Réouverture du forum !
http://lethal-instinct.forumactif.com





Partagez | .
 

 Seigneur, pas encore !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faction Verte


avatar
Âge : 17 ans
Amour : Aucun ~

Nombre de victimes : 5
Coupons : 64
Contenu du Sac : 1 Miche de pain
1 Barre de céréales
3 Bouteilles d'eau (2 * 1L5 + 1 * 0,5L)
1/2 Boîte de morceau de sucre roux pleine

1 Carte de l'île avec ses zones
1 Boussole
1 Lampe torche (avec piles)
1 Photo de son frère
1 Portable (+ chargeur et écouteurs)
1 Sachet de pilules
1 Écharpe (+ gants assortis)
1 Carnet de compte (+crayon gris attaché)
1 Trousse de toilette (savon, dentifrice, brosse à dent, pince à épiler, lime à ongle, brosse, élastique, boite de tampon hygiénique, déodorant)
2 Fruits
1 Tenue de rechange
1 imperméable
1 Couverture amérindienne
1 Couverture
1 Pull en laine gris


1 Trousse scolaire (3 stylos à billes, 1 taille crayon, un crayon a papier, une gomme, de la colle U, un ciseau)
1 Hameçon rouillé
1 Livre de légendes amérindiennes
1 Tomahawk

Avatar : Kim Shin Yeong
Pseudo : Frost
Messages : 203
Activité RP : 0









MessageSujet: Seigneur, pas encore !   Jeu 8 Mai - 23:26

L'église
20 septembre, 15h20.

Depuis ma rencontre avec Jae Hwa et les marques qu'il m'a ingligées, j'évite les lieux découverts comme la peste. Je ne me risque plus hors des bois sans une bonne raison. Evidement, sur cette île, rester incognito semble impossible. Autant vous dire que depuis que j'ai manqué de me faire étrangler, je me suis secouée. J'ai fait des abdos, des pompes, et j'ai utiliser mon sac comme punching ball. Même si je doute qu'en trois jours je sois devenue une warrior super douée, j'espère qu'à ce rythme je prendrais un peu de force d'ici quelques jours et semaines.

Mais pour ça, il faut survivre. Et ici, se nourrir équilibré, c'est un vrai délire, une vraie catastrophe. Prendre du muscle semble alors mission impossible je trouve. Enfin, pour eviter de laisser pourrir ma nourriture, je pioche dans mon sac. Je grignotte le pain pour éviter qu'il durcisse, et même s'il me semble un peu rance, je le mange pour ne pas gaspiller. Avec des branches sèches, j'ai essayé de confectionner un piège à lapin ou à animal, peu importe, qu'il m'attrape un peu de viande. Mais jusqu'à présent, ça ne marche pas bien. Il faut dire que les tiges dont je me sers pour attacher les branches cassent facilement. Il me faudrait de la ficelle.

Bref, j'étais en train d'essayer une nouvelle technique de piège quand j'ai entendu les craquements de branches autour de moi. J'ai ramassé mon sac et ma paire de ciseau et je me suis enfuie en courant. J'ai très vite compris que je n'avais pas rêvé quand j'ai entendue les voix derrière moi. J'ai couru encore et encore, en prenant les petits denivelés et les pentes plus raides, loin des sentiers. Lorsque l'un de mes poursuivants à refermé sa main sur mon bras j'ai donné un grand coup de ciseaux ouverts et entendu un râle de douleur. J'ai profité du moment de surprise pour m'échapper. Après une poursuite interminable, j'ai réussi à les semer. Je me suis planquée dans un tronc vide à sa base, recroquevillée. Ils ont continué à courir me dépassant. J'ai fait machine arrière pour mettre le plus de distance possible entre nous. Combien de temps ? Je ne sais pas, longtemps surement. Difficile à dire.

Je décide de quitter la forêt, au moins le temps que les choses se tassent et qu'ils m'oublient. Tout sera plus sur que cet endroit et d'ici quelques heures je pourrais revenir me trouver une planque au milieu des arbres pour manger des fruits. Mes pas m'ont donc guidé vers l'Eglise. Pourquoi, ou comment, je pense que vu mon état de fatigue c'est surtout un hasard. Prier ne me servirait à rien, mais je pourrais surement trouver un endroit ou me cacher dans cette grande bâtisse. Je regarde qu'il n'y a personne avant de quitter les bois en courant pour rentrer le plus vite possible. En contournant le batiment pour arriver à la porte, je heurte cependant brutalement quelqu'un, ce qui me projette au sol. Mes fesses accusent le coup, mais ma tête va bien, fort heureusement donc je me relève et je regarde celui que je viens de percuter, ciseaux à la main, prête à en découdre s'il s'attaque à moi.

« Je veux juste m'en aller, ok ? Laisse moi passer et on s'évitera des soucis à tous les deux... »

Je ne suis pas encore prête à tuer, surtout pas dans ces conditions, avec des ciseaux à la main. On a déjà vu mieux comme arme, non ? Je le regarde déterminée, pour ne pas qu'il pense que je vais me laisser faire. Je tiens encore trop à la vie pour ça. S'il espère que je serais une proie facile, il semet le doigt dans l'oeil jusqu'au coude. Même si je ne suis pas bien costaud, j'ai quand même la force d'une fille décidée à survivre. Et au pire, je pourrais toujours lui crever un œil.

HJ - Je suis désolée, j'ai un peu tardé. J'ai eu des soucis avec des résultats pour mon mémoire... En tout cas, voilà le premier post, c'est pas du grand art mais je me rattraperais dans les posts à venir, promis !  :03: 

_________________

Mes rps en cours


- www. Je ne suis plus à 1 près... ft Baek Seung Ho au planétarium.
- www. Un repas chaud autour d'une table ft Ahn Sae Hee au parc.
Recherche - 1 lien : Fraternité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 20 ans
Amour : Forever alone !

Nombre de victimes : 2
Coupons : 466
Contenu du Sac : ► Une bouteille d'eau (1,5 L)

► Une carte de l'île
► Une boussole
► Une lampe torche
► Un briquet
► Un petit coussin
► Un plaid
► Un hoodie
► Deux carnets
► Un stylo
► Un bonnet

► Son téléphone
► Des lunettes de plongé et un tuba
► Un roman en anglais américain
► Un jouet qui couine.. °°'
► Un filtre à eau de camping

► Un harpon

Avatar : Kim Yu Kwon (Block B)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Myuu.BANG!
Doubles Comptes : Hwang Da Som & Lee Seung Joo

Messages : 4709
Activité RP : 2









MessageSujet: Re: Seigneur, pas encore !   Ven 9 Mai - 16:25

Peu importe les moyens, tant qu'on a le résultat escompté. Hye Sung ne cherchait plus à se déculpabiliser de ses méthodes crapuleuses pour rester en vie. Ici, ça n'avait plus d'importance. Plus personne pour juger de sa lâcheté. Et à vrai dire, même si le jeune homme n'était pas particulièrement fier de sa couardise et de sa tendance à déléguer, il aurait fait comprendre à quiconque le critiquerait qu'il faisait son possible pour survivre. Viendrait un jour où cette stratégie ne pourrait plus opérer... Mais pour l'heure, elle fonctionnait bien. Et pour preuve, l'autre participant avait détallé vers la direction indiquée, sans rien chercher de plus. C'était tout de même un miracle que le truc marche à nouveau ; n'importe quelle personne prise à ce jeu de tuerie l'aurait probablement descendu avant d'aller régler son compte à quelqu'un d'autre. Mais pas cette fois. Son attaquant l'avait prit en pitié, et avait accepté de tracer l'autre gazelle que Hye Sung avait repéré. Fin de l'histoire.

Un long soupir de soulagement s'échappe. L'esprit tout de même un peu entaché par la culpabilité, il se remet en route, sur ses gardes. L'idée qu'il puisse entendre le cri strident de la jeune inconnue qu'il avait aperçue de loin il y a quelques minutes de cela lui arrache un long frisson. Il n'était pas sûr de vouloir être témoin de quoi que ce soit ; plus loin il serait du théâtre de ses méfaits, mieux il se porterait. Instinctivement, ses pas le mènent à l'extérieur de la forêt, direction l'église. Loin de lui la pensée de trouver une quelconque rédemption dans la maison de Dieu. Il avait juste l'espoir d'y être un peu au calme.

S'efforçant de penser à autre chose, il distingue bientôt la haute bâtisse de pierres s'élever à l'horizon. Il rejoint l'endroit d'un pas rapide, en fait le tour pour rejoindre le parvis, mais... Se fait sauvagement bousculer, sans rien voir venir. Un petit grognement lui échappe à l'impact, il bascule maladroitement en arrière. S'appuyant sur ses mains, il marmonne quelque chose d'incompréhensible avant de relever les yeux vers son assaillant. Bon sang.

Il reconnaît très rapidement les traits de la jeune femme face à lui, qui ne lui est pas inconnue. Cette participante était la personne même qu'il avait désignée à son agresseur, quelques minutes plus tôt. Même avant cela, il l'avait aperçue quelques jours auparavant, au hasard d'une balade au cimetière. Néanmoins, voyant qu'elle était en détestable compagnie, Hye Sung avait bien vite fait de prendre ses jambes à son cou.

Comment était-ce possible qu'il ait autant la poisse ? Il se croyait sauvé et tranquille, et se trouvait maintenant nez à nez avec la faille de sa propre stratégie. La jeune fille avait probablement réussi à semer son agresseur, elle était essoufflée. Le regard du jeune homme se pose sur la paire de ciseaux ensanglantée, ce qui le laisse supposer le pire. Il se relève, réfléchissant à la vitesse de la lumière. Sa vis-à-vis lui demande de s'écarter et la laisser passer. Hye Sung répond tout en levant un peu les mains ; « C'est bon, calme, me charcute pas. » dit-il alors que son regard revient à l'arme improvisée. « Tu es poursuivie ? » demande t-il, nerveux, avant de reprendre ; « … Ou étais ? » Parce que bon, vu le sang qui perlait sur les ciseaux bien aiguisés n'était pas de bon présage. Autant éviter un maximum d'avoir l'air suspect... Et puis quelque part, si l'autre les retrouvait, il se doutait qu'il ne pourrait pas s'en sortir aussi brillamment que précédemment. De fait ; « Promis, je m'en prendrai pas à toi. » Et c'était vrai. Il avait peut-être l'avantage de la force physique, mais question agilité, il repasserait. « S'il y a quelqu'un à tes trousses et que tu l'as blessé, j'tiens pas trop à me retrouver nez à nez avec lui. » Entre autres. « On voit pour se réfugier dans l'église ? » demande t-il en faisant un mouvement de tête en direction de la bâtisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 17 ans
Amour : Aucun ~

Nombre de victimes : 5
Coupons : 64
Contenu du Sac : 1 Miche de pain
1 Barre de céréales
3 Bouteilles d'eau (2 * 1L5 + 1 * 0,5L)
1/2 Boîte de morceau de sucre roux pleine

1 Carte de l'île avec ses zones
1 Boussole
1 Lampe torche (avec piles)
1 Photo de son frère
1 Portable (+ chargeur et écouteurs)
1 Sachet de pilules
1 Écharpe (+ gants assortis)
1 Carnet de compte (+crayon gris attaché)
1 Trousse de toilette (savon, dentifrice, brosse à dent, pince à épiler, lime à ongle, brosse, élastique, boite de tampon hygiénique, déodorant)
2 Fruits
1 Tenue de rechange
1 imperméable
1 Couverture amérindienne
1 Couverture
1 Pull en laine gris


1 Trousse scolaire (3 stylos à billes, 1 taille crayon, un crayon a papier, une gomme, de la colle U, un ciseau)
1 Hameçon rouillé
1 Livre de légendes amérindiennes
1 Tomahawk

Avatar : Kim Shin Yeong
Pseudo : Frost
Messages : 203
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Seigneur, pas encore !   Dim 11 Mai - 0:43

Je le regarde lorsqu'il relève les mains. Il semble avoir peur de moi, ce qui est un très bon point pour moi. Qu'est-ce qu'il fait là, je n'en sais rien. Je ne me souviens pas l'avoir déjà vu. Mais peut être l'ai-je déjà croisé avant, je n'en sais rien, c'est sur à dire. Cependant il est clair qu'arriver avec des ciseaux pleins de sang pousse celui qui est en face de moi à réfléchir et c'est très bien. Je me félicité d'avoir conservé cette trousse. Dire qu'au début je voulais la balancé de hargne. Mais non, j'ai réussi à réprimer ma frustration pour la garder. Brillante idée.

Je l'écoute, tout en restant sur mes gardes, ciseaux bien en main, prête à passer à l'attaque si jamais il esquisse le moindre geste dans ma direction. Je ne lui ferais pas de cadeau c'est clair, mais je ne l'attaquerais pas la première, parce que je doute d'avoir le dessus. Je ne suis pas une guerrière aguerrie et encore moins la réincarnation de Jet Li. Il me demande donc de ne pas le charcuter et me demande si je suis poursuivie.

« Je l'étais oui... »

Je ne précise pas si je l'ai tué ou si je l'ai juste semé. Semer le doute est une bonne chose, n'est-ce pas ? Après tout, il est libre de croire ce qu'il veut. Je sais bien que je ne l'ai pas tué mais mon air convaincu et déterminé appuiera mon bluff sans souci. Il m'assure ensuite qu'il ne s'en prendra pas à moi, fort bien, il n'aurait pas intérêt. Cependant quelque chose me dit que sur cette île mieux vaut ne pas croire les gens que je rencontre. Je reste donc sur mes gardes et je l'écoute.

Je suis persuadée d'avoir vu d'autres gens que mon poursuivant durant cette course poursuite alors peut-être mieux vaut ne pas traîner dehors. Il n'a pas totalement tort et en cas d'attaque mieux vaut être deux pour faire front même s'il n'hésitera surement pas à me tuer dès qu'il en aura l'occasion. Je finis donc par acquiescer et dire :

« Nous avons surement alerté d'autres joueurs en courant ainsi, mieux vaut ne pas traîner dans le coin... »

Je regarde la batisse. Une Eglise, c'est vraiment ironique... Entrer dans ce bâtiment avec du sang sur les mains et la ferme intention de tuer mon prochain dans le but de survivre, cela semble vraiment du grand n'importe quoi. Enfin, il est grand temps de se mettre à couvert, rester à découvert n'est vraiment pas une bonne chose sur cette île, c'est une évidence. Je regarde donc le chemin qui me mène à la porte, tout en veillant à ne pas lui tourner totalement le dos, cela serait une erreur d'être aussi négligente et stupide. Je le surveille donc du coin de l'oeil et je me dirige d'un pas vif vers la porte, tout en restant aux aguet, non seulement de lui mais d'autres joueurs qui pourraient venir fouiner par ici. Finalement, je pose ma main sur la porte et je la pousse, grimaçant au son du grincement que produit la porte avant de finalement entrer tout en vérifiant qu'il n'y a personne à l'horizon. L'endroit à l'air calme et sur. C'est sur que ce n'est pas le grand confort, mais en tout cas, il ne semble y avoir personne c'est déjà une bonne chose. Je fais quelques pas, serrant mes doigts sur les ciseaux pour être sure qu'il ne me les fauchera pas.

« Qu'est-ce que tu fais par ici ? »

Il a surement une raison d'être là. Il cherche quelque chose ? Il se cache ? Il s'est juste installé ici ? J'aimerais bien savoir pourquoi il est à cet endroit au moment où moi je pensais m'y réfugier. Savoir s'il sera souvent là ou si c'est juste le hasard. Finalement, je pose aussi une question pour pourrait m'informer un peu de son niveau d'aptitude. Même si cela est très relatif : il pourrait très bien passer son temps à se cacher et avoir beaucoup de chance...

« Tu es là depuis longtemps ? »

_________________

Mes rps en cours


- www. Je ne suis plus à 1 près... ft Baek Seung Ho au planétarium.
- www. Un repas chaud autour d'une table ft Ahn Sae Hee au parc.
Recherche - 1 lien : Fraternité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 20 ans
Amour : Forever alone !

Nombre de victimes : 2
Coupons : 466
Contenu du Sac : ► Une bouteille d'eau (1,5 L)

► Une carte de l'île
► Une boussole
► Une lampe torche
► Un briquet
► Un petit coussin
► Un plaid
► Un hoodie
► Deux carnets
► Un stylo
► Un bonnet

► Son téléphone
► Des lunettes de plongé et un tuba
► Un roman en anglais américain
► Un jouet qui couine.. °°'
► Un filtre à eau de camping

► Un harpon

Avatar : Kim Yu Kwon (Block B)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Myuu.BANG!
Doubles Comptes : Hwang Da Som & Lee Seung Joo

Messages : 4709
Activité RP : 2









MessageSujet: Re: Seigneur, pas encore !   Mer 14 Mai - 7:45

La jeune fille était poursuivie. Ça, Hye Sung le savait déjà. Elle ne tergiverse pas sur le sujet, ne précisant pas si elle l'était toujours, ou si son agresseur était hors d'état de nuire. Et ça, ben... Ça a de quoi inquiéter un peu le jeune homme. Il ne se fait pas plus insistant, déglutit. La paire de ciseaux ensanglantée le laisse imaginer qu'elle avait cherché à se défendre. De là à savoir si elle avait juste blessé, ou si elle avait effectivement laissé derrière elle un corps sans vie, impossible de se prononcer. Se faire évasive était sûrement toute une stratégie qui visait à dissuader le jeune homme de s'en prendre à elle. C'était pour le moins efficace. L'étudiant reste silencieux, de marbre. Comme il l'avait annoncé, il n'avait nullement l'intention de s'en prendre à elle ; tout ce qu'il pouvait espérer, c'était qu'elle en ferait de même. Il l'avait probablement un peu mal jugée quand il l'avait rapidement aperçue l'autre jour au cimetière. Mais à dire vrai, il était déjà étonné qu'elle soit ressortie d'une conversation avec le volontaire. Soit, elle devait avoir de la ressource, et c'était probablement ce qui l'avait poussé à proposer à quelqu'un de la traquer – en plus de vouloir sauver sa propre peau, bien évidemment.

Hye Sung propose à sa vis-à-vis d'aller se tapir dans l'église pour éviter de se faire repérer. La jeune femme acquiesce, ajoutant qu'avec le grabuge de son agression, elle avait probablement attisé la curiosité d'autres participants. Il grimace un peu, n'ayant pas du tout envisagé cette possibilité. Il se contente d'acquiescer, avant de se mettre en marche pour rejoindre la porte. Bon sang... Il s'était mis tout seul dans de sales draps. Sa culpabilité se trouvait décuplée au centuple, et espérait pouvoir jouer assez finement pour convaincre l'inconnue de son innocence. Vigilante et sur ses gardes, cette dernière finit par pousser le battant de la large porte. A son tour, il franchit le pas et découvre avec soulagement qu'au moins, l'intérieur de la bâtisse était désert.

L'étudiant observe un peu les environs, muet. Néanmoins, il est rapidement arraché à sa contemplation silencieuse, une question lui étant posée. Son regard revient à la participante. « J'traînais dans le coin en pensant rejoindre la forêt pour y trouver quelque chose à me mettre sous la dent. » explique t-il en évitant au maximum d'être hésitant. « J'vais sûrement me raviser en attendant que les choses se calment... Tu as vu beaucoup de monde là-bas ? » demande t-il en ayant un mouvement de tête sur le côté pour désigner l'endroit en question.

La jeune femme l'interroge à nouveau, cette fois-ci pour savoir depuis combien de temps il était sur cette île. « J'suis de la première vague, celle du 15 mai. » soupire t-il. Ça faisait un moment, ouais... « Et toi, tu es arrivée il y a longtemps ? J't'ai jamais vue ici... » Autant éviter de dire qu'il l'avait effectivement déjà aperçue ; ça pourrait attiser les soupçons et autres théories comme quoi il serait quelqu'un de louche.

Il s'appuie contre une large colonne de pierre, bras croisés. Il était loin d'être à l'aise, et ça devait se sentir à des kilomètres à la ronde. Le jeune homme s'essaye néanmoins à détendre un peu l'atmosphère en se présentant. « Moi c'est Hye Sung. Tu t'appelles comment ? » Un petit sourire forcé vient courber ses lèvres. Son regard se repose sur les ciseaux. Tout en élevant un doigt pour les désigner, il demande ; « Tu veux pas ranger ces trucs, s'teuplaît ? »

Hors Jeu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 17 ans
Amour : Aucun ~

Nombre de victimes : 5
Coupons : 64
Contenu du Sac : 1 Miche de pain
1 Barre de céréales
3 Bouteilles d'eau (2 * 1L5 + 1 * 0,5L)
1/2 Boîte de morceau de sucre roux pleine

1 Carte de l'île avec ses zones
1 Boussole
1 Lampe torche (avec piles)
1 Photo de son frère
1 Portable (+ chargeur et écouteurs)
1 Sachet de pilules
1 Écharpe (+ gants assortis)
1 Carnet de compte (+crayon gris attaché)
1 Trousse de toilette (savon, dentifrice, brosse à dent, pince à épiler, lime à ongle, brosse, élastique, boite de tampon hygiénique, déodorant)
2 Fruits
1 Tenue de rechange
1 imperméable
1 Couverture amérindienne
1 Couverture
1 Pull en laine gris


1 Trousse scolaire (3 stylos à billes, 1 taille crayon, un crayon a papier, une gomme, de la colle U, un ciseau)
1 Hameçon rouillé
1 Livre de légendes amérindiennes
1 Tomahawk

Avatar : Kim Shin Yeong
Pseudo : Frost
Messages : 203
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Seigneur, pas encore !   Ven 16 Mai - 19:04

Après un examen plus approfondit du regard, l'Eglise semble toujours vide. Personne ne semble embusqué dans la pièce, pourtant, lorsque mon regard se pose sur le confessionnal je plisse un peu les yeux. Sans un mot, je m'en approche et je vérifie à l'intérieur ciseaux levés, prête à les abattre. Mais je ne trouve que du vide. Un léger soupir de soulagement s'échappe de mes lèvres. Blesser ce type a été moins difficile qu'on aurait pu le penser et c'est sans hésiter que je le referais si besoin était. Je me tourne vers le jeune homme lorsqu'il commence à parler. Il répond à mes questions et en apprendre plus sur lui pourrait m'être très utile, je l'écoute donc avec attention.

« Avant qu'on ne me tombe dessus, les lieux étaient calmes... Je me demande toujours comment il m'a trouvée... » Je pose mon regard sur lui avant de finalement opter pour venir m'asseoir sur le banc. Je grade cependant mes ciseaux et je reste sur mes gardes, hors de question de prendre un quelconque risque. « C'est plutôt tranquille, mais tu devrais en rester éloigner encore un peu si tu tiens à la vie, c'est clair... »

Je l'aide en quelque sorte, mais au moins il verra que je ne suis pas totalement dangereuse. C'est un peu une preuve de bonne volonté. Un gage de bonne foi. Je ne le tuerais pas. Ok, je pense de plus en plus à jouer le jeu mais pas au risque de ma propre vie. Et là, au vue de sa carrure, j'ai très peu de chance prendre le dessus, même avec la surprise. Je montre donc patte blanche. Il reprend la parole, juste après. Je l'écoute à nouveau. Cette information m'apprend que je fais bien de ne pas tenter de m'en débarrasser. Je ferais mieux d'attendre tranquillement une occasion ou un moyen de l'avoir par la ruse.

« Oh... Tu dois commencer à trouver le temps long alors... » Je penche un peu la tête, pour faire craquer ma nuque puis je lui dis : « Je suis ici depuis le 15 septembre... »

Je ne suis pas la depuis longtemps, de toute façon même si je lui avoue être la depuis peu de temps, il a bien compris je pense qu'il n'avait pas intérêt à me sous estimer. Et j'aime beaucoup cette idée. Cela me permet de le tenir à distance tranquillement, sans avoir à paraître inquiétante. La seule part de mystère qui se dégage de ces ciseaux suffit amplement. Je tends l'oreille pour écouter un peu, mais je n'entends aucun bruit, hormis nos deux respirations. Cependant, les murs sont épais et il est dur d'entendre ce qui se trame à l'extérieur.

Je regarde autour de nous, mais les vitraux sont tous très hauts. Je me demande ce qu'une Eglise peut bien faire sur une île de Corée. A moins qu'on ne soit pas sur une île coréenne, mais cela semblerait risqué. Si les autres pays apprenaient ce qui se trame ici, nul doute que notre gouvernement aurait des soucis. Le temps que je cherche un moyen de voir dehors sans aller jusqu'à la porte, je l'entends reprendre la parole. Il me dit son nom et me demande de ranger mon arme. Enfin, arme, c'est vite dit. Je repose mon regard sur lui afin de lui répondre, d'un regard sur et sans faille :

« Moi c'est Se Jin. » Je lui adresse un sourire avant de reprendre : « Je ne préfère pas. J'ai failli me faire tuer deux fois en quelques jours, alors tu m'excuseras mais je vais les garder... »

Je garde toujours de belles ecchymoses autour de mon cou. Les traces de mains de Jae Hwa sont toujours là et elle me font toujours mal. Cependant ma voix va un peu mieux. Cela m'arrange, elle redevient plus douce, plus féminine. Le lendemain de notre rencontre je ne pouvais presque plus parler. Aujourd'hui fort heureusement j'y arrive, cela me permet de communiquer avec lui sans trop de problème. Pour le moment tout est calme. Je regarde les cierges, certains sont neufs, d'autres sont consumés, mais tous semblent poussiéreux. Personne n'a l'air d'avoir eu envie d'allumer une bougie pour prier depuis un moment de toute évidence. Allumer une bougie pourrait nous trahir, autant oublier cette idée stupide et totalement inutile. Je regarde autour de moi et je lui demande finalement :

« Comment tu as fait pour survivre ? »

_________________

Mes rps en cours


- www. Je ne suis plus à 1 près... ft Baek Seung Ho au planétarium.
- www. Un repas chaud autour d'une table ft Ahn Sae Hee au parc.
Recherche - 1 lien : Fraternité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 20 ans
Amour : Forever alone !

Nombre de victimes : 2
Coupons : 466
Contenu du Sac : ► Une bouteille d'eau (1,5 L)

► Une carte de l'île
► Une boussole
► Une lampe torche
► Un briquet
► Un petit coussin
► Un plaid
► Un hoodie
► Deux carnets
► Un stylo
► Un bonnet

► Son téléphone
► Des lunettes de plongé et un tuba
► Un roman en anglais américain
► Un jouet qui couine.. °°'
► Un filtre à eau de camping

► Un harpon

Avatar : Kim Yu Kwon (Block B)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Myuu.BANG!
Doubles Comptes : Hwang Da Som & Lee Seung Joo

Messages : 4709
Activité RP : 2









MessageSujet: Re: Seigneur, pas encore !   Lun 2 Juin - 11:29

Elle était prudente. Tandis qu'il s'appuie sur une des colonnes de l'église, Hye Sung observe la jeune fille alors qu'elle fait un tour de l'église. Elle jette un coup d'œil du côté du confessionnal, visiblement prête à bondir si quelqu'un s'y était tapi. Il s'avère néanmoins que les alentours étaient bel et bien déserts. Pour l'heure, ils n'avaient sûrement rien à craindre s'ils restaient tranquillement ici, en espérant que des rôdeurs ne se ramènent pas. La participante finit par baisser un peu se garde, venant rejoindre un banc pour s'y asseoir. Elle explique alors que la forêt était calme, jusqu'à ce qu'elle se fasse poursuivre sans raison valable. Hye Sung hausse mollement les épaules et lâche un petit soupir. « Ça n’a rien d’inhabituel. » se contente-t-il de déclarer. Et bon, si cet adage ne s’appliquait pas à ce contexte, c’était pourtant une vérité. Elle ajoute en tout cas qu'il ferait effectivement mieux de rester un peu à distance de la forêt pour l'instant s'il tenait à sa vie. L’étudiant se contente alors d’opiner, sans mot dire.

La conversation en vient rapidement à leurs dates d'arrivée respectives. Hye Sung informe qu'il était là depuis le début du jeu quasiment et... Oui effectivement, il commençait à trouver le temps long. Mais dans un sens : « Au bout d'un moment, on commence presque à s'y faire. » annonce t-il. Bon, pas qu'il pourrait rester toute sa vie ici, hein ! Mais maintenant les journées lui semblaient un peu moins pénibles qu'à son arrivée. C'était un rythme à prendre, quoi. Mais qu'il n'espérait pas avoir pour le restant de ses jours. Il apprend alors que sa vis-à-vis était arrivée le 15 septembre. « J'aurais pas pensé. » s'étonne t-il en fronçant un peu les sourcils. « Pour quelqu'un qui est ici depuis même pas une semaine, t'as l'air de bien t'adapter. » remarque t-il. Enfin, elle avait pas l'air d'être du genre à se laisser morfondre dans son coin en attendant que le temps passe... Et encore moins du genre à se laisser mourir sans rien tenter pour sa propre survie. De fait, une question vient tout naturellement : « Tu comptes jouer le jeu ? »

Les présentations sont faîtes. Si Se Jin semblait passablement détendu, elle refuse néanmoins de ranger son arme. Ce qui amène une petite grimace sur le visage du jeune homme. Soit… Il avait intérêt à se tenir à carreaux et à ne rien tenter qui puisse sembler être une menace aux yeux de la participante. Elle explique que l’on avait déjà attenté plusieurs fois sa vie au cours de ses derniers jours et que ce fait, elle n’était pas prête à baisser sa garde. « Deux fois ? » interroge Hye Sung. Il n'avait qu'entrevu le face à face entre la jeune femme et le volontaire. Si elle venait à admettre que ce dernier s'en était pris à elle, ça n'aurait rien de très étonnant aux yeux de Hye Sung. Il connaissait la façon de jouer de Jae Hwa. Et l'idée que quelqu'un puisse être sur cette île dans le seul but de faire durer le jeu lui mettait encore des frissons dans le dos. Néanmoins, il se garde bien de dire qu'il les avait surpris, attendant patiemment que le sujet vienne de l'initiative de Se Jin.

La jeune femme interroge alors sur ses méthodes de survie. Hah... Ça, c'était toujours la question un peu fâcheuse. Pas tant que le sujet était indésirable, mais sitôt le lui demandait-on, Hye Sung ne savait jamais comment répondre. S’il avait réussi à tenir jusqu’à là, c’était au prix de méthodes assez crapuleuses. Faire en sorte que les autres aillent à leur perte, sans qu'il n'ait à se salir les mains directement. Mais ça, c'était son truc, et il allait jalousement garder tout ça pour lui. Surtout que Se Jin en avait fait les frais sans même le savoir. Il garde le silence un court instant, avant de hausser les épaules tout en lâchant un soupir. « Je pense pas être le mieux placé pour donner des conseils en matière de survie. » commence t-il. « Je me contente de ne pas aller dans les zones interdites, de trouver juste assez de vivres pour tenir debout, et éviter les endroits trop fréquentés. » explique t-il. Et c’était effectivement les méthodes qu’il mettait en application… Mais il n’apprenait probablement pas grand-chose à Se Jin. « Mais bon, ça c’est les base. Perso, je survis pour survivre. » poursuit-il. Rien de très pertinent pour l’instant, certes, aussi ajoute-t-il avec une moue ; « Après… C'est triste à dire, mais il y a qu'une seule chose à faire pour rentrer chez soi. Survivre, certes, mais faut aussi jouer le jeu, tout bonnement. » C'était ce qu'il faisait. A sa manière, certes. Mais il se défendait bien de l’avouer. Et sa méthode comprenait un bon lot de failles, mais ça lui laissait tout le temps de penser à la suite pendant que les autres s'entretuaient. Ça entachait sa conscience, certes. Mais au moins, il n'avait pas de grand effort à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 17 ans
Amour : Aucun ~

Nombre de victimes : 5
Coupons : 64
Contenu du Sac : 1 Miche de pain
1 Barre de céréales
3 Bouteilles d'eau (2 * 1L5 + 1 * 0,5L)
1/2 Boîte de morceau de sucre roux pleine

1 Carte de l'île avec ses zones
1 Boussole
1 Lampe torche (avec piles)
1 Photo de son frère
1 Portable (+ chargeur et écouteurs)
1 Sachet de pilules
1 Écharpe (+ gants assortis)
1 Carnet de compte (+crayon gris attaché)
1 Trousse de toilette (savon, dentifrice, brosse à dent, pince à épiler, lime à ongle, brosse, élastique, boite de tampon hygiénique, déodorant)
2 Fruits
1 Tenue de rechange
1 imperméable
1 Couverture amérindienne
1 Couverture
1 Pull en laine gris


1 Trousse scolaire (3 stylos à billes, 1 taille crayon, un crayon a papier, une gomme, de la colle U, un ciseau)
1 Hameçon rouillé
1 Livre de légendes amérindiennes
1 Tomahawk

Avatar : Kim Shin Yeong
Pseudo : Frost
Messages : 203
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Seigneur, pas encore !   Mar 3 Juin - 21:04

Il me répond que ça n'a rien d'inhabituel. J'imagine qu'il a raison, ça doit être monnaie courante par ici. Il suffit d'un craquement de brindille pour éveiller les prédateurs. Il aura suffit qu'il soit amené là par une autre victime et qu'il m'aperçoit en cours de route. Peu importe comment ou pourquoi il m'a vu et il a décidé de changer ses projets. Il fuyait ou il rejoignait un autre lieu. Je n'en sais trop rien, mais c'est comme ça. Je reste silencieuse un instant, juste songeuse. Désormais ma vie sera comme ça. Jamais plus tranquille, toujours poursuivie, traquée. Sauf si je deviens la prédatrice. Sauf si c'est moi qui devient chasseresse.

Je le crois également lorsqu'il me dit qu'on commence à s'y faire. On se fait à tout. Au bonheur, au chagrin, à la mort ou à l'absence. On s'habitue aux choses, on oublie, on fait avec. On se résout à vivre d'une certaine manière même si cela ne nous convient pas. Même si cela nous fait du mal. On fait les choses parce qu'on doit les faire. Je me suis vue forcée d'apprendre à vivre sans la personne qui comptait le plus au monde pour moi. Alors je me ferais surement facilement à vivre sur une île remplie de psychopathe n'attendant qu'une chose : le bon moment de me tuer. Il me le fait remarquer d'ailleurs, je semble bien m'adapter. Cela me tire un léger rire et je réponds :

« Je donne bien le change... Je suis douée pour ça. »

Les gens ont tous été persuadé que je m'étais remise de sa mort. Que j'avais oublié, que j'étais passé à autre chose. Que j'avais fini par accepter. Mais non. Et je sais que je n'aurais jamais la chance de me remettre de ça. Je saurais vivre avec peut être, mais il y aura toujours ce vide en moi, cette blessure. Pourtant, personne ne s'en ai rendu compte. J'ai juste recommencé à sourire, j'ai repris les cours. Mais j'ai aussi commencé d'autres activités. Et là encore, j'ai très bien donné le change, personne ne s'en ai rendu compte. Personne n'a compris que je faisais le mur et que je passais des nuits entières dehors. Jamais. Je joue peut-être simplement bien la comédie, pas vrai ? Il me demande si je compte jouer le jeu. Puis il relève mes paroles en interrogeant sur 2. Je souris amusée puis je dis :

« Surement oui, je ne sais pas trop en fait... Si j'arrive à ne pas mourir de faim... » J'hausse un peu les épaules, vu comme je suis épaisse j'ai intérêt à m'endurcir un peu sinon je ne ferais pas long feu... « Aujourd'hui et il y a quelques jours... Un maniaque de l'étranglement...  »

Je lui indique vaguement les marques il me reste sur la gorge. Des traces verdâtres d'un bleu qui disparaît tout doucement. Je souris un peu et m'étire longuement. J'ai besoin de détendre mes muscles pour éviter qu'ils se crispent. Après la course poursuite de Jae Hwa j'avais eu des courbatures, j'aimerais éviter la même chose cette fois ci. D'autant que depuis j'ai couru chaque jour pour que mon corps s'habitue. J'ai fait des efforts j'espère que cela portera des fruits intéressant sinon je n'ai plus qu'à me pendre en fait.

Puis je l'écoute m'expliquer comment il s'en sort. Il vivote visiblement. Sans plus de technique, sans plus de stratégie. Il évite les zones interdites et les zones trop peuplées. Je souris un peu acquiesçant, je comprends la technique. Même si je ne sais pas vraiment si c'est viable au long terme. Pour lui ça à l'air de pas mal marcher. Il faut croire que ça a tout de même été le cas sur le long terme.

« Ouais, jouer le jeu... Si on veut espérer rentrer... Même si les probabilités sont faibles qu'ils nous laissent vraiment rentrer chez nous »

Nan mais sérieusement, ils croient tous qu'après avoir crée une équipe de psychopathe meurtriers et paranos, ils la laisseront rentrer comme ça, sans souci ? Moi je n'y crois pas. Mais je garde l'espoir qu'un jour je reverrais ma chambre, mes amies et ma ville natale. Que je deviendrais un bon chirurgien et que je sauverais des vies. En attendant, je suis ici et je n'ai plus qu'à jouer.

« Tu ne joues pas le jeu toi ? » S'il ne le joue pas, je n'ai pas de raison de m'en méfier et pas de raison de m'en débarrasser. Je le regarde curieuse puis finalement je demande : « Tu connais beaucoup de monde ici ? »

J'imagine que se faire des alliés c'est pas chose facile et que ça doit être encore plus dur de les conserver. Peut être même impossible de s'en faire ou de nouer des liens autres que ceux provoqués par les règles de ce jeux ignobles et horribles. Je tiens toujours mes ciseaux mais finalement j'en abaisse la pointe, baissant un peu ma garde pour le moment. Cependant je ne le lâche pas du regard, dans le cas où dans un moment d'égarement il chercherait à attenter à ma vie.

_________________

Mes rps en cours


- www. Je ne suis plus à 1 près... ft Baek Seung Ho au planétarium.
- www. Un repas chaud autour d'une table ft Ahn Sae Hee au parc.
Recherche - 1 lien : Fraternité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 20 ans
Amour : Forever alone !

Nombre de victimes : 2
Coupons : 466
Contenu du Sac : ► Une bouteille d'eau (1,5 L)

► Une carte de l'île
► Une boussole
► Une lampe torche
► Un briquet
► Un petit coussin
► Un plaid
► Un hoodie
► Deux carnets
► Un stylo
► Un bonnet

► Son téléphone
► Des lunettes de plongé et un tuba
► Un roman en anglais américain
► Un jouet qui couine.. °°'
► Un filtre à eau de camping

► Un harpon

Avatar : Kim Yu Kwon (Block B)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Myuu.BANG!
Doubles Comptes : Hwang Da Som & Lee Seung Joo

Messages : 4709
Activité RP : 2









MessageSujet: Re: Seigneur, pas encore !   Mar 24 Juin - 12:58

« Clairement le genre de chose qui te sera utile ici. » convient-il, alors que Se Jin assure qu’elle était douée pour donner le change. Il ne pouvait pas vraiment en dire autant... Même s’il s’y était essayé, parfois un petit peu vainement ! Quoi qu’il en soit, Hye Sung demande rapidement à sa vis-à-vis si elle avait l’intention de se prêter au jeu. Elle semble un peu hésitante, annonçant que sa priorité pour l’instant était surtout de se faire aux conditions déplorables de l’endroit. « Clair qu’il vaut mieux penser à ça en premier. Tu commencer à prendre tes repères ? » interroge t-il, sans chercher à en savoir plus sur la façon dont la jeune femme allait réagir face aux règles du jeu. Si elle était arrivée il y a peu de temps, normal qu’elle ne sache pas nécessairement se situer.

Se Jin montre alors des traces au niveau de son cou, que le jeune homme n’avait pas encore remarquées. Il grimace un peu en fronçant les sourcils... Définitivement, ce type était vraiment un grand malade. « C’est une chance que tu t’en sois sortie. » assure t-il. « Comment t’as fait ? » Question innocente à priori, mais pas moins teintée d’un peu d’une incrédule admiration. Cette fille était tout frêle, et ça l’avait déjà étonné de voir qu’elle s’en était sortie face au grand méchant Volontaire... C’était d’autant plus vrai, maintenant qu’il était sûr que Jae Hwa avait vraiment tenté de s’en prendre à elle !

Tous deux causent un peu stratégie. Hye Sung annonce sa manière de faire, simpliste au possible... Mais qui n’avait aucun impact sur le jeu, et qui donc, ne lui donnait aucune chance de rentrer chez lui. Officiellement, tout du moins. Il explique que répondre aux attentes des organisateurs était probablement la seule chance que chaque participant ait une chance de revoir son chez-soi. Se Jin ne semble pas tout à fait de cet avis... Ou tout du moins, elle réfute quelque peu le propos. « Tu penses pas que ça soit le cas ? » interroge t-il, un peu surpris par cette réaction carrément pessimiste. Bon, lui même n’était pas très optimiste quant à ses chances de rentrer chez lui... Mais de là à ce que les participants soient sabotés jusqu’au bout !

Hye Sung est interrogé à son tour. Il observe sa vis-à-vis un court instant, avant de secouer la tête de gauche à droite. « Non, pas vraiment. » commence t-il. « Je fais juste en sorte de sauver ma peau comme je peux. » Il baisse un peu les yeux pour contempler le sol poussièreux, un peu pensif. Il finit par conclure en relevant les yeux : « Pour l’instant, ça me convient bien. »

La participante reprent bientôt pour lui demander s’il connaissait du monde. Avant de répondre, il ne manque pas de remarquer que Se Jin finit par abaisser doucement sa paire de ciseau. Un petit sourire lui est adressé, avant que Hye Sung ne reprenne ; « Beaucoup, non, on ne peut pas vraiment dire ça comme ça. Mais j’ai fait plus de rencontres rassurantes, que le contraire... Même s’il y a un lot de détraqués dans les environs, ça c’est clair. » Se Jin n’allait probablement pas le contredire, hein ? « Du côté de ta vague, t’as déjà eut l’occasion de voir ce que ça donnait ? » s’essaye t-il à interroger, puisque Se Jin était la première personne de la dernière vague qu’il rencontrait... Ca pouvait toujours être bon de savoir si les nouveaux arrivants étaient à éviter, quoi !

Hors Jeu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 17 ans
Amour : Aucun ~

Nombre de victimes : 5
Coupons : 64
Contenu du Sac : 1 Miche de pain
1 Barre de céréales
3 Bouteilles d'eau (2 * 1L5 + 1 * 0,5L)
1/2 Boîte de morceau de sucre roux pleine

1 Carte de l'île avec ses zones
1 Boussole
1 Lampe torche (avec piles)
1 Photo de son frère
1 Portable (+ chargeur et écouteurs)
1 Sachet de pilules
1 Écharpe (+ gants assortis)
1 Carnet de compte (+crayon gris attaché)
1 Trousse de toilette (savon, dentifrice, brosse à dent, pince à épiler, lime à ongle, brosse, élastique, boite de tampon hygiénique, déodorant)
2 Fruits
1 Tenue de rechange
1 imperméable
1 Couverture amérindienne
1 Couverture
1 Pull en laine gris


1 Trousse scolaire (3 stylos à billes, 1 taille crayon, un crayon a papier, une gomme, de la colle U, un ciseau)
1 Hameçon rouillé
1 Livre de légendes amérindiennes
1 Tomahawk

Avatar : Kim Shin Yeong
Pseudo : Frost
Messages : 203
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Seigneur, pas encore !   Mar 15 Juil - 16:44

Il commence par me dire que c’est une bonne chose. Je confirme, ici jouer la comédie semble être la clé de tout. Savoir faire croire qu’on est assurée et qu’on sait se défendre, savoir draguer et mettre les gens en confiance, voilà comment réussir à articuler ses pions sur cet échiquier. Je n’avais pas vraiment envisagé les choses comme ça, jusqu’à présent. Mais mettre le doigt la dessus me permet de comprendre une chose importante : je ne suis pas si désarmée que cela finalement. J’acquiesce simplement ne pensant pas vraiment répondre à cela, nul besoin de renchérir encore histoire de garder un peu de mystère. D’ailleurs, bien vite il change de sujet et sa question m’étonne tout en me faisant prendre conscience qu’il faudrait que j’évite de demander mon chemin si je ne veux pas me retrouver plongée dans un précipice. Ce que je veux dire c’est que si quelqu’un est assez « gentil » pour m’indiquer la route, pas sur qu’il ne m’envoie pas à la mort de façon un peu plus naturel pour ne pas se salir les mains, du moins pas directement. Je réponds alors :

« La carte aide bien et il y a pas mal de repères extérieurs sur lesquels se baser alors ça va encore, même si parfois j’ai un peu de mal à trouver où je vais trouver ce dont j’ai besoin pour survivre »

Ce qui n’est pas tout à fait vrai puisque je perfectionne de plus en plus ma technique de piège faits à base de branche et de tiges de lierres. Bientôt je réussirais peut être à attraper un lapin dont je pourrais faire sécher la viande ou la cuire pour la manger durant quelques jours. Je l’espère vraiment en tout cas, parce que sinon je risque d’être vite à cours de fruit. Le mieux serait de pouvoir me rapprocher du lac pour tester mon hameçon rouillé, mais cela me fait assez peur donc je n’ai pas encore tenté ma chance. Il renchérit bien vite sur le volontaire, même si je doute qu’il sache qui c’est réellement. La encore, je ne compte pas dire qu’en fait il m’a laissé partir, je vais tenté ma chance vu que je sais bien mentir, cela l’impressionnera peut être assez pour qu’il n’ose pas tenter sa chance si jamais il lui prenait un coup de folie :

« J’ai réussi à faire glisser un tas de gravats sur lequel il s’appuyait et à le bousculer suffisamment pour le déséquilibrer et me laisser le temps de filer. Et après je me suis cachée »

Cela peut sous entendre plusieurs choses : le pousser suffisamment pour l’assommer, l’éloigner suffisamment de moi pour qu’il ait besoin de se redresser pour m’atteindre, et surtout une rapidité et une vivacité à reprendre mes esprits pour m’enfuir. Ce qui n’est pas du tout ce qui s’est passé mais lui ne le sait pas, du moins je l’espère. Je souris simplement, le mensonge est crédible et je ne semble pas du tout douter de moi-même. Cela laisse tout de même penser que je maîtrise les choses et que j’arrive à trouver ce qui va me permettre de survivre même si en réalité j’ai encore des progrès à faire de ce côté-là.

Finalement, il me demande si je ne pense que l’on rentrera chez nous. Je le regarde un peu triste. Entre le nombre de morts et le reste, j’en doute vraiment. Enfin, pour moi c’est un non sens total. Après bien sur, je n’ai pas la science infuse ni le moyen d’être sure de pouvoir cerner et comprendre le gouvernement puisque ça c’est impossible, m’enfin bon, du coup je réponds :

« Ceux qui survivront seront les plus forts n’est-ce pas ? » Je souris un peu et je dis : « Bon admettons qu’il y ait une par de chanceux, mais globalement seul les tueurs et les plus vicieux survivront. Crois-tu vraiment qu’ils permettront à des gens comme ça de revenir en ville ? De reprendre leur vie en prenant le risque qu’il recommence à tuer suite à une espère de syndrome de stress post traumatique comme des militaires en subissent régulièrement ? Moi j’en doute, mais bon, ce n’est que mon avis »

Je lui adresse un sourire pale. Personne ne m’attend chez moi, alors ce n’est pas bien grave, mais j’aimerais tout de même rentrer, même si je préfère ne pas trop y crois : l’espoir ne me permettra pas de survivre, il me fera perdre du temps et occupera mon esprit m’offrant ainsi à la prédation, je ne peux pas me le permettre. Puis, il me répond sur le fait qu’il ne joue pas vraiment le jeu. J’acquiesce, c’est un choix, raisonnable ou non, pour le moment il est toujours envie donc autant qu’il continue comme ça le plus longtemps possible. Si jamais il se rend compte que sa vie est fort en danger il pourra changer de stratégie en espérant qu’il ne soit pas encore trop tard. Mais la encore je garde le silence à nouveau, marquant simplement la compréhension d’un signe de tête pour montrer que je l’ai entendu et écouté. Je finis par l’écouter sur ses rencontres et je souris un peu amusée par le lot de psychopathes. Il y en a, oui, ça c’est clair.

« J’avoue que je n’ai pas prêté attention à eux, je me voyais mal leur proposer un thé alors j’ai filé sans demander mon reste… Je le regrette un peu, j’aurais pu avoir une idée de ce à quoi m’attendre mais non … »

HJ – Pas de souci, je t’ai fait attendre aussi et en plus mon post est un peu pourri, je ferais mieux pour le prochain promis <3

_________________

Mes rps en cours


- www. Je ne suis plus à 1 près... ft Baek Seung Ho au planétarium.
- www. Un repas chaud autour d'une table ft Ahn Sae Hee au parc.
Recherche - 1 lien : Fraternité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 20 ans
Amour : Forever alone !

Nombre de victimes : 2
Coupons : 466
Contenu du Sac : ► Une bouteille d'eau (1,5 L)

► Une carte de l'île
► Une boussole
► Une lampe torche
► Un briquet
► Un petit coussin
► Un plaid
► Un hoodie
► Deux carnets
► Un stylo
► Un bonnet

► Son téléphone
► Des lunettes de plongé et un tuba
► Un roman en anglais américain
► Un jouet qui couine.. °°'
► Un filtre à eau de camping

► Un harpon

Avatar : Kim Yu Kwon (Block B)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Myuu.BANG!
Doubles Comptes : Hwang Da Som & Lee Seung Joo

Messages : 4709
Activité RP : 2









MessageSujet: Re: Seigneur, pas encore !   Lun 4 Aoû - 21:31

Difficile à cerner. C’était le mot. Elle ne payait pas de mine, mais Se Jin semblait sûre des ressources dont elle disposait et de ses capacités… Ce dont Hye Sung n’ose pas douter. Il se contente d’écouter, partiellement détendu dans cette situation assez gênante de son point de vue. La conversation se poursuit autour de détails purement techniques. Pas forte de son expérience sur cette île, la jeune femme explique qu’elle peinait encore un peu à repérer les endroits stratégiquement intéressant, mais qu’elle commençait néanmoins à bien prendre ses repères. L’étudiant se contente d’acquiescer, non sans manquer de se taire sur les quelques connaissances qu’il avait en la matière.

Bientôt, la main de Se Jin désigne les marques violacées ornant son cou. L’œuvre du Volontaire, jure Hye Sung… Sans qu’il n’en soit cent-pour-cent sûr. Quoi qu’il en soit, l’image d’un Jae Hwa basculant en arrière sur un tas de gravats ne manque pas de l’amuser, un sourire narquois arquant ses lèvres à cette pensée. Pour sûr, ce grand malade devait être enragé à l’idée de s’être fait semer si bêtement.

La conversation en vient à d’autres considérations. Visiblement pessimiste, l’interlocutrice de Hye Sung ne semble pas convaincue qu’ils puissent un jour rentrer chez eux. Sans que le jeune homme soit le plus idéaliste sur le sujet, ce clair manque d’optimisme ne manque pas de l’intriguer. Une question – sûrement rhétorique – lui est renvoyée, à laquelle il hausse mollement les épaules. Quoi qu’il en soit, seuls ceux s’étant pliés aux règles parviendraient à rentrer chez eux… Des tueurs révélés en somme, que l’on ne laisserait probablement pas à l’air libre. A ce discours, Hye Sung penche légèrement la tête sur le côté. « C’est vrai qu’on sait pas ce que sont devenus les gagnants des précédentes sessions de Battle Royale. Tu penses qu’ils sont internés, ou un truc dans le genre ? » commence-t-il. « Mais… J’sais pas. J’trouve ça limite cruel de penser ça, ça retire le peu d’espérance qu’il reste sur cette île. » avoue-t-il, non sans froncer les sourcils. Il y avait assez peu de joueurs qui avaient encore la foi de rentrer chez eux malgré tout… Et il trouvait ça cool, quand même ! « Mais bon, c’est un point de vue. Après, j’sais pas… T’as quand même l’air d’être une battante, une fille qui se laisse pas faire. Et ce malgré sur ton point de vue pessimiste sur un « retour à la vie normale ». J’trouve ça un peu bizarre… » remarque t-il. « T’es p’tét pas aussi pessimiste que ce tu veux laisser paraître ? » taquine t-il avec un sourire un peu contrit.

Hye Sung explique brièvement qu’il ne jouait pas le jeu – tout du moins, il manque bien de révéler les coulisses de sa façon de faire. Changeant rapidement de sujet, il interroge alors Se Jin sur les personnes qui étaient arrivées en même temps qu’elle. Elle n’avait pas pris le temps de tâter le terrain, explique-t-elle, un peu à regret. Le jeune homme acquiesce. « Ça se comprend, on sait pas trop sur quel type de personne quand on arrive ici… Même si de mon point de vue, les gens fraîchement arrivés sont moins susceptibles de s’en prendre aux autres gratuitement. » Mais bon, c’était purement théorique ! Par chance, les personnes qu’il avait rencontrées dès son arrivée n’étaient pas hostiles.

Gardant le silence quelques instants, Hye Sung tend l’oreille vers l’extérieur. Pas un cri, rien… Peut-être l’accalmie s’était-elle faite. « Je pense que je ne vais pas trop tarder. Les alentours semblent s’être calmés, tes poursuivants doivent avoir bougés. Qu’est-ce que tu vas faire, toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Verte


avatar
Âge : 17 ans
Amour : Aucun ~

Nombre de victimes : 5
Coupons : 64
Contenu du Sac : 1 Miche de pain
1 Barre de céréales
3 Bouteilles d'eau (2 * 1L5 + 1 * 0,5L)
1/2 Boîte de morceau de sucre roux pleine

1 Carte de l'île avec ses zones
1 Boussole
1 Lampe torche (avec piles)
1 Photo de son frère
1 Portable (+ chargeur et écouteurs)
1 Sachet de pilules
1 Écharpe (+ gants assortis)
1 Carnet de compte (+crayon gris attaché)
1 Trousse de toilette (savon, dentifrice, brosse à dent, pince à épiler, lime à ongle, brosse, élastique, boite de tampon hygiénique, déodorant)
2 Fruits
1 Tenue de rechange
1 imperméable
1 Couverture amérindienne
1 Couverture
1 Pull en laine gris


1 Trousse scolaire (3 stylos à billes, 1 taille crayon, un crayon a papier, une gomme, de la colle U, un ciseau)
1 Hameçon rouillé
1 Livre de légendes amérindiennes
1 Tomahawk

Avatar : Kim Shin Yeong
Pseudo : Frost
Messages : 203
Activité RP : 0









MessageSujet: Re: Seigneur, pas encore !   Sam 9 Aoû - 9:39

Lorsqu'il se met à me répondre, je sens qu'il n'est pas totalement convaincu. Bien sur je le comprends, ce n'est pas très sympa comme idée. Savoir qu'on ne rentrera peut être jamais chez nous à cause des risques que l'on prend chaque jour ici est déjà très dur alors en plus se dire que les autorités ne nous laisserons surement pas reprendre une vie normale l'est encore plus. A quoi cela rime si on ne peut même pas espérer revoir nos proches ? A rien, c'est clair. Mais notre gouvernement a été assez cruel pour nous envoyer ici alors je ne doute pas qu'il soit capable de tout pour préserver le pays de la nuisance qu'une bande de psychopathe pourrait déclencher dans ses villes. Je souris un peu tristement à sa remarque sur l'espérance. Lorsqu'il poursuit je souris un peu plus en replacant une mèche de cheveux derrière mon oreille et je réponds :

« Oui et non. Je me fiche de rentrer chez moi en fait, mais une chose est sure remettre les pieds sur le continent et prendre une bonne douche est encore dans mes priorités c'est sur » Je souris simplement et je dis : « Mais je garde toujours en vue les doutes que j'ai, pour ne pas tomber de haut si un jour je reprends le bateau et qu'il ne me ramène pas chez moi... » Je reste un instant silencieuse avant de répondre à sa question : « Je ne sais pas, peut être qu'ils nous ferons des tests psychologiques pour évaluer notre potentiel de dangerosité ou un truc du genre ? Et si on est trop instable, ils pourraient nous envoyer dans des asiles ou quelque chose du genre... Je t'avoue que je ne sais pas trop, juste que je trouve ça étrange de nous faire devenir des tueurs et de nous renvoyer ensuite à la vie civile... »

Peut-être que je me fais des idées j'ai du mal à croire en l'homme depuis que je suis ici, c'est sur. Alors peut être simplement que je suis trop pessimiste mais d'un autre côté je ne perds pas l'espoir de rentrer. De pouvoir manger un repas chaud, prendre une douche longue et chaude, de me rafraîchir la coupe et de dormir dans un bon lit, sur mes deux oreilles. De me sentir en sécurité avec un bon gros verrou sur ma porte et ne plus penser à tout ça. Avoir mon diplôme et finir mes études pour devenir médecin et pouvoir aider les autres. Oui, je ne perds pas l'espoir de pouvoir réaliser mes rêves. Les plus complexes comme les plus simples. Mais je reste lucide, les rêves aident mais ne font pas tout. Il reprend la parole et j'acquiesce un peu avant de dire simplement :

« Je t'avoue que j'étais simplement terrorisée alors je n'ai pas pris le risque... »

Tu m'étonnes... Je crois que si c'était à refaire j'en referais autant surtout vu les gens que j'ai déjà croisé et leur façon de vouloir me tuer alors que je n'ai rien demandé à personne. Il est clair que je préfère encore rester dans mon coin pour le moment. Je ne fais pas le poids et je m'en rends bien compte. Je l'écoute à nouveau. Je ne compte pas lui dire vraiment ce que je vais faire parce que c'est un coup à ce qu'il vienne me trancher la gorge par derrière ça mais bon, il faut lui répondre et je vais le faire. Je souris un peu et je dis :

« Ils ont du passer leur chemin, ils ont peut être trouvés d'autres traces qui sait. Je pense que je vais aller au lac, je pourrais peut être remplir mes bouteilles et trouver quelques trucs à manger sur les bords ... Et toi ? »

En réalité, je compte plutôt retourner dans la forêt et rester tranquillement à couvert pour ne pas prendre plus de risque que ce que j'en ai déjà pris ces derniers jours. Et essayer de finir de guerrir tranquillement loin de la folie des autres participants. J'ai cruellement besoin de calme et de douceur.

_________________

Mes rps en cours


- www. Je ne suis plus à 1 près... ft Baek Seung Ho au planétarium.
- www. Un repas chaud autour d'une table ft Ahn Sae Hee au parc.
Recherche - 1 lien : Fraternité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faction Rouge


avatar
Âge : 20 ans
Amour : Forever alone !

Nombre de victimes : 2
Coupons : 466
Contenu du Sac : ► Une bouteille d'eau (1,5 L)

► Une carte de l'île
► Une boussole
► Une lampe torche
► Un briquet
► Un petit coussin
► Un plaid
► Un hoodie
► Deux carnets
► Un stylo
► Un bonnet

► Son téléphone
► Des lunettes de plongé et un tuba
► Un roman en anglais américain
► Un jouet qui couine.. °°'
► Un filtre à eau de camping

► Un harpon

Avatar : Kim Yu Kwon (Block B)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Myuu.BANG!
Doubles Comptes : Hwang Da Som & Lee Seung Joo

Messages : 4709
Activité RP : 2









MessageSujet: Re: Seigneur, pas encore !   Sam 9 Aoû - 12:23

Hye Sung s'étonne du pessimisme de sa vis-à-vis, sur lequel il l'interroge. La jeune femme, conciliante, daigne lui expliquer davantage son point de vue. L'annonce est cash : elle se fichait de rentrer chez elle. Ça fait écarquiller les yeux au jeune homme... Qui cette fois-ci, n'ose pas interroger davantage. La seule chose qui lui vient à l'esprit est qu'elle n'avait pas du avoir la vie facile, pour en venir à un tel dépit. Néanmoins, cet état des faits ne l'empêchait pas de continuer à vouloir regagner le continent, un jour. Mais plutôt que se bercer d'illusions sur un idyllique retour chez elle, elle préférait envisager les choses sous le pire des angles. Pour éviter un retour à la réalité trop abrupte. Exposé sous cet angle, cet avis était des plus pertinents.... Mais Hye Sung préférait ne pas s'y résoudre. Trop dur. Du coup, il se contente d'acquiescer, les lèvres serrées, pas encore tout à fait convaincu.

En revanche, il ne pouvait pas être complètement en désaccord avec ce qu'elle ajoute par la suite. Ça aurait été effectivement contradictoire que l'organisation dévoile un potentiel létal chez des individus, pour ensuite les lâcher dans la nature. Se Jin ne semble pas avoir de réponse toute faite à la question, mais ce qu'elle lui expose tenait la route. « Tu n'as peut-être pas tord, effectivement. J'y avais pas réfléchi jusqu'à là, mais c'est vrai que ça serait pas logique. » convient-il. A moins que ce jeu macabre ne soit qu'un préambule à la création d'une armée pour préparer le pays à une guerre Nouvel Empire Coréen versus le reste du monde ? Mais bon, là son imagination s'emballait peut-être un peu...

L'étudiant demande alors si elle avait tenté d'approcher des gens de la même vague que la sienne, mais Se Jin répond à la négative. Hochement de tête, Hye Sung expose un avis. La jeune femme coupe court au débat, annonçant qu'elle avait trop effrayée sur le coup pour tenter d'aborder qui que ce soit. Nouvel acquiescement. « Puis c'est pas dit qu'ils te laissent les approcher. Les autres aussi avoir salement les pétoches. » conclue t-il.

Se Jin souligne à son tour que les poursuivants avaient du passer leur chemin, avant de répondre à la question posée par le participant. Elle se dirigerait probablement vers le lac pour y remplir quelques bouteilles et tenter d'y trouver quelques vivres. Ne cherchant pas à savoir si elle mentait ou non – il n'avait pas l'intention de la suivre, de toute façon, Hye Sung hausse les épaules en inspirant longuement quand la question lui est retournée. « J'vais aller en ville, j'pense. » dit-il par défaut, sans être complètement certain de la direction qu'il allait prendre. « Bon... » souffle-t-il en adressant un petit sourire un peu crispé à Se Jin. « Bon courage pour la suite, du coup. » termine-t-il en la saluant d'un mouvement de tête.

Hye Sung tourne les talons, pas mécontent que cette rencontre gênante arrive à terme. Enfin, pouvait-il vraiment se plaindre ? Se Jin avait certes méfiante mais elle avait renoncé à l'éventrer avec ses maudits ciseaux. Et encore mieux, il avait réussi à ne pas se trahir lui même ! C'était pas mal. Bon après il pouvait pas nier en bloc qu'il n'avait pas paru un peu suspect à la jeune femme : ici, tout le monde l'était. Mais au moins, il avait évité de se balancer tout seul comme un con. Perdu dans ses pensées et soulagé, il franchit prudemment la porte de bois rongé par les mites... Avant de s'éclipser au coin d'un des imposant mur de pierres.

Hors Jeu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Seigneur, pas encore !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Seigneur, pas encore !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Lethal Instinct :: 
 :: Lieux Communautaires :: Église
-