Réouverture du forum !
http://lethal-instinct.forumactif.com





Partagez | .
 

 HYESUNG ; Hurtful Night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faction Mauve


avatar
Âge : 19 ans
Amour : J'ai trouvé ma louve : Hyun Hee.

Nombre de victimes : 33
Contenu du Sac : .
Trois bouteilles d’eau (1L5)
Carte de l’île
Boussole
Lampe torche (avec piles)
Un paquet de clopes
Briquet
Veste en cuir
Smartphone
Montre
Écharpe noire
Uniforme scolaire
Petit pot à fleur
Beretta 92 (chargeur plein)
Bouteille d'eau mélangée d'ecstasy
9 cachets d'ecstasy
5 somnifères
Katana
Décapsuleur
Pistolet à clous
Couverture chauffante
Un manga
Un Yahtzee (2 mini crayons, quelques feuilles, cinq dés)
Petit paquet de chips
Brumisateur plein (400ml)

Avatar : Kai (Exo-K)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Jang Jae Seong & Kiriyama Ryuhei

Messages : 216
Activité RP : 1









MessageSujet: HYESUNG ; Hurtful Night   Mar 30 Juil - 4:47

Le 15 juin 2013 ; 23h15
La forêt de l'île,
Section D2.


Ihn Kyang n’était pas infaillible et il venait de l’apprendre de la pire des façons, sûrement. Étendu sur un sol humide d’une pluie nocturne, il observait son petit lapin se sauver à la course, la peur au ventre, n’en croyant sûrement pas de la chance qu’il avait eu de blesser son assaillant. Il y avait une lueur d’intelligence sous ce regard de biche effrayée, mine de rien, car à pousser sa chance, malgré un Ihn Kyang bloqué en un seul endroit pour le moment, il ne s’en serait fort probablement pas tiré. Ou du moins, pas avec tous ses membres… Parce qu’on se le tienne pour dit : il vendait sa peau extrêmement chère. Néanmoins, ça ne changeait pas grand-chose : cette fois, il s’était fait avoir comme un débutant et sa fierté disproportionnée en avait pris pour son rang. Pourtant, tout avait bien commencé. Il avait traqué ce petit idiot depuis le matin. Il faisait rarement de si longues traques, mais cette fois celle-ci avait servie : il avait remarqué les bouteilles d’eau vides de sa proie et celle-ci l’avait mené à une source d’eau potable qu’il ne connaissait pas encore.

Sauf que voilà. Quand il avait finalement attaqué dans le but avoué de mettre fin aux jours de ce joli lapin, le lapin en question s’était vu pousser des dents sous la panique. Résultat, Ihn Kyang était cloué au sol, une jambe grièvement blessée. Rien qui ne guérirait pas… Mais il allait avoir besoin de temps… et idéalement, de soins. Le souci, c’est que rien que tout ça n’était à sa portée. Il ne pouvait toutefois pas resté ainsi à rien faire pendant des heures encore. Le temps lui était compté. S’il restait en plein milieu de la nuit sur ce sol humide, il risquait l’hypothermie et l’infection. De fait, il se penche tout d’abord sur sa jambe blessée, retroussant son pantalon sur la jambe blessée, serrant à peine les dents alors que le tissu frôle la blessure sur le mollet. Il l’observe un moment, avant de reporter son attention sur les alentours, histoire d’être sûr que tout allait bien et que personne ne comptait lui sauter dessus en profitant de son état affaiblit.

Et il fait bien… parce que soudainement, son regard croise celui d’un type. Il étrécit le siens, observateur, un petit pincement au cœur se faisant sentir. Ça avait été bref… Et c’était peut-être à cause de l’épuisement psychologique et physique, mais pendant quelques secondes, il se prend assez au jeu d’ombre sur le visage du jeune homme pour murmurer :

« Kyung Hei…? Qu’est-ce que tu fous là, ducon ? »

Il y a un moment de silence pendant lequel il se rend compte que ça n’a… absolument aucun sens. Parce que Kyung Hei, son bras droit dans le gang de rue qu’il gérait d’une poigne de fer, n’allait plus à l’école depuis plus d’un an et demi. Il n’avait donc pas de numéro étudiant et n’était pas éligible à participer à ce… concours un peu particuliers. De fait, Kyung Hei ne pouvait pas être là. Est-ce qu’il était en train de devenir fou ? Est-ce qu’il avait perdu trop de sang ? Ihn Kyang fronce les sourcils tout en levant une main vers l’autre, lui faisant signe de ne pas approché. Puis, il a un geste pour lui demander de décaler légèrement sur la droite, histoire que son visage soit en plein dans un rayon de lune.

« Qui es-tu ? », demande finalement le jeune homme, le regard froid comme l’acier. Il n’entendait pas à rire dans cette situation, qu’on se le tienne pour dit. Et si ça se trouvait, ce type voulait tirer avantage de la situation… « Je t’avertis… Je suis pas ton pote et je suis pas sympathique. Si tu approches, je te coupe les doigts et je t’arrache les yeux. »

Le tout dit sur un ton beaucoup trop calme pour être réconfortant. Le ton était néanmoins tranchant, ne laissant guère place à l’imagination. L’autre pouvait toujours douter sérieusement qu’il le fasse. Mais, s’il avait un minimum d’instinct de survie, il n’allait pas pousser sa chance, non plus. Ihn Kyang avait l’air féroce et il se donnait les moyens pour l’être réellement. C’était encore pire dans cet état, où l’auto-préservation prenait le pas sur n’importe quel autre sentiment. Ihn Kyang a un petit reniflement dédaigneux, sentant la colère s’emparer de lui. Qu’est-ce que ce type faisait là, à le regarder comme ça ? Et pourtant est-ce qu’il ressemblait tant à son pote ?! C’était troublant…

« Tu ressembles à un de mes potes. », marmonne finalement Ihn Kyang, histoire que l’autre ne pense pas non plus qu’il en était rendu à délirer, ce qui le placerait dans une position encore plus délicate. « Même une fois sorti de l’ombre, même si on voit toujours la ressemblance. Mais ça fait pas de nous des copains, alors t’avise pas de prendre tes aises. »

Si seulement il avait toutes ses facultés, il aurait déjà envoyé celui-là au paradis… Enfin, c’est ce qu’il croyait pour l’heure.

_________________

You're a Beauty and I'm the Wolf
I feel the sensation at once. I’ll take you in one mouthful. I take in your scent, scrutinize your color. I’ll eat you up. Ah, but my strength weakens. Maybe I’m sick. Get a grip. How’d you get your heart stolen by a human? He’s only a one-bite meal. I’ve fallen for this irresistible, powerful feeling and I’ve let go of myself. The hidden thing within me has opened its eyes now.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 20 ans
Amour : Forever alone !

Nombre de victimes : 2
Coupons : 466
Contenu du Sac : ► Une bouteille d'eau (1,5 L)

► Une carte de l'île
► Une boussole
► Une lampe torche
► Un briquet
► Un petit coussin
► Un plaid
► Un hoodie
► Deux carnets
► Un stylo
► Un bonnet

► Son téléphone
► Des lunettes de plongé et un tuba
► Un roman en anglais américain
► Un jouet qui couine.. °°'
► Un filtre à eau de camping

► Un harpon

Avatar : Kim Yu Kwon (Block B)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Myuu.BANG!
Doubles Comptes : Hwang Da Som & Lee Seung Joo

Messages : 4709
Activité RP : 2









MessageSujet: Re: HYESUNG ; Hurtful Night   Mar 30 Juil - 16:57

Hye Sung avance, l'esprit peu tranquille. Sa lampe balaye rapidement le décor sombre et peu rassurant. C'est la première fois qu'il a l'idée d'arpenter la forêt de nuit et... Quelque chose lui dit que ce n'est certainement pas la meilleure inspiration qu'il ait eut jusqu'à là. Sans être proie à des peurs irrationnelles, le jeune homme se dit, non sans une once de fascination, que cet endroit pourrait être un excellent lieu pour un film d'angoisse. Les troncs sombres, l'eau qui coule le long des feuillages, le sol boueux et glissant, l'air épais et humide, sans oublier ce silence de mort... Littéralement. Il observe, à mi-chemin entre curiosité et trouble, ce décor qu'il découvre sous un tout autre jour. Emprunter ce chemin à cette heure-ci n'est certainement pas la meilleure idée... Mais avait il vraiment eut le choix ? La zone sur laquelle il avait élu domicile avait été annoncée interdite, et avait du lever le camp. Et n'ayant pas trouver chaussure à son pied en matière d'abris pour la nuit, il avait continué à errer sans regarder sa carte, pour finalement se retrouver ici, sans trop s'en rendre compte.

Un craquement se fait entendre derrière lui. Dans un sursaut, l'étudiant fait volte-face, cherchant du regard d'où provient ce bruit. Il lève les yeux vers des branches qui remuent dans un bruissement un peu inquiétant... Et voit un oiseau y prendre son envol. Il soupire à cette soudaine montée d'adrénaline, et a soudainement une illumination. Il fait basculer son sac, et en sort son harpon encore intact. Tout aussi incapable soit-il de se servir de cet objet comme une arme, le simple fait de l'avoir en main a de quoi le rassurer. Refermant son sac, il continue à avancer doucement. Bientôt, la lumière de sa lampe se fait à nouveau faiblarde... Et c'est à contrecœur que Hye Sung se résigne à l'éteindre pour la ranger dans son sac. Il reste immobile quelques instants, le temps de s'habituer à l'obscurité, et poursuit son chemin, à tâtons.

Plus prudent, il garde les yeux droit devant lui, aux aguets. Un tronc, un rocher, un sentier, une tête, un tronc... Une tête ? Hye Sung tourne à nouveau vivement la tête vers le visage à peine éclairé, et lève le bras par réflexe de survie. De par ses muscles plus tendus que de raison, ses doigts se crispent malgré eux sur la gâchette du harpon. Le résultat ne se fait pas attendre ; le long projectile de fer quitte l'embout et vient se planter à un bon mètre de l'inconnu. L'étudiant blêmit, désemparé face à cette maladresse.

Qui plus est, l'inconnu lui a parlé entre temps. Kyung Hei ? Un pote à lui ? Et enfin, des menaces. Ça part mal. Un « Heu... » s'échappe des lèvres de Hye Sung, les bras toujours levés. Son regard parcourt plus attentivement la silhouette du jeune homme. « J'sens que ça va être dur à croire, mais j'te jure que c'était pas intentionnel. » dit-il en montrant le projectile au bout d'une corde tendue. « Tu m'as fait salement peur, putain. » admet-il dans un soupir, en baissant le regard. Il passe une main sur son front, soulagé qu'il y ait plus de peur que de mal. Malgré tout, il finit par répondre à la question qui lui a été posée, avec un rictus gêné ; « J'm'appelle Hye Sung. Et toi ? » Pinçant les lèvres, il essaye de poursuivre la conversation, malgré l'introduction peu avenante de son interlocuteur ; « Alors comme ça, je ressemble à un de tes potes ? C'est cool d'avoir des proches ici. » Enfin, si on peut dire ça comme ça...

_________________


- the golden age is over -
(c) SILVER LUNGS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Mauve


avatar
Âge : 19 ans
Amour : J'ai trouvé ma louve : Hyun Hee.

Nombre de victimes : 33
Contenu du Sac : .
Trois bouteilles d’eau (1L5)
Carte de l’île
Boussole
Lampe torche (avec piles)
Un paquet de clopes
Briquet
Veste en cuir
Smartphone
Montre
Écharpe noire
Uniforme scolaire
Petit pot à fleur
Beretta 92 (chargeur plein)
Bouteille d'eau mélangée d'ecstasy
9 cachets d'ecstasy
5 somnifères
Katana
Décapsuleur
Pistolet à clous
Couverture chauffante
Un manga
Un Yahtzee (2 mini crayons, quelques feuilles, cinq dés)
Petit paquet de chips
Brumisateur plein (400ml)

Avatar : Kai (Exo-K)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Jang Jae Seong & Kiriyama Ryuhei

Messages : 216
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: HYESUNG ; Hurtful Night   Sam 3 Aoû - 8:39


« PUTAIN ! Espèce de sombre abrutit ! »

C’était sorti tout seul. Et Ihn Kyang ne le regrettait pas ! Son regard s’était arrondit comme des soucoupes alors que d’un coup, le harpon que tenait ce pur boulet était parti pour se planter dans le sol, à peine un mètre plus loin de sa longue silhouette immobile. Quel crétin de première, celui-là !! Et le pire, c’est qu’il semblait plus mal d’avoir faillit le blesser que de l’avoir raté, ce qui aurait clairement dût être le contraire, dans ce contexte. Ihn Kyang avait néanmoins blêmit lui aussi, conscient que ça n’augurait rien de bon pour lui. Toutefois pas con, il attrape vivement son sac pour y glisser la main. Ses longs doigts se referment sur son Beretta et il le sort lentement, sans quitter l’imbécile du regard, grognant légèrement. Le jeune homme confirme : ce n’était pas intentionnel. Putain. Ce type ressemblait peut-être beaucoup à Kyung Hei, mais on était finalement loin du compte. Et le pire, c’est qu’il le croyait. Il avait l’air on ne peut plus sincère…

« Si tu veux mon avis, tu devrais davantage être mortifié de m’avoir raté. », gronde Ihn Kyang tout en pointant l’arme à feu sur le nouveau venu. C’est con par contre… mais il ne tire pas… Et il sentait que quelque chose le retiendrait. Cette ressemblance avec le seul ami qu’il ait jamais eu ? C’était fourbe et ça risquait de le conduire à sa perte. « Maintenant tu vas être sage et tu vas ranger cette cochonnerie. Capiche ? »

Ce disant, Ihn Kyang a un mouvement de tête vers le harpon toujours planté au sol. Ce truc était franchement morbide, quand on y songeait deux secondes. Quant à lui avoir fait peur… Eh bien ça doit encore être la faute de la ressemblance ou du moins, le jeune chef de gang préfère encore mettre ça sur le dos de tout ça, mais il se confie à son tour.

« Ouais eh bien toi aussi, tu m’as foutu la peur de ma vie. », marmonne-t-il tout en poussant un dernier petit grognement. Ah, c’était bien sa veine. Et le type se présente, Choi Hye Sung. Puisque même lui devait parfois se taper la discussion histoire de rester un minimum sain d’esprit, il fini par se faire un peu plus sociable. « Park Ihn Kyang. »

Il n’en rajoute pas pour le moment, se contentant de tenir en respect le garçon jusqu’à ce qu’il range son arme castratrice. Toutefois, il secoue la tête de gauche à droite, lentement, à propos de Kyung Hei. Difficile d’associer ce type à son ami dès qu’il avait ouvert la bouche, pour être franc. Au-delà de la bluffante ressemblance physique, ils ne semblaient pas avoir grand-chose en commun. Sauf peut-être une petite chose… et tout compte fait, c’était à se demander s’ils n’étaient pas si différents seulement à cause de la façon dont ils avaient été élevés. Peut-être qu’avec un passé comme celui de Kyung Hei, Choi serait devenu comme lui, allez savoir.

« T’es pas un de mes proches, te fait pas d’illusions. », réplique un peu sèchement Ihn Kyang. « Tu lui ressembles physiquement et visiblement, vous partagez la même maladresse, mais ça s’arrête là. C’est mon second… Il s’occupera de mon gang pendant que je serai ici à m’endurcir et me le rendra à mon retour. »

Il n’en doutait même pas une seule seconde. Kyung Hei avait son entière confiance. Ihn Kyang espérait seulement qu’il n’allait pas lui arriver malheur pendant son absence… Et oui, le jeune homme était malgré tout très maladroit. Mais il savait toujours bien se reprendre. Celui-là avait plutôt l’air d’un boulet fini. Enfin, c’était à son regard déformé par la suspicion et le besoin de supprimer quiconque croisait son chemin. Mais Kyung Hei n’avait pas commencé dans ses bonnes grâces non plus ; il l’avait gagné à force d’essais. Il fallait lui donner qu’il était persévérant. Bon… C’était nian nian, mais son second lui manquait et ça l’irrite un peu que ce type le lui rappelle de cette façon !

« T’es ici depuis combien de temps ? », demande finalement Ihn Kyang tout en jugeant le jeune homme du regard. « Je me souviens pas t’avoir vu… »

Il était arrivé début juin ? Parce que c’est clair qu’il l’aurait remarqué, hein…

_________________

You're a Beauty and I'm the Wolf
I feel the sensation at once. I’ll take you in one mouthful. I take in your scent, scrutinize your color. I’ll eat you up. Ah, but my strength weakens. Maybe I’m sick. Get a grip. How’d you get your heart stolen by a human? He’s only a one-bite meal. I’ve fallen for this irresistible, powerful feeling and I’ve let go of myself. The hidden thing within me has opened its eyes now.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 20 ans
Amour : Forever alone !

Nombre de victimes : 2
Coupons : 466
Contenu du Sac : ► Une bouteille d'eau (1,5 L)

► Une carte de l'île
► Une boussole
► Une lampe torche
► Un briquet
► Un petit coussin
► Un plaid
► Un hoodie
► Deux carnets
► Un stylo
► Un bonnet

► Son téléphone
► Des lunettes de plongé et un tuba
► Un roman en anglais américain
► Un jouet qui couine.. °°'
► Un filtre à eau de camping

► Un harpon

Avatar : Kim Yu Kwon (Block B)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Myuu.BANG!
Doubles Comptes : Hwang Da Som & Lee Seung Joo

Messages : 4709
Activité RP : 2









MessageSujet: Re: HYESUNG ; Hurtful Night   Dim 11 Aoû - 15:03

Hye Sung lève les yeux au ciel, un peu dépité. Il lâche même un petit soupir. Mi-ennuyé, mi-agacé par sa propre maladresse, le jeune homme ne sait pas trop où se situer. L'inconnu ne mâche pas ses mots à son encontre, fulminant. L'étudiant rabaisse les yeux vers le jeune homme au sol. Ses yeux sont écarquillés, et brillant malgré l'obscurité. Il y décèle de la colère, bien entendu, mais également une once de peur mal dissimulée. Et si Hye Sung se sent malgré tout un peu fier d'avoir fait une telle frousse à ce jeune homme, il sait que ce n'est pas tant dû à sa carrure ou sa conduite, mais bien plus à sa gaucherie.

Il pince un peu les lèvres. L'individu reprend bientôt la parole, et étrangement, Hye Sung ne peut qu'être d'accord. Peut-être est-ce dû à cette arme à feu qui est maintenant levée vers lui ? Le jeune homme maudit alors sa maladresse, oui, une fois encore. Mais pour des raisons bien différentes cette fois-ci ; s'il avait eut la « chance » de tuer l'autre par inadvertance, il ne serait pas dans cette situation délicate. Il retient un petit sarcasme, malgré tout intimidé par cette menace. On lui ordonne alors de ranger son harpon. Le jeune homme reste silencieux, immobile et hésitant. Refuser serait sûrement une erreur ; il se ferait descendre sur le coup, l'inconnu ayant un revolver. Néanmoins, il s'essaye à négocier ; « Seulement si tu acceptes de baisser ton arme en même temps. » dit-il d'une voix un peu étranglée. Bien que la balle soit plutôt dans le camp adverse, rien n'empêche Hye Sung de s'essayer à cette proposition...

L'inconnu marmonne, et se présente. Ihn Kyang. Le jeune homme acquiesce doucement. Il s'essaye alors à faire diversion en parlant du pote dont son interlocuteur a parlé, dans l'espoir de pouvoir détendre un peu l'atmosphère. Ihn Kyang le ramène sur Terre, répliquant. Hye Sung hausse un peu les sourcils, n'ayant jamais eut la prétention de se proclamer proche de ce gugusse. A dire vrai, il se voyait mal « proche » d'un jeune homme de cette trempe là. Sans le connaître, il lui semble qu'il est assurément trop agressif. Très peu pour Hye Sung, flegmatique et pacifiste dans l'âme. « Hah non, t'inquiètes pas, je me faisais pas d'idée à ce propos... » marmonne t-il à son tour, pour lui même. Et Ihn Kyang semble lui fournir des raisons supplémentaires pour le convaincre qu'ils ne sont pas fait pour s'entendre. Un gang de rue. Sans être plein d'à priori, Hye Sung imagine déjà son interlocuteur comme de la racaille. Très peu pour lui, une fois encore... Il avait toujours trouvé ces gens assez ridicules, et inintéressants pour la plupart. Tout du moins, pour le peu de personne de cette trempe avec qui il avait put vaguement discuter. Enfin, il essaye de balayer un peu toutes ces idées pour continuer à discuter, cherchant un point d'accroche quelconque ; « Waw, tu arrives à faire confiance en un gars aussi maladroit ? J'espère que ça va tenir le coup, ton histoire. » C'est sûrement dit avec une once d'ironie, qu'il tâche de camoufler au mieux... En tout cas, s'imaginer lui en tant que chef de gang, c'est... Assez étrange. Beaucoup trop lâche, pas assez bagarreur, et sûrement trop fainéant, aussi. Après, ce n'est pas comme si c'était une perspective qui l'emballait, et il se doute que ce fameux Kyung Hei ne doit pas partager de tels défauts.

Ihn Kyang reprend bientôt, se faisant un peu plus sociable. « Bah, ça doit faire un mois, j'ai pas trop compté les jours. Je sais que c'était le 15 mai. Et toi ? » répond-il. Doucement, il fait basculer son sac, sans geste brusque. Il y récupère sa lampe torche qu'il allume et dirige vers Ihn Kyang, histoire de mieux le voir. Ce dernier est complètement affalé au sol, dans une position sûrement peu confortable. Hye Sung remarque alors une blessure au niveau de la cuisse. Sûrement rien de bien grave, même si la plaie semble saigner. Le jeune homme pince les lèvres. « Comment tu t'es fait ça ? » reprend-il en faisant un petit mouvement de tête.

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Mauve


avatar
Âge : 19 ans
Amour : J'ai trouvé ma louve : Hyun Hee.

Nombre de victimes : 33
Contenu du Sac : .
Trois bouteilles d’eau (1L5)
Carte de l’île
Boussole
Lampe torche (avec piles)
Un paquet de clopes
Briquet
Veste en cuir
Smartphone
Montre
Écharpe noire
Uniforme scolaire
Petit pot à fleur
Beretta 92 (chargeur plein)
Bouteille d'eau mélangée d'ecstasy
9 cachets d'ecstasy
5 somnifères
Katana
Décapsuleur
Pistolet à clous
Couverture chauffante
Un manga
Un Yahtzee (2 mini crayons, quelques feuilles, cinq dés)
Petit paquet de chips
Brumisateur plein (400ml)

Avatar : Kai (Exo-K)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Jang Jae Seong & Kiriyama Ryuhei

Messages : 216
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: HYESUNG ; Hurtful Night   Mar 3 Sep - 2:25


Ihn Kyang arque un sourcil dubitatif alors que ce minus se permet de marchander avec lui. Il est probablement évident à son air que ça ne sera pas si facile que ça, d’ailleurs… Il n’avait pas si bien survécu jusqu’à présent en marchandant avec le premier qui passait dans le coin. Et de fait, il relève un peu plus fermement son arme vers le jeune homme, tout prêt à faire danser ce petit emmerdeur s’il le fallait.

« J’ai dis : range cette merde. Et plus vite que ça ! », ordonne à nouveau Ihn Kyang, cette fois avec une impatience très prononcée dans la voix. Il n’avait jamais aimé qu’on le prenne pour un con, étrangement. « T’en as peut-être l’impression, mais pourtant t’es pas en position de force présentement. Et s’il faut que je te montre pourquoi, alors je le ferai de bon cœur. Capiche ? »

In Kyang ne faisait déjà de cadeau à personne… Maintenant qu’il était affaiblit, il ne pouvait qu’être encore plus dur. Dommage que cet idiot lui rappelle tant un des seuls amis qu’il eu un jour eu. Pour l’heure, ça lui sauvait la vie. Au moins, l’autre confirme en quelques sortes qu’il ne voit pas là une opportunité de le manipuler. D’ailleurs, mieux valait qu’il ne s’essaie pas. Ça ne paraîtrait que trop pour Ihn Kyang, qui était peut-être un peu paranoïaque par moments. D’ailleurs, son regard restait obstinément sur le jeune homme, histoire que celui-ci ne puisse pas le prendre par surprise. Toutefois, étonnamment, un petit sourire étire ses lèvres alors que Hye Sung se moque clairement de lui-même. Au moins, il avait de l’humour… et ça plaisait un minimum à Ihn Kyang, malgré le brin d’ironie à peine camouflé. Ce dernier pousse un petit soupir avant de reprendre la parole, un peu gouailleur.

« Il faut croire que je suis plus patient qu’on pourrait le croire. », blague le jeune homme tout en sachant que c’était très loin d’être le cas. « Mais Kyung Hei n’est pas aussi maladroit que tu sembles l’être, rassure-toi. Sinon ça ferait longtemps que je l’aurais tabassé d’exaspération. »

Une menace déguisée sous un peu d’humour. C’était bien du Ihn Kyang tout craché. Rassurant, pas vrai ? Il y ajoute même un rire bref, pas dénudé d’une certaine cruauté. Mais rapidement, il renverse la tête vers l’arrière, serrant les dents. Une douleur irradie sa jambe. Il devait bouger, sinon il allait attraper une saloperie. Le sol était frais à cet endroit… Il essaie de se concentrer sur les paroles d’Hye Sung, mais c’est un peu plus difficile que prévu, soudainement. Le regard du garçon de la rue se pose à nouveau sur son vis-à-vis, fronçant les sourcils sous un soudain mal de crâne. C’était tout sauf le moment pour ça… Heureusement qu’il ne semblait pas être tombé sur un mâle alpha parmi les loups…

« Ouais, le 15 mai aussi… », marmonne Ihn Kyang tout en balayant l’air de sa main libre. Peu importait, au final. « Je t’ai pas vu à ce moment… »

C’était le plus étonnant, parce qu’il avait bien observé plusieurs personnes présentes pour voir quel genre d’adversaire il aurait. Mais visiblement, la ressemblance n’était pas si frappante en pleine lumière. Ou bien, tout simplement, son regard ne s’était pas posé sur celui-là. Quant à sa jambe, il a un petit reniflement dédaigneux. Il observe un moment sa blessure, posant une main sur sa cuisse blessée, près de la plaie. Une grimace étire ses lèvres… mais il ne se plaint pas. Tout sauf ça… il avait plus de fierté !

« Une brebis galeuse qui avait plus de ressources que je le croyais. », explique finalement Ihn Kyang, son regard en revenant à Hye Sung. « Tu es mignon et tu évites de me regarder de travers. Je suis ici pour jouer. Comme si j’allais m’en priver. »

Toutefois… Un petit soupir franchit le seuil des lèvres de l’homme.

« Je ne te chasserai pas tant que je n’y serai pas forcé si tu m’aides ce soir. », marmonne-t-il finalement, vraisemblablement à contre cœur. Pas qu’il voulait absolument refroidir Hye Sung, mais il avait besoin d’aide et ça l’énervait au plus haut point. « Penses pas pouvoir me prendre par surprise… Je ne suis pas un idiot. Bref… j’ai besoin de bouger d’ici, sinon je vais faire de l’hypothermie et ma plaie risque de s’infecter. Tu peux faire ça ? »

Ihn Kyang observe un moment le jeune homme avant d’ajouter, malicieux :

« Et je ne paie pas nature, malheureusement. »

Oui bon, il avait toujours aimé choquer, en plus. Pas pratique, le caractère.


_________________

You're a Beauty and I'm the Wolf
I feel the sensation at once. I’ll take you in one mouthful. I take in your scent, scrutinize your color. I’ll eat you up. Ah, but my strength weakens. Maybe I’m sick. Get a grip. How’d you get your heart stolen by a human? He’s only a one-bite meal. I’ve fallen for this irresistible, powerful feeling and I’ve let go of myself. The hidden thing within me has opened its eyes now.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 20 ans
Amour : Forever alone !

Nombre de victimes : 2
Coupons : 466
Contenu du Sac : ► Une bouteille d'eau (1,5 L)

► Une carte de l'île
► Une boussole
► Une lampe torche
► Un briquet
► Un petit coussin
► Un plaid
► Un hoodie
► Deux carnets
► Un stylo
► Un bonnet

► Son téléphone
► Des lunettes de plongé et un tuba
► Un roman en anglais américain
► Un jouet qui couine.. °°'
► Un filtre à eau de camping

► Un harpon

Avatar : Kim Yu Kwon (Block B)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Myuu.BANG!
Doubles Comptes : Hwang Da Som & Lee Seung Joo

Messages : 4709
Activité RP : 2









MessageSujet: Re: HYESUNG ; Hurtful Night   Jeu 5 Sep - 2:30

Les négociations n'aboutissent pas... Mais au moins le jeune homme aura-t-il essayé ! Mais peut-être aurait-il dû se douter qu'il se ferait envoyer sur les roses, sitôt cet échange de bons procédés proposé. En attendant, Hye Sung se sent comme serré dans un étau. Si Ihn Kyang n'avait pas cette arme levée vers lui, les choses auraient été largement plus simples. Donc pour l'instant, l'étudiant en est réduit à une chose ; soupirer longuement. Il grimace légèrement en levant un peu les yeux au ciel, et marmonne, dans une ultime tentative de négocier ; « Okay. Mais tires pas. » De toutes façons, le projectile encore planté dans le décor, ses chances offensives sont réduites au néant. De fait, il baisse doucement son arme, et tire un peu sur la cordelette pour ramener vers lui le projectile. La petite pique de fer teinte un peu au sol, suivi d'un léger bruissement tandis qu'il le tire par terre. Le cœur battant, Hye Sung reste concentré sur ce fait, priant pour que son vis-à-vis n'appuie pas sur la détente. Toujours sans geste brusque, il embobine la corde autour de cette sorte de minuscule lance, sans se préoccuper de remettre correctement l'engin en état de marche. Une fois ceci fait, il range le harpon dans la grande poche de son sac, malgré tout un peu amer à cette pensée. Stoïque, quoi que peu rassuré, Hye Sung déglutit.

Ihn Kyang reprend à nouveau la parole et... Pour tout dire, Hye Sung peine à croire ses oreilles. Mais pas assez insolent, ou tout simplement suicidaire en l’occurrence, il ne dit rien, mais... N'en pense pas moins, oui. Certes, il est clair qu'il ne connaît son interlocuteur ni d'Eve, ni d'Adam, et il pourrait donc être assez difficile de le juger. Pourtant, imaginer le jeune homme être patient, ça devient soudainement tout un concept. De fait, il retrousse un peu les lèvres, se contentant de hocher la tête, sans trop y croire. Le participant blessé poursuit au sujet du fameux Kyung Hei, faisant cette fois-ci preuve d'un humour un peu particulier. Un rire s'élève, cruel. De quoi glacer le sang à l'étudiant, qui pour le coup, ne sait absolument pas sur quel pied danser. Le jeune homme semble se détendre vaguement aux traits d'humour dont Hye Sung fait preuve, mais en même temps, ce dernier ne voudrait pas prendre ceci pour acquis. Une impression un peu particulière lui traverse l'esprit... Celle d'être le bouffon du roi. Une position peu enviable, en somme. Du coup, à cette plaisanterie d'un goût déjà trop douteux pour lui, surtout en cet instant, il se contente de rire un peu nerveusement... Sans trop savoir pour quoi. Un gars qui se fait frapper pour sa maladresse, ça n'a rien de drôle. Surtout quand l'auteur de la blague semble plutôt sérieux. Surtout quand on se sent visé par la plaisanterie en question, aussi. « Bah, j'suis pas toujours aussi maladroit, en fait. » assure t-il. « Seulement, sous le coup de la peur, je peux pas trop prévoir mes réactions. Genre des fois tu vas crier, des fois tu vas sursauter, bref... Donc ouais, du coup c'est plus de la surprise de que la maladresse. Tu vois le truc ? » demande-t-il, sur le ton de celui qui essaye de faire la conversation le plus simplement du monde. Juste pour essayer de détendre un peu l'atmosphère, sans avoir la prétention de vouloir usurper la place de Kyung Hei, ou quoi que ce soit d'autre. Bon, il admet qu'en l’occurrence, sa surprise a failli le faire faire embrocher quelqu'un. Mais a t-il besoin de le rappeler ?

Bientôt, son interlocuteur vient annoncer qu'il est lui aussi arrivé le 15 mai. Et sans être surpris le moins du monde, Hye Sung ne se souvient absolument pas du jeune homme. En revanche, Ihn Kyang semble s'en étonner davantage, soulignant ne pas l'avoir remarqué. Une remarque brûle les lèvres de Hye Sung, mais... Est ce bien nécessaire de préciser que s'il ne se souvient pas de lui, c'est peut-être qu'il ne ressemble pas tant que ça à son ami ? Ça sonnerait davantage comme une provocation qu'une remarque lambda qui sonne avec un peu d'humour, lui semble-t-il. Et présentement, cette supposée ressemblance semble paraît comme être un atout pour rester en vie. Donc, autant ne rien dire à ce propos, et se contenter de dire ; « J'me souviens pas de toi non plus... Mais j'ai jamais été super physionomiste. »

L'étudiant pose son regard sur la plaie et interroge. Mais bien rapidement, il se maudit d'avoir posé la question. N'aurait-il pas été plus sage de faire comme si de rien n'était ? Se complaire dans l'ignorance et l'aveuglement est souvent bien plus simple... Même s'il se doute que Ihn Kyang ne l'aurait pas laissé filer. Le simple fait d'avoir posé cette question lui donne le sentiment d'être obligé envers le chef de gang. Feindre une potentielle inquiétude, proposer de l'aider, entre autres. En soit, que des choses qui incommodent vraiment l'étudiant. Et ce sentiment est d'autant plus ravivé quand son interlocuteur vient ajouter quelques précisions qu'il n'aurait pas nécessairement voulu entendre... Même s'il s'en doutait, c'est vrai. Son vis-à-vis n'a jusqu'à là pas vraiment montré un profil de personne timorée, incapable de tuer. De fait, apprendre qu'il joue le jeu n'est pas une surprise. Pourtant, faire cette allusion à la privation a de quoi rendre le jeune homme parfaitement mal à l'aise. Se priver de tuer... Tout un concept bien obscur, une fois encore, que Hye Sung ne comprend pas. Et qu'il ne souhaite pas comprendre. Du coup, l'étudiant ne tente même pas de se mettre au même niveau que l'autre jeune homme, tout simplement parce qu'il ne veut pas, mais également parce que ça serait plus risible qu'autre chose. En revanche, il a encore un espoir de rendre la situation normale par le biais de la conversation. Malgré sa gorge serrée, c'est le plus naturellement possible qu'il questionne ; « Hah ! Et euh... T'as fait beaucoup de victimes ? » Dieu, que cette conversation est glauque et malsaine... Un sentiment d'antipathie très clair naît au sein du jeune homme, mais comme la plupart du temps, il est incapable de l'exprimer, par crainte de mourir. Crainte qui lui semble parfaitement bien fondée, en l'instant présent.

Son bourreau – disons les choses telles qu'elles sont – continue au sujet de sa blessure, réclamant de l'aide. Hye Sung grimace un peu... Exactement le point qu'il ne voulait pas atteindre. Aider Ihn Kyang, c'est donner à ce dernier l’opportunité à un tueur de rester en vie. De fait, ne pas l'aider, et le laisser mourir ici semble être la meilleure solution. Et autant dire que Hye Sung n'en aurait pas vraiment de scrupules... Tuer quelqu'un de ses propres mains, niet. Ou presque, à moins qu'un concours de circonstances accidentelles ait lieu, comme la dernière fois. Mais laisser la nature faire son devoir sur une personne affaiblie, ben... Là, ça lui posait beaucoup moins de problèmes. Surtout si l'individu blessé en question est un vrai danger. Mais ne pas aider Ihn Kyang, c'est aussi s'assurer d'une mort imminente. Résultat, l'étudiant se trouve encore serré dans un étau ; mourir à coup sûr maintenant, ou peut-être mourir plus tard ? Son interlocuteur a beau dire qu'il ne prendra pas en chasse avant qu'il y soit obligé, il préfère ne pas trop y croire. Malgré tout, son choix est bien vite fait. « Ben... J'ai pas trop l'choix, de toutes façons, j'crois. » admet-il pour manifester son manque de bonne volonté. Heh... Ihn Kyang n'allait pas croire que le jeune homme allait faire ça de gaieté de cœur, quand même ? « Qu'est ce que j'dois faire ? » demande-t-il dans un soupir. Rapidement, le participant ajoute une précision, qui... L'étonne carrément, oui ! Et si cette question de paiement en nature est faîte par pure provocation, Hye Sung ne peut s'empêcher de penser à ses anciens potes, avec qui il faisait souvent des vannes un peu vaseuses au sujet d'une éventuelle homosexualité. « Ooh, tu m'en vois navré. » dit-il sans trop réfléchir, songeant toujours à ces vieilles plaisanteries, levant les yeux en l'air, un soupir amusé s'échappant de ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Mauve


avatar
Âge : 19 ans
Amour : J'ai trouvé ma louve : Hyun Hee.

Nombre de victimes : 33
Contenu du Sac : .
Trois bouteilles d’eau (1L5)
Carte de l’île
Boussole
Lampe torche (avec piles)
Un paquet de clopes
Briquet
Veste en cuir
Smartphone
Montre
Écharpe noire
Uniforme scolaire
Petit pot à fleur
Beretta 92 (chargeur plein)
Bouteille d'eau mélangée d'ecstasy
9 cachets d'ecstasy
5 somnifères
Katana
Décapsuleur
Pistolet à clous
Couverture chauffante
Un manga
Un Yahtzee (2 mini crayons, quelques feuilles, cinq dés)
Petit paquet de chips
Brumisateur plein (400ml)

Avatar : Kai (Exo-K)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Jang Jae Seong & Kiriyama Ryuhei

Messages : 216
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: HYESUNG ; Hurtful Night   Jeu 5 Sep - 5:04


Ihn Kyang ne répond pas à ce que lui demande Hye Sung. Son regard ne brille pas davantage. Sa main ne bouge pas. Ses lèvres son scellées. L’arme reste posée sur l’autre garçon. La raison en est fort simple et est purement stratégique : il voulait qu’en sa présence, Hye Sung soit sous pression. Et vu comment le jeune homme manipule soudainement son arme avec la plus grande des précautions, sans vouloir fanfaronner ou lui répondre de façon un peu railleuse, c’est évident qu’Ihn Kyang a atteint son but. Lorsque la tige métallique entre dans le harpon, l’homme pointe avec plus de précision son arme sur l’autre pour que celui-ci ne soit pas tenté de s’essayer à un acte héroïque. Encore une fois, mission accomplie… Il avait beau être en position de faiblesse présentement, le jeune homme avait réussi à s’imposer une nouvelle fois auprès d’une brebis galeuse de ce jeu cruel. L’arme est rangée, le sac refermé… et aussitôt, n’en voyant plus l’utilité, l’arme à feu d’Ihn Kyang retourne dans son sac à dos. De toute façon, le temps qu’Hye Sung attrape son harpon un peu trop encombrant, nul doute qu’il aurait le temps de le buter quelques fois déjà… Il était donc assez rassuré pour baisser un peu sa garde. Mais juste un peu…

Le pauvre ne semble soudainement plus trop quoi faire de sa peau et ça aussi, ça amuse profondément Ihn Kyang. Il rit lorsqu’il faut rire. Se tait lorsqu’il faut se taire. Quelle adorable petite marionnette, quand il se donnait la peine ! Peut-être que finalement, c’était le destin qui le lui avait envoyé, celui-là. Un rictus se peint sur le visage du blessé lorsque son vis-à-vis commence à se défendre de maladresse, un peu. Sauf qu’en le faisant… il ne semble pas particulièrement convainquant. Peu importe, de toute façon. Ça n’avait vraiment aucune espèce d’importance, non. Ihn Kyang fini par lui faire signe de se taire.

« Tant que me blesse pas dans un sursaut, je devrais pouvoir le vivre quelques minutes. », convient-il, quand même un peu dédaigneux. « Mais faut apprendre à te contrôler, mon gars. Sinon, tu vas finir par te lâcher dans ton pantalon et là, adieu l’honneur… »

Ouais. Pire que de se faire buter : perdre son honneur sur une connerie pareille ! Du moins, pour Ihn Kyang… Ce dernier acquiesce brièvement à propos des talents de physionomistes de Hye Sung qui semblaient atteindre le zéro pointé. Et sur un rire canin, Ihn Kyang assure :

« T’inquiète. Après cette nuit, tu oublieras plus mon visage… »

Une bien inquiétante menace sûrement et il en était plus que fier. Voilà qu’en plus, le jeune homme lui demande combien de victimes il avait, sans pour autant réellement sembler vouloir avoir la réponse. Nouveau rire bref. Ihn Kyang prend une petite inspiration en faisant mine de compter. En fait, le compte était vite fait, dans son cas parce qu’il n’en oubliait aucun.

« Présentement, dix. », finit par convenir Ihn Kyang. « Mais le mois est pas fini, j’ai bon espoir. »

Non, ce n’était pas suffisant. Il était ici pour jouer, what else ? En tout cas, ce type ne savait vraiment pas sur quel pied danser et c’était drôle, hein…. Il faut dire qu’il n’était peut-être pas prêt à discuter avec lui. Toutefois, Ihn Kyang n’allait pas lâcher le morceau alors que ça devenait aussi intéressant.

« Et toi, combien ? Tu joues le jeu ? », demande-t-il donc, réellement intéressé par la réponse. « Tu devrais. Tu es un beau gars à l’allure plutôt forte. Si tu déconnectais un peu de ta conscience, tu pourrais devenir un parti de choix, sur l’île des damnés. »

Et ce n’était pas tellement des compliments… plutôt une forme de manipulation qu’Ihn Kyang testait. Il était généralement plutôt bourrin que manipulateur, mais ça lui plaisait, ce soir. Il faut croire que la perte de sang lui montait à la tête… Ou qu’il s’emmerdait beaucoup depuis quelques jours et que Hye Sung était le divertissement idéal, tout à coup ! C’est d’autant plus vrai lorsque vient le moment d’aborder le sujet de l’aide demandée… Et là, c’est tout simplement fantastique. Ihn Kyang doit retenir un nouveau rire moqueur, qui ne sort ainsi donc pas cette fois. Il prend une petite inspiration, amusé.

« Non, en effet. Tu n’as pas le choix. Enfin… si bien sûr. Mais je vise très bien. Même une poule sans tête qui court dans l’autre direction. », assure le jeune homme comme s’il parlait de la météo et non pas d’abattre celui à qui il parlait présentement. « Tu vas t’approcher, laisser tes mains loin de mon sac pour que je n’ai pas envie de les couper et m’aider à me relever pour que je puisse m’asseoir sur une grosse roche derrière nous, histoire de ne pas attraper la mort assis comme ça par terre. »

Quant à cette histoire de payer nature… ou plutôt, de ne pas le faire, Ihn Kyang assure :

« Oh, mais j’étais sérieux. Tu es séduisant, mais tu sembles surtout être du genre à faire l’étoile de mer, ce qui n’est pas très plaisant, en vrai. »

Et dans un petit rire clairement moqueur :

« Quoi ? Tu penses qu’un mec comme moi qui peut avoir qui il veut dans son lit va se priver de regarder de ce côté-là ? Faut pas rêver ! »

Modestie level 0.

_________________

You're a Beauty and I'm the Wolf
I feel the sensation at once. I’ll take you in one mouthful. I take in your scent, scrutinize your color. I’ll eat you up. Ah, but my strength weakens. Maybe I’m sick. Get a grip. How’d you get your heart stolen by a human? He’s only a one-bite meal. I’ve fallen for this irresistible, powerful feeling and I’ve let go of myself. The hidden thing within me has opened its eyes now.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 20 ans
Amour : Forever alone !

Nombre de victimes : 2
Coupons : 466
Contenu du Sac : ► Une bouteille d'eau (1,5 L)

► Une carte de l'île
► Une boussole
► Une lampe torche
► Un briquet
► Un petit coussin
► Un plaid
► Un hoodie
► Deux carnets
► Un stylo
► Un bonnet

► Son téléphone
► Des lunettes de plongé et un tuba
► Un roman en anglais américain
► Un jouet qui couine.. °°'
► Un filtre à eau de camping

► Un harpon

Avatar : Kim Yu Kwon (Block B)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Myuu.BANG!
Doubles Comptes : Hwang Da Som & Lee Seung Joo

Messages : 4709
Activité RP : 2









MessageSujet: Re: HYESUNG ; Hurtful Night   Dim 8 Sep - 23:54

Se faire tirer dans les pieds, pour mieux danser. Être au bout des ficelles d'un marionnettiste... Ce sont là deux impressions qui ne quittent pas Hye Sung. Sentiments qui n'ont rien pour lui plaire. Mais peut-il seulement avoir la possibilité, ou plutôt l'audace, d'agir autrement que comme il le fait actuellement ? Le jeune homme préfère ne pas trop s'y essayer, par crainte de se brûler les ailes... Et pourtant, ce n'est pas l'envie qui manque ! Mais en attendant, il ne peut qu'attendre que la situation se passe, et qu'Ihn Kyang accepte de le laisser filer sans lui tirer dans les jambes... Littéralement, cette fois-ci. A ce propos, le participant accepte finalement de baisser son arme, avant de la ranger dans son sac. Son vis-à-vis soupire en silence, malgré tout soulagé d'avoir une pression de moins à supporter. Il déglutit doucement, se sentant quelques peu détendu.

Hye Sung essaye alors de justifier un peu sa maladresse quasi-mortelle, mais... Son interlocuteur lui fait rapidement signe d'arrêter. Donc, il se tait, non sans trépigner intérieurement. Il est d'autant plus agacé d'être interrompu pour ça. Pour une remarque dédaigneuse. Pas agacé dans le sens où il sent sa fierté malmenée par cette possibilité de souiller son pantalon et son honneur d'un coup... Mais plutôt par le fait que l'autre interrompe un effort pour une parole impérieuse. De fait, l'étudiant ne porte pas la moindre importance à cette parole. Quitte à donner l'impression de n'avoir aucune sorte de fierté masculine, ce qui n'est pas le cas. Une telle remarque d'une personne qu'il ne connaît que depuis quelque minutes, et pour lequel il éprouve déjà une certaine animosité, ne lui fait ni chaud ni froid. « Ouais, ouais... » se contente t-il de répondre, le ton plat et un peu blasé, les yeux dans le vide.

Quant aux prochains dires d'Ihn Kyang... Hye Sung n'en doute pas un instant ! Et dans un sens, c'est tant mieux. Mais à ce propos, il s'essaye à plaisanter un petit peu ; « Hah ça, je m'en doute. J'imagine que tu serais vexé si je venais à le zapper, hein ? » dit-il avant de pincer un peu les lèvres... Bon d'accord. En soit, il se ficherait certainement qu'Ihn Kyang soit vexé... Dans la mesure où la vexation de ce dernier ne le mènerait pas à le tuer froidement ! Et actuellement, le jeune home voit son vis-à-vis comme étant capable de le faire, vu la menace camouflée qui lui est adressée. Donc autant graver ce visage dans sa mémoire, dans l'espoir ne plus jamais le croiser.

Ils en viennent alors à parler victime... Et non content d'être refroidi à cette privation précédemment abordée, Hye Sung se trouve davantage découragé quand le chef de gang vient à parler de ses victimes comme une sorte de rondement. « Tu dois faire le bonheur des organisateurs... » répond-il simplement, avant que la question ne lui soit retournée. Mais Ihn Kyang ne s'arrête pas là, venant carrément lui donner quelques conseils. L'étudiant regarde vaguement ses propres bras à cette question d'allure, qui l'étonne. Être un parti de choix, ici ? Ça lui semble être complètement improbable, à vue de sa participation quasi-nulle au jeu. « Je ne joue pas le jeu, mais j'ai une victime. » A t-il besoin de préciser que c'est à cause de ce fameux effet de surprise, précédemment évoqué ? Il préfère taire ce fait, sentant clairement les moqueries venir. L'idée de devenir un parti de choix sur cette île l'offusque carrément, en tout cas. Il est pourtant bien loin de préférer mourir que se salir les mains, mais bon... Sa conscience reste encore intacte quoi ! « Bah, t'sais, j'préfère rester spectateur. Ça m'amuse pas de regarder les gens se faire tuer, mais bon... J'préfère vous laisser vous massacrer les uns les autres et attendre que ça passe. Après, j'verrai bien. » explique t-il simplement. Pour l'instant, il ne s'en porte pas plus mal. Même s'il se doute que pour le statut de héros, il repasserait... Et pour le coup, il retient un peu ses envies de cracher sur la façon qu'a Ihn Kyang de voir les choses, mais c'est sûrement ce qu'il a de mieux à faire pour rester en vie.

Son interlocuteur s'essaye lui aussi à l'humour. Plus grinçant pour sa part... Hye Sung penche un peu la tête sur le côté, reniflant. Oui, c'est bien ce qu'il disait ; il n'a pas le choix. L'autre participant lui donne quelques directives, auxquelles il opine. L'idée de piquer le sac de l'autre, et se barrer avec lui traverse bien l'esprit... Mais c'est sûrement une opération plus suicidaire qu'autre chose, ne sachant pas si Ihn Kyang garde une autre arme sur lui. A ce stade, autant obéir à contrecœur. Les explications terminées, l'étudiant va donc se poser derrière son vis-à-vis, pour le saisir fermement sous les bras. Un soupir est lâché, à traîner ce poids quasiment mort jusqu'au rocher précédemment désigné. Une fois les fesses d'Ihn Kyang posées sur le dit roc, il le lâche, sans même trop s'assurer que l'autre a un bon point d'appui – décidément, non. Il ne faut pas trop lui en demander.

Et là, Ihn Kyang lui annonce qu'il était sérieux. Hye Sung hausse un peu les sourcils, perplexe. Il dévisage son interlocuteur, écoute ce qu'il a à dire, mais... Qu'on le tacle sur sa fierté, ça l'avait moyennement enchanté, mais il avait passé ça sous silence. Mais maintenant sur sa virilité ? Il allait peut-être falloir arrêter, là, non ? En tout cas, il laisse le participant terminer ce qu'il à a dire. « Ah, mais y'a pas de problème, hein. » convient l'étudiant quant à l'ouverture d'esprit de son vis-à-vis. « Seulement, tu m'en voudras pas si j'tiens pas particulièrement à te prouver que j'ai plus de ressources que t'as l'air de vouloir le croire, hein. » poursuit-il sur le ton de l'évidence.

_________________


- the golden age is over -
(c) SILVER LUNGS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Mauve


avatar
Âge : 19 ans
Amour : J'ai trouvé ma louve : Hyun Hee.

Nombre de victimes : 33
Contenu du Sac : .
Trois bouteilles d’eau (1L5)
Carte de l’île
Boussole
Lampe torche (avec piles)
Un paquet de clopes
Briquet
Veste en cuir
Smartphone
Montre
Écharpe noire
Uniforme scolaire
Petit pot à fleur
Beretta 92 (chargeur plein)
Bouteille d'eau mélangée d'ecstasy
9 cachets d'ecstasy
5 somnifères
Katana
Décapsuleur
Pistolet à clous
Couverture chauffante
Un manga
Un Yahtzee (2 mini crayons, quelques feuilles, cinq dés)
Petit paquet de chips
Brumisateur plein (400ml)

Avatar : Kai (Exo-K)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Jang Jae Seong & Kiriyama Ryuhei

Messages : 216
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: HYESUNG ; Hurtful Night   Dim 6 Oct - 17:46


L’armée est rangée pour de bon et en même temps, est-ce que Hye Sung avait le choix ? Toutefois, ce n’est pas pour autant que l’intelligence régnait et l’air un peu dédaigneux, voire ennuyé du garçon n’est guère en sa faveur. Ihn Kyang arque un sourcil, mais ne parle pas pour le moment. Tout viendrait à un moment opportun... Et lorsqu’il allait le recroiser, au mieux de ses capacités, il allait le faire pleurer et supplier, voilà tout. Satisfait de cette décision, Ihn Kyang se calme un peu. C’était néanmoins une façon de se convaincre qu’il gardait le contrôle parce que pour le moment, il ne l’avait pas entièrement et il le savait. Mais, pour un chef de meute, ce n’était pas facile à accepter. Voire, c’était carrément impossible. Fierté mal placée ? Probablement, oui. Et Ihn Kyang ne faisait pas exception à la règle. La sienne, de fierté, était gonflée comme une montgolfière.

Vexé à l’idée que l’autre oublie son visage ? Un petit sourire canin étire les lèvres d’Ihn Kyang. Et pas gêné, ni pourvu de beaucoup de modestie, il assure :

« Vexé ? Bien sûr que non... puisque ça ne peut pas arriver. »

Carrément, ouais. Il hausse ensuite légèrement les épaules à propos des organisateurs, son regard sombre en revenant plutôt à sa jambe. Il se fichait comme de l’an quarante de ces types et, de toute façon, s’il venait à en croiser un, il allait le tuer froidement, voilà tout. Le jeune homme grimace tout en relevant un peu sa jambe, histoire de poser son pied à plat contre le sol. Ainsi, au moins, la blessure n’était plus vraiment en contact avec la terre et le lichen. Il acquiesce ensuite brièvement à propos de la victime d’Hye Sung, quand même intéressé par cette information.

« Ce n’est pas beaucoup. », convient Ihn Kyang sans que cette fois ça ne soit autre chose qu’une constatation banale. Non, pas une insulte. Le sujet l’intéressait trop, sûrement. « C’était comment ? »

Attendre que ça passe... c’était quand même une drôle de façon de voir les choses et ça fait arquer un sourcil au chef de gang de rue. Il observe un long moment Hye Sung, le jaugeant du regard comme s’il se demandait s’il était vaguement admiratif ou très méprisant de ce genre de ligne de conduite.

« Tu vas devenir une victime sous peu. », convient finalement Ihn Kyang, tout simplement. « Chez nous, dans le confort de notre civilisation, on peut très bien choisir de n’être ni la proie, ni le prédateur. Mais ici, où la loi de la jungle règne, c’est impossible. Si tu ne fais rien, tu deviendras ce que les autres veulent que tu sois. Et ils ne veulent pas que tu sois un prédateur. »

Ne restait que la proie. Et donc, la mort. Puis, le jeune homme s’approche finalement. Ce n’est clairement pas pour plaire à Ihn Kyang, mais quel choix avait-il ? Il ne quitte pas autant que possible Hye Sung du regard, grognant un peu malgré tout alors que ce dernier le traîne de façon pas mal précaire, lui faisant plus mal à la jambe qu’autre chose. Ça prend tout son petit change à Ihn Kyang pour ne pas le frapper, mais il serre les dents et prend sur lui jusqu’à ce qu’il soit largué sans douceur sur une grosse roche. Là, il y prend rapidement appui, histoire de ne pas retomber au sol sans grâce. Ça aurait bien été la cerise sur le gâteau... Le jeune homme a un regard sombre pour Hye Sung, mais ne fait rien de menaçant et n’a même pas de paroles du genre pour lui. Pour le moment, du moins...!

Quant à lui prouver les ressources dont il bénéficiait, Ihn Kyang grogne :

« Dommage. Ça aurait pu être intéressant. »

Il observe un moment le garçon sans plus parler comme s’il le jaugeait du regard. Et finalement, après un moment de silence, Ihn Kyang reprend la parole, peut-être un peu confus. Ça devait être tout ce sang perdu qui le rendait un peu moins dur qu’à l’habitude... connerie.

« Tu lui ressembles vraiment, même de près. C’est un truc de ouf. C’est quoi ton nom de famille ? », demande soudainement Ihn Kyang, réellement curieux. « T’as de la famille à Séoul ? P’tain c’est con que tu sois voué à crever... »

Et redressant un peu le menton, toujours fier dans tout ce qu’il faisait, Ihn Kyang assure :

« Moi, je pourrais te montrer à survivre. Faire de toi un alpha... »

Ouais. C’était vraiment tout ce sang perdu... Et aussi une ressemblance qui l'atteignait plus qu'il n'aurait aimé l'admettre.

_________________

You're a Beauty and I'm the Wolf
I feel the sensation at once. I’ll take you in one mouthful. I take in your scent, scrutinize your color. I’ll eat you up. Ah, but my strength weakens. Maybe I’m sick. Get a grip. How’d you get your heart stolen by a human? He’s only a one-bite meal. I’ve fallen for this irresistible, powerful feeling and I’ve let go of myself. The hidden thing within me has opened its eyes now.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 20 ans
Amour : Forever alone !

Nombre de victimes : 2
Coupons : 466
Contenu du Sac : ► Une bouteille d'eau (1,5 L)

► Une carte de l'île
► Une boussole
► Une lampe torche
► Un briquet
► Un petit coussin
► Un plaid
► Un hoodie
► Deux carnets
► Un stylo
► Un bonnet

► Son téléphone
► Des lunettes de plongé et un tuba
► Un roman en anglais américain
► Un jouet qui couine.. °°'
► Un filtre à eau de camping

► Un harpon

Avatar : Kim Yu Kwon (Block B)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Myuu.BANG!
Doubles Comptes : Hwang Da Som & Lee Seung Joo

Messages : 4709
Activité RP : 2









MessageSujet: Re: HYESUNG ; Hurtful Night   Ven 11 Oct - 19:46

En voilà un que la modestie n'étoufferait probablement pas, pense Hye Sung à la remarque de son vis-à-vis. Et pourtant, il ne peut qu'être d'accord. A supposer qu'il ne reconnaisse pas le visage d'Ihn Kyang dans un contexte diurne, nul doute que le nom lui mettrait la puce à l'oreille. En tout cas, il penche un peu la tête, convenant de cet état des faits, malgré tout perplexe face à tant de fierté. Il ne fait néanmoins aucune remarque, n'y voyant aucune utilité. Il semblerait que toute parole soit prétexte pour que le chef de gang affirme encore un peu plus sa fierté... Ce qui, pour tout dire, lasse un peu l'étudiant.

Ils en viennent à discuter victimes. Hye Sung apprend sans surprise que son interlocuteur est un joueur affirmé, avant d'annoncer qu'il a également son petit quota... Qui, bien entendu, fait bien pâle figure en comparaison à celui d'Ihn Kyang. Et s'il s'attendait à se faire vanner à ce sujet, il est bien surpris de voir que son interlocuteur l'interroge à ce propos.  Mais si l'effort de la conversation est là, le jeune homme n'est pas certain d'en être ravi. A vrai dire, cet intérêt le prend un peu de court. Il est un peu déstabilisé à l'idée qu'on puisse lui demander comment c'était. N'était ce pas là le comble de la curiosité malsaine ? Hye Sung fronce un peu les sourcils, étonné. « Tu veux que j'te décrive cet instant de désarroi total ? T'as des préoccupations un peu chelou, mec... » dit-il sur une voix calme, qui trahit néanmoins sa perplexité. En tout cas, ils en viennent à discuter stratégie, ou tout du moins, la façon qu'ils ont de jouer. Si Ihn Kyang semble être le prédateur par excellence, c'est bien différent pour son interlocuteur, qui explique sobrement attendre que le temps passe... Mais quiconque connaissait bien Hye Sung aurait assuré que ce choix ne serait pas étonnant de la part du jeune homme. En tout cas, il ne sait pas trop à quoi s'attendre pour la réaction de l'autre participant. Allait-il se moquer ? L'enfoncer plus bas que terre ? Hye Sung énonce son choix s'en trop s'en préoccuper. Après tout, cette stratégie l'avait plutôt réussi jusqu'à là, non ? Et pourtant, ils étaient sur l'île depuis autant de temps. Il écoute avec attention ce que le blessé explique. « Pour l'instant, elle me convient. Et j'm'en sors aussi bien que toi. Même mieux, je dirais. » ajoute t-il en montrant la blessure du doigt. Ce n'était ni une remarque moqueuse, ni dédaigneuse. Juste réaliste. Et même sur le plan de la conscience, il s'en sortait mieux ; au moins n'avait-il pas les mains trop salies. Mais en l’occurrence, Hye Sung n'est pas convaincu qu'Ihn Kyang s'encombre de tels scrupules. Question de différence de point de vue, probablement. « Mais t'as sûrement raison. » convient-il. Il avait eut le temps d'y penser ; il se doutait qu'à un moment ou à un autre, cette façon de procéder aurait une faille. Il se permet de nuancer ; « Un jour, je devrai bien faire un choix. » Mais comme n'importe qui sur cette île, probablement, il ne souhaitait pas être une victime... Et ne pouvait pas être un prédateur à proprement parlé. « Juste, je pense que c'est plus simple pour l'instant de laisser les autres s'épuiser. Tuer m'enchante pas, mais j'ai pas envie de crever ici. Peut-être que mener les autres à leur perte est ce qui me conviendrait le plus. » Tout aussi horrible  ceci puisse t-il être à dire. Hye Sung n'étant pas à son avantage au combat physique, tuer les autres n'était pas possible, à moins d'un certain concours de circonstances, comme la dernière fois. Après, cette éventualité qu'il vient d'exposer reste encore très floue, et difficile à mettre en œuvre. Mais ici, c'est sûrement ce qui lui serait le plus facile à exécuter.

Ihn Kyang ne se fait pas plus insistant à cette histoire de ressources, mais la remarque qu'il ajoute fait claquer la langue de Hye Sung, un peu agacé. Ce dernier, après avoir hissé – ou plutôt lâché – l'autre participant sur une grosse pierre, s'éloigne un peu, à une distance correcte. Le chef de gang s'étonne encore de sa ressemblance à Kyung Hei, visiblement, et lui demande son nom de famille. « Choi. » répond-il simplement. Hye Sung est ensuite étonné par ce que le jeune homme lui demande. « Non. Enfin... J'sais pas, en fait. Peut-être. » répond il, en pleine hésitation. Après tout, il ne savait rien de sa famille biologique ; ni même son nom de famille, ni son origine. Strictement rien. Il se fait ensuite plus étonné aux dires qui sont ajoutés ; « Pourquoi ça s'rait con ? Ça va pas se répercuter sur ton pote, t'sais. » dit-il sur le ton de l'évidence. Un soupire est ensuite lâché quand Ihn Kyang poursuit. Faire de lui un alpha ? « Heu... J'suppose que ça part d'une bonne intention ? » dit-il, plus qu'incertain. Bonne intention, façon de parler. « Mais franchement, non. Ça m'intéresse pas. Ce qui me laisse perplexe, c'est que t'as l'air d'y tenir mordicus. » fait-il remarquer. Peut-être était ce dû à cette fameuse ressemblance ? Quoi qu'il en soit, Hye Sung n'est pas sûr de vouloir savoir. Et à vrai dire, maintenant qu'il a aidé son vis-à-vis, il n'a qu'une idée ; partir le plus loin possible de ce dernier. Il  tapote du pied le sol terreux et humide, nerveux.

_________________


- the golden age is over -
(c) SILVER LUNGS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Mauve


avatar
Âge : 19 ans
Amour : J'ai trouvé ma louve : Hyun Hee.

Nombre de victimes : 33
Contenu du Sac : .
Trois bouteilles d’eau (1L5)
Carte de l’île
Boussole
Lampe torche (avec piles)
Un paquet de clopes
Briquet
Veste en cuir
Smartphone
Montre
Écharpe noire
Uniforme scolaire
Petit pot à fleur
Beretta 92 (chargeur plein)
Bouteille d'eau mélangée d'ecstasy
9 cachets d'ecstasy
5 somnifères
Katana
Décapsuleur
Pistolet à clous
Couverture chauffante
Un manga
Un Yahtzee (2 mini crayons, quelques feuilles, cinq dés)
Petit paquet de chips
Brumisateur plein (400ml)

Avatar : Kai (Exo-K)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Jang Jae Seong & Kiriyama Ryuhei

Messages : 216
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: HYESUNG ; Hurtful Night   Ven 18 Oct - 5:16


Visiblement, plus la conversation avançait et moins Hye Sung savait où se mettre. On n’aurait probablement pas pu le lui reprocher, mais Ihn Kyang, un peu perdu dans ce jeu, ne comprenait pas vraiment pourquoi le jeune homme en faisait tout un plat. Bien sûr, qu’il voulait savoir. L’état psychologique d’adversaires probables était intéressant, voire carrément vital à sa propre survie. De fait, l’homme fini par hausser lentement les épaules, son regard toujours soigneusement posé sur l’autre.

« De mon point de vue, c’est toi qui est étrange... », fini par convenir Ihn Kyang tout en arquant les sourcils dans un signe de surprise passive. « Tu es ici, mais tu ne joues pas vraiment le jeu. Tu ne t’intéresses pas à l’aspect psychologique des concurrents, même ceux qui pourraient te nuire grandement. Au fond, ce n’est qu’une question de temps avant que tu crèves. Et le plus tôt sera le mieux. »

Il l’avait dit sans émotion particulière, dressant seulement un tableau objectif de la situation. De son humble avis, bien sûr... Il baisse ensuite le regard sur sa blessure, puisqu’elle était pointée du doigt, mais Ihn Kyang n’est guère impressionné et pour cause, il savait déjà exactement quoi faire pour la soigner et combien de temps il la traînerait. Il avait pris le temps d’y songer, bien entendu. Et si ça arrivait à ce rigolo, qu’est-ce qu’il ferait, hein ? Au moins l’autre fini par reconnaître qu’il a raison. Et bien sûr, qu’il a raison. D’ailleurs, Ihn Kyang lui envoie un petit regard railleur qui signifiait clairement qu’il était temps qu’il s’en rende compte ! Un rire bref mais terriblement amusé franchit le seuil des lèvres du prédateur alors qu’il reprend la parole.

« J’ai hâte de voir le choix que tu feras, dans ce cas. », déclare Ihn Kyang d’une voix un peu moqueuse. « Tout dépend de tes prochaines rencontres, je suppose. »

On aurait vraiment dit des putains de souris des laboratoires, tous autant qu’ils étaient ! Sauf le volontaire, qui savait très exactement ce qu’il faisait et où était sa place dans la chaîne alimentaire. Ça, c’était quelque chose qu’il ne pouvait que respecter. Quant à l’épuisement, il secoue la tête de gauche à droite, vraisemblablement pas réellement convaincu par cette approche.

« Tu t’épuises toi aussi, que ce soit par le manque de sommeil, le manque de nourriture, la fuite... Peu importe. Tu t’épuises tout autant que nous. Quelqu’un va te tomber dessus bientôt pour te blesser : c’est inévitable. Fuir ne te sauvera pas éternellement et dans le fond, tu le sais. Tu sais que tu t’essouffles. », murmure lentement Ihn Kyang, son regard ne quittant pas Hye Sung une seule seconde en même temps qu’il bouge un peu la jambe pour trouver une position plus confortable. « Ton choix arrivera vite. Tic. Tac. Tic. Tac... »

Un nom lui est ensuite donné. Pas celui de son ami. Mais visiblement, Hye Sung ne semblait pas certain d’être possiblement de la même famille que celui-ci et ça fait lentement arquer les sourcils à Ihn Kyang. Eh bien quoi ? Il commençait déjà à perdre la boule ou quoi ?

« Peu importe. »

La voix de l’homme claque comme un fouet dans l’air, sèche. Ça l’avait irrité et lui-même n’était pas certain de savoir pourquoi. De toute façon, son aide est refusée et ça, c’était quand même une mauvaise nouvelle pour Hye Sung, non ?

« Bien, alors si je te recroises, je m’amuserai. », fini par déclarer le chef de gang de rue tout en haussant les épaules, nonchalant. « Maintenant je crois que tu devrais détaler comme le gibier que tu es à mes yeux. Vraiment. »

Et pour répondre à ce qui rendait le jeune homme si perplexe, Ihn Kyang répond pour toute conclusion :

« Laisser parler le coeur pour des raisons arbitraires, c’est s’affaiblir, mais s’enrichir par moment. Il suffit de savoir quand ne pas le faire. Tu as échoué le test. Retour à la case départ. Espère juste que te revoir m’amuse assez pour te laisser en vie. »

Et sur ce, l’homme fait signe au garçon de partir, une nouvelle fois. Qu’il dégage. Lui avait de quoi faire, de toute façon... Et bizarrement, il allait malgré tout chérir le souvenir de cette rencontre. Son vieil ami lui manquait... Et s’il ne faisait que se rappeler du visage d’Hye Sung, de sa façon de se tenir, ce serait comme s’il était ici, sur cette île. Malheureusement, le charme se rompait dès qu’il ouvrait la bouche.

_________________

You're a Beauty and I'm the Wolf
I feel the sensation at once. I’ll take you in one mouthful. I take in your scent, scrutinize your color. I’ll eat you up. Ah, but my strength weakens. Maybe I’m sick. Get a grip. How’d you get your heart stolen by a human? He’s only a one-bite meal. I’ve fallen for this irresistible, powerful feeling and I’ve let go of myself. The hidden thing within me has opened its eyes now.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 20 ans
Amour : Forever alone !

Nombre de victimes : 2
Coupons : 466
Contenu du Sac : ► Une bouteille d'eau (1,5 L)

► Une carte de l'île
► Une boussole
► Une lampe torche
► Un briquet
► Un petit coussin
► Un plaid
► Un hoodie
► Deux carnets
► Un stylo
► Un bonnet

► Son téléphone
► Des lunettes de plongé et un tuba
► Un roman en anglais américain
► Un jouet qui couine.. °°'
► Un filtre à eau de camping

► Un harpon

Avatar : Kim Yu Kwon (Block B)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Myuu.BANG!
Doubles Comptes : Hwang Da Som & Lee Seung Joo

Messages : 4709
Activité RP : 2









MessageSujet: Re: HYESUNG ; Hurtful Night   Sam 19 Oct - 15:29

Hye Sung hausse un peu les sourcils... Mais ne cherche plus à comprendre. A quoi bon ? Ils étaient tous deux sur une longueur d'onde différente, et ne pourraient vraisemblablement pas s'entendre sur la stratégie à adopter en ces lieux. Car l'étudiant a beau assurer qu'il ne veut en rien ce mêler à ce macabre divertissement, et prendre un maximum de recul sur tout ça pour conserver sa santé mentale, Ihn Kyang ne semblait pas l'entendre de cette oreille. Lui, il jouait le jeu et s'était pleinement immergé dans ce climat malsain et dérangeant. En un sens, tant mieux pour lui, au moins avait-il de bonnes capacités d'adaptation, à la différence de son interlocuteur, qui lui, peinait toujours un peu à trouver sa place. Ce dernier a un peu de mal à se faire entendre que c'est lui qui est étrange, à ne pas se préoccuper de la psychologie de ses potentiels adversaires. Dire à Ihn Kyang qu'il l'a cerné comment étant un mordu de Battle Royale qui prend un malin plaisir à faire tourner les autres en bourrique lui brûle les lèvres, mais... Il s'abstient, une fois encore. Il se laisse entendre qu'il mourrait rapidement, ne cherchant même pas à se défendre. A ce stade, ça lui passe un peu au dessus de la tête, et il préfère ne pas se sentir outré par les paroles de quelqu'un qu'il ne peut pas voir en peinture. Hye Sung se contente donc de soupirer en acquiesçant mollement, son regard se détachant de l'autre jeune homme.

Il vient alors admettre qu'Ihn Kyang avait raison sur cette histoire de choix. Malheureusement, Hye Sung a tout autant conscience qu'il ne serait pas tout à fait maître de cette décision. Une épée de Damoclès menaçait au dessus de sa tête... Il ne voulait pas être victime, et ne pouvait être bourreau. Et sous la menace et la pression, il ne savait pas trop dans quel camp il finirait. De fait, il hoche la tête quand son vis-à-vis dit que son sort dépendra de ses prochaines rencontres. « Sûrement, oui. » Là, il ne pouvait s'en défendre, ayant conscience qu'à lui seul, il se limiterait au rôle d'observateur. D'ailleurs, le chef de gang lui me sous le nez une évidence ; lui aussi, ce climat l'épuiserait au bout d'un moment. Là aussi, Hye Sung en avait conscience. Il n'était pas assez débrouillard pour garder une énergie physique suffisante. « Je dis pas le contraire. Physiquement parlant, je ne fais pas le poids, et je m'épuise comme les autres. Mais la fuite joue en ma faveur sur quelque chose ; au moins, je garde toute ma tête. » Et ça, c'était quelque chose qu'on ne pouvait pas complètement lui enlever. Et il était sûr que tôt ou tard, ça lui serait utile.

Ihn Kyang ne semble pas accorder beaucoup d'importance à cette histoire de nom et de famille, l'interrompant brusquement. Une fois encore, Hye Sung se tait, attendant que sa sentence ne soit prononcée. Le chef de gang lui donne congés, après cette histoire de potentielle distraction... Ce qui fait un peu déglutir l'étudiant. Sans en demander davantage, il tourne les talons, se préparant à partir sans rien dire. Néanmoins, la voix de l'autre participant se fait à nouveau entendre. Hye Sung tourne la tête au dessus de son épaule, attentif. « Le test ? Tsh. » a t-il pour seul réponse, un peu dédaigneux... Avant de se mettre en marche, au cas où Ihn Kyang prendrait en compte cette remarque insolente. Et si ce dernier laissait supposer que leur prochaine rencontre puisse « bien » se passer sous réserve que Hye Sung joue encore au bouffon du roi, nul doute que l'étudiant ne prend pas ses paroles au pied de la lettre, espérant qu'il n'y aurait pas de prochaine fois, tout simplement.

_________________


- the golden age is over -
(c) SILVER LUNGS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: HYESUNG ; Hurtful Night   

Revenir en haut Aller en bas
 

HYESUNG ; Hurtful Night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le pigment Moonlight Night
» couches Sweet-Night
» One night stand
» sweet night
» Déception fard Nars "Silent night"


Lethal Instinct :: 
 :: Espaces Naturels :: Forêts
-