Réouverture du forum !
http://lethal-instinct.forumactif.com





Partagez | .
 

 Réunion à la japonaise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faction Rouge


avatar
Âge : 21 ans
Amour : Yang Min Yu ♥

Nombre de victimes : 3
Contenu du Sac : .
- Couteau papillon
- 1 saï
- Jericho 9mm (15 balles)
- Trousse de toilette
- 3 bouteilles d'eau (2 x 1L5)
- 1 tenue de rechange
- Baskets
- 1 Carte de l'île
- 1 Lampe torche (avec piles)
- 1 boussole
- Trousse de maquillage
- Quelques bijoux dans un coffret
- Téléphone portable + chargeur
- Crème hydratante
- Casquette
- Lunettes de soleil x2
- Petits sparadraps contre les ampoules
- Guide de la parfaite ménagère datant de 1960
- Un appareil photo
- Lentilles en conserve
- Paire de menotte *koff koff*
- Pastille pour la gorge
- Une couverture
- Brosse à cheveux

Avatar : Mao [SID]
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MyPandaa
Doubles Comptes : Kim Jae Hwa, Yang Min Ki & Lee Hyun Hee

Messages : 119
Activité RP : 1









MessageSujet: Réunion à la japonaise   Lun 27 Oct - 14:42


Le 15 octobre,
16h.


Mikan était adossé à une lourde étagère de livres. A cette heure-ci, dans « la vraie vie », une bibliothèque comme celle-ci aurait dû grouiller de vie. Que ce soit par réel intérêt culturel ou pas, il y avait toujours quelques âmes pour parcourir ce genre d’allées toujours un peu poussiéreuse, non ? Et quelque part, même sur l’île ça semblait se prouver, c’était un peu ironique. Lui était là, se tenant droit, écoutant les pas feutrés et hésitant d’une jeune fille qui s’était aventuré dans le bâtiment. Mikan était seul mais ça n’allait pas tarder. Ryuhei, son binôme malgré lui depuis pas tout à fait dix jours était partit faire un peu de repérage dans l’imposante bâtisse. Quant à ces pas qu’il entendait, il avait brièvement pu voir à qui ils appartenaient sans être lui-même vu.

Une fille. Elle n’était pas très grande et c’était un euphémisme que de le dire ! Ses traits étaient fins, sa peau encore bien laiteuse, ses joues rebondies... Elle était jolie. Trop pour être là depuis longtemps. De toute façon, Mikan connaissait la date du jour : une nouvelle vague était arrivée. L’adolescente qu’il avait vu de manière fugitive avait les cheveux mi-long, bien peignés... Mais ces derniers étaient encore humide de même que ses vêtements qui par cette mi-octobre devaient lui donner bien froid à être mouillés de cette façon. Ce qui avait le plus surprit Mikan, ça restait les traits japonais qu’il avait reconnu. Bon il pouvait encore se tromper... Mais il était à peu près certain de ce qu’il avait vu. De là à dire qu’elle était japonaise il y avait un pas qu’il n’aurait pas forcément franchit...

Le métis ne bouge pas, attendant toujours. Dans d’autres circonstances, il aurait réagit de manière plus vive. Enfin... Il y a une dizaine de jour il aurait laissé le potentiel danger venir sans broncher. Et si dieu le voulait, d’ici quelques semaines il retrouverait sa fougue qui le pousserait à jouer. A jouer plus sérieusement, peut être. Bref. Le fait était que pour le moment Mikan attendait de voir un peu ce que cette nouvelle venue comptait faire. Visiblement elle n’était pas seulement de passage et peut être que la bibliothèque lui avait semblé un endroit propice pour se cacher.

Les doigts de Mikan se referment sur le manche de son arme blanche... Mais il n’a pas encore assez de cœur pour s’élancer histoire d’essayer de l’égorger non. A la place il fait finalement volte face, son pas claquant une seconde tandis qu’il se pose soudainement au milieu de l’allée un peu crasseuse et couverte de bouquins. Pas loin une étagère était renversée, rendant le passage très étroit et de toute évidence il a réussi à surprendre la fille vu son regard écarquillé et ses lèvres tremblantes (que ce soit d’émotion ou de froid, peu lui importait).

« Qui es-tu ? »

En japonais. Elle pouvait ne même pas comprendre cette langue mais ça n’avait pas d’importance. Mikan était dans le minimaliste là. Elle avait l’air nippone alors voilà, il s’arrangeait comme ça, point. Et puis en ce moment il ne parlait plus que cette langue avec Ryuhei. A croire que dix jours lui avaient suffit pour zapper complètement le coréen si durement apprit. Bref. La jeune fille en face semble un peu pétrifiée par son entrée en matière... A moins que ce ne soit par l’arme qu’il a dans la main. Mikan a d’ailleurs un regard pour cette dernière... Avant de remonter à la japonaise, haussant brièvement les épaules.

« Tu es jolie. Du moins tu as l’air fraîche quoi. Tu es arrivée aujourd’hui ? »

Et dans un soupire un peu grognon, semblant peu habitué à sociabiliser dernièrement, Mikan demande quand même :

« Tu comprends ce que je dis ? »

Cette fois en coréen. Mais son accent transparent plus fort que n’importe quand depuis qu’il était sur cette île. Comme quoi il avait le langage un peu fainéant aujourd’hui...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Mauve


avatar
Âge : 19 ans
Amour : Célibataire

Contenu du Sac : ♥️
• Une brosse à cheveux
• Une tenue de rechange
• Un portable
• Un plaid
• Une seringue
• Un produit désinfectant
• Dix fioles de facteur VIII
• Une boîte de pansement
• Une bande médicale
---
• Une miche de pain
• Une barre de céréales
• Deux bouteilles d'eau (1L5)
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)
• Dix boites de conserves
• Un ouvre boite

Avatar : Tanaka Reina
Statut RP : Disponible
Pseudo : Yuu
Messages : 35
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Réunion à la japonaise   Lun 27 Oct - 17:30

Ca y est… elle y était. Elle avait atteint la rive et avait évacué aussi vite que possible la zone. Elle n’avait pas regardé où elle allait ; elle avait bien trop peur qu’une seconde à ne pas bouger au milieu de cet endroit donnerait de mauvaises idées à quelqu’un. Elle avait manqué plusieurs fois de trébucher et elle pensait ne jamais trouver un endroit où se poser. Dans sa tête, tout était confus. Elle n’arrivait pas encore à croire où elle se trouvait. Et pourtant, elle y était. Min Na reprit son souffle un moment, adossé contre un arbre, serrant un peu plus fort le sac qu’elle avait dans les bras. Son regard s’abandonna quelques instants autour d’elle, et elle se mit à imaginer que partout où elle posait les yeux, un élève s’y trouvait, prêt à la tuer. Et juste avant de baisser le regard, elle aperçut un bâtiment, non sans avoir le cœur qui bat. Elle aurait sûrement dû hésiter, mais elle ne le fit pas : elle voulait vraiment se mettre au chaud quelque part en intérieur pour regarder ce qu’elle pouvait bien avoir dans son sac. Ses cheveux longs et mouillés la glaçaient totalement et des gouttes se perdaient sous ses vêtements. Elle se fraya donc un chemin jusqu’au bâtiment qui se présentait à elle, et y entra en faisant le moins de bruit possible. Il y avait de fortes chances que quelqu’un s’y trouve déjà et ce n’était peut-être pas vraiment le moment pour ça…

Elle fit quelques pas dans la pièce où elle se trouvait et remarqua très vite qu’elle se trouvait dans une bibliothèque. Elle n’était pas spécialement une grande lectrice donc ce lieu ne lui fit ni chaud ni froid –si l’on oublie qu’elle est actuellement gelée– et elle se contenta de déposer son sac, un peu trop précipitamment au passage, sur l’une des tables disponibles. *Idiote !* Elle fronça les yeux en se mordillant la lèvre et tendit l’oreille pour guetter le moindre bruit, mais elle n’avait pas encore assez d’expérience dans la matière et se pensa seule. Ça ne fit pas disparaître sa peur pour autant et elle tremblait plus qu’elle n’avait jamais tremblé. Elle ouvrit son sac et commença à faire rapidement l’énumération de ce qu’elle avait dans sa tête, avant de s’arrêter net en pensant entendre une présence pas loin. Elle n’avait trouvé aucune arme dans son sac, mais avait été agréablement surprise d’y trouver de l’eau et de la nourriture en boîte. Elle ne prit cependant pas encore le temps de s’en réjouir, voulant découvrir l’origine du bruit qu’elle avait entendu. Avec un peu de chance, ce n’était personne… pas vrai ? Elle reprit son sac dans ses bras et s’avança lentement dans la pièce, regardant de partout autour d’elle. *Je ne vais jamais m’en sortir…* Il était clair qu’elle n’était sûrement pas faite pour ça. Elle n’avait même jamais tenu une arme et ne s’était jamais battu. Min Na ne savait absolument pas quoi faire pour se défendre et ne connaissait pas les « astuces » pour rester en vie. Elle passait entre les allées de la bibliothèque, son regard ne pouvant s’empêcher de lire quelques titres de livre au passage. Elle était prête à se dire qu’elle avait rêvé et qu’il n’y avait aucun bruit, quand soudainement un garçon apparu devant elle, une arme blanche à la main. Son sang se figea un instant et elle lâcha son sac à terre, qui fit un bruit assourdissant. *Oh non… Pitié…*

Le garçon s’adressa à elle, mais elle ne comprit pas ce qu’il disait. Néanmoins, cette langue lui était familière, elle était persuadée de l’avoir déjà entendu quelque part. Et à en juger par l’apparence du jeune homme, ça ne pouvait être que… *Du japonais !* Il enchaîna sur une autre phrase dans la même langue, dont le seul mot qu’elle comprit fut « jolie ». C’était un terme que son père utilisait souvent, avant. Min Na ne savait pas ce qu’elle devait comprendre, mais quoi qu’il en soit, elle pensait que s’en était fini d’elle. Elle ferma les yeux, comme pour attendre qu’il vienne la tuer, et se surprit à revoir dans son esprit sa mère, souriante, avant la mort de son père.

« Tu comprends ce que je dis ? »

Le ton du jeune homme et sa soudaine utilisation du coréen la surprit et elle rouvrit précipitamment les yeux. « Non, je… » Elle le regarda dans les yeux et fut aussitôt intimidé, balbutiant, au point d’avoir peur de lui répondre.

« Je ne parle pas… le japonais… »

*Calme-toi, calme-toi, ça sert à rien…* Elle jeta un œil à l’arme du jeune homme, ce qui l’empêcha de se calmer. Des gouttes d’eau coulèrent vers ses yeux et lui brouilla légèrement la vue. On aurait presque dit qu’elle était en larmes. Elle se sentait pitoyable d’être dans cet état, et surtout tellement seule et inoffensive. Elle ne savait même pas comment elle aurait pu se défendre, mais elle ne voulait pas non plus se laisser tuer aussi facilement. Fuir ? C’était peut-être la meilleure solution. Après tout, la sortie se trouvait derrière elle. Min Na ne pensait plus qu’à ça, et commença à reculer très lentement, même si ça devait signifier partir sans son sac. Si seulement elle ne l’avait pas lâché !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Réunion à la japonaise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [974] Réunion
» Réunion à Ostende le samedi 26 février 2011
» Union des Ecologistes pour la Normandie.
» pis, la réunion d'hier pour le CPE La Gatinerie....
» Etes-vous intéressé par la réunion au musée royal en 2010 ?


Lethal Instinct :: 
 :: Zone 1 :: Bibliothèque
-