Réouverture du forum !
http://lethal-instinct.forumactif.com





Partagez | .
 

 At Skyfall feat. Yang Min Ki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faction Rouge


avatar
Âge : 19 ans.
Amour : Rien à signaler.

Nombre de victimes : 1
Contenu du Sac : .
Une miche de pain
Une barre de céréales
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île avec ses zones
Une boussole
Une lampe torche (avec piles)
Deux paquets de Mild Seven
Un briquet Zippo à l'effigie de SoaD
MP3 Sony + écouteurs + recharge
Un rouleau de fil de canne à pêche
Une couverture
Deux bandanas
Une boîte de 22 aspirines
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Deux paquets de ramen
Cotte de mailles
Un uniforme à sa taille
Une paire de chaussures à sa taille

Avatar : Kim HimChan (B.A.P)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Jang Jae Seong

Messages : 225
Activité RP : 0









MessageSujet: At Skyfall feat. Yang Min Ki   Mer 17 Avr - 1:04


Put your hand in my hand and we'll stand...
Le 22 mai 2013 à 13h40

Minyu prend une profonde inspiration. Aussitôt, une forte odeur de fer l’assaille. Un petit sourire étire ses lèvres, celui-ci se transformant néanmoins rapidement en grimace. Grognant, il glisse une main contre sa tête, là où il avait reçu un bon coup. Et même sans ça, quelque chose lui disait qu’il aurait mal au crâne même s’il avait échappé à la crosse du pistolet de ce grand type sportif. Celui-ci avait été le premier –et le seul- à comprendre ce qui se passait vraiment. Mais, il était trop tard… Parce qu’il avait déjà vidé son chargeur sur les trois autres, Minyu lui ayant fait croire… Oh, vous ne vouliez pas savoir les infamies qu’il avait pu faire croire. Quoi qu’il en soit, le résultat était là : ce type était mort à son tour et c’était le seul qu’il avait tué de ses blanches mains. Pourtant, quatre corps s’amassaient à ses pieds. Nouveau grognement, parce que Minyu n’était malgré tout pas satisfait d’avoir gaspillé une cartouche de son fusil à pompe pour abattre ce type. Sauf que l’autre était plus fort que lui, ça se voyait dès le premier coup d’œil. Il n’avait pas pu prendre de risque.

Et alors qu’il reprend ses esprits, grisé par l’odeur du sang et le pouvoir qu’il avait eu sur ces quatre jeunes, Minyu commence à ranger son fusil dans son sac. Leurs hurlements colériques, outrés ou effrayés allaient avoir ameuté les charognards. Mieux valait se dépêcher à fouiller ces quatre corps avant de mettre les voiles. Il était peut-être beaucoup plus prédateur que proie, mais un inversement de situation ne l’étonnerait guère et Minyu n’allait clairement pas laisser ce genre de choses se produire par inattention. De fait, il se penche rapidement sur les quatre corps, espérant réellement trouver quelque chose d’intérêt et pestant alors que dans un premier temps, ce n’est pas vraiment le cas. L’arme à feu du garçon fini naturellement dans son sac, au cas où il trouverait plus tard des munitions même s’il sait que c’est un peu inutile d’espérer réellement. Sauf qu’un dieu doit bien veiller sur lui parce que soudainement, alors qu’il arrache presque sa veste tachée de sang au cadavre, il tombe sur… un chargeur supplémentaire ! Un rire froid remonte le long de sa gorge pour franchir la barrière de ses lèvres. Encore un peu plus de plomb à mettre dans la cervelle des moins débrouillards ou utiles.

Sauf que bien sûr, la chance ne pouvait guère briller indéfiniment. Lorsque Minyu a une petite exclamation ravie en mettant la main sur une trousse de premiers soins, il déchante rapidement. Des biscuits rassis qui lui font faire la grimace se présentent à lui. Il les jette plus loin avec force et colère, rageur ! Mais, la boîte trouve aussi sa place dans son sac, parce qu’on ne sait jamais quand ça peut servir. Et c’est en remettant le sac à dos sur ses épaules qu’il le voit soudainement déboucher devant lui. Son petit frère adoré. L’expression de perplexité et de surprise négative qui s’affiche sur son visage juvénile est presque comique et arrache même un petit rire à Minyu. Ses lèvres s’étirent en un « o » comique et il semble figé sur place, comme si le temps s’était arrêté. Minyu lui fait un petit clin d’œil, taquin, peut-être pas gentiment toutefois. Eh bien ça, pour une surprise… Ce n’était pas vraiment dans ses plans de se faire voir si vite. C’était même un coup du destin plutôt chiant, quand on y pensait bien. Mais, Minyu était encore grisé par les événements et… oh, c’est vrai. Ça devait être ça, la réelle surprise, non ? Le voir se tenir entre ces quatre corps sanglants et inanimés.

Min a un petit regard pour ceux-ci comme s’il les redécouvrait, ce qui n’était pas entièrement faux. Après tout, il avait oublié jusqu’à leur existence, le temps de se remettre du petit choc de découvrir Minki devant lui.

« Bonjour, frangin. Drôle de moment pour se rencontrer. », convient finalement l’aîné des deux. De toute façon, il allait vraisemblablement être celui qui allait devoir ouvrir la discussion. « Ne te sauve pas. »

Si le ton était doux et amusé au départ, il se fait néanmoins carrément polaire à l’ordre qui avait ensuite fusé. Et s’il fallait menacer Minki de son arme à feu pour qu’il reste bien sage, le petit brun n’allait pas hésiter une seule seconde. Gaspiller une balle sur Minki ? Non… Surtout qu’on avait beau dire, c’était son frère et il l’aimait, malgré tout ce qu’il lui avait pris. Il n’allait pas tirer sur lui pour cette raison… et aussi parce qu’il n’avait pas envie de perdre une balle pour rien.

« Tu ne traînes plus avec ce grand type dégingandé ? », demande Minyu, affichant une petite moue qui montrait bien que ce garçon ne lui plaisait guère. « Tu sais, je l’ai vu quelques jours plus tôt près d’un lac avec un autre garçon beaucoup plus joli que toi. Il a maté allègrement… »

Oui bon, il était toujours doué pour frapper où ça faisait mal ou, du moins, l’espérait-il. Pas qu’il croit que Minki ait vraiment des sentiments amoureux pour celui qui s’appelait vraisemblablement Bang. Mais, la jalousie s’invitait si facilement, pas vrai ?

« L’autre type lui a même donné une bouteille d’eau. C’est fou, hein ? », déclare soudainement Minyu, réellement surpris par ce qu’il annonçait. Il fallait être fou… mais passons. Il fait quelques pas vers son frère, demandant : « On va s’installer un peu plus loin ? C’est un peu déplaisant, les retrouvailles dans cet environnement et surtout, je pense que quelques charognards vont bientôt pointer le bout de leur nez. »

Ce qui n’était une bonne idée pour aucun des deux… Finalement, il pointe l’ancienne scierie, ajoutant :

« Elle est vide, j’ai sécurisé le périmètre. »

Oui, il prenait le pli, comme on dit…

_________________


put on your war paint !

Hey young blood, doesn't it feel like our time is running out ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 15
Amour : Bang Jayden ♥

Nombre de victimes : 1
Contenu du Sac : - Deux bouteilles d'eau (1L5)
- Crème solaire
- Un jeu de cartes
- Une montre
- Un mouchoir en tissu
- Une 3DS
- Deux jeux de 3DS
- Bonnet
- Boussole
- Une boîte de dolipranes à 3/4 pleine
- 1 talkie walkie (l'autre est à Song Min Hee)

Avatar : Choi Jun Hong aka Zelo [B.A.P]
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Messages : 170
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: At Skyfall feat. Yang Min Ki   Sam 20 Avr - 12:40




Min Ki… Les avait entendus… Les cris… A la rage avait succédé la panique et puis il y avait eu une déflagration qui l’avait fait sursauter alors qu’il s’était recroquevillé dans un coin, mains sur les oreilles, le cœur battant à tout rompre et le désespoir au bord des lèvres. Il savait que dans quelques heures les haut-parleurs cracheraient les noms de ceux qui avaient dû périr (il était certains qu’ils étaient plusieurs) et avec détresse, il savait qu’il n’oublierait pas plus ces noms là que ceux de tous les autres.

Et pourtant, un peu dans un état second, lorsqu’il avait finit par être capable de se remettre debout, Min Ki s’était quand même rendu sur place. Aussi écœurant que ça soit et peu importe combien ça lui soulevait le cœur : il fallait qu’il aille voir s’il ne pouvait pas avoir les restes… Il culpabilisait énormément pour ça mais Min Ki avait faim, un peu soif et peur. Votre système de valeurs, dans ces cas là, se trouvait facilement modifié et si l’adolescent n’en était pas encore au point de tuer gratuitement pour augmenter ses chances de survie, il en était néanmoins à fermer les yeux sur ses propres actions lors qu’il envisageait de fouiller des dépouilles.

Sauf que perdu dans sa bulle, Min Ki avance complètement à découvert. Il aurait pu se faire tirer comme un lapin et peut être qu’une partie inconsciente de lui avait guidé ses pas… Mais malgré tout, il débouche sur les lieux du massacre le premier. Sans que l’auteur de ce dernier soit encore partit et là… Là c’est le vrai drame. Min Ki tente de se convaincre que Min Yu a fait comme lui, qu’il est venu « juste pour voir »… Mais son frère semble… Terriblement dans son élément et à sa joie de le trouver vivant se mêle l’horreur de la situation tandis qu’il se tient seul debout au milieu de quatre corps inerte. Son estomac convulse… Il fait un pas en arrière… Mais Min Yu menace et forgé par l’expérience de son aîné, Min Ki obéit, cessant net de reculer.

Son regard va d’une victime à une autre… Il y a du sang et… Et… Son cœur lève à nouveau, sans qu’il puisse le retenir cette fois et Min Ki tombe à genoux au sol, rendant les maigres baies qu’il avait avalé plus tôt pour tenter de calmer sa faim. La bile lui brûle la trachée, les larmes viennent lui piquer les yeux et son estomac tordu sous les spasmes de ses vomissements lui font soudainement réellement mal.

Psychologiquement c’était trop dur que de voir ainsi Min Yu artisan de la mort d’autrui. Pourtant il l’avait envisagé… Et même qu’il avait su que ça arriverait… Mais une partie de lui avait quand même espérer que ce qu’il y avait de meilleur en Min Yu serait préservé. Parce que son frère n’était pas un « méchant » garçon à proprement parler. Il était révolté, esseulé malgré lui et malgré tous les autres. Il avait peur de lui, il était souvent en colère après lui… Mais ce n’en était pas moins son frère et il avait guetté avec angoisse son nom à chaque nouveau rapport.

Min Ki vient passer un revers de main contre ses lèvres quand son estomac semble décidé à le laisser tranquille et essoufflé, le front luisant légèrement d’une fine pellicule de sueur froide, il relève les yeux sur Min Yu qui lui parle… D’il ne sait quoi en réalité.

De qui est-ce que tu parles… ?

De fait, le tacle à propos du fait que cette personne mystérieuse aurait maté au lac quelqu’un de « beaucoup plus joli que lui » l’atteignait assez peu même s’il se demandait sérieusement de qui il était fait mention… Cela dit, la seule personne réellement amicale qu’il ait croisé récemment c’est… Jayden... Et forcément de fait, il se souvient de cette fameuse histoire de bouteille d'eau, ce qui le rend un peu plus sensible à la remarque, tout compte fait...

Jayden… ? Mais comment… ?

Comment les avait-il vus ? Pourquoi ne s’était-il pas fait connaître ? C’était au cimetière ? Et c’était qui, le type du lac ? Min Ki est un peu déboussolé, se remettant debout en tremblant presque autant de froid que d’appréhension. Pas qu’il faisait froid mais là il était en état de choc…

Min Yu veut ensuite bouger… Et Min Ki a un regard pour la scierie, perdu, pas vraiment capable de prendre une décision par lui-même. Autant l’île semblait avoir son lot de psychopathes capables de se débrouiller seul et de tuer sans tourner de l’œil, autant lui après pourtant plus de vingt jours passés sur cette île se sentait aussi peu adapté à l’environnement. Min Yu, en revanche, avait toujours sur se faire au décor et visiblement, cette fois-ci ne faisait pas exception. Il semblait aller bien… Et avait eu plus de chance que lui à propos de l’arme aléatoire de toute évidence… Ou bien il l’avait eu sur un autre étudiant qu’il avait tué… ?

Min Ki fait quelques pas prudent vers la scierie, ne songeant même pas à s’enfuir tellement Min Yu était à cet instant précis tout autant son bourreau que son sauveur, à ses yeux. Il menaçait peut être… Mais il pouvait aussi le tenir en vie.

Pourquoi est-ce que tu as fait ça… ?

Son regard se tourne à nouveau vers son aîné et vers le collier à son cou… Puis il se détourne. Min Ki déglutit et finalement :

Ce sont les premiers ?

Il espérait réellement que ce serait le cas… Et pourtant, quatre pour un coup d’essai ça laissait présager bien des horreurs pour la suite des évènements. Et malgré tout, même s’il a les larmes aux yeux en le disant parce que les mots lui faisaient mal en lui écorchant la langue :

Je suis content de voir que tu vas bien.

C’était la vérité… Et pourtant, avec honte, Min Ki se demandait s’il n’aurait pas été soulagé que ce ne fut pas le cas…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 19 ans.
Amour : Rien à signaler.

Nombre de victimes : 1
Contenu du Sac : .
Une miche de pain
Une barre de céréales
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île avec ses zones
Une boussole
Une lampe torche (avec piles)
Deux paquets de Mild Seven
Un briquet Zippo à l'effigie de SoaD
MP3 Sony + écouteurs + recharge
Un rouleau de fil de canne à pêche
Une couverture
Deux bandanas
Une boîte de 22 aspirines
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Deux paquets de ramen
Cotte de mailles
Un uniforme à sa taille
Une paire de chaussures à sa taille

Avatar : Kim HimChan (B.A.P)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Jang Jae Seong

Messages : 225
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: At Skyfall feat. Yang Min Ki   Dim 28 Avr - 3:19

Son pauvre petit frère semblait être dans un état près du traumatisme. Est-ce que Minyu était complètement insensible à la vision que lui offrait Minki ? Non. Bien sûr que non. Il aimait son frère, au-delà de la douleur qu’il lui avait apporté. Mais ici, c’était une question de survie. C’était au-delà des très mauvaises blagues qu’il avait faites à Minki. Ici, Minyu devait s’imposer en alpha auprès de ce grand gamin. Et c’est ce qu’il allait faire et ce, sans le regretter une seule seconde. Même si cette rencontre n’avait pas été organisée par ses soins et l’irritait donc un peu, il ne pouvait toutefois pas nier qu’elle tombait drôlement bien. Ainsi, debout au milieu de tous ces cadavres, il faisait « bonne figure ». Le blondinet n’avait pas besoin de savoir qu’il n’avait réellement mis fin aux jours que de l’un d’entre eux de façon directe. De toute façon, quelque chose lui disait que même si Minki savait qu’il n’avait fait que de la manipulation, il aurait tout autant peur. Sinon plus. C’est que cet enfant avait toujours été plutôt intelligent et savait sûrement reconnaître le danger lorsqu’il le voyait.

Bref, Minki est dans tous ses états et semble avoir du mal à relier le point A au B. D'ailleurs, il vomi. Minyu a une grimace dégoûtée devant ce gaspillage de ressources. Quel petit idiot... Toutefois, il fini par se ressaisir et en effet, il met le doigt sur le bon prénom. Minyu acquiesce.

« Jayden… », murmure lentement le jeune homme, savourant ce prénom à la consonance délicieusement étrangère. Oh, en vrai il n’en avait rien à foutre, de Jayden. Mais, si Minki s’y attachait, ce serait agréable de le lui arracher comme il lui avait arraché l’attention de leurs parents. « Comment ? Tu penses que je t’aurais laissé courir dans la nature comme un dératé sans savoir un minimum où tu étais ? Et encore heureux que j’aie été là une fois ou deux… »

Tout perdu dans ses pensées, Minki commence à avancer lentement, visiblement incertain. Son aîné a un regard circulaire pour l’endroit, prévoyant déjà devoir se battre à nouveau s’ils restaient plus longtemps que ça dehors. Et affronter des adversaires sans plan était une très, très mauvaise idée pour lui. Il n’était pas doué du tout pour le corps à corps et devait l’éviter le plus possible. Sauter dans la mêlée sans mettre ses neurones à l’épreuve, ce n’était clairement pas pour Minyu. Le grand brun pousse un peu son frère vers la scierie tout en assurant :

« Avance, vite. Sinon je vais te traîner par le bras et quelque chose me dit que ça ne te fera pas du tout plaisir. Aller, Minki. C’est dangereux de rester ici ! »

Sur ce, il se dirige directement vers la bâtisse qu’il visait, sans pour autant quitter Minki d’une semelle. Ils y entrent et comme prévu, il n’y a pas âme qui vive. Il avait bel et bien préparé l’endroit. Malgré tout, il se tient un moment aux aguets avant d’être certain que tout était sous contrôle. Des questions avaient fusées entre temps et Minyu n’avait pas l’intention de les ignorer. Il pose son sac au sol, loin de Minki, puis attire un petit banc de fortune devant pour s’y asseoir. Un long moment, il se contente d’observer son petit frère. Puis, il prend à nouveau la parole.

« Content de te l’entendre dire. Moi aussi, je suis heureux que tu sois en bonne santé. », assure Minyu, le ton pourtant plat. Disons qu’il l’aurait très, très mauvaise si quelqu’un d’autre que lui s’autorisait à coller une baffe à son frère, quoi. Lui avait ses raisons… pas les autres. « Ne fais pas cette tête-là. Tu sais qu’on doit gagner si on veut retourner à la maison. C’est stupide et faible de ne pas jouer le jeu. Ça ne me plaît pas plus qu’à toi. Mais le meurtre, ici, c’est le pouvoir. »

Un fin sourire malicieux étire les lèvres de Minyu, prouvant que malgré tout, la notion de pouvoir lui plaisait immensément. Il était un de ceux qui ne pourraient probablement jamais reprendre une vie normale et pas par traumatisme… Mais ça, il n’en était pas conscient. Pas encore.

« J’ai fais ça parce qu’ils allaient me tuer. C’est une raison suffisante. », assure Minyu, continuant à sourire sans grande émotion. Il attrape son sac, y fouillant tout en continuant à répondre à Minki. « Il y en a eu une autre avant. Elle a faillit te laisser un beau souvenir grâce à une flèche, d’ailleurs… »

Alors ça, c’était plus facilement pardonnable ? Le jeune homme fini par sortir ce qu’il voulait de son sac, soit une moitié de barre céréale. Il brise ce qui en reste en deux, tendant une moitié à Minki.

« Aller, prends. Tu dois être mort de faim. Tu pousses à une vitesse vertigineuse, alors t’as forcément besoin de bouffer. Et tu viens de gaspiller en vomissant. Ne fais plus ça. C'est idiot. », assure Minyu. Ce disant, il prend une petite bouchée de son propre morceau, preuve qu’il n’y avait pas mis de poison. « Alors, tu as eu quoi comme arme ? T’inquiète, moi j’ai pas eu du poison… Aller, mange. »

Et il ne le faisait pas pour gagner la confiance de son frère ou un autre truc débile de ce genre-là. C’était un geste d’une pure stupidité et il en était pleinement conscient. Idiote d’affection fraternelle… ça ne le mènerait pas loin. À suivre Minki plutôt que de faire des déplacements stratégiques, il se mettait en danger. Mais bon… Certaines choses ne pouvaient être reniées. Les liens fraternels en faisaient partis.

« Parle-moi de ce Jayden. Ça semble être une drôle de bête… », demande soudainement Minyu, le visage un peu plus grave. Le genre de bête qu’il méprisait habituellement, oui…. Surtout qu’il avait été beaucoup trop tendre avec Minki pour qu’il l’apprécie vraiment. « Tu lui fais confiance ? »

Il faudrait que ça change, d’une façon ou d’une autre.

_________________


put on your war paint !

Hey young blood, doesn't it feel like our time is running out ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 15
Amour : Bang Jayden ♥

Nombre de victimes : 1
Contenu du Sac : - Deux bouteilles d'eau (1L5)
- Crème solaire
- Un jeu de cartes
- Une montre
- Un mouchoir en tissu
- Une 3DS
- Deux jeux de 3DS
- Bonnet
- Boussole
- Une boîte de dolipranes à 3/4 pleine
- 1 talkie walkie (l'autre est à Song Min Hee)

Avatar : Choi Jun Hong aka Zelo [B.A.P]
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Messages : 170
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: At Skyfall feat. Yang Min Ki   Jeu 2 Mai - 14:53



Ca avait inexplicablement tordu l’estomac de Min Ki que d’entendre son aîné prononcer le nom de Jayden. Surtout avec cette voix douce, presque suave comme il lui semblait souvent que seul Min Yu pouvait posséder. Que ce soit psychologique ou pas, il avait même semblé à Min Ki qu’il y avait eu comme de la tendresse dans sa façon de le prononcer. Encore une personne que son frère essaierait certainement de lui voler… Et fallait admettre que jusqu’à présent, il avait plutôt eu de bons résultats dans cette discipline.

Min Yu sous-entend ensuite l’avoir aidé plusieurs fois… Et ça donne un peu le tournis à Min Ki pour être franc. Est-ce que c’était vrai ? Min Yu avait bien des défauts et c’était assurément un menteur invétéré… Mais il « savait », sans pour autant pouvoir l’expliquer, que cette fois il lui disait la vérité. De toute façon à lui il avait rarement mentit…

Son frère l’entraîne un peu plus vite et Min Ki a les jambes tellement tremblantes qu’il craint un instant de se faire un croche-pied tout seul. Il se concentre sur ses jambes un peu molle pour mettre chaque fois un pied devant l’autre, un peu blême, rassemblant tout son petit courage pour obéir scrupuleusement à son aîné entre les mains de qui on avait remit une arme à feu… Et peut être pas seulement non… Ca lui donnait encore envie d’éclater en sanglot tout ça. Ca n’aurait jamais dû arriver : ils n’auraient jamais dû se retrouver confrontés à ce genre de situation.

Ils arrivent dans le bâtiment… Et Min Ki voit en action tout ce qu’il avait déjà supposé par rapport à son frère : celui-ci avait déjà parfaitement apprivoisé son nouvel environnement et ce qu’il ne savait pas déjà pour survivre, il l’avait très rapidement apprit. Cette faculté d’adaptation, qu’on le croit ou pas, Min Ki l’enviait énormément à son aîné. Son don ça lui semblait à présent vraiment de la poudre aux yeux comparativement à ce genre de capacité hyper utile ici.

Ils se regardent en chien de faïence un instant… Et Min Yu brise le silence. Min Ki se contente d’acquiescer à sa première réflexion, même s’il avoue, d’une voix un peu blanche :

Je pensais que peut être, tu voudrais me tuer…

Et le pire c’est que ce genre de constatation lui donnait autant l’impression d’être un idiot qu’une personne avisée… Bien sûr que non Min Yu ne le tuerait pas ! C’était son frère ! Et pourtant peut être que…

Min Ki s’adosse contre un mur à la suite, déglutissant devant l’aspect très cartésien de la conception de la loi BR de son frère.

Mais je ne sais pas faire ça.

Il avait eu l’occasion déjà… Genre avec Sung Ryu. Mais devant le fait accompli, psychologiquement, ça avait été trop dur. Est-ce que Min Yu avait raison ? Est-ce que c’était simplement de la faiblesse ? Jayden avait réussi à tuer lui aussi… Alors qu’il ne voulait, Min Ki en était encore convaincu. Alors est-ce que c’était juste lui, le problème ?

Le sourire qui passe sur les lèvres étroites mais élégantes de son frère le fait frissonner et même s’il dément à lui tout seul l’affirmation qui suit, Min Ki s’en saisit comme d’une bouée de sauvetage, acquiesçant vivement.

Oui j’en suis sûr. Tu es une bonne personne.

Il écarquille davantage les yeux à la suite… Avant d’avoir un nouveau frisson, tout à fait nerveux celui-là. Min Ki avait remit immédiatement l’évènement, portant même une main à sa joue où la petite blessure cicatrisait doucement.

Il y a eu une fille dangereuse après ça… Au centre télégraphique. Elle avait un énorme couteau de chasse et elle jubilait à l’idée de l’utiliser sur moi…

Min Ki blêmit davantage si c’est possible au souvenir de Junko. Un souvenir assez violent, soit dit en passant. Et il n’éprouvait pas beaucoup de honte à avoir été si fortement intimidé par une fille parce que bon… Couteau de chasse et tout et tout quoi.

Min Yu lui offre ensuite la moitié d’une barre de céréales et Min Ki ne refuse pas, venant la chercher. Il n’avait pas faim en réalité mais c’était juste parce qu’il venait de vomir. Sans ça, en réalité, il avait vraiment la dalle. Il vient donc en prendre un petit bout, du bout des lèvres, avalant tout doucement pour éviter de choquer à nouveau son estomac. C’était peut être con dans cette situation mais MinKi se félicitait un peu d’avoir une trousse de toilette sur lui pour après… En tout cas, son frère ne mâche pas ses mots pour l’engueuler d’avoir eu ce réflexe physique et un peu pataud :

Désolé…

Quant à son arme… Min Ki hésite un petit peu et finalement, ouvrant son sac, il va farfouiller à l’intérieur. Il ne lui vient qu’un peu tardivement à l’esprit que Min Yu pourrait prendre ça comme un mouvement agressif et du coup, il promet :

Je ne vais pas m’en servir… Et c’est pas mortel.

Il sort alors sa bombe lacrymogène pour la montrer, la main à plat, à son aîné. Min Yu pour sa part semble s’intéresser d’un peu plus près à Jayden… Et Min Ki l’aurait parié. Il réfléchit un moment, se demandant quel genre de réponse était « la bonne réponse »… Et finalement il opte pour la vérité parce que Min Yu le connaissait trop bien et maîtrisait beaucoup trop les faux semblants pour qu’il puisse la lui faire entièrement à l’envers.

Oui je lui fais confiance, il m’a sauvé la vie au cimetière.

Il réfléchit à ce qu’il pourrait bien dire… Et finalement :

C’est un Canadien. Et il voulait être policier, c’est une bonne personne lui aussi.

Min Ki revient mordre un peu dans sa barre de céréales, s’enquérant :

Tu as vu des gens de notre classe ? J’ai entendu le nom de plusieurs d’entre eux aux haut-parleurs… Tu as vu des amis ?

Et puis, de manière très timide :

Tu vas rester avec moi ?

Honnêtement, il n’était pas sûr de le désirer… Et ça le faisait flipper très fort comme perspective… Mais Min Yu, c’était son grand frère quoi… Et c’était pas l’inconnu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 19 ans.
Amour : Rien à signaler.

Nombre de victimes : 1
Contenu du Sac : .
Une miche de pain
Une barre de céréales
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île avec ses zones
Une boussole
Une lampe torche (avec piles)
Deux paquets de Mild Seven
Un briquet Zippo à l'effigie de SoaD
MP3 Sony + écouteurs + recharge
Un rouleau de fil de canne à pêche
Une couverture
Deux bandanas
Une boîte de 22 aspirines
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Deux paquets de ramen
Cotte de mailles
Un uniforme à sa taille
Une paire de chaussures à sa taille

Avatar : Kim HimChan (B.A.P)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Jang Jae Seong

Messages : 225
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: At Skyfall feat. Yang Min Ki   Lun 6 Mai - 2:36

Ah… Minki panique et Minyu jubile. Finalement, cette île n’était en rien un obstacle à leurs vieilles habitudes, n’est-ce pas ? Elle ne faisait qu’exacerber le résultat final, puisque les moyens employés dorénavant étaient nettement plus puissants que lorsqu’ils étaient encore dans le confort de leur foyer. Minyu ne se trouble guère lorsque son petit frère baragouine qu’il avait un peu –beaucoup, sûrement – peur que le tuer devienne un but pour lui. Au contraire, il est même plutôt fier de Minki et bien que ça ne soit sûrement pas réconfortant, il ne s’en cache pas, un grand sourire un peu inquiétant étirant ses lèvres. Il ne fallait pas retenir nos louanges pour nos proches, d’après plusieurs. Eh bien, le brun voulait bien suivre cet adage.

« Tu as malgré tout toujours été un gamin intelligent, c’est bien. », assure Minyu, opinant de concert pour prouver son accord avec les sages paroles que son benjamin venait de prononcer. « Ne te rassure pas complètement ; ce serait idiot. Reste un minimum sur tes gardes, même avec moi. De toute façon, nous savons tous les deux que si certaines options se présentent à moi, je n’hésiterai pas vraiment. Imagine que nous soyons de factions différentes et qu’il ne reste que nous deux sur l’île. Penses-tu que je resterais bloqué ici par mièvreries ? Oh, ça me ferait beaucoup de chagrin, bien sûr. On sait tous les deux que de toute façon, je ne reviendrai pas de cette île avec toute ma tête. Pour ce qui en restera si c’est moi qui te tue… Ça n’en vaudrait peut-être pas la peine, mais mieux vaut tenter de se sauver la peau que de s’asseoir sur des conclusions peut-être fausses. »

Peut-être que dans le fond, il était déjà au courant que sa raison était dans un équilibre un peu précaire. Pour le temps que ça allait durer, ça prouverait qu’il avait encore toute sa tête, sûrement. Quant à ne pas savoir tuer, toutefois, il a un regard un peu plus dur pour son frangin. Tss… C’était facile de trouver le maillon faible chez les Yang, même si ses parents aimaient bien prétendre que c’était lui.

« Ne sois pas stupide. Tu penses que je suis arrivé ici en sachant comment tuer ? », demande un peu brusquement Minyu, réellement rendu colérique quelques secondes. Toutefois, son ton se fait rapidement mièvre, cachant sa rage pour mieux convaincre Minki. « Tu apprendras. Parce que tu veux survivre, toi aussi. L’envie de vivre nous permet de faire de grandes choses. »

Quant à être une bonne personne, Minyu hausse brièvement les épaules, n’accordant guère d’importance à cette déclaration qui, pourtant, semblait en avoir pour Minki. En fait, c’était peut-être la raison pour laquelle il ne continue pas sur cette lancée, tout simplement. Par habitude, parce qu’il n’allait pas non plus faire de fleur à Minki… De toute façon, le blond (qui ne le sera bientôt plus tellement, tenez…) continue sur sa lancée, après avoir réprimé un frisson visiblement pas agréable. Ça amuse Minyu qui, tout en cassant un petit bout de ce qui lui reste de barre céréale pour le glisser entre ses lèvres, réprime un petit sourire. Son regard se relève toutefois rapidement vers son frère, se détachant de la nourriture qu’il tenait toujours. Sa main reste un moment en suspens devant ses lèvres. Son regard se fait noir et haineux. Puis, ça semble lui passer et il rabaisse doucement sa main, aussi calme qu’un peu plus tôt. Une folle avec un couteau de chasse, hein ?

« Quelles informations as-tu récolté à son sujet ? », demande Minyu, la voix neutre mais avec une idée bien arrêté de ce qui attendrait cette fille si elle osait lever sa garde un trop court moment. « Tu en as relevé un maximum, j’espère ? »

Le contraire aurait été bête, surtout sachant que Minki n’avait pas besoin de se creuser les méninges pour se souvenir de tout ce qui se passait ici. Le temps n’ayant pas d’importance sur cette île, il avait un très bel avantage qui faisait encore une fois rager l’aîné. C’est lui qui aurait dût avoir une particularité. Pas cet imbécile qui ne s’était même pas encore remis de ses émotions. Justement, lui prouvant quelle larve dominée il savait être, Minki s’excuse à cette histoire de vomis. Dieu, les liens familiaux étaient carrément perfides pour lui faire avoir autant d’affection pour ce gosse. Il acquiesce à la suite, sachant fort bien qu’il n’allait en effet pas essayer de le tuer. Parce que pour le moment, Minki n’était pas dans cet état d’esprit. Ça viendrait peut-être… Minyu allait être à l’affût. Mais pour le moment, tout était sous contrôle. Sous « son » contrôle. Le jeune homme a un bref coup d’œil pour la bombe lacrymogène avant de faire signe à son frère de la ranger. Ça ne servait à rien de la laisser là aux yeux de tous.

Puis, des informations en vrac lui sont données sur Jayden et pour être franc, il n’en retient réellement qu’une… qui le surprend agréablement malgré tout. D’ailleurs, son regard se fait un peu plus doux un court moment et, surtout, vivement intéressé.

« Flic ? C’est pas mal, ça… C’est lui qui t’a trouvé ou le contraire ? Pourquoi est-ce que tu n’es plus avec ? Tu es bête. C’était ta meilleure chance de t’en sortir. », demande Minyu en rafale, ayant un peu de mal à comprendre. Et après un petit moment, le regard malicieux, il blague d’une façon absolument pas convenable. « Il voulait un peu de chaleur humaine en échange ? Quand il ne nous reste plus rien, il nous reste toujours notre corps, Minki. »

Ah, la bonne blague. Minki se prostituant. Ça le ferait presque rire si ce n’était pas que finalement, il aimerait bien lui-même mettre la main sur ce Jayden. En tout cas, une chose de sûre :

« Les bonnes personnes sont être de plus en plus rares, dans le coin. Elles vont toutes disparaître unes à unes… Certaines parce qu’elles n’auront pas changé et vont se faire tuer, d’autres parce qu’elles auront changé et tueront. Quelques très rares vont peut-être se trouver un protecteur et rester intact, mais on ne repartira pas d’ici avec une bonne âme, Minki. Alors ne t’accroche pas trop à ça. »

Puis, son petit frère a une question qui le fait rire de façon très brève, voire carrément bestiale.

« Non. », répond seulement Minyu, un peu sèchement. « Je ne veux pas diminuer mes propres chances de m’en sortir et pour le moment, tu es un fardeau. Mais, je ne serai jamais bien loin, je suppose… Enfin, ça reste à voir. J’ai aussi à faire et tu ne vas pas toujours aux endroits les plus intelligents. Ah, parlant d’endroits… »

Minyu ouvre à nouveau son sac, replaçant quelques petites choses pour se faire de la place.

« Donne-moi ta carte. »

Un ordre simple… Mais c’était à peine un racket sachant qu’elle ne servirait pas à Minki. Lui, s’il perdait la sienne, il était dans la merde.

_________________


put on your war paint !

Hey young blood, doesn't it feel like our time is running out ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 15
Amour : Bang Jayden ♥

Nombre de victimes : 1
Contenu du Sac : - Deux bouteilles d'eau (1L5)
- Crème solaire
- Un jeu de cartes
- Une montre
- Un mouchoir en tissu
- Une 3DS
- Deux jeux de 3DS
- Bonnet
- Boussole
- Une boîte de dolipranes à 3/4 pleine
- 1 talkie walkie (l'autre est à Song Min Hee)

Avatar : Choi Jun Hong aka Zelo [B.A.P]
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Messages : 170
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: At Skyfall feat. Yang Min Ki   Mer 8 Mai - 14:34



Min Yu… Souffle chaud et froid. Et Min Ki se sent un peu désespéré. Il ne savait pas trop ce qu’il avait attendu d’une rencontre avec son frère. Il avait imaginé un peu deux extrêmes… Le premier, le plus évident, où Min Yu s’en serait potentiellement prit à lui… Et puis le second, où son frère l’aurait prit sous son aile. Mais il parlait avec détachement d’un affrontement fratricide et alors qu’il est question des factions, Min Ki porte une main à son collier, tirant un peu dessus comme si en un instant il l’avait plus étranglé que jamais. Forcément, sa curiosité est piquée… Mais il préfère encore ne pas demander à son frère sa faction ni savoir la sienne dans l’immédiat. Et visiblement, Min Yu n’y pense pas non plus. Peut être que pour lui, la couleur importait finalement peu. Même que Min Ki ose demander :

Tu as envie de rentrer à la maison ?

Parce qu’il semblait très lucide sur le fait qu’il ne serait plus vraiment adapté à la société. Min Yu serait… Un psychopathe non pas en devenir mais bel et bien éveillé… Et la loi BR, au lieu de remettre la jeunesse coréenne sur le chemin de la discipline aurait plutôt créé un monstre. Ce monstre était magnifique… Et pourtant terrifiant et Min Ki l’observait avec un mélange de crainte et de fascination.

Quant à savoir si Min Yu savait déjà comment tuer avant de venir, Min Ki avoue, un peu penaud :

Je pensais que tu y avais peut être déjà réfléchit en tout cas.

Il avait toujours eu du mal à se mettre dans la tête de son frère. Min Ki ramène ses genoux à lui, encerclant ses jambes de ses bras, un peu hésitant sur ce qu’il convenait de faire. A s’écouter il se serait autant enfuit à toutes jambes qu’il aurait serré son frère dans ses bras pour se rassurer et faire communiquer un peu leurs deux chaleurs.

Min Ki acquiesce aux affirmations de son aîné, songeant aux promesses de Jayden de lui apprendre quelques trucs mais se gardant bien d’en parler ouvertement. Aucune idée de celui qui prendrait le plus cher si Min Ki avouait à Min Yu l’intérêt du canadien. Pour le moment c’est surtout Junko qui intéresse Min Yu et ça fait frémir Min Ki que de lire dans ses beaux yeux noirs toute cette rage quasi meurtrière. Il hésite de fait à rouvrir la bouche… Et finalement, peut être égoïstement, préférant que ce soit elle la cible de la rancœur de Min Yu :

Elle est petite, a les traits japonais et s’appelle Junko. Elle a un gros couteau de chasse et elle joue pour le plaisir de jouer. Elle en relâche certains juste pour le plaisir de les chasser. Elle m’a laissé partir parce que je lui ai promit que si on se revoyait je lui dirais tout ce que je sais sur d’éventuels étudiants que j’ai croisé.

Il va sans dire qu’il allait surtout éviter de la recroiser autant que possible… Et c’était… UN peu les seuls trucs qu’il trouvait pertinent quoi. Ha enfin :

Elle a déjà tué des participants.

Donc elle n’en était pas à son coup d’essai quoi. Peu importe parce que de toute façon Min Yu revient au sujet qui le rendait nerveux, à savoir Jayden. Il pose des tas de questions et Min Ki envisage un instant de rester silencieux… Sauf qu’au regard sévère que lui lance son frère tandis qu’il manque de docilité, Min Ki joue à nouveau les serpillères en s’écrasant.

Oui dans la police. Et c’est lui qui m’a trouvé, puis un autre nous est tombé dessus et il l’a tué pour nous protéger. On n’allait pas dans la même direction et… J’ai pensé que c’était dangereux qu’on marche ensemble…

Mais maintenant qu’il était dans une situation d’urgence, il se promettait de demander à Jayden s’il pouvait squatter un peu sa compagnie hein !!!

Min Yu suggère carrément que Jayden ait pu lui demander –ou au moins accepter- qu’il lui vende son corps et Min Ki a tout de même une exclamation indignée !

Non ! Et je n’aurais jamais fait un truc pareil !

Au-delà de la honte et de la gêne à cette idée, Min Ki rougit légèrement, se raclant la gorge en détournant les yeux, coinçant son menton entre ses genoux, comme essayant de rendre le plus petit possible sa grande silhouette. Min Yu pendant ce temps là se fait bien noir, piétinant un peu les petites lueurs d’espoir d’un Min Ki qui réalisait qu’effectivement, à trainer avec son frère il finirait surtout par être démoli. De toute façon, Min Yu ne veut pas de lui dans ses jambes, le chassant un peu comme un malpropre malgré tout, le traitant de boulet, sûrement à raison. Du coup, est-ce qu’il pouvait demander à Jayden de le traîner avec lui ?

Puis une question, étonnante… Et Min Ki reste tout con, silencieux, ne sachant absolument pas quoi dire au début. Sa carte… Min Yu voulait sa carte de l’île. Il ouvre la bouche… Bredouille un peu… Et puis finalement :

Je l’ai perdu…

Mon dieu, il était vraiment un très mauvais menteur non ? Et comme il réalise qu’il ne dupe absolument pas Min Yu, il se tasse davantage comme s’attendant à être frappé.

Excuse-moi, je l’ai donné à Jayden pour le remercier de son aide, comme je n’en avais pas besoin…

Il fallait vraiment que Jayden et Min Yu ne se croisent… Jamais…





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 19 ans.
Amour : Rien à signaler.

Nombre de victimes : 1
Contenu du Sac : .
Une miche de pain
Une barre de céréales
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île avec ses zones
Une boussole
Une lampe torche (avec piles)
Deux paquets de Mild Seven
Un briquet Zippo à l'effigie de SoaD
MP3 Sony + écouteurs + recharge
Un rouleau de fil de canne à pêche
Une couverture
Deux bandanas
Une boîte de 22 aspirines
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Deux paquets de ramen
Cotte de mailles
Un uniforme à sa taille
Une paire de chaussures à sa taille

Avatar : Kim HimChan (B.A.P)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Jang Jae Seong

Messages : 225
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: At Skyfall feat. Yang Min Ki   Jeu 23 Mai - 3:22


À la question qui lui est posée, Minyu hoche doucement et simplement la tête, sans aucune hésitation puisque ça lui semblait fort logique. Il était compréhensible qu’il désire quitter cette île, pas vrai ? C’était probablement même ce qu’il y avait de plus rassurant chez lui pour le moment. Il était prêt à jouer le jeu à cause de ce désir. C’est à ça que les organisateurs voulaient les pousser, de toute façon. Et il fallait admettre qu’ils y arrivaient admirablement bien. Puis, Minki fait exactement ce qu’il attendait de lui sans qu’il n’ait besoin de lui mettre la pression, ce qui aurait été inutile et frustrant. Il lui décrit très bien celle qui l’avait attaqué et menacé… mais vraisemblablement pas tué, hein. C’était à se demander ce qu’elle avait dans la tête, mais tant mieux si elle était assez bête pour laisser ses proies s’enfuir et divulguer à son sujet des informations plus qu’intéressantes. Et ce qu’elle demandait à son frère en échange était ridicule si elle était du genre bourrin…

Minyu arque d’ailleurs un sourcil dubitatif aux explications de son petit frère, croisant ses bras fins contre son torse en triangle renversé. Finalement, après un petit « hm » songeur et froid, il reprend la parole, vaguement méprisant.

« Bien. Ces informations vont m’être utiles. Je verrai ce que je ferai si elle croise mon chemin. », assure Minyu, se doutant que vu la bête, il allait devoir la jouer très, très subtile. Il aurait aimé pouvoir taper fort et vite, mais ce n’était pas vraiment son genre. Et il avait beau avoir des armes à feu, il n’était pas assez bête pour se dire qu’il était donc infaillible. « Il va sans dire que tu sais qu’il faut rester loin d’elle, je suppose… Lui as-tu donné des informations sur moi, Minki ? »

Et c’était demandé sur un ton qui exprimait clairement ce qu’il en pensait : mieux valait pas pour le blondinet. Et si c’était le cas et qu’il lui mentait, ce serait encore pire lorsqu’il l’apprendrait. Minyu n’avait pas envie que tous ici connaissaient les milles facettes troublantes de sa personnalité car il serait nettement moins facile d’en jouer. D’ailleurs, alors qu’il y songe, le brun réalise sans se brider :

« En fait, tu es ma plus grande faiblesse, sur cette île. »

Ça lui semblait évident. Et pas seulement parce qu’il voulait garder Minki en vie le plus possible, il va sans dire. Il pouvait vendre des renseignements importants. Des informations qui, lorsqu’elles étaient cachées, étaient les meilleures armes de Minyu. Puis, le sujet de ce fameux Canadien, bien sûr… Le regard de Minyu brille d’une lueur d’intérêt probablement malsaine alors que Minki lui avoue avoir lui-même flingué ses meilleures chances de rester en vie en fuyant la compagnie de cet homme. Oui, parce que c’était bien d’un homme dont on parlait. Jayden devait avoir l’âge maximal d’admission au Battle Royale. Et sinon, il n’en était malgré tout pas loin. Et pourtant, un doux sourire apparaît soudainement sur les lèvres de l’aîné. Il se relève, étirant brièvement sa longue silhouette avant de finalement s’approcher de son petit frère. Il se penche sur lui, glissant une main dans ses cheveux blonds dans un geste presque maternel.

« C’est bien. Tu ne connais pas cet homme. », assure avec douceur un Minyu qui avait une idée bien fixe en tête. « C’est vrai qu’il aurait pu t’aider… Mais ici, il ne faut faire confiance à personne. Surtout quand on ne connait pas la couleur de leur collier ou quand elle n’est pas identique à la nôtre. »

Minki a ensuite un cri du cœur à cette histoire de prostitution et alors que ça aurait probablement dût être choquant, le brun a plutôt un rire bien franc et réellement amusé ! Ce qu’il pouvait encore être mignon et naïf quand même. Sauf que son rire meurt rapidement dans sa gorge… et son regard se fait dur et noir. Minki essaie de la lui faire à l’envers et ça ne plaît guère au grand frère contrôlant qu’il sait si bien être. Il n’a pas besoin de dire un seul mot… et à nouveau, le blond suit son rôle de petite brebis sage à la lettre, lui avouant la vérité sans fioritures. Jayden. Encore ce Jayden. Toujours lui… Avec douceur, Minyu glisse à nouveau une main dans les mèches blonde. Sauf que cette fois, après quelques secondes, elle s’y crispe violemment alors que son visage renvoie une expression de pure dureté.

« Jayden… »

Le ton de Minyu n’est non pas froid, mais polaire. Son bras tremble brièvement alors qu’il hésite quant à son prochain mouvement. Forcer Minki à se relever ? Le faire tomber au sol ? Il soulève légèrement sa main, puis le relâche brusquement sans en faire plus, pourtant. Et aussitôt que sa main quitte les cheveux blonds, le jeune homme commence à faire les cent pas dans leur abri temporaire.

« Et tu n’as pas pensé que je puisse la désirer, Minki ?! », demande soudainement MInyu, sa voix grave et rauque tonnant maintenant. « Qu’est-ce que ce Jayden a de si fantastique pour que tu oublies ton frère ? Qui est-il pour te faire renier ton sang ?! »

L’ennemi numéro un, assurément… Mais la réponse de Minki ne l’intéressait guère. Le but était seulement de faire culpabiliser le jeune homme. Et généralement, ça fonctionnait de la plus douce des façons.

« Compte-toi chanceux que j’aie réellement de l’amour pour toi, pour ma part. », menace Minyu tout en se penchant pour que son visage soit tout près de celui de Minki. « Et maintenant, tu vas être gentil et te retourner pour que je jette un coup d’œil à ton collier. On t’en a déjà donné la couleur ? Si tu me mens, je te frappe. »

Il savait au moins que son cadet n’allait pas remettre cette menace en doute, ce qui leur ferait économiser du temps et de la frustration…

_________________


put on your war paint !

Hey young blood, doesn't it feel like our time is running out ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 15
Amour : Bang Jayden ♥

Nombre de victimes : 1
Contenu du Sac : - Deux bouteilles d'eau (1L5)
- Crème solaire
- Un jeu de cartes
- Une montre
- Un mouchoir en tissu
- Une 3DS
- Deux jeux de 3DS
- Bonnet
- Boussole
- Une boîte de dolipranes à 3/4 pleine
- 1 talkie walkie (l'autre est à Song Min Hee)

Avatar : Choi Jun Hong aka Zelo [B.A.P]
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Messages : 170
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: At Skyfall feat. Yang Min Ki   Lun 27 Mai - 10:03



Malgré la situation, Min Ki ressent un bref sentiment de culpabilité à l’idée d’avoir peut être précipité l’envie de tuer Junko chez son frère. Le pire, et ça l’effraie presque encore plus, c’est qu’il avait plus peur pour la santé mentale de Min Yu s’il s’en prenait à la jeune fille que pour la sécurité de cette dernière. En même temps, c’était probablement juste humain parce qu’elle lui avait causé une superbe frayeur et aujourd’hui encore il ignorait comment il avait réussit à sortir de ses griffes. Ca faisait partit de ces miracles dont cette île était capable, sûrement…

Min Ki hoche positivement et vigoureusement la tête lorsque son frère lui demande s’il a bien comprit qu’il ne devait plus s’en approcher. Certes, la question avait semblé rhétorique mais bon, à tout hasard… Quant à donner des informations, Min Ki hoche cette fois négativement la tête.

Je ne lui ai rien dit.

En revanche il en avait touché quelques mots à Jayden et à Sung Ryu… Mais l’un comme l’autre étaient plutôt inoffensifs, pour ce qu’il en savait. Min Yu ne risquait pas grand-chose. Et puis dans le cas de Sung Ryu, il avait été plutôt très vague et peu coopératif compte tenu de l’impression que le jeune homme lui avait laissé.

Min Ki suit des yeux la souple et longue silhouette de son frère, presque suspendu à ses lèvres. Il devait avoir un petit côté pathétique pour avoir peur de son frère tout en cherchant son approbation mais n’était-ce pas là le lot de tous les frères cadets ? C’était juste exacerbé dans leur cas à cause de la situation. Min Ki se faisait l’effet d’un papillon de nuit face à une bougie. Il pouvait se brûler les ailes… Et Min Yu ne se gêne pas pour le lui rappeler à sa manière en lui affirmant qu’il était sa plus grande faiblesse sur l’île. Dans le contexte, c’était une véritable insulte, il en avait conscience.

Je ne veux pas te faire du mal.

En serait-il capable de toute façon ? Min Ki se défendait plus qu’il n’attaquait et encore, c’était de façon un peu molle et peu concluante. C’était bizarre d’ailleurs sûrement… Il n’avait jamais été bagarreur avec son frère. Min Yu avait toujours gagné avant même qu’ils ne commencent à s’affronter. Peut être… Qu’il avait juste un charisme qui étouffait la personnalité plus en demi-teinte de Min Ki. Et de fait, comme si ça pouvait convaincre Min Yu de quoi que ce soit, il ajoute d’une petite voix :

Je t’aime moi.

Et ce n’était même pas dit sur le ton de celui qui essai de vendre sa sauce à un autre dans l’espoir de survivre. C’était juste… Une manière de se rassurer en se disant que contrairement à tous ceux qui étaient « vraiment » seuls sur cette île, lui il avait au moins son grand frère et qu’au-delà de la violence, de la peur, du chaos… Il y avait au moins une petite chose à laquelle se raccrocher.

Min Yu le félicite ensuite, continuant de souffler chaud et froid sur lui avec dextérité et habileté. Ca devait être presque trop facile avec lui mais que voulez-vous ? Min Ki acquiesce donc alors que son aîné lui explique qu’il ne fallait pas faire confiance à qui que ce soit et tandis qu’il parle des colliers, sa main vient à nouveau tirer un peu sur l’objet qui émet un petit cliquetis métallique. Il déglutit, un peu craintif à l’idée que Min Yu lui en demande la couleur… Mais non. Il ne semble pas vouloir le faire, dans un premier temps.

De toute façon, le sujet de cette carte avait semble-t-il distrait Min Yu et Min Ki a un frisson désagréable lorsqu’une main glisse dans ses cheveux. Min Yu usait de douceur mais personne ne savait mieux que lui comme les gestes de tendresse de son frère envers lui étaient souvent traîtres… Des leurres… Et c’est confirmé lorsque les longs doigts fins se crispent dans sa tignasse ! Min Ki a un cri entre peur et douleur, portant une main au poing serré de son aîné pour tenter de retenir ce dernier. Le souffle court, il entend à peine le prénom de Jayden être prononcé avec haine sur un ton plus froid que la banquise. Min Yu ne l’aimait plus du tout, c’était certain à présent.

Min Yu le relâche malgré tout et Min Ki sent ses yeux s’humidifier alors qu’il prend de nombreux reproches en bloc. Son frère cherchait à le faire culpabiliser et d’une certaine manière, ça fonctionnait. Pourtant si ce n’était que de ça, Min Yu aurait pu se montrer à lui bien plus tôt et lui demander sa carte, ça aurait été réglé !

Si j’en retrouve une, je la garderais pour toi !

C’était sincère, même si ça pouvait avoir un côté enfantin de le dire de cette manière. Et il trouvait injuste, surtout après ses petits mots d’amour, que Min Yu affirme avoir de l’amour pour lui « pour sa part ».

Mais moi aussi !

Sauf que toujours les deux pieds dans son élan de furie, voilà que Min Yu en revient aux colliers, lui demandant cette fois directement sa couleur. Min Ki désamorce d’un seul coup, se dégonflant comme un ballon de baudruche l’espace d’une seconde… Avant de hocher négativement la tête.

Je ne la connais pas…

Et comme son frère, si proche, semble réellement attendre de lui qu’il se retourne pour la lui montrer, au risque de le frapper vraisemblablement, Min Ki tire cette fois une énergie puisée dans une peur viscérale pour le repousser assez brusquement, posant ses mains sur ses épaules pour l’envoyer promener !

Non ! On n’a pas besoin de regarder ça, ce n’est pas important ! Pas pour nous !

Parce qu’ils étaient frères, essentiellement, et qu’il craignait que Min Yu soit plus intéressé par leur couleur que par ce lien qui les unissait ! Sauf que sur ce point, Min Ki était prêt à défendre son petit bout de territoire !

Je ne te le montrerais pas ! A personne ! Tout le monde devient parano à cause de ça, je ne veux pas que ça m’arrive !

S’il connaissait sa couleur il ne pourrait pas s’empêcher de demander celle des autres sûrement, pour comparer. Pour l’heure, cette information lui était inutile puisqu’il ne pouvait pas la comparer à la sienne…

Se radoucissant, Min Ki demande, presque supplie :

Ne me demande pas ça… Je suis ton frère, Yu… On ne devrait pas se battre…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 19 ans.
Amour : Rien à signaler.

Nombre de victimes : 1
Contenu du Sac : .
Une miche de pain
Une barre de céréales
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île avec ses zones
Une boussole
Une lampe torche (avec piles)
Deux paquets de Mild Seven
Un briquet Zippo à l'effigie de SoaD
MP3 Sony + écouteurs + recharge
Un rouleau de fil de canne à pêche
Une couverture
Deux bandanas
Une boîte de 22 aspirines
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Deux paquets de ramen
Cotte de mailles
Un uniforme à sa taille
Une paire de chaussures à sa taille

Avatar : Kim HimChan (B.A.P)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Jang Jae Seong

Messages : 225
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: At Skyfall feat. Yang Min Ki   Mer 12 Juin - 14:12



Rien dit. Bien. Cette fois, Minyu croyait son frère et ne lui demande même pas précision, se contentant de balayer le sujet de cette Japonaise trop dégourdie d’un geste affirmatif mais bref de la tête. Lorsqu’il lui tomberait dessus… Eh bien en vrai, dans un premier temps, il ne ferait probablement rien. Elle semblait posséder ce que lui-même n’avait pas : de la puissance physique à l’état pur. Il ne fallait probablement pas sous-estimer ce genre de personnes, même si on parlait là d’une femme. Minyu arque toutefois un sourcil alors que soudainement, son petit frère lui assure ne pas lui vouloir du mal. Vraiment ? Parce que mine de rien, ça lui ferait un poids de moins sur l’estomac. Mais peut-être pas sur la conscience… Minki était de ces types qui en avaient encore une, une conscience. Serait-il capable de tuer le temps voulu ? Oui. Tout le monde en était capable lorsque c’était la seule façon qu’on avait de survivre. Mais allait-il pouvoir continuer à vivre après ? Pas certain… Pour l’heure, Minyu préférait éviter de le découvrir, bien que ça puisse être surprenant de sa part.
 
Des mots d’amour suivent et l’aîné lance à un cadet un petit regard noir. Il n’avait pas envie d’entendre ça. Pas maintenant et pas comme ça ! Ça l’agaçait prodigieusement sans qu’il ne puisse dire pourquoi très exactement. Mais Minki avait toujours eu cette jolie bouille d’ange qui faisait fondre n’importe qui malgré ses bêtises. De simples bêtises que tous les gamins font, bien sûr, mais parfois il aurait sûrement mérité d’être puni bien plus sévèrement ! Mais non… C’était le petit malade à sa maman ! Minyu a un grognement bas à ces souvenirs, ressentant une bouffée de haine pour Minki à ce moment précis.
 
« Eh bien j’en ai rien à foutre. Ta gueule ! », s’exclame le jeune homme, amer. « C’était avant de débarquer dans cet endroit qu’il fallait me le dire ! »
 
De toute façon, il tient sa vengeance… et alors que la main de Minki se pose sur la sienne comme pour retenir ces doigts qui serrent sa tignasse encore blonde, Minyu se sent à nouveau puissant. Comme s’il suffisait, pour la première fois de sa vie, d’écraser tout le monde comme de vulgaires insectes sous sa botte. Il relâche certes Minki… mais c’est que son petit effet est déjà tout fait… Les jolis yeux de son frère se font humides et Minyu l’observe sans tiquer. Pourtant personne ne savait ce qui se passait réellement en lui. Il s’aimait… et il se dégoûtait. Mais ici, c’était tout pardonné parce que c’était la loi du plus fort. Le benjamin s’exclame qu’il lui donnera sa prochaine carte, voire toutes les suivantes et Minyu ne répond rien pour sa part. Il était mieux… Parce que ce Jayden allait finir par détester prodigieusement le grand blond. Et si ce n’était pas possible, eh bien il pourrirait en enfer. Peu importe. Il devait seulement se débarrasser de ce nuisible, que ce soit grâce à une migration opportune ou grâce à un insecticide puissant.
 
Toutefois, lorsque Minki reprécise ses sentiments pour lui, Minyu lui lance un nouveau regard froid, voire carrément blessé, cette fois.
 
« Oh tais-toi. », marmonne le jeune homme sans en rajouter cette fois, néanmoins.
 
Sauf que bon… la suite dégénère complètement et alors que Minki pique sa petite crise, le repoussant si violemment que Minyu en tombe au sol, une exclamation de rage franchit le seuil des lèvres de l’aîné. Il se relève vivement, s’approche de son frère et lui assène aussitôt une gifle monumentale qui résonne dans la pièce alors que le boucan s’arrête. Amen !
 
« Pas se battre ?! », s’exclame Minyu, haussant considérablement le ton sous la rage qui l’habitait soudainement. « On ne devrait pas se battre parce qu’on est frères !? Tu te moques de moi, Minki ?! »
 
Le jeune homme glisse une main dans ses cheveux, un peu dépassé alors qu’il songe à leur enfance. Certes, d’un point de vue extérieur, il était évident que Minyu avait souvent beaucoup trop poussé le bouchon, mais lui ne voyait pas les choses de cette façon ! Il s’était vengé parce que Minki lui avait tout pris et voilà qu’il voulait aussi lui prendre sa chance de retourner chez lui. Malgré lui, le regard de Minyu s’empli de larmes. Parce que c’était un sujet beaucoup trop sensible. Il glisse ses longs doigts fins contre ses lèvres un moment, colérique et triste.
 
« Alors si on est plus que deux sur cette île à la fin, Minki, je la regarderai pas, ta putain de couleur. », assure Minyu, sa voix tremblant autant de rage que parce qu’il était sur le bord des larmes… Pour vrai, cette fois. Et ça le rendait fou. « Je te buterai et je partirai d’ici sans regarder derrière moi. Tu m’as déjà pris nos parents. L’attention des autres en venant dans ma classe. Des amis, de la famille… C’est fini. Tu me prendras plus jamais rien d’autre. C’est compris ? »
 
Il s’éloigne, titubant un peu, venant poser son front contre un mur frais tout en ayant un petit sanglot qu’il tente au mieux de retenir. Il avait toujours cru malgré tout que la vie valait la peine qu’on se batte pour elle et il n’abandonnerait pas de sitôt. Après tout… il était un battant. Pas un lâcheur.
 
« J’arrive pas à y croire. On vient d’arriver et t’as déjà des gens autour de toi alors que tout le monde veut se tuer… », murmure Minyu, plus pour lui-même qu’autre chose. « Je te hais… »
 
Probablement autant qu’il l’aimait. Ces deux sentiments étaient définitivement frères.

_________________


put on your war paint !

Hey young blood, doesn't it feel like our time is running out ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 15
Amour : Bang Jayden ♥

Nombre de victimes : 1
Contenu du Sac : - Deux bouteilles d'eau (1L5)
- Crème solaire
- Un jeu de cartes
- Une montre
- Un mouchoir en tissu
- Une 3DS
- Deux jeux de 3DS
- Bonnet
- Boussole
- Une boîte de dolipranes à 3/4 pleine
- 1 talkie walkie (l'autre est à Song Min Hee)

Avatar : Choi Jun Hong aka Zelo [B.A.P]
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Messages : 170
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: At Skyfall feat. Yang Min Ki   Sam 15 Juin - 21:28




Min Yu avait une réponse pour le moins… Violente, à ses marques d’affection. Ca semblait viscérale, carrément. C’était un peu comme si Min Ki lui avait jeté un bol d’acide au visage et ça le fait sursauter alors que non content de le foudroyer littéralement sur place, Min Yu s’en prend verbalement à lui. Il n’avait jamais parfaitement comprit ce qui poussait son frère à avoir une telle… Rancœur… Ou haine même… A son égare. Et ce qui semblait frustrer encore plus son aîné, c’est que malgré tout, ce dernier attachait une importance au lien qui les unissait. En fait, son problème, c’est qu’il n’avait pas envie de l’aimer mais qu’il le faisait quand même un peu non ?

Mouais… peut être pas. Disons que Min Ki prenait peut être un peu ses désires pour de la réalité là. Peut être que Min Yu ne l’aimait juste pas du tout. Peut être qu’il voulait qu’il reste vivant juste pour qu’il souffre… Et peut être qu’il lui prêtait de mauvaises intentions aussi. Mais c’était difficile de faire autrement avec lui. Du moins, pour Min Ki. Parce que sa seule existence semblait être un boulet et ses chaînes aux pieds et aux poings de son frère. Il n’avait jamais su racheter cette « faute » qu’il ignorait avoir commise et il y avait fort à parier qu’il n’y parviendrait jamais… Il avait juste encore trop de mal à l’accepter, surtout dans ce genre de situation. Ils étaient dans l’urgence, lui aurait aimé, peut être, se blottir dans les bras de son frère. Qu’ils se rassurent mutuellement en fait. Mais ça ne semblait clairement pas être dans les projets de Min Yu et de ça, il avait au moins toujours été conscient.

Toutefois, cette animosité n’était pas que violence. Au fond, Min Yu était mal dans sa peau, ça c’était clair. Certains diraient que c’était le mal de l’adolescence, que tout le monde passait par là. Mais bon, devant la souffrance de son grand-frère, quelle qu’aient été leurs différents, Min Ki n’était pas insensible quoi. Et puis il ne se voyait pas comme le gentil petit garçon avec une auréole sur la tête ! Il avait eu sa période où il voulait toujours faire comme son frère, toujours jouer aux mêmes choses… Bref, un petit garçon normal qui voulait imiter son aîné quoi. Et mémoire d’éléphant oblige, il était doué dans le mimétisme. Avec le recul, il réalisait que Min Yu devait s’imaginer qu’il lui avait… Volé une partie de son identité pour se l’approprier.

Pour ce qui était de ne pas se battre parce qu’ils étaient frères… Min Ki hoche négativement la tête : non, il ne se moquait pas de Min Yu. Pour lui c’était la meilleure raison au monde de ne pas se battre ! Pour tout le monde d’ailleurs, n’est-ce pas ? Les gens qu’il avait rencontrés avaient tous supposé qu’il chercherait à faire équipe avec Min Yu. Bien sûr, personne ne connaissait la relation pour le moins tendue qui existait entre eux… Même à l’école, peu pouvaient le deviner. Et le pire c’est que là bas justement il passait souvent pour un pleurnichard qui se plaignait de l’adorable et si serviable Min Yu. Parfois il l’avait détesté lui aussi. Dans ces moments mais aussi dans ceux où Min Yu lui faisait volontairement du mal. Peut être que son frère avait raison… Peut être que c’était lui qui était idiot à s’entêter en voulant garder ce lien comme… Particulier.

Ils se disputent à propos de la couleur de leurs colliers et Min Ki est catastrophé lorsqu’il voit son frère tomber à la renverse, carrément, ne s’étant probablement pas attendu à une rébellion de sa part. En fait, même lui avait été surprit alors c’était pas peu dire ! La haine de Min Yu éclate… Mais pas seulement. Il y avait toute une montagne de tristesse là-dessous et tandis qu’il se retourne après des mots durs et surtout injustes et faux, ses épaules se mettent à trembler. Pour une fois, Min Ki était convaincu que les larmes de son frère n’étaient pas factices…

Min Ki ne bouge pas… Ne sachant ni quoi dire, ni quoi faire, tandis qu’une partie du mal être de Min Yu ressort soudainement. Au fond, ça avait un peu fait écho à ce qu’il avait pensé non ? Du coup, il culpabiliserait presque alors qu’en réalité il n’y pouvait rien et que Min Yu avait peut être juste… Mal interprété.

Je ne voulais rien te voler Yu… Je voulais… Etre comme toi.

Ok, on faisait pas plus différent que les deux frères Yang sûrement… Mais c’était comme s’ils n’avaient jamais su parler la même langue en même temps… Min Ki s’approche, venant malgré l’aveu de haine passer une main dans le dos de son grand frère, par réelle envie de le consoler. Ok, une partie de lui se sentirait peut être trop bonne trop conne plus tard… Mais bon, c’était humain de juger comme une faiblesse nos « bonnes actions » sûrement. En plus, connaissant Min Yu, il pouvait tout aussi bien le laisser faire que l’envoyer mourir avec perte et fracas hein.

Je voulais rester avec toi moi, c’est toi qui ne veux pas.

Min Yu ne se faisait-il pas l’artisan de son propre malheur, dans l’immédiat ? En tout cas, si Jayden était encore le problème :

Jayden est un gentil garçon, il voudra sûrement être ton ami aussi. Et ceux de la classe aussi j’en suis sûr. Eun Ae t’aimait bien non ? Et il y en avait plein d’autres. Tout le monde te trouve mignon.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 19 ans.
Amour : Rien à signaler.

Nombre de victimes : 1
Contenu du Sac : .
Une miche de pain
Une barre de céréales
Deux bouteilles d'eau (1L5)
Une carte de l'île avec ses zones
Une boussole
Une lampe torche (avec piles)
Deux paquets de Mild Seven
Un briquet Zippo à l'effigie de SoaD
MP3 Sony + écouteurs + recharge
Un rouleau de fil de canne à pêche
Une couverture
Deux bandanas
Une boîte de 22 aspirines
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Deux paquets de ramen
Cotte de mailles
Un uniforme à sa taille
Une paire de chaussures à sa taille

Avatar : Kim HimChan (B.A.P)
Pseudo : LaMarquise.
Doubles Comptes : Jang Jae Seong

Messages : 225
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: At Skyfall feat. Yang Min Ki   Lun 1 Juil - 2:53


D’abord au-dessus de sa tête, les paumes de Minyu glissent lentement le long du béton froid et austère pour rejoindre la hauteur de son visage camouflé, puis celle de son torse, ses hanches… et elles restent posées là un petit moment avant de tout simplement retomber mollement le long de son corps, comme un pantin désarticulé aurait baissé les bras. C’était si peu représentatif de Minyu et pourtant, à ce moment précis, il avait tellement mal qu’il ne savait plus trop ce qu’il allait faire ou dire. Lâcher ? Non, impossible. Il avait toujours lutté et il continuerait. Mais, quand on décuple tant d’énergie pendant si longtemps, nul doute qu’on fini par se lasser, par ne plus pouvoir avancer même sur une surface plane et sans défaut. Minyu avait l’impression désagréable d’être arrivé au bout du sentier. Ça ne durerait heureusement pas. Pas cette fois. Mais, plus le temps filerait sur cette île, plus ses heures seraient comptées. Le jeune homme le réalise alors qu’il est là, dos à son frère, lèvres et yeux entrouverts, réprimant des larmes qui, cette fois, étaient vraies. La pensée est légère, vive. Et elle se perd rapidement au milieu de toutes les autres comme si elle n’était jamais venue.

La voix de Minki résonne dans sa tête avant même qu’il ne réalise que son petit frère avait repris la parole. Elle lui semble distante, lointaine. Pour comprendre ses mots, Minyu doit se repasser la bande son une petite seconde. En résulte un rire lent et sans joie, un peu grinçant et très peu gracieux.

« Être comme moi ? Tu avais besoin de toute l’attention pour être moi ? », demande soudainement Minyu, la voix basse et dédaigneuse. Il avait arrêté de hurler. De toute façon, il n’en ressentait soudainement plus l’envie, ni la possibilité, aussi fou que ça puisse sembler. « Et maintenant, tu espères sûrement être le plus différent possible de moi… Ça t’a bien servit. De me rendre fou… »

Des pas s’approchent. Minki aurait eu mille occasions de le tuer, là. Mais, il connaissait trop bien son cadet pour se penser en danger. C’était peut-être de la folie dans le contexte actuel, mais cette profonde connaissance de l’autre, il y croyait aveuglément et sans jamais douter. Une main glisse dans son dos. Minyu se crispe un court instant avant de pousser un soupir qui semble détendre chacun de ses muscles. Il ne va toujours pas mieux, mais présentement, toute l’attention de son petit frère est tournée vers lui et ça, c’est sans prix. Parce que certes, Minyu était heureux dès qu’un regard se posait sur lui ou que quelqu’un avait une attention particulière que pour lui, mais il n’en restait pas moins que c’était mille fois meilleur lorsque c’était Minki. Comme le plus goûteux des bourbons pour un alcoolique. Minki lui parle de rester avec lui et à nouveau, l’aîné des deux se tend. Il y a un court moment de battement avant qu’il ne se retourne, prenant le poignet du blondinet avec une incroyable douceur pour le ramener à son possesseur. Fini, les cajoleries.

Minyu s’éloigne de quelques pas tout en hochant la tête de gauche à droite. Non. Ils ne pouvaient pas rester ensemble. Pas dans cet état. Et incroyablement lucide pendant quelques trop courtes secondes, le brun ne fait que convenir :

« Ce serait trop dangereux pour toi. »

Il ne savait pas quand il perdrait la tête pour de bon. Mais ce genre de pensée aussi était de celles qui s’envolent facilement et déjà, Minyu l’a balayé du revers de la main sans plus s’y attarder. Parce que ça aurait été trop difficile, peut-être. Allez savoir. Il gronde à propos de ce Jayden, cet espèce d’Amerloque bâtard qui lui volait son petit frère. Quant à Eunae, il hausse les épaules, peut-être un peu dédaigneux.

« Mais je ne suis PAS mignon, Minki. Tu le sais tout comme moi. », réplique finalement Minyu, en ayant vraiment gros sur le cœur même s’il ne s’autorisait lui-même pas à se débarrasser de ce mode de vie peu sain. « Je suis tout sauf mignon. Je suis un homme, pas un gamin qui traîne sa peluche partout où il va. Mais tu ne comprendrais pas. Alors laisse tomber… »

Minyu s’approche, levant la main, mais pas pour blesser cette fois. Et même pas pour être mesquin. Il caresser brièvement la joue de Minki avant de se soulever un peu grâce à la pointe de ses pieds pour déposer un baiser sur le front de cette grande échalote de frère.

« Sois prudent. », murmure le jeune homme, son visage se faisant à nouveau fermé. « On se reverra bientôt. »

Ce n’était pas sûr que ce soit pour le meilleur… mais peu importe. Minyu attrape son sac, le glisse sur ses épaules et sans même un regard derrière lui, il passe la porte. Toutefois, s’arrêtant dans le cadre de celle-ci et toujours sans regarder Minki, il ajoute sur un ton neutre :

« Je te volerai peut-être Jayden. Pour que tu ressentes exactement ce que j’ai ressentis toutes ces années. Alors tu comprendras. »

Et sur ce, il part pour de bon.

Hors Jeu:
 

_________________


put on your war paint !

Hey young blood, doesn't it feel like our time is running out ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 15
Amour : Bang Jayden ♥

Nombre de victimes : 1
Contenu du Sac : - Deux bouteilles d'eau (1L5)
- Crème solaire
- Un jeu de cartes
- Une montre
- Un mouchoir en tissu
- Une 3DS
- Deux jeux de 3DS
- Bonnet
- Boussole
- Une boîte de dolipranes à 3/4 pleine
- 1 talkie walkie (l'autre est à Song Min Hee)

Avatar : Choi Jun Hong aka Zelo [B.A.P]
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Messages : 170
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: At Skyfall feat. Yang Min Ki   Sam 6 Juil - 10:09




Je ne cherchais pas toute l’attention…

De fait, Min Ki avait un peu l’impression de se faire punir pour quelque chose contre quoi il ne pouvait… Rien. Sur le principe, il se passerait bien de ce « don » qui était plus souvent une plaie qu’autre chose. Bien sûr que parfois c’était utile, bien sûr qu’il avait déjà un peu frimé grâce à ça… Mais ça lui avait apporté également tellement de tracas… Et l’un de ces tracas, c’était cette animosité cinglante que lui voyait Min Yu. Il se sentait seul, délaissé… Et Min Ki ne savait pas quoi dire parce qu’en tant que source du problème, il n’y avait sans doute rien qu’il puisse faire.

Min Yu l’accuse de l’avoir rendu fou, ironise la situation… Mais Min Ki reste silencieux, se contentant d’observer son aîné qui n’avait pas l’air fou à le regarder… Mais qui s’y laissait peut être bien entraîner oui. Il n’aurait pas su dire… Ou alors il ne voulait pas le voir. Min Yu, ça restait son frère. Le même sang coulait dans leurs veines et malgré tout, c’était quelque chose d’important. Même pour Min Yu ça semblait l’être parce que tant qu’à le détester et à lui faire des tours pendables qui parfois l’avait blessé physiquement dans leur prime jeunesse, Min Yu aurait bien pu se lâcher… Sauf qu’il ne le faisait pas.

Preuve que Min Yu le considérait encore comme son frère et qu’il y attachait la moindre importance, il le mettait en garde contre lui-même. Parce que c’était bien ça non ? Lorsqu’il parlait de danger, il parlait de lui n’est-ce pas ? Il ne voulait pas réellement lui faire du mal et même si Min Ki pouvait passer pour un grand naïf, c’était le plus important, là tout de suite, surtout dans le contexte du jeu. En tout cas, il avait donc eu une nouvelle confirmation du fait qu’ils ne poursuivraient pas leur route ensemble. Ca le rendait triste et en même temps, ça le soulageait, sans que Min Ki parvienne à dire lequel de ces deux sentiments était le plus fort.

Min Yu insiste sur ce qu’il était et n’était pas… Et même s’il juge qu’il ne peut pas comprendre, Min Ki acquiesce quand même, se contentant de proposer :

Alors arrête de faire semblant parfois… Comment tu veux qu’ils t’aiment toi si tu te caches… ?

Ca lui semblait couler de source… En plus, Min Yu était réellement une personne intelligente, sensible et qui méritait d’être connue et reconnue.

Son frère cajole, embrasse et Min Ki ferme les yeux, comme pour mieux graver le souvenir de ce petit instant de tendresse. Il n’avait pas besoin de se concentrer pour ça… Mais ces sensations agréables, ce soudain petit cocon de tendresse que lui offrait Min Yu, ça n’avait pas de prix et ça effaçait inexplicablement la violence psychologique qu’il avait eu sur lui quelques minutes à peine plus tôt. Y avait des choses qu’on ne pardonnerait jamais à un étranger ou même un ami… Mais qu’on pouvait oublier pour l’amour d’un frère, n’est-ce pas ?

Toutefois, alors qu’il pense qu’ils vont se quitter sur ce dernier élan fraternel, Min Yu semble voir les choses autrement. L’étudiant est à deux doigts de franchir la porte et pourtant il se retourne encore, le prénom de Jayden franchissant à nouveau ses lèvres alors qu’il lui parle de vol. Min Yu savait être tellement… Injuste… ! Il ne lui avait rien volé du tout, n’avait absolument rien demandé ! Et pourtant voilà que son frère s’évertuait à vouloir équilibrer une balance qui de fait ne le serait jamais. Les pensées de Min Ki vont jusqu’à Jayden, se demandant s’il se laisserait embobiner par le miel de la voix de Min Yu… Et il n’ajoute rien, reprenant simplement son sac.

Il avait vraiment envie de retomber sur le canadien… Il en avait même besoin, après ce petit intermède fraternel. Qu’est-ce que Min Yu voulait exactement dire par « volé » ? Jusqu’où est-ce que ce genre d’idée portait ?

Encore un moment de battement… Et Min Ki sort de la scierie, jetant brièvement un regard au ciel. Ces dernières minutes avaient été… Eprouvantes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: At Skyfall feat. Yang Min Ki   

Revenir en haut Aller en bas
 

At Skyfall feat. Yang Min Ki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» yin ou yang?
» Yang Min Yu feat. Kim Himchan (B.A.P)
» Ana Yang Gazillion Bubble Show
» NTO' feat. Lucariello - Nuje Vulimme 'na Speranza (napolitain +traduction en italien)
» -Margarit.aa* Créations. (a)


Lethal Instinct :: 
 :: Zones Industrielles :: Ancienne Scierie
-