Réouverture du forum !
http://lethal-instinct.forumactif.com





Partagez | .
 

 The Ghost River feat. Maruyama Rose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faction Bleue


avatar
Âge : 18 ans.
Amour : J'ai des sentiments pour le volontaire et je suis en paix avec moi-même à ce sujet.

Nombre de victimes : 1
Coupons : 583
Contenu du Sac : .
Une 3DS + quelques jeux
Un ordinateur portable
Un hoodie
Une clé usb
Un iPhone à moitié démonté
Un carnet empli de formules mathématiques + un stylo
Une paire d'écouteurs
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île
Une boussole
Une lampe torche
Un roman
Un chat
Deux rasoirs droits
Un petit réchaud à gaz
Un fouet
Un sac de couchage
Une bombe poivre + recharge
Deux piles pour montre
Une montre à moitié démontée
Deux colliers BR de joueurs décédés
Une lettre de sa mère + une photo d'eux deux

Avatar : Yong Jun Hyung (BEAST)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Kiriyama Ryuhei

Messages : 6363
Activité RP : 0









MessageSujet: The Ghost River feat. Maruyama Rose   Mar 30 Avr - 4:07


If you want me, then do come across !
Le 21 mai 2013 à 06h30

Jae Seong avait eu un petit sourire forcé lorsque Jae Hwa était parti, histoire de saluer le jeune homme. C’était probablement un début… car ce n’était même pas une exigence d jeune homme. Il n’en restait pas moins qu’il devait bien y penser avant de lui offrir un tel geste et que dès que Jae Hwa avait eu le dos tourné, le visage de Jae Seong était redevenu triste comme les pierres. Cette fois, le volontaire l’avait laissé certes en ville, mais pas au cinéma. Plutôt mourir que d’y rester seul encore une seule fois après le drame qui y était survenu la veille. Quatre élèves avaient voulus mettre fin à ses jours. Jae Hwa était arrivé au bon moment et à présent, quatre cadavres gisaient sur le sol de la salle numéro quatre. JS avait peiné à dormir, cette nuit. Rien qu’entendre la respiration de Jae Hwa étendu près de lui l’avait mis dans tous ses états. Cet homme avait tué quatre personnes… sûrement plus, même. Ça allait le rendre complètement fou et pourtant, c’était encore sa meilleure façon de survivre. Il n’oubliait toutefois pas que Jae Hwa pouvait se retourner contre lui n’importe quand. Le volontaire lui avait promis que ce serait « rapide et sans douleur ». Ça ne rassurait guère JS, qui ne voulait pas mourir !

Bref… c’était donc tout autant un soulagement qu’une réelle torture que de voir Jae Hwa s’éloigner de lui. Et pourtant, on lui aurait demandé son avis que JS n’aurait pas voulu l’accompagner dans ses grandes excursions. Il savait qu’il y avait sûrement des élèves qui périssaient pendant ces moments et il en avait déjà trop vu. De fait, il était installé dans un coin de la piscine intérieure de l’endroit, caché derrière une pile de chaises. Ce n’était clairement pas l’endroit le plus réconfortant. C’était décrépit, sale, abandonné… Il manquait clairement du chlore à la piscine qui était envahit par les algues et la crasse. La pièce était vide et chaque bruit minuscule y apparaissait mille fois plus fort, résonnant contre les murs. Et il y avait deux cadavres dans les vestiaires, raison pour laquelle Jae Seong ne s’y était pas réfugié, même si Jae Hwa avait prétendu que c’était bête de sa part. Pas question qu’il mette les pieds dans une pièce où la mort régnait ! Et encore moins qu’il y reste pour une durée indéterminée. De toute façon, il voulait attendre dans un lieu plus rassurant à la base, mais ce n’était pas à lui de décider, visiblement…

Alors JS était là, posé dans un coin, à essayer de se concentrer sur le roman que Jae Hwa lui avait ramené d’une de ses expéditions. Le geste l’avait surpris… peut-être un petit peu touché aussi, même s’il en faudrait plus pour l’amadouer. Il n’en restait pas moins que même s’il y avait sûrement une explication tristement logique derrière ce cadeau, JS n’avait pas voulu que Jae Hwa la lui explique parce que ça faisait du bien, en quelque part, d’avoir l’impression qu’on faisait son possible pour qu’il aille mieux. Il lisait. Essayait de lire… C’était un roman de gare, du genre format de poche qu’on achetait avant de sauter dans le train pour avoir de quoi faire du voyage. Mais, JS était plutôt aux aguets. Et il faisait bien. Parce que soudainement, dans le relatif silence ponctué uniquement de gouttes d’eau tombant contre le dallage, voilà que JS perçoit… autre chose. Des bruits de pas ? Se pourrait-il que Jae Hwa soit revenu ? C’est bête, parce qu’il est bien trop tôt. Ça fait à peine une demi-heure que le jeune homme l’a laissé à son triste sort. Or, l’espoir fait vivre ou du moins, réduit un peu la peur dans la situation présente.

Sauf que ça ne le rassure guère parce que la silhouette qu’il voit apparaître est tout sauf celle du volontaire. Celle-ci était… indéniablement féminine. Et JS n’était pas du genre à sous-estimer le sexe dit « faible ». Ici, ça ne voulait strictement rien dire. Tout dépendait du caractère de cette fille, de l’arme qu’elle avait pioché et de ses motivations. Indéniablement Japonaise, elle avait une démarche féline qui, dans l’état, ne disait rien de bon à JS. Il hésite un peu, songeant à se sauver dans les vestiaires malgré les cadavres. Il se cache un peu mieux derrière les chaises… mais un faux mouvement plus tard, l’une d’entre elle tombe au sol, provoquant un réel carnage auditif ! Il voit la fille réagir au quart de tour, ce qui le fait brièvement paniquer. JS attrape son sac pour y mettre le roman, tremblant, attrapant le piège à loup. Il pourrait toujours le lui balancer à la tronche, non…?

« Reste où tu es !! Je suis armé et je vais m’en servir si tu viens trop près ! », commande soudainement le jeune homme, tremblant de peur. Il espérait seulement que ça ne paraissait pas trop dans sa voix. Être assuré était un principe de base, ici. Jae Hwa le lui avait bien assez répété, déjà. « Ne bouge plus ! Je ne te ferai pas mal si tu restes à distance. »

Heureusement qu’elle ne pouvait pas trop le voir de là. Elle devait deviner, au travers des chaises, sa silhouette et voir ses yeux, mais sûrement pas le piège à loup qu’il tenait. Ni son air complètement effrayé, même s’il craignait qu’elle le comprenne par sa voix légèrement tremblante.

« Qui es-tu…? », demande soudainement Jae Seong, comme si ça pouvait changer quelque chose. Peut-être que finalement, cette fille était sociable, pas vrai ? Ce serait une bonne chose… « Je m’appelle JS. Je suis avec un ami qui va revenir sous peu. »

Une nouvelle fois, il mentionne qu’il n’est pas complètement abandonné à son sort et sans défense. Du moins, il espère qu’elle le prendra au sérieux.

_________________


Just gonna stand there and watch me burn.

But that's alright because I love the way it hurts.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 17 ans
Amour : Ca se mange ?

Coupons : 27
Contenu du Sac : parfum
carnet
ipod
téléphone portable
gourmette
trousse de crayons
briquet
un harpon en bois
barres de chocolat
bombe de laque
paquet de cigarettes

Avatar : Anna Tsuchiya
Pseudo : Ezeckiel
Doubles Comptes : .


Messages : 117
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: The Ghost River feat. Maruyama Rose   Ven 3 Mai - 22:02

    Les jours se faisaient longs, très longs. La solitude était une alliée de chaque instant, et elle s'enveloppe autour de nous, ne faisant plus qu'un avec notre esprit, s'infiltrant dans notre corps comme un horrible virus qui nous rend paranoiaque. Elle avait l'impression que plus les jours passaient loin de sa famille et de sa vie normale, plus elle avait la sensation d'etre folle. Alors elle s'inventait quelque chose pour se rassurer. Elle imaginait que sa sœur était avec elle, jour et nuit, qu'elle lui parlait, qu'elle riait de ses blagues, et que surtout, elle veillait sur elle...
    Ce genre de personnes qu'on ne trouverait jamais sur cette ile....Parce qu'il n'y avait plus grand monde qui croyait aux vertus de l'amitié, et à la paix. C'était chacun pour soi et dieu pour tous. En meme temps, c'était logique, puisque meme votre meilleur ami pourrait se retourner un jour contre vous et vous poignarder.

    Il fallait alors qu'elle reste seule, au moins jusqu'à ce qu'elle trouve quelqu'un qui serait REELLEMENT digne de confiance.
    Elle savait qu'il y avait d'autre membres de son groupe, des bleus à qui elle pouvait faire confiance puisqu'ils ne gagnaient strictement rien a la tuer, bien au contraire. Mais comment savoir qui est qui quand tout le monde se méfie de tout le monde ? C'était a rien n'y comprendre.
    Pour le moment, elle ne pouvait pas se permettre de se laisser aller au sentimentalisme avec qui que ce soit. Elle devait bouger d'endroit, car sa base avait été découverte. Elle ne cherchait évidemment pas des personnes à tuer, car elle n'était pas une chasseuse, mais si quelqu'un de potentiellement dangereux se mettait sur son chemin, alors elle n'hésiterai pas une seconde. Elle avait promis a ses parents qu'elle ne leur infligerait pas la perte d'une autre fille. Elle rentrerait chez elle saine et sauve.

    Elle se glissa dans le grand bâtiment de la piscine, se disant qu'il pourrait faire une bonne cachette pour la nuit. De plus, le bâtiment semblait désert. Alors elle se glissa à l'intérieur, son marteau bien en main au cas ou elle tombe sur un intrus, et sauta par dessus les tourniquets qui nécessitaient de payer un ticket pour rentrer (ticket qu'elle n'avait pas, bien sur). Elle passa par les vestiaires et ouvrit toutes les portes qui avaient sauté de leurs gonds, pour faire une découverte parfaitement macabre dans la dernière de celles ci.
    Elle se couvrit le nez avec un sursaut de dégoût en sentant l'odeur terrible de la mort et en voyant les visage figés dans une horrible grimace. Elle ferma immédiatement la porte, de peur de se mettre à vomir, et se dit qu'elle aurait un peu plus de chance du coté des bassins. Alors elle trouverait surement les distributeurs automatiques avec de la nourriture.

    Ses bruits de pas résonnèrent sur le carrelage de la piscine, et elle mouilla légèrement le bas de son pantalon en débarquant devant les bassins à l'eau chlorée. L'odeur était si familière qu'elle lui faisait presque du bien. Elle aurait presque opté pour piquer une tete, si elle n'avait pas été autant sur ses gardes.
    Mais pour l'instant, il était important qu'elle surveille les alentours. Elle allait se diriger de l'autre coté du bassin quand un véritable cafarnaum se fit entendre a sa droite. Sursautant brusquement, elle se tourna vers la source du bruit et vit une silhouette tremblante, recroquevillée dans l'ombre.
    Elle serra sa main sur son marteau.
    -Qui est la ??

    Le jeune homme ne tarda pas à lui répondre, alors qu'elle s'approchait de l'endroit.
    « Reste où tu es !! Je suis armé et je vais m’en servir si tu viens trop près ! » C'était presque comique, dans un sens, vu ce qu'il tenait dans la main, mais elle obtempéra et s'arreta, raccrochant son arme. Elle avait immédiatement su qu'elle ne craignait rien. On aurait dit un enfant effrayé, tout simplement...
    « Ne bouge plus ! Je ne te ferai pas mal si tu restes à distance. »

    -Promis, je ne bouge pas de la ! Dit elle d'un ton rassurant, sachant qu'elle n'aurait pas à tuer ce jeune homme si peureux.
    Se surprenant presque à sourire légèrement, comme on le ferait devant un adorable chat sauvage effarouché par notre présence, elle plissa les yeux pour mieux le distinguer.
    « Qui es-tu…? », La jeune femme ne dit rien, pas du tout de suite en tous les cas, car elle ne pouvait pas encore se fier à lui. Il fallait qu'il lui montre un signe prouvant qu'il ne lui voulait pas de mal. « Je m’appelle JS. Je suis avec un ami qui va revenir sous peu. »

    -Oh...un ami ? Elle doutait qu'il soit aussi inoffensif que lui, vu son expression quand il l'avait mentionné. « Un ami, tu parles... » pensa t'elle silencieusement.
    -Je m'appelle Rose, Maruyama Rose ! Je ne te veux aucun mal moi non plus, tu peux sortir.
    Voyant qu'il hésitait sérieusement, la jeune femme si quelque chose de très courageux, mais aussi de très inconscient. Elle jeta son unique arme très loin d'elle, de facon à ce qu'elle ne puisse pas le prendre par surprise. Puis elle s’avança très lentement, lentement, lentement vers lui.
    Puis elle s’arrêta à quelques mètres des chaises.

    -Tu dois être affamé...Murmura t'elle en voyant ses joues creuses. Par chance, elle avait encore une barre chocolatée dans son sac, et quelque chose lui disait qu'elle n'aurait que de bons retours si elle la sacrifiait pour lui.
    Elle décida de suivre son instinct, et elle poussa celle ci sous les chaises, avec un léger sourire.
    -Tu peux la manger, elle n'est pas empoisonnée ni quoi que ce soit.
    Elle pencha la tête sur le coté.
    -Ton ami, il revient dans combien de temps ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 18 ans.
Amour : J'ai des sentiments pour le volontaire et je suis en paix avec moi-même à ce sujet.

Nombre de victimes : 1
Coupons : 583
Contenu du Sac : .
Une 3DS + quelques jeux
Un ordinateur portable
Un hoodie
Une clé usb
Un iPhone à moitié démonté
Un carnet empli de formules mathématiques + un stylo
Une paire d'écouteurs
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île
Une boussole
Une lampe torche
Un roman
Un chat
Deux rasoirs droits
Un petit réchaud à gaz
Un fouet
Un sac de couchage
Une bombe poivre + recharge
Deux piles pour montre
Une montre à moitié démontée
Deux colliers BR de joueurs décédés
Une lettre de sa mère + une photo d'eux deux

Avatar : Yong Jun Hyung (BEAST)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Kiriyama Ryuhei

Messages : 6363
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: The Ghost River feat. Maruyama Rose   Ven 10 Mai - 3:43

Une promesse lui est faite… et semble bien tenue. JS prend une profonde inspiration, tentant de calmer les battements frénétiques de son cœur, se disant que cette fois, il n’était peut-être pas tombé sur une cinglée qui tenterait de lui aplatir le crâne dès les deux premières minutes de dialogue. Malgré tout, cette pensée n’est qu’à demi rassurante. N’était-ce pas un marteau, qu’elle avait dans les mains ? JS avait un peu de mal à l’apercevoir, bien caché derrière la pile de chaises qui était encore en place. Mais, il perçoit ce sourire qui étire ses lèvres, bien que brièvement, et voit qu’elle plisse les yeux. Ça non plus, ça ne le rassure guère ! JS tient donc fermement son piège à loup dans ses mains, tremblant comme une feuille au passage du vent. La jeune femme lui répond… mais pas à son prénom, ce qui n’aide pas beaucoup à l’état effrayé du Coréen. Il recule d’un pas, commençant à songer à une possibilité de sortie. Et si Jae Hwa revenait et ne le trouvait pas là ? Il allait croire qu’il s’était enfuit ! Et lorsqu’ils se recroiseraient, nul doute que JS n’aurait même pas le temps de lui expliquer qu’il avait été obligé de quitter la zone…

Rien que cette idée tue un peu son envie de fuite dans l’œuf. Et comme si elle suivait le fil de ses pensées, l’intrus rebondie sur le sujet Jae Hwa. JS hésite un peu, avant de finalement rouvrir la bouche.

« Oui, un ami… Je voyage avec quelqu’un. », explique lentement le jeune homme, la voix toujours tremblante même s’il ne se départi pas de sa petite attitude naturelle. « Je ne te conseille pas de me toucher… C’est le Volontaire. Et il ne s’est pas porté volontaire pour rien. Il est redoutable. »

Allait-elle seulement le croire ou penserait-elle plutôt qu’elle avait inventé ça de toutes pièces ? Pour le moment, il aurait été important qu’elle donne foi aux mots de Jae Seong, c’est un fait. Mais, il ne pouvait le prédire. Un nom lui est finalement donné. Japonaise, comme le laissait supposer son accent, mais son prénom venait clairement d’ailleurs, ce qui rend le jeune homme un peu curieux malgré tout. Il ne pose toutefois pas de questions pour le moment, l’instant ne s’y prêtant guère. Il se contente d’acquiescer lentement, qu’elle puisse le voir ou bien pas. Peu importait, de toute façon. Elle tente de le faire sortir de sa cachette et même que dans un ultime effort, elle se sépare temporairement de son arme. Sauf que…

« Qui me dit que tu n’en caches pas une autre ? », demande soudainement Jae Seong, un peu irrité si c’était le cas. Il n’aimait pas qu’on le prenne pour un abrutit ! D’ailleurs, celle-là continuait malgré tout à avancer. Ce n’était pas très rassurant, tout ça… JS a un nouveau pas vers l’arrière. « Arrête d’avancer ! »

Il se faisait l’impression d’une bête traqué et détestait ça…! Mais qu’il le veuille ou pas, c’est effectivement ce qu’il était et il avait beau avoir cette sensation en horreur, elle faisait à présent partie de son quotidien. Sauf qu’étonnamment… après s’être arrêtée, la jeune femme sort… de la nourriture. Une barre chocolatée, mais c’était bien plus important ici que n’importe quelle autre nourriture. C’était de l’énergie à l’état pur. Son regard va de la barre qu’il distingue au travers des pattes de chaises jusqu’à l’endroit où devait être la tête de l’étrangère qu’il ne distinguait plus du tout à présent à cause de leur position respective. Il hésite… et finalement, même si JS sait pertinemment que ça pourrait être un piège dans lequel il était en train de tomber bêtement, il fait quelques pas sur le côté, le piège à loup toujours dans une main, son sac sur une épaule. Il est sur ses gardes et son regard sauvage le prouve à lui seul. Mais, en quelque part tout au fond de ces prunelles sombres, on peut aussi voir qu’il craque tout doucement…

La barre fini au sol, presque à ses pieds. Il hésite toutefois toujours, faisant finalement remarquer :

« Toi aussi, tu dois avoir faim… Pourquoi est-ce que tu me la donnes ? »

Toutefois, plus les jours passaient et moins Jae Seong était prêt à avoir des élans de bonne volonté ou de politesse. Alors finalement, il se penche très rapidement pour attraper l’aliment avant de reculer de plusieurs pas, son dos rencontrant le mur derrière lui. Le piège tombe toutefois au sol dans un bruit métallique résonnant dans la pièce soumise aux effets d’échos. Ayant bien appris de Jae Hwa, il glisse ses doigts tout le long de l’emballage, juste pour voir si elle était déjà ouverte. Ce n’était pas le cas… alors finalement, il fait glisser son sac le long de son bras, puis y met la barre chocolatée. Son ventre proteste bruyamment… mais il ne pouvait pas manger devant la jeune femme. Et il le ferait avant que Jae Hwa arrive, bien qu’il garderait la moitié pour l’homme. Il était… vraiment trop con, il faut croire…

« Merci… », murmure lentement Jae Seong. Inconsciemment, il commence tout doucement à être un petit peu moins sur ses gardes. Était-ce une bonne chose ? Probablement pas… Mais il avait beau avoir énormément d’instinct de survie, il avait besoin de parler avec des gens dont la gentillesse était plus probante que celle inexistante de Jae Hwa. « Merci, c’est gentil. Tu n’étais pas obligée… »

Mais il avait trop faim pour être assez généreux pour la rendre. Alors il garde le chocolat… Le jeune homme hésite quelques secondes avant de finalement acquiescer lentement au sujet de son ami. En vrai, sachant qu’ici une demi-heure pouvait être énorme et qu’il pouvait se passer bien des drames pendant celle-ci, il ne pensait pas que Jae Hwa reviendrait si vite que ça. Mais… elle n’était pas obligée de le savoir.

« Il est parti faire un tour de reconnaissance dans le coin. Ça ne lui fait pas peur. C’est un militaire de profession… Tu sais, il s’est porté volontaire, alors il n’était pas étudiant. », vante Jae Seong, histoire de montrer qu’il n’était pas non plus accompagné par n’importe qui. Mais est-ce qu’elle allait le croire ? Il le saurait bien assez tôt… « Et toi… Tu es toute seule ? Tu es arrivée quand…? »

JS s’interrompt brièvement avant d’avoir une petite exclamation, se rappelant un peu ses bonnes habitudes.

« Je m’appelle Jang Jae Seong. Mais appelle-moi JS. », marmonne-t-il, sa petite attitude naturelle revenant soudainement au galop.

Un sourire en coin qui s’apparentait plutôt à une moue pleine de style étire ses lèvres. Jae Hwa lui avait dit que ce genre d’attitude limite hautaine et trop assurée allait finir par causer sa perte parce que ça pouvait irriter bien des gens ici, mais… il n’en avait absolument pas conscience. De toute façon, peu importait. Il était prêt à discuter, peut-être…

_________________


Just gonna stand there and watch me burn.

But that's alright because I love the way it hurts.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 17 ans
Amour : Ca se mange ?

Coupons : 27
Contenu du Sac : parfum
carnet
ipod
téléphone portable
gourmette
trousse de crayons
briquet
un harpon en bois
barres de chocolat
bombe de laque
paquet de cigarettes

Avatar : Anna Tsuchiya
Pseudo : Ezeckiel
Doubles Comptes : .


Messages : 117
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: The Ghost River feat. Maruyama Rose   Ven 17 Mai - 17:04

    « Oui, un ami… Je voyage avec quelqu’un. », Si vous voulez mon ami, ce fameux ami ne devait pas etre si proche de lui, si il le laissait seul ici, à la merci de tout le monde. « Je ne te conseille pas de me toucher… C’est le Volontaire. Et il ne s’est pas porté volontaire pour rien. Il est redoutable. »
    La jeune femme tiqua. Elle en avait entendu parler, de ce fameux volontaire. Elle ne l'avait jamais vu, évidemment, mais on lui avait souvent dit que les apparences étaient trompeuses, et que ce n'était pas forcément celui qui semblait le plus fort qui était le plus redoutable. Jae Seong semblait etre un jeune homme robuste, bien qu'elle ne pouvait pas bien le voir, derrière ses chaises, mais sa voix tremblait légèrement en parlant de son soi disant ami, et quelque chose lui disait qu'il était aussi content de voyager avec lui qu'il avait peur.

    Encore une fois, elle se contentait de supposer, en tout cas, elle aurait peur, elle, à sa place. Et il pouvait très bien la faire marcher, aussi. Après tout, c'était tout aussi étrange que Le Volontaire, aie décidé de voyager avec quelqu'un. Si il était si fort, il n'en avait pas besoin, ce serait s'encombrer de quelqu'un qu'il finirait de toute facon par tuer à un moment ou un autre.
    Elle était cependant curieuse de connaître le jeune homme caché derrière les chaises et elle ne pouvait ni le froisser, ni lui faire peur, si elle voulait le faire sortir. Alors pour prouver de nouveau sa bonne foi, elle jeta son arme sur le coté.
    « Qui me dit que tu n’en caches pas une autre ? » Bien sur, il n'allait pas se laisser berner aussi facilement, n'est ce pas ?
    -Rien du tout, j'en ai bien peur, mais tu peux choisir de me croire.
    Parce que c'était vrai, elle était totalement vulnérable. Sa seule arme, c'était ses mains, son don pour le combat rapproché, mais ca il n'était pas obligé de le savoir parce qu'elle ne l'utiliserait par sur lui, à mon qu'il décide de s'attaquer à elle.
    La jeune femme continua d'avancer vers lui, à ses risques et périls.
    « Arrête d’avancer ! »
    -Ok, Ok...mais j'aimerais que tu sortes, s'il te plait.
    Très douce et très polie, la jeune femme ne voulait surtout pas le brusquer. Alors elle s'arreta, et attendit que le jeune homme sans visage sorte de sa cachette. Et histoire de l'amadouer, elle chercha dans son sac une des deux barres de chocolat qu'elle y gardait toujours, et la lanca vers le jeune homme.

    « Toi aussi, tu dois avoir faim… Pourquoi est-ce que tu me la donnes ? »

    -Parce que j'en ai une autre, et que je ne penses pas que le fait qu'on soit ici doive nous empecher de nous serrer les coudes de temps à autres, tu ne penses pas ?
    Elle espérait qu'il prenne cette barre de chocolat et qu'il sorte de sa cachette, et le fait qu'il la remercie doucement l'encouragea un peu. Elle l'entendit effleurer le papier de la sucrerie. Manger et boire était sans aucun doute la chose qui manquait le plus aux participants de Battle Royale, et elle savait qu'elle lui faisait un gros cadeau. Pas sur que son compagnon se préoccupait de tous ces détails pratiques... M'enfin.

    « Merci, c’est gentil. Tu n’étais pas obligée… »
    -Je sais, mais j'en avais envie, alors pas besoin de me remercier.

    Alors, elle essaya de savoir dans combien de temps est ce le Volontaire était sensé revenir. Elle n'avait aucune envie de se trouver dans les parages à ce moment la, en toute honnêteté. Alors, doucement, elle lui demanda si il savait dans combien de temps est ce qu'il était sensé revenir le chercher.
    « Il est parti faire un tour de reconnaissance dans le coin. Ça ne lui fait pas peur. C’est un militaire de profession… Tu sais, il s’est porté volontaire, alors il n’était pas étudiant. »
    La jeune femme essayait de savoir si il était entrain de lui mentir pour essayer de l'effrayer. Mais il fallait etre un sacré menteur, et acteur pour inventer tout ca sur le coup, à moins que ce soit quelque chose qu'il faisait avec chaque personne qu'il croisait, comme une facon d'avoir le dessus sur eux grace à la peur. C'était quelque peu tiré par les cheveux, mais elle avait tellement croisé de malades sur cette ile qu'elle ne s'étonnait plus de rien.
    La jeune femme décida alors de le croire, c'était le plus sur.

    -Et comment est ce que tu en es venu à voyager avec lui ? C'est rare ici, les gens préfèrent se débrouiller par eux même.
    Elle même n'oserait pas faire confiance à n'importe qui. Parce qui disait que cette personne d'apparence innocente n'allait pas finalement vous assassiner dans votre sommeil, ou se servir de vous pour atteindre un but précis avant de vous trahir....Elle ne voulait pas tisser des liens avec quelqu'un pour être finalement déçue par la suite.
    « Et toi… Tu es toute seule ? Tu es arrivée quand…? »

    -En effet, je suis toute seule. Et je suis arrivée avec la deuxième vague..... tu ne veux pas sortir de ta cachette pour qu'on discute ?
    Elle n'aimait pas parler avec quelqu'un dont elle ne voyait pas le visage, ca la mettait très mal à l'aise.
    « Je m’appelle Jang Jae Seong. Mais appelle-moi JS. »
    -Enchanté JS, je suis contente de voir enfin quelqu'un d'encore civilisé par ici.

    Elle s'assit correctement sur le sol.
    -D'ou tu viens ? Je veux dire... avant ca. Moi je viens de Busan.

    Elle appuya sa tete sur le banc contre lequel elle s'était assise.
    -Ca me manque, de pouvoir me reposer sans me poser de question.

    Busan lui manquait terriblement, meme si passé un moment, elle avait cette ville en horreur, avec sa pollution, sa loi du plus fort, et le contraste entre les quartiers riches et pauvres de la ville.... bref. Mais la bas, elle avait ses parents, sa maison, le Garage, ses amis, et ici, elle était seule, complètement seule.
    -J'ai une question, est ce le Volontaire est un bon ami ? Tu lui fais confiance ?
    Elle plongea ses yeux dans la piscine, d'un bleu étrange, presque mystique.
    -Si c'est le cas, tu as de la chance, j'aimerais avoir un ami aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 18 ans.
Amour : J'ai des sentiments pour le volontaire et je suis en paix avec moi-même à ce sujet.

Nombre de victimes : 1
Coupons : 583
Contenu du Sac : .
Une 3DS + quelques jeux
Un ordinateur portable
Un hoodie
Une clé usb
Un iPhone à moitié démonté
Un carnet empli de formules mathématiques + un stylo
Une paire d'écouteurs
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île
Une boussole
Une lampe torche
Un roman
Un chat
Deux rasoirs droits
Un petit réchaud à gaz
Un fouet
Un sac de couchage
Une bombe poivre + recharge
Deux piles pour montre
Une montre à moitié démontée
Deux colliers BR de joueurs décédés
Une lettre de sa mère + une photo d'eux deux

Avatar : Yong Jun Hyung (BEAST)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Kiriyama Ryuhei

Messages : 6363
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: The Ghost River feat. Maruyama Rose   Mar 28 Mai - 14:42

Il y eu une réaction lorsque JS avait évoqué le volontaire et le jeune homme retient son souffle quelques secondes, peut-être effrayé à l’idée que la jeune femme ait un mouvement de violence ou quelque chose dans ce goût-là. On ne sait jamais… parfois, certains croyaient bon d’élimer le problème très rapidement. Et le volontaire en était un… le copain du volontaire pouvait aussi passer pour un indésirable de première classe. Même si forcément, il n’était pas très imposant… Toutefois, il y avait plus de chances pour que ça fasse reculer les adversaires et de ça, JS était parfaitement conscient… et peut-être même confiant. Il acquiesce toutefois lentement à propos de l’arme supplémentaire que la fille n’avait pas, peut-être plus aussi confiant que quelques secondes plus tôt malgré tout. Et malheureusement, elle avait raison : il allait devoir la croire sur parole, sinon ils ne s’en sortiraient pas.

Elle arrête dès qu’il le lui demande à nouveau, d’ailleurs, ce qui est un plutôt bon point pour elle. Mais, visiblement, elle préfèrerait le voir complètement et JS n’est pas sûr que ce soit une bonne idée. Toutefois, dans ce but, il commence à ranger le piège à loup dans son sac, histoire qu’elle ne le voit pas. Elle devait un peu se douter de ce que c’était au bruit et maintenant qu’il n’était plus complètement derrière sa cachette, mais bon… Et forcément, son attitude douce et réconfortante n’est pas pour lui déplaire. Alors finalement, après une petite lutte mentale contre lui-même, il fini par craquer sort lentement de derrière ces chaises empilées. Son regard détaille rapidement la jeune femme, curieux au possible. Très jolie, elle devait avoir brisé bien des cœurs avant son arrivée sur l’île. Elle était indéniablement japonaise, au moins de naissance et elle semblait toujours aussi douce. Pas comme certaines autres filles qu’il avait croisé ici et qui semblaient être de vrais démons…

Ses paroles sur le fait de se serrer les coudes lui arrachent même un petit sourire en coin tout plein de cette attitude qui le caractérisait trop bien et qui, selon Jae Hwa, allait un jour le faire tuer juste parce qu’il avait l’air de se croire supérieur à tout le monde. C’était bête ! Il n’était pas comme ça et c’était tellement… juste dans sa façon d’être, quoi. Il hoche doucement la tête de gauche à droite lorsqu’elle lui assure qu’il n’a pas besoin de remercier. C’était mignon, mais ce n’était pas du tout son point de vue.

« Non, vraiment. Je serais mal élevé de ne pas le faire. », assure doucement JS. Et même si son sourire avait disparu, il n’en restait pas moins qu’il était beaucoup moins craintif que quelques minutes plus tôt. « C’est un très beau geste… »

Rose semble le croire pour ce qui était de la condition de militaire de Jae Hwa et forcément, ça fait son affaire. Toutefois, elle se fait aussi très curieuse et il y a un petit moment de battement probablement pas très crédible pour lui qui se passe sans qu’il ne pipe mot. Il ne savait pas trop s’il était de bon augure de tout avouer… Surtout qu’il passerait pour un monstre puisque la raison pour laquelle ils étaient ensemble était pour que le jeu continue le plus possible, le temps que cette organisation de fous ait le temps de récolter plein d’informations utiles à Dieu seul sait quoi. Ou Jae Hwa seul sait quoi, plutôt… Et encore, il ne semblait pas être dans le secret des dieux. Finalement, après ce petit moment de silence, il reprend la parole, incertain.

« C’est pas pour se protéger, t’imagine bien… », murmure lentement le jeune homme, détournant le regard, mal à l’aise. « Mais j’ai pas trop envie de donner ses raisons, là comme ça. »

Il se balance sur un pied et sur l’autre, mal à l’aise, espérant seulement qu’elle n’allait pas imaginer des scénarios peu dignes pour lui. Il acquiesce lentement quand la jeune femme lui assure être toute seule, s’éloignant encore davantage des chaises. De toute façon, la jeune femme se pose au sol et ça attire un petit sourire rassuré sur les lèvres de JS, qui fini par en faire de même alors qu’elle semble avoir envie de parler. Il reste à distance très raisonnable, ne s’approchant pas du tout, mais c’était déjà ça… Il a un nouveau mouvement positif du chef à ses paroles, admettant :

« Voyager avec Jae Hwa me permet de dormir sur mes deux oreilles, mine de rien. C’est un luxe dont j’ai parfaitement conscience. » Même si parfois, il luttait un peu avec le volontaire, malgré lui. C’était son caractère qui ressortait parfois un peu trop… et surtout, son envie de lui faire comprendre qu’il avait tort ! Que ses valeurs étaient complètement cinglées et que les suivre l’était encore plus ! « Et je viens d’Incheon. C’est vraiment une belle ville. Tu y es déjà allé ? Je connais un peu Busan. C’est aussi très joli. »

Et après un très court moment de silence, Jae Seong assure :

« C’est peut-être difficile à croire, mais… Je vais pas t’attaquer. Du tout. Je suis pas comme ça. Alors si tu veux te reposer un peu, je te réveillerai avant que Jae Hwa arrive. »

Parce qu’il n’aurait pas cette même générosité, pour sa part et mettrait probablement fin à ses jours s’il n’avait pas trouvé de quoi se mettre sous la dent (façon de parler !) entre temps. Une nouvelle question un peu difficile se fait entendre et… Jae Seong a un nouveau petit moment de latence avant de répondre. Toutefois, cette fois, il ne dissimule rien, haussant plutôt les épaules avec une attitude lasse.

« Non, pas vraiment… », admet lentement le jeune homme, baissant les yeux sur le carrelage crasseux de l’endroit. « Lorsqu’on s’est rencontré, il m’a sauvé la vie sans vraiment le vouloir. Il m’a gardé avec lui pour une raison précise… et il m’a dit que je pouvais partir mais que s’il me retombait dessus, il allait me tuer. Et puis… et puis, s’il n’a plus besoin de moi à un moment, il va mettre fin à mes jours. »

Le jeune homme glisse une main dans son visage, histoire d’essayer de reprendre contenance. Il réussi même à feindre un petit sourire pas trop convainquant pour Rose.

« Mais pour le moment c’est vraiment ma meilleure chance de survie. Il me protège, m’aide à me nourrir, décide des endroits où aller… C’est vraiment le genre de trucs que je me vois pas faire. », assure JS, conscient de ses propres lacunes en la matière. « Mais s’il revient, tu dois te sauver vite parce que je pourrai pas le convaincre de te garder en vie, tu comprends ? »

C’était morbide tout ça et ça lui arrache un petit frisson désagréable. De fait, il change rapidement de sujet !

« Qu’est-ce que tu faisais avant d’arriver ici ? », demande soudainement Jae Seong, réellement curieux. « On est arrivé en même temps, j’y pense. »

Peut-être que pendant un moment, la conversation allait avoir l’air plus… normale.

_________________


Just gonna stand there and watch me burn.

But that's alright because I love the way it hurts.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 17 ans
Amour : Ca se mange ?

Coupons : 27
Contenu du Sac : parfum
carnet
ipod
téléphone portable
gourmette
trousse de crayons
briquet
un harpon en bois
barres de chocolat
bombe de laque
paquet de cigarettes

Avatar : Anna Tsuchiya
Pseudo : Ezeckiel
Doubles Comptes : .


Messages : 117
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: The Ghost River feat. Maruyama Rose   Mar 4 Juin - 23:00

    Il était clair et net que la jeune femme ne pouvait que tiquer en l'entendant de parler du « légendaire » Volontaire, qui avait passé presque toute sa vie s'entrainer pour faire partie de Battle Royale. Il était conditionné pour tuer, et quelque chose lui disait que faire du mal à une femme ne devait pas franchement l’arrêter. Elle se demandait alors ce qu'avait JS de si spécial que le Volontaire aie décidé de le protéger, pour le moment. Parce qu'il était évident que ce ne serait pas toujours le cas. Et si ils n'étaient pas dans le meme groupe ? C'était évident qu'ils n'avaient pas partagé l'information, sinon le jeune homme ne serait pas devant elle à lui en parler.

    Elle voulait vraiment voir son visage. C'était une envie si terrible qu'elle se rendit rapidement compte d'a quel point sa solitude était pesante, depuis quelques semaines. Rencontrer quelqu'un qui n'essaierait pas de la tuer dès qu'il la verrait lui ferait le plus grand bien. Mais elle ne pouvait s'empecher d'etre nerveuse, parce qu'elle ne pouvait pas le voir.
    Alors elle lui demanda à nouveau si il ne voulait pas sortir pour qu'ils puissent se parler face à face. L'idée ne plaisait pas au jeune homme, de toute évidence, et elle pouvait comprendre. Sortir de sa cachette voulait dire prendre des risques, et il fallait qu'il aie du courage pour ca.

    Mais a sa plus grande surprise, le jeune homme finit par accepter, et par sortir de derrière sa cachette. La jeune femme ne bougea pas, ne voulant pas l'effrayer, mais elle leva les yeux, et ils croisèrent une paires de pupilles brunes. Le jeune homme était plus impressionnant qu'elle le pensait, physiquement. Elle avait imaginé un minuscule garçon craintif, mais elle se retrouvait devant un jeune homme très beau et assez grand, comme la plupart des coréens. Elle lui sourit doucement.
    « Non, vraiment. Je serais mal élevé de ne pas le faire. » De toute évidence, il avait été bien élevé. De toute évidence, ce n'était pas le cas de beaucoup des hommes qu'elle avait rencontré sur cette ile. Comme ceux qu'elle avait fréquenté dans le quartier pauvre de Busan. Ils pensaient que les femmes n'étaient bonnes qu'a faire la cuisine et des enfants. Et ils ne supportaient surtout pas qu'une membre du « sexe faible », soit plus forte qu'eux.
    Pathétiques.
    « C’est un très beau geste… »
    -Il n'y a pas de quoi, ca me fait plaisir de voir une personne sociable, pour la première fois.

    La jeune femme est tout de meme curieuse des raison qui avait poussé un maillon fort comme Jae Hwa à se faire occuper de JaeSeong, qui semblait etre réellement pacifique. Elle était perplexe. Elle pensait réellement qu'il serait plus le genre à se munir des meilleurs éléments, pour qu'ils puissent s'occuper de tous les autres participants, puis après faire le tri entre eux. Après tout, n'était ce pas la loi du plus fort qui dominait dans ce jeu ?
    « C’est pas pour se protéger, t’imagine bien… », murmure lentement le jeune homme, détournant le regard, mal à l’aise. « Mais j’ai pas trop envie de donner ses raisons, là comme ça. »
    La jeune femme acquiesce, compréhensive. Elle ne veut pas l'obliger à avouer, de peur qu'il ne se renferme à nouveau sur lui même et qu'il ne reparte dans sa cachette. Au lieu de cela, elle l'incite à se détendre, lui montre qu'elle n'est pas la pour se battre, et de toute évidence, il a l'air d'apprécier le geste.

    « Voyager avec Jae Hwa me permet de dormir sur mes deux oreilles, mine de rien. C’est un luxe dont j’ai parfaitement conscience. »
    -Evidemment, ce n'est pas vraiment la chance de tous les gens sur l'Ile. Mais honnetement, je me demande si tu n'es pas dans une situation encore plus délicate que la notre.
    On ne pouvait jamais faire confiance à une autre personne, en particulier si il s'agissait du Volontaire. Il pourrait très bien vous tuer sur un coup de tete parce qu'il avait décidé que vous étiez devenu un poids. « Et je viens d’Incheon. C’est vraiment une belle ville. Tu y es déjà allé ? Je connais un peu Busan. C’est aussi très joli. »


    Et dire qu'ils avaient tous une vie parfaitement normale avant d'arriver ici. Ce jeune homme la avait sans aucun doute une famille et des amis qui l'attendaient à Incheon... Et c'était triste à dire, mais aucun d'eux n'étaient sur de pouvoir sortir de cette ile vivants.
    -On m'a dit que c'était très beau... Oui c'est vrai qu'on se rend souvent compte de la beauté de l'endroit ou on vivait quand on y est arraché, n'est ce pas ?
    Elle sourit doucement. Et surtout quand on ne savait pas si on pourrait revoir cet endroit à nouveau....voulut t'elle rajouter. Mais elle se retint de dire ce qu'elle pensait.

    « C’est peut-être difficile à croire, mais… Je vais pas t’attaquer. Du tout. Je suis pas comme ça. Alors si tu veux te reposer un peu, je te réveillerai avant que Jae Hwa arrive. »
    Ce jeune homme était vraiment étrange. Non seulement il semblait bien plus craintif que méfiant, et maintenant il lui proposait de se reposer un peu ici... ce qui, ne serait pas du de refus, bien évidemment, étant donné qu'elle n'avait pas dormi depuis plus de 30 heures, et qu'elle n'était pas prete de fermer les yeux.
    Mais n'importe qui de censé n'aurait pas accepté une telle proposition. Et elle était de celles qui se seraient méfié. Mais quelque chose dans ses yeux lui donnait envie de lui faire confiance.
    -C'est... vraiment gentil.
    Dit elle simplement, un peu hébété de recevoir un tel merveilleux traitement.

    « Non, pas vraiment… », admet lentement le jeune homme, baissant les yeux sur le carrelage crasseux de l’endroit. « Lorsqu’on s’est rencontré, il m’a sauvé la vie sans vraiment le vouloir. Il m’a gardé avec lui pour une raison précise… et il m’a dit que je pouvais partir mais que s’il me retombait dessus, il allait me tuer. Et puis… et puis, s’il n’a plus besoin de moi à un moment, il va mettre fin à mes jours. »
    La jeune femme s'en doutait plus ou moins, bien qu'elle aurait préféré pour lui que ce soit réellement un ami et qu'ils se prêtaient main forte dans ce monde de brute. Ce serait une belle histoire, et elle avait envie de rêver, en ce moment particulier, après avoir vu toutes les horreurs possibles et inimaginables.
    -C'est....horrible... je comprends que tu aies moins peur le temps qu'il te protège... mais tu n'as pas peur de réagir trop tard et de te faire tuer ?
    Bizarrement, elle se sentait concernée par son sort. Il était tellement mignon et avait l'air tellement gentil, il faut dire...

    « Mais pour le moment c’est vraiment ma meilleure chance de survie. Il me protège, m’aide à me nourrir, décide des endroits où aller… C’est vraiment le genre de trucs que je me vois pas faire. », La jeune femme a une petite grimace et hoche la tête, saisissant parfaitement le dilemme qui s'ouvrait à lui. « Mais s’il revient, tu dois te sauver vite parce que je pourrai pas le convaincre de te garder en vie, tu comprends ? »

    -Euh... d'accord alors. Fit elle, un peu sur ses gardes a cause de la lueur craintive dans les yeux du jeune homme. Elle savait qu'elle devait se méfier du compagnon qui pouvait rentrer d'une minute à l'autre.... elle avait seulement peur de ne pas réagir à temps.... mais elle était la reine de l'évasion, pas vrai ? Alors si elle devait risquer sa vie, autant ne pas faire semblant et le faire pour une cause juste. Elle s'appuya donc sur une colonne pour etre à l'aise, et en meme temps voir l'entrée dans la piscine.

    « Qu’est-ce que tu faisais avant d’arriver ici ? », demande soudainement Jae Seong, réellement curieux. « On est arrivé en même temps, j’y pense. »
    Elle acquiesca en souriant largement.
    -J'étais en terminale au lycée de Busan ! En meme temps j'aidais mes parents à leur cirque... puis je trainais, ca et la....j'aimais bien fréquenter des mauvais garcons. Dit elle en mettant des guillemets invisibles. Au moins, ca m'a été utile pour ici dans le sens ou j'ai appris à me battre à mains nues.... hum... Et toi ? Qui étais tu avant tout ca ?
    Demanda t'elle souriant légèrement parce qu'elle savait que maintenant qu'ils étaient ici, pour tout le reste du monde, ils n'avaient pas de passé et encore moins de futur. Ils n'étaient que des numéros qui se battaient pour se faire une place dans ce monde impitoyable.


    Elle regarda autour d'elle, scrutant l'eau.
    -C'est une bonne idée de cachette, la piscine.... ca donne presque envie de se baigner, je n'ai pas eu l'occasion de le faire dans de l'eau propre depuis des semaines.
    Elle rougit en se rendant compte qu'elle parlait de ca avec un jeune homme.
    -Hum... désolé.
    Elle essaya de ramener le sujet de conversation sur lui.
    -J'imagine que nos familles... nos amis doivent etre très inquiets. Quel système pourri.
    Elle gonfla les joues et rammena ses jambes sous son menton.

    -Mais tu sais, je penses que malgré l'ambiance, il est important de s'entraider, tu ne penses pas ? Alors....Si jamais un jour tu n'as plus quelqu'un avec qui faire le voyage, n'hésite pas a venir me voir... je traine toujours vers la bibliothèque....
    Elle lui sourit légèrement.
    -J'ai le sentiment que tu es quelqu'un de bien, et en général, je ne me trompes pas sur ce genre de choses !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 18 ans.
Amour : J'ai des sentiments pour le volontaire et je suis en paix avec moi-même à ce sujet.

Nombre de victimes : 1
Coupons : 583
Contenu du Sac : .
Une 3DS + quelques jeux
Un ordinateur portable
Un hoodie
Une clé usb
Un iPhone à moitié démonté
Un carnet empli de formules mathématiques + un stylo
Une paire d'écouteurs
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île
Une boussole
Une lampe torche
Un roman
Un chat
Deux rasoirs droits
Un petit réchaud à gaz
Un fouet
Un sac de couchage
Une bombe poivre + recharge
Deux piles pour montre
Une montre à moitié démontée
Deux colliers BR de joueurs décédés
Une lettre de sa mère + une photo d'eux deux

Avatar : Yong Jun Hyung (BEAST)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Kiriyama Ryuhei

Messages : 6363
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: The Ghost River feat. Maruyama Rose   Sam 15 Juin - 6:13


Visiblement, ils étaient présentement sur la même longueur d’onde… et c’est quelque chose qui faisait vraiment du bien tant ça n’arrivait jamais ici. Et puis pour être franc, JS devait admettre que même dans son « ancienne » vie, ce n’était pas le genre de truc qui arrivait souvent. En même temps, quand on est un paria de son école, il n’y a pas beaucoup de gens chaleureux qui nous tournent autour. Rose était une personne agréable avec laquelle il faisait plaisir de passer un peu de temps. JS espérait seulement que ce petit moment de calme dans la tempête de sa vie n’allait pas soudainement se révéler être un piège démoniaque pour mieux l’achever. On devait s’attendre à tout dans ce jeu sadique et de fait, malgré ses maintenant plutôt bonne dispositions, Jae Seong ne pouvait pas s’empêcher de se laisser aller à ce genre de pensées on ne peut plus pessimistes, mais qui lui permettraient peut-être d’ajouter une journée au compteur de sa vie. Avec un peu de chance… et beaucoup de Jae Hwa, du moins.

Mais malgré tout, JS a un sourire beaucoup plus chaleureux pour la jeune femme tout en inclinant poliment la tête, par respect et pour saluer les paroles qu’elle venait tout juste d’avoir.

« Ça me fait plaisir aussi. », assure-t-il sincèrement, sans l’ombre d’une hésitation. « Je crois que ça me manque… Depuis des années, en vrai. »

Puis, doucement, Jae Seong baisse son regard sur ses mains alors que sans condamner entièrement son comportement envers le volontaire, Rose lui fait remarquer que sa situation n’était peut-être pas aussi enviable qu’il voulait le faire croire. Il y a un long moment de silence, peut-être parce qu’il songe à abandonner le sujet. Mais finalement, haussant lentement les épaules, l’adolescent prend finalement la parole d’un ton rythmé, mais bas.

« Il ne lève pas la main sur moi. Pas vraiment. De toute façon les coups, j’ai l’habitude… », murmure lentement le jeune homme, son regard ne quittant pas ses mains. « Non, il ne me maltraite pas. Je le suis. Je suis sage. Et il me protège de quiconque me veut du mal… Il m’a sauvé déjà plusieurs fois… Une fois, ils étaient même quatre. Tu comprends ? Je ne peux pas me défendre contre ces gens. Pas seule. Jae Hwa, c’est mon arme… »

Mais il avait un peu honte malgré tout et son attitude présente le démontrait bien. Il relève le regard lorsque Rose lui assure qu’on trouvait la beauté de nos origines que lorsqu’on y était arraché, souvent. C’était vrai, malheureusement et de fait, il acquiesce. Mais lui n’avait pas nécessairement des origines très appréciables. Et elle ? Le demander aurait sûrement été déplacé de fait pour l’heure, il garde ses interrogations pour lui. Un sourire étire néanmoins ses lèvres lorsque Rose semble… réellement surprise par sa proposition de repos. Ah… c’est vrai que c’était particuliers et il ne s’attendait pas à la voir dormir comme ça, comme si de rien n’était, mais voilà. Reste que ça faisait du bien de la voir si hébétée, comme s’il avait réellement fait un beau geste alors que depuis le début de cette rencontre, c’est surtout elle qui jouait les bonnes âmes !

Le sujet revient néanmoins très rapidement sur Jae Hwa et tout en jouant nerveusement avec un fil de son pantalon d’uniforme à présent un peu défraîchit, le jeune homme assure :

« Oui, j’ai toujours peur qu’il me tue… Mais je n’ai pas le choix. Et je sais qu’il… que s’il le fait, il le fera rapidement et sans douleur… Dieu, c’est horrible de le dire ainsi. »

Et sa voix connaît un petit tremblement à ces paroles malgré tout. Il était loin d’avoir les reins aussi solides que Jae Hwa, hein. Au moins Rose semblait comprendre que si le volontaire se pointait, elle devait courir. Le plus vite possible et sans se retourner. C’était vraiment important. JS serait mortifié si cette jeune femme si agréable perdait la vie par sa faute. Mais peu importe… Il n’en rajoute pas parce que Rose parle d’elle-même et que le sujet l’intéresse vivement. Il n’avait pas communiqué de cette façon depuis très longtemps. Ça remontait à avant le Battle Royale et… il aimait vraiment la façon dont la Japonaise le traitait. Il se fait d’ailleurs impressionné alors qu’elle lui explique quelque chose… de génial !

« Tes parents ont un cirque ?! », s’exclame JS, un sourire aux lèvres. « Jure ! C’est géant ! Qu’est-ce que tu y faisais ? Ah, j’adorerais voir ce que c’est, la vie dans un cirque. »

Quant aux mauvais garçons, ça le fait rigoler brièvement. Pas méchamment, hein ! Mais c’était cliché et en quelque part, c’était limite réconfortant. En tout cas, il avait bien noté que Rose savait se battre à mains nues et de fait, il assure avec malice :

« C’est bien. On dirait jamais qu’une belle fille comme toi sait se défendre, alors ça leur apprend quand ils osent dépasser les bornes ! »

Et il n’était pas très gêné pour la simple et bonne raison que c’était un compliment complètement désintéressé malgré tout, bien que très sincère. Rose possédait vraiment une beauté qu’il n’oserait pas remettre en doute ! Quant à lui-même, JS fait la grimace en haussant les épaules. Il relève ses genoux, les attirant à lui tout en passant ses bras autour de ses jambes.

« Bof, pas grand-chose… », marmonne le jeune homme, n’aimant pas beaucoup parler de lui-même. « Le geek typique, je crois. J’habitais seul avec ma mère depuis quelques temps et j’avais pas beaucoup de succès au lycée. Mais bon, c’était mieux qu’ici c’est clair. »

Toutefois, Rose parle soudainement de l’envie de se baigner et forcément, lui-même y pensait un peu ! Toutefois, il ferait qu’après avoir demandé à Jae Hwa s’il voulait bien surveiller le secteur, quelque chose dans ce goût-là. Ayant un petit signe de tête vers les vestiaires, il explique :

« Il y a les douches aussi. Je sais pas si elles fonctionnent. Mais… Tu auras une mauvaise surprise, je pense. Quelqu’un y est… déjà passé. »

Oui bon, il s’était dégonflé pour l’explication, mais serait plus clair si jamais la jeune femme voulait aller voir par elle-même. À moins qu’elle n’y soit déjà passée ? Peu importe. Il hausse les épaules aux excuses, un petit sourire en coin amusé aux lèvres. Ça allait, il allait survivre à ce genre de petite indiscrétion qui n’était pas bien méchante, surtout dans la situation présente ! Doucement, le jeune homme pose son front contre ses genoux, prenant une profonde inspiration alors qu’il sent ses yeux piquer un peu lorsque Rose parle de leurs familles qui devaient s’ennuyer. Il acquiesce toutefois. Oui… ce système était infâme. Pourri jusqu’à la moelle. Et ils vivaient dans ce monde de cinglé… C’était complètement hallucinant. Toutefois, il relève lentement le regard à la suite, un sourire fatigué mais heureux se dessinant sur ses lèvres étroites. C’était sympa ce qu’elle venait de lui dire et JS avait vraiment l’impression d’avoir trouvé une alliée, ce qui était chose rare ici, voire limite impossible.

De fait, il opine sans se faire prier, juste… ravit que la journée se déroule si bien pour le moment. Lui qui avait cru être en danger un peu plus tôt !

« Merci, Rose. Ce petit moment détente me fait vraiment du bien. Je retiendrai pour la bibliothèque, c’est promis. », assure JS tout en songeant brièvement qu’il ne lui renvoyait pas la proposition juste parce que son compagnon ne verrait pas d’un bon œil l’ajout d’un membre à leur groupe. C’était dommage… et il le regrettait terriblement présentement. La présence de Rose à long terme aurait été tellement bénéfique ! « Toi aussi, tu es quelqu’un de bien. J’espère vraiment qu’on va se revoir. »

Il a un nouveau sourire, qui disparaît néanmoins bien vite. Son regard se pose sur la piscine et… eh bien…

« Si tu veux, tu peux y aller. Je vais me retourner et surveiller le périmètre. On pourra continuer à discuter. C’est pas très intime, mais c’est plus sécuritaire. », propose lentement Jae Seong, espérant qu’il ne paraîtrait pas trop pervers ! « Le prends pas mal. Je suis pas ce genre de mec. Je veux dire… vraiment pas ce genre de mec. »

Surtout vraiment pas hétéro, quoi. Ça aidait probablement…

_________________


Just gonna stand there and watch me burn.

But that's alright because I love the way it hurts.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 17 ans
Amour : Ca se mange ?

Coupons : 27
Contenu du Sac : parfum
carnet
ipod
téléphone portable
gourmette
trousse de crayons
briquet
un harpon en bois
barres de chocolat
bombe de laque
paquet de cigarettes

Avatar : Anna Tsuchiya
Pseudo : Ezeckiel
Doubles Comptes : .


Messages : 117
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: The Ghost River feat. Maruyama Rose   Jeu 20 Juin - 22:45

La jeune femme ne lui en voulait pas de se montrer méfiant...Après tout, elle avait voulu croire, elle aussi, qu'elle trouverait sur cette ile, parmis les fous qui avaient cédés à l'appel du meurtre, des personnes qui avaient encore toute leur tete et qui voudraient se rebeller contre le système... Malheureusement, elle avait du se rendre à l'évidence...meme si il y avait des personnes comme son jeune compagnon....on devait se méfier de la plupart des personnes que l'on rencontre ici, car l'instinct de survie est plus fort que tout et finit toujours plus ou moins par l'emporter sur les relations humaines... la jeune femme espérait bien que si un jour ca lui arrivait, on la tuerait sur le champ...elle ne trouvait rien de plus dégradant que l'état dans lequel certaines personnes se retrouvaient après avoir perdu la tete à cause de ce qu'elles avaient fait ou vu...


Elle ne voulait surtout pas devenir comme ca... Elle ne voulait pas survivre à ce jeu pour finalement devenir une toute autre personne. Une personne dont les autres auront peur, dont on se méfiera obligatoirement...Elle ne voulait surtout pas d'une telle vie.
« Ça me fait plaisir aussi. », assure-t-il sincèrement, sans l’ombre d’une hésitation. « Je crois que ça me manque… Depuis des années, en vrai. »


La jeune femme le regarda intensément. Il semblait en avoir vu des vertes et des pas mures....lui aussi. Elle se demandait quel genre de personnes il était en dehors de ce jeu  et elle savait que rien que par son apparence, sa façon d’être et de penser, il se rapprochait déjà en grande parte de la réponse.
Alors elle embraya sur le sujet principal... Le Volontaire. Un ami du jeune homme, de toute évidence... Maintenant qu'elle y pensait, meme si la situation était plutot rassurante, elle ne lui enviait pas sa position... Il faut dire qu'il suffirait d'une saute d'humeur de la part de son compagnon de route pour qu'il le laisse pourrir dans les bois une fois qu'il l'aurait tué...

« Il ne lève pas la main sur moi. Pas vraiment. De toute façon les coups, j’ai l’habitude… », murmure lentement le jeune homme, son regard ne quittant pas ses mains. « Non, il ne me maltraite pas. Je le suis. Je suis sage. Et il me protège de quiconque me veut du mal… Il m’a sauvé déjà plusieurs fois… Une fois, ils étaient même quatre. Tu comprends ? Je ne peux pas me défendre contre ces gens. Pas seule. Jae Hwa, c’est mon arme… »
La jeune femme hésite à lui demander pourquoi est ce qu'il dit qu'il a l'habitude des coups. Ou plutot à lui demander comment est ce qu'il en était à considérer ca comme "normal".. Quelqu'un qui frappe un autre humain sans aucune raison, ce n'est jamais normal.

Mais elle n'osa pas, pas pour le moment en tout cas; Elle se contenta alors de hocher la tête, compréhensive. 
-En effet, je comprends ce que tu veux dire... c'est toujours mieux que d’être constamment vulnérable. 
Et tout seul dehors... il était clair et net que le jeune homme n'avait aucun avenir. Il n'y avait qu'a voir comment il lui proposait très gentiment de se reposer tandis qu'il monterait la garde, très simplement et sincèrement. Des personnes aussi gentilles finiraient souvent par le regretter, tout comme sa soeur.


« Oui, j’ai toujours peur qu’il me tue… Mais je n’ai pas le choix. Et je sais qu’il… que s’il le fait, il le fera rapidement et sans douleur… Dieu, c’est horrible de le dire ainsi. »

La jeune femme en frissonna. Elle ne pouvait qu'etre d'accord... c'était horrible de prévoir sa propre mort. Un lycéen dans la fleur de l'age ne devrait meme pas y penser. Mais voila, ils étaient dans cette situation, à subir la cruauté d'un système dans lequel régnait la loi du plus fort, et ils n'avaient d'autre choix que d'imaginer comment ca serait. Si ils auraient mal... Si un monde meilleur les attendaient de l'autre coté.... bref.

Et elle comprenait malheureusement le raisonnement du jeune homme, en plus de tout ca. Elle aurait voulu ne pas en etre capable.
-Mieux vaut ne pas trop parler de telles choses. Assura t'elle en souriant. Si elle pouvait lui etre de compagnie agréable, elle ne voulait surtout pas lui faire peur.


« Tes parents ont un cirque ?! », s’exclame JS, un sourire aux lèvres. « Jure ! C’est géant ! Qu’est-ce que tu y faisais ? Ah, j’adorerais voir ce que c’est, la vie dans un cirque. »
Il aurait sans aucun doute adoré en effet, tout comme elle. C'était une vie souvent exténuante, et parfois, on aimerait avoir une vraie maison, sans avoir le risque de partir de la ville d'un moment a l'autre. Mais finalement c'était une existence féérique, parmis les clows, les acrobates ou encore les animaux. Animaux qu'elle affectionnait tout particulièrement.

-Et bien... avant de partir, j'apprenais le domptage des félins...J'espère pouvoir recommencer, maintenant que j'ai vraiment trouvé ma voie. 
Mais pour cela, bien sur, fallait t'il encore que la jeune femme puisse sortir de cet enfer. 

« C’est bien. On dirait jamais qu’une belle fille comme toi sait se défendre, alors ça leur apprend quand ils osent dépasser les bornes ! »
La jeune femme éclata de rire et hocha la tete. Il ne croyait pas si bien dire...

-Et toi, qu'est ce qu'ils faisaient tes parents ?

En fait, elle était intéressée par sa personne en général, car quelque chose lui disait que sous son apparence chétive, le jeune homme cachait bien des facettes de sa personnalité... C'était exactement le genre de garcon avec qui elle aurait aimé etre amie...;Est ce qu'elle pouvait espérer que ce soit le cas dans cette situation ? Elle ne pensait pas. Non seulement, si il restait avec Jae Hwa ils ne se reverraient surement jamais, mais ils devraient aussi finir par se battre, un jour, si ils n'étaient pas dans le meme groupe.


« Bof, pas grand-chose…  Le geek typique, je crois. J’habitais seul avec ma mère depuis quelques temps et j’avais pas beaucoup de succès au lycée. Mais bon, c’était mieux qu’ici c’est clair. »
Ça ne pouvait qu’être mieux, ca c'est sur.
-Je suis sure que tu te sous-estimes, mon cher. Tu m'as l'air d’être quelqu'un de très intéressant. Fit elle en lui décochant un magnifique clin d'oeuil. De plus, il fallait de tout pour faire un monde ! Elle n'allait pas décréter que quelqu'un ne valait rien tout simplement parce que celui ci préférait les manhwa et les ordinateurs aux jolies filles et au sport !
Alors, la jeune femme regardait l'eau et se demanda soudainement si elle pouvait se baigner. Il faut dire que ca faisait des semaines qu'elle n'avait vraiment pas eu l'occasion de se décrasser et la piscine lui donnait une envie folle de plonger dedans toute habillée... Seulement elle ne savait pas si l'eau était encore propre, mais aussi et surtout, elle avait peur que le Volontaire arrive entre temps et ne fasse quelque chose de vraiment cruel, comme la noyer.




« Merci, Rose. Ce petit moment détente me fait vraiment du bien. Je retiendrai pour la bibliothèque, c’est promis. » Elle l'espérait bien, parce qu'avoir un compagnon de route sur lequel elle pouvait compter lui ferait le plus grand bien. Et ce n'était pas auprès des personnes qu'elle connaissait jusqu'a présent qu'elle allait aller chercher ce genre de réconfort. « Toi aussi, tu es quelqu’un de bien. J’espère vraiment qu’on va se revoir. »
-J'espère surtout qu'on va se sortir d'ici. Ensuite on ira boire un verre tous les deux, d'accord ?
C'était bien optimiste. Mais elle avait toujours préféré partir du principe qu'elle s'en tirerait, ainsi que tous ses amis, comme dans les films. 

« Si tu veux, tu peux y aller. Je vais me retourner et surveiller le périmètre. On pourra continuer à discuter. C’est pas très intime, mais c’est plus sécuritaire. », Maintenant qu'il le disait, ca lui paraissait franchement tentant. « Le prends pas mal. Je suis pas ce genre de mec. Je veux dire… vraiment pas ce genre de mec. »
-T'inquiètes pas pour ca, je te crois, j'ai l'habitude ! Elle savait surtout quel regard avaient les vrais pervers, et savait tout aussi parfaitement que ce n'était pas ce genre d'intention, qu'il avait... Aussi était elle très touchée par sa proposition. D'accord... je pense que je vais le faire.
Elle attendit alors qu'il se soit retourné pour se glisser au bord de la piscine. Alors elle se débarrassa un à un de ses vêtements. 

Elle se glissa dans l'eau et celle ci lui arracha un petit cri parce qu'elle était terriblement froide, mais bonne, et ca faisait beaucoup, beaucoup de bien. D'ailleurs, elle exprima son bien être avec un petit rire heureux alors qu'elle entreprenait de nager sur le dos, oubliant sa gêne.
-Ouaaah ! Elle est super bonne ! s'écria t'elle en mouillant ses cheveux.
Elle passa un petit moment à barboter dans tous les sens avant de se calmer et revenir vers le bord.
-Dis... tu disais... que tu avais l'habitude des coups... euh... pourquoi ? enfin, si ce n'est pas indiscret...
Ce qu'il avait dit ne cessait de lui trotter dans la tête. 
-Jae Hwa ne t'apprends pas a te défendre ?
Bien sur, ca lui semblerait étrange si il le faisait, mais on sait jamais.
-Si ce n'est pas le cas... j'aurais pu t'apprendre quelques petits trucs... histoire de t'assurer une.... certaine sécurité. Toi plus qu'un autre, ca me ferait de la peine qu'il t'arrive quelque chose, crois moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 18 ans.
Amour : J'ai des sentiments pour le volontaire et je suis en paix avec moi-même à ce sujet.

Nombre de victimes : 1
Coupons : 583
Contenu du Sac : .
Une 3DS + quelques jeux
Un ordinateur portable
Un hoodie
Une clé usb
Un iPhone à moitié démonté
Un carnet empli de formules mathématiques + un stylo
Une paire d'écouteurs
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île
Une boussole
Une lampe torche
Un roman
Un chat
Deux rasoirs droits
Un petit réchaud à gaz
Un fouet
Un sac de couchage
Une bombe poivre + recharge
Deux piles pour montre
Une montre à moitié démontée
Deux colliers BR de joueurs décédés
Une lettre de sa mère + une photo d'eux deux

Avatar : Yong Jun Hyung (BEAST)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Kiriyama Ryuhei

Messages : 6363
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: The Ghost River feat. Maruyama Rose   Lun 1 Juil - 6:35


Un petit sourire triste, mais aussi reconnaissant étire les lèvres de Jae Seong alors que Rose lui assure le comprendre à propos de Jae Hwa. Ça faisait… un bien fou. Parce qu’ils avaient rencontré quelques personnes qui avaient eu des mots très durs à son égard. Encore plus qu’envers Jae Hwa, ce qui n’était pas peu dire ! Entre le monstre qui encourageait le volontaire à continuer le jeu et, pire pour son honneur, la pétasse du volontaire, on avait déjà fait mieux, il faut dire. De fait, il est plutôt ravit d’avoir enfin une réponse positive à ses explications. Cette journée allait définitivement lui avoir fait du bien alors qu’il était convaincu au tout début de leur rencontre que Rose allait le tuer ! C’était ridicule, maintenant qu’il y pensait et même s’il gardait ses distances, il était maintenant beaucoup plus serein.

« Merci. Mais tu as tout compris, je crois, en effet. », assure Jae Seong tout en poussant un petit soupir de soulagement. « Ce n’est plus vraiment l’heure de choisir ce qui est le mieux, mais plutôt de jeter notre dévolu sur ce qui est le moins pire. Et Jae Hwa est définitivement ce qu’il y a de moins pire pour moi sur cette île. »

Ça lui faisait un peu penser à la politique, connement.  Les politiciens étaient tous des menteurs doublés de profiteurs, mais il n’en restait pas moins qu’ils devaient faire un choix. Et ce choix était rarement le mieux, toujours le moins pire. Ça résumait bien sa situation vis-à-vis de Jae Hwa. Rose lui propose ensuite de changer de sujet, en quelques sortes et JS acquiesce vivement, prêt à parler des licornes si ça pouvait les faire quitter ce sentier sinueux sur lequel ils s’étaient engagés. Ils devaient en profiter pour refaire le plein de joie et d’amitié. Même si ça sonnait nian nian, c’était pourtant on ne peut plus réaliste et JS en était conscient ! De fait, parler de leur propre mort n’était clairement pas une bonne idée et il se sentait un peu coupable d’avoir lui-même abordé le sujet de cette façon aussi franche. Ça ne lui ressemblait pas vraiment.

De toute façon, Rose l’avait complètement emballé avec son histoire de cirque, alors la mort est rapidement reléguée au second rang ! Les miracles de la pensée humaine, sûrement… Elle lui explique qu’elle domptait les félins. Des tigres et des lions, sans aucun doute ! JS en ouvre la bouche de stupeur. Ben voyons ! C’était fou, ça !

« Wow, c’est cool. Tu en jettes grave, Rose ! », s’exclame le jeune homme, spontanément et sans aucune gêne. Il était complètement bluffé, quoi ! « Ça doit être fascinant de pouvoir toucher un vrai tigre. Je trouve ces bêtes magnifiques, franchement. »

Par contre, la jeune femme aborde sans le savoir un sujet extrêmement sensible, soit celui de ses parents. Il hausse lentement les épaules, affichant une petite moue tout en assurant :

« Ah… Rien d’aussi fabuleux que les tiens et même pas grand-chose. C’est pas très important. Ma mère et moi on habitaient seuls depuis un petit moment .Elle travaillait très fort, je le reconnais. »

Et il l’adorait même s’il y avait toujours eu cette rancune à son égard. Celle de ne pas être partie assez tôt de l’appartement familial. Celle de l’avoir laissé être la victime des coups de son père pendant des années. Mais ce n’était pas le moment de penser à ça. Et il rigole un peu quand Rose prétend qu’il se sous-estime parce que bon, elle n’avait visiblement pas conscience d’à quel point il était réaliste ! Mais c’était gentil et JS remercie d’un petit signe de la tête sans quitter un sourire si pas immense, néanmoins bel et bien présent. Un petit sourire en coin qui donnait à JS l’air d’avoir masse confiance en lui alors que ce n’était pas du tout le cas ! Quant à aller boire un verre ensemble s’ils réussissaient à s’extirper de cette île infernale, ça lui fait brièvement lever les yeux au ciel. Quel optimisme à toute épreuve ! Mais, en quelque part, ça faisait aussi du bien de l’entendre dire.

De fait, JS fini par opiner, marquant ainsi son approbation ! C’était une bonne idée et puis bon, nul doute que les mecs de l’école arrêteraient de se foutre de sa gueule s’ils le voyaient avec une si belle jeune femme, hein ! Celle-ci lui fait d’ailleurs visiblement confiance et JS se sent toute chose ! Il se retourne, dos à la piscine, histoire de laisser à Rose toute son intimité. Et pas une fois il allait regarder, hein ! Sauf si elle avait un pépin, bien sûr…! En tout cas, elle semblait avoir l’habitude des hommes qui ne savaient pas se comporter avec les femmes et c’était franchement dégoûtant. Il rigole alors que Rose semble toute à sa joie d’être dans le grand bassin d’eau. C’est vrai que ça devait être un peu un avant-goût du paradis après tout ce qu’ils avaient vécus, quoi !

« Rigole pas… Mais moi je sais pas nager ! Alors je suis pas sûr que j’apprécierais autant ! », s’exclame JS tout en se moquant gentiment de lui-même. « Mais profite-en. Je te dirai s’il y a un souci. »

Sauf qu’à nouveau, un sujet un peu délicat est abordé et JS garde soudainement le silence. Rose reprend la parole, mais il l’entend difficilement. Nerveusement, le jeune homme joue avec un fils de son pantalon d’uniforme, se raclant légèrement la gorge. Et parce que finalement, ça ferait sûrement beaucoup de bien, il fini par s’entendre répondre :

« Mon père. »

C’est d’abord tout ce qui sort, bêtement. Mon père. Ça ne voulait rien dire et JS se flagelle un peu mentalement ! Mais, il se ressaisit assez vite, cette fois.

« Il me frappait. Et ma mère aussi. Je veux dire… Mon père tapait ma mère. Elle, elle a jamais levé la main sur moi. J’avais huit ans la première fois. Il y a un an environ, j’en ai eu marre. J’ai fugué. Ça s’est…. Très mal terminé parce que je suis tombé sur des racailles. Mais ma mère m’a retrouvé et elle a quitté mon père. Et… c’est ça. Il y a sûrement pire que moi, hein. »

Il ne voulait surtout pas attirer la pitié ! En tout cas, après un moment de silence, JS demande :

« Tu me parlerais d’où tu viens, toi ?  Je veux dire, plus en détails. »

Quant à l’auto-défense, il a un petit sourire.

« Je ne suis pas très sportif et même que je suis carrément une quiche en sport, voilà. », met en garde JS tout en riant un peu. « Mais j’aimerais bien. Ça pourrait être pratique. Et non, il ne m’apprend pas. Mais bon, il ne veut pas que je me retourne contre lui… »

C’était probablement intelligent de la part de Jae Hwa, mais en attendant quand JS était livré à lui-même, ça risquait d’être la fin du monde, quoi.

_________________


Just gonna stand there and watch me burn.

But that's alright because I love the way it hurts.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 17 ans
Amour : Ca se mange ?

Coupons : 27
Contenu du Sac : parfum
carnet
ipod
téléphone portable
gourmette
trousse de crayons
briquet
un harpon en bois
barres de chocolat
bombe de laque
paquet de cigarettes

Avatar : Anna Tsuchiya
Pseudo : Ezeckiel
Doubles Comptes : .


Messages : 117
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: The Ghost River feat. Maruyama Rose   Mar 9 Juil - 22:01

Si la jeune femme n'admirait pas l'ancienne meilleure amie de sa sœur, bien au contraire. Mais il y avait bien une chose qu'elle lui avait appris, c'était que si l'on ne faisait pas tout pour se sortir vivant de cet endroit, personne ne le ferait pour nous. Personne ne serait la pour nous aider ou nous protéger. Ici, ils étaient complètement seuls, et donc ils ne pouvaient que compter sur eux meme et sur leurs capacités. Si Jae Seong ne savait ni se battre, ni survivre seul en pleine nature, alors il avait bien fait de s'allier avec le Volontaire, bien que c'était un choix qui demandait énormément de courage, étant donné qu'on ne pouvait pas etre certain que l'homme ne déciderait pas du jour au lendemain de le tuer dans son sommeil.
Et bizarrement, elle se surprit à éprouver beaucoup de sympathie pour le jeune homme qu'elle ne connaissait pas tellement, au fond. Pourtant, il donnait cette impression de fragilité qui vous donne envie de le protéger de ce monde de fou.

« Merci. Mais tu as tout compris, je crois, en effet. », assure Jae Seong tout en poussant un petit soupir de soulagement. « Ce n’est plus vraiment l’heure de choisir ce qui est le mieux, mais plutôt de jeter notre dévolu sur ce qui est le moins pire. Et Jae Hwa est définitivement ce qu’il y a de moins pire pour moi sur cette île. »

Elle ne pouvait qu'etre d'accord. Pour l'instant en tout cas. Elle espérait seulement que sa confiance ne finirait pas par se retourner contre lui. Il était bien trop gentil pour finir comme sa sœur.
Une chose était sure, c'était qu'elle ne serait pas capable de faire ce qu'il faisait. Après tout, le volontaire n'était pas le Volontaire pour rien, c'était surement lui qui avait tué les personnes qu'elle avait trouvé dans les douches et les vestiaires. Elle n'aurait pas été capable de rester sous ses ordres bien longtemps, vu sa facon de procéder. Elle ne pouvait qu'imaginer qu'il était de la même trempe que Junko, en dix fois pire, étant donné vu ce qu'elle avait entendu dire sur le volontaire. Déjà personne de normalement constitué ne s'incrirait dans une telle panade volontairement.
La jeune femme décida de changer de sujet en parlant plutôt de ce qu'elle faisait dans le cirque de ses parents. Contrairement a sa sœur, la jeune femme ne se destinait pas à de grandes études, bien qu'elle soit bonne élève. Elle avait au contraire l'intention de reprendre au plus vite le cirque de ses parents et de devenir dompteuse de félins. C'était son reve, comme celui de Rie était de devenir pédiatre et d'aller sauver des enfants au Cambodge ou encore en Afrique.
Le jeune homme eut l'air sincèrement admiratif devant ses capacités.
« Wow, c’est cool. Tu en jettes grave, Rose ! » La jeune femme rougit. Elle avait plus l'habitude qu'on la regarde de travers quand elle parlait de sa passion, ca lui faisait du bien de voir de l'admiration. « Ça doit être fascinant de pouvoir toucher un vrai tigre. Je trouve ces bêtes magnifiques, franchement. »
-Elles le sont ! S'exclama t'elle avec enthousiasme. Mais beaucoup de gens les tuent parce qu'ils pensent que ce sont des mangeurs d'hommes. Je trouve ca injuste ! Commenta t'elle.
Elle avait vécu avec les félins depuis son plus jeune age, elle était meme devenue amie avec certains... et elle savait que lorsqu'ils étaient bien traités, ces animaux étaient des trésors de gentillesse et de douceur, mais étaient aussi particulièrement obéissants et intelligents.
« Ah… Rien d’aussi fabuleux que les tiens et même pas grand-chose. C’est pas très important. Ma mère et moi on habitaient seuls depuis un petit moment .Elle travaillait très fort, je le reconnais. »
-C'est le plus important dans la vie, tu sais....Tu peux en etre fier. Dit elle en souriant. Elle voyait bien qu'il n'était pas très à l'aise alors qu'ils parlaient de sa vie de famille... La jeune femme ne pouvait qu'en conclure que certains de ses souvenirs n'avaient rien de bien agréable pour lui, mais elle n'osait pas lui demander quoi et pourquoi... Pour le moment. De toute facon, son esprit était maintenant tourné vers tout autre chose : la piscine. Elle n'en revenait pas que le jeune homme lui propose de se baigner. Ca faisait tellement longtemps qu'elle ne s'était pas baignée dans de l'eau propre qu'elle ne pouvait pas refuser, meme si cela l'obligeait à se mettre pratiquement nue devant un jeune homme. Mais il ne semblait pas etre l'un de ces pervers qu'elle connaissait bien. Aussi elle n'hésita pas bien longtemps avant de se jeter à l'eau, littéralement.
Ca lui faisait un bien fou ! Elle se mit à barboter tranquillement dans l'eau, souriant doucement.
« Rigole pas… Mais moi je sais pas nager ! Alors je suis pas sûr que j’apprécierais autant ! », s’exclame JS tout en se moquant gentiment de lui-même. « Mais profite-en. Je te dirai s’il y a un souci. »

-Je ne me moquerais pas ! Dit t'elle en souriant ! Mais quand on sortira d'ici, apprends à nager, parce que je te jure que c'est le pied !
Dit elle en se mettant à flotter sur le dos. Alors elle osa demandait ce qui lui brûlait les lèvres depuis de longues minutes. Elle craignit qu'il se mette en colère, ou qu'il se braque, mais finalement, le jeune homme accepta facilement de lui parler.
« Mon père. »
La jeune femme écarquilla les yeux, appuyée sur le rebord de la piscine Elle ne dit rien, espérant en savoir plus.
« Il me frappait. Et ma mère aussi. Je veux dire… Mon père tapait ma mère. Elle, elle a jamais levé la main sur moi. J’avais huit ans la première fois. Il y a un an environ, j’en ai eu marre. J’ai fugué. Ça s’est…. Très mal terminé parce que je suis tombé sur des racailles. Mais ma mère m’a retrouvé et elle a quitté mon père. Et… c’est ça. Il y a sûrement pire que moi, hein. »
La jeune femme n'en revenait pas. Elle ne comprenait pas comment quelqu'un qui se prétendait père pouvait battre son enfant. Pour elle, de telles personnes n'avaient pas le droit d'avoir des enfants. Mais ce qui était rassurant, c'était que maintenant, il n'avait plus rien à craindre... Enfin, ce n'était qu'un euphémisme, étant donné que pour l'instant, il n'avait jamais été plus en danger de mort.
-Jae Seong.... c'est... vraiment horrible. Ce n'est pas quelque chose a prendre à la légère ! Pas du tout même... Ca a du te traumatiser.
Elle ne pouvait s'empecher de se sentir coupable d'avoir déballé devant lui sa vie de famille parfaite... Mais elle imaginait que si elle était à sa place, elle n'aimerait pas qu'on la prenne en pitié.

« Tu me parlerais d’où tu viens, toi ?  Je veux dire, plus en détails. »

La jeune femme sourit doucement.
-Plus en détail ? Ce n'est pas si exceptionnel.... Je vis hors de Busan, à quelques minutes en bus, disons... on a eut de la chance, puisqu'on a pu installer le cirque sur un très bon emplacement... La mer est donc à quelques mètres. J'ai ma propre caravane, meme si je passe le plus clair de mon temps au chapiteau, quand j'y suis...On a de tout, des clows traditionnels, des plus contemporain... Des ours, des singes, des chevaux, des félins... mais on s'en occupe vraiment très bien ! On a aussi des acrobates et des musiciens... Bref, je suis assez fière de ce que c'est...
Qu'en a Busan, c'est une ville très agréable~ Bien sur tous les quartiers ne sont pas bien fréquentés, mais il y a d'autres hyper amusants !

Elle sourit, vraiment nostalgique de sa ville chérie. Elle voulait absolument y retourner... C'est pourquoi elle devait rester en vie jusqu'à la fin.
« Je ne suis pas très sportif et même que je suis carrément une quiche en sport, voilà. », La jeune femme sourit largement, se hissant sur le bord de la piscine. « Mais j’aimerais bien. Ça pourrait être pratique. Et non, il ne m’apprend pas. Mais bon, il ne veut pas que je me retourne contre lui… »
Cela semblait évident, bien sur. C'est ce qu'elle aurait fait aussi, à sa place. Mais elle n'avait aucune raison de ne rien lui apprendre, elle. Elle se sécha comme elle pouvait et enfila ses vetements.
-Tu peux te retourner. Dit elle une fois prete. Alors, ca te dirait un cours rapide d'autodéfense ? Demanda t'elle.
Elle réfléchit quelques secondes et lui dit.
-En fait, il y a une chose qui pourrait te servir, en particulier, si tu n'aimes pas la violence. Ce n'est pas compliqué... qu'est ce que tu en penses ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 18 ans.
Amour : J'ai des sentiments pour le volontaire et je suis en paix avec moi-même à ce sujet.

Nombre de victimes : 1
Coupons : 583
Contenu du Sac : .
Une 3DS + quelques jeux
Un ordinateur portable
Un hoodie
Une clé usb
Un iPhone à moitié démonté
Un carnet empli de formules mathématiques + un stylo
Une paire d'écouteurs
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île
Une boussole
Une lampe torche
Un roman
Un chat
Deux rasoirs droits
Un petit réchaud à gaz
Un fouet
Un sac de couchage
Une bombe poivre + recharge
Deux piles pour montre
Une montre à moitié démontée
Deux colliers BR de joueurs décédés
Une lettre de sa mère + une photo d'eux deux

Avatar : Yong Jun Hyung (BEAST)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Kiriyama Ryuhei

Messages : 6363
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: The Ghost River feat. Maruyama Rose   Dim 4 Aoû - 6:11


Jae Seong grimace un peu alors que Rose lui parle de ces hommes qui voulaient tuer les tigres pour le danger qu’ils représentent. En même temps… en les laissant tranquilles, ils étaient nettement moins dangereux. Et puis, après avoir vu cet endroit, on comprenait que le pire des prédateurs, c’était clairement l’être humain… Les tigres tuaient pour se nourrir. Ici, c’était… largement différent. La majorité ne cherchait même pas à trouver des élèves de leur faction pour qu’il y ait le moins de perte possible tant qu’à jouer le jeu, ce qui aurait été plus noble. Mais bon… Jae Seong n’était pas placé pour faire la morale à ce sujet. De fait, il préférait encore se taire… parce que ça pourrait devenait inconfortable comme conversation. Après tout, ne faisait-il pas équipe avec un mauve ? Rose compliment ensuite sa mère, ce qui arrache un petit sourire gêné à JS. C’était gentil et il se sentait flatté pour sa maman ! Mais, il lui en voulait encore pour certaines très bonnes raisons et ça faisait qu’il était un peu plus mitigé, forcément. Pourtant, il n’y a personne d’autre qu’il aimerait davantage voir présentement !

Il acquiesce donc doucement pour mentionner que lui aussi trouvait ça plutôt important… mais n’en rajoute pas. C’était un sujet douloureux pour le moment. Quant à la nage, il rigole doucement tout en glissant une main dans ses cheveux pour les ébouriffer un peu.

« T’as raison, et c’est pratique surtout. », assure Jae Seong. Il a d’ailleurs une petite grimace en se souvenant d’un truc… important, disons ! « Je sais pas comment j’ai fais pour atteindre le rivage, d’ailleurs. J’aurais eu l’air con si j’avais coulé comme un parpaing. »

C’en suit un petit rire nerveux, mais aussi sincère. Ça faisait du bien de se moquer un peu de ce genre de choses, comme si le temps d’une conversation, ça les rendait plus légères, presque futiles. Puis… son père. JS garde le regard bien rivé au sol, honteux d’avoir raconté à Rose sa pire faiblesse. La jeune femme le prend en pitié et pour sa part, le jeune Coréen est un peu confus, ne sachant trop si ça lui faisait plaisir ou si, au contraire, il aurait préféré qu’elle garde pour elle ce genre de constatation. Il se sentait vraiment honteux de s’être abandonné trop longtemps aux coups paternels. De ne pas encore s’en être remis, même ici. Et de ne pas avoir pardonné à sa mère de l’avoir laissé faire aussi longtemps. Doucement, il glisse une main contre son bras, murmurant non sans un vif malaise :

« J’aurais dût lutter, c’est bête. Ça sert à rien de chouiner si c’est pour se laisser faire… »

Il glisse une nouvelle fois sa main dans ses cheveux tout en se raclant la gorge. C’était une bonne chose qu’il soit justement obligé d’éviter de regarder Rose présentement, parce que de toute façon, il n’aurait pas pu le faire. Il se sentait vraiment peu… homme. Et ça l’embarrassait à mort. Avec Jae Hwa, c’était plus facile parce que c’était exactement ce que le soldat attendait de lui… Mais heureusement, Rose commence à parler de sa vie avant l’île, ce qui a le mérite de détendre l’atmosphère du côté de Jae Seong. Un petit rire le rend alors que rien qu’à l’écouter parler du cirque, il lui semble sentir l’odeur de pop-corn et de barbe-à-papa, ainsi qu’entendre le Monsieur Loyal et les félins qui rugissent !

« Je ne trouve pas ça quelconque du tout, pour ma part. », assure le jeune homme tout en affichant un petit sourire rêveur. Son regard se pose sur le plafond alors que prenant appui sur ses mains, il se penche légèrement vers l’arrière. « Au contraire, ça me fait rêver ! J’aurais bien aimé qu’on se connaisse en dehors de l’île. Je serais allé te voir dompter les fauves. Enfin… je ne suis pas de Busan, mais je me serais organisé pour le faire ! »

Puis, un bruit d’eau se fait entendre. Jae Seong attire ses jambes à lui, posant son menton contre ses genoux tout en attendant sagement, se rendant néanmoins compte qu’il tendait l’oreille au cas où… eh bien, au cas où Rose s’approcherait discrètement de lui pour attaquer. Ça lui fout un petit coup de cafard, d’ailleurs. Mais on n’était jamais assez prudent et Jae Hwa le lui avait assez répété pour que ça commence à lui entrer dans le crâne. Le pire, c’est que s’il le voyait présentement, jamais le volontaire n’aurait compris ses agissements imprudents. .. La jeune femme lui permet finalement de se retourner et il le fait. Il n’y avait pas eu de casse… il pouvait lui faire confiance, oui ! Jae Seong se relève, s’étirant un peu tout en étouffant un petit bâillement. Le jeune homme hésite… puis acquiesce lentement pour ce fameux truc qu’elle voulait lui montrer.

« D’accord. Je pense que ça pourrait être intéressant. On ne sait jamais… », murmure doucement l’adolescent avant de néanmoins grimacer. « Ça ne me servira pas à grand-chose contre Jae Hwa, mais contre les autres peut-être. Si tu le voyais… Il est tout petit, mais c’est une pure machine de combat. Et il ne doute jamais. Il fonce tout droit, avec tactique, mais jamais hésitation. Ça le rend effrayant… »

Il soupire, son regard se dirigeant vers la porte.

« Mais il va bientôt revenir, Rose. », finit-il par déclarer. « Ce serait peut-être plus sage qu’on se sépare… »

Et tout dans son ton prouvait qu’il n’en avait pas du tout envie !


Hors Jeu:
 

_________________


Just gonna stand there and watch me burn.

But that's alright because I love the way it hurts.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 17 ans
Amour : Ca se mange ?

Coupons : 27
Contenu du Sac : parfum
carnet
ipod
téléphone portable
gourmette
trousse de crayons
briquet
un harpon en bois
barres de chocolat
bombe de laque
paquet de cigarettes

Avatar : Anna Tsuchiya
Pseudo : Ezeckiel
Doubles Comptes : .


Messages : 117
Activité RP : 1









MessageSujet: Re: The Ghost River feat. Maruyama Rose   Ven 23 Aoû - 17:48

Finalement au fond Jae Seong avait raison. Le massacre des lions et des tigres était très semblables à ce qu'il se passait ici. Les grands de ce monde considéraient les jeunes comme une menace à la société qu'ils avaient créé mais au lieu de faire le sale boulot eux memes, ils le laissaient faire au condamnés à morts eux meme, qui pour survivre devaient tuer, amis, familles parfois... ou encore amour.
Ce système sensé soit disant assurer de solides bases au gouvernement, qui ne se devaient que de garder les plus forts. Ceux comme JaeSeong et elle étaient immédiatement vus comme des cibles faciles. Mais parfois, certaines apparences sont trompeuses... A l'école, la jeune femme était toujours apparue douce, timide et très studieuse, mais finalement, elle savait très bien vivre sans l'aide des autres, et savait tout aussi bien se défendre.

Pour JaeSeong, de toute évidence, les apparences ne trompaient pas. Mais il avait sut s'assurer une véritable longévité en se liant d'amitié avec le maillon fort de ce jeu et la jeune femme ne pouvait pas lui en vouloir ou le juger pour ca. A sa place, elle aurait fait la meme chose. Pourquoi devraient t'ils mourir sous le prétexte de faire toujours ce qui est juste ?
« T’as raison, et c’est pratique surtout. » Surtout quand on savait qu'ils étaient sur une ile.... on ne sait jamais ce qu'il peut se passer. « Je sais pas comment j’ai fais pour atteindre le rivage, d’ailleurs. J’aurais eu l’air con si j’avais coulé comme un parpaing. »
Et mais c'est vrai ! Elle avait presque oublié qu'on les avait lâché comme des chiens en pleine mer. Et bien que c'était assez macabre, la jeune femme ne put s'empecher de rire... Il faut dire qu'ils n'en avaient pas beaucoup l'occasion.
-Désolé, je ne me moques pas hein ! Mais il faut dire que cette vision est franchement désopilante !

Elle s'arreta finalement, amusée.
Elle fut prise de cours par l'histoire qu'il lui raconta par la suite. La jeune femme n'avait jamais réellement appris à réagir à ce genre de situation. Et elle fit la réaction qui lui passa en premier par la tete, pas très sure d'avoir bien fait. Mais il ne semblait pas en colère contre elle... Juste géné. Et elle imagina qu'il pourrait y avoir bien pire, finalement.
« J’aurais dût lutter, c’est bête. Ça sert à rien de chouiner si c’est pour se laisser faire… »
La jeune femme baissa les yeux et encore une fois, essaya de chercher les bons mots à utiliser.
-Tu sais, on a tous ce genre de choses que l'on regrette de ne pas avoir fait. Mais l'important, c'est ce qu'il se passe après. Tu dois te prouver à toi meme que tu es un homme bien, comme je te vois.
Elle sourit légèrement. Non seulement c'était sincère, mais en plus, c'était bien plus approprié que quelques minutes auparavant.
Pour changer de sujet, la jeune femme prit grand plaisir à lui compter et lui décrire chaque recoin de son ancienne maison... Y prenant grand plaisir, elle aussi. Elle avait toujours eu peur d'y penser, mais finalement, ca faisait du bien d'en parler avec un jeune homme qui était en passe de devenir son ami.

« Je ne trouve pas ça quelconque du tout, pour ma part. » La jeune femme sourit, très heureuse d'etre enfin comprise. « Au contraire, ça me fait rêver ! J’aurais bien aimé qu’on se connaisse en dehors de l’île. Je serais allé te voir dompter les fauves. Enfin… je ne suis pas de Busan, mais je me serais organisé pour le faire ! »
La jeune femme sourit. Elle ne connaissait pas énormément de monde qui comprenait son amour pour ses betes, a part son père, évidemment. Sa mère, elle, y était habituée, mais elle avait toujours très peur qu'un jour, quelque chose se passe mal.
Alors elle se dit qu'en effet, si ils pouvaient sortir d'ici tous les deux vivants, elle aimerait qu'ils restent en contact et qu'il vienne en vérité voir ses spectacles.
-Et bien tu es officiellement invité ! Dit elle en souriant largement. Après tout, je ne vois pas pourquoi mon nouvel ami ne pourrait pas venir me voir ! Enfin si... mais il faut croiser les doigts. Et j'ai un bon feeling. Je veux qu'on s'en sorte tous les deux.

Quand on sait qu'on risque de mourir le lendemain, il était plus facile de s'attacher qu'on pourrait le croire. Et la jeune femme s'était déjà énormément attachée à ce jeune homme si peu sur de lui. Elle décida de sortir de l'eau, à contre cœur cependant. Elle se sécha rapidement et se rhabilla avant de lui permettre de se tourner vers lui.
Elle lui sourit.
« D’accord. Je pense que ça pourrait être intéressant. On ne sait jamais… », murmure doucement l’adolescent avant de néanmoins grimacer. « Ça ne me servira pas à grand-chose contre Jae Hwa, mais contre les autres peut-être. Si tu le voyais… Il est tout petit, mais c’est une pure machine de combat. Et il ne doute jamais. Il fonce tout droit, avec tactique, mais jamais hésitation. Ça le rend effrayant… »

La jeune femme acquiesca.
-Je ne l'ai jamais rencontré, heureusement, mais j'ai déjà eu un petit portrait du gars.... je ne savais pas qu'il était petit cependant. Je l'imaginait grand comme un basketteur... et un tas de muscle quoi. Enfin tu pourrais toujours t'en servir pour t'enfuir si il te pose un problème.
D'ailleurs, je connais bien certains passages « secrets » de l'Ile. Viens la.
Elle lui expliqua rapidement ou se trouvaient les plus utiles de ces passages, sachant que leur temps était compté. Mais au fond elle savait que ca l'aiderait, et au fond aussi... Elle se doutait que leurs destins étaient étroitement liés, et qu'elle faisait bien de l'aider.

« Mais il va bientôt revenir, Rose. », finit-il par déclarer. « Ce serait peut-être plus sage qu’on se sépare… »
La jeune femme acquiesca. En effet, il serait peut etre plus sur qu'ils se séparent pour ne pas provoquer de dégats. Elle attrapa ses affaires, fit attention à ne rien oublier, puis elle sourit au jeune homme.
-N'oublie pas, tu sais ou tu peux me trouver en cas de problème, je serais la pour t'aider ! Fais attention a toi, je tiens a ce que tu viennes me voir dompter !


Elle lui fit un dernier signe de la main avant de courir vers la sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Bleue


avatar
Âge : 18 ans.
Amour : J'ai des sentiments pour le volontaire et je suis en paix avec moi-même à ce sujet.

Nombre de victimes : 1
Coupons : 583
Contenu du Sac : .
Une 3DS + quelques jeux
Un ordinateur portable
Un hoodie
Une clé usb
Un iPhone à moitié démonté
Un carnet empli de formules mathématiques + un stylo
Une paire d'écouteurs
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île
Une boussole
Une lampe torche
Un roman
Un chat
Deux rasoirs droits
Un petit réchaud à gaz
Un fouet
Un sac de couchage
Une bombe poivre + recharge
Deux piles pour montre
Une montre à moitié démontée
Deux colliers BR de joueurs décédés
Une lettre de sa mère + une photo d'eux deux

Avatar : Yong Jun Hyung (BEAST)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Kiriyama Ryuhei

Messages : 6363
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: The Ghost River feat. Maruyama Rose   Mer 4 Sep - 3:35


Pas mauvais joueur, Jae Seong rigole avec Rose. Elle n’avait pas à s’en vouloir. C’est vrai que la pensée de se noyer dès son arrivée sur l’île ne prêtait pas vraiment à la rigolade, mais il l’avait malgré tout énoncée par trait d’humour, histoire de détendre un peu l’atmosphère. C’est le ton qu’il avait donné à la nouvelle… et ça avait eu son petit effet ! Quant à ce qu’il avait fait face à son père… ou plutôt, ce qu’il n’avait pas fait, JS ne peut que baisser le regard. Était-il fier de ce qu’il était en train de devenir ? Difficile à dire, vu le contexte dans lequel il se trouvait. Peut-être pas, puisqu’il était un opportuniste au détriment de tous ceux qui luttaient ici pour survivre. Être avec Jae Hwa faisait durer le jeu. Il le savait et il avait choisi cette voie en pleine connaissance de cause. Mais, malgré tout, même la culpabilité n’allait assurément pas lui faire fuir le volontaire. Il avait non seulement peur de ce qui arriverait lorsque le soldat lui retomberait dessus, mais aussi de tous ceux qu’il pourrait croiser d’ici là. Et il savait que même si une nouvelle rencontre avec le volontaire serait synonyme de mort, ce serait mieux que de croiser n’importe quel autre type mal intentionné… Donc non, il n’allait pas fuir Jae Hwa.

Toutefois, Jae Seong relève les yeux vers Rose, ayant un petit sourire timide pour elle. C’était gentil, malgré tout ce qu’elle savait maintenant de lui, de le voir encore comme un mec bien. Elles n’étaient pas nombreuses, les filles comme elle aussi jolies que gentilles. Et elle était aussi pleine d’espoir, vraisemblablement, ce qui fait doucement soupirer JS. Ça faisait vraiment du bien de discuter avec elle ! Mais lui aussi avait envie de croire qu’ils allaient s’en tirer tous les deux ! Pourquoi pas…? Ça faisait du bien, de rêver. On dit bien que l’espoir fait vivre ! JS se relève, évitant de regarder la jeune femme alors qu’elle se rhabille. Il ne se retourne vers elle que lorsque c’est chose faite, un petit sourire plein d’une attitude qu’il ne ressentait pas sur les lèvres. Il rigole à propos de la forme physique de Jae Hwa, par contre, gentiment moqueur. Ah ça, elle était loin du compte ! Même si…

« Il est très musclé. », assure Jae Seong, redevenant sérieux. « J’avais jamais vu des abdos aussi profondément tracés. Mais, il est très petit, oui. Beaucoup plus que moi. Sauf qu’il faut pas le sous-estimer. »

JS glisse une main contre son bras, quand même un peu mal à l’aise d’avouer comme ça qu’il s’était intéressé de près aux abdos du volontaire, hein ! En tout cas, Rose avait aussi quelques informations utiles, mais l’heure n’était malheureusement plus aux échanges. Elle ne proteste pas lorsqu’il lui fait part de sa nervosité, comprenant qu’il était loin de blaguer… En effet, Jae Hwa allait bientôt revenir. Il le sentait. Au moins, cette fois, il n’avait pas eu trop peur. Au début, si. Mais c’était beaucoup mieux d’avoir passé ce moment avec Rose que seul à angoisser dès qu’il entendait le moindre petit bruit. Il ne sait pas trop s’il pourra retrouver la jeune femme aussi facilement qu’elle le mentionne, mais nul doute que s’il la croisait, il allait non seulement chercher son contact, mais aussi supplier Jae Hwa de toutes les façons possibles de ne pas mettre fin à ses jours. Il ne savait trop ce que ça allait donner… mais il croyait Rose assez intelligente pour l’éviter si elle voyait qu’il était accompagné d’un autre garçon.

Il hésite… puis rapidement, s’approche de la jeune femme pour la serrer brièvement dans ses bras. Les joues un peu rougissantes, il s’éloigne finalement, retournant prendre son sac pour le hisser sur une de ses épaules, un petit sourire aux lèvres. Ah… Il avait quand même hâte que Jae Hwa revienne et en même temps, ça lui avait presque donné envie de s’émanciper. C’était limite douloureux…

Hors Jeu:
 

_________________


Just gonna stand there and watch me burn.

But that's alright because I love the way it hurts.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: The Ghost River feat. Maruyama Rose   

Revenir en haut Aller en bas
 

The Ghost River feat. Maruyama Rose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» muffins rose
» Les RSG du "BC LA ROSE DES VENTS"
» Cherche HE de Rose
» loukoum à la rose
» Ma palette rose et marron TKB


Lethal Instinct :: 
 :: Zone 4 :: Piscine Municipale
-