ce temps ne s’était montré aussi capricieux, de quoi avoir peur pour la suite des événements. Elle avait marché dans cette forêt qui ne lui avait pas donné un bon abri. Eun Ae cherchait à présent un endroit qui pourrait l’aider à se protéger de toutes ces intempéries et lui fournirait un petit coin de sérénité. L’évidence la frappa lorsqu’elle se rendit compte du lieu dans lequel ses pieds l’avaient amené. Cette bâtisse, vieille de plusieurs années, tenait encore debout. Voilà de quoi la ravir et la soulager. Se mettant à courir vers l’endroit, son sweat-shirt en guise de protection sur la tête, elle se tenta à ouvrir la porte de la manière la plus discrète possible, ne savait on jamais que l’endroit était habité. Le grincement qu’elle fit n’offrit pas à la demoiselle l’effet de surprise qu’elle attendait Un frisson parcourut son échine tandis que son ombre se dessinait sur ce sol de pierre. Il faisait sombre, elle ne voyait pas grand-chose étant habituée à la luminosité du dehors. Elle ne bougea pas du pas de la porte, tendant l’oreille afin de sonder la zone et d’y déceler un quelconque bruit. Mais après plusieurs minutes passées de la sorte, elle finit par souffler, rempli d’une certaine joie à l’idée de pouvoir s’abriter ici. Elle semblait être seule.

Marchant dans l’église, elle s’allongea sur le banc en bois situé dans la deuxième rangée droite de la pièce. Ses mains derrière la nuque, elle prit une grande inspiration profitant d’un calme auquel elle n’était plus habituée. Son sac à dos était soigneusement posé auprès d’elle, mais elle ne le tenait pas. Elle était habitée d’une certaine tranquillité d’esprit, profitant de cet instant pour fermer les yeux. Malgré le froid et l’humidité qui l’entourait – ses vêtements ayant pâti de la pluie du dehors -, elle s’endormit quelques minutes.

Elle ne saurait dire combien de temps elle s’était assoupie, la seule chose dont elle était sûre était qu’elle n’était plus seule. Une autre personne venait de s’introduire dans le lieu. D’abord silencieuse, elle n’osa pas regarder la porte d’entrée de peur de se faire repérer, elle écouta les bruits alentours afin de déceler un quelconque mouvement. Des pas échouèrent dans sa direction, signe que le danger se rapprochait d’elle. Ni une ni deux, Eun Ae, animée par l’anxiété, prit son sac et se dirigea à pas de loup vers le côté de la pièce, ne souhaitant pas s’exposer dans la salle principale. Ce fût à son tour de se montrer bruyante et cela ne passa pas inaperçu. Une voix féminine s’éleva dans l’église, elle ne dit mot s’arrêtant dans sa démarche. Elle n’arrivait qu’à déceler une ombre et non des traits connus. La peur ou le manque de confiance l’empêchait de sauter le pas et d’aller à sa rencontre. Et lorsque le stress atteint son paroxysme, elle se mit à courir le plus rapidement possible, dans la direction opposée, sans faire attention où elle mettait les pieds. Avant de se rendre compte de quoique ce soit, elle tomba en avant, tentant de se protéger avec les coudes afin d’amortir la chute. Elle accusa le choc avec ses genoux et un second avec ses mains. Ce qui venait de tomber sur elle était une personne, à n’en pas douter.

Surprise, elle s’éloigna de cette fille de quelques centimètres, avant de l’interroger.

« Es tu seule ? »

C’était la panique dans la tête d’Eun Ae. qui n’arrivait pas à reprendre ses esprits, tant elle avait peur d’avoir fait une mauvaise rencontre.

« Je ne te veux pas de mal. Je cherche juste un abri pour me protéger de la tempête du dehors. »

Levant les yeux vers cette fille, elle commença à distinguer quelques traits qui lui semblaient familier, des traits d’une personne occidentale. Un air familier émanait d’elle et pourtant elle ne l’avait jamais vu sur cette île.

« Qui es-tu ? Ton visage me dit quelque chose. Nous sommes nous déjà croisé ? »

Cela la rassura et la fit arrêter de trembler comme une feuille bien qu’elle n’avait aucune idée de la dangerosité de cette fille. S’aidant de ses deux mains pour se relever, elle se sentit plus à l’aise dans cette position, moins vulnérable.

« Si je t’aide à te relever, tu n’en profiteras pas pour m’attaquer n’est-ce pas ? »

Tendant le bras vers elle, elle espérait que tout se passerait bien.

_________________
Arrivée sur l'île avec la classe originelle, elle a appris les règles de survie en milieu hostile. Toujours en vie, elle fuit le danger plutôt que de le confronter. Si vous lui demandez sa couleur de pastille, elle vous dira qu'elle ne sait pas et s'en moque bien. Elle a tué un homme et ne souhaite aucunement recommencé. Actuellement à la recherche d’allier, elle est persuadée que de créer un groupe d'entraide permettra de sauver le plus grand nombre de lycéens.... ©️ HUNGRY EYES
Verte pacifiste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 17 ans
Amour : Ca se mange ?

Coupons : 27
Contenu du Sac : parfum
carnet
ipod
téléphone portable
gourmette
trousse de crayons
briquet
un harpon en bois
barres de chocolat
bombe de laque
paquet de cigarettes

Avatar : Anna Tsuchiya
Pseudo : Ezeckiel
Doubles Comptes : .


Messages : 117
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: Esprit, es tu la ? ft. Eun Ae   Mar 28 Jan - 20:28




Ce n'était pas son genre d'entrer dans des bâtiments. Ou tout lieu de protection solide, il faut dire. Selon elle, c'était comme se mettre juste devant un fusil à pompe en attendant que le fou furieux tire. C'est exactement la même chose pour elle, juste autant de chances de mourir.
Mais le temps et le fait qu'elle aie perdu son ami ce matin ne la rassurait pas...elle ne pouvait pas rester dehors seule, et trop s'éloigner du campement, au cas ou la jeune femme n'arrive à retrouver son chemin...
Ce qui l'aurait étonné, étant donné que ca faisait sûrement plusieurs heures qu'elle était partie quand elle avait quitté leur petit cabanon de fortune... Comment arriver à la joindre ? Ce n'était pas comme si elles avaient un portable ou un téléphone sur cette fichue île...Et la moindre choses pour se faire remarquer risquerait d'attirer d'autres personnes bien moins bien intentionnées....

Elle devait se poser pour réfléchir. Et la meilleure façon de le faire, encore, était de prier pour que personne ne soit dans cette église (quelle ironie!)
Mais une fois à l'intérieur, elle espérait sérieusement que la personne qui était la dedans avec elle était le genre à respecter le lieu sacré qu'était une Eglise, même si celle ci ne payait pas de mine et ne donnait plus de messes depuis longtemps... Elle savait que quelqu'un était ici, avec elle...Elle ne savait pas cependant si cette personne était menaçante ou non... Mais si elle avait été très dangereuse, elle aurait sûrement attaqué, et ne serait pas allée se cacher pas vrai ?

Elle continua donc à ouvrir les yeux, inquiète, quand soudainement, elle buta contre un chaudron en cuivre. Le bruit qu'il produisit lui fit la peur de sa vie, et elle trébucha pour retomber en bas des escaliers.
Avec un horrible goût de fer dans la bouche, la jeune femme se tortilla sur le sol, sentant son heure arriver...Quand soudainement, elle se rendit compte qu'elle n'avait pas fait que butter contre le chaudron, mais qu'elle était aussi rentrée dans quelqu'un...
« Es tu seule ? »
C'était une voix féminine...Elle n'avait pas l'air agressive, mais plutôt intimidée, voir effrayée, si elle osait le dire.
La jeune femme hésita quelques secondes avant de répondre... Bon, elle hésitait encore plus à vrai dire sur le fait qu'elle soit une dangereuse psychopathe...
-Oui...

Elle se redressa un peu, mais c'était vraiment fait mal en tombant...elle ne préférait pas faire de mouvement brusques...En plus, on ne voyait vraiment rien. Et elle pouvait encore moins dinstinguer les traits de son interlocutrice.
« Je ne te veux pas de mal. Je cherche juste un abri pour me protéger de la tempête du dehors. »
-Moi aussi ! Je.. Enfin... Mon amie a dut se faire surprendre par la tempete... J'ai voulu la chercher mais je n'ai pas pu, il fait vraiment trop mauvais...
Elle se mordit la lèvre, consciente qu'il ne fallait pas dire n'importe quoi à n'importe qui... Elle grimaça de nouveau en se touchant l’arrière de la jambe, la ou elle avait frappé...Elle avait peur de s’être ouverte.
Une plaie quand on vivait dans un endroit tranquille ou on trouve un pansement et du désinfectant à chaque coin de rue, ce n'est rien. Mais sur une île, ça peut vite devenir une bonne raison de mourir...

« Qui es-tu ? Ton visage me dit quelque chose. Nous sommes nous déjà croisé ? »
La jeune femme fut surprise de cette question... et devait avouer qu'elle ni voyait pas assez d'ou elle était pour le lui affirmer avec certitude.
Mais il ne lui semblait pas connaître qui que ce soit ici...Elle avait déjà évidemment vu les photos des candidats, et bien évidemment, a part ceux qu'elle avait rencontré par la suite sur l'ile, elle n'en connaissait aucun personnellement.
-Je ne saurais dire, je ne vois pas ton visage.
En fait, elle aurait bien besoin d'un petit coup de main pour se relever....

« Si je t’aide à te relever, tu n’en profiteras pas pour m’attaquer n’est-ce pas ? »
-Non, bien sur !
Et elle était sincère. D'ailleurs, elle ne fit aucun mouvement agressif quand la jeune femme lui tendit son bras, comprenant bien qu'elle avait affaire à quelqu'un de plutôt sympathique... En tout cas, elle n'était pas devant un prédateur.
-Aie !
Elle manqua de lui retomber dessus, quand son pied toucha le sol.
-Je crois que je me suis fait mal...
Elle se fit aider par la jeune femme pour aller se poser sur un banc, non loin. Elle examina l’arrière de sa jambe, et put donc voir qu'elle avait une belle bosse violette... mais apparemment, rien n'était cassé, c'était rassurant...Elle allait devoir attendre que ca se résorbe un peu.

-Merci, vraiment.
Elle la regarda plus attentivement, maintenant que la lumière de l'extérieur lui permettait de la voir attentivement.
-Je ne penses vraiment pas te connaître non...
Elle se demandait bien d'ou cette fille avait pu la reconnaître...Peut être qu'elle aussi avait tout simplement vu son visage dans la liste des « condamnés » à Battle Royale...
Elle décida de se présenter... C'était la meilleure chose à faire, après être tombée sur quelqu'un.
-Ahem.... je m'appelle Rose, Maruyama Rose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 18 ans
Amour : coin sombre remplie d'araignée

Nombre de victimes : 1
Coupons : 189
Contenu du Sac : ♦️ 3 petites bouteilles d'eau remplies de l'eau du lac
♦️ une lampe torche (avec des piles)
♦️ une carte de l'île
♦️ une paire de jumelles
♦️ un sig sauer chargé
♦️ pic a glace
♦️ sweatshirt à capuche
♦️ petit élastique pour cheveux
♦️ une pince à épiler
♦️ 1 boite de serviette (event)
♦️ Téléphone portable déchargé
♦️ Brosse a dent
♦️ bloc note + mini crayon a papier attaché
♦️ portefeuille (qqs papiers + photo de sa famille)

Avatar : Son Dam Bi
Statut RP : Disponible
Pseudo : Yanou
Doubles Comptes : Kang Soo Mee

Messages : 3333
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Esprit, es tu la ? ft. Eun Ae   Mar 4 Fév - 17:52

L’église semblait être un coin tranquille, un endroit utile pour se reposer sans être dérangé, tout du moins c’était ce qu’Eun Ae pensait. Elle-même, n’avait pas eu comme première idée de se diriger vers cet endroit bien qu’elle savait que l’eau y était potable et pouvait l’aider à remplir ses bouteilles d’eau vides, à condition bien sûr qu’elle n’ait pas été empoisonnée depuis la dernière fois. Le roulement – si on pouvait l’appeler ainsi - des participants sur l’île n’aidait pas à installer un climat de confiance. Les meilleurs partaient toujours en premier, c’était une expression connue même ici. Bref. Elle s’était aventurée là-bas pour faire une sieste, un semblant de repos dont elle avait besoin, tout en lui permettant de reprendre des forces. Et ce calme fût perturbé par l’intrusion d’une autre personne dans ce lieu, une personne qui l’avait fait fuir de son banc, tombée de par le stress et sa maladresse. Elle s’était finalement retrouvée sur le sol, recouverte de quelques pots, ainsi que de la jambe d’une fille qu’elle ne prit pas le temps de regarder. Prise de panique elle s’était relevée, essoufflée par l’angoisse que cette personne lui soit hostile. Une première constatation ainsi qu’une affirmation lui permit de souffler quelque peu. Elle était seule, tout comme elle. Voilà qui avait de quoi la rassurer. La suite effaça tous doutes restants de ses pensées. Au vu de ses réactions, il était clair qu’elle ne lui voulait aucun mal. La voilà plus sereine pour continuer la conversation avec elle, sans tenter de fuir sous ses trombes d’eau. Cette idée ne lui était aucunement agréable mais elle n’aurait pas hésité à le faire si cela avait été nécessaire.

Lui tendant la main, elle fût heureuse de voir qu’elle acceptait son aide, mais fût bien peinée de constater que cette fille s’était blessée dans sa chute. Posant son bras autour de sa taille, elle l’aida à avancer jusqu’au premier banc en bois, marchant doucement afin de pouvoir la soutenir du mieux qu’elle le pouvait. Jetant un coup d’œil rapide à sa jambe pendant que cette fille le faisait également, elle s’aperçut de cette couleur qui n’était pas de bon augure. « Sur une échelle de 1 à 10, à combien estimerais tu ton mal ? » Elle n’avait pas fait médecine, avait très peu de connaissance dans ce domaine mais pouvait lui donner des plantes à appliquer sur sa jambe afin d’apaiser un peu la douleur. Remède de grand-mère ou simple fait psychologique, le résultat était tout de même là. Fouillant dans son sac, elle en sortit quelques feuilles, qu’elle tendit à sa nouvelle rencontre. « Tiens, ça pourra t’aider. » Avant de s’adosser sur ce banc, repensant à ce que Rose lui avait dit quelques minutes avant. « Vous vous êtes séparés depuis longtemps ? Tu sais, les endroits pouvant servir de protection ne sont pas nombreux par ici. Il ne doit pas être très loin. » Elle tentait de la rassurer, sachant pertinemment qu’elle s’inquiétait pour son partenaire et était dans l’impuissance de continuer ses recherches dû au temps. « Ça fait longtemps que vous voyagez ensemble ? » C’était le quatrième duo qu’elle rencontrait, voilà pourquoi cela l’intéressait autant. Ses yeux étaient remplis d’admiration devant le fait qu’elle avait trouvé un binôme avec qui elle s’entendait bien.

Maintenant qu’elles étaient toutes les deux assises, Eun Ae pouvait prendre le temps de regarder les traits de cette fille qui lui donnait vraiment cette impression de déjà-vu, même le nom de famille lui était familier. Maruyama, Maruyama, ce nom elle le passait en boucle dans sa tête afin de se souvenir de sa provenance. Il lui semblait qu’une fille de sa classe s’appelait ainsi, une fille qui n’était plus de ce monde. Elle ne l’avait pas oublié et en y réfléchissant bien elle lui avait montré une photo de sa petite sœur dont le visage se rapprochait de celui qu’elle avait sous les yeux. Eureka, voilà pourquoi son visage lui était aussi familier. « Ohhh tout se recoupe. Ta sœur était dans maclasse et est arrivée ici en même temps que moi. C’était vraiment quelqu’un d’adorable. Elle m’a montré une photo de toi. » Laissant un moment de pause, elle continua. « J’avais remarqué que sa famille lui manquait As-tu pu la rencontrer avant qu’elle … ? » Elle baissa les yeux et n’osa finir sa phrase. Elle préféra enchaîner sur autre chose. « Etiez-vous proches toutes les deux ? »

Elle ne s’était pas encore présentée à Rose et se disait qu’il était sans doute temps de le faire. « En fait, je m’appelle Eun Ae. »

_________________
Arrivée sur l'île avec la classe originelle, elle a appris les règles de survie en milieu hostile. Toujours en vie, elle fuit le danger plutôt que de le confronter. Si vous lui demandez sa couleur de pastille, elle vous dira qu'elle ne sait pas et s'en moque bien. Elle a tué un homme et ne souhaite aucunement recommencé. Actuellement à la recherche d’allier, elle est persuadée que de créer un groupe d'entraide permettra de sauver le plus grand nombre de lycéens.... ©️ HUNGRY EYES
Verte pacifiste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 17 ans
Amour : Ca se mange ?

Coupons : 27
Contenu du Sac : parfum
carnet
ipod
téléphone portable
gourmette
trousse de crayons
briquet
un harpon en bois
barres de chocolat
bombe de laque
paquet de cigarettes

Avatar : Anna Tsuchiya
Pseudo : Ezeckiel
Doubles Comptes : .


Messages : 117
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: Esprit, es tu la ? ft. Eun Ae   Mer 5 Fév - 21:46

Heureusement il semblerait que la jeune femme qu'elle avait devant elle n'était pas ici pour attendre les pauvres gens qui s'aventureraient dans le coin et qui aurait le malheur de croire que cette église était un endroit sur, pour les tuer à l'instant ou ils seraient enfermés dans le noir avec elle. Non, elle était dans la meme situation qu'elle, mouillée, épuisée surtout....
Si elle avait voulu la tuer, elle l'aurait sans aucun doute fait depuis longtemps, et ne l'aurait pas aidé à se relever.... Elle meme se détendit alors...Enfin, se détendre était un grand mot. Il semblerait qu'elle se soit blessée à la jambe, et dans le noir, elle ne pouvait évidemment rien voir de l'état de la blessure.

Croyez moi, s'ouvrir quelque part sur cette ile était presque aussi dangereux que de se recevoir une balle. Le nombre de bactéries qui s'amoncelaient ici depuis des années... C'était une folie ! Et ce n'est pas comme si elles avaient de quoi désinfecter une plaie ! Elle avait tout utilisé à l'hopital pour soigner la joue de Junko...
Heureusement, sa compagne était gentille et prévenante, en plus de pacifique, et elle ne pouvait qu'avouer que ca faisait plaisir, meme si ca ne suffirait pas à la guérir.
. « Sur une échelle de 1 à 10, à combien estimerais tu ton mal ? » 
-Je dirais... 5. C'est surtout quand je marche. Il ne faut pas que ca s'infecte...
Ce n'était pas la douleur qui lui faisait le plus peur...Elle avait vu des dizaines de personnes mourir de maladie, ou empoisonnées par un clou rouillé. Sans aucune aide médicale, ils revenaient littéralement au temps des cavernes.

La jeune femme lui tendit alors des feuilles qui lui rappelaient fortement celles qu'elle utilisait souvent quand elle se coupait ou s'écorchait... Et c'était la première fois qu'elle eut réellement envie d'embrasser quelqu'un sur cette ile. Bon, bien sur elle n'avait pas le faire, mais l'intention y était.
Elle sourit et l'accepta.
-Merci beaucoup... Elle les écrasa, comme elle se rappelait qu'il fallait faire dans cette recette, et mit un tout petit peu d'eau du lac dessus pour en faire une sorte de pate verte, qu'elle appliqua sur la plaie.
Elle soupira de soulagement, sentant immédiatement l'effet escompté.
« Vous vous êtes séparés depuis longtemps ? Tu sais, les endroits pouvant servir de protection ne sont pas nombreux par ici. Il ne doit pas être très loin. » Elle soupira... Elle espérait qu'elle disait vrai...Elle serait inconsolable si elle se rendait compte que son amie avait réellement été emportée. Dès que la tempete sera calmée, alors elle reprendrait les recherches...Elle se contenta d'acquiescer. Puis de répondre. « Elle a seulement disparu depuis ce matin... J'ai encore de bons espoirs de la retrouver »

« Ça fait longtemps que vous voyagez ensemble ? » La jeune femme réfléchit. Elle avait perdu la notion du temps, alors c'était difficile à dire...Mais à vu de nez....
-Ca doit faire à peu près 3 semaines.... C'est vraiment plus facile de vivre à deux...Mais si elle est... Bref, non. Il ne vaut mieux pas que je me mette à penser à ca. Et toi ? Tu n'as pas encore trouvé quelqu'un de ta faction ? Quoi que... les gens sont pour la plupart des fous furieux... c'est rare de tomber sur quelqu'un de sain... toi, tu m'as l'air saine d'esprit.
Elle se demanda pourquoi sa compagne eut une telle réaction de surprise en entendant son nom. Elle savait bien que ce n'était pas courant, bien sur...Mais tout de meme !
 « Ohhh tout se recoupe. Ta sœur était dans maclasse et est arrivée ici en même temps que moi. C’était vraiment quelqu’un d’adorable. Elle m’a montré une photo de toi. »

La japonaise ne savait comment réagir... Elle avait attendu depuis si longtemps de trouver quelqu'un qui avait vu sa sœur sur l'ile qu'elle s'était demandé si ils n'étaient pas déjà tous morts...et maintenant qu'elle avait quelqu'un devant elle, elle ne savait plus quoi dire. Elle la regardait simplement, bouche bée et les yeux ecarquillés.
-Tu connaissais ma sœur... ?
 « J’avais remarqué que sa famille lui manquait... As-tu pu la rencontrer avant qu’elle … ? » 
Rose baissa la tete et déglutit.
-Non...malheureusement elle était déjà décédée quand je suis arrivée...
Dit t'elle en soupirant, puis elle leva la tete vers elle.
-Je suis cependant heureuse de savoir qu'elle a rencontré au moins une personne de gentille, ici. Dit t'elle en souriant légèrement. Vous avez... voyagé ensemble ?
La jeune femme était gentille, oui, elle pouvait le dire... elle avait un peu la sensation de retrouver sa sœur ainée... Elle avait cette même douceur désintéressée envers les autres....
 « Etiez-vous proches toutes les deux ? » 

-Très proches...
« En fait, je m’appelle Eun Ae. »
Eun Ae... ca lui disait quelque chose...peut etre qu'avant de partir, sa sœur lui en avait parlé. Elle fronca les sourcils et lui demanda.
-Enchantée... tu... n'étais pas amie avec ma sœur avant d'aller sur l'ile par hasard ? Demanda t'elle. Je suis pratiquement sur que j'ai entendu parler de toi... Et si c'est ca, elle devait vraiment t'apprécier, parce qu'elle était plutot secrète.... mais bon, ca tu dois le savoir !


Elle rit légèrement et retira ses doigts de sa blessure pour laisser agir les plantes.
-J'ai longtemps cherché des personnes qui avaient connus ma sœur.... Est ce que par hasard, tu saurais qui l'a tuée ?
Elle fronca les sourcils, espérant qu'elle aie des réponses à lui fournir.
-Ca fait longtemps que tu es dans cette église … ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 18 ans
Amour : coin sombre remplie d'araignée

Nombre de victimes : 1
Coupons : 189
Contenu du Sac : ♦️ 3 petites bouteilles d'eau remplies de l'eau du lac
♦️ une lampe torche (avec des piles)
♦️ une carte de l'île
♦️ une paire de jumelles
♦️ un sig sauer chargé
♦️ pic a glace
♦️ sweatshirt à capuche
♦️ petit élastique pour cheveux
♦️ une pince à épiler
♦️ 1 boite de serviette (event)
♦️ Téléphone portable déchargé
♦️ Brosse a dent
♦️ bloc note + mini crayon a papier attaché
♦️ portefeuille (qqs papiers + photo de sa famille)

Avatar : Son Dam Bi
Statut RP : Disponible
Pseudo : Yanou
Doubles Comptes : Kang Soo Mee

Messages : 3333
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Esprit, es tu la ? ft. Eun Ae   Mer 5 Mar - 11:00

L’infection était possible sur cette île d’autant qu’elle n’avait pas d’alcool pour désinfecter le tout. Rien ne pouvait vraiment les aider sauf peut-être ces plantes mais encore. Il faudrait attendre un ou deux jours afin de s’assurer qu’aucun effet néfaste ne survienne. Au moins, elle ne semblait pas trop souffrir ce qui la rassurait un peu. La blessure n’était pas très belle mais ne semblait pas fatale. Restait encore à la protéger avec quelque chose.

« Tu as une couverture, un pansement, quelque chose pour protéger ta plaie ? »

Au moins les plantes qu’elle venait de lui fournir semblaient faire effet, un bon point qui lui permettrait de marcher lorsque le moment serait venu. Il n’était jamais bon de rester au même endroit trop longtemps même si le temps ne prêtait pas au mouvement intensif. En parlant de mouvement, elle l’avait interrogé sur leur séparation et fût heureuse d’entendre des paroles positives de sa part. Même si elle semblait s’inquiéter, elle était persuadée qu’elles trouveraient toutes les deux un moyen pour se rejoindre. Cela la mit de bonne humeur, esquissant un sourire pour le montrer.

« Tu me rappelles une fille que j’ai retrouvée sur l’île. Elle était dans ma classe auparavant. Tu l’as connaît peut etre ? Elle se nomme So Yeon. Elle aussi a trouvé une partenaire ici. Elles semblent très proches toutes les deux, d’après ce que j’ai compris.» Après tout, elle n’avait jamais fait la connaissance de cette Chae Rin mais aurait bien aimé la voir.

A entendre la suite, Eun Ae se mit à rire, un rire franc qu’elle avait oublié durant ces quelques semaines passées ici. « Je suis heureuse de t’entendre dire que je suis saine d’esprit. » Puis posant sa main sur l’épaule de Rose, elle tenta de la réconforter. « Si elle a survécu jusqu’à aujourd’hui, ce n’est pas une pluie qui aura raison d’elle. » Le regard posé devant elle, elle se dit que trois semaines c’était déjà bien. Elles avaient réussi à s’entendre et à s’entraider durant tout ce laps de temps. Elle fût d’ailleurs heureuse de lui apprendre qu’elle avait rencontré de bonnes personnes. « J’ai fait connaissances de plusieurs personnes sur cette île, notamment deux qui ont accepté de m’aider à former un abri sûr. » Ne sachant pas si elle pouvait lui faire confiance, le doute existait toujours à chaque nouvelle rencontre, elle en resta là dans sa réponse. D’ailleurs Rose semblait porter attention à la couleur de collier, ce qui ne surprit pas la jeune fille puisque cela était le but de ce Battle Royale. Néanmoins, elle ne pouvait que l’interroger sur ce sujet afin de comprendre son point de vue. « Tu y crois toi à l’entente liée à la couleur de collier ? Je ne suis pas sûre que cela soit fiable pour ma part. Et je préfère ne pas y prêter attention. » En tous les cas, elle en déduit que son compagnon de route était de la même faction qu’elle.

Elles en vinrent à parler d’un sujet un peu moins gai : la sœur de Rose. Celle-ci sembla d’ailleurs surprise d’entendre qu’elle la connaissait. Un sourire rassurant apparut sur le visage d’Eun Ae, ne sachant pas vraiment par où commencer. « Oui effectivement je l’ai connu. On s’entendait bien toutes les deux. Je n’irais pas jusqu’à dire que nous étions amies, mais elle faisait partie des personnes que j’appréciais de par son caractère. J’ai été triste d’entendre son nom cité par le haut-parleur. » C’était toujours aussi désagréable d’entendre un nom qu’elle connaissait par cet horrible matériel. Elle redoutait toujours ce moment où le nom des morts était cité et croisait les doigts pour que cela ne soit pas un ami ou une connaissance avec laquelle elle s’entendait bien. « Vous auriez fait une belle équipe ensemble j’en suis sûre. » Mais pour ne pas l’attrister, elle se dit qu’elle devait mettre une touche plus joyeuse dans ses paroles. « Je l’ai croisé deux fois sur l’île mais nous n’avons jamais été partenaire. Elle ne m’a jamais menacé d’aucune sorte. Elle était intéressée par la survie et voulait quitter cette île comme tout le monde. Elle avait une famille à retrouver en Corée. » Puis marquant une pause elle continua « Je me souviens qu’elle avait peur que tu viennes ici. Elle ne voulait pas de cet avenir pour toi» Elle était trop gentille et s’était faite avoir par des lycéens mal intentionnés, c’était sûr. Au moins, elle pouvait confirmer une chose. « Elle n’a pas changé de mentalité lorsqu’elle est arrivée ici. C’est ce que je te souhaite également. »

Le vent commençait à souffler fortement au dehors, laissant passer de l’air par les interstices de la porte d’entrée. Eun Ae n’avait pas encore eu assez de temps pour sécher complètement. Et ce vent frais qui arrivait jusqu’à elle la fit greloter. « Brr quel temps ! Voilà que les bourrasques s’en mêlent. » Elle avait une petite pensée pour ceux qui étaient dehors et espérait que la majorité avait réussi à trouver refuge. Elle espérait d’ailleurs qu’aucune autre personne ne viendrait dans ce lieu. « As-tu fermés la porte en entrant ici ? » Elle n’avait pas vraiment envie d’avoir d’autres visiteurs, ne sachant pas sur quel énergumène elles pouvaient tomber.

Revenant au tueur potentiel de sa sœur, elle n’avait malheureusement aucun indice sur sa personne. Elle ne pouvait pas l’aider à le retrouver. D’ailleurs, elle n’était pas sûre que cela soit une bonne idée. N’avait-elle pas peur que le sort se répète avec elle ? Pensait-elle à la vengeance ? Signalant d’un signe de tête la négation à sa question, elle vouait compléter sa réponse. « Es-tu vraiment sûre de vouloir suivre ce chemin ? Penses-tu que ta sœur voudrait voir du sang sur tes mains de par sa faute ? » Elle était un peu brusque et ne nierait pas le fait d’essayer de la faire culpabiliser. Mais en soit, elle n’était pas certaine de réussir à la faire changer d’avis.

Pour ce qui était du temps passé dans cette église, elle n’en savait trop rien, s’étant assoupie. « Je dirais entre deux et trois heures tout au plus. Je cherchais un endroit pour me reposer un peu.» Elle n’avait même pas pensé à sécuriser la porte comme quoi la fatigue s’était belle et bien emparée d’elle.

Un grand bruit provint du toit de l’église, cela fit sursauter Eun Ae qui se leva aussi tôt. « C’était quoi ça ? »

Spoiler:
 

_________________
Arrivée sur l'île avec la classe originelle, elle a appris les règles de survie en milieu hostile. Toujours en vie, elle fuit le danger plutôt que de le confronter. Si vous lui demandez sa couleur de pastille, elle vous dira qu'elle ne sait pas et s'en moque bien. Elle a tué un homme et ne souhaite aucunement recommencé. Actuellement à la recherche d’allier, elle est persuadée que de créer un groupe d'entraide permettra de sauver le plus grand nombre de lycéens.... ©️ HUNGRY EYES
Verte pacifiste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 17 ans
Amour : Ca se mange ?

Coupons : 27
Contenu du Sac : parfum
carnet
ipod
téléphone portable
gourmette
trousse de crayons
briquet
un harpon en bois
barres de chocolat
bombe de laque
paquet de cigarettes

Avatar : Anna Tsuchiya
Pseudo : Ezeckiel
Doubles Comptes : .


Messages : 117
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: Esprit, es tu la ? ft. Eun Ae   Dim 9 Mar - 22:57

« Tu as une couverture, un pansement, quelque chose pour protéger ta plaie ? »
La jeune femme se mordit la lèvre et secoua la tete. Non elle n'avait rien de tout ca, tout ce qu'elle avait trouvé à l'hopital avec Junko, elle l'avait utilisé depuis, et elle n'y était pas retournée avec Da Som...Surtout pas après ce qu'il s'était passé là bas.... Elle n'oublierait jamais comment cette enfant de 14 ans était morte dans ses bras après avoir été sauvagement poignardée par un jeune homme sans pitié.
-Je vais la laisser comme ca et quand je ne risquerais pas de me faire emporter, je descendrais vers la mer pour pouvoir la désinfecter dans l'eau salée...Il paraît qu'il n'y a pas mieux...
Elle essayait bien d'avoir l'air optimiste...Même si il était difficile d’être pleine de vie quand la mort régnait un peu partout sur cette île... même dans l'église, elle pouvait la sentir. Et le pire de tout, c'est qu'elle ne pouvaient rien voir, dans le noir.

Elle parla de sa coéquipière à la jeune femme et confia qu'elle avait peur pour elle. C'est vrai, la vie sur l'ile faisait des liens extrêmement forts comme ils pouvaient les défaire tout aussi vite....Et elle devait avouer que la perspective de perdre encore quelqu'un l'effrayait au plus haut point.
« Tu me rappelles une fille que j’ai retrouvée sur l’île. Elle était dans ma classe auparavant. Tu l’as connaît peut etre ? Elle se nomme So Yeon. Elle aussi a trouvé une partenaire ici. Elles semblent très proches toutes les deux, d’après ce que j’ai compris.» 
Elle hocha la tete et la leva alors vers elle. Eun Ae semblait etre quelqu'un de très doux et pacifique, juste le style de personne qui n'avaient rien à faire dans ce genre de jeu... Avait t'elle trouvé quelqu'un pour faire une alliance elle aussi ? Elle l'espérait parce qu'a ce stade du jeu, il n'y avait que cela à faire pour rester envie.
-Et toi, tu as trouvé quelqu'un de confiance ? Demanda t'elle... Et se souvenant soudainement ce qu'elle avait dit sur sa sœur, elle lui demanda. Tu as fait équipe avec Rie ?

La jeune femme lui dit très franchement qu'avec Da Som, c'était l'une des rares personnes saines d'esprit qu'elle avait rencontré sur cette ile depuis longtemps. Bien sur, il y avait toujours des exceptions... mais c'était très rare.
« Si elle a survécu jusqu’à aujourd’hui, ce n’est pas une pluie qui aura raison d’elle. »
-Ce n'est pas la pluie qui m'inquiète, mais c'est ou elle a pu aller se réfugier. Enfin...de nous deux, elle sera celle qui pourra le mieux se défendre... j'ai eu de la chance d'etre tombée sur toi... littéralement parlant, désolé.
Elle rit légèrement, se détendant enfin... Si la jeune femme devant elle avait voulu la tuer, sans aucun doute qu'elle l'aurait déjà fait !
Alors elle répondit enfin à sa question sur les alliances.
 « J’ai fait connaissances de plusieurs personnes sur cette île, notamment deux qui ont accepté de m’aider à former un abri sûr. »
-Tu les as perdu eux aussi alors ? Demanda t'elle, compatissante... Elle n'était pas sure qu'il pouvait exister quelque abri sur sur cette ile, mais si eux pouvaient en construire un, ce serait une grande chose...
La jeune femme portait effectivement de l'importance à la couleur de collier... Pas parce qu'elle jugeait les gens par apport à cela, mais que forcément, ca lui permettait de rester sur ses gardes.... Il y avait tellement de fous, qu'ils auraient pu lui trancher la gorge juste parce qu'ils n'avaient pas la meme couleur d'équipe. Une règle débile qui constituait tout de meme à tuer toute personne qui n'était pas placée avec eux. Aussi idiot que ce soit, ce n'était pas à négliger.

« Tu y crois toi à l’entente liée à la couleur de collier ? Je ne suis pas sûre que cela soit fiable pour ma part. Et je préfère ne pas y prêter attention. »
Elle hocha la tete, d'accord avec son point de vue. « Je fais toujours très attention... Pas parce que je penses que les personnes des autres couleurs sont des menaces, mais parce qu'il y en a qui prenne ca particulièrement au sérieux.... Je préfères donc rester sur mes gardes. » Elle sourit doucement, lui faisant bien comprendre qu'elle ne se méfiait pas d'elle en tout cas. Elle avait la sensation de trouver enfin quelqu'un qui comprenait ce qu'elle ressentait, ce à quoi elle revait...
Malheureusement, ce reve était bien fou et avec le nombre de morts qui augmentait chaque jour... Elle ne savait pas si un jour il verrait le jour.

Soudainement, les deux jeunes femmes se mirent à parler de Rie... Jusqu'ici, elle n'avait trouvé personne qui l'avait vu alors qu'elle était encore vivante, et elle ne pouvait que ressentir un puissant espoir à l'idée que Eun Ae puisse savoir quelque chose.  « Oui effectivement je l’ai connu. On s’entendait bien toutes les deux. Je n’irais pas jusqu’à dire que nous étions amies, mais elle faisait partie des personnes que j’appréciais de par son caractère. J’ai été triste d’entendre son nom cité par le haut-parleur. »  La jeune femme baissa les yeux... Oui, comme tout le monde... Sa mère, quand elle l'avait appris, avait fait un malaise... Elle était inconsolable... Son père aussi... Dans son chagrin l'avaient accompagné tout le cirque, qui avait été fermé jusqu'à ce qu'elle aussi ne parte pour l'ile, quelques jours plus tard.
 « Vous auriez fait une belle équipe ensemble j’en suis sûre. » 
-C'est gentil... Je le penses aussi... Au moins je penses qu'a deux, on aurait pu éviter que l'une de nous soit tuée...
Elle baissa la tête, malheureuse... Et oui, il aurait suffit de quelques jours plus tot, et les choses auraient sans aucun doute pu tourner autrement.

« Je l’ai croisé deux fois sur l’île mais nous n’avons jamais été partenaire. Elle ne m’a jamais menacé d’aucune sorte. Elle était intéressée par la survie et voulait quitter cette île comme tout le monde. Elle avait une famille à retrouver en Corée. »  Elle sourit. Oui c'était bien sa sœur. D'ailleurs, la suite ne lui permit plus de douter, mais si elle n'en avait jamais douté, dans tous les cas. Rie avait toujours été très soucieuse pour le bien etre des autres... Ca avait été une priorité... Et malheureusement, c'était peut etre à cause de ca.
-Tu sais, elle voulait etre médecin. Parfois, je penses à tout ce qu'elle aurait pu apporter au monde et je m'en veux... je me dis que j'aurais volontiers échangé ma place avec elle.
Elle se mordit la lèvre... C'était très personnel...mais elle avait la sensation qu'elle pouvait le lui dire, sans qu'elle ne la juge.

La jeune femme lui demanda alors si elle avait fermé la porte en entra dans l'église. Elle hocha la tete... Elles l'entendraient, si quelqu'un entrait, et sans aucun doute qu'elles auraient le temps de s'en sortir...mais vu qu'elles entraient dans le cœur de la tempete, elle doutait que quelqu'un ne vienne ici...
-Ne t'en fais pas, je pense que plus personne ne s'aventura à l'air libre maintenant... Au moins le temps que ca passe.
Prudemment, la jeune femme lui demanda si par hasard, elle savait comme est ce Rie était morte, meme si elle en doutait réellement... personne n'avait jamais pu la renseigner depuis qu'elle était sur l'ile, et ce n'était surement pas maintenant qu'elle le saurait.
« Es-tu vraiment sûre de vouloir suivre ce chemin ? Penses-tu que ta sœur voudrait voir du sang sur tes mains de par sa faute ? »
Surprise, la jeune femme se mordit la lèvre et baissa les yeux sur ses mains.... C'est vrai qu'elle avait pensé à la vengeance, plus d'une fois.
-En fait... en fait je penses surtout que ca m'aiderait à faire mon deuil de savoir si elle a souffert ou non... De savoir ce qu'elle a ressenti... Je ne penses pas que je serais capable de me venger, de toute facon...

Elle ne se sentait pas assez forte pour tuer quelqu'un, quand bien meme cette personne lui avait enlevé la personne qu'il chérissait le plus au monde... Elle soupira doucement.
« Je dirais entre deux et trois heures tout au plus. Je cherchais un endroit pour me reposer un peu.»
-Oh je vois...

Elle regarda autour d'elle et attrapa son sac. Elle en sortit un briquet... Ca faisait des semaines qu'elle ne fumait plus, aussi le briquet se vidait moins vite, et lui était très utile, surtout dans ce genre de situation. Elle allait se lever quand un énorme boucan la fit sursauter.
« C’était quoi ça ? »
-On est dans le cœur de l'ouragan ! Une partie du toit a du etre arrachée !
Elle se dirigea vers les cadélabres de la sacristie, et aussi facilement qu'elle le pouvait, elle alluma les cierges, projetant bientôt une lueur vacillante dans toute la pièce.

-Je ne savais pas que la première fois que je pénètrerais dans une église, ce serait dans ces conditions, dit t'elle en cherchant de quoi manger derrière l'autel. Ce n'est pas très catholique mais.... je suis presque sur qu'ils devaient garder de la nourriture par ici... ou dans le presbytère...
La plupart de ce qu'il y avait avait été volé, ou était totalement inmangeable, mais elles trouvèrent du pain dur dans le presbytère, une conserve de ratatouille, et du … vin.
-ca peut toujours nous aider. Dit t'elle en apportant la bouteille...
Elle frissonnait, encore mouillée.... mais la chaleur des candélabres lui permettait d'un peu moins mourir de froid.
-Parles moi de toi.... D'ou est ce que tu viens ? Demanda la jeune femme à sa compagne, tout en brisant le pain. Pour en faire des morceaux à tremper dans la ratatouille.
Elle l'interrogea du regard.
-Tu penses qu'on peut s'en sortir sans avoir à jouer le jeu nous aussi ?

HS : Y'a aucun soucis <3 et ta réponse est très bien :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 18 ans
Amour : coin sombre remplie d'araignée

Nombre de victimes : 1
Coupons : 189
Contenu du Sac : ♦️ 3 petites bouteilles d'eau remplies de l'eau du lac
♦️ une lampe torche (avec des piles)
♦️ une carte de l'île
♦️ une paire de jumelles
♦️ un sig sauer chargé
♦️ pic a glace
♦️ sweatshirt à capuche
♦️ petit élastique pour cheveux
♦️ une pince à épiler
♦️ 1 boite de serviette (event)
♦️ Téléphone portable déchargé
♦️ Brosse a dent
♦️ bloc note + mini crayon a papier attaché
♦️ portefeuille (qqs papiers + photo de sa famille)

Avatar : Son Dam Bi
Statut RP : Disponible
Pseudo : Yanou
Doubles Comptes : Kang Soo Mee

Messages : 3333
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Esprit, es tu la ? ft. Eun Ae   Mar 18 Mar - 21:09

« Ne fais surtout pas ça pour l’eau de mer. » Eun Ae l’avait laissé terminer sa phrase, mais ne s’était pas empêchée de réagir juste derrière. « C’est la pire des médecine pour les plaies, d’autant que ça ralentira ta guérison dû au sel. Si tu veux la nettoyer, utilise l’eau qui se trouve dans cette église. Elle est potable, tu ne risques rien avec. » Certes elle n’était pas infirmière mais elle avait bien senti cette douleur piquante dans son pied, lorsque celui-ci avait ripé sur un coquillage alors qu’elle pêchait. Le sel mélangé au sable avait été une horreur à nettoyer et elle avait mis quatre longs jours à pouvoir reposer son pied correctement sur le sol. Pour éviter qu’elle ne fasse la même erreur, elle avait préféré l’avertir.

La question d’un potentiel binôme aurait pu l’attrister. Cependant il n’en était rien. Elle avait trouvé quelques personnes souhaitant faire partie de son groupe et c’était déjà en soit une grande avancée depuis ses débuts sur l’île. « J’ai trouvé plusieurs personnes de confiance, même si nous ne faisons pas tous nos trajets ensemble. Nous gardons à l’esprit que nous avons des gens  sur qui compter.  » Sur cette île, ce pacte de non-agression et d’entraide était rare. Ce qui était dommage mais le jeu créait ce genre de comportements agressifs. « J’ai passé un ou deux  jours avec ta sœur dans les débuts, mais nous nous sommes perdus de vue lorsque nous avons dû fuir un groupe de lycéens qui en voulaient à nos vies. Je n’ai pas pris le temps de voir leur visage, j’ai simplement fuis et lorsque je me suis enfin arrêtée de courir, elle n’était plus là. » Les yeux posés sur le sol, Eun Ae se dit qu’elle n’avait plus eu la chance de la revoir après cela. « Elle n’était pas faite pour venir ici. » Avant d’intervenir à nouveau à voix basse. «  Personne ne l’est réellement. » Elles pouvaient philosopher sur la raison de ce jeu, l’inhumanité du processus en question mais elle n’avait pas vraiment envie de trouver un sens à sa présence ici. Maintenant qu’elle était là, elle devait faire en sorte de trouver une porte de sortie, ne pas regarder en arrière, aller de l’avant et forger des alliances. Aussi pour éviter de garder un air grave rebondit elle sur sa question. « Je ne les ai pas perdu. Nous ne voyageons pas groupé pour plus de sûreté. Nous nous donnons rendez-vous à date fixe dans des endroits différents. A deux ou trois personnes, on se fait plus facilement repéré. N’as-tu pas de problème pour te déplacer en duo ? »

Concernant les couleurs de collier, elle ne pouvait qu’acquiescer à ce qu’elle entendait.  Certains y tenaient plus que ce qu’il voulait bien laisser paraître mais il existait également des gens qui s’en moquaient et tuaient pour le simple plaisir du geste. Sur ce point, il n’existait pas de bonnes ou mauvaises façons de penser. Tout se jouait à la roulette russe : tant que la balle n’était pas sortie, le jeu continuait. Eun Ae avait simplement fait le choix de sélectionner les personnes de confiance sur leur caractère plutôt que leur couleur. Elle était en  tous les cas heureuse d’entendre que Rose ne se méfiait pas d’elle et pour le lui montrer, elle tenta de la lui remonter le moral. Celui-ci semblait bien bas lorsqu’il était question de sa sœur. « Le sentiment du survivant n’est pas quelque chose de facile à gérer mais avec le temps ta peine s’apaisera. Ton binôme pourra t’épauler. Le mieux que tu puisses faire est de continuer à vivre d’autant que tu m’as l’air débrouillarde.» 

Le vent était fort au dehors. La porte de l’église n’était pas fermée et cela ne la rassurait guère. C’était la première fois que de telles rafales apparaissaient sur l’île, de quoi stresser Eun Ae qui n’aimait pas vraiment les nouveautés. « Le toit, as-tu dis ? » Cette vieille bâtisse n’allait jamais tenir le choc. « Doit-on s’en inquiéter ? » Un peu de lumière ne faisait pas de mal à cet environnement lugubre qui les entourait. « C’est la première fois que nous avons ce temps par ici. ». Un vacarme retentit à droite de l’église. Le son venait du dehors et ressemblait fortement à un arbre arraché qui venait d’atteindre le sol. Il se passait quoi au juste ? Se dirigeant vers l’entrée, elle se prit d’une envie de regarder au dehors. Ouvrant la porte, elle fût soudain envahie par le regret. Du vent s’était immiscé dans la pièce tandis qu’un spectacle improbable se déroulait sous ses yeux. Surprise et à la fois choquée, elle prit quelques secondes avant de se jeter sur la porte pour la refermer bien vite. Puis regardant de tous côtés, elle plaça une planche en bois entre les deux hanses de porte afin d’en fermer l’accès. Une fois fait, elle se déplaça au centre de l’église, cherchant du regard Rose. « Nous avons un problème. Une tornade passe actuellement sur l’île. Elle se trouve à quelques kilomètres de nous. Il vaut mieux ne pas partir d’ici. »

Sa rencontre avait trouvé des choses intéressantes en fouillant les environs, notamment une bouteille de vin, ce qui était assez étonnant. Wow ça faisait une éternité qu’elle n’en avait pas bue. Elle n’était même pas sûre que ce liquide était encore consommable mais ça valait le coup de tester. « Ça nous réchauffera peut être un peu avec l’alcool, bien que ça ne soit pas quelque chose de fort. Où l’as-tu trouvé ? » S’asseyant au premier rang de l’église, elle était bien contente d’être à l’abri, d’autant que Rose avait trouvé de quoi remplir un peu son estomac. Elle partageait, voilà une chose rare sur l’île. « Merci ! » Elle engouffra un morceau de pain dans sa bouche comme si cela faisait des années qu’elle n’avait pas mangé. C’était dur à mâcher mais avec la ratatouille ça passait. « Je suis de Séoul, d’un quartier au modeste revenu. J’ai deux petits frères et mes deux parents qui m’attendent en Corée. Tu as de la famille la bas ?» S’arrêtant un instant, elle continua. « Je faisais partie de ceux qui pensaient que Battle Royale était une légende pour effrayer les élèves turbulents. Tu y croyais, toi, à tout ça ? » Quant à sa dernière question, elle avait dans l’espoir qu’une autre porte de sortie existait, quitte à la créer. « Oui je le pense. Le plus dure sera de se débarrasser de ça. » Elle pointa du doigt son collier. « Mais j’ai dans l’idée d’aider le plus grand nombre d’élèves à partir d’ici. Tu connais peut être quelqu’un de douer en informatique ? » Avant de lui poser comme question. «Tu le vois comment ton avenir ici ? »

_________________
Arrivée sur l'île avec la classe originelle, elle a appris les règles de survie en milieu hostile. Toujours en vie, elle fuit le danger plutôt que de le confronter. Si vous lui demandez sa couleur de pastille, elle vous dira qu'elle ne sait pas et s'en moque bien. Elle a tué un homme et ne souhaite aucunement recommencé. Actuellement à la recherche d’allier, elle est persuadée que de créer un groupe d'entraide permettra de sauver le plus grand nombre de lycéens.... ©️ HUNGRY EYES
Verte pacifiste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 17 ans
Amour : Ca se mange ?

Coupons : 27
Contenu du Sac : parfum
carnet
ipod
téléphone portable
gourmette
trousse de crayons
briquet
un harpon en bois
barres de chocolat
bombe de laque
paquet de cigarettes

Avatar : Anna Tsuchiya
Pseudo : Ezeckiel
Doubles Comptes : .


Messages : 117
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: Esprit, es tu la ? ft. Eun Ae   Dim 23 Mar - 23:25

« Ne fais surtout pas ça pour l’eau de mer. » La jeune femme eut l'air surprise. « C’est la pire des médecine pour les plaies, d’autant que ça ralentira ta guérison dû au sel. Si tu veux la nettoyer, utilise l’eau qui se trouve dans cette église. Elle est potable, tu ne risques rien avec. »
Pourtant elle avait toujours eu cette vieille légende selon laquelle grace à l'eau de mer, tu pouvais nettoyer en profondeur les plaies...Mais en meme temps, elle n'avait jamais eu à essayer, et si on utilisait l'eau de mer en cas d'infection, c'était toujours de l'eau très propre.
Elle acquiesca donc.
-D'accord, je le nettoierais avec l'eau de l'Eglise.
Oui, elle avait décidé de lui faire confiance parce que de toute facon elle n'avait jamais eu à se soigner d'une plaie pareille. Le mieux aurait été de pouvoir la recoudre...Mais elles n'avaient aucunes aiguilles stérilisées comme celles qu'elle avait trouvé dans l'hopital abandonné l'autre fois.
En plus de ca, elle lui faisait penser à Rie, dans sa facon de se comporter avec elle, alors Rose aurait été bien incapable de lui dire non.

« J’ai trouvé plusieurs personnes de confiance, même si nous ne faisons pas tous nos trajets ensemble. Nous gardons à l’esprit que nous avons des gens  sur qui compter.  » C'était le plus important, elle avait envie de dire... Bien sur que voyager avec quelqu'un avait de sacrés avantages et elle voyait de plus en plus d'alliances se former au fil du temps sur l'ile mais l'important, c'était aussi le soutien moral …. Et se dire simplement qu'il n'y avait pas que des gens qui voulaient sa peau sur l'ile faisait un bien fou.  « J’ai passé un ou deux  jours avec ta sœur dans les débuts, mais nous nous sommes perdus de vue lorsque nous avons dû fuir un groupe de lycéens qui en voulaient à nos vies. Je n’ai pas pris le temps de voir leur visage, j’ai simplement fuis et lorsque je me suis enfin arrêtée de courir, elle n’était plus là. »
La jeune femme se mordit la lèvre... Peut etre que c'était ce meme groupe de lycéens qui l'avaient rattrapée et tuée....Elle ne le saurait jamais, et l'idée de venger sa sœur elle meme se situait de plus en plus loin maintenant. Sa priorité, c'était de rentrer chez ses parents...

« Elle n’était pas faite pour venir ici. » La jeune femme ne pouvait pas plus acquiescer. Non... Rie n'aurait surement pas du venir ici... «  Personne ne l’est réellement. »
-Je pense cependant qu'il y a certaines personnes qui ont plus de chance de s'en sortir que d'autre....c'est à croire qu'ils choisissent exprès les plus faibles.
Rie n'était pas quelqu'un de faible. Elle savait parfaitement se défendre. Mais elles savaient toutes les deux de quoi la jeune femme parlait en réalité... Rie n'était pas capable de tuer. Meme si sa vie était en danger elle n'aurait jamais fait de mal à autrui. « Je ne les ai pas perdu. Nous ne voyageons pas groupé pour plus de sûreté. Nous nous donnons rendez-vous à date fixe dans des endroits différents. A deux ou trois personnes, on se fait plus facilement repéré. N’as-tu pas de problème pour te déplacer en duo ? » La jeune femme secoua la tete.
-Non, pas vraiment...Mais c'est peut etre parce qu'on se déplace plus en foret qu'a l'air libre.
Elle ne savait pas pourquoi elle lui disait tout cela, à vrai dire...Mais elle se sentait à l'aise avec elle, comme si elle était une vieille amie.
« Le sentiment du survivant n’est pas quelque chose de facile à gérer mais avec le temps ta peine s’apaisera. Ton binôme pourra t’épauler. Le mieux que tu puisses faire est de continuer à vivre d’autant que tu m’as l’air débrouillarde.» 

La jeune femme haussa les épaules.
-Disons que j'apprends vite, plutot.
Le fait d'avoir été la plus jeune dompteuse de lions était peut etre aussi à l'origine de sa persévérance. Il fallait beaucoup de force de caractère et de courage pour affronter des betes deux fois plus grosses que vous qui auraient pu vous tuer d'un seul coup de dent... D'ailleurs, elle avait été mordue plus d'une fois : on pouvait voir les différentes cicatrices sur ses bras et ses jambes.
Le vent était de plus en plus fort, elle se félicita de s'etre refugiée dans cette église. Un peu plus et elle aurait été sans aucun doute emportée par le vent, et cette idée lui donna la chair de plus, encore plus quand le toit fut violemment arraché.
« Doit-on s’en inquiéter ? »
-Je ne penses pas, on est sur une ile, l'église à du etre batie pour tenir en cas de tempete. On doit juste rester vigilantes.
« C’est la première fois que nous avons ce temps par ici. » Elle hocha la tete. Les premiers mois avaient été étouffants de chaleur, et maintenant, d'un seul coup, arrivait la saison des moussons !
Elle entreprit de se lever pour aller dans le presbytère chercher de quoi de sustanter, ou quoi que ce soit d'autre leur permettant de survivre. « Nous avons un problème. Une tornade passe actuellement sur l’île. Elle se trouve à quelques kilomètres de nous. Il vaut mieux ne pas partir d’ici. »
-Une tornade ?
Elle frissonna. Ca sentait vraiment le roussi....elle n'avaient plus qu'a espérer qu'elle passe assez loin de l'église pour qu'elles n'aient pas de problème.
-Je ne sais pas comment les gens font pour vivre avec des tornades...Il paraît que sur certaines iles ca arrive plusieurs fois par an.

Elle sortit de la réserve avec ce qu'elle avait trouvé, et en était plutot fière.
« Ça nous réchauffera peut être un peu avec l’alcool, bien que ça ne soit pas quelque chose de fort. Où l’as-tu trouvé ? »
-Derrière, dans la réserve... Les pères conservent toujours très bien leur nourriture alors c'était l'endroit idéal ! Y'en a peut etre d'autres conserves comme celles ci.
A une époque, elle aurait fait la grimace devant ce qu'elle avait la, mais elle n'allait pas rechigner alors que tout ce qu'elle avait avalé depuis trois jours, c'était une petite poule d'eau qu'elle et Dasom avaient cuit au feu de bois. « Merci ! » La jeune femme sourit, signe qu'elle n'en faisait rien, et commenca à manger. Je suis de Séoul, d’un quartier au modeste revenu. J’ai deux petits frères et mes deux parents qui m’attendent en Corée. Tu as de la famille la bas ?»
Elle hocha la tete.
-A Busan. Mes parents... Notre histoire est assez compliquée en vérité mais ca fait quelques années qu'on s'est installés la bas.
Elle se demandait si son père faisait toujours tourner le cirque comme quand elles étaient la.... Elle espérait de tout son cœur qu'ils aillent bien... Elle n'avait évidemment pas eu de leurs nouvelles depuis des mois.
« Je faisais partie de ceux qui pensaient que Battle Royale était une légende pour effrayer les élèves turbulents. Tu y croyais, toi, à tout ça ? »
-Oui mais je ne pensais pas que ca m'arriverait un jour... Tu sais, on se dit que ca tombera sur d'autres. C'est terriblement égoiste.... Mais j'aurais préféré.
Elle lui demanda alors si elle pensait réellement qu'il serait possible de déjouer les plans des administrateurs de BR en fuyant cette ile... Elle y avait pensé bien sur... au début, mais avec le temps, elle avait bien compris que c'était peu probable.

« Oui je le pense. Le plus dure sera de se débarrasser de ça. » Elle désigna son collier qui exploserait à l'instant ou elle tenterait de l'enlever.... Terrible perspective. « Mais j’ai dans l’idée d’aider le plus grand nombre d’élèves à partir d’ici. Tu connais peut être quelqu’un de douer en informatique ? »
Elle se mordit la lèvre et secoua la tete.
-Pas que je saches en tous cas. J'apprécie réellement ton projet. Si je peux t'aider, si ON peut t'aider, n'hésites pas. Je préfères mourir en ayant fait quelque chose de bien plutot que de mourir betement.

  «Tu le vois comment ton avenir ici ? »
-J'avoue que je le prends au jour le jour.... On ne sait pas de quoi sera fait demain.... J'espère pouvoir aller jusqu'au bout et sortir de ce cauchemar...Mais je sais qu'au bout d'un moment je devrais tuer, et je ne veux pas vivre avec ca jusqu'à la fin....
Elle soupira doucement.
-Et toi alors, comment tu le vois ?
Elle décida d'essayer le vin en premier. Elle déboucha la bouteille et essaya de sentir si il était devenu du vinaigre... apparemment non, il avait l'air d'etre encore de bonne qualité.
Elle en prit deux longues gorgées sans lésiner sur le soupir de satisfaction après l'avoir reposée.
-Ca fait du biennn ! Il est encore bon, tu devrais essayer.
Elle décida ensuite de passer à un sujet un peu plus joyeux, histoire d'oublier ce qu'il était entrain de se passer autour d'elles.
-Tu étudiais quoi en venant ici ? Tu as des projets particuliers en rentrant à Séoul ?
Elle joua avec un morceau de pain.
-C'est quoi ton reve ?
Elle l'observa, puis posa les yeux sur la conserve de ratatouille en soupirant...
-Ce que la cuisine de ma mère me manque... je me plaignais tout le temps, mais elle faisait des plats à tomber par terre. Meme les repas de la cantine me sembleraient délicieux après tout ce qu'on mange ici. Si on mange.
Elle rit légèrement.
-En tout cas, c'est sympa d'etre tombée sur toi... tu es vraiment quelqu'un de gentil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 18 ans
Amour : coin sombre remplie d'araignée

Nombre de victimes : 1
Coupons : 189
Contenu du Sac : ♦️ 3 petites bouteilles d'eau remplies de l'eau du lac
♦️ une lampe torche (avec des piles)
♦️ une carte de l'île
♦️ une paire de jumelles
♦️ un sig sauer chargé
♦️ pic a glace
♦️ sweatshirt à capuche
♦️ petit élastique pour cheveux
♦️ une pince à épiler
♦️ 1 boite de serviette (event)
♦️ Téléphone portable déchargé
♦️ Brosse a dent
♦️ bloc note + mini crayon a papier attaché
♦️ portefeuille (qqs papiers + photo de sa famille)

Avatar : Son Dam Bi
Statut RP : Disponible
Pseudo : Yanou
Doubles Comptes : Kang Soo Mee

Messages : 3333
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Esprit, es tu la ? ft. Eun Ae   Mer 28 Mai - 9:29

Eun Ae était vraiment inquiète quant au temps au dehors de l’église n’ayant pas l’habitude de voir de tornade, après tout elle venait de la grande capitale. Et pour tout dire, elle ne s’attendait pas à avoir ce genre d’événements par ici. C’était bien leur veine de tomber la dessus alors que les lycéens avaient du mal à survivre dans des conditions « normales ». En tous les cas, elle était inquiète pour les personnes sympathiques qu’elle avait rencontrée ou ses anciens camarades. Heureusement, la présence de Rose l’apaisait un peu, d’autant qu’elle pouvait discuter avec elle sans craindre à sa vie et puis ses propos étaient censés. Il suffisait qu’elles attendent ici, espérant que cette ancienne bâtisse n’ait pas souffert des multiples assauts de l’île et continue à tenir debout, comme elle l’avait si bien fait jusqu’à présent. Pour autant, les craquements du bois dû au vent n'étaient pas rassurant. Il fallait qu'elle garde espoir, qu'elle ait confiance dans cet abri.

Elle eut un brusque frisson face aux propos de Rose concernant la sélection des Coréens pour l'île. Malheureusement, elle ne pouvait confirmer ce qu'elle venait de dire. Ihn Kyang était la preuve formelle qu'il existait des êtres aimant chasser leurs semblables. Secouant ainsi la tête pour lui montrer qu'elle n'était pas d'accord, elle essaya de nuancer : «  Sur cette île se trouvent des hommes ou des femmes qui se sont bien adaptés aux règles. Heureusement tous ne sont pas comme ça. Mais s'il y a bien une chose que je retiens c'est bien le fait de ne pas se fier aux apparences des gens. Derrière ce visage d'ange peut se cacher un véritable loup. » Eun Ae attrapa la bouteille d'alcool avant d'en avaler un peu. S'en suivit une grimace et une sensation de chaleur dans sa gorge. C'était infect mais ça la réchauffait, remplissant ainsi son contrat. Tendant la bouteille à sa voisine, elle l'invita à en faire tout autant. « Avant de partir d'ici, il va falloir fouiller un peu plus l'endroit. Ne sait-on jamais que d'autres trouvailles soient cachés par ici. » Il serait vraiment dommage qu'elles laissent passer l'occasion de se refaire un peu de réserve de nourriture avant d'emprunter des chemins différents.

Leur destin avait été de se croiser sur l'île. Elles avaient été toutes les deux sélectionnées. C'était le hasard qui avait mal fait les choses. Cependant, la jeune fille voyait en cela un moyen d'en sortir plus mature, plus sure d'elle à condition que son plan fonctionne et ça, ce n'était pas encore fait. « Busan dis-tu, je n'y suis jamais allé mais on m'a dit que c'était une très belle ville, pleine de vie.  Tu la qualifierais ainsi ?»

Tentant de cacher sa déception quant au fait que Rose ne connaissait aucun informaticien ce sentiment s'envola aussi vite lorsqu'elle proposa son aide dans son plan. « Je ne vais pas dire non à un coup de main. Mais penses-tu que ta coéquipière acceptera également ? »  Après tout elle ne souhaitait pas s’imposer aux autres, juste trouver des volontaires pour sortir de là.

L’information la rassura davantage sur l’état d’esprit de la jeune fille. Vivre au jour le jour était certainement ce que faisait la plupart des lycéens mais peu avait réussi à ne pas tuer par ici.  Envieuse, bien sûre qu’elle l’était puisqu’elle avait réussi à ne pas ôter la vie, chose qu’Eun Ae n’avait pas pu faire. Aussi, elle se montra curieuse à ce sujet.

« Tu veux dire que tu évites les conflits ? Tu arrives à fuir avant d’être attaquée ? »

Levant les yeux vers la toiture ancienne de la bâtisse, Eun Ae réfléchissait à son avenir sur l’île.

« Court, je le vois court. J’espère réussir à mettre en place mon projet rapidement de sorte à pouvoir quitter ce lieu. Les vagues de lycéens ne font que rendre plus difficile la survie ici. Tenir un an me semble irréalisable mais cette idée me motive davantage dans ma démarche. Fêter mon anniversaire sur l’île ne m’a pas donné envie de réitérer l’expérience. »

Un fin sourire s’afficha sur ses lèvres tandis qu’elle terminait sa phrase. Elle avait prononcé ces mots sur le ton de la plaisanterie, pour autant elle l’avait fêté toute seule. La solitude n’était que plus pesante cette journée-là.

« Tu ne fêtes pas ton anniversaire bientôt, n’est-ce pas ? Sinon, il va falloir trouver une autre bouteille de la sorte et l’ouvrir le jour J ! »

Désignant la bouteille se trouvant dans les mains de Rose d’un signe de tête, elle regarda avec attention les traits de son visage tandis qu’elle buvait ce liquide de couleur. La voie était libre, ce n’était apparemment pas mauvais. Peu habituée à boire, elle était heureuse de pouvoir le faire ici, n’ayant jamais pensé qu’une telle situation pouvait arriver sur l’île, dans une église qui plus est. « Avec plaisir ! » Se faisant elle attrapa la bouteille que lui tendait la demoiselle avant de boire une bonne gorgée. Elle s’arrêta là, plissant le nez avant d’annoncer. « Ca se voit que je n’ai pas l’habitude de boire ce genre de chose, non ? Tu as d’ailleurs l’air plus expérimentée que moi en la matière. La seconde gorgée passe mieux et finalement ce n'est pas si mal comme breuvage.»

En parlant de réchauffer, un feu pourrait les aider davantage à ne pas tomber malade et à se sécher mais elle ne voyait pas grand-chose pour les aider. Son attention se reporta sur Rose qui semblait s’intéresser à sa vie avant lîle.

« J’étais lycéenne. C’était ma dernière année avant l’Université. Si je rentre à Séoul, j’arrêterai certainement les études afin de ne pas me retrouver de nouveau dans cette situation.  J’essaierai de trouver un travail pour subvenir à mes besoins, continuer a faire de la course à pieds, profiter de chaque moment, considérant ce qu'il s'est passé par ici comme un lointain souvenir. »

C'était peut être bête à dire, mais elle voulait vivre quelque chose de banale, de commun, une vie qui durerait longtemps. Bien sûr ce n'était pas son état d'esprit lorsqu'elle était en Corée, comme quoi l'île avait déjà commencé à la changer. « Tu m'aurais poser cette question auparavant, j'aurais certainement pensé à une certaine stabilité avec toutefois une pointe de folie, aller a l'Université et rencontrer du monde. Et toi, que ferais tu si tu avais l’opportunité de repartir en Corée ?  Es tu venu ici avec des regrets ?»

Un rêve, humm? C'était une bonne question à laquelle elle répondit rapidement.

« Partir d'ici..... » Avant de nuancer « mais cela s'assimile plutôt à de l'espoir je pense. Alors je dirais que ce Battle Royale s'arrête une bonne fois pour toute. Tu ne crois pas que c'est un beau rêve, ça?»

Avant de sourire nerveusement, sûre qu'il ne se réaliserait pas ou en tous les cas, pas sans lui donner un bon coup de main. La nourriture fût le prochain sujet abordé et Eun Ae acquiesça d'un signe de tête, tout en nuançant tout de même. « Tu ne cuisines pas trop mal toi non plus. Ça fait un moment que je n'avais pas aussi bien mangé et c'est grâce a toi et à tes trouvailles, dans ce lieu. Qui sait, à ton retour en Corée, tu pourrais peut être faire carrière dans la restauration?»

S'agrippant aux pieds de l'un des bancs, lors d'une rafale de vent plus intense, elle sentit que les tuiles de la bâtisse commençaient à vouloir prendre leurs envolent. La tornade n'était certainement pas très loin, continuant son chemin sur l'île. Elle ferma un instant les yeux, pour essayer de calmer son anxiété, avant de revenir sur Rose.

« Dès qu'elle sera passée, nous pourrons changer de position. En attendant, on peut essayer d'entasser quelques bancs en guise de protection? »

Se faisant, elle commença à en prendre un et à l'amener du côté de Rose. Puis parti en prendre un second et un troisième et revint s'assoir à côté de la jeune fille.

« Si la porte cède, on sera encore protégée. »

_________________
Arrivée sur l'île avec la classe originelle, elle a appris les règles de survie en milieu hostile. Toujours en vie, elle fuit le danger plutôt que de le confronter. Si vous lui demandez sa couleur de pastille, elle vous dira qu'elle ne sait pas et s'en moque bien. Elle a tué un homme et ne souhaite aucunement recommencé. Actuellement à la recherche d’allier, elle est persuadée que de créer un groupe d'entraide permettra de sauver le plus grand nombre de lycéens.... ©️ HUNGRY EYES
Verte pacifiste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 17 ans
Amour : Ca se mange ?

Coupons : 27
Contenu du Sac : parfum
carnet
ipod
téléphone portable
gourmette
trousse de crayons
briquet
un harpon en bois
barres de chocolat
bombe de laque
paquet de cigarettes

Avatar : Anna Tsuchiya
Pseudo : Ezeckiel
Doubles Comptes : .


Messages : 117
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: Esprit, es tu la ? ft. Eun Ae   Jeu 5 Juin - 23:14

On aurait pu croire qu'elles sauraient quoi faire contre les éléments alors qu'elles avaient passé plusieurs mois à se battre contre des personnes qui voulaient toutes s'entretuer. Mais finalement c'est bien devant la force de la nature que les gens sont complètement perdus. Ils se sentent horriblement petits et insignifiante tétanisés de peur.
Si fragiles étaient les vies humaines. Si sujette aux aléas de la météo ou de l'esprit. Combien allaient bien pouvoir succomber cette nuit ? Elle avait bien l'intention de ne pas être de ceux la. Heureusement elle avait la chance d'avoir trouvé un refuge adéquat et une bonne compagnie.

Elles avaient de la chance : quand les européens étaient venus évangéliser les terres asiatiques des centaines d'années auparavant, ils avaient construit sans aucun doute les églises les plus solides qui soient (après tout, ils ne comptaient pas pour le Christ, voyez vous ?). Elles pouvaient donc prétendre à un minimum de protection venant de cette structure... Quand au dieu qui était censé demeurer sous ses toits, il devait avoir déserté la maison depuis longtemps. Inutile de s'en remettre à lui....
Mieux valait déguster ce qu'elles avaient sous la main, qui serait toujours mieux que ce qu'elle avait pu elle même trouver jusqu'ici.

Leurs discussions avaient malgré tout quelque chose de goût amer, alors qu'elles parlaient de leurs plus grands ennemis, les personnes qui varient réellement désiré se retrouver ici : "se sacrifier pour l'honneur du pays" tout en sachant qu'ils avaient plus qu'une bonne chance de s'en sortir. Après tout, très peu de personnes civileś si elles n'étaient pas menées par un volontaire, avait pu s'en sortir.... Quand ce n'était pas simplement les volontaires qui quittaient l'île....

Elle avait raison... Ne pas se fier aux apparences des gens... Elles étaient parfois tellement trompeuses... Ici, on ne pouvait pas faire d'entrée confiance à personne....parfois une confiance partielle s'installait, mais c'était bien plus rare qu'on assiste à la naissance de véritables amitiés...si rare. Même si elle avait eu la chance de faire connaissance de bien des personnes formidables.

À sa réponse, elle hocha doucement la tête.
-Oui, j'ai justement vu un passage vers le presbytère. Comme il est très bien dissimulé, il y a des chances qu'il n'aie pas encore été pillé.
Elle leva la bouteille vers elle et en but une nouvelle gorgée... Sa jambe ne lui faisait plus aussi mal, ce qui était plutôt bon signe.

Toutes deux se mirent à parler de leur passé, la meilleure façon, selon elle, de supporter le temps si menaçant et tout le danger qui les attendaient dehors...renouer avec une vie plus simple et dénuée de dangers, aussi imparfaite qu'elle aie pu être, était terriblement agréable. Rien que d'y penser, l'air remplis d'embruns et le bruit des rues de Busan lui manquait terriblement.

La jeune femme hocha la tête. Pour être pleine de vie, Busan l'était. La deuxième ville du pays, elle était à Séoul ce qu'était Osaka... Les gens y avaient un accent prononcé qui réchauffait le cœur, ils étaient bons vivants et fêtards, et possédaient un humour bien à eux. Beaucoup de Seoulites venaient à Busan en vacances, malgré le fait que ce soit une grande ville.
-Oui c'est vrai ! On y rencontre énormément de personnes différentes et complémentaires... Il y a beaucoup été fêtes et de spectacles... En fait je les suspecte de trouver à chaque fois une bonne raison pour se remplir l'estomac... Bref. C'est une ville pleine de vie, je l'aime beaucoup.
Et c'est toujours quand on sent qu'on ne reverra plus jamais quelque chose que l'on s'y attache profondément...

-Et toi, d'où viens tu ?
Par la suite, la jeune femme réfléchit sérieusement. En vérité, l'idée de la jeune femme lui plaisait beaucoup ... L'idée d'une sorte de révolution lui plaisait beaucoup...si au moins ils essayaient...alors ils ne perdraient pas la vie en vain... D'autres personnes essaieraient par la suite et sans aucun doute qu'ils finiraient par avoir ce qu'ils voulaient : la liberté.
Elle ne s'était jamais demandé si un plan pour s'en sortir de cette façon plairait à Da Som. Elle fronça les sourcils, réfléchissant.
-Je lui poserais la question... Mais je ne vois pas pourquoi... On a toujours été sur la même longueur d'ondes jusqu'à présent, précisa t'elle.
Et si elle ne voulait pas ... Alors la japonais aviserait à ce moment la.... Même si l'idée de perdre une coéquipière ne lui plaisait pas, elle se disait que si elle voulait avancer, alors sans aucun doute devrait elle prendre des risques.


-Autant que je le peux oui.... Je sais qu'un jour je ne pourrais pas reculer et qu'il me faudra faire quelque chose que je n'ai vraiment pas envie de faire....mais je veux reculer le moment le plus possible. Pourquoi... Toi tu n'as pas pu ?
Elle ne pensait pas que ce soit si exceptionnel. Mais de toute évidence, jusqu'ici, elle avait eu de la chance... Ça lui avait valu de graves blessures plus d'une fois, mais elle avait toujours eu des poursuivants plus idiots qu'elle... A part Junko et Na Eun...mais ça c'était une autre histoire.
Elle lui demanda alors si elle pensait mettre son plan en action bientôt, très intéressée.

La jeune femme eut l'air réellement malheureusement d'entendre cela... Quel horrible endroit pour fêter un anniversaire !
-Oh non... Ma pauvre... Tu as eu quel âge ?
Il fallait absolument marquer le coup !
Elle se leva alors soudainement, et attrapa deux ou trois brindilleś, qu'elle planta dans le pain, tant bien que mal. Elle sortit alors son briquet de son sac et le secoua comme elle pouvait pour allumer le dernier son fond de liquide pour allumer les brindilles.
Elle se mordit la lèvre...
-C'est un peu ridicule... Mais voila. Joyeux anniversaire ! Fais un vœu et souffle !


Rose sourit légèrement.
-J'espère bien être partie d'ici avant, mais tu me paieras un coup, je retiens.
Elle la taquinait, le vin faisant effet et mes déridants rendant le pain et la ratatouille un peu moins dégoûtant, et le feu un peu lus agreable. Elle redressa ses jambes contre son abdomen et observa les flammes danser.
Elle offrit la bouteille à la jeune femme et rit légèrement en la voyants grimacer.
La jeune femme rougit et se frotta légèrement la nuqué genee.
-Ça se voit tant que ça ? Je n'étais pas vraiment ce qu'on appelle une bonne petite japonaise avant... Ou du moins en dehors des cours... Je fumais je buvais... Enfin j'en suis pas trop fière mais je suis comme ça !
Elle n'avait jamais aimé être rangée dans une petite case ou de devoir obéir a des personnes qui selon elle n'avaient strictement rien a lui apprendre....

Elle s'intéressa alors à ce que la jeune femme faisait avant de venir. Elle avait rapidement compris en arrivant ici qu'ils avaient tous un parcours très différent
Elle hocha la tête. Elle même avait l'intention de laisser tomber ses études après le bac. Ses parents auraient aimé la voir continuer avant de reprendre le cirque mais dans ces circonstances, elle avait bien l'intention de remettre de l'ordre dans sa vie et cela passait par l'accomplissement de ce pourquoi elle avait travaillé toutes ces années, mais aussi en emmenant ses parents loin de ce pays de malheur.
-Tu m'as l'air d'avoir été quelqu'un de très rationnelle... Peut être un peu trop n'est ce pas ? Elle rit doucement.
Mais elle comprenait qu'avoir frôlé la mort plusieurs fois aie réussi a la changer... Elle aussi, elle s'en était trouvée terriblement affectée, même si elle n'avait jamais vraiment réfléchi à la sécurité auparavant...

Elle devait sûrement avoir un rêve elle aussi... Elle était curieuse de savoir ce que cela pourrait donner...
La jeune femme avait toujours pensé que le pouvoir de l'esprit avait quelque chose de fascinant, et que si l'on pensait souvent à son rêve et qu'on s'y accrocha ito il finirait par se réaliser....

La japonaise sourit avant de hocher la tête pour acquiescer.
-C'est sans aucun doute le plus beau. La paix, pouvoir faire des projets pour l'avenir sans penser que notre espérance de vie ne tient finalement qu'à un tirage au sort cruel....
Elle sourit en y pensant...mais quelques secondes plus tard, le vent qui avait eut l'air de se calmer, la fit sursauter...sans aucun doute que la perturbation revenait dans le coin...mieux valait se préparer à toutes les éventualités.


-Moi ? Elle rit malicieusement. Okey, après tout pourquoi pas, j'y penserais...
Après tout l'avantage de ne pas savoir si elles allaient revenir c'est qu'elles pouvaient envisager toutes sortes de choses farfelues ou complètement plausibles.
Mais l'heure n'était plus tellement à la rigolade, le vent était devenu de lus en plus violent. Il leur fallait trouver un moyen de le combattre... Et les bancs semblaient être la meilleure solution... Ou presque

Quelque chose venait de faire exploser en milles morceaux les vitreaux. Et quand soudainement elle se sentit expulsée en arrière, elle sut qu'elles étaient dans le cœur de la tornade.
Elle eut comme réflexe de prendre la main de la jeune femme et de la tirer. Elle se releva et tout en s'agrippant tant bien que mal à des statues en marbre, entendant l'horrible hurlement de la tempête, elle se retrouva à niveau dans le presbytère.... Alors elle ouvrit brusquement la petite porte en bois qu'elle avait vu quelques secondes quand elle était allée chercher à manger, et elle s'engouffra dans la noirceur et la froideur de la cavité, le noir complet. Elle se laissa guider au bout des marches, jusqu'à ce qu'elle frôle un petit monument en pierre froide.

-Quelle chance....
Enfin, façon de parler. Plus elle avancait, plus elle réalisait ce qu'il s'était passé. Elles s'étaient enfermées dans un caveau. Avec des cercueils, des vrais. Et une odeur doucereuse a lui soulever le cœur.... Heureusement il n'y a pas par terre le corps d'un malheureux qui se serait enfermé ici avant elles ...
-Désolé...c'est pas génial...mais la au moins on est sûres d'être à l'abris. C'est un sous sol....tu n'as rien sur toi pour éclairer les lieux ?
Même si elle n'était pas sur de vouloir voir ce qu'il y avait la dedans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 18 ans
Amour : coin sombre remplie d'araignée

Nombre de victimes : 1
Coupons : 189
Contenu du Sac : ♦️ 3 petites bouteilles d'eau remplies de l'eau du lac
♦️ une lampe torche (avec des piles)
♦️ une carte de l'île
♦️ une paire de jumelles
♦️ un sig sauer chargé
♦️ pic a glace
♦️ sweatshirt à capuche
♦️ petit élastique pour cheveux
♦️ une pince à épiler
♦️ 1 boite de serviette (event)
♦️ Téléphone portable déchargé
♦️ Brosse a dent
♦️ bloc note + mini crayon a papier attaché
♦️ portefeuille (qqs papiers + photo de sa famille)

Avatar : Son Dam Bi
Statut RP : Disponible
Pseudo : Yanou
Doubles Comptes : Kang Soo Mee

Messages : 3333
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Esprit, es tu la ? ft. Eun Ae   Mer 25 Juin - 20:28

Ce voyage en arrière qu’elle effectuait avec Rose lui faisait du bien au moral. Parler de Busan qu’elle connaissait de nom ou de sa ville à elle, lui permettait de ne pas se fixer sur sa situation actuelle. De par la description de sa vis-à-vis, elle imaginait aisément les animations dans la ville, les repas au restaurant, l’odeur alléchante des plats servis. Bien sûr cela n’était pas réel, n’était qu’un souvenir qui lui semblait de plus en plus lointain. Cela faisait combien de temps qu’elle était ici ? Trois ou quatre mois peut être, elle en avait perdu le compte. Le temps ne défilait pas de la même façon ici.

« Ça me donne vraiment envie de visiter ta ville, tu sais, avec tout ce que tu me racontes sur elle. Connais-tu une bonne adresse là-bas ? Pour ma part, je viens de Séoul, je suis naît là-bas. La hauteur des bâtiments est impressionnante, te donnant l’impression que tu es bien petite. La population est très importante dans les rues, te donnant l’occasion de rencontrer des gens, même si je dois t’avouer qu’ils ne sont pas très bavards dans l’ensemble. Si tu aimes les expositions, tu en as d’univers divers et variés. Cette ville est riche culturellement. Après j’avoue que ça manque de verdure, de champs, d’arbres. Avec l’île, je me rattrape un peu. »  Eun Ae se mit à rire de sa dernière phrase. Il fallait bien trouver du bon dans sa malchance.

Réussir à fuir n’était pas chose facile, en tous les cas pas à chaque fois. Cette pensée retira le sourire qu’arborait la verte. Elle était heureuse d’entendre que jusque-là Rose n’avait pas franchi la ligne de non-retour, sauf que pour son cas, elle aimait à croire qu’elle n’avait eu d’autres choix que d’user de self défense pour survivre. Sa conscience pensait tout autre chose de son acte.

« Si si dans la plupart des cas. Je ne suis pas le genre  de personne qui recherche les conflits avec les autres. J’évite autant que possible les situations dans lesquelles je pourrais être en danger. Cependant, il m’est arrivé que la fuite ne suffise pas. » Elle se mordit la lèvre inférieure, marquant une pause dans son récit, avant de reprendre. « Je suis contente que tu n’ais pas vécu ce genre de situation.  L’instinct de préservation peut nous faire faire des choses regrettables. » Avant de reprendre sur un ton un peu plus serein. « Je n’ai eu  à faire ce choix qu’une seule et unique fois et espère ne plus jamais le refaire. »

Le sujet de son anniversaire fût évoqué et la réaction de Rose fût plus intense que celle qu’elle avait imaginée. Elle lui rappelait quelqu’un qu’elle avait eu l’occasion de rencontrer sur l’île. Elle ne pût s’empêcher de demander. « Tu ne connaitrais pas une certaine So Yeon, par hasard ? Tu me fais un peu penser à elle. » Et pour lui répondre, « j’ai pris 18ans et grâce à toi je peux souffler des bougies. » Aussitôt dit, aussitôt fait, elle s’empressa de souffler sur les brindilles avant que le pain ne souffre de quelques brûlures. Eun Ae n’était pas persuadée que le goût serait meilleur ainsi. « Merci, vraiment pour l’intention. » Ses pommettes devinrent rosées tandis que ses yeux se mouillèrent de quelques larmes de joies. Ca faisait longtemps qu’on n’avait pas eu une telle intention pour elle.

Les regrets de Rose fût évoqués, due à la curiosité de la verte. « Cela ne se voit pas rassures toi, mais je me disais qu’on était tous plus ou moins venu avec des actes ou réactions que l’on regrettait. Des paroles qu’on aurait prononcées pour la dernière fois à nos proches, des disputes pour des broutilles non résolues, des choses de ce genre. Tes parents n’étaient pas du genre strict par hasard ?»

Elle hocha la tête afin de lui confirmer qu’elle était bien quelqu’un de rationnelle. « Apparemment tu m’as bien cerné.»  S’en suivit un petit sourire en coin de sa part. « Je pense que pour se sortir de cet endroit, nous sommes obligé de garder une part de rationalité afin de ne pas se laisser surprendre par la folie de l’île, que cela soit le meurtre ou perdre la tête. Je ne sais pas si tu as déjà rencontré des spécimens étranges ici ? Pour ma part, je l’ai déjà fait et je les ai fui aussi vite que possible !»  Ce genre de personnes était vraiment dangereuses, ne sachant pas comment ils réagissent, étant incapable de les cerner.

La tempête se fit plus forte, forçant Eun Ae à empiler des bancs pour les protéger sauf qu’elle n’avait pas prévu le coup des vitraux ! Se protégeant du mieux qu’elle le pouvait avec son bras afin d’éviter qu’un morceau de verre n’atterrisse sur son visage, elle tentait de repérer la position de Rose. Se sentant happer par le souffle du vent qui s’engouffrait à présent dans la bâtisse, une pression sur son bras l’arrêta dans sa manœuvre. D’un signe de tête elle la remercia pour son aide, sans cela elle aurait pu être emportée. N’osant prononcer de mots, se concentrant sur la situation elle suivit les pas de sa camarade s’agrippant aux objets lourds et solides de la pièce pour s’aider à avancer.

Le presbytère semblait être l’endroit le plus sauf pour les deux filles, bien que celui-ci ne semblait pas très accueillant. En même temps, elles n’allaient pas commencer à faire leur difficiles au vu de ce qu’il se passait à l’extérieur, mais elle devait avouer que l’odeur était dérangeante. Le noir intense du lieu les empêchait de voir quoi ce soit et lorsque Rose lui demanda si elle n’avait pas de quoi éclairer, Eun Ae lui répondit   « Je dois avoir une lampe torche dans mon sac. Pas sûr qu’il reste des piles en état de marche à l’intérieur. » Se faisant, elle prit son sac à dos et évolua à l’intérieur en tâtonnant afin de trouver un objet d’une forme cylindrique. Une fois trouvé, elle la sortit et  appuya sur le bouton et d’une grande déception, elle s’aperçut que cela n’avait rien fait. Pourtant elle ne l’avait pas souvent utilisé mais l’eau de la mer ou le sable n’avait sans doute pas aidé à sa sauvegarde. Ne se laissant pas abattre pour autant, elle se mit à la secouer, puis à la taper entre ses mains – un mauvais contact était une possibilité. Appuyant sur le bouton une nouvelle fois, une faible lumière en sortit. Elle était de toute évidence en fin de vie. « Ca ira ? » Balayant l’endroit de la lampe, elle aperçut divers cercueils espacés de quelques centimètres les uns des autres. « Tu nous as trouvé un endroit sans fenêtre, de quoi nous préserver de tout ce vent. Nous pouvons faire des réserves de nourriture et boissons en attendant que ça se calme au-dessus ? » Une tornade, c’était rapide à passer, non ? Commençant à avancer dans la zone tout en faisant attention de ne pas frôler les morts, elle se mit à chercher des signes d’une réserve.

« Si ma mère était avec nous, elle nous dirait que nous avons actuellement une vision sur notre futur… Je préférerai ne pas finir comme eux, je ne sais pas ce que tu en penses ?» Elle retrouva le sourire, malgré le bruit du vent frappant la porte en bois, passant par les interstices disponibles. Son attention ne se fixa pas sur ce son, mais plutôt sur un creux dans le mur se situant à gauche de leur position. Il était suffisamment grand pour contenir des objets de tailles moyennes. Se positionnant au niveau du sol, elle demanda à Rose. « Peux-tu me tenir la lampe le temps que je regarde ce qu’il s’y cache ? » A première vue, les araignées avaient élues domicile ici, de quoi la faire tirer une grimace de dégoût, mais cela n'arrêta guère sa démarche, plongeant son bras d'une seule traite dans le passage. Une objet dure, rectangulaire rencontra ses doigts, chose qu'elle ne mit pas longtemps a sortir. Se débarrassant rapidement des toiles sur ses doigts et sur le dessus de la boite métallique, elle sortit un pic a glace de son sac afin de forcer la serrure de l'objet. Elle mit le temps qu'il fallait, mais réussit à faire céder le verrou. Son contenu ne la rendit pas jouasse. S'attendant à obtenir de la nourriture ou la clé d'une réserve secrète, elle fût déçue de constater que seules des photos étaient entreposées à l'intérieur, des papiers ressemblant a des titres de propriété rien de plus. « Pourquoi avoir placé cette chose là ? Ça n'a aucune valeur. » Dans cette malchance, Eun Ae se laissa tomber au niveau du sol, avant de s'asseoir près de la boîte. Ça avait pris un peu de temps de faire tout ça et le vent semblait moins prononcé, quasiment inexistant. « Tu préfères aller voir si la tornade est passée ou j'y vais ? Tu auras peut etre plus de chance que moi dans la recherche de choses comestibles ici. »

_________________
Arrivée sur l'île avec la classe originelle, elle a appris les règles de survie en milieu hostile. Toujours en vie, elle fuit le danger plutôt que de le confronter. Si vous lui demandez sa couleur de pastille, elle vous dira qu'elle ne sait pas et s'en moque bien. Elle a tué un homme et ne souhaite aucunement recommencé. Actuellement à la recherche d’allier, elle est persuadée que de créer un groupe d'entraide permettra de sauver le plus grand nombre de lycéens.... ©️ HUNGRY EYES
Verte pacifiste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 17 ans
Amour : Ca se mange ?

Coupons : 27
Contenu du Sac : parfum
carnet
ipod
téléphone portable
gourmette
trousse de crayons
briquet
un harpon en bois
barres de chocolat
bombe de laque
paquet de cigarettes

Avatar : Anna Tsuchiya
Pseudo : Ezeckiel
Doubles Comptes : .


Messages : 117
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: Esprit, es tu la ? ft. Eun Ae   Ven 4 Juil - 18:39

Ce n'était pas difficile de décrire Busan. C'était une ville si excentrique, qu'on avait toujours quelque chose à dire. Ou alors, qu'elle aimait plus que tout, tout simplement.

« Ça me donne vraiment envie de visiter ta ville, tu sais, avec tout ce que tu me racontes sur elle. Connais-tu une bonne adresse là-bas ? Pour ma part, je viens de Séoul, je suis naît là-bas. La hauteur des bâtiments est impressionnante, te donnant l’impression que tu es bien petite. La population est très importante dans les rues, te donnant l’occasion de rencontrer des gens, même si je dois t’avouer qu’ils ne sont pas très bavards dans l’ensemble. Si tu aimes les expositions, tu en as d’univers divers et variés. Cette ville est riche culturellement. Après j’avoue que ça manque de verdure, de champs, d’arbres. Avec l’île, je me rattrape un peu. »  
La jeune femme hocha vivement la tete. Elle devrait venir visiter la ville si elle repartait de l'ile. Surtout qu'il n'était pas difficile de trouver quelqu'un de gentil pour nous héberger, à Busan. De plus, il y avait bien assez de choses à faire pour nous occuper pendant tout un séjour.
Elle l'écouta parler de Séoul avec une lueur d’intérêt. Elle n'avait jamais vu la capitale. Elle perdait surement quelque chose, surtout si elle ne quitta pas l'ile vivante .
« Tu n'auras qu'a venir au Cirque du Soleil implanté la bas. » Finit t'elle par dire. « Meme si je ne suis pas la, tu n'auras qu'a dire que je t'envoie... mes parents sont très gentils, ils te permettront de rester dans une des caravanes le temps que tu visites la ville... Et si je suis la, je me ferais un plaisir de te faire visiter. »
Elle sourit doucement.
« Séoul... ca a l'air sympa aussi... J'ai toujours fait la forte, mais je crois que je n'y suis jamais allé parce que c'était... trop grand. Ca m'impressionne. »

Elle confia à la jeune femme qu'elle n'avait pas encore franchi la limite, qu'elle n'avait pas encore tué... Et elle priait pour ne jamais avoir à le faire...Parce que sa sœur n'aurait elle même pas supporté de faire du mal à quelqu'un.
Elle soupira. Elle ne cessait pas de se comparer à elle. Elles avaient été si proches toutes deux que maintenant qu'elle était décédée elle avait la sensation de devoir vivre pour elles deux.
« Si si dans la plupart des cas. Je ne suis pas le genre  de personne qui recherche les conflits avec les autres. J’évite autant que possible les situations dans lesquelles je pourrais être en danger. Cependant, il m’est arrivé que la fuite ne suffise pas. » 
Elle comprenait. Ce n'était pas toujours facile, car il fallait voir les choses en face, elles étaient plus faibles que les hommes, elles étaient plus fragiles. Certains pourraient les briser en milles morceaux si elles n'agissaient pas avant. Sa compagne se mordit la lèvre inférieure, marquant une pause dans son récit, avant de reprendre. « Je suis contente que tu n’ais pas vécu ce genre de situation.  L’instinct de préservation peut nous faire faire des choses regrettables. »
« J'ai beau ne pas l'avoir encore vécu... je peux comprendre, et puis, il est certain que finirait bien par le vivre un jour... je ne veux pas mourir ». Elle devait s'occuper de sa famille, elle leur avait promis de revenir, toujours.  « Je n’ai eu  à faire ce choix qu’une seule et unique fois et espère ne plus jamais le refaire. »

Elle le lui souhaitait aussi de tout cœur. Quoi qu'ils fassent de toute facon, leurs mains seraient tout de même couvertes de sang à jamais. Et c'était exactement ce que cherchaient ces horribles personnes qui leurs faisaient faire tout ca.
Alors elles parlèrent de quelque chose de plus joyeux pour elles. Les anniversaires. C'était des événements encore plus importants, maintenant qu'elles ne savaient pas si elles allaient survivre le lendemain... Prendre des années, c'était l'emporter sur la vie en quelques sortes. N'est ce pas ?
« Tu ne connaitrais pas une certaine So Yeon, par hasard ? Tu me fais un peu penser à elle. » 
La jeune femme haussa les sourcils, et secoua la tete.
« Non...pourquoi je te fais penser à elle ? »
Elle sourit légèrement.
 « J’ai pris 18ans et grâce à toi je peux souffler des bougies. » Ce n'était vraiment pas grand chose, et c'était fait avec les moyens du bord, et dans un cadre vraiment glauque...Mais c'était comme une flamme d'espoir dans leurs cœurs meurtris.
C'était une promesse, une promesse de quitter cet enfer, et en tout cas de faire de leur mieux pour le quitter toutes les deux.

« Merci, vraiment pour l’intention. » 
« Ah Non... Ne pleures pas, sinon je vais m'y mettre aussi ! »
Si Rose avait toujours semblé brute de décoffrage, quand on ne la connaissait pas bien, elle était très douce, finalement. Elle avait quelques instincts maternels que seuls ses meilleurs amis connaissaient. Elle n'était pas qu'une jeune rockeuse un peu rebelle, qui savait mettre une raclée a n'importe qui qui lui en demanderait.

Les regrets de Rose fût évoqués, due à la curiosité de la verte. « Cela ne se voit pas rassures toi, mais je me disais qu’on était tous plus ou moins venu avec des actes ou réactions que l’on regrettait. Des paroles qu’on aurait prononcées pour la dernière fois à nos proches, des disputes pour des broutilles non résolues, des choses de ce genre. Tes parents n’étaient pas du genre strict par hasard ?» 
Rose secoua la tete.
« Non...pas vraiment. Disons qu'ils acceptaient...Hm... Je n'ai pas honte de mes fréquentations, en fait, j'ai plutot honte d'avoir menti à tout le monde sur qui j'étais réellement, tu comprends. Après tout, pourquoi je ne pourrais pas aimer le rock et l'alcool tout en étant un minimum intelligente ?
 « Apparemment tu m’as bien cerné.»  S’en suivit un petit sourire en coin de sa part. « Je pense que pour se sortir de cet endroit, nous sommes obligé de garder une part de rationalité afin de ne pas se laisser surprendre par la folie de l’île, que cela soit le meurtre ou perdre la tête. Je ne sais pas si tu as déjà rencontré des spécimens étranges ici ? Pour ma part, je l’ai déjà fait et je les ai fui aussi vite que possible !»  
Elle en avait rencontré des spécimens...plutot étranges. Parfois dans le bon sens. Comme Jae Seong, qui avait réussi à rendre un tueur entrainé assez tolérant pour le garder avec lui.
« J'imagine que ca fait aussi du bien de croire en des choses irationnelles, quand on y pense... Parce que si on ne croyait pas tous en quelque chose, je pense qu'on aurait pas survécu... Oui, on serait devenus fous...
Moi, je crois aux miracles. »



Elles ne purent pas vraiment continuer leur petite conversation plus longtemps... Finalement, l'église ne semblait pas etre inébranlable, meme avec toute la prétendue force de dieu... le vent allait tout emporter, et elles avec, si elles restaient ici. Quand la tempete brisa les carreaux, et qu'elle vit un pigeon mort dégringoler de la voute, elle comprit que c'était le moment de se replier. Heureusement, elle fut assez vive pour sauver sa compagne d'etre happée par le vent extremement puissant.

Direction, le sous terrain entrevu tout à l'heure dans le presbytère. Elle n'avait rien dit, car elle avait justement peur de ce qu'elle pourrait y trouver. Elle n'était pas aussi rationnelle que sa compagne, comme elle l'avait dit...Et elle n'avait jamais aimé les églises comme les cimetières. Elle s'était toujours demandé ce que les portes cachaient sans pour autant vouloir les ouvrir... Pourtant, la, elle y était obligée.

« Je dois avoir une lampe torche dans mon sac. Pas sûr qu’il reste des piles en état de marche à l’intérieur. » Elle priait pour que ca marche, parce qu'elle n'avait aucune envie de trébucher sur un mort, quand elle avancerait. Heureusement, au bout d'un certain temps, une faible lumière traversa la noirceur épaisse de la pièce, et elle découvrit avec un frisson tous les cerceuils qui les entouraient.
« Oh mon dieu... j'espérais me tromper. »
 « Ca ira ? » Malgré tout, la jeune femme hocha la tete. Elles n'avaient pas le choix. « Ca ira... sauf que j'ai été élevée dans une famille japonaise très superstitieuse... et une chose est sure, c'est que dans ma famille, les morts sont sacrés. Ca porte malheur de les réveiller. »
Elle s'éclaircit la gorge. « Désolé, c'est idiot de ma part ».
« Tu nous as trouvé un endroit sans fenêtre, de quoi nous préserver de tout ce vent. Nous pouvons faire des réserves de nourriture et boissons en attendant que ça se calme au-dessus ? » 
-On a pas grand chose, mais... d'après mes calculs, on ne devrait avoir à attendre que quelques heures....

Elle regarda la jeune femme faire le tour de la pièce, alors qu'elle meme restait bien au milieu, ne tenant pas à s'approcher trop des cerceuils.
« Si ma mère était avec nous, elle nous dirait que nous avons actuellement une vision sur notre futur… Je préférerai ne pas finir comme eux, je ne sais pas ce que tu en penses ?» Malgré elle, la jeune femme rit légèrement, et se mordit la lèvre, un peu génée. « Peux-tu me tenir la lampe le temps que je regarde ce qu’il s’y cache ? » La jeune femme haussa les sourcils et se mit sur la pointe des pieds pour apercevoir ce qu'elle avait trouvé...Mais elle hocha la tete et prit la lampe pour la braquer sur l'endroit qu'elle lui montrer. Plutot admirative de son effort, la jeune femme regarda son ainée sortir une boite en fer du creux dans le mur.
« Pourquoi avoir placé cette chose là ? Ça n'a aucune valeur. » La jeune femme prit la boite et regarda plus attentivement les photos. L'acte de propriété était sans aucun doute celui de la personne entérée dans cette cave.
-Souvent, il y a longtemps, les gens préféraient se faire enterrer avec les choses qu'ils trouvaient le plus important.
Elle observa la photo. Elle représentait une famille. Deux enfants et deux parents souriant à un mariage. Celle ci était en noir et blanc, encore, mais elle semblait avoir été prise dans les années 50-60, pas moins.
-J'ai toujours vécu sous le Gouvernement...Mais tu ne t'es jamais demandé ce que c'était une vie de liberté, toi ? Comment ils vivaient à l'époque ? J'ai l'impression qu'ils étaient bien plus heureux et prospères que le prétendent les gens qui nous dirigent...

Elle soupira et remit soigneusement les photos et le titre de propriété en place, puis se redresse.  « Tu préfères aller voir si la tornade est passée ou j'y vais ? Tu auras peut etre plus de chance que moi dans la recherche de choses comestibles ici. »
Elle hocha la tete...Elle préférait y aller, au cas ou il se passe quelque chose... Elle n'avait pas envie d'avoir sa mort sur la conscience... vraiment.
Elle sourit.
-J'y vais. Si je ne suis pas revenue... hm. Ne sors surtout pas.
Elle se dirigea vers la porte et la poussa difficilement. Des graviers étaient tombés devant elle. Elle se redressa pour voir qu'une partie du mur du presbytère s'était effondré... ainsi qu'une partie de l'église aussi...mais le vent était retombé... Et la scène était tout à fait apocalyptique...Aucune chance de retrouver de la nourriture toute seule dans ce chantier.

-Eun Ae ! Viens voir !
Elle attendit qu'elle remonte à son tour, et lui montra l'étendue des dégats....Elles seraient mortes à coup sur, si elles étaient restées la.
-J'imagine que meme Dieu ne peut rien contre les catastrophes naturelles....
Il faut qu'on bouge les gravas.

Elle n'avait pas encore regardé dans la grande armoire en bois massif plaquée contre le mur encore debout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 18 ans
Amour : coin sombre remplie d'araignée

Nombre de victimes : 1
Coupons : 189
Contenu du Sac : ♦️ 3 petites bouteilles d'eau remplies de l'eau du lac
♦️ une lampe torche (avec des piles)
♦️ une carte de l'île
♦️ une paire de jumelles
♦️ un sig sauer chargé
♦️ pic a glace
♦️ sweatshirt à capuche
♦️ petit élastique pour cheveux
♦️ une pince à épiler
♦️ 1 boite de serviette (event)
♦️ Téléphone portable déchargé
♦️ Brosse a dent
♦️ bloc note + mini crayon a papier attaché
♦️ portefeuille (qqs papiers + photo de sa famille)

Avatar : Son Dam Bi
Statut RP : Disponible
Pseudo : Yanou
Doubles Comptes : Kang Soo Mee

Messages : 3333
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Esprit, es tu la ? ft. Eun Ae   Mer 9 Juil - 14:47

Surprise par la proposition de Rose, Eun Ae l’écoutait avec attention parler de ce cirque se situant à Busan. Elle n’avait pas été suffisamment proche de sa sœur pour savoir qu’elle habitait dans une roulotte. Toutefois, l’invitation l’enchantait et en ce sens, elle hocha de la tête pour la remercier de l’offre. Si elle avait l’occasion de retourner en Corée, elle se ferait une joie de passer et visiter les lieux. Elle ne put s’empêcher, cependant, d’ajouter une remarque.

« Je ne savais pas que tu venais d’un cirque. Ta sœur ne m’en a jamais parlé et pour tout te dire, je ne t’aurais jamais imaginé en faire. Effectues-tu un numéro là-bas ? »

C’était intéressant et réellement impressionnant si elle réussissait à allier cours et entrainement de cirque. Quant à sa remarque sur Séoul, cela la fit sourire. Effectivement les lieux pouvaient effrayer ceux n’étant pas habitués à la grandeur des bâtiments, ni au nombre de personnes habitant cette ville.  Elle y était plongée depuis qu’elle était enfant et pourtant elle se sentait toujours aussi petite lorsqu’elle vagabondait dans les rues.

Eun Ae fit abstraction de sa remarque sur le fait de devoir  tuer à un moment donné. Cela n’était pas vraiment compatible avec son état d’esprit mais cela validait sa théorie sur le fait que Rose avait un minimum les pieds sur terre. Elle ne l’avait pas encore fait, ne s’était pas lancé à corps perdus dans la mécanique de Battle Royale dès son arrivée sur l’île. C’était un vrai bon point pour elle car beaucoup s’y était laissé tenter.

Le nom de So Yeon fût évoqué dans la conversation lors de l’allumage des bougies sur le pain rassis. Rose et elle semblaient avoir des points communs. En ce sens, la verte l’avait interrogé sur une possible rencontre entre elles deux. Malheureusement, elles ne semblaient pas s’être croisées par ici.

« Oui, vous vous ressemblez par certains aspects. Je suis persuadée que vous pourriez vous entendre toutes les deux. C’est quelqu’un de sympathique et ouvert. Elle voyage en binôme comme toi. Si elle n’a pas changé, tu pourras lui faire confiance. J’avais réussi à effectuer une bonne nuit de repos grâce à elle. Tu as peut être rencontré, toi aussi, des gens de confiance durant ton périple ici ?»

La verte frotta ses yeux afin d’effacer les quelques début de larmes existantes. Elle n’avait pas perdu le nord en posant ce genre de questions, souhaitant allonger sa liste de potentiels alliés ou membres de son groupe de rebelles. Elle savait qu’elle pouvait faire confiance dans l’avis de Rose.

A l’abri au niveau du presbytère sa compagne du moment ne semblait pas très à l’aise vis-à-vis du lieu. Les cercueils qui jonchaient le sol n’avaient rien de rassurant. La superstition ? Elle n’était pas de ceux qui y croyaient. Pour autant elle était bien mal à l’aise de se trouver dans un tel endroit. Elle espérait tout autant que les morts ne se mettent pas à se lever et à leur en vouloir de troubler leur sommeil. Essayant de trouver quelques paroles rassurantes, elle fit un tour rapide de la pièce, l’éclairant avec le peu de lumière à sa disposition.

« Les cercueils semblent bien sceller. Tu n’as aucune crainte à avoir. Longes les parois et tu ne devrais pas avoir de problème. » Et par curiosité, elle ajouta. «Tu crois en d’autres choses superstitieuses de la sorte? Les chats noirs ? Passer sous une échelle ? Ou toutes tes superstitions tournent autour des morts ?»  Ces questions n’étaient pas là pour se moquer de ses croyances. Eun Ae avait eu peu d’occasions de rencontrer des personnes superstitieuses au cours de sa vie, le compte arrivait à zéro sur l’île si elle ne comptait pas Rose. Ce sujet l’intriguait.

Déçue par sa trouvaille, s’attendant à des provisions plutôt qu’à des effets personnels papiers, elle tendit la boîte à sa vis-à-vis, à présent en possession de sa lampe torche, qui l’inspecta de façon plus attentive. Se relevant du sol, dépoussiérant son pantalon en passant ses mains sur celui-ci, elle regarda Rose d’un air pensif. « Je ne me suis jamais posée la question, me contentant de vivre ma vie. Mes parents m’ont répété que le NEC était une bonne chose pour tout le monde, que ça éviterait des guerres. J’ai été endoctrinée dans cette façon de penser et n’ait pas réfléchi aux conséquences d’une telle union.  Je m’en mords les doigts depuis que je suis arrivée ici. » Sur ce sujet, elle avait un peu honte d’elle, de sa façon un peu trop mécanique d’accepter ce qu’on lui disait. « Tu y pensais, toi, à tout ça avant de venir ici ? » La réunion  du nord et du sud avait été faite il y a sept ans de cela. Elle n’avait que 11ans à l’époque et était loin de se rendre compte de ce que signifiait réellement le mot liberté. « Avant de venir ici, ressentais-tu une certaine oppression en Corée ? »

Le calme sembla s’installer dans le presbytère et ses alentours. Il était temps d’aller voir ce qu’il se passait  dans les hauteurs. La tornade était certainement passée mais il était nécessaire d’aller s’en assurer. Rose se porta volontaire pour le faire, elle ne l’arrêta pas dans sa démarche. Pour autant, elle ne souhaitait pas qu’elle risque sa vie. « Fais attention à toi. Si jamais tu vois quoique ce soit d’étrange, que le toit ou les murs ne semblent pas stables, reviens directement te mettre à l’abri par ici. Ne prends pas de risques inutiles.» Elle la suivit des yeux, non sereine de ce qu’elle pourrait trouver au-dessus. Quelques secondes plus tard, elle entendit son nom prononcé. Aussi rapidement qu’elle le pouvait, évitant de trébucher sur les diverses pierres se trouvant au sol, elle se retrouva à côté d’elle, se demandant ce qu’il se passait, inquiète de son appelle. Le paysage se dressant devant elle n’avait rien de rassurant, cependant elles ne craignaient plus rien. Le calme était de nouveau présent dans l’église, lieu qui avait bien souffert de l’intempérie. Le toit était en mauvais état, un des murs s’étaient effondrés, le reste semblait en état. Au moins, elle n’allait pas finir enterrer vivante dans cet endroit, ce qui était en soit une bonne nouvelle pour les jeunes filles.

« Cette tornade nous a donné bien du travail ! On commence par quoi ? »

Pas question de réparer tous les dégâts subis. Elles n’en avaient pas les moyens. Il leur fallait avant tout pouvoir se frayer un chemin dans la salle et remettre en place quelques pierres, en guise de protection si ce lieu voulait encore servir d’abri à d’autres étudiants. Se faisant, Eun Ae releva ses manches et commença à soulever une pierre de petite taille mais qui pesait son poids. La posant sur le côté, elle continua avec d’autres, regardant Rose de temps à autres afin qu’elle l’aide à transporter certaines de taille plutôt moyenne. Leur force étant limitée, même à deux, elles n’osèrent pas toucher aux grandes tuiles ou aux grosses pierres. La verte tentait de ne pas toucher aux structures instables de peur d’accentuer l’effondrement. S’essuyant le front du revers de sa main, se mettant de la terre sur le visage par la même occasion sans s’en rendre compte, elle finit par avoir une pensée pour les autres, ceux qui n’avaient pas eu leur chance de trouver un abri en sous-sol.

« Penses-tu que nous sommes nombreux à avoir survécu à cette tornade ? J’aimerai le croire. Je ne pense pas qu’elle ait parcouru toute l’île, mais je ne m’y connais pas trop en météorologie. J’espère que le temps ne nous réserve pas d’autres surprises. »

Son regard se posa sur l’armoire en bois massif pouvant potentiellement contenir des objets utiles ou de la nourriture. Elle s’avança devant celle-ci, ouvra les portes non sans les faire grincer et découvrit avec surprise trois boites de conserve fermées, 2 cierges placées près de quelques croutons de pains verts qu’elle n’osa pas toucher. Le reste se résumait à des livres de prières servant aux messes du lieu, contenant chants et versets à réciter. Eun Ae retourna près de sa rencontre, et partagea le butin trouvé. Elle lui donna deux boites de conserve et un cierge.

«Quand tu auras retrouvé ta compagne, vous pourrez fêter l’évènement avec de la nourriture. » Un sourire s’afficha sur ses lèvres, satisfaite de ses trouvailles.

Il restait encore à inspecter le pied du socle sur lequel le prêtre devait énoncer ses paroles. Il lui semblait que la structure en bois  était cassée par endroit. Cela valait le coup de vérifier. Mais elle préféra laisser Rose le faire.

Une fois tout cela fait, le temps de la séparation était arrivé. Eun Ae souhaitait faire un tour dans les bois afin de vérifier que ses cachettes de prédilection étaient toujours en état et par curiosité apercevoir l’étendue des dégâts effectuée par la tornade dans les environs.

« Que comptes tu faire maintenant, je veux dire une fois que tu auras retrouvé ton ami ? Je pense rester dans les environs pour ma part, ne sait-on jamais qu’une seconde fasse son apparition dans quelques heures.» Elle effectua une pause, avant de terminer. « Nos chemins s’arrêtent ici. J’espère qu’ils se recroiseront une autre fois sur cette île. En tous cas, ça m’a fait plaisir de faire ta connaissance ! »

La verte rangea les affaires dans son sac, avant de partir par l’entrée un peu bancale tout en faisant attention de ne rien toucher.

« Tu me présenteras ton ami la prochaine fois. »

Effectuant un clin d’œil à Rose, elle se retourna et disparut dans la forêt.

Spoiler:
 

_________________
Arrivée sur l'île avec la classe originelle, elle a appris les règles de survie en milieu hostile. Toujours en vie, elle fuit le danger plutôt que de le confronter. Si vous lui demandez sa couleur de pastille, elle vous dira qu'elle ne sait pas et s'en moque bien. Elle a tué un homme et ne souhaite aucunement recommencé. Actuellement à la recherche d’allier, elle est persuadée que de créer un groupe d'entraide permettra de sauver le plus grand nombre de lycéens.... ©️ HUNGRY EYES
Verte pacifiste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Esprit, es tu la ? ft. Eun Ae   

Revenir en haut Aller en bas
 

Esprit, es tu la ? ft. Eun Ae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» feu d'artifice a pont saint esprit (30)
» quel est votre type d'esprit ?
» ESPRIT DECO
» mon état d'esprit du moment..
» 28 ans après, le mystère de l'esprit frappeur de La Machine demeure entier !


Lethal Instinct :: 
 :: Lieux Communautaires :: Église
-