Réouverture du forum !
http://lethal-instinct.forumactif.com





Partagez | .
 

 Robinson et l'indigène Ϟ feat. Eun Ae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faction Rouge


avatar
Âge : 20 ans
Amour : Forever alone !

Nombre de victimes : 2
Coupons : 466
Contenu du Sac : ► Une bouteille d'eau (1,5 L)

► Une carte de l'île
► Une boussole
► Une lampe torche
► Un briquet
► Un petit coussin
► Un plaid
► Un hoodie
► Deux carnets
► Un stylo
► Un bonnet

► Son téléphone
► Des lunettes de plongé et un tuba
► Un roman en anglais américain
► Un jouet qui couine.. °°'
► Un filtre à eau de camping

► Un harpon

Avatar : Kim Yu Kwon (Block B)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Myuu.BANG!
Doubles Comptes : Hwang Da Som & Lee Seung Joo

Messages : 4709
Activité RP : 2









MessageSujet: Robinson et l'indigène Ϟ feat. Eun Ae   Dim 3 Mar - 12:42


Le 15 mai 2013, à 11h34

Étalé sur le sable tel une étoile de mer, Hye Sung regarde le ciel azur et dégagé. La respiration calme, l’esprit étrangement serein… Le jeune homme pourrait presque croire à une excursion familiale à la mer, comme ils avaient coutume d’en faire, une fois les vacances d’été arrivées. L’oreille tendue, il est convaincu qu’il pourrait presque entendre ses sœurs se chamailler dans l’eau, et sa mère lui demandant de les rejoindre. Pourtant, son attention n’a que pour seule réponse le lointain cri des mouettes et le bruissement des vagues qui s’écroulent sur la plage. Il lui semble alors qu’il est le seul rescapé d’un naufrage, et s’imagine Robinson Crusoé. Se croyant dans la peau de ce héros, Hye Sung a un petit hochement de tête, un sourire discret aux lèvres, s’amusant de cette comparaison… Il n’est certes pas un grand connaisseur de l’œuvre, mais il ne pense pas se tromper en songeant qu’il n’a pas les qualités du protagoniste en question. Poltron, incapable de se débrouiller, flemmard… A l’heure qu’il est, Robinson devait déjà être en train d’explorer l’île alors que lui, est allongé sur la plage en attendant que le temps passe.

Le jeune homme se redresse. Dos vouté et jambes à moitié repliées devant lui, il soupire en jetant un petit coup d’œil à son sac à dos, qui jonche sur le sable. A y repenser, il n’est pas si loin de cette histoire. Sauf que lui n’est pas naufragé volontaire, étant arrivé ici par la force des choses, et que d’autres étudiants ont été emmenés ici, prêts pour certains à sauter à la gorge du premier venu. Hye Sung s’étonne alors d’avoir réussi à rejoindre la plage, déjà, mais surtout que personne n’ait essayé de le tuer. Dernier arrivé, piètre nageur qu’il est, il pensait que d’autres jeunes de son âge seraient dans les environs, prêts à laisser des dépouilles… Mais une fois échoué sur le sable, il avait trouvé une plage déserte. Vraisemblablement, les autres avaient déjà déguerpi pour trouver des abris, ou pour se lancer dans une traque sanglante. En tout cas, même si le jeune homme n’est pas particulièrement ravi de se trouver sur cette île, il peut pourtant s’estimer heureux d’être seul pour l’instant et surtout, de ne pas être pris en chasse. Et autant dire qu’il n’est pas décidé à partir pour l’instant. Chose qu’il ne fera pas avant de s’être reposé dignement… Ou d’être pris en chasse, plutôt ! Mais en même temps, qu’a-t-il à faire sur cette plage ? C’est alors qu’une crainte apparaît dans l’esprit du garçon ; qu’allait-il faire sur cette île ? Pas bagarreur, et pacifiste au possible, il n’a pas l’intention de se prêter au jeu. Peu débrouillard, il ne s’imagine pas non plus explorer l’île de fond en comble pour trouver un abris… Surtout que d’après ce qu’il a compris, une ville se trouvait au centre de l’île ; squatter les fins fonds d’un vieux bâtiment ferait largement l’affaire.

Aussi, histoire de s’occuper un peu l’esprit, le jeune homme se décide à ouvrir son sac pour voir ce qu’il lui a été attribué. Il découvre les affaires qu’il avait emmenées, et une autre poche qui contient quelques vivres, une boussole, une carte… Et un masque et un tuba. Hye Sung a un petit rire nerveux à cette découverte. S’il a un moment il avait pu envisager de s’en prendre aux autres, il réalise maintenant que c’est chose impossible avec ces « armes ». C’est d’ailleurs un comble pour le mauvais nageur qu’il est. Fouillant un peu plus dans son sac, il en sort un carnet et un stylo dans lequel il écrit quelques notes au sujet de son arrivée. Notez bien que le jeune homme n’a jamais tenu un journal de sa vie, n’y voyant guère d’intérêt… Comme quoi, tout est bon pour combler l’ennui ! Puis bon, si sa famille voulait quelques traces de sa participation au Battle Game, ça pouvait toujours être intéressant… Même s’il lui semble d’un tel intérêt est un peu glauque !

Dans un élan de motivation, Hye Sung se lève alors, lunettes de plongé et tuba à la main. Ajustant la taille du masque, il l’enfile alors… Et bénit clairement les autres de ne pas être là pour le voir ainsi ! Il accroche aussi le tuba sur le bord des lunettes tout en avançant vers l’eau. Il sera certainement trempé, mais peu importe ; ses vêtements ne sont pas encore secs, il n’est plus à ça près ! Il retire tout de même ses baskets, qu’il abandonne négligemment sur le sable avant de tremper les pieds dans l’eau. Un frisson le parcours et le jeune homme lâche quelques jurons marmonnés, tout en avançant doucement dans l’eau. Il sait parfaitement qu’il ne trouvera pas grand-chose s’il ne se rend pas aux coins plus profonds, mais l’envie nager lui manque cruellement ; une fois le niveau de l’eau monté jusqu’aux hanches, il se penche en avant pour observer le fond de l’eau. Ses pieds, son jean, du sable, quelques petits coquillages, rien de bien intéressant en somme. Guère à l’aise avec un tuba, il entend clairement son souffle dans le tube en plastique. Le jeune homme bouge un peu, avançant doucement pour regarder ailleurs, tout en tournant un peu la tête pour regarder sur les côtés. Manœuvre qu’il regrette bien rapidement ; son tuba se trouve immergé par ce changement d’angle, et le passage d’une vague. Hye Sung avale donc l’eau, et a bien vite fait de se redresser et retirer cet attirail ridicule. Étouffé par l’eau salée, le jeune homme a quelques violentes quintes de toux avant de retrouver son souffle, quoi que court. Débarrassé des lunettes et de son tuba, la respiration à peu près normale, il se jure de ne plus utiliser ces objets de malheur ; rien ne vaut l’apnée ! Les yeux posés sur l’horizon bleu et infini, son regard revient vers la plage, qui n’est plus vide. Il aperçoit une silhouette féminine, qui ne lui est pas familière. En même temps, il ne connaît personne ici, même s’il aurait juré reconnaître une vieille connaissance tout à l’heure… Bref. Hye Sung reste immobile, ne sachant que faire. Pour tout dire, il ne pensait pas être aussi vite confronté à quelqu’un ; il aurait largement préféré être seul dans un premier temps, avant de trouver par lui-même une personne digne de confiance. Le jeune homme fixe la jeune femme, à la recherche d’un quelconque signe de menace ; s’il peut éviter de mourir maintenant, ça l’arrangerait… Mais en même temps, si l’inconnue avait vraiment l’intention de le tuer, elle se serait déjà jetée sur lui, et l’aurait noyé, non ? Le regard suspicieux, Hye Sung continue à sonder la demoiselle, se trouvant pourtant un peu stupide à ne rien dire. Si ses premières impressions le poussent à croire qu’elle n’est pas dangereuse, vue sa frêle carrure, le jeune homme se dit que dans un contexte tel que celui-ci, il vaut mieux se méfier de tout le monde. Et qui sait quelle lueur meurtrière peut briller au fond des pupilles de l’inconnue ? Le jeune homme n’est pas assez proche pour en juger.

Mais qui ne tente rien n’a rien. Hye Sung se trouve particulièrement imbécile d'avoir une telle pensée, mais il avance doucement vers le bord, la main serrée sur ses accessoires de plongée. Il n’a aucune sorte d’idée de comment agir, aussi c’est presque naturellement qu’il lève les mains comme le ferait un meurtrier cerné par la police. Le bord atteint, le regard trahissant une certaine appréhension, il arrive pourtant à articuler assez fort ; « Moi c’est Hye Sung. Sois cool, je viens d’arriver sur l’île ! » Il adresse alors un sourire incertain à la demoiselle. A supposer qu’un tel argument puisse l’épargner !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 18 ans
Amour : coin sombre remplie d'araignée

Nombre de victimes : 1
Coupons : 189
Contenu du Sac : ♦ 3 petites bouteilles d'eau remplies de l'eau du lac
♦ une lampe torche (avec des piles)
♦ une carte de l'île
♦ une paire de jumelles
♦ un sig sauer chargé
♦ pic a glace
♦ sweatshirt à capuche
♦ petit élastique pour cheveux
♦ une pince à épiler
♦ 1 boite de serviette (event)
♦ Téléphone portable déchargé
♦ Brosse a dent
♦ bloc note + mini crayon a papier attaché
♦ portefeuille (qqs papiers + photo de sa famille)

Avatar : Son Dam Bi
Statut RP : Disponible
Pseudo : Yanou
Doubles Comptes : Kang Soo Mee

Messages : 3333
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Robinson et l'indigène Ϟ feat. Eun Ae   Dim 3 Mar - 16:05

15 Mai 2013 - 11h40
----------------------

Du bruit, beaucoup de bruit pour cette matinée qui marquait son quinzième jours de vie sur cette île. D'autres n'avaient malheureusement pas eu sa chance. Elle en était désolé pour eux. Emotive, elle ne pouvait que trembler à chaque annonce de morts sur cette île et lorsqu'il n'y avait rien à signaler, cela se rattrapait les heures suivantes. Un retour à la réalité qui faisait mal et qui l’apeurait grandement. Depuis ses débuts, elle n'avait pas oser visiter l'île, n'ayant plus vraiment confiance en ces anciens camarades de classe. Elle préférait de loin rester proche de la plage et de la forêt que de dormir dans des bâtiments abandonnés, lieux dans lesquels les étudiants se logeraient de façon instinctive et nuiraient grandement à leur chance de survie. Elle n'avait pas fait cette bêtise et se félicitait de ne pas avoir croisé beaucoup de personnes durant les trois quatre derniers jours. Moins elle voyait de monde et mieux elle se portait, c'était certain. Elle avait éviter de tuer de ses mains, par pure légitime défense, des personnes qu'elle connaissait, des personnes avec qui elle avait passé ses années de lycée et surtout la terminal. Mais à vrai dire, ce n'était pas le moment de se remémorer ce qu'il se passait. D'abord intriguée par ce vacarme, elle comprit bien vite ce qu'il était en train de se passer au large. Un évènement familier, qu'elle avait elle même vécu, était en train de se reproduire. Une autre fournée de jeunes venaient d'atterrir sur l'île. Elle pouvait les entendre crier au loin et n'osait pas sortir sa paire de jumelles pour y regarder ce qu'il se passait e détails. Ce n'était pas un spectacle et regarder les gens mourir n'avait rien de divertissant. Il valait mieux pour elle qu'elle se fasse discrète. Alors, allongée sur le sol, entourée de quelques touffes d'herbe, elle scruta ce qu'il se passait avec ses yeux, détournant parfois le regard pour ne pas apercevoir une exécution. Elle préférait connaître le trajet de ces chers nouveaux pour éviter toutes surprises qu'elles quelles soient. Elle ne reconnaissait aucune silhouette sur la plage, mis à part peut etre un et encore elle n'était pas sûre. Levant la tête de temps en temps, elle crut durant un instant quelle avait été repéré. Heureusement ce n'était pas le cas. Restant alors dans la même position, elle attendit que tous les étudiants/lycéens encore vivants soient tous arrivés sur l'île. Pour tout dire, elle était en train de les compter. Elle voulait connaître le nombre exact de personne présent sur l'île, ceux qui étaient encore en vie. Cela lui donnerait un avantage certains sur d'autres qu'elle pourrait peut être utilisé à défaut d'avoir une arme.

Alors qu'elle s'apprêtait à partir de cet endroit, elle s'arrêta dans son mouvement lorsqu'elle aperçut une nouvelle silhouette, nageant tranquillement dans l'eau. Les sourcils arqués, marquant son incompréhension, son regard s'attarda sur lui pour essayer de comprendre ce qu'il faisait. Fouillant dans son sac à la recherche de son objet surprise, elle le positionna devant ses yeux et régla l'appareil de façon à mieux y voir. Un étonnement put se lire sur son visage alors qu'elle continuait à le regarder. Ce jeune homme ou cette jeune femme, elle ne savait pas vraiment vu qu'il avait la tête sous l'eau, n'avait vraiment peur de rien. Cette personne ne savait elle pas qu'elle risquait sa vie en agissant ainsi, en ne protégeant pas ses arrières ? Continuant a le scruter, elle aperçut l'embout en plastique qui dépassait de l'eau. Se demandant si c'était bien ce qu'elle pensait, elle se leva doucement de sa position avant de remettre tout ce qu'il fallait dans son sac. Un léger sourire sur les lèvres, elle décida d'aller à sa rencontre. Eun Ae se disait que ce personnage n'était sans doute pas dangereux et si elle se trompait sur la question, elle se disait qu'il cachait drôlement bien son jeu.

Marchant sur la plage, d'un air peu assuré, elle l'entendit s'étouffer dû à l'eau. D'abord surprise de voir sa maladresse, elle ne changea pas d'attitude. Loin d'être agressive, elle ne souhaitait pourtant pas faire ami ami aussi vite. Pour avoir vu de ses yeux, ce que les hommes peuvent faire à leurs compatriotes lorsque leur vie est en danger, elle ne pouvait plus avoir réellement confiance en des étrangers. Pourtant, optimiste, elle croyait encore en la nature humaine. Le sac à dos sur l'épaule, le tenant fermement d'une main, elle regardait tout autour d'elle, préférant s'assurer qu'ils étaient bel et bien seul. Une fois cela fait, elle déposa lentement son sac sur le sol tout en veillant bien à le regarder. Son coeur s'emballait, comme à chaque rencontre de ce genre, ne sachant pas vraiment si elle allait en perdre la vie. Pourtant elle devait avouer que ses gestes n'avait rien d'alarmant pour elle. Elle se surprit même à rire, lorsqu'elle le vit lever les mains tout d'un coup, rire qui s'arrêta bien vite afin de ne pas trop faire de bruit et de ne pas attirer l'attention sur elle. A vrai dire, cela faisait un bon moment qu'elle n'avait pas sourit de la sorte. Peut etre était ce un bien d'avoir de nouveaux arrivants sur cette île finalement, même si cela l'éloignait de ses chances de partir de cet endroit. Eun Ae s'avança alors vers lui d'un pas un peu plus assuré que tout a l'heure, sans pour autant courir. Elle ne voulait tout simplement pas crier pour se faire entendre. Montrant par la même occasion qu'elle ne possédait rien dans les mains en les agitant devant elle, elle s'arrêta a une bonne dizaine de mètres de lui.

« Cet objet que tu tiens dans les mains, est ce toi qui l'a mis dans ton sac ou bien te l'a t-on imposé ? »

Elle avait prêté attention à son nom et n'avait pas encore répondu par le sien. Elle allait très certainement le faire par la suite, cependant elle avait besoin d'une information plus importante : était il armé. Et cette question qu'elle venait de lui poser était un moyen détourné pour elle de le savoir. Ne s'approchant pas de cette personne qu'elle savait à présent masculin, elle s'assit lentement sur le sable.

« Ne bouge pas d'où tu es, sans quoi je partirais de cet endroit. J'ai quelques questions à te poser.»

Les menaces n'étaient pas faite pour elle. Ce qu'elle voulait était simplement de discuter avec lui pour en savoir plus sur cette nouvelle vague d'arrivants. Amasser des informations étaient important pour elle. Seulement, elle n'allait pas y risquer sa vie et même s'il n'avait pas d'objets tranchant ou contondant, il avait toujours la possibilité d'utiliser ses bras et ses jambes. Elle ne se faisait pas d'illusions, d'après sa corpulence et la sienne, en jugeant sur sa force physique ou son non entrainement en combat, elle n'aurait aucune chance lors d'un face à face.

« Connaissais tu les personnes qui se trouvaient avec toi sur le bateau ? Viens tu de Séoul ou d'un autre lieu de Corée ? Sais tu si un nouveau bateau arrivera d'ici quelques jours? »

Oh ce n'était que le début de son interrogatoire parce qu'elle en avait des questions à poser à cette personne fraîchement arrivé sur cette île, l'air de rien. D'ailleurs son attitude nonchalante de tout à l'heure, lorsqu'elle l'avait vu barboter dans l'eau, l'avait quelque peu déstabilisé.

« Sais tu au moins où tu es et dans quel pétrin tu te trouves ? »

Le regard tourné vers l'eau, elle se dit que cela faisait un petit moment qu'elle n'avait pas pris un bon bain.

_________________
Arrivée sur l'île avec la classe originelle, elle a appris les règles de survie en milieu hostile. Toujours en vie, elle fuit le danger plutôt que de le confronter. Si vous lui demandez sa couleur de pastille, elle vous dira qu'elle ne sait pas et s'en moque bien. Elle a tué un homme et ne souhaite aucunement recommencé. Actuellement à la recherche d’allier, elle est persuadée que de créer un groupe d'entraide permettra de sauver le plus grand nombre de lycéens.... © HUNGRY EYES
Verte pacifiste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 20 ans
Amour : Forever alone !

Nombre de victimes : 2
Coupons : 466
Contenu du Sac : ► Une bouteille d'eau (1,5 L)

► Une carte de l'île
► Une boussole
► Une lampe torche
► Un briquet
► Un petit coussin
► Un plaid
► Un hoodie
► Deux carnets
► Un stylo
► Un bonnet

► Son téléphone
► Des lunettes de plongé et un tuba
► Un roman en anglais américain
► Un jouet qui couine.. °°'
► Un filtre à eau de camping

► Un harpon

Avatar : Kim Yu Kwon (Block B)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Myuu.BANG!
Doubles Comptes : Hwang Da Som & Lee Seung Joo

Messages : 4709
Activité RP : 2









MessageSujet: Re: Robinson et l'indigène Ϟ feat. Eun Ae   Lun 4 Mar - 23:40

Hye Sung est vaguement rassuré en entendant le rire de la jeune femme. Il faut dire qu’il n’est clairement pas à son avantage, et que la situation actuelle a de quoi porter à rire. A moitié trempé, un masque et un tuba à la main, les bras levés en l’air, dire qu’il est ridicule est certainement un euphémisme… Mais en même temps, c’est bien la seule solution qu’il a trouvé afin de prouver qu’il vient en paix. Sa méfiance s’endort doucement lorsque la jeune femme montre ses mains vides. Il n’a vraisemblablement rien à craindre, et pensant qu’il a lui aussi fait ses preuves, il baisse doucement ses bras en évitant un quelconque geste brusque qui pourrait apeurer la demoiselle. Quitte à se faire des alliés maintenant, autant éviter de faire fuir ceux susceptibles de ne pas s’en prendre à lui. Elle s’arrête alors à quelques mètres de lui, tandis qu’il juge bon de ne pas bouger. Se contentant de la regarder, il s’attend alors à ce que la jeune femme se présente à son tour ; il est alors bien déçu quand elle lui demande si les objets qu’il a en main sont ceux qui lui ont été attribués par l’organisation, ou si c’est lui qui les a emmenés. Le garçon ne peut retenir un petit rire amusé, et un tantinet nerveux… Voilà donc une personne bien méfiante ! En même temps, c’est une caractéristique qui semble de mise dans ce climat hostile. De fait, il reste calme et répond patiemment à la question de la jeune femme ; « C’est un objet imposé. J’ai rien de dangereux sur moi, même dans mon sac… A moins que t’estimes qu’un plaid puisse être une arme ! » taquine-t-il pour essayer de détendre un peu l’atmosphère. De bonne foi, il montre son sac d’un geste de main si l’inconnue souhaite vérifier ses dires. En même temps, elle n’y trouverait rien de bien compromettant. En tout cas, si le jeune homme répond bien docilement à la question qui lui est posée, il n’a pas l’intention de rester dans l’ignorance totale non plus. Réclamant un juste retour des choses, histoire de savoir à qui – ou plutôt à quel équipement – il a affaire, il demande à son tour en faisant un petit mouvement de tête vers elle ; « Qu’est-ce que t’as eu, toi ? » Autant dire que si l’inconnue annonce avoir reçue un couteau ou une arme à feu, le jeune homme aura bien vite fait de se complaire dans l’idée que son interlocutrice est pacifiste…

La jeune femme s’assit tranquillement sur le sable, lui demandant de ne pas bouger, sous peine qu’elle ne déguerpisse dans la minute qui suit. Silencieux, le jeune homme hoche la tête en signe de compréhension en attendant la suite. L’étudiant suppose que quelques questions vont suivre, et son instinct se dévoile exact quand sa vis-à-vis reprend la parole. Si cette situation a de quoi amuser doucement Hye Sung, il imagine que c’est monnaie courante dans les alentours, du moins pour les participants qui ne vous saute pas à la gorge sitôt vous ont-ils en vue. D’un geste de main, il montre du doigt pour signifier qu’il a juste l’intention de s’asseoir à son tour, chose qu’il fait tout doucement pour éviter d’apeurer l’indigène. Son regard revient d’ailleurs à cette dernière quand elle lui demande s’il connaissait d’autres personnes lors de son arrivée sur le bateau, s’il est originaire de Séoul, et enfin, s’il sait si un autre arrivage est prévu dans les prochains jours. Beaucoup de question d’un coup, auxquelles Hye Sung répond avec calme ; « Je crois avoir reconnu une vieille connaissance lors de notre arrivée ici, mais rien n’est moins sûr… Sinon, je ne suis pas de Séoul, mais de Suwon. Pour les arrivages, je n’en sais strictement rien. Je ne sais pas combien il y a d’étudiants sur l’île actuellement, mais j’imagine que d’autres arriveront plus tard. On ne nous a rien dit à ce sujet. » Une fois encore, Hye Sung n’a pas l’intention de rester dans le brouillard, aussi retourne-t-il quelques questions à la jeune femme, avec un sourire doucement amical ; « Ça fait longtemps que t’es ici ? » Parce que bon, à avoir entendu ces questions, l’étudiant ne pense pas se planter en songeant que la jeune femme est sur cette île depuis longtemps que lui… A moins qu’elle ne joue un jeu, qui est vraisemblablement très convaincant.

La prochaine question est alors très intéressante. S’il a une idée du pétrin dans lequel il est ? C’est un petit rire nerveux qui franchit les lèvres du jeune homme. Visiblement, la jeune femme semble avoir du mal à saisir le marasme total du garçon, qui répond en toute franchise, le regard levé au ciel ; « Franchement ? Non, j’en sais foutrement rien. Pour ça, je peux seulement faire appel à mon imagination débordante, vu que j’ai pas encore été confronté à de jeunes fous assoiffés de sang. » souligne-t-il avec ironie et flegme. Vrai, il n’a aucune sorte d’idée de ce qui l’attend… Ou tout du moins, si, il a ses hypothèses ; seulement, il a pour l’instant beaucoup de mal à se confronter à cette nouvelle réalité, ne l’ayant pas encore vraiment rencontrée. Nul doute que ce premier contact serait violent, une véritable désillusion… Un peu comme le retour d’une branche quand on marche derrière quelqu’un dans des bois. Sauf qu’en l’occurrence, Hye Sung n’a suivi personne. Bref ! En tout cas ses doutes se confirment ; la demoiselle doit être là depuis un moment pour tenir de tels propos. Le regard de l’étudiant revient sur la concernée, avant qu’il n’annonce avec un nouveau sourire taquin ; « Oui mademoiselle, je sais que je suis inconscient à traînasser comme ça. Si l’interrogatoire est terminé, je peux savoir ton prénom ? »

_________________


- the golden age is over -
(c) SILVER LUNGS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 18 ans
Amour : coin sombre remplie d'araignée

Nombre de victimes : 1
Coupons : 189
Contenu du Sac : ♦ 3 petites bouteilles d'eau remplies de l'eau du lac
♦ une lampe torche (avec des piles)
♦ une carte de l'île
♦ une paire de jumelles
♦ un sig sauer chargé
♦ pic a glace
♦ sweatshirt à capuche
♦ petit élastique pour cheveux
♦ une pince à épiler
♦ 1 boite de serviette (event)
♦ Téléphone portable déchargé
♦ Brosse a dent
♦ bloc note + mini crayon a papier attaché
♦ portefeuille (qqs papiers + photo de sa famille)

Avatar : Son Dam Bi
Statut RP : Disponible
Pseudo : Yanou
Doubles Comptes : Kang Soo Mee

Messages : 3333
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Robinson et l'indigène Ϟ feat. Eun Ae   Mer 6 Mar - 21:46

Le regard posé sur les deux objets que son vis à vis avait dans la main, Eun Ae se retint de rire lorsqu'il lui annonça qu'il n'avait pas décidé d'emporter ce genre de matériel. Elle qui pensait qu'elle était l'une des plus mal lotie, se trouvait en face d'une personne encore plus désavantagé qu'elle. Avec un masque et un tuba, on ne faisait pas grand chose, sauf peut être pêcher. La mer renfermait pas mal de nourriture à elle toute seule sauf qu'il fallait avoir la technique pour pouvoir attraper quelque chose. Lorsqu'elle comprit qu'il n'avait pas les moyens de lui faire de mal, un air plus serein s'installa sur son visage. Un fin sourire fit son apparition sur son visage tandis qu'elle le voyait baisser les bras. Un plaid, humm? Elle n'avait malheureusement pas pensé à apporter de quoi se tenir chaud pour ce voyage. Elle n'avait pensé qu'aux petits objets de la vie quotidienne sans prendre compte que si elle survivait jusqu'à l'automne, il se pourrait qu'elle meurt de froid. Encore fallait il qu'elle vive jusque là. Toujours est il que le mot couverture polaire n'était pas passé dans l'oreille d'une sourde. Quant à l'invitation de fouiller dans le sac du jeune homme, elle secoua vivement la tête de gauche a droite. Elle ne souhaitait nullement remettre en doute ce qu'il lui disait et était persuadée que sa faim la pousserait à voler, chose que sa nature lui interdisait. Il ne fallait pas se laisser tenter par la facilité. Pour éviter de continuer sur le sujet, elle décida de répondre à sa question. Il avait joué franc jeu avec elle, en tous les cas elle le pensait dur comme fer, alors elle allait en faire de même avec Hye Sung.

« Pour tout t'avouer, je ne m'en suis pas beaucoup mieux tiré que toi. Même si je n'échangerais pas ma paire de jumelles contre ton masque et ton tuba. Ca a un côté très utile, surtout pour voir de loin sans se faire repérer. Mais si tu es un bon pêcheur, je pourrais peut être faire du troc avec toi.  Ca pourrait t'intéresser?»

Tirant alors la anse de son sac à dos vers elle et l'ouvrant tout en continuant de regarder le jeune homme, elle mit sa main lentement dans son sac à la recherche de l'objet en question. Voyant qu'un nouveau malaise s'installait entre eux deux, elle plaça sa main de sorte à lui montrer l'intérieur de son bagage. L'objet le plus visible était sans nulle doute son sweat à capuche, suivi de près par la paire de jumelles et la bouteille d'eau.

« Comme tu peux le constater je n'ai pas de quoi te faire de mal et je n'en ai pas envie. Tu sais que cela fait un moment que je cherche quelqu'un qui n'essaierait pas de me poignarder avant même que je ne puisse prononcer un mot? »

Rassurant n'est ce pas? Mais elle le pensait réellement. Pouvoir discuter avec un étranger tout en s'asseyant sur le sable, cela faisait des jours qu'elle en rêvait. Et c'était en train de se réaliser. Le voyant prendre position sur ce sable, elle ne bougea pas d'un pouce, s'assurant simplement qu'il n'avait pas restreint son périmètre de sécurité. Et comme cela n'avait pas été le cas, elle n'attarda pas plus longtemps son regard sur sa personne. Au contraire, elle semblait dessiner sur les grains dorés de la plage avec l'un de ses doigts, comme une enfant qui souhaitait laisser une trace de son passage, octroyant ainsi a Hye Sung une certaine part de liberté. Elle était en train de lui prouver qu'elle souhaitait avoir confiance en lui. Pour autant il restait une certaine part de méfiance, venant tout juste de le rencontrer et ses oreilles restaient attentives à ses paroles. Certes, il ne lui avait pas appris grand chose de plus si ce n'était qu'ils avaient frappé à un autre endroit que Séoul, sa ville d'origine et qu'il ne connaissait pas les visages des personnes avec lui dans ce bateau. En soit cela pouvait peut être lui être utile.

« Tu as le sens du détail. Je ne suis pas arrivée d'aujourd'hui. Si je compte bien, cela fait quinze jours que je suis ici. Je ne suis pas venue seule mais avec ma classe toute entière. On peut dire qu'on ne m'a pas plongé dans l'inconnu. Mais je pense, qu'à tout bien réfléchir, j'aurais préférer que ces personnes me soient étrangères. Cela m'aurait fait moins mal que de voir des personnalités changer avec le temps. Des amis devenant ennemis, des ennemis de tes ennemis qui deviennent tes ennemis. Ne soit pas pressé de t'en rendre compte. Enfin, il y a du positif dans tout ça. Je viens de te rencontrer et nous pourrons sans doute nous entraider. Après tout autant compter sur ceux qui ne nous saute pas à la gorge dès la première opportunité donnée. Tu ne penses pas ?»

Après avoir prononcé ces paroles, elle se dit qu'elle allait peut être était trop vite en besogne, se rendant compte par les quelques mots de Hye Sung que sa situation était flou. Avant d'aller plus loin dans la discussion, il était certainement souhaitable de l'informer de ce qui l'attendait sur cette île plutôt que de le laisser se confronter à la réalité de façon brutale : vivre ou mourir. Ce choix lui serait bientôt nécessaire. Se faisant, elle dessina un trait verticale sur le sable. Sur le côté droit, elle dessina une croix. Sur le côté gauche, elle dessina quatre autres croix. Puis regardant attentivement le jeune garçon non loin de lui, elle commença ses explications.

« Imagine toi dans un gymnase en train de jouer a la balle au prisonnier. Deux équipes sont formées mais ne sont pas de la même taille. Tu te trouves actuellement du côté droit. Le jeu est lancé et les joueurs doivent s'éliminer à l'aide d'un ballon. Si tu es touché, tu te retrouves hors jeu, mais si tu esquives, tu continues de te battre jusqu'à ce qu'il n'y ait plus personne de l'autre côté du terrain. C'est uniquement à ce moment là que tu remportes la victoire. C'est un peu la même chose ici, sauf que tu remplaces le gymnase par une île, les participants par des lycéens coréens et la balle par tout type d'armes meurtrières. Le mot Battle Royal devrait t'évoquer quelque chose, non ? Tu en as peut être entendu des rumeurs? »

Chanceux, oui elle le considérait comme tel puisqu'il avait évité des confrontations jusqu'ici. Ce n'était pas plus mal car elle espérait bien gagner sa confiance afin d'obtenir un allier sur ce morceau de terre entouré d'eau. L'aider dans ses premiers pas étaient tout a fait dans ses cordes. Et pour continuer sur sa lancée, elle répondit à sa question, quelque peu gênée de ne pas l'avoir fait plus rapidement.

« Mon nom est Eun Ae. Je ne voulais pas me montrer impoli. Je souhaitais juste vérifier que cela avait une utilité de te donner mon prénom, autre que celle de garder en mémoire le nom de tes victimes. Je n'ai pas l'intention de te faire de mal. J'aimerai juste en apprendre plus sur toi. Sais tu par exemple te repérer sur une carte ou as tu appris à chasser ou différencier des baies empoisonnées d'une nourriture comestible ? »

_________________
Arrivée sur l'île avec la classe originelle, elle a appris les règles de survie en milieu hostile. Toujours en vie, elle fuit le danger plutôt que de le confronter. Si vous lui demandez sa couleur de pastille, elle vous dira qu'elle ne sait pas et s'en moque bien. Elle a tué un homme et ne souhaite aucunement recommencé. Actuellement à la recherche d’allier, elle est persuadée que de créer un groupe d'entraide permettra de sauver le plus grand nombre de lycéens.... © HUNGRY EYES
Verte pacifiste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 20 ans
Amour : Forever alone !

Nombre de victimes : 2
Coupons : 466
Contenu du Sac : ► Une bouteille d'eau (1,5 L)

► Une carte de l'île
► Une boussole
► Une lampe torche
► Un briquet
► Un petit coussin
► Un plaid
► Un hoodie
► Deux carnets
► Un stylo
► Un bonnet

► Son téléphone
► Des lunettes de plongé et un tuba
► Un roman en anglais américain
► Un jouet qui couine.. °°'
► Un filtre à eau de camping

► Un harpon

Avatar : Kim Yu Kwon (Block B)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Myuu.BANG!
Doubles Comptes : Hwang Da Som & Lee Seung Joo

Messages : 4709
Activité RP : 2









MessageSujet: Re: Robinson et l'indigène Ϟ feat. Eun Ae   Dim 10 Mar - 13:55

L’ambiance semble se détendre légèrement. La jeune femme comprenant qu’il est impossible pour Hye Sung de lui faire du mal avec l’attirail qui lui a été attribué, et qu’il a amené de son propre chef, elle est certainement rassurée. Qui plus est, le garçon joue cartes sur table, l’invitant même à vérifier elle-même ses dires. On pourrait penser que l’étudiant est quelqu’un de simpliste, et c’est assurément le cas. Pour l’instant, il a envie de croire qu’il est en face d’une personne pacifiste, qui ne profitera pas de sa position vulnérable pour s’échapper avec ses affaires, ce qui est vraisemblablement le cas. De fait, ne se sentant pas véritablement menacé, il préfère jouer la sincérité, plutôt que par la ruse… Et il se complait dans l’idée qu’il n’aura pas à le regretter par la suite. L’inconnue reprend alors la parole à la question de Hye Sung, déclarant que son « arme » n’est certainement pas plus enviable. En matière offensive, c’est certain, mais une paire de jumelle serait fichtrement plus efficace entre les mains du garçon, qui est un piètre nageur ! La demoiselle fouille dans son sac pour prouver sa bonne foi, tandis qu’elle propose au garçon un échange de bons procédés ; quelques vivres contre le droit d’appréhender l’arrivée de potentiels fléaux. Bien que certain de sa réponse, Hye Sung se fait pensif quelques secondes avant de plaisanter à nouveau ; « Hm… Si tu es prête à manger des algues, pourquoi pas ? » dit-il dans un soupir amusé. En effet, vue les capacités en natation, et ses réflexes, il ne sera sûrement pas apte à attraper plus que de simples algues… Qui ne seront certainement pas comestibles, qui plus est ! Inutile de préciser que les connaissances en flore du jeune homme sont nulles. Et si c’est pour terminer comme le héros du film Into the Wild, il préfère s’abstenir de se nourrir de plantes et autres champignons, et vivre sur ses rations avant le prochainement ravitaillement… S’il y en a. Su curiosité attisé à ce sujet, il questionne la demoiselle ; « D’ailleurs, tu sais s’il y a des ravitaillements de temps à autres ? Ou si on est censés vivre sur les maigres provisions qu’ils nous ont données ? »

En tout cas, à en juger par le peu de contenu du sac de la jeune femme qu’il a vu, il ne doute pas de la bonne parole de cette dernière. Elle déclare ne pas avoir les moyens, ni même l’envie de s’en prendre à lui, et qu’en toute honnêteté, elle attendait ça depuis un moment. C’est une expression étonnée qui prend cette fois place sur le visage du garçon. Il reste pourtant silencieux, continuant à observer l’inconnue, qui assise sur le sable, dessine quelques formes sur la sable. Ne sachant que trop ajouter, guère habile pour rassurer les gens, il préfère songer que son mutisme prouve à lui seul que ses attentions sont elles aussi honorables. La demoiselle reprend bientôt la parole, confirmant les hypothèses du garçon ; elle était bel et bien arrivée avant. Quinze jours selon ses comptes, avec les autres élèves de sa classe. De quoi renforcer l’ébahissement du garçon, qui a plusieurs questions, mais qui pourtant écoute patiemment le reste du discours de la jeune femme. Elle narre une certaine distorsion des liens depuis son arrivée ici, tant et si bien qu’elle en est réduite à vouloir faire confiance à un illustre inconnu… De quoi rendre le garçon perplexe. Quand elle a finalement terminé, Hye Sung reprend la parole, expression troublée au visage, et sourcils doucement froncés ; « Attends, tu n’es quand même pas en train de me dire que tu es la seule de ta classe à ne pas te prêter au jeu ? Je veux bien croire que certains jeunes ne sont pas nets, mais ça doit être une part minime sur une vingtaine d’élèves, quand même. Je veux bien admettre que les personnalités changent dans un climat comme celui-ci, mais à cet extrême là… » Preuve même que le jeune homme n’arrive pas encore à voir les choses en face. Et pour tout dire, il est du genre à penser qu’il faut voir les choses pour les croire… Et la jeune femme en face de lui étant sa première rencontre sur l’île, il a d’autant plus de mal à croire en cette réalité. En attendant, il esquive par cette réponse le sujet de la collaboration. Loin d’être un solitaire dans l’âme, Hye Sung se sait ne pas être un bon allié. Trop égoïste. Trop lâche. Alors protéger et entraider ? Très peu pour lui, il préfère sauver sa peau en premier, quitte à avoir quelques regrets et remords par la suite. En revanche, il préfère être accompagné pour éviter d’être seul, et éventuellement trouver une personne qui puisse lui donner un coup de main pour survivre… Sans que ce tiers ait quoi que ce soit en échange. Hye Sung a toujours agis en ingrat, et il sait que ce trait de sa personnalité ne va être que d’autant plus vrai dans un tel contexte. Aussi préfère-t-il éviter de répondre à la question de l’inconnue pour l’instant, et poser une nouvelle question à la place ; « Il n’y a pas quelques alliances qui commencent à se former ici ? »

Quand le garçon vient à reconnaître qu’il ne sait guère à quoi s’attendre, la jeune femme entame alors quelques explications par le biais d’une métaphore. Elle reprend l’exemple du ballon-prisonnier, choix judicieux qui vient confirmer les hypothèses et les rumeurs que Hye Sung avait entendu au sujet de Battle Royal. Le parallèle fait, la jeune femme vient à lui demander s’il a déjà entendu parler de tout ce processus, ce à quoi l’étudiant hoche la tête silencieusement. Néanmoins sa curiosité le pousse à poser une question ; « J’ai entendu dire que les équipes étaient déterminées par la couleur de notre collier. Sais-tu toi-même à laquelle tu appartiens ? » Lui-même ne le sait pas… Et vu sa position pacifiste pour l’instant, il ne sait pas s’il a un quelconque intérêt à la connaître. Et impossible de le savoir par lui-même, la lentille de couleur se trouvant un niveau de la nuque.

Eun Ae, puisqu’elle se présente ainsi, s’excuse de ne pas s’être présentée avant. Hye Sung trouvant ces raisons tout à fait légitimes, il n’en tient pas vigueur à son interlocutrice à qui il offre un sourire compatissant. Elle lui pose alors quelques questions d’ordre pratique, qui font doucement grimacer le jeune homme. Sur le discours qui lui est adressé, il sort la carte et la boussole qu’on lui a donnée, qu’il étale sur le sable et observe d’un œil expert… Il suppose que c’est dans ce genre de situation qu’il peut bénir sa licence de géographie et son sens de l’orientation, même s’il se doute que ses connaissances en démographie et géopolitique ne lui seront pas d’une grande utilité ici. Il a un dernier regard pour la jeune femme avant de poser un index sur un point de la carte ; « Si je ne me trompe pas, on est vers là, non ? Je pense que je devrais pouvoir me repérer, oui. Par contre, pour repérer les plantes comestibles ou traquer quelques gibiers… C’est au même stade que la pêche. » admet-il avec une petite moue blasée. « J’imagine que c’est le genre de chose qui vient par la force de l’habitude ? » En tout cas, il se complairait bien dans tant de facilité…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 18 ans
Amour : coin sombre remplie d'araignée

Nombre de victimes : 1
Coupons : 189
Contenu du Sac : ♦ 3 petites bouteilles d'eau remplies de l'eau du lac
♦ une lampe torche (avec des piles)
♦ une carte de l'île
♦ une paire de jumelles
♦ un sig sauer chargé
♦ pic a glace
♦ sweatshirt à capuche
♦ petit élastique pour cheveux
♦ une pince à épiler
♦ 1 boite de serviette (event)
♦ Téléphone portable déchargé
♦ Brosse a dent
♦ bloc note + mini crayon a papier attaché
♦ portefeuille (qqs papiers + photo de sa famille)

Avatar : Son Dam Bi
Statut RP : Disponible
Pseudo : Yanou
Doubles Comptes : Kang Soo Mee

Messages : 3333
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Robinson et l'indigène Ϟ feat. Eun Ae   Mar 12 Mar - 20:11

Ce fût une Eun Ae déçue qu'il put apercevoir devant lui alors qu'il venait de lui annoncer qu'il ne savait pas pêcher. Manger des algues n'était pas un problème en soit. Seulement, ce genre de nourriture était loin de lui apporter tous les nutriments nécessaire à un regain d'énergie. Et qui plus est, elle n'était pas certaine de lui faire confiance en matière de choix d'un quelconque aliment, même s'il s'agissait d'une plante. Il avait l'air aussi doué qu'elle en la matière, le manque d'assurance de cette personne lui donnant raison de son choix. Aussi, elle n'ajouta pas grand chose si ce n'était qu'un :

« Dommage, nous aurions pu nous faire un festin pour fêter ton arrivée sur l'île. »

Une petite touche d'humour qui ne valait pas grand chose si ce n'était signalé qu'elle avait faim et son agacement face a cette réponse négative, agacement qui n'était pas tourné vers lui mais plutôt vers elle et son inutilité dans cet environnement qui ne lui était pas encore bien familier. Une fois ces mots prononcés, la jeune fille se reprit, montrant là ce côté optimiste qu'elle possédait. Ne souhaitant aucunement plomber l'ambiance à cause d'un petit soucis de faim, elle prit un visage réjouit à l'idée de toujours pouvoir discuter avec Hye Sung, étant quelque peu las de bouger sans cesse pour éviter les autres élèves. Sans l'interrompre, elle le laissa l'interroger sur de possible ravitaillements, question qui était très bonne et à laquelle elle ne savait comment répondre. Une mine songeuse apparut sur son visage tandis qu'elle regardait le large, comme s'il pouvait lui donner ce qu'elle cherchait. Elle n'avait vu aucun bateau depuis son arrivée sur l'île, si ce n'était ce nouvel arrivage de lycéens. Lorsqu'elle avait ouvert son sac à dos pour la première fois, elle y avait découvert deux barres chocolatées. Une agréable surprise qu'elle avait essayé de conserver un maximum de temps, temps qui s'était bien trop rapidement écoulé. A présent, elle n'avait plus rien de comestible dans son sac à dos. Aussi, elle fixa l'autre sac avec un air songeur. Lui aussi devait les avoir.

« En considérant le fait que tu sois arrivé quinze jours après moi me fait penser que le bateau de ravitaillement arrive dans le même temps, si bien sûr je te considère comme un morceau de viande. » Un petit sourire en coin s'afficha sur ses lèvres tandis qu'elle l'interrogeait. « As tu vu un quelconque bateau durant ton voyage jusqu'ici? »

Eun Ae pouvait tout aussi bien se tromper sur le sujet. Après tout, elle n'avait pas passer son temps à regarder ce qu'il se passait sur la mer. C'était certainement un tord de sa part, qu'il faudrait qu'elle rectifie. Pour autant elle n'avait pas d'autres réponses à lui apporter pour le moment. Seuls les barres de céréales et la miche de pain du départ étaient pour elle une nouvelle denrée arrivée sur l'île, un bon ravitaillement pour ceux souhaitant avoir quelque chose a se mettre sous la dent de façon rapide tout en étant sûr que cela ne les rendrait pas malade. N'ayant pas encore vu l'étendu de nourriture que pouvait renfermer cet endroit, surtout au niveau de la ville, elle se dit que si ravitaillement il y avait ce ne serait certainement pas pour maintenant. Toutefois, il serait ridicule pour les organisateurs de voir leurs rats de laboratoire mourir de faim. Elle ne s'en faisait pas vraiment de ce côté là, enfin pas trop.

« Si de la nourriture arrive sur l'île, je pense que tu t'en rendras compte même si je ne suis pas persuadée qu'on nous laissera approcher de la zone en question. Après tu pourras toujours tenter ta chance comme tous les autres. Je préfère pour ma part trouver de quoi manger à ma façon sans attendre la bouche ouverte que ça tombe dedans, en croisant les doigts pour qu'on ne me tue pas entre temps. Mon premier conseil envers toi est d'apprendre a trouver de la nourriture. Je n'ai pas encore franchi cette étape. »

Ses yeux se posèrent sur le jeune homme tandis qu'ils continuaient à discuter, abordant cette fois ci le sujet des mentalités de ses camarades de classe. Elle avait été un peu trop fataliste dans ses paroles, laissant ainsi un doute à Hye Sung et pourtant elle n'avait pas souhaité incriminer toutes ses connaissances. En faite, elle n'en avait croisé que très peu et pour ce qu'elle avait pu voir dans les premières minutes sur cette île, elle n'était pas prête à renouveler le contact avec des personnes de sa classe. Peur, c'était bien le mot. C'était la raison pour laquelle elle n'allait pas à la recherche de ces personnes a qui elle tenait avant de venir ici. Ses amis voudraient peut être la voir morte. Cette idée à elle seule ne lui permettait pas de trouver le sommeil comme elle le souhaitait. Adoptant l'attitude d'une autruche, elle espérait ne pas les croiser de ci tôt.

« Je n'irais pas jusque là tout de même. Je n'ai pas vraiment cherché à savoir ce qu'ils étaient devenu. L'idée qu'ils aient pu changer - car oui j'en ai vu changer sous mes yeux prônant l'instinct de survie – m'effraie. Mais c'est une certitude, les gens s'adaptent a leur environnement plus ou moins rapidement. La question est maintenant : quand vas tu changer? »

Eun Ae ne l'incriminait pas et cette question était plus rhétorique qu'autre chose. Elle même ne connaissait pas encore la réponse. Elle n'avait pas eu besoin de se défendre, fuyant la moindre menace pour éviter de voir couler du sang de sa main. Mais elle savait que cela pourrait arriver, par accident, par obligation ou pire par choix. Et c'est en cette connaissance du problème qu'elle avait interrogé l'homme qui se trouvait en face d'elle. Bien qu'il semblait aussi doux qu'un agneau au niveau de son apparence et de son attitude, elle n'était pas certaine qu'en le rencontrant quelques jours plus tard, il soit la même personne. Néanmoins, elle avait envie de croire qu'il n'oublierait pas leur rencontre et qu'il se souviendrait qu'elle n'en avait pas voulu à sa vie. A sa question suivante, elle hocha les épaules ne sachant pas vraiment quoi répondre.

« Je ne sais pas pour les alliances. Peut être....peut être pas. Je n'ai pas rencontré de groupe de personne sur mon passage et mieux vaut les éviter crois moi. Il est deja difficile de semer une personne, alors deux ou trois... Si tu te balades en ville, tu trouveras certainement une réponse a ta question. Ca ne m’étonnerait d'ailleurs pas qu'elle soit positive. Grace a mes jumelles, j'ai pu apercevoir une personne qui dort du côté de l'abri anti atomique a quelques kilomètres d'ici. Je te suggère d'aller y jeter un coup d'oeil si tu te sens l'âme d'un aventurier téméraire. Attention aux pièges que cette personne aurait pu installer dans le coin. Es tu un adepte du désamorçage?»


Détendu oui, ça elle l'était et appréciait vraiment de pouvoir aborder ces différents sujets « tranquillement ». Toutefois une légère crispation au mot collier se fit sentir de son côté. Ses mains s'arrêtèrent de dessiner, reprenant le chemin de son sac à dos qu'elle referma simplement. Elle hésitait vraiment beaucoup à aborder ce sujet sensible. Faire confiance ou ne pas faire confiance. Si elle lui mentait, il s'en rendrait compte très facilement puisqu'on pouvait lire en elle comme un livre ouvert. Autant dire que ce genre de chose n'était pas en son avantage. Elle vivait assez mal ce fameux tour de cou qu'on lui avait installé et préférait de loin qu'on n'y touche pas de peur que cela puisse exploser au contact d'un autre individu.

« Je ne connais pas ma couleur. En réalité je ne l'ai jamais demandé et ne veux pas vraiment le savoir. Je n'ai que faire de ces couleurs et des ces différents groupe. J'aimerai réussir à sauver le plus de personne possible ici, qu'importe qu'ils soient rouges, mauves, bleus ou verts. Ce n'est pas ce qui est le plus important. Le principal c'est que l'on me donne le bénéfice du doute pour que je prouve que l'on peut s'en sortir autrement qu'en tuant ses comparses. » Elle fit une légère pause avant de proposer, d'une voix hésitante. « Si tu as besoin de quelqu'un pour te donner ta couleur, je peux essayer de voir ce que je peux faire. En échange, je te demanderais simplement de ne pas me tuer si nous nous rencontrons de nouveau. C'est un bon compromis, non?»

Restant toujours en retrait sur cette plage de sable, elle était attentive à Hye Sung et à sa réaction quant à ce qu'elle venait de dire. Elle n'avait encore jamais fait ce genre de chose, n'étant pas sûre de l'endroit exact où la pastille de couleur se trouvait. Ce dont elle était certaine par contre c'était qu'elle ne pouvait être visible par la personne qui portait le collier. Soit. Cette échange de bon procédé pouvait sembler étrange sachant qu'ils venait à peine de se rencontrer. Seulement, vivant au jour le jour, savoir qu'elle pourrait de nouveau lui parler sans être obligé de se défendre vis à vis de lui, lui donnait un peu plus d'espoir et qui sait peut être ferait il parti de son groupe un jour. Cela lui suivait amplement. Elle n'avait d'ailleurs pas manqué de repérer le fait qu'il n'avait pas repondu a sa question sur le sujet et ne tenta pas de le relancer. Elle n'était pas là pour le convaincre de se rallier a elle. Elle souhaitait simplement lui donner une bonne raison de ne pas s'en prendre a sa vie. Toujours est il qu'elle n'avait pas à s'en faire pour sa personne puisqu'il semblait se repérer sans le moindre problème sur une carte. Il lui avait fallu quelques jours pour se repérer. Elle était tout simplement admirative de son sens de l'orientation. Il n'aurait pas de mal a atteindre sa prochaine destination si tenté qu'il sache où il veut aller. Toujours est il qu'elle comprit qu'il ne lui serait pas d'une grande utilité pour le reste. On ne pouvait pas être bon partout. Elle acquiesça d'un signe de tête pour leur situation sur la carte qu'il tenait en main.

« Effectivement c'est une chose que l'on apprend sur le tas si bien sûr tu as grand espoir en ta condition physique. Je préférerais pour le coup, tenter de trouver un botaniste ou un chasseur dans une ancienne vie pour me montrer comment m'y prendre, au moins les bases pour sûr. Sinon, je pense que je me rentrancherais sur les algues de tout a l'heure. »

Elle se mit à rire à la fin de sa remarque avant de se relever de là où elle se trouvait.

« Ca t'ennuie si je prends un bain? Tant que je suis auprès de la plage avec une autre personne, j'aimerais profiter de mon savon.»

Fouillant dans son sac a la recherche du pavé, elle s'en empara et ramena le sac au niveau du bord de l'eau.

« Je souhaiterais que tu ne touches pas à mes affaires, durant ces quelques minutes dans la mer. Tu pourrais d'ailleurs en profiter pour me raconter ton histoire. Que faisais tu jusqu'à maintenant en Corée ? As tu des personnes qui attendent ton retour là bas ? »

_________________
Arrivée sur l'île avec la classe originelle, elle a appris les règles de survie en milieu hostile. Toujours en vie, elle fuit le danger plutôt que de le confronter. Si vous lui demandez sa couleur de pastille, elle vous dira qu'elle ne sait pas et s'en moque bien. Elle a tué un homme et ne souhaite aucunement recommencé. Actuellement à la recherche d’allier, elle est persuadée que de créer un groupe d'entraide permettra de sauver le plus grand nombre de lycéens.... © HUNGRY EYES
Verte pacifiste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 20 ans
Amour : Forever alone !

Nombre de victimes : 2
Coupons : 466
Contenu du Sac : ► Une bouteille d'eau (1,5 L)

► Une carte de l'île
► Une boussole
► Une lampe torche
► Un briquet
► Un petit coussin
► Un plaid
► Un hoodie
► Deux carnets
► Un stylo
► Un bonnet

► Son téléphone
► Des lunettes de plongé et un tuba
► Un roman en anglais américain
► Un jouet qui couine.. °°'
► Un filtre à eau de camping

► Un harpon

Avatar : Kim Yu Kwon (Block B)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Myuu.BANG!
Doubles Comptes : Hwang Da Som & Lee Seung Joo

Messages : 4709
Activité RP : 2









MessageSujet: Re: Robinson et l'indigène Ϟ feat. Eun Ae   Jeu 14 Mar - 8:34

Fêter dignement son arrivée sur l’île ? Et comment ! Les lèvres de Hye Sung s’arquent doucement à cette légère plaisanterie. Le jeune homme devine qu’Eun Ae doit être affamée, mais qu’elle n’est pas pour autant prête à se nourrir de ces visqueuses plantes aquatiques. En même temps, il est vrai qu’une telle nourriture n’est peut-être pas la plus appropriée, n’étant guère énergétique. Le garçon hausse les épaules avec un petit air dépité, navré de ne rien pouvoir faire pour elle. Enfin, il serait plus correct de dire que dans une certaine mesure, il ne veut rien faire pour elle, aussi. Après que le regard de la demoiselle ait rapidement balayé l’horizon, ce dernier vient se poser furtivement sur le sac du plus âgé. Il a encore les maigres provisions qui lui ont été donné, plus quelques petits extras qu’il a emporté au cas où… Rien de ben notable, tout juste une ou deux barres de céréales. Mais de quoi rassasier et redonner un peu d’énergie à son interlocutrice. Alors certes, s’il prenait vraiment cette dernière et pitié, et voulait se montrer serviable, il lui en donnerait une, ou ne partagerait ne serait-ce qu’une moitié avec elle… Mais il n’en fait rien. Guère, voire pas du tout généreux en temps normal, il ne faut pas compter sur Hye Sung pour partager ses vivres. Surtout ici, vu le peu de vivres. Néanmoins, il ne la joue pas salopard pour autant ; si la faim commence à se faire doucement sentir au creux de son ventre, il n’a pas l’intention de manger avant qu’Eun Ae soit partie. Question de bienséance, pour le peu dont il peut faire preuve ! Puis bon, en l’occurrence le jeune homme essaye de se persuader que sa radinerie est un certain manifeste d’un potentiel instinct de survie… Et bon, ça semble bien confirmer le concept du chacun pour soi, dont Eun Ae lui a vaguement parlé en faisant allusion à ses camarades de classe. Enfin, la question n’est pas là pour l’instant, mais bel et bien à la nourriture. A sa question sur les ravitaillements, la demoiselle répond par une nouvelle plaisanterie, un peu glauque cette fois-ci. Hye Sung affiche un air qui trahit doucement un certain désarroi, mais conclut qu’aucun ravitaillement n’a eu lieu pour l’instant… A moins qu’il n’ait aperçu un bateau alors qu’il était encore en mer ? « Non, j’crois pas… Mais j’ai pas fait très attention en même temps. Du coup il y en a pas eu jusqu’à là ? » demande-t-il pour avoir confirmation de ses pensées. Pas que Hye Sung soit obsédé par la nourriture, non… Mais disons que c’est question qui mérite d’être abordée en profondeur. Pour l’instant, ses quelques rations sont intactes, mais qui peut dire s’il en sera de même d’ici quelques jours ? Le garçon ne peut retenir un soupir, sans être paniqué outre mesure. Il a de quoi tenir un ou deux jours s’il se retient un peu… Hye Sung s’efforce de ne pas trop y penser, et encore moins de songer aux copieux repas que lui servaient ses sœurs et sa mère. Drôle de changement de régime ! Sans être ce que l’on peut appeler mangeur, l’étudiant a un appétit normal pour quelqu’un de son âge, qui de fait est assez conséquent. Et le jeune homme n’a jamais dû rester sur sa faim, certain de trouver de quoi grignoter dans un placard ou dans épicerie aux alentours… Mais là ! Ça serait un autre challenge parmi tant d’autres, et l’occasion de perdre du poids, tente-t-il de rationnaliser. Pas que ça soit nécessaire et une de ses priorités, mais soit. Eun Ae reprend bientôt la parole pour lui donner quelques recommandations. Principalement, celle de ne pas attendre que ça lui tombe tout cuit dans le bec, et donc d’apprendre à trouver de quoi manger par lui-même… Chose qu’elle n’a pas encore réussi à faire. L’étudiant arque les sourcils, un peu perplexe avant de demander ; « Comment t’as fait du coup ? En quinze jours, tu t’es quand même pas contentée de manger le peu de trucs qu’on nous a filé, si ? » Pas que ça change la donne, et qu’il la prenne vraiment en pitié pour lui donner de sa part… Mais si c’est le cas, Hye Sung ne pourrait qu’être épaté, mais aussi doucement effrayé. Le jeune homme se connaît ; il aurait bien vite fait de liquider sa nourriture, quitte à avoir les crocs et se nourrir de n’importe quoi par la suite. Puis il est clair que la perspective de devoir se débrouiller seul ne l’enchante vraiment pas… Non seulement il est flemmard, mais aussi parfaitement incapable de le faire ! Et là, il lui semble qu’il lui est impossible de rationaliser.

La demoiselle continuant à dessiner distraitement sur le sable, tandis que la conversation en vient à la mentalité de ses comparses, pondère quelques peu ses précédents dires. Il semblait en effet à Hye Sung qu’elle avait été un peu extrême dans ses paroles… A vrai dire, il est difficilement concevable pour quelqu’un comme lui qu’il suffise de larguer des étudiants sur une île, armés pour certains, pour qu’il y ait massacre. Enfin, il sait que la réalité n’est pas tout à fait là ; des règles impitoyables sont ajoutées, mais il préfère encore fermer les yeux là-dessus. D’où son impression que tout ceci est inconcevable. Pourtant, Eun Ae souligne qu’elle a vu certains de ses camarades changer de ses propres yeux, sous l’instant de survie imposé par un tel environnement, mais aussi que cette transformation l’apeure. Hye Sung reste de marbre à ces explications, pas moins attentif pour autant… Jusqu’à ce qu’une question lui soit posée. Il reste pensif quelques secondes, avant d’hausser les épaules, les lèvres retroussées en une mimique naïve ; « Bah… J’sais pas ! » dit-il simplement avant de se faire un peu plus sérieux ; « Je suppose qu’il y a des chances que je change une fois que j’aurai vraiment été en face de tout ça. Mais bon, c’est le genre de chose qui est difficile à dire ! » avoue-t-il en toute sincérité. D’ailleurs, il retourne l’interrogation à sa vis-à-vis, tâtant doucement le terrain ; « D’ailleurs… Tu as déjà été sujette à ce changement ? ‘Fin, je veux dire, t’as déjà des victimes au compteur ? » demande-t-il en tâchant de rester le plus neutre possible. C’est une question légitime, non ? Si Eun Ae a dit qu’elle n’avait pas l’intention de lui faire du mal, qui lui dit qu’elle ne s’en est pas déjà prit à quelqu’un ? Elle explique alors qu’elle n’a aucune sorte d’idée sur l’existence de potentielles alliances, mais qu’il trouverait certainement réponse en ville. Mais selon elle, éviter les groupes est plutôt judicieux ; Hye Sung ne peut que retenir ce conseil, s’il tombe sur un groupe pas nécessairement pacifiste. Néanmoins, elle ajoute qu’elle a vu de loin une personne vers le phare, qui n’a pas manqué de piéger les alentours. Hye Sung déglutit doucement avant de répondre à sa question ; « Hm, non. Je vais peut-être éviter de fait ! »

Malgré lui, le jeune homme aborde visiblement un sujet sensible. Sa vis-à-vis semble se crisper quelques peu, arrêtant de dessiner quand il en vient à parler du « bijou » qui orne leurs cous. Elle vient fermer calmement son sac, avant de reprendre la parole. Elle explique alors qu’elle ne connaît pas sa propre couleur, et qu’elle ne tient pas à la savoir… Ou tout du moins, c’est un détail qui la laisse indifférente, à ce que Hye Sung comprend. Hye Sung, qui reste attentif au discours qui lui est adressé. Beaucoup de belles paroles qui viennent confirmer ses impressions comme quoi il n'a pas affaire à quelqu'un de violent ! Pour finir, son interlocutrice lui propose un échange de bons procédés ; la couleur de son tour de cou, contre la certitude qu’il ne s’en prendrait pas à elle. Ça lui semble un bon deal, aussi acquiesce-t-il en tendant une main pour sceller cet accord ; « Marché conclu. » Néanmoins, il a quelques mots sur le bout de la langue, aussi poursuit-il ; « Je peux comprendre ton raisonnement, et le respecte, aussi je ne cherche pas à te forcer la main. » commence-t-il doucement. « Mais… Tu ne penses pas que ça serait mieux que je te passe ta couleur ? Ce que je veux dire, c’est que comme ça, tu galéreras peut-être moins à trouver des alliés. En toute logique, quelqu’un de ta faction ne s’en prendra pas à toi… » Bien sûr, rien empêche, mais soit. Hye Sung continuerait bien son raisonnement en ajoutant que s’il est d’une autre faction qu’elle, il se ferait des alliés de son côté aussi, et de fil en aiguille il y aurait sûrement moyen de saboter le jeu de l’intérieur, mais… Cette conduite ne lui ressemble pas. Il n’est pas un leader pacifiste, et à moins qu’un mouvement du genre se créé qu’il pourrait rejoindre, il n’en sera pas le créateur. Pas les épaules nécessaires ! Donc autant éviter de donner de faux espoirs à son interlocutrice. En revanche, il peut très bien l’aider indirectement à trouver des alliés, comme il vient de le proposer.

La conversation en vient alors à la chasse et la botanique, quand Hye Sung fait la supposition que ce sont sûrement des choses que l’on apprend plus ou moins naturellement… En tout cas, il souhaite vraiment que ça soit le cas ! Néanmoins, il ne se fait pas plus naïf qu’il ne l’est. Il sait bien que ça ne viendra pas sans effort. En revanche, il acquiesce à ce qu’Eun Ae dit ; trouver quelqu’un de callé e la matière pour en tirer un quelconque enseignement serait une bonne idée, avant de sourire doucement quand elle annonce songer à se contenter de quelques algues. Il s’essaye alors à demander ; « Pas bête. Si tu trouves quelqu’un pour t’apprendre, tu pourras me filer quelques tuyaux ? » Etant sûr qu’il ne craindrait rien avec son interlocutrice, autant lui demander un peu d’aide. Pas sûr que la bonne volonté soit là le moment voulu, mais sait-on jamais !

La demoiselle fouille alors rapidement dans son sac pour en sortir un bloc de savon, demandant si ça ne la dérange pas qu’elle profite de l’eau pour se laver. Pour seule réponse, le jeune homme secoue la tête négativement pour lui indiquer qu’elle peut y aller. Le sac ramené sur le bord de l’eau, le regard de Hye Sung se pose rapidement sur ce dernier, tandis que sa vis-à-vis lui demande de ne pas toucher à ses affaires pendant ce laps de temps. Le jeune homme acquiesce… De toute façon, il ne trouverait sûrement rien de bien intéressant à l’intérieur, tâche-t-il de se convaincre. Et quitte à s’être fait une alliée, autant éviter de se la mettre à dos aussi rapidement, non ? Tandis qu’elle s’approche de l’eau, elle lui demande alors lui parler de lui. Un soupir amusé s’échappe des lèvres du garçon, qui bascule en arrière pour s’étendre à nouveau sur le sable. Le tour serait vite fait… Il hausse la voix pour que la jeune femme puisse l’entendre ; « Comme je t’ai dit plus tôt, je viens de Suwon, ou j’étais étudiant en géographie. Pas que ça me passionne hein ! Moi-même je sais pas trop pourquoi j’ai choisi cette matière, c’est plus chiant qu’autre chose en fin de compte. » admet-il en tout sincérité. « Sinon ouais, j’ai ma famille qui m’attend là-bas. C’est dingue qu’on voit que c’est le moins débrouillard de ma famille qui ait été envoyé ici. Mes sœurs se seraient sûrement bien mieux démerdées que moi, c’est clair ! » Quoi que… L’idée d’imaginer une de ses sœurs aînées ou sa cadette ici le fait doucement rire. Elles seraient peut-être plus débrouillardes sur le plan pratique… Mais les connaissant avec leurs natures nerveuses, elles n’auraient sûrement pas fait long feu, tout bien considéré. Lui au moins avait hérité du calme de ses parents biologiques… L’aubaine d’être adopté, peut-être. Mais il n’en parle pas, n’en voyant pas l’utilité. Il retourne alors quelques questions à Eun Ae ; « Et donc toi, tu viens de Séoul non ? T’étais encore au lycée ? »

_________________


- the golden age is over -
(c) SILVER LUNGS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 18 ans
Amour : coin sombre remplie d'araignée

Nombre de victimes : 1
Coupons : 189
Contenu du Sac : ♦ 3 petites bouteilles d'eau remplies de l'eau du lac
♦ une lampe torche (avec des piles)
♦ une carte de l'île
♦ une paire de jumelles
♦ un sig sauer chargé
♦ pic a glace
♦ sweatshirt à capuche
♦ petit élastique pour cheveux
♦ une pince à épiler
♦ 1 boite de serviette (event)
♦ Téléphone portable déchargé
♦ Brosse a dent
♦ bloc note + mini crayon a papier attaché
♦ portefeuille (qqs papiers + photo de sa famille)

Avatar : Son Dam Bi
Statut RP : Disponible
Pseudo : Yanou
Doubles Comptes : Kang Soo Mee

Messages : 3333
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Robinson et l'indigène Ϟ feat. Eun Ae   Dim 17 Mar - 13:48

Eun Ae eut un sourire gênée lorsqu'elle se rendit compte que Hye Sung l'avait vu fixer son sac. Elle ne s'attendait pas à ce qu'il lui offre ses vivres puisque s'il le faisait il mettait en jeu sa propre survie. Elle même n'était pas sûre de le faire si les rôles avait été inversés. Cependant le fait même qu'il puisse avoir ce genre de nourriture dans son sac lui donnait l'eau à la bouche. Son attention se reporta pourtant bien vite sur cet homme qui l'interrogeait une nouvelle fois sur un potentiel ravitaillement et c'est avec un visage peiné qu'elle lui répondit, balançant sa tête de gauche a droite doucement.

« Je suis désolé de ne pas pouvoir t'en dire plus car malheureusement je n'ai pas encore eu l'occasion de voir ces fameux ravitaillements. Pas de bateaux à l'horizon qui pourraient transporter de quoi nous rassasier tous ici. »

Une confirmation de ce qu'elle avait déjà annoncé tout à l'heure. Ce n'était pourtant pas le moment de perdre espoir. De la nourriture, il y en avait dans cet île. Il suffisait de bien chercher. Certes, il fallait faire abstraction de tous ces a priori sur ce qui était mangeable ou non et ça ce n'était pas une mince affaire. Elle même avait pu le tester dans les jours qui suivirent son arrivée sur l'île. Lorsque ses provisions avaient été terminées ainsi que ses deux onigiris qu'elle avait pensé à amener avec elle, il s'était écoulé quasiment quatre jours sans qu'elle ne puisse trouver de la nourriture au sens où elle l'entendait. Et lorsque la faim fut omniprésente au point où elle ne pensait plus qu'à trouver un quelconque aliment à se mettre sous la dent, elle se jeta sur des insectes, des plantes. Un mélange que son estomac n'apprécia pas vraiment, pas au point de la rendre malade mais au point de lui annoncer que ces plats n'étaient pas à sa convenance. Sauf que le temps de faire son difficile était révolu. Il fallait a présent faire avec les moyens du bord. Aussi, elle essayait d'espacer les jours où elle se mettait à manger des vers de terre ou des papillons, voir même des coccinelles. Cela la répugnait surtout qu'elle les mangeait vivant et pas du tout cuit. Sans parler des carences qu'elle commençait à voir apparaître. Cela expliquait le comment du pourquoi, elle avait vu en Hye Sung un potentiel sauveur. Sauf qu'a son habitude, son optimisme était peut être trop poussé et pour le coup elle avait été déçue de se rendre compte, qu'elle continuerait d'avoir ce genre d'aliments jusqu'à ce qu'elle trouve une aide extérieure sur ce point. Aussi, lorsqu'il lui demanda si elle s'était contenté de manger les barres de céréales et le pain, elle repondit aussitôt.


« Je n'ai pas chassé en tant que tel. Je me suis nourris d'insectes et de quelques feuilles d'arbustes en tous genre. Je ne sais pas vraiment ce qui est bon pour moi et ce qu'il l'est moins. Mais quand tu n'as rien à manger, il faut parfois faire des choix difficiles. Je t'avouerai qu'un bon plat de pâte me ferait du bien. » Cela faisait tellement longtemps qu'elle n'en avait pas mangé qu'elle ne connaissait plus leur goût mais savait qu'elle appréciait cette saveur. « J'ai perdu mon filon d'insectes il y a un jour. Il faut que je trouve un autre garde manger. Toutefois, j'aurais apprécié un peu de changement. » Elle lui fit un petit clin d'oeil avant d'ajouter « On s'y fait plus facilement que tu ne le crois. Il suffit d'y mettre de la bonne volonté.  Il faudra que tu tentes l'expérience. Peut être as tu d'ailleurs eu l'occasion de tester ? J'avais vu une émission de télé il y a un ou deux ans sur le sujet et ça m'avait répugné.» Si on lui avait dit qu'elle se mettrait à manger des insectes un jour, elle n'aurait jamais pu croire une telle chose et pourtant elle y était obligée.

La conversation continua sur le changement de tempérament face à une situation difficile. Elle ne s'attendait pas vraiment à ce qu'il lui donne une réponse après tout, il venait tout juste de mettre les pieds sur cette île et n'avait pas vraiment vu ce que les hommes pouvaient faire pour assurer leur survie. Et pourtant, il avait joué le jeu en essayant de lui répondre avec ce qu'elle pensait être de l'honnêteté. Elle apprécia réellement ce tempérament et cela se vit sur son visage. Il lui retourna la même question, chose qu'elle avait prévu. Seulement, elle ne répondit pas tout de suite à sa question, préférant réfléchir à ses paroles. Aussi, un sourire un peu mal à l'aise s'afficha sur son visage, tandis qu'elle détournait les yeux de son vis à vis.

« Si cela peut te rassurer, je n'ai pas de sang sur les mains. J'ai réussi à me sortir de quelques situations sans faire de mal aux autres et sans me faire tuer. Mais j'ai commencé à changer, c'est certain. Ma façon de voir les choses a évolué. Si je t'avais rencontré dans d'autres circonstances, mon attitude méfiante du début n'aurait jamais existé. Je ne sais pas jusqu'à quel point je changerai et je ne veux pas vraiment le savoir. » Un léger frisson parcourut le bas de son dos, tandis qu'elle continuait. « Serais tu capable de t'en prendre aux autres, si ta vie était en danger? »

Elle préférait s'assurer du terrain sur lequel elle s'aventurait et souhaitait depuis un moment lui poser cette question. Si on la lui retournait maintenant, elle serait presque vexée qu'on la prenne pour une tueuse et assurerait qu'elle ne toucherait pas a un seul cheveux d'élèves. Cependant, si cela devait etre elle ou quelqu'un d'autre, sans autre façon de s'en sortir, ferait elle le choix de rester en vie ou se laisserait elle mourir pour assurer la survie d'un inconnu ? La réponse, elle la connaissait déjà et c'était ce qui l'effrayait le plus. Son instinct de survie la poussait à agir de sorte à rester vivante mais cela la transformerait directement en tueuse. Il fallait donc qu'elle évite ce genre de situation le plus longtemps possible, histoire de ménager sa conscience et de ne pas la faire changer. A cette pensée, elle se mordit légèrement la lèvre inférieure tandis qu'elle regardait Hye Sung. Le fait qu'il ne s'aventure pas du côté de l'abris comme suggéré, l'informa qu'il n'était pas une tête brûlée. Ce n'était pas plus mal s'il souhaitait rester sur cette île le plus longtemps possible. Pour seule réaction, il eut le droit à un hochement de tête, signe qu'elle comprenait son point de vue. Elle en aurait fait tout autant. S'en suivit le thème du collier qu'ils portaient tous depuis leur arrivée sur l'île et qui la mettait bien mal à l'aise. Néanmoins, elle fût heureuse d'apprendre qu'il acceptait sa proposition. Alors, lorsqu'elle le vit tendre la main, elle souhaita aller le rejoindre pour la serrer, une façon habituelle de sceller un marché. Sauf, qu'elle n'en fit rien sur le moment puisqu'il continua sur sa lancée lui proposant de lui donner sa couleur pour l'aider à trouver des personnes de confiance. En soit, c'était une très bonne idée, idée qui la fit réfléchir sur le moment.

« Bien que ta proposition soit intéressante, je préfère rester dans l'inconnu pour le moment. J'espère que ça ne change en rien le marché que nous sommes en train de passer ? »

Pour tout avouer, elle était effrayée d'apprendre qu'elle n'était pas de la même couleur que lui. Et si c'était le cas, il changerait peut être d'avis sur sa personne. Elle n'avait aucune assurance qu'il tiendrait parole. Rester dans le flou lui permettrait d'être plus à l'aise. Drôle de façon de penser et qui pourtant avait tout son sens dans cette situation. Mais ça bien sûr, elle ne le lui dirait pas. Et puis, elle était une piètre menteuse. Aussi, si elle rencontrait une autre personne qui lui demanderait la couleur de son tour de cou, elle pourrait l'informer sans mal qu'elle ne connaissait pas sa faction. Sa décision était bien sûre à double tranchant. Elle pourrait sans doute changer d'avis si l'envie se faisait sentir ou si la situation le lui imposait. Se levant doucement, enlevant quelques grains de sable de son pantalon, Eun Ae marcha sur le sable pour rejoindre Hye Sung. Elle tendit sa main pour conclure le marché avant de s'aventurer du côté de l'eau. Enlevant délicatement ses chaussures et ses chaussettes, elle fut heureuse de voir qu'elle pouvait prendre un bain sans avoir peur qu'on ne lui vole ses affaires ou qu'on ne la dérange durant un moment vulnérable, après tout, on ne pouvait pas vraiment se cacher dans de l'eau. Se tournant vers l'homme présent à ses côtés, elle l'informa « Je te donnerai ta couleur dès que j'aurais terminé. » Une façon pour elle de s'assurer qu'il resterait jusqu'à la fin de sa baignade. Se faisant, elle se déshabilla ne prêtant pas attention a son entourage, mais garda tout de même ses sous vêtements. Elle était pudique comme demoiselle et avait mis de côté un peu de cette pudeur pour pouvoir se laver. Le savon dans la main, elle commença à se frotter tandis qu'elle écoutait attentivement l'histoire de Hye Sung. Elle fût heureuse d'entendre qu'il avait de la famille qui l'attendait à Suwon. Cela ne faisait que confirmer son avis sur le fait qu'il pourrait être un bon allié pour la suite. Tandis qu'elle s'affairait à enlever toute cette terre, voir meme du sang séché de sa peau, sang qui provenait de multiples éraflures qu'elle avait eu durant ces quinze jours, elle se mit à lui parler à son tour de son histoire puisqu'il le lui demandait.

« Effectivement j'étais lycéenne à Séoul. Une vie tranquille, dans une ville tranquille. J'ai toujours vécu à Séoul, d'ailleurs j'ai deux petits frères dont l'un me fait un peu penser à toi. Et bien sûr, j'ai mes parents qui attendent certainement mon retour. Quand je pense que l'ensemble de ma classe a été choisi pour ce Battle Royale, je me dis qu'on a tiré le mauvais numéro dans une énorme tombola. On se dit toujours que cela n'arrive qu'aux autres et le jour où ça tombe sur nous, on tombe des nues. Comme quoi, il faut vraiment se préparer à tout.  Avais tu suivi les précédentes cessions de Battle Royale a la télé? »

Elle venait de terminer de se laver et revenait rapidement sur le bord du sable, attentive a son environnement. N'ayant pas de serviette pour se sécher, elle resta un petit moment sur le bord, les pieds dans l'eau, attendant de sécher un peu grâce au vent. Elle se rendit compte que cet élève de Suwon s'était allongé bien tranquillement sur le sable pour faire passer le temps, une attitude qui la déstabilisait au vu du fait qu'il était encore plus vulnérable qu'elle dans cette position. N'aimant pas vraiment cela, elle se dépêcha de se rhabiller, alors même qu'elle n'était pas encore sèche et se plaça juste à côté de lui, son visage lui cachant le ciel.

« Je pense qu'il est temps de te révéler ta couleur sauf bien sûr si tu préfères rester allongé ici ? »

Une pointe d'humour qui montrait son agacement face a ce désinvolte dont il faisait preuve. Il était temps pour lui de nager avec les gros poissons. Le temps qu'il se lève, elle lui confirma son aide sur la recherche de nourriture.

« Si je trouve quelqu'un pour m'apprendre les bases de la chasse, je t'enseignerais à mon tour lorsque nous nous rencontrerons de nouveau. En ferais tu de même si tu trouves cette personne avant moi ?»

Une façon pour elle de lui assurer qu'ils se recroiseraient forcément sur l'île. Surtout qu'elle possédait des jumelles lui permettant de repérer des personnes de loin. Il se pouvait aussi qu'il la trouve de lui même. En tous les cas, elle était heureuse de pouvoir compter sur lui un minimum. Lorsqu'elle le vit se relever, elle posa une de ses mains sur son épaule, sans être trop brusque. Elle voulait en effet qu'il s'abaisse légèrement pour inspecter son tour de cou. Non pas qu'elle était petite, mais il était vrai qu'elle n'était pas à sa taille. Lorsqu'il le fit, elle commença a regarder tout autour, mais rien n'était apparent.

« Je suis un peu longue mais je ne sais pas vraiment où trouver l'indication. »

Elle préférait lui expliquer ce qu'elle faisait au fur et à mesure afin de ne pas le mettre mal à l'aise. Passant son doigt sur l'extérieur du collier, dans un premier temps, elle finit par regarder l'intérieur. Elle se mit sur la pointe des pieds, tirant légèrement le tour de cou vers l'arrière. Elle ne souhaitait pas l'étrangler mais elle se devait d'agir ainsi pour repérer la pastille. Doucement, elle procéda de la même façon, passant son doigt a l'intérieur et lorsqu'elle sentit une légère irrégularité, elle s'attela à regarder à cet endroit. Une fois cela fait, elle relâcha la pression qu'elle exerçait sur le collier et prit un air enjoué.

« L'opération est terminée. Félicitation à toi, tu fais parti des rouges. »

Spoiler:
 

_________________
Arrivée sur l'île avec la classe originelle, elle a appris les règles de survie en milieu hostile. Toujours en vie, elle fuit le danger plutôt que de le confronter. Si vous lui demandez sa couleur de pastille, elle vous dira qu'elle ne sait pas et s'en moque bien. Elle a tué un homme et ne souhaite aucunement recommencé. Actuellement à la recherche d’allier, elle est persuadée que de créer un groupe d'entraide permettra de sauver le plus grand nombre de lycéens.... © HUNGRY EYES
Verte pacifiste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 20 ans
Amour : Forever alone !

Nombre de victimes : 2
Coupons : 466
Contenu du Sac : ► Une bouteille d'eau (1,5 L)

► Une carte de l'île
► Une boussole
► Une lampe torche
► Un briquet
► Un petit coussin
► Un plaid
► Un hoodie
► Deux carnets
► Un stylo
► Un bonnet

► Son téléphone
► Des lunettes de plongé et un tuba
► Un roman en anglais américain
► Un jouet qui couine.. °°'
► Un filtre à eau de camping

► Un harpon

Avatar : Kim Yu Kwon (Block B)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Myuu.BANG!
Doubles Comptes : Hwang Da Som & Lee Seung Joo

Messages : 4709
Activité RP : 2









MessageSujet: Re: Robinson et l'indigène Ϟ feat. Eun Ae   Jeu 21 Mar - 0:24

Hye Sung a un petit haussement d’épaules, une petite moue ennuyée s’étant immiscée sur son visage. Aux dires de la jeune femme, il n’y avait donc pas eut d’apport de vivres pour l’instant, ce qui vient ruiner les rares espoirs que le garçon pourrait encore avoir. Néanmoins, le coréen préfère continuer à se complaire dans l’idée que les organisateurs ne laisseront pas les participants mourir de faim ; le but du jeu n’est pas là. Ceci étant dit, entre mourir tué sur le coup ou de faim, le choix est vite fait pour l’étudiant. Même si de toute évidence ne pas mourir serait encore mieux, mais soit. Chassant ces macabres considérations de ses pensées, il pense pouvoir faire confiance à Eun Ae sur ce point-là ; étant équipée de jumelles, elle avait pu observer l’horizon en quête d’espoir. Après, rien ne l’empêche de mentir, évidemment. Mais pour l’instant, Hye Sung préfère ne pas y songer et se dire qu’il devra se contenter de ses quelques vivres pendant les premiers jours avant de… De quoi, au juste ? Une fois encore, il préfère ne pas y penser. Pour l’instant, il a de la nourriture décente à disposition, donc tout baigne ! Il verra quel substitut trouver en temps voulu. Enfin, mieux vaut prévenir que guérir, aussi demande-t-il à la jeune femme comment elle s’est débrouillée jusqu’à là, et ce même si sa question tient plus de la curiosité et de la fascination un peu étrange. Puis bon, ça peut toujours être bon à savoir, ou être une quelconque source d’inspiration, sait-on jamais. D’ailleurs, c’est cette fois une expression un peu écœurée qui prend place sur son minois quand son interlocutrice lui explique s’être nourrie d’insectes et de feuilles en tout genre. Il déglutit doucement, mais reste attentif malgré un dégoût certain… Réaction normale, quand on sait que la veille au soir il mangeait encore un bon vieux barbecue coréen accompagné de kimchi et autres épices, alors que la jeune femme était sûrement en train de traquer quelques minuscules bestioles. Et Eun Ae a beau le rassurer en lui disant que l’on s’y accoutume rapidement, il n’est guère convaincu. Il faut tout de même l’effort d’esquisser un petit sourire gêné avant de déclarer ; « Non, je n’en ai jamais eu l’occasion… Il paraît pourtant que c’est assez bon quand c’est cuisiné correctement, comme en Thaïlande. » Mais bon… Hye Sung a beau être quelqu’un d’assez ouvert d’esprit, et bon mangeur, l’idée d’essayer de manger de tels mets ne l’a jamais emballé. Alors crus et vivants, n’en parlons pas ! Enfin, il essaye quand même d’y mettre un peu du sien pour éviter d’attiser l’antipathie de Eun Ae pour ajouter, se résignant faussement ; « Enfin, j’imagine que je n’aurai pas le choix de toute façon ! Ou alors, je vais sérieusement essayer de pêcher quelque chose. » Que d’efforts à faire, en somme. Mais qui sait, peut-être l’idée de devoir se rabattre sur des insectes le poussera à se bouger un peu.

Quand Hye Sung en vient à demander si elle a déjà tué quelqu’un, Eun Ae a à son tour un sourire gêné après quelques secondes de silence. Le jeune homme reste quant à lui stoïque, bien que son regard parcoure vaguement le sable pour éviter de croiser un quelconque regard suspicieux ou empli de reproches. Si sa question est légitime, elle n’est pas vraiment délicate pour autant, surtout après que la jeune femme lui ait assuré ne pas lui faire de mal. Enfin, son regard se relève finalement vers la lycéenne quand cette dernière vient finalement à avouer qu’elle a eu la chance de s’en sortir sans s’en prendre à qui que ce soit jusqu’à là. Le garçon opine d’un léger mouvement de tête, s’avouant ainsi rassuré. Enfin, rassuré… C’est là un bien grand mot. Disons plutôt soulagé ; vrai que c’est une bonne chose si Eun Ae a réussi à survivre sans se salir les mains, mais dans l’absolu… La priorité absolue est qu’il reste en vie, lui. Donc même si son interlocutrice avait avoué avoir un considérable tableau de chasse, il ne lui en aurait pas vraiment tenu rigueur, tant qu’elle ne s’en prenait pas à sa personne. Enfin, sûrement serait-il plus méfiant. Bref. Nouvel acquiescement du jeune homme quand Eun Ae annonce ne pas vraiment vouloir savoir quelle limite elle pourrait atteindre dans un tel climat. Vrai que c’est difficile à jauger… Et même si Hye Sung a du mal à réaliser les faits, voulant voir les choses pour les croire, il se dit qu’une telle « curiosité » serait assez malsaine, ou malvenue. Mais dans un sens, il ne peut que prendre en compte les paroles de son interlocutrice, qui a déjà assisté à tout ça. Et dans le sens, ou même des étudiants lambda et supposés innocents se prêtent eux-mêmes au jeu sous pression, il en viendrait à se dire que personne n’est à l’écart d’une telle conduite. Enfin, comme déjà dit, il ne pourra en juger seulement quand il aura vu tout ça de ses propres yeux. Pas qu’il en ait envie, loin de là ! En tout cas, Eun Ae lui demande après sa tirade s’il serait prêt à s’en prendre à quelqu’un d’autre pour sauver sa propre vie. Son regard parcoure de nouveau le sable, distrait, tandis qu’il se fait songeur. « Je pense que je n’en suis pas capable. » dit-il simplement dans un premier soupir, avant d’éclaircir un peu les choses ; « Je veux dire, je suis incapable de me battre ou de me défendre physiquement… Je ne donne pas cher de ma peau. Mais bon, comme tout un chacun, je dois bien avoir un certain instinct de survie ! Dans une situation extrême, peut-être, mais là une fois encore, je peux pas vraiment dire. » admet-il avant de plaisanter doucement ; « Mais si dans un premier temps je peux compter sur mes jambes pour fuir ou sur mon splendide jeu d’acteur, je le ferai ! » Ça serait bien plus son genre pour l’instant après tout. Malgré sa fierté, Hye Sung admet ce défaut chez lui ; il est un vrai couard. Jouer la comédie, ou se retrouver essoufflé, tout plutôt que de se voir abîmé. « Si ça c’est pas de l’instinct de survie, tiens ! » murmure-t-il plus pour lui-même avec un petit sourire amusé.

Vient alors le moment de l’entente réciproque. Hye Sung tend la main pour sceller le marché, tout en ajoutant quelques recommandations… Qui ne semblent pas enchanter la demoiselle. Elle lui dit simplement préférer rester dans l’inconnu pour l’instant, annonce à laquelle Hye Sung ne rétorque rien. Cela le fait doucement hausser les sourcils, tout au plus… Mais il ne cherche pas à comprendre ou à poser des questions ; Eun Ae doit avoir ses raisons pour refuser. Hah, la logique féminine ! En tout cas, il remue la tête négativement pour signifier que ça ne change rien à leur entente, un sourire discret aux lèvres. La jeune femme se lève alors, sert la main de l’étudiant pour sceller le pacte avant d’annoncer qu’il aura sa couleur une fois sa baignade terminée. Elle s’avance alors vers l’eau pour se débarrasser de ses affaires et aller se débarbouiller, tandis que Hye Sug reste paisiblement étalé sur le sable à narrer son histoire, avant de se faire curieux à son tour. Eun Ae vient alors confirmer sa venue de Séoul et sa scolarité au lycée, en évoquant rapidement sa famille et sa malencontreuse arrivée ici. Il reste attentif aux paroles de la jeune femme, tandis que son regard jusqu’à là posé sur le ciel vient furtivement parcourir la silhouette de son interlocutrice avant de revenir doucement à la voute céleste quand elle lui demande s’il avait habitude de suivre les cessions de Battle Royale. « Non, du tout… Franchement, tu ne trouves pas ça glauque que des gens aient pu suivre ça ? Qui plus est, vrai que ça m’intéressait pas. Puis bon tout comme toi, je pensais pas pouvoir atterrir ici un jour, et j’y crois toujours pas. » répond-il.

Nouveau coup d’œil en coin sur la demoiselle avant qu’elle ne se rhabille, le garçon a un petit soupir avant de se lever pour qu’elle puisse lui donner sa couleur. Ce faisant, Eun Ae assure lui inculper quelques bases de survie quand elle en saurait plus, avant de lui poser la question à son tour. Sourire sincère aux lèvres, Hye Sung acquiesce vivement « Bien sûr ! » , sans pour autant trop y croire lui-même. Pas qu’il ne soit pas reconnaissant envers Eun Ae, ou qu’il ne veuille pas lui donner un coup de main occasionnel, mais… Disons qu’il se connaît ! Il ne se voit pas réclamer un quelconque enseignement à un inconnu, et ne s’imagine pas vraiment bon pédagogue. Pendant ce temps, il courbe légèrement la nuque pendant qu’Eun Ae tire doucement sur le collier pour essayer de distinguer la lentille colorée. Un moment de flottement suit, après quoi elle annonce qu’il faut partie des rouges. Soit… Hye Sung a un petit rire gêné pendant qu’il vient se gratter rapidement le sommet du crâne ; « Bon… Ça m’avance pas vraiment pour l’instant, mais merci ! » annonce-t-il sobrement.

Spoiler:
 

_________________


- the golden age is over -
(c) SILVER LUNGS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 18 ans
Amour : coin sombre remplie d'araignée

Nombre de victimes : 1
Coupons : 189
Contenu du Sac : ♦ 3 petites bouteilles d'eau remplies de l'eau du lac
♦ une lampe torche (avec des piles)
♦ une carte de l'île
♦ une paire de jumelles
♦ un sig sauer chargé
♦ pic a glace
♦ sweatshirt à capuche
♦ petit élastique pour cheveux
♦ une pince à épiler
♦ 1 boite de serviette (event)
♦ Téléphone portable déchargé
♦ Brosse a dent
♦ bloc note + mini crayon a papier attaché
♦ portefeuille (qqs papiers + photo de sa famille)

Avatar : Son Dam Bi
Statut RP : Disponible
Pseudo : Yanou
Doubles Comptes : Kang Soo Mee

Messages : 3333
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Robinson et l'indigène Ϟ feat. Eun Ae   Mar 26 Mar - 19:21

Eun Ae ne fut pas étonnée lorsque sa nouvelle rencontre vint lui confirmer qu'il n'avait jamais gouter d'insectes. Elle eut d'ailleurs envie de rire nerveusement au visage que Hye Sung arboré, mais se retint d'un tel acte, ne souhaitant aucunement être déplacée. La Tailande, humm, il faudrait qu'elle y aille si jamais elle réussissait à se sortir de là. Les insectes cuisinés l'avaient rendu perplexe et curieuse en même temps. Et puis, elle n'avait jamais voyagé de sa vie. Elle le regrettait déjà, mais là n'était pas le sujet. Un fin sourire vint s'afficher sur son visage lorsqu'il lui parla de se mettre à pêcher. De la façon dont il l'avait dit, cela semblait si désespéré. Pourtant, elle était persuadée que c'était plus simple que de se mettre à chasser. Enfin, il était peut être plus agile sur terre que dans l'eau ou possédait il, peut être, une certaine allergie à l'eau? Cette dernière serait le comble pour lui qui avait reçu masque et tuba.

« Le choix de ta nourriture dépendra sûrement de l'endroit que tu choisiras pour destination. Si tu restes dans les bois comme je l'ai fait jusqu'à présent, il est certain que tu n'y couperas pas. Mais j'ai bon espoir qu'un centre commercial soit en ville ou au moins une épicerie pour trouver de la nourriture que l'on connait. Il te suffit d'être suffisamment courageux pour explorer l'île dans son ensemble et de croiser les doigts pour que tout ne soit pas déjà pillé. »

Cette dernière remarque fût accompagné d'un petit clin d'oeil même si pour le coup, elle était plus stressée qu'autre chose à l'idée que toute la nourriture comestible de l'île ait déjà été prise d'assaut par les plus forts ou plus robustes de la troupe de jeunes lâchés ici. Elle même n'avait pas eu le courage d'aller jusque là bas et ne le ferait que beaucoup plus tard. S'enfoncer au centre de ce morceau de terre, ne lui disait rien qu'y vaille. Moins d'échappatoire s'offriraient à elle, même s'il en existerait toujours au moins un dans l'absolu. Néanmoins, son instinct lui criait de rester sur les bords, près de l'eau, à la recherche d'un bateau de ravitaillement comme l'avait si bien dit Hye Sung ou d'un nouvel arrivage de jeune comme ce qu'il s'était passé aujourd'hui. En tous les cas, c'est un visage rassuré qu'elle arbora lorsqu'il lui signala qu'il ne savait pas se défendre. Bien qu'elle avait quelque doute sur le sujet au vue de sa carrure, elle n'en dit rien, préférant continuer à écouter ce qu'il lui disait. Elle acquiesça d'ailleurs à sa remarque sur les situations extrêmes mais préféra ne pas trop y penser. Le fait est qu'ils pouvaient continuer à se parler sans pour autant craindre le moindre mal de l'un et de l'autre et ça c'était vraiment quelque chose qu'elle appréciait, n'ayant pas eu l'occasion de le faire plus tôt. Finalement cette rencontre fortuite, pouvait aboutir à quelque chose d'autre que la fuite. En parlant de fuite, elle se mit à rire lorsqu'il lui parla de se mettre à courir si la situation devenait dangereuse, rire qu'elle étouffa bien vite avec sa main lorsqu'elle se rendit compte qu'elle était devenue bruyante. Devenant silencieuse, elle se retourna rapidement pour regarder les alentours et fût soulagée de ne voir personne à l'horizon. Tout de même, qui pouvait bien se venter de s'enfuir en courant? Apparemment, c'était ce qu'il était en train de faire. Peu commun, elle apprécia l’honnêteté dont il faisait preuve et ne douta pas une seconde qu'il disait la vérité. Il avait bien raison d'utiliser ses jambes, s'il ne se sentait pas de taille à combattre des adversaires. C'est un petit sourire nerveux et des yeux suspicieux qui purent se voir sur le visage d'Eun Ae suite aux mots « jeu d'acteur » .

« Un comédien humm? Pourquoi pas. Tu me diras, ça peut sans doute marcher avec les âmes sensibles. Pas sûr par contre que ça fonctionne avec d'autres genre de personne. Tente peut être du bluff... » Il ne faudrait toutefois pas qu'il lui demande d'être son professeur à ce sujet, car ce n'était pas du tout son domaine. Elle apprécierait même qu'il ne test pas son bluff sur elle, histoire de garder une certaine confiance entre eux. D'ailleurs en parlant de confiance, Eun Ae avait bien pu douter de ses intentions au début de leur rencontre. A présent, elle était sur qu'il ne lui voulait aucun mal, en tous les cas pour le moment. Ils se ressemblaient un peu tous les deux, ne cherchant pas à tuer le premier venu mais n'oubliant pas de se défendre ou de prendre la fuite si cela devenait nécessaire. « Ou as tu peut être une autre corde a ton arc ? » C'était toujours bien d'en apprendre plus sur ce personnage qui lui tenait, pour le moment, compagnie. « En tous les cas je suis soulagée d'apprendre que tu es nul en combat. » Elle le charriait bien évidemment, mais une part de vérité était tout de même évoquée dans ses paroles.

L'eau était fraîche et cela était réellement plaisant de pouvoir en profiter un peu. Elle ne se mit toutefois pas à nager, ne préférant pas allonger inutilement son séjour dans la mer. Se frotter prenait deja bien assez de temps comme ça. Elle était d'ailleurs restée concentrée sur ce qu'elle faisait et ne fit pas attention aux regards que lui portait Hye Sung. Après, tout, elle ne connaissait pas le lapse de temps qui s'écoulerait entre ce moment et son prochain bain. Alors, autant s'appliquer. Dire qu'elle avait auparavant la possibilité d'en prendre une fois par jour, la voilà maintenant à patienter quinze jours pour utiliser son savon et de l'eau. Mais profiter de se laver, ne voulait pas pour autant dire abandonner son envie d'en connaître plus sur hye Sung. Sa question sur les retransmissions de Battle Royale avait eu pour but d'en apprendre un peu plus sur la règle du jeu et l'attitude à avoir pour éviter les conflits, chose qui lui serait certainement utile pour la suite. Sauf que malheureusement, tout comme elle, il n'avait pas suivi ce qu'il se passait. Une certaine déception put se lire dans ses yeux, tandis qu'elle essayait de relativiser.

« Je n'ai jamais suivi ce qu'il se passait, n'aimant pas du tout le principe de cette règle. Moi qui pensait au début que la NEC était une bonne initiative, je m'en suis vite mordue les doigts en voyant une telle chose apparaître en Corée. Et si j'avais su un jour que je participerai de force à ce massacre, j'aurai porté attention à ce qu'il se passait sur cet écran. » Elle s'en voulait forcément de ne pas avoir fait les choses comme il fallait mais espérait pouvoir continuer sur le chemin qu'elle était en train de se tracer, sans pour autant utiliser la violence, chose qui lui était inconnue et qu'elle fuyait. « Mais je dis ça, je me connais, je n'aurais jamais pu regarder les images dans leur ensemble. Je ne tiens déjà pas devant un film d'horreur, alors je me vois mal assister à un véritable massacre de lycéens. » A ces quelques mots un haut le coeur la prit mais s'arrêta aussi rapidement qu'il était venu. Le fait de visualiser ce qu'elle était en train de lui dire, lui donnait des sueurs froides. Il pouvait bien la traiter de chochotte, elle n'y ferait guère attention. Elle était comme ça et avait déjà eu du mal à digérer les morts qui s'étaient produit sous ses yeux. 

Elle fut heureuse de voir qu'il était prêt à lui donner un coup de main s'il était plus rapide qu'elle à trouver quelqu'un pour les aider. Ca faisait plaisir à entendre et elle n'en croyait toujours pas ses oreilles. Elle était véritablement bien tombée. La couleur du collier du garçon ne sembla pas plus l'emballer que ça toutefois, il était fixé. Elle espérait d'ailleurs qu'il ne remettrait pas en doute sa parole mais ça, elle le verrait bien. Se décalant légèrement de lui pour lui laisser un peu de place, Eun Ae, récupéra son sac sur le bord de l'eau. Les oreilles grandes ouvertes, elle ne put manquer l'appel du haut parleur qui leur indiquait les lieux à éviter à certaines heures, s'ils souhaitaient bien sûr rester vivant. De façon rapide et quelque peu nerveuse, elle sortit de son sac la carte et fit voler son stylo un peu plus loin. Elle prit le temps de pester face à sa maladresse et alla rapidement reprendre son bien, très utile pour noter les indications. Elle regarda Hye Sung rapidement et l'invita à faire comme elle. Lui qui était arrivé depuis peu, n'avait pas pu encore eu l'expérience du haut parleur. Heureusement pour cette fois, ce n'était pas des morts qui étaient annoncés. A chaque parole prononcée, elle gribouillait des indications sur sa carte. Elle s'arrêta net lorsqu'elle entendit le nom de la case sur lequel ils se trouvaient tous les deux.

« Nous n'avons malheureusement plus que vingt minutes dans cette zone, sans quoi nos colliers s'activeront et nous ne pourrons plus profiter de l'île. » A la fin de l'annonce, elle rangea précieusement sa carte dans son sac, puis prenant un galet sur le bord de l'eau se mit à tenter de faire des ricochets. Bien nulle dans ce domaine, deux rebonds suffit pour voir la pierre couler au fond de l'eau. « Que comptes tu faire dans les prochains jours? »

Spoiler:
 

_________________
Arrivée sur l'île avec la classe originelle, elle a appris les règles de survie en milieu hostile. Toujours en vie, elle fuit le danger plutôt que de le confronter. Si vous lui demandez sa couleur de pastille, elle vous dira qu'elle ne sait pas et s'en moque bien. Elle a tué un homme et ne souhaite aucunement recommencé. Actuellement à la recherche d’allier, elle est persuadée que de créer un groupe d'entraide permettra de sauver le plus grand nombre de lycéens.... © HUNGRY EYES
Verte pacifiste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 20 ans
Amour : Forever alone !

Nombre de victimes : 2
Coupons : 466
Contenu du Sac : ► Une bouteille d'eau (1,5 L)

► Une carte de l'île
► Une boussole
► Une lampe torche
► Un briquet
► Un petit coussin
► Un plaid
► Un hoodie
► Deux carnets
► Un stylo
► Un bonnet

► Son téléphone
► Des lunettes de plongé et un tuba
► Un roman en anglais américain
► Un jouet qui couine.. °°'
► Un filtre à eau de camping

► Un harpon

Avatar : Kim Yu Kwon (Block B)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Myuu.BANG!
Doubles Comptes : Hwang Da Som & Lee Seung Joo

Messages : 4709
Activité RP : 2









MessageSujet: Re: Robinson et l'indigène Ϟ feat. Eun Ae   Dim 31 Mar - 21:35

Eun Ae rend un fin sourire à Hye Sung quand celui-ci, sur un ton assez dépité, semble se résigner à se mettre à la pêche. Sûr que pour l’instant, la motivation n’était pas vraiment là ! Il verra certainement en temps voulu, après avoir terminé les quelques vivres encore présents dans son sac, s’il n’a pas la chance d’avoir quelque chose de tout cuit lui tombe dans le bec. En effet, le jeune homme se raccroche encore et toujours à ses espoirs d’avoir un destin qui joue en sa faveur, malgré les mises en garde et le récit de la lycéenn. Bienheureux est celui qui ignore… En l’occurrence ça colle parfaitement à la situation ! Malgré elle, Eun Ae vient d’ailleurs renforcer ses espoirs de trouver quelque chose de normal à manger, expliquant qu’elle a encore l’espoir de trouver des magasins en ville où elle pourrait trouver un peu de nourriture lambda. L’étudiant acquiesce vivement à ses dires, songeant que ça pourrait être là une bonne motivation pour se rapprocher du centre de l’île, malgré la présence d’indésirables… Enfin avec un peu de bol, la nuit, il pourrait sûrement entrer dans un magasin sans le risque de se faire sauter immédiatement à la gorge ! Sinon, la demoiselle amène une perspective à laquelle le garçon a préféré en pas penser ; celle que tout soit déjà pillé. En effet, bon nombre de participants au jeu avait déjà du songer à se rendre en ville pour trouver des vivres. Alors bon, les tendances optimistes du coréen lui feraient bien dire qu’il ne perdrait rien à essayer, mais… En l’occurrence, si, carrément ! Mais en même temps, il revient à penser au choix entre mourir affamé ou sur le coup… Que de perspectives joyeuses, oui. Mais au moins le garçon ne s’illusionne-t-il pas trop sur ses chances de survie, au moins ! Il se fait pensif quelques secondes suite aux paroles de son interlocutrice. « C’est clair que je ne cracherai pas sur de la « vraie » nourriture… Mais je vais rester dans la périphérie pour l’instant. Peut-être que je m’approcherai du centre dans le courant de la semaine prochaine. Quelque part, ça serait peut-être pas mal que je vois ça de mes propres yeux. » finit-il par admettre sur une voix neutre, son regard redescendant sur le sable. Absolument aucun intérêt morbide là-dedans hein ! Mais bon, à ne toujours pas réaliser ce qu’il fait ici, voir la réalité en face ne serait peut-être pas si mal, en fin de compte. Peut-être que ça pourrait stimuler un quelconque courage chez lui, ou au moins le rendre moins insouciant… Même s’il se doute qu’il puisse se défaire totalement de son laxisme.

En tout cas, quand Hye Sung évoque la possibilité de s’enfuir, plutôt que de se battre, Eun Ae a un rire franc. De quoi donner un petit sourire au jeune homme, légèrement gêné en réalisant son ridicule. Heureusement n’est-il pas du genre à être trop fier, ou à se prendre vraiment au sérieux… En même temps, qui pourrait être fier de se barrer en courant plutôt que de faire face ? Ou tout du moins, quel homme ? Personne certainement, au moins Hye Sung est-il l’exception qui confirme la règle, même s’il n’est pas vraiment fier à proprement parler. Et s’il lui est déjà arrivé de baratiner ou de frimer comme n’importe qui, au moins a-t-il le mérite de jouer cartes sur tables et de ne pas se déclarer plus fort qu’il ne l’est pour l’instant. En revanche, quand il fait allusion à son supposé jeu d’acteur, son interlocutrice semble se faire un peu plus méfiante, mais admet cependant qu’un tel jeu pourrait être efficace avec les âmes sensibles. Quand elle vient à parler du bluff, Hye Sung hoche simplement la tête, prenant note de cette possibilité en note dans un coin de sa tête ; ça pourrait être une précieuse alternative, ce qu’il ne manque pas de souligner ; « Ça serait judicieux, si un jour j’arrive pas à semer à quelqu’un ! » admet-il avec un sourire. Quand la lycéenne lui demande s’il a d’autres atouts, l’étudiant est un peu pris au dépourvu. Il a parfaitement conscience qu’il a n’a pas le profil du survivant type, et c’est avec une petite moue qu’il hausse les épaules. « A priori, non ! Mais si t’as des conseils à me filer, je suis toujours preneur. » ajoute-t-il avant de rire et taquiner doucement à la remarque d’Eun Ae sur son incapacité au combat ; « Sympa dis-donc ! »

La conversation en vient finalement à la diffusion des sessions de Battle Royale… Et Hye Sung doit admettre ne pas être surpris de la réponse de Eun Ae ! Certes, il ne peut pas avoir la prétention de la connaitre, mais au peu qu’ils ont discuté, la demoiselle donne clairement l’impression d’avoir cette organisation en horreur. Comme beaucoup, certainement. Et si une quelconque once de méfiance est endormie chez l’étudiant, la donne serait certainement différente si son interlocutrice avait admis suivre les diffusions avec attention. Enfin, peut-être se serait il dit que la jeune femme aimait se tenir au courant d’une actualité un peu spéciale et morbide, allez savoir… Mais ça serait tout de même resté un intérêt assez particulier, voire même trop particulier pour quelqu’un comme Hye Sung, qui n’est pourtant pas du genre à juger rapidement. Et quand bien même elle vient à admettre qu’elle aurait été plus attentive si elle avait su qu’elle participerait au jeu à son insu, elle se ravise en reconnaissant de bonne foi qu’elle n’en aurait sûrement pas été capable. Hye Sung se contente de rester silencieux jusqu’à là, mais portant un intérêt certain aux paroles de son interlocutrice, hochant au fur et à mesure du discours, témoignant ainsi son accord sur le sujet.

Sitôt Eun Ae a-t-elle terminé, qu’une voix haut perchée se faire entendre. De quoi faire sursauter doucement le jeune homme, qui ne s’y attendait, et qui surtout, ne comprend rien à la situation. Il voit la lycéenne récupérer sa carte et de quoi noter, griffonnant quelque chose sur un papier. Hye Sung se contente de la regarder, un peu paumé, avant qu’il ne sorte à son tour un bloc note et un crayon après signe de la jeune femme, qui lui recommande de faire de même. Sans trop savoir que noter, il écrit un peu au hasard ce qu’il entend. Quand la voix s’évanouit enfin, c’est avec un regard perplexe qu’il regarde ses notes, avant que son regard ne revienne à Eun Ae. « C’est quoi ça ? » demande-t-il au sujet de ce qu’ils viennent d’entendre, avant que la lycéenne n’explique qu’ils n’avaient plus que vingt minutes ici. Le jeune homme ne comprend pas vraiment. Sûrement bien des choses avaient été expliquées lors de la distribution des sacs… Bien de choses auxquelles l’étudiant n’avait pas vraiment porté attention. Il regarde sa propre carte et compare avec les quelques notes qu’il a griffonné, constatant qu’ils sont en effet sur la zone annoncée par le haut-parleur. La demoiselle lui demande alors ce qu’il envisage de faire dans les prochains jours, ce à quoi il répond brièvement ; « J’sais pas trop… Sûrement essayer de prendre quelques repères déjà, histoire d’apprendre à me débrouiller un peu. J’aviserai pour la suite ! Et toi ? »

Spoiler:
 

_________________


- the golden age is over -
(c) SILVER LUNGS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 18 ans
Amour : coin sombre remplie d'araignée

Nombre de victimes : 1
Coupons : 189
Contenu du Sac : ♦ 3 petites bouteilles d'eau remplies de l'eau du lac
♦ une lampe torche (avec des piles)
♦ une carte de l'île
♦ une paire de jumelles
♦ un sig sauer chargé
♦ pic a glace
♦ sweatshirt à capuche
♦ petit élastique pour cheveux
♦ une pince à épiler
♦ 1 boite de serviette (event)
♦ Téléphone portable déchargé
♦ Brosse a dent
♦ bloc note + mini crayon a papier attaché
♦ portefeuille (qqs papiers + photo de sa famille)

Avatar : Son Dam Bi
Statut RP : Disponible
Pseudo : Yanou
Doubles Comptes : Kang Soo Mee

Messages : 3333
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Robinson et l'indigène Ϟ feat. Eun Ae   Lun 1 Avr - 14:19

Finalement, il était peut être un peu plus courageux qu'elle ne l'était, elle qui n'avait jamais mis les pieds dans le centre ville et ce depuis quinze jours. Le fait même qu'il souhaitait y jeter un coup d'oeil, le lui démontrait. Cependant, une certaine crainte naquit en elle au son de ces paroles. En agissant ainsi, il pouvait mettre sa vie en danger. Ce n'était pas son problème, dans un sens, eux qui étaient deux étrangers quelques minutes plus tôt, mais maintenant qu'ils s'étaient parlés, évoquant des faits personnels, comme la famille, elle appréhendait le moment où elle le perdrait de vue. C'était un grand garçon, elle était une grande fille. Ils réussiraient certainement à s'en sortir individuellement, comme ils avaient réussi à rester en vie avant de se connaître. C'était son côté mère poule qui ressortait alors qu'elle n'était pas parent. Elle aimait simplement prendre soin des autres. Aussi, elle se permit une dernière remarque sur le sujet.

« Si je te retrouves vivant d'ici deux semaines, je comprendrais que tu as réussi à trouver de la nourriture comestible dans un magasin sans te faire prendre par d'autres personnes. Fais tout de même attention à toi. »

Sur ce moment un peu embarrassant, montrant qu'elle tenait un minimum à lui, elle détourna la tête pour regarder le sable et les rochers au loin. Pas facile pour elle de dire ce genre de choses néanmoins elle ne regrettait pas un seul instant d'avoir évoqué ce qu'elle pensait. C'était le choix de Hye Sung de s'aventurer la bas et c'était son choix de lui demander de faire attention. Le sujet passa à autre chose pour le plus grand plaisir de la demoiselle qui réussit enfin à poser son regard sur lui. Ils avaient évoqué l'attitude qu'il aurait en cas de problème. Elle fût heureuse de voir qu'il gardait en tête son conseil sur le bluff.Car, oui, s'il en était capable, cela pourrait sans doute le sauver. « Fais ce que je dis mais pas ce que je fais » était applicable dans cette situation. Quant aux conseils qu'elle pourrait lui donner, elle n'en avait pas vraiment d'autres, mis a part peut être.

« Évite de dormir dans des endroits qui ne t'offrent pas plusieurs sorties. Si tu sais grimper aux arbres, je te conseille de dormir sur une branche et si jamais tu as froid ou que tu veux manger quelque chose de chaud, ne fais surtout pas la bêtise de faire un feu. Bon nombre l'ont déjà fait et tous ceux qui ont eu cette idée sont mort à présent. Facilement repérable, cette erreur est pour des débutants comme nous. J'ai été chanceuse, de ne pas avoir d'allumette ou de briquet sur moi. Si tu as du fait, réfléchi avant d'agir, ok ? »

C'était tout ce qu'elle pouvait lui dire pour le moment, les choses qu'elle avait retenu jusqu'à présent. Dormir dans un arbre n'était pas confortable, mais c'était rassurant et beaucoup plus sécuritaire que de s'adosser simplement à un tronc. Se transformer en caméléon, c'était ce qu'ils devaient faire, encore fallait il en avoir l'expérience.Ils ne l'avaient pas encore, mais avec un peu de chance ils apprendraient vite. Toujours est il qu'à sa dernière remarque, elle eut envie de mettre sa main sur son épaule, mais ne le fit pas. Cela, elle le faisait avec ses amis. Ils n'étaient pas à ce stade là. « Mais tu n'es pas sans espoir, tu peux toujours t'améliorer de ce côté là. » Un nouveau clin d'oeil vint apparaître sur le visage d'Eun Ae qui prenait, à priori, un malin plaisir à taquiner Hye Sung. Un petit message d'espoir ne faisait pas de mal.

Le haut parleur vint les interrompre, leur donnant des indications sur leur position et d'autres positions de la carte. Les nombreuses indications furent posées sur le morceau de papier quadrillé qui contenait déjà pas mal d'inscriptions. Perdu, le jeune homme à ses côtés le lui fit remarquer, ce à quoi s'attendait Eun Ae. Sa première fois à elle aussi avait été rude et si une personne n'avait pas franchi la zone hors limite avant elle, elle ne serait plus de ce monde aujourd'hui. Apprenant la leçon de façon radicale, si elle pouvait empêcher Hye Sung de faire la même chose sans pour autant risquer sa vie, alors elle le ferait. C'était le bon moment pour l'appliquer. Aussi lorsque le haut parleur eut terminé de leur donner toutes les informations dont ils avaient besoin, elle se plaça a ses côté positionnant sa carte sur le sable blanc de la plage et la maintint avec l'une de ses mains. Elle commença à bouger l'un de ses doigts sur la feuille, montrant les signes à son camarade d'infortune. La carte avec ses nombreux quadrillages ressemblaient à un jeu de bataille navale et l'intersection d'une lettre et d'un chiffre leur donnait leur position. Les heures mentionnées étaient au nombre de trois. Il fallait bien les garder en tête pour ne pas se retrouver piéger à une heure donnée.

« As tu eu le temps de tout noter? Si ce n'est pas le cas, je te suggère de le faire dès maintenant. Ces informations mentionnées nous indiquent les endroits interdit à une heure donnée. Tu peux bien sûr t'y tenter, mais à ta place je ne le ferais pas, si tu tiens à rester en vie. Pour le peu que j'ai pu voir et cela m'a déjà bien suffit, les colliers s'activent dans les zones interdites. Quelques secondes plus tard, tu n'es plus de ce monde. Prête bien attention aux haut parleurs. Ca pourrait te garder en vie. »

Elle se sentit un peu plus rassurée pour lui en l'informant de tout ceci. Il ne devait toutefois pas croire que tout était rose et que cette personne qui leur parlait dans ce micro, leur voulait du bien. Il se donnait simplement bonne conscience en informant tous ces jeunes des zones interdites, ni plus ni moins et s'en lavait donc les mains de voir certaines têtes en l'air tomber dans son piège. Cela faisait de bons exemples pour eux. Cette pensée la fit grincer des dents.

« Sache tout de même que les hauts parleurs ne donnent pas que ces informations mais t'indiquent également lorsque des personnes meurent, leur nombre et leur noms. Cela n'est aucunement réjouissant à entendre et parfois, si tu es malchanceux, tu reconnais certains noms prononcés. »

Les yeux baissés vers le sable, elle s'était rapidement retrouvée sur le bord de l'eau pour lancer des galets, chose qu'elle réitéra jusqu'à obtenir un résultat correct à ses yeux. Cela la défoulait également de toute cette frustration qu'elle avait enduré jusqu'à présent, frustration de ne pouvoir parler à personne, de n'être qu'un pion sur un échiquier et surtout d'avoir l'impression de ne pas avoir de contrôle sur sa propre vie. Mais ça, ce n'était que ses doutes qui ressortaient et elle ne voulait aucunement inquiété Hye Sung avec ce genre de pensées. Elle fût étonnée de voir qu'il n'avait pas encore d'idées sur ce qu'il souhaitait faire pour la suite. Mais dans un sens c'était logique, il devait déjà trouver ses marques et visiter un peu l'île avant de se faire une idée sur le chemin à emprunter.

« Je vois. Tu as raison. Pour ma part, je pense commencer à sortir de la forêt et commencer à découvrir la périphérie de la ville. Je vais essayer de montrer un peu plus de courage, en croissant les doigts pour avoir la même chance que j'ai eu jusqu'à présent.»

Un fin sourire s'afficha sur son visage tandis que ces yeux se perdirent au loin, au niveau de la mer. Ses cheveux lui cachèrent une partie de son visage, dû au vent qui s'était levé. S'attelant à les retirer, elle regarda son vis a vis une dernière fois.

« Prends soin de toi. J'espère que nous aurons une autre occasion de nous revoir. Et surtout, n'oublie notre marché. »

Sur ces quelques mots, Eun Ae tourna les talons, son sac sur le dos, en direction de la forêt, le sourire aux lèvres. Marchant tranquillement, elle fit un signe de main à Hye Sung, alors qu'elle était dos à lui. Elle fût heureuse d'avoir échangé avec ce personnage.C'était une bonne journée qui commençait pour elle....

Spoiler:
 

_________________
Arrivée sur l'île avec la classe originelle, elle a appris les règles de survie en milieu hostile. Toujours en vie, elle fuit le danger plutôt que de le confronter. Si vous lui demandez sa couleur de pastille, elle vous dira qu'elle ne sait pas et s'en moque bien. Elle a tué un homme et ne souhaite aucunement recommencé. Actuellement à la recherche d’allier, elle est persuadée que de créer un groupe d'entraide permettra de sauver le plus grand nombre de lycéens.... © HUNGRY EYES
Verte pacifiste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 20 ans
Amour : Forever alone !

Nombre de victimes : 2
Coupons : 466
Contenu du Sac : ► Une bouteille d'eau (1,5 L)

► Une carte de l'île
► Une boussole
► Une lampe torche
► Un briquet
► Un petit coussin
► Un plaid
► Un hoodie
► Deux carnets
► Un stylo
► Un bonnet

► Son téléphone
► Des lunettes de plongé et un tuba
► Un roman en anglais américain
► Un jouet qui couine.. °°'
► Un filtre à eau de camping

► Un harpon

Avatar : Kim Yu Kwon (Block B)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Myuu.BANG!
Doubles Comptes : Hwang Da Som & Lee Seung Joo

Messages : 4709
Activité RP : 2









MessageSujet: Re: Robinson et l'indigène Ϟ feat. Eun Ae   Mar 2 Avr - 0:45

C’est un nouveau sourire discret qui vient s’immiscer sur les lèvres de Hye Sung quand il entend le discours de la demoiselle… Mais surtout la petite mimique gênée qu’elle a ensuite. Il est même tenté de rire doucement, mais ne tenant pas à rendre la jeune femme plus embarrassée qu’elle ne semble déjà l’être, aussi se ravise-t-il. Néanmoins, malgré cette petite envie de se moquer gentiment, le garçon n’est pas insensible pour autant. Au contraire, il est doucement touché par cette attention, et c’est pourquoi il se contente d’adresser ce sourire à Eun Ae, en hochant simplement la tête en guise de réponse. Puis bon, c’est clair qu’il aurait intérêt à faire attention s’il trouve vraiment la motivation et le courage nécessaires pour se rapprocher de la ville… Et pour l’instant, ce n’est pas gagné ! Même si bon, un jour il pense bien être plus ou moins contraint de s’y rendre.

A la demande de l’étudiant, Eun Ae ajoute quelques conseils qui pourraient lui être utiles pour sa survie. Entre autres, essayer de dormir en hauteur, et surtout, ne pas allumer de feu pour éviter de se faire repérer… Et même si ces recommandations peuvent sembler couler de source, Hye Sung n’y a absolument pas pensé. Il aurait sûrement été du genre à allumer un feu pour se réchauffer, sans même penser au fait qu’il puisse être repérer. Une fois encore, c’est sûrement quelque chose qui s’apprend avec l’expérience… Ou qui vient instinctivement avec un peu de jugeote, mais sur les principes de survie, le garçon semble en être partiellement dépourvu. Ou tout du moins, ce sont des idées qui ne lui viennent pas spontanément. D’ailleurs, il ne manque pas de le souligner de vive voix ; « Tu fais bien de me le dire pour le feu… J’y aurais vraiment pas pensé. » , avoue-t-il en venant se gratter doucement l’arrière de la tête, quand même un peu honteux. « Merci pour ces conseils, en tout cas. » ajoute-t-il une fois que la jeune femme ait ajouté qu’il ne pouvait que s’améliorer.

Finalement, quand l’annonce du hautparleur survient, et que le garçon a tout juste le temps de prendre en note quelques indications, ne comprenant guère ce qu’il se passe, c’est un regard interrogateur qui est adressé à son interlocutrice. Visiblement, il n’est pas au bout de ses surprises… Quoi qu’il en soit, Eun Ae lui demande s’il a tout pu prendre en note, ce à quoi il répond par la négative via un mouvement de tête. Il jette alors un coup d’œil à la carte de la jeune femme, griffonnée de part et d’autres, pendant qu’elle lui fournit quelques explications. Elle l’informe alors que diverses informations sont fournies via ces annonces… Dont les zones interdites pendant un laps de temps, qu’il faut éviter de fréquenter sous peine d’y laisser la vie, mais aussi les étudiants morts au cours des dernières heures. De quoi faire grimacer et déglutir doucement le jeune homme, surtout quand Eun Ae avoue qu’entendre un nom qu’on connaît n’a rien de bien plaisant. Et ça, Hye Sung le croit sur parole. Ça doit être d’autant plus désagréable quand on entend ce timbre de voix neutre et froid. Ceci dit, une fausse tristesse aurait été bien plus hypocrite… Donc en soit, sûrement plus déplaisante. C’est un nouveau silence un peu gêné cette fois ci qui vient accueillir ces paroles.

La lycéenne vient à son tour expliquer qu’elle envisage de quitter la forêt pour visiter d’autres coins de l’île, et plus particulièrement la périphérie de l’île. Hye Sung ne peut que saluer cette pointe de courage, ne se pensant pas prêt lui-même pour le faire, et ce malgré ses précédents dires… La demoiselle faisant des tentatives de ricochet jusqu’à là, elle se retourne vers le jeune homme après avoir récupéré son sac, quelques-uns de ses cheveux soulevés par un vent marin. Le temps de se séparer semblant être venu, c’est un dernier sourire que Hye Sung adresse à la demoiselle pendant qu’elle lui adresse quelques derniers mots, auxquels il répond avec franchise ; « Promis, j’oublierai pas. Fais attention à toi aussi, ça m’embêterait d’entendre ton nom dans ces fichus hautparleurs ! » Aucune sorte de flatterie là-dedans. Quitte à s’être fait une alliée, autant la conserver, surtout que la jeune femme lui semble être des plus honnête. Sur ces paroles, le jeune homme récupère aussi ses affaires avant de partir d’un pas traînant vers une direction inconnue… Le plus important étant pour l’instant de quitter cette zone !

Spoiler:
 

_________________


- the golden age is over -
(c) SILVER LUNGS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Robinson et l'indigène Ϟ feat. Eun Ae   

Revenir en haut Aller en bas
 

Robinson et l'indigène Ϟ feat. Eun Ae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Robinson et l'indigène Ϟ feat. Eun Ae
» Plessis Robinson
» Joseph Dubord/Marie Robinson
» Daniel Defoe
» You, alive ? Haha. Ϟ feat. Eun Ae


Lethal Instinct :: 
 :: Espaces Naturels :: Plages
-