Réouverture du forum !
http://lethal-instinct.forumactif.com





Partagez | .
 

 Let me help you please - Yang Min Ki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faction Mauve


avatar
Âge : 17 y.o
Amour : Nice Joke.

Nombre de victimes : 1
Coupons : 97
Contenu du Sac : - deux petites bouteilles d’eau
- une carte de l’île
- une boussole
- une lampe torche (piles fournies)

- un jean, un t-shirt et sous-vêtement de rechange
- son ancien uniforme
- ses anciens sous-vêtements
- ses anciennes chaussures
- une veste à capuche
- une trousse de toilette
- une photo de sa famille
- un bloc note et un crayon
- un petit paquet de protection hygiénique
- son livre fétiche
- une petite peluche pingouin
- une montre avec une pile de rechange

- une flûte à bec

Avatar : Jeon Hyo Seong (Secret)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : hisae.
Messages : 505
Activité RP : 0









MessageSujet: Let me help you please - Yang Min Ki    Dim 18 Aoû - 20:30


8 Juin
10h

Epuisée, elle l’était. Autant mentalement que physiquement. Cela faisait un peu plus d’un mois qu’elle était sur cette île, elle avait passé le plus clair de son temps à fuir, se cacher, être aussi discrète que possible. Il y a peu, une nouvelle vague d’élèves avaient été larguée aux abords de l’île, cela faisait plus de monde à éviter. Des personnes qui n’avaient pas encore été abimées par l’île, qui n’avaient pas encore dû survivre par leurs propres et faibles moyens. Quoi que, cela faisait déjà bien une semaine, beaucoup devaient en baver. Comme la majorité des personnes sur l’île, tous luttaient pour une seule chose : sauver leur peau. Et certains y mettaient tous les moyens possibles. Tuer ses camarades, elle n’y avait jamais songé, rien que l’idée lui donnait la nausée. Comment pouvait-elle tuer des personnes avec qui elle a partagé les mêmes moments à l’école, avec qui elle avait déjeuné ou juste passé un peu de temps ? Elle ne comprenait pas ceux qui avaient dès le départ commencé à s’entretuer. Qui s’y étaient résolus dès le début. Et surtout, elle ne comprenait pas celui qui s’était porté volontaire, qui avait rejoint leur classe sur le bateau qui les avaient menés ici. Elle qui avait toujours du protéger quelqu’un, elle ne se retrouvait qu’avec elle-même, c’était peut-être la solitude qui lui pesait le plus au final. Savoir qu’elle ne pouvait plus compter sur grand monde. Et surtout qu’elle ne pouvait sauver personne. Han Guk était mignon à penser qu’avec un peu de volonté et en joignant leurs forces, ils arriveraient à convaincre les autres de ne plus s’entretuer. Elle avait préféré fuir plutôt qu’aller à l’encontre de ceux qui n’hésiteraient pas à les tuer pour sortir d’ici. Il était un peu trop idéaliste, même si au fond, elle voudrait qu’il ait raison.

La jeune femme soupira, assise sur une branche assez épaisse. Elle avait réussi à se hisser dans un arbre, ses bras la faisaient souffrir à chaque fois qu’elle s’évertuait à grimper dans les arbres, mais au moins, peu de personne ne songeait à regarder en l’air donc elle était « en sécurité » ici. Elle ne pouvait malheureusement pas dormir sur une branche, elle manquerait de tomber dès le premier signe d’assoupissement. Elle attrapa son sac à dos et refit, comme chaque jour, un léger inventaire de ce qu’elle avait. Elle connaissait par cœur ce qui composait son sac à dos, mais au moins ça faisait passer le temps. Et comme à son habitude, quand elle tombait sur la photo de son père, de son frère et sa sœur, elle pouvait sentir son cœur se serrer. Elle espérait qu’ils s’en sortaient sans elle. Son petit frère et sa petite sœur n’avaient connu qu’elle en tant que présence féminine et maternelle, ils devaient être un peu perdus. Savoir qu’elle ne les reverrait sans doute jamais l’attristait encore plus. Soupirant de nouveau, So Yeon décida de quitter sa cachette du moment, il allait falloir descendre en douceur. La première fois qu’elle avait voulu descendre d’un arbre, elle s’était bêtement foulée la cheville, elle avait même cru se l’être cassée à cause de la douleur. Elle mit son sac sur le dos et tâcha d’enjamber la branche, se collant au tronc, s’appuyant sur les morceaux d’écorces ressortant. Elle se râpa plusieurs fois la paume des mains, ainsi que les genoux, mais elle descendit en un seul morceau. Elle jeta un coup d’œil à son jean, le tissu qui protégeait les genoux allait sans doute bientôt céder. Sortant la carte de son sac, elle prit l’initiative de se rendre dans la zone nommée E6. Il y avait un centre commercial, mais aussi un restaurant. Peut-être trouverait-elle à manger là-bas ? Mais elle n’était sans doute pas la seule à y avoir pensé. Par chance, elle n’était plus interdite pour le moment, si elle se dépêchait, elle aurait le temps d’y faire un tour.

Elle se mit quand même en marche, prenant soin d’être silencieuse et pria pour ne croiser personne. Elle n’avait sans doute jamais autant prié que depuis qu’elle était sur l’île. Elle marcha pendant plusieurs heures, s’arrêtant de temps en temps, et évitant les rencontres fortuites du mieux qu’elle pouvait. Dommage que les forêts étaient si loin de la ville, elle avait dû traverser un bon nombre d’endroits avant de voir les limites de la ville. Et elle était encore loin d’être arrivée. Elle ne prenait même plus la peine de songer qu’elle serait en sureté là-bas, cette notion n’avait plus de sens ici. Elle eut l’impression d’être dans un des jeux vidéo de son petit frère lorsque celui-ci devait traverser une ville sans se faire voir. Sauf que ce n’était pas un jeu. Malheureusement pour elle. Elle croisa une fille, à peine plus âgée qu’elle qui fuit dès qu’elle l’aperçut. Elle en resta un peu scotchée, mais après tout, elle aurait fait sans doute la même chose, si elle n’avait pas été si près du but. Le restaurant. Il fallait qu’elle trouve quelque chose à manger, facilement transportable. Enfin l’endroit tant attendu se tenait devant elle, il n’avait un très bon aspect vu d’extérieur et l’intérieur devait être semblable. Devant la porte, elle se surprit à penser qu’elle n’avait rien pour se défendre si jamais il y avait déjà d’autres personnes moins pacifistes qu’elle qui s’y trouvaient. Ah si. Une flûte à bec. Elle eut presque envie de rire, mais le cœur n’y était vraiment pas. Elle poussa doucement la porte du restaurant et rentra à l’intérieur. Elle sursauta en attendant les hauts parleurs tentant de diffuser un quelconque son. Elle s’étonna qu’ils marchent encore et jeta des coups d’œil un peu partout, personne. Dans la salle en tout cas. Elle avisa le grand comptoir en bois et déglutit. Une cachette acceptable. Elle inspira profondément et expira et s’y dirigea lentement. Personne non plus lorsqu’elle se pencha par-dessus afin de vérifier. Elle releva la tête vers la porte des cuisines. Elle avait presque envie de faire demi-tour, mais elle songea un moment que s’il y avait vraiment quelqu’un d’agressif dans ce restaurant, il l’aurait sans doute attaqué depuis un moment. Enfin, du moins elle tenta de s’en convaincre.

Poussant doucement la porte de la cuisine, elle y pénétra silencieusement, même si la porte l’avait déjà trahie. C’était assez spacieux en tout cas. La jeune femme s’avança un peu plus, mais elle recula assez vite après s’être rendu compte d’une présence humaine assise par terre. Elle se heurta à un plan de travail en l’inox et resta interdite, n’ayant même pas le réflexe de fuir. Elle avait cru reconnaitre quelqu’un de sa classe du peu qu’elle avait eu le temps de voir, elle se risqua à avancer de nouveau avant de rester presque bouche bée en reconnaissant finalement le jeune homme. « Min Ki ! » Elle fut assez soulagée de le voir, pour plusieurs raisons. Déjà savoir qu’il était vivant, mais en plus parce que le connaissant, elle n’avait pas grand-chose à craindre … Enfin normalement. Elle s’imaginait mal l’île l’ayant changé en monstre de cruauté et de violence. « Je suis contente de te voir. » souffla-t-elle. Elle s’avança encore un peu, mais garda tout de même une distance raisonnable. Elle remarqua qu’il se tenait la cheville. « Tu t’es fait mal ? Est-ce que tu veux que je regarde ? » Elle retrouva instinctivement son comportement qui faisait presque d’elle une mère pour son frère et sa sœur, elle ne pouvait pas tuer les autres tout simplement parce qu’elle ne pouvait s’empêcher de les aider. Ça allait sans doute la perdre un jour ou l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 15
Amour : Bang Jayden ♥

Nombre de victimes : 1
Contenu du Sac : - Deux bouteilles d'eau (1L5)
- Crème solaire
- Un jeu de cartes
- Une montre
- Un mouchoir en tissu
- Une 3DS
- Deux jeux de 3DS
- Bonnet
- Boussole
- Une boîte de dolipranes à 3/4 pleine
- 1 talkie walkie (l'autre est à Song Min Hee)

Avatar : Choi Jun Hong aka Zelo [B.A.P]
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Messages : 170
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Let me help you please - Yang Min Ki    Mar 20 Aoû - 13:13






Min Ki était… Hé bien… Pour tout dire il était épuisé. Un mois et huit jours qu’il était là et tout ce qu’il pouvait réellement faire, c’était courir. Aussi glauque que ça puisse être à dire, c’était effectivement ce qu’il faisait un peu trop régulièrement à son goût… Mais ces derniers jours, son moral commençait à être sérieusement entamé et pour cause… En ce début de juin il avait croisé un certain nombre d’élèves de sa classe. Au tout début du mois ça avait été Min Hee et ça avait apporté son lot de drame. A tel point qu’il aurait pu en pleurer s’il avait eu moins d’orgueil et surtout, s’il avait eu assez d’eau dans le corps pour pouvoir se permettre d’en perdre de cette façon. Et puis il y a deux jours ça avait été Shin Hye et rien que d’y repenser, il en tremblait encore tout seul. Ouais, c’était pas super viril mais sincèrement, là tout de suite, qui s’en souciait ?

En tout cas, d’avoir le moral si attaqué, Min Ki était un peu brouillon, désordonné. Il n’était plus certain de connaître ses objectifs… Les batteries  de sa tablette l’avaient définitivement lâchées et pour le moment, il n’avait pas trouvé de prise électrique encore viable et qui soient compatibles avec son matériel. Pas qu’il ait beaucoup cherché fallait le reconnaître. Il avait un peu manqué de temps pour ça et puis la ville lui avait toujours paru plus dangereuse. Plus effrayante aussi.

Cette désorganisation et cette baisse de moral avait un effet pervers sur sa motivation forcément mais aussi sur sa santé. Résultat, alors qu’il marchait à proximité de la ville, Min Ki avait fait une stupide chute en butant dans une racine qui sortait un peu trop de terre, comme une main griffue qui aurait cherché à lui attraper la cheville ! Dans la manœuvre, celle-ci s’était tordu et Min Ki avait poussé un réel cri de douleur bien malgré lui ! Les larmes lui avaient picoré le coin des yeux, son cœur avait battu la chamade et pendant une poignée de seconde, sa peur avait été de se dire qu’il s’était brisé quelque chose… Ca aurait été effroyable. En fait, ça aurait tout simplement signé son arrêt de mort, lui qui ne parvenait à l’éviter qu’en courant, presque…

Second point inquiétant : à crier de cette manière, il pouvait attirer du monde. Heureusement, Min Ki avait alors eu assez d’adrénaline dans le corps pour se remettre debout et, il ne sait trop comment, rejoindre un restaurant, premier bâtiment dont il avait vu une porte dérobée lui permettant non seulement d’entrer mais de sortir rapidement.

Une musique grinçante et ringarde était encore diffusée dans les haut-parleurs, lui faisant se hérisser le poil sur les bras et Min Ki avait tenté de dompter sa frayeur pour se glisser dans un recoin de la cuisine, derrière une vieille gazinière, ignorant la graisse encore nettement huileuse et crasseuse qui avait un peu collé au coude de son vêtement. Min Ki avait retiré sa chaussure puis défait sa chaussette… Et sa cheville lui était apparue légèrement gonflé déjà, un peu bleuie peut être… Mais même s’il devait serrer les dents pour effectuer quelques rotations de la malléole, il lui semblait qu’il pouvait écarter le pire… Ou alors il tentait de s’en convaincre, aller savoir.

Quoi qu’il en soit, il se sentait à présent complètement décourager et pour le coup, les larmes avaient finalement roulées quand même et tout seul derrière sa gazinière crasseuse, il avait commencé à sangloter, tentant malgré tout de ne pas faire trop de bruit, au cas où. Il aurait voulu que Jayden soit là… Il aurait aussi voulu que Min Yu soit là et pourtant, dans le cas de son frère, ça aurait été beaucoup plus dangereux…

C’est un peu là-dessus que quelqu’un était entré ! Min Ki avait été si distrait par son découragement et son épuisement soudain qu’il ne l’avait même pas entendu et il avait sursauté comme un beau diable ! Pourtant, le visage qui lui était apparu était connu… Et une partie de lui avait été soulagée… ! So Yeon, la déléguée de sa classe… C’est vrai qu’il n’avait pas entendu son nom. Elle semblait aller pas trop mal bien que ses traits soient tirés et que ses vêtements portent les stigmates d’un mois et des brouettes passé dans la nature. Elle n’avait pas perdu de son charme adolescent malgré tout, presque adulte. En ce sens elle lui faisait un peu penser à Da Som… Mais contrairement à l’autre jeune fille, So Yeon avait toujours été bonne avec lui et honnêtement, il ne pouvait qu’espérer que ce serait toujours le cas aujourd’hui…

Min Ki renifle, venant sécher ses joues et ses yeux parce que bon, il avait quand même conscience d’être pitoyable quoi. So Yeon s’approche, gardant toutefois ses distances… Et il est probable qu’ils se jaugent autant l’un que l’autre. So Yeon avait toujours été là pour l’aider à s’intégrer et ne pas rester de côté. Elle s’était toujours montré douce, quasi maternelle… De quoi provoquer les foudres de Min Yu évidemment. Mais présentement, alors qu’elle lui parle de sa cheville en lui demandant s’il avait besoin d’aide, Min Ki… Eclate à nouveau brusquement en sanglot. C’est bref, sans larme… Mais ça témoigne sûrement de son soulagement et finalement, il acquiesce, tentant de calmer un peu ses émotions !

Pardon… Je suis un peu fatigué, j’ai l’air pitoyable.

Surtout que So Yeon, qui était plus petite, plus menu et… Ben… Une fille quoi ! semblait savoir se mesurer, elle !

Tu es la première de la classe que je rencontre qui veut vraiment m’aider.

Parce qu’elle ne mentait pas, n’est-ce pas ?

Il y en a même qui ont essayé de me tuer. Toi aussi ?

Il y en avait eu des plus neutres, comme Min Hee… Mais tout ça devenait confus dans sa tête. En tout cas, que So Yeon n’en doute pas :

Je ne vais pas essayer de te faire du mal. Je n’ai pas l’intention de jouer à leur jeu débile.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Mauve


avatar
Âge : 17 y.o
Amour : Nice Joke.

Nombre de victimes : 1
Coupons : 97
Contenu du Sac : - deux petites bouteilles d’eau
- une carte de l’île
- une boussole
- une lampe torche (piles fournies)

- un jean, un t-shirt et sous-vêtement de rechange
- son ancien uniforme
- ses anciens sous-vêtements
- ses anciennes chaussures
- une veste à capuche
- une trousse de toilette
- une photo de sa famille
- un bloc note et un crayon
- un petit paquet de protection hygiénique
- son livre fétiche
- une petite peluche pingouin
- une montre avec une pile de rechange

- une flûte à bec

Avatar : Jeon Hyo Seong (Secret)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : hisae.
Messages : 505
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Let me help you please - Yang Min Ki    Dim 25 Aoû - 1:42

Depuis son arrivée sur l’île, So Yeon n’avait pas rencontré énormément d’élèves de sa classe, enfin elle en avait vu, mais elle avait tout fait pour les éviter la plupart de temps. Elle en avait vu certains tuer de sang-froid, d’autres s’entretuer alors qu’il y a un peu plus d’un mois, ils partageaient la même salle de classe, ça lui faisait tout simplement froid dans le dos. Elle ne pouvait pas comprendre ceux qui prenaient plaisir à tuer, à faire souffrir les autres, ceux qui se prenaient au jeu tout simplement. La jeune femme s’était promis de ne jamais tué personne et elle savait que c’est pour ça qu’elle ne sortirait sans doute pas vivante d’ici, mais elle ne pouvait vraiment pas s’y résoudre. Pourtant elle s’était déjà retrouvée face à face avec des personnes qui n’allaient pas hésiter à la tuer, mais elle n’arrivait même pas à riposter, la fuite était sa seule sortie. Même avec la menace continue de se faire attaquer à tout moment, son instinct de survie ne s’était pas développé au point de lui faire tuer quelqu’un. Elle savait être discrète, se cacher, survivre du mieux qu’elle pouvait en fonction des ressources qu’elle avait ou qu’elle trouvait et ça s’arrêtait là. Elle avait aussi la fâcheuse habitude d’aider ceux qu’elle croisait, elle ne pouvait vraiment pas se résoudre à achever quelqu’un de blesser, elle avait encore des principes contrairement à certains. Aux yeux de beaucoup, elle devait paraître un peu lâche à fuir comme ça, mais en refusant de tuer elle partait déjà perdante, alors elle tentait juste de rester en vie le plus longtemps possible en évitant les mauvaises rencontres qui étaient très nombreuses. Ce qui la poussait à continuer d’essayer de survivre c’était sa famille, elle avait très peur que son frère soit envoyé après elle dans quelques années, et même sa sœur. Mais elle ne survivrait sans doute pas jusque-là. La réalité est cruelle, la vérité est amère.

Bien qu’elle préfère rester dans la forêt, s’y cacher est beaucoup plus facile pour elle, elle avait pris l’initiative de se rendre à la ville, bien plus dangereux, mais elle devait trouver quelque chose à manger, elle ne tiendrait plus bien longtemps, ses réserves s’épuisaient et bien qu’elle n’en soit pas encore au stade de la diète depuis plusieurs jours, elle voulait jouer sur la « sécurité ». Repérant un restaurant une fois arrivée, elle s’était faufilée à l’intérieur, sursautant légèrement à l’entente d’une musique encore légèrement audible. L’ambiance était digne d’un film d’horreur, mais elle piocha dans le reste du courage qu’il lui restait pour voir si personne n’avait eu la même idée qu’elle. Et c’est en s’avançant dans la cuisine qu’elle tomba sur quelqu’un. La surprise la fit reculer, la peur aussi, mais elle aurait pu jurer reconnaître quelqu’un de sa classe. Et en effet, c’était Min Ki. Soulagée, elle l’était, mais pour autant, elle avait déjà vu des personnes qu’elle pensait et connaissait inoffensive tuer qu’elle se méfiait quand même un peu. Elle s’était tenue un peu à l’écart et pourtant à la vue des yeux rougis du jeune garçon elle sut à l’instant qu’il n’allait rien lui faire. Elle était contente de le voir, de le savoir en vie, réellement. Elle ne faisait plus attention aux noms qui étaient dictés tous les jours, alors elle ne savait pas vraiment qui était en vie et qui ne l’était plus. Fidèle à elle-même, en remarquant qu’il se tenait la cheville qui était débarrassée de sa chaussure et chaussette, elle s’inquiéta et lui demanda s’il s’était blessé et s’il voulait qu’elle regarde. Sa réaction la surprit un peu, mais surtout elle n’avait qu’une envie : le prendre dans ses bras et le réconforter.

Elle s’approcha de lui, s’asseyant à ses côtés, passant un bras autour de ses épaules, tentant de le rassurer un peu. « Tu n’es pas pitoyable… tu as dormi combien d’heure récemment ? » Sans doute peu, comme elle-même d’ailleurs et comme beaucoup d’autres, ceux qui vivaient pratiquement que dans la peur de tomber sur plus fort ou juste plus cruel et violent qu’eux. Ceux qui n’hésitaient pas à tuer. Elle ne fut pas vraiment surprise d’apprendre que ceux de la classe qu’il avait rencontré auparavant n’ont pas voulu l’aider et ont tenté de le tuer, même si elle ne comprenait pas comment on pouvait s’en prendre à lui. Elle soupira doucement, à croire qu’il n’existait plus une once d’humanité chez certains, comme s’ils étaient redevenus des animaux. « Je ne suis pas vraiment surprise de t’entendre dire ça … Sinon, non, personne de la classe n’a tenté de me tuer, tout simplement parce que j’en ai croisé très peu. Je ne fais que fuir et me cacher de mieux que je peux depuis qu’on est arrivé, c’est moi qui suis pitoyable. » Elle soupira de nouveau avant de passer sa main dans les cheveux du jeune homme en souriant légèrement. « Je sais, je m’en suis doutée. Ne t’inquiète pas non plus, je ne te ferais rien. » So Yeon s’étira légèrement avant de reprendre. « J’ai croisé ton frère tu sais ? Et Eun Ae. Les autres, je ne les ai vus que de loin, cachée. Certains ont bien changé… Tu as croisé qui toi ? » Elle se redressa légèrement, s’installant face à lui, regardant sa cheville. Elle posa doucement ses mains sur sa peau qui avait gonflé et un peu bleuie, elle tenta de voir si l’os n’avait pas bougé, effectuant de légères pressions par endroits. Au bout d’un moment, elle releva la tête pour le regarder. « Je ne pense pas que ça soit cassée, ni déboitée enfin je ne suis pas sûre, en tout cas l’os n’est pas ressorti c’est positif. Tu t’es fait ça comment ? Si ça s’est déboitée, tu aurais dû entendre un bruit assez sourd, pas comme si ça se brisait, plus comme quelque chose qui lâche après une pression assez forte. » Elle le regarda, il avait l’air fragile et ça lui faisait vraiment mal au cœur de savoir que certains de ses camarades avaient voulu le tuer.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 15
Amour : Bang Jayden ♥

Nombre de victimes : 1
Contenu du Sac : - Deux bouteilles d'eau (1L5)
- Crème solaire
- Un jeu de cartes
- Une montre
- Un mouchoir en tissu
- Une 3DS
- Deux jeux de 3DS
- Bonnet
- Boussole
- Une boîte de dolipranes à 3/4 pleine
- 1 talkie walkie (l'autre est à Song Min Hee)

Avatar : Choi Jun Hong aka Zelo [B.A.P]
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Messages : 170
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Let me help you please - Yang Min Ki    Mar 3 Sep - 12:51





So Yeon, d’abord prudente, avait finit par se rapprocher, s’asseyant à côté de lui, passant un bras autours de ses épaules, réconfortante. Elle avait toujours été comme ça même à l’école. Là bas, il n’était que le petit frère encombrant de Min Yu, le « bébé » de la classe voir le « surdoué » alors qu’il n’était pas plus intelligent que la moyenne, juste aidé par une mémoire prodigieuse. Et rien de tout ça n’avait forcément aidé à son intégration. Pas qu’il soit un mouton noir non plus hein, fallait pas pousser… Mais quand tous vos camarades de classe ne pensaient qu’à leurs 18 ans qui leur permettrait « la liberté », vos 15 ans apparaissaient souvent comme de vrais boulets à leur pied. Bref.

So Yeon donc, était une étudiante qui lui avait toujours tendu la main à sa manière. Sans non plus jouer les mères de substitution écolière, elle ne le laissait pas non plus de côté et lui trouvait toujours un groupe pour les activités à plusieurs, ce genre de chose. Elle l’invitait aux fêtes aussi. En gros, elle était détestée par son frère, disons-le comme ça ! Et là, comme ça, c’était vraiment très agréable. C’était se rendre compte que l’île ne changeait pas tout le monde. Ou alors So Yeon le cachait bien… Mais là, il allait virer parano à outrance s’il se posait ce genre de question…

Elle se montre rassurante, lui pose une question par rapport à ses heures de sommeil… Et Min Ki à un petit soupire exténué qui parle probablement pour lui. Aucune idée du nombre d’heure précis mais :

Pas assez sûrement. Toi non plus je suppose ?

Tout comme lui, So Yeon avait l’air de porter sur les épaules toutes ces semaines passées ici. La jeune femme lui explique un peu son nouveau mode de vie… Et mine de rien, Min Ki retrouve un pâle petit sourire. Parce que si fuir était pitoyable, finalement ils l’étaient sans aucun doute tous les deux ! Et au fond, plutôt que d’être pitoyables, ils étaient probablement juste humains.

Je fais comme toi. Et il y en a d’autres sûrement. J’ai rencontré des gens bien aussi… Mais pas beaucoup.

Et c’était bien là le plus triste, compte tenu de la population de l’île. D’ailleurs, à combien pouvait bien s’élever cette dernière à présent ? Combien en restait-il de chaque couleur ? Min Ki réalisait que l’organisation pouvait tout aussi bien leur mentir et ne jamais arrêter le jeu, pas même s’il ne restait qu’une seule couleur dominante. Ils ne s’en rendraient jamais compte, eux…

Min Ki sursaute cependant alors que So Yeon lui assure avoir croisé son frère. Pour Eun Ae, lui ne l’avait pas vu, ce qui était sans doute mieux compte tenu du fait qu’elle ne l’aimait pas beaucoup !

Min Yu ? Tu l’as vraiment vu ? Quand ? Il va bien ?

Il en doutait un peu parce que la dernière fois qu’il avait lui-même vu son frère, ce dernier jouait le jeu à fond… Alors qu’il ait croisé So Yeon et que l’un comme l’autre ils soient toujours vivant, c’était tout un concept pour lui…

Qu’est-ce que vous vous êtes dit ?

Et pour répondre à sa question :

J’ai croisé Min Yu aussi. Le 22 mai. J’ai vu Min Hee il y a moins d’une semaine et Shin Hye il y a deux jours…

Donc compte tenu de ce qu’il avait dit un peu plus tôt, So Yeon avait là un petit trio de noms dont elle devait encore se méfier. Toutefois, à propos des deux jeunes filles :

Min Hee et Shin Hye ne font pas équipe. Et Min Hee est moins dangereuse que Shin Hye. Enfin je crois…

Les deux vipères de la classe, qui étaient comme cul et chemise, ne jouaient plus dans la même équipe non. Difficile de dire si c’était une bonne ou une mauvaise nouvelle. So Yeon profite de cette conversation pour venir toucher à sa cheville qui, maintenant que le coup était passé, lui était déjà moins douloureuse. Il laisse néanmoins So Yeon faire, parce que c’était agréable dans cette situation d’avoir quelqu’un qui s’occupe de nous… De fait, alors qu’elle se renseigne, Min Ki hoche négativement la tête.

Je ne pense pas que ce soit… Rien de tout ça. Mon pied s’est prit dans quelque chose et je suis tombé. Je crois que c’est surtout le coup qui fait mal.

Heureusement… Et que So Yeon lui confirme que rien n’avait l’air très anormal était un réel soulagement ! Sans dire que ça lui « rendait espoir » ça lui évitait une déprime noire dans son coin !

Merci So Yeon… Tu as toujours été douce et gentille avec moi à l’école… Je sais que c’était ton rôle puisque tu es déléguée… Mais je voulais juste dire que tu le faisais bien.

Il relève la tête vers elle pour lui faire un sourire un brin timide avant de grimacer lorsque la chanson s’arrête… Puis recommence.

C’est vraiment sinistre cet endroit hein ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Mauve


avatar
Âge : 17 y.o
Amour : Nice Joke.

Nombre de victimes : 1
Coupons : 97
Contenu du Sac : - deux petites bouteilles d’eau
- une carte de l’île
- une boussole
- une lampe torche (piles fournies)

- un jean, un t-shirt et sous-vêtement de rechange
- son ancien uniforme
- ses anciens sous-vêtements
- ses anciennes chaussures
- une veste à capuche
- une trousse de toilette
- une photo de sa famille
- un bloc note et un crayon
- un petit paquet de protection hygiénique
- son livre fétiche
- une petite peluche pingouin
- une montre avec une pile de rechange

- une flûte à bec

Avatar : Jeon Hyo Seong (Secret)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : hisae.
Messages : 505
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Let me help you please - Yang Min Ki    Jeu 19 Sep - 22:23



Quitte à parier qui serait encore en vie un peu plus d’un mois après avoir été lâché sur cette île, elle n’aurait jamais pensé que Min Ki serait encore en vie. Oh elle l’avait espéré, elle avait espéré que les personnes dont elle était les plus proches en classe étaient encore en vie et pour connaître Min Ki, pour l’avoir aidé à s’intégrer en classe, à l’encourager à aller vers les autres, avec son caractère, elle s’était vraiment posé la question de savoir s’il avait survécu ou non. Peut-être n’avait-il pas été seul jusque-là ? Elle avait bien pris plusieurs personnes sous son aile malgré tout alors quelqu’un l’avait sans doute peut-être fait pour lui. Min Yu peut-être ? Elle n’avait jamais vraiment compris le plus grand des deux, il n’avait pas l’air de trop l’aimer et elle ne savait même pas pourquoi. Peut-être parce qu’elle portait trop d’attention à Min Ki et qu’il était jaloux ? Elle n’en savait vraiment rien. Elle l’avait recroisé et bizarrement il avait tout gentil avec elle, il ne l’avait pas attaqué et ils étaient finalement chacun partie de leurs côtés. Donc en gros, elle pensait ne rien avoir à craindre de lui … enfin normalement. De la part de Min Ki par contre, elle savait qu’elle n’avait rien à craindre. Elle était contente de tomber sur une personne qui n’avait rien perdu de son humanité. Voir les gens s’entretuer, elle ne s’y faisait toujours pas.

La jeune femme tâcha de se montrer réconfortante et s’enquit de savoir le nombre d’heures de sommeil qu’avait eu le jeune homme. Elle doutait de sa réponse, mais peut-être avait-il pu se reposer un peu mieux il y a peu. Elle hocha positivement la tête en entendant sa réponse et en réponse également à sa question. « En effet, quand on est seul, c’est dur de se reposer pleinement. » Elle avait déjà fonctionné par tour de garde après avoir soigné Eun Ae vu qu’elles étaient restées ensemble, peu de temps, mais dormir une nuit ou deux presque complète leur avaient permis de se reposer. Sauf que maintenant ça remontait à un petit moment et elle avait retrouvé toute la fatigue qui l’habitait auparavant. Courir et fuir n’arrangeaient rien bien entendu. Quand il lui apprit qu’il faisait exactement la même chose qu’elle, elle fut rassurée et elle espérait vraiment que d’autres faisaient comme eux. Que cette île n’abrite pas que des meurtriers en puissance ou à en devenir. C’était vraiment une chose qu’elle espérait, mais dès fois elle n’y croyait plus vraiment. Perdue dans ses pensées, elle se redressa en sentant Min Ki sursauter, pensant qu’il avait entendu quelque chose, avant de comprendre que sa surprise provenait de ce qu’elle lui avait dit.

So Yeon fut surprise de sa réaction, comme s’il n’avait toujours pas pu croiser son frère sur cette île. Elle pensait que Min Yu et Min Ki s’étaient retrouvés depuis le temps, si elle avait eu son frère ou sa sœur avec elle, elle se serait empressée de les retrouver et ne les aurait pas quittés une seule fois. Mais la relation entre les deux frères n’étaient peut-être pas la même, c’est vrai qu’en classe, ils n’étaient presque pas ensemble. « Oui je l’ai croisé une fois, c’était … il y a quelque jours je crois, enfin un peu plus d’une semaine, c’était juste avant que la deuxième vague d’élèves arrive je crois. » La notion du temps, c’était assez dur à gérer ici. « Il allait bien quand je l’ai croisé, il ne m’a rien fait, il était plutôt … gentil. Ouais gentil, pas menaçant.» Ça l’avait étonné, vu qu’elle avait l’impression qu’il ne l’aimait pas. « On ne s’est pas vraiment parlé tu sais, je lui ai juste demandé s’il allait bien, s’il était seul, que je ne comptais pas lui faire de mal. » Elle écouta ensuite Min Ki quand il cita les personnes qu’il avait croisées et au final, il avait déjà vu Min Yu ! Sans doute peu de temps avant elle d’ailleurs. Min Hee et Shin Hye. Elle soupira, il était tombé sur deux des personnes qu’elle avait espéré éviter et pour le moment ça marchait plutôt bien. Elle se demanda d’ailleurs si elles faisaient équipe toutes les deux, au vu de leur amitié. Question à laquelle Min Ki répondit sans même qu’elle n’ait eu à la poser. C’était sans doute une bonne chose qu’elle ne fasse pas équipe, elles auraient fait un duo de choc au vu déjà de leur caractère de peste quand elles étaient dans la même classe. Mais So Yeon n’avait jamais vraiment eu de problèmes avec elles et elle était intervenue de temps en temps quand elles allaient trop loin. « Comment ça s’est passé avec Shin Hye ? Elle a tenté quelque chose ? » Elle le scruta un moment, tentant de voir s’il avait des blessures visibles qui dataient de plusieurs jours. « C’est peut-être mieux pour nous qu’elles ne fassent pas équipe, ça donnerait un duo que je n’aimerais vraiment pas rencontrer. Et même une par une, je n’aimerais pas qu’elles me tombent dessus. »

La jeune fille s’intéressa ensuite à la cheville du plus jeune, tâchant de voir s’il s’était brisé quelque chose, mais à vue de nez et à ce qu’il lui disait c’était sans doute le choc qui avait été douloureux. Le gonflement était normal, il devrait s’estomper dans peu de temps. « Ta cheville devrait dégonfler dans l’heure je pense, comme tu dis, c’est sans doute le choc. Tant mieux en tout cas, tu n’avais sans doute pas besoin d’une blessure au pied. Nos jambes sont nos meilleures alliées pour le moment. » So Yeon alla s’adosser contre le meuble, se retrouvant face à Min Ki et le regarda alors qu’il la remerciait. Elle lui sourit gentiment. « Ce n’est pas parce que j’étais déléguée que je faisais ça, c’était mon rôle oui, mais je ne me forçais pas à le faire tu sais. J’aime beaucoup aider les autres, surtout ceux qui le méritent. Mais merci c’est gentil. J’ai l’impression que toute cette période est derrière nous maintenant. Que la civilité et l’humanité ne font plus partie des concepts de certaines personnes ici. » Et c’était sans doute ça le plus triste. Elle acquiesça, écoutant plus attentivement la musique qui résonnait encore dans les hauts parleurs, les faisant crépiter par moment, comme s’ils allaient rendre l’âme d’un moment à l’autre. « Oui, mais j’ai l’impression que personne n’est venu par ici depuis un moment. Tu as regardé s’il y avait encore à manger ? Ou juste de l’eau ? » Elle tourna la tête de chaque côté pour voir s’il y avait une porte qui pourrait être le garde-manger ou une réserve. Il y en avait deux. « Si on trouve une pièce qui se ferme de l’intérieur, on pourrait peut-être se reposer un peu en plus. » Elle se redressa, se relevant et alla voir ces deux portes. L’une d’elle semblait en acier. « Mh c’est peut-être le frigo ça … s’il ne marche plus, je n’ai même pas envie d’essayer de l’ouvrir. La viande, s’il en restait, doit être dans un état … » Elle ne finit même pas sa phrase, grimaçant. Elle tenta d’ouvrir l’autre porte, la poignée semblait bloquée. Elle se tourna vers Min Ki. « Tu m’aides ? »




HJ - Sorry pour l'attente, j'espère que ça te convient ;o;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 15
Amour : Bang Jayden ♥

Nombre de victimes : 1
Contenu du Sac : - Deux bouteilles d'eau (1L5)
- Crème solaire
- Un jeu de cartes
- Une montre
- Un mouchoir en tissu
- Une 3DS
- Deux jeux de 3DS
- Bonnet
- Boussole
- Une boîte de dolipranes à 3/4 pleine
- 1 talkie walkie (l'autre est à Song Min Hee)

Avatar : Choi Jun Hong aka Zelo [B.A.P]
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Messages : 170
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Let me help you please - Yang Min Ki    Jeu 10 Oct - 11:56





Alors So Yeon non plus n’avait pas vraiment pu prendre du repos dernièrement. Ca ne l’étonnait pas beaucoup. Pas du tout en fait. Même les plus sanglants de cette île devaient avoir du mal à fermer les yeux non ? Que ce soit à cause de leurs cauchemars ou parce qu’ici, on ne pouvait jamais dormir que d’une oreille. Le danger rôdait partout, comme sur un territoire sauvage où ne régnaient que les plus gros prédateurs.

So Yeon était douce, pour ne pas dire maternelle, et c’était en totale adéquation avec l’image qu’il avait déjà d’elle à l’époque du lycée. « L’époque du lycée ». Il pensait de cette façon comme si ça remontait à plusieurs années. Mais c’est vrai qu’à présent lui, qui avait toujours eu des notions de temps biaisées à cause de son hypermnésie, avait l’impression que ça remontait plus encore que jamais. Bref… Min Ki se montre plus attentif que jamais alors que la jeune femme lui parle de son frère, le laissant un peu en émoi, les yeux brillants de nouvelles larmes. Ho non, il n’allait pas se remettre à pleurer mais… Mince quoi ! Il y avait sa chair et son sang sur cette île et même s’il savait que Min Yu avait toujours prit soin de lui comme on prend soin d’un souffre douleur, il n’avait pas imaginé que ça se passerait si mal entre eux.

Min Ki est soulagé d’une certaine manière… Et en même temps, crispé. Il détourne la tête, venant d’une main sécher rapidement ses longs cils. L’adolescent prend quelques bonnes inspirations, se contentant d’acquiescer au début… Et quand elle semble hésitante à propos de l’attitude de Min Yu :

Je comprends. Ne t’inquiète pas, je sais.

Il n’était peut être pas très clair… Mais il parlait de son hésitation et du caractère un peu dubitatif de ses derniers mots pour l’attitude de Min Yu. Il était comme ces masques de théâtre avec celui qui rit et celui qui pleure… Et c’était difficile même pour lui de savoir exactement lequel était le bon. Ou de se le faire croire, parce qu’au fond, Min Ki avait toujours supposé que ces deux masques étaient faux. Peu importe. Ils passent aux autres membres de leur classe et la déléguée se fait un peu plus curieuse à propos de Shin Hye. Il ne se demandait pas pourquoi hein ! En tout cas, pour être honnête :

Elle est effrayante.

Au début, ce qu’il avait à dire se contenait à ça. Et puis finalement :

Elle prend sa revanche, on dirait. J’ai cru qu’elle allait me tuer. Elle a menacé de le faire et elle a toujours une ombre au dessus de ma tête. Elle joue le jeu.

Mais visiblement, So Yeon s’y était attendu n’est-ce pas ? Au fond, qui dans leur classe avait envisagé le contraire ? C’était triste, frustrant aussi d’une certaine façon… Mais pas inattendu non. Malgré tout :

Je la plaints un peu en même temps. Elle doit vraiment être malheureuse pour en arriver là.

Ce qui lui fait penser à Min Yu et à son attitude un peu avant qu’ils ne se séparent. Mais il n’en rajoute pas. Par contre, à propos du duo de Shin Hye et Min Hee :

Peut être que ça pourrait leur rappeler que la camaraderie existe et leur redonner un peu d’humanité. Shin Hye ne sait pas qu’elle en a et Min Hee est en train de l’oublier volontairement. Peut être même que c’est déjà fait.

Et peut être que lui était trop naïf, pour ce que ça valait. Bref, Min Ki acquiesce alors que So Yeon lui parle de sa cheville qui ne devait avoir subit qu’un vilain choc et du fait que leurs jambes étaient des alliés précieux. Avec un petit rire crispé, Min Ki plaisante :

Ceux qui ont séché les cours d’EPS doivent s’en mordre les doigts.

Bon, si on la prenait au pied de la lettre, cette blague était assez morbide… Mais So Yeon le connaissait assez pour savoir qu’il n’y avait là que du second degré, n’est-ce pas ?

La jeune fille se montre rassurante sur ses intentions depuis qu’il était dans sa classe et ça ramène un peu de baume au cœur de Min Ki ainsi qu’un petit sourire sur ses lèvres.

Tu es de ces personnes trop rares sur cette île. Mais j’en connais au moins une autre comme ça. Quelqu’un de vraiment bien.

Et qu’il devait vraiment retrouver. Chaque jour ça lui semblait un peu plus limpide. Son regard se pose ensuite sur le reste de la cuisine tandis que So Yeon vise l’aspect pratique et Min Ki hoche négativement la tête.

Je n’ai pas eu le temps et d’habitude je prends mon eau ailleurs.

Quant à la pièce… Min Ki hoche à nouveau négativement la tête.

C’est mieux pas je crois… Il vaut mieux rester ici, où nous avons deux issus pour nous enfuir. J’aurais l’impression d’être dans une cage à lapin sinon. En plus, si las d’attendre notre chasseur vient bloquer la porte…

Ils n’auraient plus qu’à mourir de faim et de soif. C’était une mort parmi les plus abominables à son avis, même pour un endroit comme celui-ci. Il grimace de concert avec So Yeon à propos de la viande avariée puis se lève alors qu’elle lutte un peu avec une porte solide qui l’était d’autant plus qu’elle avait été fermée des années, probablement. Min Ki boitille jusqu’à sa camarade, posant une main sur la sienne pour lui suggérer :

Attend, avant d’épuiser toutes tes forces dessus, on peut peut être chercher la clef ou un truc pour faire levier histoire de l’ouvrir non ? En plus on fera moins de bruits…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Mauve


avatar
Âge : 17 y.o
Amour : Nice Joke.

Nombre de victimes : 1
Coupons : 97
Contenu du Sac : - deux petites bouteilles d’eau
- une carte de l’île
- une boussole
- une lampe torche (piles fournies)

- un jean, un t-shirt et sous-vêtement de rechange
- son ancien uniforme
- ses anciens sous-vêtements
- ses anciennes chaussures
- une veste à capuche
- une trousse de toilette
- une photo de sa famille
- un bloc note et un crayon
- un petit paquet de protection hygiénique
- son livre fétiche
- une petite peluche pingouin
- une montre avec une pile de rechange

- une flûte à bec

Avatar : Jeon Hyo Seong (Secret)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : hisae.
Messages : 505
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Let me help you please - Yang Min Ki    Mar 15 Oct - 23:23

D’apparence, Min Ki et Min Yu pourraient se ressembler, après tout le Min Ki qu’elle connaissait depuis le lycée avait toujours été adorable, encore ici sur cette île, Min Yu était différent, mais elle ne le connaissait pas foncièrement méchant. Il ne l’avait pas attaqué, ni menacé depuis qu’ils étaient ici et à part quelques accusations étranges à l’école qu’elle ne comprenait pas toujours, il n’avait jamais été méchant. Mais au final, elle savait qu’au fond, ils n’étaient pas pareils. Le plus jeune avait plus l’air de tenir au plus vieux qu’inversement. Rien que sa réaction quand elle lui raconta qu’elle l’avait croisé et comment cela s’était passé, elle avait bien remarqué qu’il avait les larmes aux yeux, mais n’avait fais aucun commentaires dessus et l’avait laissé se détourner un moment. So Yeon ne comprenait pas pourquoi ils n’étaient pas ensemble. Au lycée, ils ne s’entendaient pas vraiment, mais ici, c’est dans des moments comme celui-là qu’on se rend compte que tous nos différents passés ne sont que des bêtises. Après tout le même sang coule dans leurs veines, si elle avait eu son frère et sa sœur ici, elle ne les aurait pas lâchées d’une semelle, les protégeant coûte que coûte. Elle n’avait pas osé aborder le sujet avec Min Yu, n’étant pas assez proche de lui, mais elle hésitait quand même un peu à poser la question au plus jeune des frères. Min Ki eut l’air en tout cas de comprendre ses hésitations quand elle lui a narré sa rencontre avec son frère. Elle décida finalement de se lancer ; « Dis … pourquoi est-ce que tu ne fais pas équipe avec Min Yu ? Vos relations n’étaient peut être pas au beau fixe au lycée, mais ici … les relations changent. Si j’avais eu mes frères et sœur avec moi, je ne les aurais jamais quittées. » Mais après tout, chaque relation fraternelle était différente.

Abordant le sujet de leurs anciens camarades et plus particulièrement de ceux dont ils devraient se méfier, Min Ki cite Shin Hye et la jeune fille, un peu surprise même en connaissant le caractère de son ancienne camarade de classe, demande plus ample information au plus jeune. Elle fut nettement déçue que la jeune fille se prenne au jeu si facilement, mais il n’y avait pas qu’elle malheureusement. Elle soupira doucement avant de poser sa tête contre le meuble contre lequel ils étaient adossés. Elle hocha la tête, approuvant les dires de Min Ki, elle doit en effet être assez triste pour s’en prendre aux autres, mais même au lycée ça devait être aussi le cas. Selon So Yeon, on ne peut pas tirer de réels plaisirs à faire du mal à quelqu’un d’autre, à moins que l’on ait eu mal toute sa vie et qu’on veut désormais le faire subir aux autres, afin qu’ils comprennent. Mais c’est tellement malheureux de penser comme ça ; « C’est les personnes qui se sentent seuls et qui ont été malheureux pendant longtemps qu’il faut craindre le plus. Ils ont plus de rancœur que nous et ils le font sentir à la première personne qu’il croise. » En venant à Min Hee, l’idée qu’une fraternité s’installe entre elle et Shin Hye, la jeune fille ne peut que craindre ça, en vue de ce que Min Ki lui a rapporté en tout cas ; « L’humanité est presque un don ici. Ou alors c’est que je rencontre toujours les mauvaises personnes. J’espère quand même que Min Hee ne va pas aller sur la même voie que Shin Hye, après tout, elle n’a jamais vraiment pris partie au lycée.» De ses souvenirs en tout cas, mais elle se souvenait que d’elle-même, elle n’allait pas emmerder d’autres élèves.

Rassurée sur l’état de la cheville de Min Ki, elle sourit légèrement en l’entendant plaisanter. Ce n’était pas la meilleure blague de l’année parce qu’au final c’est qu’il avait raison et c’était sans doute ça le pire ; « Je n’étais pas douée en sport au lycée, ce n’est qu’ici que j’ai vite compris que l’endurance était importante. » Le rassurant ensuite sur les moments où elle se chargeait souvent de lui au lycée, elle lui sourit gentiment avant de se pencher pour lui ébouriffer doucement les cheveux ; « Merci, toi aussi, ne change surtout pas et ne laisse pas les autres te changer. » Elle reprit ensuite ; « Oh, je suis contente que tu ais rencontré une personne de bien sur cette île. Vous avez été ensemble un moment ou elle t’a aidé au bon moment ? » Rassurée que Min Ki puisse compter sur quelqu’un d’autre sur l’île, elle se redressa afin de se mettre debout, s’intéressant un peu plus à l’endroit qu’ils squattaient. Elle le regarda, l’informant qu’il n’avait pas regardé pour l’eau, ni la nourriture. Elle alla ouvrir un des robinets et réussit à faire grincer bruyamment les canalisations, avant que le robinet ne crache quelques gorgées d’eau seulement ; « On croirait entendre quelqu’un qui s’étouffe ». Coupant le robinet, la mine dépitée, elle espérait avoir plus de chance avec les gardes mangers. Certains n’avaient pas l’air d’avoir été ouvert. Hochant la tête, il avait effectivement raison, s’enfermer dans une pièce n’était peut-être pas la meilleure des solutions. Elle grimaça légèrement ; « Oui tu as raison, si on se retrouve enfermés dans une pièce, qu’importe le nombre de nourriture, on sera mort de faim avant qu’on nous retrouve … si on nous cherche bien sûr. » En tout cas, elle préféra ne pas tenter la chambre froide, la viande ne devait même plus ressembler à de la viande.

Se postant devant le garde-manger, elle tenta de tirer en vain sur la poignée pour l’ouvrir. Mais des années étaient sans doute passées depuis la dernière fois que l’on avait ouvert  cette porte en acier. Alors qu’elle tentait encore d’ouvrir la porte Min Ki vient à sa rencontre, l’interrompant dans ses gestes. Hochant de nouveau la tête, elle ne pouvait qu’approuver les dires du plus jeune ; « Avec un peu de chance, la clef est sans doute quelque part dans cette cuisine. » Mais en vue de la chance qu’elle avait eu, ou qu’ils avaient tous eu ces derniers temps, rien n’était moins sur. La jeune fille se mit alors en quête d’une clef ou de quelque chose pouvant aider à l’ouverture de cette porte qui renfermait peut-être quelque chose à manger. Mais elle n’espérait pas non plus un véritable trésor, la plupart des produits n’étaient sans doute plus bons s’ils en restaient, mais qu’importe ce qu’il y avait, dans certains moments, on peut manger n’importe quoi. So Yeon fouilla une bonne partie de la cuisine, elle ne voulait pas que Min Ki bouge trop, le temps de reposer quand même un peu sa cheville. En tout cas, c’est toujours quand on cherche quelque chose qu’on ne le trouve pas. Elle soupira avant de finalement tomber sur quelque chose de métallique sur un rebord d’une vieille hotte. Si elle ne s’était pas mise sur la pointe des pieds pour fouiller hors de sa vue, elle ne l’aurait jamais trouvé ; « Ah ! Je ne sais pas si c’est ça … tiens regarde. Oh elle est tordue… » Légèrement pliée en deux, elle regarda dépitée la clef, la donnant à Min Ki. « Tu crois qu’on peut la remettre droite sans la casser ? Afin de voir si on peut la faire rentrer dans la serrure… » Sinon elle était déjà prête à se remettre en chasse d’un morceau de ferraille ou d’une autre clef pour ouvrir cette fichue porte.


HJ - sorry pour l'attente ;o;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 15
Amour : Bang Jayden ♥

Nombre de victimes : 1
Contenu du Sac : - Deux bouteilles d'eau (1L5)
- Crème solaire
- Un jeu de cartes
- Une montre
- Un mouchoir en tissu
- Une 3DS
- Deux jeux de 3DS
- Bonnet
- Boussole
- Une boîte de dolipranes à 3/4 pleine
- 1 talkie walkie (l'autre est à Song Min Hee)

Avatar : Choi Jun Hong aka Zelo [B.A.P]
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Messages : 170
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Let me help you please - Yang Min Ki    Lun 28 Oct - 13:53





Ha… La question que tout le monde se posait plus ou moins. Même lui, parfois. Pourtant, vu sa dernière conversation avec Min Yu, il avait obtenu quelques réponses… Cependant, elles étaient difficiles à admettre à So Yeon. Elle était douce, gentille et délicate… Mais il avait un peu honte d’admettre qu’il était incapable de réussir à être simplement toléré par son aîné. Toutefois, pour ne pas ignorer complètement sa question :

C’est difficile entre nous depuis longtemps…

Et malgré lui, lui trouvant quelques excuses :

Min Yu ne l’a pas toujours eu facile avec moi. C’est jamais agréable d’avoir son p’tit frère dans sa classe et tout…

Et c’était surtout pas facile pour Min Yu qui en avait presque pleuré de rage, lors de leur dernière rencontre. Est-ce que c’était de sa faute ? De celle de ses parents ? Les deux ? Peut être… Mais Min Ki commençait à se dire que Min Yu n’y mettait peut être pas non plus beaucoup du sien. En tout cas :

Pour le moment il n’est pas prêt. Mais peut être qu’il changera d’avis.

Il ponctue sa phrase d’un sourire, même si en réalité, il ne pensait pas du tout que ce serait jamais le cas. Au contraire, cette île allait probablement creuser l’écart. Parce que Min Yu avait goûté à une autre sorte de pouvoir et visiblement, il s’y plaisait.

Min Ki acquiesce à propos des gens qui avaient été tristes et solitaires… Et qui étaient probablement les plus dangereux. Il avait beau savoir qu’on parlait à présent de Shin Hye, c’était difficile pour lui de ne pas faire le rapprochement avec son frère aîné, forcément… Mais So Yeon embraie rapidement et acquiesçant à nouveau, Min Ki commente cependant à propos de Min Hee :

Moi elle était sympa avec moi tant qu’on n’était pas en public. Sinon c’était pas la peine de compter dessus.

L’image qu’elle renvoyait d’elle-même comptait probablement plus pour elle. Celle qu’elle renvoyait aux autres mais aussi celle qu’elle renvoyait à Shin Hye sûrement… Parce qu’elles avaient un peu fait les 400 coups ensemble et même si Shin Hye pouvait être une sacrée garce, parfois Min Ki n’aurait pas mit sa main au feu quant à savoir laquelle avait influencé l’autre sur un mauvais coup. Disons tristement qu’il n’y en avait pas forcément eu une pour rattraper l’autre…

Pour ce qui est du sport, Min Ki a un petit sourire sans en rajouter. De son côté il avait parfois fréquenté le club d’athlétisme. Pas assez pour que ça lui forge une endurance de ouf mais ça allait. Et puis il compensait un peu avec une sacrée allonge, vu sa taille et sa longueur de jambe !

Min Ki a un petit rire en passant sa main dans ses cheveux pour leur redonner un semblant d’ordre quand la jeune fille les ébouriffe, gardant à nouveau le silence à propos des changements. Il avait probablement déjà changé, comme tout le monde. Mais il espérait que ce ne soit pas pour le pire et cette conversation calme et bon enfant qu’ils avaient le rassurait dans ce sens. Quant à Jay :

Il m’a aidé une fois. Mais je vais essayer de le retrouver et lui proposer de faire équipe je pense. Je ne suis pas fait pour être seul sur cette île. Tu n’as pas envie de former un groupe toi ? J’ai entendu dire que Han Guk voudrait former une sorte de... Résistance, quelque chose comme ça. Mais je ne sais pas si c’est vrai. En fait, je ne l’ai même pas croisé.

Il suit la jeune femme qui se met à farfouiller et à tester les robinets, se crispant au bruit de la canalisation. C’est fou, il avait toujours peur que même le bruit d’une épingle qui tombe le fasse repérer. Quant à l’analogie de So Yeon avec l’étouffement, Min Ki a une petite grimace dégoûtée, n’en rajoutant pas.

La jeune fille continu de s’activer jusqu’à trouver une clef tordue… Et lorsqu’elle la lui montre, Min Ki la prend entre ses doigts pour l’observer avant de tourner la tête vers la porte dont il espérait qu’elle l’ouvrait. Il vient forcer un peu dessus pour tenter de la remettre droite mais bon… Déjà qu’il se demandait comment diable quelqu’un avait réussit à la tordre… !

Tu crois qu’elle ne rentre pas comme ça ? Si elle était dans cet état sur la hotte, je suppose qu’elle a toujours été tordue. Ce qu’elle ouvre doit s’ouvrir malgré sa forme non ?

Min Ki remet la clef dans la main de la jeune femme, se remettant ensuite debout pour fouiller un peu avec elle, boitillant un peu mais sentant que si sa cheville était fragile, elle n’était néanmoins pas complètement faible et possédait encore quelques forces.

Qu’est-ce que tu vas faire lorsque tu quitteras le restaurant ?

Et tout comme la musique des haut-parleurs cesse pour mieux reprendre, Min Ki soupire en se passant la main sur le visage.

Ce truc est vraiment glauque… On dirait la musique d’ascenseur d’un vieux survival horror.

Ce qui lui fait penser :

On est pile entre deux vagues. Je ne sais pas toi, mais moi j’espère toujours un peu que la prochaine n’arrivera pas parce que le jeu est terminé, qu’il n’y a plus qu’une couleur…

C’était assez égoïste, il savait bien… Mais c’était aussi normal de penser à ce genre de choses dans leur situation non ?



_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Mauve


avatar
Âge : 17 y.o
Amour : Nice Joke.

Nombre de victimes : 1
Coupons : 97
Contenu du Sac : - deux petites bouteilles d’eau
- une carte de l’île
- une boussole
- une lampe torche (piles fournies)

- un jean, un t-shirt et sous-vêtement de rechange
- son ancien uniforme
- ses anciens sous-vêtements
- ses anciennes chaussures
- une veste à capuche
- une trousse de toilette
- une photo de sa famille
- un bloc note et un crayon
- un petit paquet de protection hygiénique
- son livre fétiche
- une petite peluche pingouin
- une montre avec une pile de rechange

- une flûte à bec

Avatar : Jeon Hyo Seong (Secret)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : hisae.
Messages : 505
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Let me help you please - Yang Min Ki    Dim 3 Nov - 4:20

Min Ki confirma ses doutes sur la relation qu’entretenait les deux frères et ne put qu’acquiescer sans trop savoir quoi dire, et alors qu’il tentait de trouver des excuses pour son aîné, elle ne put s’empêcher de commenter. « Peut-être que cela n’a pas été simple pour lui, mais est-ce qu’il s’est au moins posé la question de savoir si cela avait été facile pour toi ? Vous êtes de la même famille et il est l’aîné, mais il faut aussi savoir faire entendre sa propre voix. » lui dit-elle en souriant légèrement. Elle n’avait jamais eu ce problème avec son frère et sa sœur, bon ils avaient une plus grande différence d’âge, mais les cadets de la famille n’avaient jamais rechigné quand la plus grande leur disait quoi faire, tout en s’occupant d’eux. « En tout cas, je suis sûre que tu n’as pas grand-chose à te reprocher, tu as du faire assez d’effort, mais Min Yu n’était peut-être pas assez réceptif. Et il ne l’est peut-être pas encore. » Elle approuva d’un mouvement de tête les dires du plus jeune. « Je suis sûre que ça ira mieux entre vous deux, même si je ne tiens pas à ce que mon frère et ma sœur viennent ici, j’aimerais beaucoup les avoir avec moi pour être sûre qu’il ne leur arrive rien. » Penser à sa famille était toujours au douloureux, d’un côté elle s’était faite à l’idée qu’elle ne les reverrait jamais et de l’autre, elle avait quand même l’espoir de les retrouver un jour. En tout cas, elle priait pour que cela ne soit pas ici.

En parlant de leurs anciens camarades, c’est Min Hee qui est au centre de l’attention et cela ne l’étonne pas d’apprendre que lorsqu’elle n’était pas face aux autres, elle était une jeune fille qui finalement n’allait pas chercher les embrouilles d’elle-même. Elle hocha la tête pour approuver, mais ne commenta pas, étant d’accord avec lui. Ils parlèrent rapidement sport avant que la jeune femme ne s’intéresse à la personne qui avait aidé Min Ki sur l’île. Contente de savoir qu’il s’était trouvé un allié, elle fut rassurée pour sa sécurité future. En effet, il était préférable de ne pas être seul ici, de compter sur au moins une personne. « Si tu penses que c’est le mieux à faire, s’il t’a aidé, je suis sûr qu’il acceptera. » La suite et surtout la partie sur Han Guk la fit grimacer légèrement. Elle avait entendu parler de ça aussi. Elle répondit d’abord à sa première question « À vrai dire, je cherche la bonne personne. Comme tu peux le voir, je n’ai pas intérêt à me tromper, si jamais je tombe sur une personne qui cache bien son jeu, ma vie va s’arrêter brutalement je pense. » et pour ce qui est des projets d’Han Guk. « J’en ai entendu parler aussi, d’autres personnes, même d’en dehors de notre classe en parle. » Elle fit une pause avant de reprendre. « Je ne sais pas si c’est une bonne idée. Il va juste risquer sa vie à rencontrer des personnes, dont certaines seront à l’exact opposé de sa façon de penser. Je le trouve un peu trop idéaliste vu la situation dans laquelle nous sommes … mais j’aimerais qu’il ait raison et qu’il réussisse. » Mais c’était trop beau pour être vrai n’est-ce pas ?

So Yeon entreprit ensuite de s’activer, découvrant un peu mieux les lieux et fouillant à la recherche d’une clef qui pourrait ouvrir ce garde-manger. Trouvant finalement une clef, un peu tordue, elle la regarda dépitée avant de la confier à Min Ki qui trottinait derrière elle. Elle continua de fouiller un peu tout en l’écoutant avant de se redresser pour récupérer la clef. « Je vais essayer, qui ne tente rien n’a rien comme on dit. » Tentant donc le tout pour le tout, elle se dirigea vers la porte du garde-manger et essaya tant bien que mal de rentrer la clef dans la serrure. Impossible de la faire tourner même en forçant, elle soupira en récupérant la clef avant de lever les yeux pour regarder d’un même coup d’œil toute la cuisine. Elle jeta un regard au jeune homme qui lui demandait ce qu’elle ferait quand elle quittera le restaurant. « Déjà je vais récupérer un ou deux de ses vielles nappes dans la salle, ça peut toujours servir de couverture. Et ensuite … Je ne sais pas trop. Comme je suis plus en mode survie qu’en mode offensive, je vais retourner à l’un des endroits où je sais que je saurais en sécurité pour la journée. Et toi ? Tu vas partir à la recherche de la personne qui t’a aidé ? Si tu veux on peut faire un bout de chemin ensemble. » Elle fit une pause avant de reprendre. « Tu sais grimper aux arbres ? » dit-elle en plaisantant … à moitié vu qu’elle passait son temps à faire ça pour échapper à ceux jouaient le jeu. S’interrompant en entendant la musique des hauts parleurs s’arrêter pour ensuite reprendre leur chant macabre, elle ne put qu’hocher la tête pour confirmer en grimaçant. Pour ce qui est des vagues. « Tu as raison, je préfère éviter la plage à ces moments-là. Certains nouveaux arrivants font peur, ils n’ont même pas posé le pied sur l’île qu’ils noient déjà les premiers qui leur tombent sous la main. » Et en parlant de couleur, elle se tourna vers Min Ki. « Tu connais ta couleur au fait ? La personne qui t’a aidé te l’a dit ? » Elle ne s’intéressait pas à toute cette histoire, mais elle était juste curieuse de savoir si le plus jeune avait eu assez confiance au jeune homme qui l’avait aidé pour lui demander sa couleur.

Finalement son regard se pose sur une boite en métal accrochée au mur. « Oh ! » Elle se précipita dessus et tenta de l’ouvrir avec la clef toute tordue et alléluia, celle-ci permet d’ouvrir cette boite, dévoilant ainsi quelques clefs perchées sur des crochets. « Je viens de trouver le trésor ! » Elle attrapa les quatre clefs en souriant, retournant vers Min Ki. « C’est forcément l’une d’entre elles qui ouvrent le garde-manger. » Elle essaya les clefs une à une pour au final réussir à entendre le fameux clic avec la dernière. Elle tira un peu sur la poignée vu que cela coinçait un peu, la rouille y était pour quelque chose sans doute et réussit à ouvrir la porte dans un grincement peu chaleureux. « Enfin ! » Elle s’étira un peu au niveau des bras et fouilla dans son sac pour récupérer sa lampe torche, l’électricité ne marchant plus. Restant tout d’abord à l’entrée, par prudence, on ne sait jamais, elle avait vu un bon nombre de films d’horreur, elle rentra dans la pièce. « Oh il y a pas mal de boites et de conserves ! Je suis sûre qu’on peut trouver notre compte avec ça. » lui dit-elle en souriant avant de commencer à regarder ce qu’il y avait sur les étagères, s’aidant de sa lampe et de la lumière que renvoyait la cuisine. « Tu parlais de groupe toute à l’heure … Tu comptes rejoindre celui d’Han Guk quand tu auras retrouvé celui qui t’a aidé ? » questionna-t-elle, curieuse de connaître son point de vue sur le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 15
Amour : Bang Jayden ♥

Nombre de victimes : 1
Contenu du Sac : - Deux bouteilles d'eau (1L5)
- Crème solaire
- Un jeu de cartes
- Une montre
- Un mouchoir en tissu
- Une 3DS
- Deux jeux de 3DS
- Bonnet
- Boussole
- Une boîte de dolipranes à 3/4 pleine
- 1 talkie walkie (l'autre est à Song Min Hee)

Avatar : Choi Jun Hong aka Zelo [B.A.P]
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Messages : 170
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Let me help you please - Yang Min Ki    Jeu 7 Nov - 12:19





So Yeon avait continué de donner son avis sur la situation. Elle avait peut être raison… Probablement même… Et pourtant, le sujet commençait un peu à le frustrer. Pas parce qu’elle en remettait sur le dos de son frère, bien sûr… Parce que là il en avait gros sur le cœur à son sujet donc ça restait bon à prendre. Mais plutôt parce qu’elle comparait la situation à sa propre famille où tout semblait « parfait ». La jalousie s’en mêlait assurément et Min Ki a un petit soupire en regardant ailleurs qui ne pouvait dire qu’une chose : bon, ça suffit, parlons d’autre chose. Min Yu et lui n’étaient pas en symbiose et il n’avait pas forcément besoin qu’on lui rappelle vainement que ce n’était pas normal. Il le savait et malheureusement : il n’y pouvait rien.

Ils parlent ensuite des groupes… Et ça cette occasion, brièvement de Jayden. Min Ki acquiesce, certain que c’était l’idée la plus lumineuse qu’il ait eu depuis un moment déjà et se reprochant un peu de ne pas l’avoir eu lorsqu’il avait le canadien sous la main. Maintenant, le retrouver sur cette île allait être d’une complexité sans nom, à son avis. Enfin valait mieux ne pas perdre espoir. La conversation est un peu plus tournée vers Han Guk… Et visiblement, il parvenait à faire « quelque chose » même si de leur position, le dire était sans doute prématuré.

Je trouve ça dangereux de vouloir réunir un grand nombre de personnes. Ici on est tous paranoïaque. Il suffit qu’ils se réveillent au matin et qu’un seul d’entre eux soit mort… Et ils s’entre-tueront probablement tous.

Ils n’étaient pas entraînés à garder leur sang froid… Ca les trahirait sûrement. Et globalement, il partageait l’avis de So Yeon, ajoutant même :

Il pourrait amener le loup dans la bergerie sans le vouloir.

Une tête d’ange qui ferait semblant… Et ça lui fait penser une énième fois à Min Yu, ce qui provoque chez lui un soupire un peu blasé.

A côté de ça, leur clef tordue n’ouvrait pas le garde-manger… Ce qui n’empêche pas So Yeon de commencer à s’affaire ailleurs pour continuer de chercher à la manière d’une abeille butineuse. Elle lui parle de ses plans… Et Min Ki ne peut faire qu’acquiescer, à mesure, ne sachant pas trop ce que lui-même allait faire. Quant à voyager ensemble, il a un sourire pour la jeune fille qui devient un petit rire à l’évocation d’un jeu de chat perché. Enfin… Façon de parler évidemment.

Ca dépend, je vais retourner dans la forêt pour ma part, dès que ma cheville ne sera plus douloureuse. Si tu y vas aussi, on peut marcher un peu ensemble. Sinon nos chemins se sépareront ici je suppose. Mais on se reverra, c’est certain.

Non, rien n’était certain ici… Et ils étaient susceptibles d’entendre leurs noms dans les haut-parleurs. Mais mieux valait être optimiste et positif non ? A se dire qu’ils ne se reverraient plus jamais et que des adieux valait mieux, il aurait l’impression de s’enterrer tout seul.

Quant à la plage et aux nouvelles vagues d’arrivants, Min Ki hoche positivement la tête pour signifier qu’il était d’accord, ajoutant néanmoins :

Moi j’ai plus peur des joueurs qui les attendent dans la zone autorisée la plus proche pour leur bondir dessus à peine arrivés.

Et il y en avait… Il s’était un peu approché lors de l’arrivée de la seconde vague, sans trop savoir pourquoi… Et il avait vu un chasseur à l’affût… Il en avait même fuit un autre. C’était dangereux. Alors peut être que les nouveaux avaient « le sang frais » pour se débrouiller ici… Là où eux-mêmes crevaient de faim et d’autres choses… Mais eux avaient l’avantage du terrain et une certaine « habitude » un peu morbide de ce « jeu ».

Les doigts de Min Ki effleurent pour la énième fois le collier qui l’étranglait à moitié et finalement, il hoche négativement la tête.

Je ne lui ai pas demandé. Je le ferais peut être.

Il a un regard ensuite pour sa camarade… Une façon de dire qu’il ne voulait pas qu’elle regarde. Néanmoins, puisqu’elle avait posé la question :

Et toi ? Tu la connais ?

Dans ce laps de temps, So Yeon avait finit par trouver une boîte de clef dont l’une d’elle venait d’ouvrir le garde-manger tant convoité ! Min Ki avait sortit de son sac sa propre lampe torche, jetant un regard à l’intérieur tandis que So Yeon avait parlé de boîte de conserve.

Tu n’as qu’à regarder s’il y a quelque chose de potable. Moi je vais voir pour trouver un ouvre boîte…

Sans quoi ils n’iraient pas très loin ! Heureusement, dans une cuisine, il avait quand même de bonnes chances de trouver hein ! Min Ki tourne donc les talons, se dirigeant vers un peu tous les tiroirs qu’il voit pour commencer à tirer dessus en farfouillant. Quant à rejoindre le groupe de Han Guk :

Je ne sais pas. Je ne crois pas. Mais ça dépendra aussi de Jayden je suppose. Je me sens en sécurité avec lui.

Mais de fait, il lui renvoi à nouveau la question :

Et toi ?

Et d’ajouter, même si ce n’était que des « on dits » :

Il paraît que vous étiez en couple tous les deux. C’est vrai ?




_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Mauve


avatar
Âge : 17 y.o
Amour : Nice Joke.

Nombre de victimes : 1
Coupons : 97
Contenu du Sac : - deux petites bouteilles d’eau
- une carte de l’île
- une boussole
- une lampe torche (piles fournies)

- un jean, un t-shirt et sous-vêtement de rechange
- son ancien uniforme
- ses anciens sous-vêtements
- ses anciennes chaussures
- une veste à capuche
- une trousse de toilette
- une photo de sa famille
- un bloc note et un crayon
- un petit paquet de protection hygiénique
- son livre fétiche
- une petite peluche pingouin
- une montre avec une pile de rechange

- une flûte à bec

Avatar : Jeon Hyo Seong (Secret)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : hisae.
Messages : 505
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Let me help you please - Yang Min Ki    Mar 12 Nov - 1:10

Après avoir discuté un long moment de la relation fraternel qu’avait Min Ki avec Min Yu, la conversation en vient aux groupes, les avantages que cela a, mais des inconvénients persistent. Surtout quand on a le projet de réunir toutes les personnes de l’île, de les convaincre d’arrêter de se battre, comme veut le faire Han Guk par exemple. Elle approuva les dires du plus jeune, il résumait parfaitement bien les risques de ce projet qui était vraiment idéaliste à ses yeux. Elle n’était pas prête à penser comme lui, est-ce qu’au moins il tenait à la vie ? Personnellement, elle voulait rester en vie le plus longtemps possible et faire confiance à autant de personnes en même temps, voyager avec un si grand groupe qu’il espérait, était le meilleur moyen pour mordre la poussière assez rapidement.

Dépitée que la clef tordue qu’elle avait trouvée n’ouvre sans doute pas le garde-manger, elle se mit à chercher encore. Elle s’intéressa ensuite à ce qu’il comptait faire une fois qu’ils quitteraient ces lieux, non sans lui avoir dit ce qu’elle ferait elle aussi. La jeune femme lui proposa même de faire un bout de chemin ensemble si le cœur lui en disait. Elle lui sourit. « Je suis plus souvent dans la forêt, mais cette fois-ci, je comptais aller au complexe hôtelier qui est à l’opposé. J’aimerais voir s’il y a encore quelques affaires là-bas qui pourraient être utiles. Mais oui, je suis sûre qu’on se reverra, tant que tu me promets de faire attention à toi. » dit-elle en montrant sa cheville meurtrie, tentant d’être tout de même positive. On ne pouvait pas promettre grand-chose ici. Car chaque quinzaine, débarquait une nouvelle vague d’étudiants, plus forts et peu fatigués par leur séjour sur l’île. Oui physiquement, ils étaient supérieurs à eux qui étaient là depuis plus d’un mois, mais au final cette supériorité s’abaissait au bout de quelques jours passés sur l’île. La jeune femme se tourna vers Min Ki quand il mentionna les élèves attendant les nouveaux arrivants directement près des plages. « Sérieusement ? Je ne suis jamais allée près des plages, surtout lors des arrivées des nouvelles vagues. Je ne pensais pas que certains se rabaisseraient à tuer directement des personnes fraichement arrivées. Mais j’ai l’impression que tout est possible ici. » C’était vraiment un jeu pour certains d’entre eux. Le chasseur et le gibier.

Elle ne commenta pas le fait qu’il ne connaissait pas sa couleur, s’il avait voulu qu’elle regarde, il lui aurait demandé et elle n’allait pas le forcer. De toute façon, ça ne l’intéressait pas et elle espérait que la personne à qui il comptait la demander aussi. Elle secoua négativement la tête quand il lui retourna la question. « Je ne veux pas savoir. Je n’en ai pas besoin pour continuer à survivre. » Finalement ces recherches la firent tomber sur une boite en métal sur le mur qui contenait un trousseau de clef. Elle les essaya toute sur la serrure du garde-manger et la dernière est la bonne ! Ouvrant la porte un peu grinçante, elle sortit sa lampe torche et rentra dans le lieu tant désiré. Endroit qui était rempli de boite de conserves principalement et de boites en carton. Elle l’entendit dire qu’il partait à la recherche d’un ouvre-boite qui serait en effet bien utile. La jeune femme fut curieuse de savoir si le plus jeune comptait rejoindre le groupe du délégué de leur classe. Elle s’attendait à ce qu’il lui renvoie la question, mais celle qui suivit, elle ne s’y attendait pas du tout. Elle lâcha un léger rire avant de répliquer. « En couple ? Avec Han Guk ? Qui t’as dit ça ? » demanda-t-elle, curieuse. « Non, nous n’étions pas en couple … on était juste délégués et ça nous faisait passer pas mal de temps ensemble c’est tout. » Elle réfléchit un moment avant de rajouter, quant à rejoindre son groupe. « Je ne pense pas … Enfin je ne sais pas. Je ne partage pas ses idées, si je pouvais le secouer pour lui faire reprendre raison je le ferais. Ce qu’il fait, c’est une mission suicide. Enfin c’est mon avis. Peut-être que je me trompe, c’est probable. Mais au vue des personnes que j’ai pu voir, il ne se les mettra pas tous dans la poche et il se fera sans doute même des ennemis à penser comme ça. » La jeune fille soupira avant de ramener trois boites conserves de taille moyenne et de pousser une boite en carton qu’elle avait ouverte avec le pied, hors du garde-manger. « Bon j’ai là des boites de raviolis. Normalement les conserves ont une date de péremption très longue dans le temps. Et là tu as des gâteaux … bon j’imagine qu’ils ne se sont au meilleurs de leurs formes à l’intérieur, mais je pense que ça serait mangeable. Je ne fais pas trop la difficile depuis que je suis ici. » Elle le regarde alors qu’il fouillait encore les tiroirs. « Tu as trouvé un ouvre-boite ou quelque chose qui pourrait permettre d’ouvrir ces boites ? » Elle sort deux paquets de gateaux, en ouvre un et regarde le sachet plastique qui en entoure une dizaine. « Ils sont un peu cassés, mous on dirait. » Mais c’était franchement bien meilleurs que des insectes ou des plantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 15
Amour : Bang Jayden ♥

Nombre de victimes : 1
Contenu du Sac : - Deux bouteilles d'eau (1L5)
- Crème solaire
- Un jeu de cartes
- Une montre
- Un mouchoir en tissu
- Une 3DS
- Deux jeux de 3DS
- Bonnet
- Boussole
- Une boîte de dolipranes à 3/4 pleine
- 1 talkie walkie (l'autre est à Song Min Hee)

Avatar : Choi Jun Hong aka Zelo [B.A.P]
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Messages : 170
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Let me help you please - Yang Min Ki    Jeu 14 Nov - 13:27





Vraisemblablement, So Yeon et lui n’iraient pas dans la même direction une fois que l’heure serait venue de quitter le restaurant. C’était à la fois dommage, parce que la compagnie était bonne et paradoxalement, c’était en quelque sorte un soulagement aussi. Le même soulagement qui faisait que la première fois, il n’était pas resté avec Jayden. Une sensation bizarre née du sentiment d’urgence et de danger que représentait cette île. C’était un truc qui vous prenait les tripes et Min Ki était à peu près certain que So Yeon aussi l’avait, ce truc. Parfois on pouvait le dompter et puis d’autres fois, c’était lui qui gagnait. La confiance sur cette île, c’était le truc qui valait le plus d’or au monde, avant qu’on réalise que l’or n’avait pas cour et que si l’amitié permettait de franchir tous les obstacles, avoir un ami ça vous faisait pas grimper un mur de quinze mètres non plus et ça arrêtait pas les balles. Parce que bon, au fond, Min Ki n’avait pas la moindre idée de si la jeune fille avait une arme ou pas, justement… Mais l’inverse était vrai aussi.

Pour l’utopie dont So Yeon fait preuve ensuite, il acquiesce, confirmant. Les plages leurs étaient interdites au moment des nouveaux arrivages mais pas les zones autours et il y avait beaucoup de prédateurs. Ca faisait froid dans le dos.

Je ne sais pas lesquels ont le plus de « chance » de l’emporter… Ceux qui arrivent frais et dispos ou bien ceux qui connaissent déjà bien l’île et ont déjà apprivoisé les règles du « jeu ».

Min Ki esquisse un petit sourire alors que la déléguée a une remarque sur sa couleur. C’était bon ce genre de sentiment qui s’imprégnait de lui à l’entendre dire ça comme ça. Et en même temps, il savait qu’un jour la curiosité serait la plus forte. Après tout, cette damnée couleur était une variable incontournable. Un jour il faudrait bien qu’il l’apprenne et il espérait que ce jour là, ce ne soit pas une déception pour une raison ou pour une autre.

Il a un petit air embarrassé ensuite, lorsqu’elle rigole en lui assurant que Han Guk et elle n’étaient pas en couple. Et pour sa défense :

C’est que vous en auriez fait un joli.

Vrai, ils présentaient bien tous les deux, étaient plutôt chaleureux, aimables… Disons qu’ils avaient un petit côté « couple model » malgré eux alors. En tout cas, elle semblait un peu comme lui vis-à-vis du projet du délégué de leur classe même si Min Ki fait remarquer :

Mais au moins lui il tente quelque chose. Mine de rien, il a plus de mérite que nous je suppose.

Même si ça ne fonctionnait pas, lui on lui ouvrirait peut être bien les portes du paradis en fanfare, un truc du genre. Tandis qu’eux, ils avaient tenté de survivre dans leur coin sans faire trop de vagues, tout au mieux. Han Guk avait du cœur et du courage. Un vrai Roi Richard Cœur de Lion des temps modernes, au fond. Et s’il était finalement moins noble que ça, Min Ki n’avait pas vraiment envie de le savoir. Ca faisait du bien d’imaginer ce genre de personnage.

Min Ki met finalement la main sur un ouvre-boîte, ayant donc un petit « hm hm » lorsque sa camarade lui demande s’il a trouvé. Quant aux boîtes, il fait remarquer :

Enfin regarde quand même parce que j’ai trouvé des trucs qui ont plus de trente ans des fois moi.

Mais en même temps :

Mais l’organisation ravitaille parfois alors avec un peu de chance, elles ont l’âge d’un ravitaillement. Peut être pas de cette année mais des années précédentes, s’ils jouaient déjà ici.

Min Ki s’approche donc, tendant la main pour demander à So Yeon de lui donner une boîte. Il tourne et retourne la boîte jusqu’à voir une date… Mais n’en trouve pas. Il soupire et vient commencer à l’ouvrir, jetant un œil aux gâteaux de sa compagne, un petit sourire sur les lèvres.

Tant que ce n’est pas assez moisit pour nous rendre malade, ça ira je suppose.

La boîte finit par être ouverte (sans qu’il n’y laisse un doigt !), entre eux deux et Min Ki tend à So Yeon une des deux paires de baguettes qu’il avait prise au passage. Bon… Des raviolis froid c’était pas l’extase mais à la guerre comme à la guerre et le bon point c'est qu'ils ne sentaient pas la mort et qu'il n'y avait pas de trace de moisissure visible.

Bon appétit, So Yeon.

Il lui semblait que ça faisait déjà deux vies qu’il n’avait pas eu l’occasion de dire ce genre de chose…

Spoiler:
 



_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Mauve


avatar
Âge : 17 y.o
Amour : Nice Joke.

Nombre de victimes : 1
Coupons : 97
Contenu du Sac : - deux petites bouteilles d’eau
- une carte de l’île
- une boussole
- une lampe torche (piles fournies)

- un jean, un t-shirt et sous-vêtement de rechange
- son ancien uniforme
- ses anciens sous-vêtements
- ses anciennes chaussures
- une veste à capuche
- une trousse de toilette
- une photo de sa famille
- un bloc note et un crayon
- un petit paquet de protection hygiénique
- son livre fétiche
- une petite peluche pingouin
- une montre avec une pile de rechange

- une flûte à bec

Avatar : Jeon Hyo Seong (Secret)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : hisae.
Messages : 505
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Let me help you please - Yang Min Ki    Sam 16 Nov - 5:49

Finalement, les deux anciens camarades de classes vont bientôt voir leurs chemins se séparés, cela attriste un peu So Yeon, mais revoir Min Ki a été plutôt réconfortant et toute bonne chose à une fin. Son esprit s’inquiétera sans doute pour lui pendant ces prochains jours, mais elle saura qu’il fera tout pour retrouver cette personne qui l’a aidé et elle espèrera qu’il réussisse à la trouver. Mais pour l’instant, l’heure était à la recherche de nourriture potables dans ce garde-manger du restaurant. Sa remarque à propos des nouveaux arrivants et sur ceux qui les attendent dans les zones voisines la fit grimacer tant elle ne peut comprendre cette animalité qui peut parfois en habiter certains. Elle n’avait jamais compris et ne pourrait sans doute jamais comprendre. Certains avaient perdu leurs valeurs et leurs idéaux, d’autres en les gardant avaient perdu la vie. Elle était sûre de se retrouver dans cette dernière catégorie de personne malheureusement. Bien qu’on lui ait déjà parlé d’instinct de survie, qu’il était obligatoirement caché au fond d’elle et qu’il ressortirait en temps voulu, elle ne pouvait pas s’imaginer ôter la vie d’une personne. Ça la rendait malade rien que d’y penser.

Ils parlèrent rapidement de la couleur des colliers, mais elle montra bien vite son avis tranché sur la question, cela ne l’intéressait pas et elle ne voulait pas savoir. Finalement le plus jeune vient poser une question qui la surprend assez, voulant savoir si elle et Han Guk formaient un couple quand ils étaient encore au lycée. Elle répondit par la négative, il n’y avait jamais rien eu, enfin de son côté en tout cas et elle n’avait jamais remarqué un quelconque trouble du côté du jeune homme. Enfin de toute façon, il était sans doute trop tard pour penser à l’amour ou à quelque chose qui s’y ressemble. Sa réponse la fit sourire, c’était plutôt mignon dis comme ça. Peut-être… ou pas d’ailleurs. Surtout depuis qu’ils étaient sur l’île, ne partageant pas le même point de vue que lui sur la situation, pas sûr qu’ils s’entendent aussi bien qu’avant. Surtout avec son projet. « Tu as sans doute raison, je devrais sans doute me joindre à lui pour l’aider, mais … si je n’y crois pas, je vais nous emmener droit au mur. » Elle sourit légèrement. « Peut-être que je changerais d’avis. »

Ayant enfin mis la main sur des boites de conserves qu’elle jugea encore bonnes, enfin ça ne pouvait pas être pire que ce qu’ils mangeaient dans la nature et sur des boites de gâteaux, elle retourna dans la cuisine, lui demandant s’il avait trouvé quelque chose pour ouvrir ces boites. Quant aux dates de péremption. « En ouvrant la boite, on remarqua bien vite si ce qu’il y a à l’intérieur n’est plus mangeable. Et puis, il y en a encore plein d’autres dans le garde-manger. » La jeune femme lui tend une des boites et le laisse regarder, posant les deux autres sur la table avant de fouiller le carton, en sortant deux paquets de gâteaux. En ouvrant un, elle en sort un sachet et regarde les gâteaux qui font un peu pâle figure quand on les compare à ceux photographiés sur la boite. Et habituellement c’est toujours le cas, mais là, ils ont l’air plus mou qu’autre chose. Tant que c’est mangeable et que ça réapprovisionne un peu, elle n’allait pas cracher dessus.

Finalement le plus jeune réussit à ouvrir l’une des boites sans qu’un drame ne se passe et elle le remercie alors qu’il lui tend des baguettes. Ces raviolis froids allaient sans doute être la meilleure nourriture qu’elle n’avait mangée depuis ces derniers mois et surtout, elle ne risquait pas de tomber sur des boites de conserve en pleine nature. Alors autant en profiter, de plus en mangeant avec Min Ki, elle avait l’impression d’être de retour au lycée, ayant déjà eu l’occasion de manger avec lui quelques fois. Ses quelques mots la firent sourire, cela fait bien longtemps qu’elle n’avait pas entendu cette simple phrase. Elle avait voyagé seule et n’avait rencontré que peu de personne et aucune d’entre elles n’étaient propices à manger avec elle de cette façon sans que la méfiance ne règne. Elle lui sourit, lui tendant un sachet de gâteau, avant de répondre. « Bon appétit Min Ki. » Un long moment allait passer avant qu’elle ne réentende sans doute ce genre de phrase.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Let me help you please - Yang Min Ki    

Revenir en haut Aller en bas
 

Let me help you please - Yang Min Ki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» yin ou yang?
» Ana Yang Gazillion Bubble Show
» -Margarit.aa* Créations. (a)
» Le royaume des femmes
» Exercices spirituels


Lethal Instinct :: 
 :: Zone 2 :: Restaurant
-